Skip to main content
Internet Archive's 25th Anniversary Logo

Full text of "Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790, Nord ..."

See other formats


Google 



This is a digital copy of a book thaï was prcscrvod for générations on library shelves before it was carefully scanned by Google as part of a project 

to make the world's bocks discoverablc online. 

It has survived long enough for the copyright to expire and the book to enter the public domain. A public domain book is one that was never subject 

to copyright or whose légal copyright term has expired. Whether a book is in the public domain may vary country to country. Public domain books 

are our gateways to the past, representing a wealth of history, culture and knowledge that's often difficult to discover. 

Marks, notations and other maiginalia présent in the original volume will appear in this file - a reminder of this book's long journcy from the 

publisher to a library and finally to you. 

Usage guidelines 

Google is proud to partner with libraries to digitize public domain materials and make them widely accessible. Public domain books belong to the 
public and we are merely their custodians. Nevertheless, this work is expensive, so in order to keep providing this resource, we hâve taken steps to 
prcvcnt abuse by commercial parties, including placing lechnical restrictions on automated querying. 
We also ask that you: 

+ Make non-commercial use of the files We designed Google Book Search for use by individuals, and we request that you use thèse files for 
Personal, non-commercial purposes. 

+ Refrain fivm automated querying Do nol send automated queries of any sort to Google's System: If you are conducting research on machine 
translation, optical character récognition or other areas where access to a laige amount of text is helpful, please contact us. We encourage the 
use of public domain materials for thèse purposes and may be able to help. 

+ Maintain attributionTht GoogX'S "watermark" you see on each file is essential for informingpcoplcabout this project and helping them find 
additional materials through Google Book Search. Please do not remove it. 

+ Keep it légal Whatever your use, remember that you are lesponsible for ensuring that what you are doing is légal. Do not assume that just 
because we believe a book is in the public domain for users in the United States, that the work is also in the public domain for users in other 
countiies. Whether a book is still in copyright varies from country to country, and we can'l offer guidance on whether any spécifie use of 
any spécifie book is allowed. Please do not assume that a book's appearance in Google Book Search means it can be used in any manner 
anywhere in the world. Copyright infringement liabili^ can be quite severe. 

About Google Book Search 

Google's mission is to organize the world's information and to make it universally accessible and useful. Google Book Search helps rcaders 
discover the world's books while helping authors and publishers reach new audiences. You can search through the full icxi of ihis book on the web 

at |http: //books. google .com/l 



Google 



A propos de ce livre 

Ceci est une copie numérique d'un ouvrage conservé depuis des générations dans les rayonnages d'une bibliothèque avant d'être numérisé avec 

précaution par Google dans le cadre d'un projet visant à permettre aux internautes de découvrir l'ensemble du patrimoine littéraire mondial en 

ligne. 

Ce livre étant relativement ancien, il n'est plus protégé par la loi sur les droits d'auteur et appartient à présent au domaine public. L'expression 

"appartenir au domaine public" signifie que le livre en question n'a jamais été soumis aux droits d'auteur ou que ses droits légaux sont arrivés à 

expiration. Les conditions requises pour qu'un livre tombe dans le domaine public peuvent varier d'un pays à l'autre. Les livres libres de droit sont 

autant de liens avec le passé. Ils sont les témoins de la richesse de notre histoire, de notre patrimoine culturel et de la connaissance humaine et sont 

trop souvent difficilement accessibles au public. 

Les notes de bas de page et autres annotations en maige du texte présentes dans le volume original sont reprises dans ce fichier, comme un souvenir 

du long chemin parcouru par l'ouvrage depuis la maison d'édition en passant par la bibliothèque pour finalement se retrouver entre vos mains. 

Consignes d'utilisation 

Google est fier de travailler en partenariat avec des bibliothèques à la numérisation des ouvrages apparienani au domaine public et de les rendre 
ainsi accessibles à tous. Ces livres sont en effet la propriété de tous et de toutes et nous sommes tout simplement les gardiens de ce patrimoine. 
Il s'agit toutefois d'un projet coûteux. Par conséquent et en vue de poursuivre la diffusion de ces ressources inépuisables, nous avons pris les 
dispositions nécessaires afin de prévenir les éventuels abus auxquels pourraient se livrer des sites marchands tiers, notamment en instaurant des 
contraintes techniques relatives aux requêtes automatisées. 
Nous vous demandons également de: 

+ Ne pas utiliser les fichiers à des fins commerciales Nous avons conçu le programme Google Recherche de Livres à l'usage des particuliers. 
Nous vous demandons donc d'utiliser uniquement ces fichiers à des fins personnelles. Ils ne sauraient en effet être employés dans un 
quelconque but commercial. 

+ Ne pas procéder à des requêtes automatisées N'envoyez aucune requête automatisée quelle qu'elle soit au système Google. Si vous effectuez 
des recherches concernant les logiciels de traduction, la reconnaissance optique de caractères ou tout autre domaine nécessitant de disposer 
d'importantes quantités de texte, n'hésitez pas à nous contacter Nous encourageons pour la réalisation de ce type de travaux l'utilisation des 
ouvrages et documents appartenant au domaine public et serions heureux de vous être utile. 

+ Ne pas supprimer l'attribution Le filigrane Google contenu dans chaque fichier est indispensable pour informer les internautes de notre projet 
et leur permettre d'accéder à davantage de documents par l'intermédiaire du Programme Google Recherche de Livres. Ne le supprimez en 
aucun cas. 

+ Rester dans la légalité Quelle que soit l'utilisation que vous comptez faire des fichiers, n'oubliez pas qu'il est de votre responsabilité de 
veiller à respecter la loi. Si un ouvrage appartient au domaine public américain, n'en déduisez pas pour autant qu'il en va de même dans 
les autres pays. La durée légale des droits d'auteur d'un livre varie d'un pays à l'autre. Nous ne sommes donc pas en mesure de répertorier 
les ouvrages dont l'utilisation est autorisée et ceux dont elle ne l'est pas. Ne croyez pas que le simple fait d'afficher un livre sur Google 
Recherche de Livres signifie que celui-ci peut être utilisé de quelque façon que ce soit dans le monde entier. La condamnation à laquelle vous 
vous exposeriez en cas de violation des droits d'auteur peut être sévère. 

A propos du service Google Recherche de Livres 

En favorisant la recherche et l'accès à un nombre croissant de livres disponibles dans de nombreuses langues, dont le français, Google souhaite 
contribuer à promouvoir la diversité culturelle grâce à Google Recherche de Livres. En effet, le Programme Google Recherche de Livres permet 
aux internautes de découvrir le patrimoine littéraire mondial, tout en aidant les auteurs et les éditeurs à élargir leur public. Vous pouvez effectuer 
des recherches en ligne dans le texte intégral de cet ouvrage à l'adresse fhttp: //book s .google . coïrïl 



'H 



> 



COLLECTION 



DES 



INVE]>rrAIRES SOMMAIRES 



DBS 



ARCHIVES COMMUNALES ANTÉRIEURES A 1790. 



PUBUBB 80138 LA. DIRBGTION 



DU 



MINISTRE DE L'INSTRUCTION PUBLIQUE. 



NORD 



^ 




^^' ^e --^- c^U^^^^'^^^'-^^^--^- 



INVENTAIRE SOMMAIRE 



DES 



ARCHIVES DÉPARTEMENTALES 



(^i < /(Je '. "• : 



ANTÉRIEURES A 1790, 



RÉDIGÉ PAR M. Jules FINOT, archiviste. 



NORD. 



ARCHIVES CIVILES. — SERIE B. 

CHAMBRE DBS COMPTES DE LILLE. N" 3390 à 3665. 



TOME HUITIÈME. 



LILLE, 

IMPRIMERIE DE L. DANEL. 

1895. 






//y 



1 . 



WV35 









i: 



I 



y - 'if- 



INTRODUCTION 



Le tome VIII de l'Inventaire des Archives du Nord comprend l'analyse des 
comptes et pièces comptables de : 

P V Hôtel des ducs de Bourgogne et de Uurs successeurs dans la souve^mneté ou le 

gouvernement des Pays-Bas fsuitej. 
2^ la Recette de VArtilleHe, 
3® la Trésœ^erie des Gnei^^es. 
4^ la Recette générale des Confiscations. 
5^ la Tréso7'e7^ de V Epargne. 
6^ la Recette du droit de nouvel acquêt. 
7® la Recette du droit d'ent7'ée sur les aluns, 
8® des Comptes divers. 

Avec ce volume se termine l'inventaire de toute la Comptabilité générale des 
Pays-Bas, commencé dans le tome IV, 



I. 



HÔTEL DES DUCS DE BOURGOGNE. 



Les documents concernant l'hôtel des ducs de Bourgogne, qui y sont analysés, 
consistent en : 

P États journaliers de la dépense des ducs, des duchesses et de leurs enfants. 



n 

2*^ Inventaires spéciaux des bijoux et joyaux, peintures, sculptures, tapisseries, 
meubles, armes et objets divers de l'hôtel des ducs et de leurs successeurs dans 
les Pays-Bas. 

Les états journaliers ou écrous de l'hôtel, se présentent sous la forme de bandes 
de parchemin sur lesquelles les clercs du maître d'hôtel inscrivaient chaque jour, 
la date et l'indication de la localité où se trouvait le Duc à l'heure des repas, dîner 
et souper, et où il couchait, avec la mention despersonnagesprinciers, ambassadeurs, 
prélats, etc., qui l'accompagnaient et avaient été ses commensaux. Puis venait l'énu- 
mération de la dépense de chacun des offices de la paneterie, de l'échansonnerie, de 
la cuisine, de la fruiterie, de la fourrière et de l'écurie, ainsi que le détail des denrées 
et fournitures diverses achetées pour le service de l'hôtel. Un second état donnait 
la liste des officiers avec le montant des gages de chacun. 

La série des états journaliers conservés aux Archives du Nord commence à 1404 
pour finir en 1555. Elle comprend 9.147 pièces en parchemin et 6 cahiers, papier, 
divisés en 104 articles (B. 3.390à3.494). Jusqu'ici, elle parait avoir été peu consultée 
par les auteurs qui ont dressé l'itinéraire des voyages des ducs de Bourgogne, 
M. Ernest Petit (1) et Gachard (2). Il est inutile cependant d'insister sur le grand 
intérèt.que présentent les états journaliers pour constater les déplacements de ces 
princes. Nous avons signalé ces déplacements dans l'inventaire, tels qu'ils résultent 
des états journaliers des Archives du Nord. Ces indications permettront peulrôtre de 
rectifier quelques erreurs et surtout de cojnbler les nombreuses et considérables 
lacunes que l'on rencontre dans les Itinéraires des voyages des ducs de Bourgogne, 
déjà publiés. 

Sous un autre point de vue, les états journaliers méritent de fixer Talteution. Ils 
renferment, en effet, en grand nombre des particularités historiques qui viennent 
confirmer, compléter ou rectifier sur bien des points les récits des chroniqueurs ou 
les textes des documents. Les clercs de l'hôtel manquaient rarement d'y mention- 
ner la présence auprès du Duc des grands personnages de sa cour et des ambassa- 
deurs des souverains, d'y consigner les entrevues princières et les séjours des rois 
de France ainsi que les faits militaires importants, batailles, sièges, les mariages 
célébrés à la cour, les conclusions de traités et d'alliances, les fêtes et cérémonies 
publiques ou religieuses, etc. 



(1) Itinéraires de Philippe le Hardi et de Jean Sans Peur. 

(2) Itinéraires de Philippe le Bon et de Maœimilien, dans la Collection des Voyages des Souverains des Pays- 
Bas. 



iri 



Toutes ces mentions spéciales présentant un certain intérêt historique ont été 
relevées dans l'inventaire et souvent complétées par des notes explicatives. Nous 
ne citeronsici que celles qui nous paraissent les plus curieuses et qui nous sont 
fournies par les états : des dépenses du duc Philippe le Bon pendant le siège de 
Gompiègne, en 1430, quand Jeanne d'Aro tomba entre les mains de ses officiers (1) ; 

— de celles faîtes à l'occasion du mariage de Jean de Bourgogne, comte d'Etampes 
avec Jacqueline, fille de Raoul d'Ailli, vidame d'Amiens en novembre 1435 (2) ; 

— idem, lors du siège de Calais, en juillet 1436 (3) ; — idem, àToccasiondu mariage 
de Pierre de Beaufremont, seigneur de Gharny, iivec Marie de Bourgogne, fille 
naturelle du duc Philippe le Bon (4) ; — idem, à l'occasion du célèbre banquet, dit 
du Faisan, qui eut lieu à Lille, dans le palais de la Salle, le 17 février 1454, et 
dans lequel le Duc jura solennellement d'aller combattre les Turcs qui venaient de 
s'emparer de Gonstantinople (5) ; — idem, lors de la proclamation du dauphin 
Louis, comme roi de France, à Avesnes, le 3 août 1461 (6) ; — idem, pour la récep- 
tion au château de Hesdin, le 2 septembre 1463, de Marguerite d'Anjou, femme 
du roi d'Angleterre Henri VI, qui, dans la déroute qui suivit la bataille d'Exham, 
pendant la guerre des Deux-Roses, parvint à gagner la côte, à s'embarquer et à 
abordera L'Écluse ; elle fut parfaitement accueillie par le duc de Bourgogne, 
quoique ce prince fût Pallié d'Edouard IV et favorisât le parti de la maison d'York (7) ; 

— idem, au sujet du séjour du roi Louis XI dans le même château où il demeura 
du 28 septembre au 19 octobre 1463, avec le curieux détail des dépenses de bouche 
faites dans cette circonstance (8) ; — idem, du second séjour de ce souverain et de la 
reine Charlotte de Savoie, aussi à Hesdin, du 2 au 18 juillet 1464; d'après les états 
journaliers, leur suite se composait du duc de Berri, jeune frère du Roi, du prince 
de Navarre, du comte du Perche, du comte d'Eu et des deux jeunes princes de Savoie, 
avec les trois sœurs de la Reine, Marguerite, princesse de Piémont, Bonne et Marie 
de Savoie (9) ; — idem, du séjour du comte de Gharolais, Charles de Bourgogne, 
au château de Conflans-lez-Paris, au mois d'octobre 1465, avec l'itinéraire de sa 



(1) Archives du Nord, B. 3.398. 
Çt) Idenx, B. 3.401. 

(3) Id&m, B. 3.402. 

(4) Idem, B. 3.412. 

(5) Idem, B. 3.418. 

(6) Id&m, B. 3.424. 

(7) Idem, B. 3.428. 

(8) Idem, ibidem. 

(9) Idem, B. 3.429. 



IV 



marche depuis cette localité pour aller réprimer le soulèvement des Liégeois (1) ; — 
idem, des fêtes et banquets qui eurent lieu à l'occasion du mariage du duc Charles 
le Téméraire avec Marguerite d'York, sœur du roi d'Angleterre, Edouard IV ; cette 
princesse débarqua à L'Écluse le 25 juin 1468 ; après une semaine passée dans cette 
ville, elle monta sur un bateau richement décoré et arriva par le canal à Damme, 
près de Bruges ; ce fut laque le mariage fut célébré, le 2 juillet 1468, à cinq heures 
du matin ; vers dix heures, elle monta dans une litière couverte de drap d'or et fit 
son entrée solennelle à Bruges par la porte Ste-Groix ; les fêtes du mariage durèrent 
dix jours ; l'état journalier du l^juillet donne des détails curieux sur les dépenses 
de bouche faites dans cette circonstance (2) ; — du séjour du duc Charles le Téméraire 
à Péronne, du 2 septembre jusqu'au 9 octobre 1468, date de la fameuse entrevue 
avec Louis XI, avec l'itinéraire du Duc et du Roi quand ils marchèrent ensemble 
contre les Liégeois révoltés (3) ; — de la réception des ambassadeurs de France, de 
Bretagne, de Calabre et du Comte palatin au château de Hesdin, au mois de mars 
1469 (4) ; — les états mentionnant l'expédition maritime préparée à L'Écluse, au 

mois de mai 1470, contre le duc de Clarence et le comte de Warwick dont les 

« 

vaisseaux de guerre tenaient la mer et interrompaient le commerce de la Flandre (5) ; 
— l'itinéraire de la marche du duc Charles le Téméraire, avec une armée de 120.000 
hommes, sur Amiens, défendue par 25.000 soldats, et dont il tenta vainement 
l'assaut; ayant inutilement attendu pendant six semaines l'armée du roi de France 
pour lui livrer bataille, il estima qu'il avait donné satisfaction aux règles de la 
chevalerie et qu'il pouvait conclure une suspension d'armes de trois mois, qui fut 
signée dans les premiers jours d'avril 1471 (6); — l'itinéraire de la nouvelle 
campagne dirigée par le même prince en Picardie et en Normandie, du mois de 
juillet au mois de décembre 1472, quand, à la nouvelle de la mort du duc de 
Guienne, frère de Louis XI, attribuée par le bruit public à un empoisonnement, le 
Duc avait rompu la trêve et les négociations pendantes, pour passer la Somme et 
emporter la petite ville de Nesles dont la garnison et les habitants furent impi- 
toyablement massacrés; puis se dirigeant vers la Normandie, il crut pouvoir 
s'emparer facilement de Beauvais ; mais il rencontra, de la part des habitants, une 



(1) Archives du Nord, B. 3.430. 

(2) Tdem, B. 3.432. 

(3) Idem, ibidem. 

(4) Idem^ ibidem. 
^) Idem, B. 3.434. 
(6) Idem, B. 3.435. 



vigoureuse résistance qui permit de faire pénétrer des secours dans celte place, et 
après deux assauts infructueux et vingt-quatre jours de siège, il dut renoncer à 
son entreprise (1) ; — l'itinéraire de la campagne de Gueldre, lorsqu'au mois de 
juillet 1473, le duc Charles le Téméraire, s'étant fait transporter tous les droits du 
vieux duc Amoul sur le duché de Gueldre et le comté de Zutphen, pour une 
somme de 300.000 florins, au mépris des droits du duc Adolphe, conquit rapide- 
ment les pays qui lui avaient été cédés ; Nimègue, seule, défendue par Régnier, 
sire de Brockausen et où étaient enfermés les enfants du duc Adolphe, Charles et 
Philippe, résista pendant trois semaines; le 19 juillet, grâce à l'intervention du 
duc de Clèves, la ville obtint une honorable capitulation (2) ; ^ l'entrevue de 
Charles le Téméraire et de l'empereur Frédéric III à Trêves, où ils se rencontrèrent 
avec une suite nombreuse ainsi qu'avec les ambassadeurs du Pape, de Venise, de 
Lorraine, de Metz et du Comte palatin, le 30 septembre 1473 ; dépenses faites à cette 
occasion (3); — le séjour du duc de Bourgogne devant la ville de Neuss sur le 
Rhin dans l'Électorat de Cologne qu'il assiégea pendant onze mois ; le camp qu'il 
y avait établi , était une véritable ville où il reçut le roi de Danemark, Christian 1^ ; 
il leva le siège le 27 juin 1475, après avoir signé avec l'empereur Frédéric III, une 
trêve qui mettait la ville en dépôt entre les mains du légat du Pape (4) ; — l'itinéraire 
de la première campagne de Charles le Téméraire en Lorraine, dans laquelle, après 
avoir chassé du Luxembourg le duc René II, il s'empara de Nancy, le 
30 novembre 1475 (5) ; — celui de sa marche, après les défaites de Granson et de 
Morat, depuis le château de La Rivière, en Franche-Comté, pour venir mettre 
le siège une seconde fois devant Nancy où il périt le 5 janvier 1477 (6) ; — les dépenses 
faites à l'occasion du mariage de la duchesse Marie de Bourgogne avec l'archiduc 
d'Autriche, Maximilien, célébré à Gand le 19 août 1477 (7); — les détails sur le 
siège et la prise du château de Malannoy en Artois (commune de Norrent-Fontes, 
arrondissement de Bé thune, Pas-de-Calais), par lestroupes de l'archiduc Maximilien, 
et sur les événements militaires qui eurent lieu pendant les mois de septembre et 



(1) Archives du Nord, B. 3.436. 

(2) Idem, B. 3.437. 

(3) Idem^ ibidem. 

(4) Idem, B. 3.438. 

(5) Idem, B. 3.439. 

(6) Idem, B. 3.4 iO. 

(7) Idem, B. 3.441. 



VI 

d'octobre 1479 (1); — sur la sédition de Bruges au mois de février 1488, pendant 
laquelle Maximilien, roi des Romains, fut gardé, presque comme un prisonnier 
d'Etat, dans le Craenembourg par les corps des métiers assemblés en armes sur la 
Grande Place (2) ; — l'itinéraire du voyage de l'archiduc Philippe le Beau et de 
Jeanne de Castille, sa femme . à travers la France pour se rendre en Espagne, en 
1501 (3) ; — idem, du voyage des mômes prince et princesse de Flandre en 
Espagne par mer, en 1506 ; la tempête les contraignit à relâcher en Angleterre où 
ils séjournèrent plusieurs mois ; peu de temps après son débarquement en Espagne, 
Philippe le Beau fut enlevé par une fièvre pernicieuse au bout de sept jours de 
maladie, à Burgos, le vendredi 25 septembre, entre onze heures et midi, d'après la 
mention consignée en tète de l'état journalier du dit jour, qui ne concorde pas avec 
les assertions de plusieurs historiens, mais qui semble pourtant devoir être adoptée 
comme plus véridique (4). 

Les états journaliers des hôtels de Charles-Quint et des deux gouvernantes des 
Pays-Bas, Marguerite d'Autriche et Marie, reine douairière de Hongrie, s'ils sont 
toujours très intéressants sous le point de vue de l'étude des mœurs et des conditions 
de la vie sociale au XVP siècle, ne fournissent à Thistoire politique que des 
renseignements identiques à ceux consignés dans les comptes des maîtres de la 
Chambre aux deniers, analysés dans le tome VII de l'Inventaire. 

A la suite des états journaliers de l'hôtel des ducs de Bourgogne, se trouvent 
analysés dans le tome VIÏÏ : les inventaires et états des bijoux et joyaux de ces 
princes, comprenant 3 registres et 187 pièces ; — de leurs peintures, statuettes et 
gravures, 10 pièces; — des omenients d'église et de chapelle, 9 pièces; — des 
livres, missels et manuscrits, \ pièces ; — des draps d'or, d'argent et de soie, 
des étoffes, linges, fourrures et objets divers, 14 pièces ; — des armes, armures et 
harnais de guerre, 6 pièces ; — des meubles proprement dits, 4 cahiers et 17 pièces. 
L'analyse de ces pièces forme les articles B. 3.495 à B. 3.514. 

Il est inutile d'insister sur l'intérêt à la fois historique et artistique que présente 
cette collection de documents qui peut être considérée comme l'une des plus 
précieuse des Archives du Nord. Quoiqu'elle ait déjà fourni de nombreux matériaux 
au comte de Laborde pour son histoire de l'art à la cour des ducs de Bourgogne et 



(1)^ Archives du Nord, B. 3.442. 
(2)'/rfi?m,B. 3.449. 

(3) Idem^ B. 3.459. 

(4) Id&ni, B. 3.463. 



VII 

à l'un de mes savants prédécesseurs pour ses études sur Parchiduchesse Marguerite 
d'Autriche, elle renferme encore beaucoup de pièces inédites qui ont dû être publiées 
presque in extenso dans l'inventaire, à cause de leur importance. Voici quelles 
sont les principales d'entre elles : 

P L'inventaire de la vaisselle, de la lingerie, des fourrures et des autres choses 
estimées nécessaires lors des couches de la duchesse de Ne vers, femme de Jean de 
Bourgogne, plus tard le duc Jean Sans Peur, lorsqu'elle devint mère de l'enfant 
qui devait-être le duc Philippe le Bon (1) ; 

2** L'état de la vaisselle et des joyaux du duc de Bourgogne Philippe le Bon, 
vers 1430 (2) ; 

3^ L'état des parties d'or et d'argent trouvées dans la chambre des joyaux à 
Bruges, le 29 octobre 1477 (3) ; 

4® Idem, des joyaux et vaisselle d'or et d'argent donnés en gages à des marchands 
anglais et florentins à Bruges, en garantie de la somme de 200.000 livres qu'ils 
avaient prêtée pour la défense de la Flandre contre les Français, en février 1478 (4) ; 

5® Idem, des joyaux et pierres fines trouvés dans l'hôtel de feu l'archiduchesse 
Marie de Bourgogne, à Gand, le 21 juillet 1482 (5) ; 

6® Idem, de la vaisselle d'or etd'argent, des bagues, joyaux, etc., remis en gages 
aux quarante bourgeois de Bruges qui avaient cautionné les emprunts faits aux 
marchands des différentes nations, résidant à Bruges, par l'archiduc Maximilien 
d'Autriche, roi des Romains, pour faire face aux dépenses de l'armée envoyée en 
Bretagne et à la défense de la Flandre, en 1487 (6) ; 

7® Idem, des joyaux trouvés dans la chambre mortuaire de Philippe le Beau, roi 
de Castille, décédé à Burgos le 25 septembre 1506 (7) ; 

8^ Idem, delà vaisselle d'or de l'archiduchesse Marguerite d'Autriche, gouvernante 
des Pays-Bas, dressé vers 1520 (8) ; 

9^ La déclaration des bagues, joyaux, vaisselle d'argent doré et autres parties 
délaissées par feu l'empereur Maximilien et partagées entre ses héritiers ; un 



I 



(1) Archives du Nord, B. 3.495. 

(2) Idem^ ibidem. 

(3) Idem^ ibidem. 

(4) Idem, ibidem. 

(5) Idem^ ibidem. 

(6) Idem, B. 3.496. 

(7) Idem, ibidem. 

(8) Idem, B. 3.497. 



VIII 

inventaire estimatif en fut dressé montant à la somme totale de 380,707 livres de 
gros, 12 sols, 9 deniers, représentant approximativement celle de 8.756.261 francs 
de nos jours ; Fempereur Charles-Quint eut la moitié de ces joyaux, part estimée à 
190.353 Livres, 16 sols, 4 deniers, valant environ 4.378.119 francs; ce curieux 
inventaire comprend la vaisselle blanche demi-dorée ou dorée entièrement, — celle 
de cristal, jaspe, onyx et autres matières analogues, garnie d'argent doré, — les 
joyaux, tissus d'or et d'argent et brodés de pierreries pour le service de la chapelle, 
entre autres, une riche mitre ornée de perles', de saphirs et de rubis balais, que l'em- 
pereur portail dans certaines cérémonies, — les vases de licorne et des morceaux 
de licorne brute ou de corne de narval, servant à faire des coupes et hanaps qui 
j uissaienl, croyai t- on , de la propriété de rendre inoffeiisifs lesbreuvages empoisonnés , 
propriété partagée par les langues de serpent que Ton plaçait à cet efiet dans les 
salières. — les chaînes d'or, les perler et les médailles, ;— les bs^es, verges ou 
épingles d'or, garnies de pierres précieuses, — les accoutrements impériaux 
consistant en tuniques, chapes, chaussures faites en drap d'or brodé de perles, 
de rubis et de saphirs, d'émeraudes et de pointes de diamant, — la couronne 
impériale, toute en or, garnie de ped^s, de rubis et d'émeraudes, — ]e monde 
impérial, également en or, surmonté d'une croix de même métal, enrichie de 
pierres précieuses, — l'épée impériale dont la poignée était en or ciselé et le 
fourreau en velours cramoisi brodé d'orfrois et de pierreries, etc., — les objets divers 
en corail, jaspe et calcédoine, — les armures damasquinées en or ; cet inventaire 
parait avoir été dressé vers 1521 (1) ; 

10^ Un fragment d'inventaire de bijoux divers, parmi lesquels on remarque à 
côté d'objets venant du Pérou et du Mexique, une intaille en cristal de roche, sertie 
d'or, où était gravée la bataille de Pàvie : dressé vers 1536 (2) ; 

1 P L'inventaire des statuettes d'or et d'argent données en gage à des banquiers 
anglais par l'archiduc Maximilien, en 1479 (3) ; 

12^ Idem, des peintures et objets divers appartenant à l'archiduchesse Mai^erite 
d'Autriche 4^; 

13*^ Idem, des tapisseries de la duchesse de Bourgogne Isabelle de Portugal (5) ; 



V Arvhlveïi do Nord. R 3.497, 
(2- //-Vin. B- a4*. 
i^?^ A/c-.v,, B. ^.507. 

4' A?>»H. ihid^Nii. 
?> l'i^ ., B, 3-5iK 



IX 



14^ L'état de toutes les tapisseries achetées par les archiducs Philippe le Beau, 
Charles de Castille et par l'archiduchesse Marguerite, de 1497 à 1521 (1) ; 

15® L'inventaire des tapisseries de l'archiduchesse Marguerite, dressé en 1516(2); 

16® Celui des ornements d'église trouvés dans la chapelle du château de la Motte 
au Bois de Nieppe, après k mort de la duchesse Isabelle de Portugal (3) ; 

17® Le curieux état des dépenses faites pour la confection du psautier de l'archi- 
duchesse Marguerite (4) ; 

18® Celui des draps d'or, d'argent, de soie et des étoffes diverses, achetés pour le 
trousseau de Marie de Bourgogne, fille de Charles le Téméraire, lors de son 
mariage avec l'archiduc Maximilien, en 1477 (5) ; 

19® Idem, des robes et vêtements composant la garde-robe des princesses Éléonore 
et Isabelle d'Autriche, sœurs de Charles-Quint (6) ; 

20® Idem, des petites nimuités (menus objets de toilette, bibelots) de l'archi- 
duchesse Marguerite, de son linge de luxe, de ses dentelles et de ses fourrures (7); 

21® Les pièces concernant les riches armures, bannières et harnais de chevaux 
de Charles le Téméraire et de l'archiduc Maximilien (8). 



n. 



RECETTE GÉNÉRALE DE l' ARTILLERIE. 

Les armées des ducs de Bourgogne ne devaient pas rester en retard sous le point 
de vue des progrès de l'artillerie et de l'importance du rôle qu'elle était appelée à 
jouer dans les guerres du XV® siècle. Tour à tour alliés de l'Angleterre et de la 
France, ces princes furent ainsi mis à môme de connaître tous les perfection- 
nemeutsdece service militaire chez ces deux nations. Ils comprirent surtout de 
très bonne heure, la nécessité de lui donner une forte organisation avec un contrôle 



(1) Archives da Nord, B. 3.508. 

(2) Idem^ ibidem. 

(3) Idem, B. 3.509. 

(4) Idem, B. 3.510. 
® Idem, B. 3.511. 

(6) Idem, ibidem. 

(7) Idem, ibidem. 

(8) Idem, B. 3.512. 



sérieux de ses dépenses. C'est grâce aux mesures qu'ils prirent alors, que leur 
artillerie devint bientôt une des plus considérables de l'Europe. Malgré les pertes 
qu'elle éprouva pendant les campagnes malheureuses de Charles le Téméraire, elle 
ne tarda pas à se relever de ses désastres, pour être de nouveau fortement recons- 
tituée et devenir ainsi l'élément le plus solide des armées de Maximilien et de 
Charles-Quint. Nous n'avons pas besoin de rappeler ici que c'est à elle, encore 
plus qu'à la folle bravoure de François P*" et de la chevalerie française, que les 
troupes impériales durent la victoire de Pavie. 

Jusqu'au milieu du XV® siècle, l'artillerie bourguignonne ne se composait guère 
que de lourdes et primitives bombardes et de gros mortiers placés dans les villes 
fortifiées et les châteaux-forts pour en assurer la défense. Quand il s'agissait, au 
contraire, d'assiéger une place ennemie, on tirait des villes et châteaux les plus 
rapprochés de la frontière, les canons et engins dont on pouvait avoir besoin. On 
les réintégrait dans ces villes et ces châteaux après la prise de la place assiégée ou la 
levée du siège, si, dans ce dernier cas, on n'avait pas été obligé de les abandonner 
faute de moyens de transports suffisants. 

L'artillerie de campagne ne comprenait que quelques serpentines ou coule vrines, 
un peu moins massives que les bombardes, et pouvant souvent se démonter en 
plusieurs pièces, ce qui les rendait plus facDement transportables. Mais on 
comprendra combien on devait perdre de temps pour les remonter et les mettre 
en état lorsque l'on était en présence de l'ennemi. En somme, c'était toujours les 
anciennes armes offensives et de jet : lances, piques, vouges, maillets de plomb, 
arcs, flèches, ribaudequins et arbalètes, qui jouaient le principal rôle dans les 
combats en rase campagne. La fourniture de ces armes et des munitions était, 
d'ailleurs, comprise dans le service de l'artillerie qui, comme l'indique l'étymologie 
de ce mot, s'étendait à tous les engins et machines employés à la guerre. 

De Barante, d'après l'historien Monstrelet (1), qualifie de beUe et imposante 
l'artillerie que les troupes du duc Philippe le Bon abandonnèrent dans les bastilles 
construites autour de Compiègne, lorsqu'elles levèrent le siège de cette ville, en 
1430. Mais on n'a aucun renseignement précis, ni sur le nombre, ni sur la nature 
des pièces qui la composaient. Il est probable qu'elles provenaient des places de la 
Picardie et de T Artois, d'où elles avaient été tirées au moment de l'entrée en 
campagne. 



(1) HisU des ducs de Bourgogne^ tome III, p. 388. 



XI 

« 

Pendant la longue paix qui suivit le traité d'Arras, le service de l'artillerie, au 
lieu d'être négligé, fut, au contraire, l'objet de toute la sollicitude du Duc, qui tint 
à honneur de le voir rivaliser avec celui que Gaspard Bureau, grand maître de 
l'artillerie du roi Charles VIL avait organisé en France. Jusqu'alors c'était le 
receveur général des finances des Pays-Bas, qui avait payé les dépenses delà guerre 
et de l'artillerie. L'administration de ce service était confiée à* des officiers qui 
prenaient le titre, en usage encore de nos jours, de gardes de l'artillerie. Ainsi, 
on trouve, en 1434, Jean Cam, dit le Camus, garde de l'artillerie du Duc. 
Leurs fonctions paraissent s'être réduites alors à celles de simples gardiens ou 
conservateurs des pièces et engins de guerre déposés dans les châteaux et dans les 
places fortes et principalement à Lille, au palais de la Salle ainsi que dans les châ- 
teaux de Courtrai et de la Poterne. C'était à Lille, en eflFet, que de bonne 
heure avait été établi l'arsenal renfermant la réserve de Tartillerie, et sur- 
tout celle destinée aux expéditions soit en France, soit dans les Pays-Bas. Cette 
ville convenait parfaitement à cette destination, grâce à sa position centrale et aux 
nombreux canaux qui la reliaient déjà par la Deûle, à la Lys, à la Scarpe et à 
l'Escaut et facilitaient ainsi le transport des bouches à feu qui parvenaient de cette 
manière plus rapidement à proximité des champs de bataille que par les voies de 
terre. Au contraire, les fonderies de canons avaient été établies plus en arrière, à 
Malines, à Huy et à Namur sur la Meuse. 

En 1455, on remarque, à côté du garde de l'artillerie, un autre officier, désigné 
sous le nom de contrôleur et qui s'appelait Guillaume Moison. Il devait être chargé 
de vérifier, sous le point de vue de la quantité et de l'état matériel, l'artillerie qui 
se trouvait dans les châteaux-forts et dans les places^de guerre et dont il devait 
dresser et renouveler de temps à autre l'inventaire. Mais le chef suprême de ce 
service, celui qui avait mission d'en assurer la direction générale au point de vue 
technique, c'était le maître de l'artillerie, François l'Aragonais, seigneur de Sisy 
(1458), vaillant capitaine qui s'était rendu célèbre par la manière avec laquelle il 
avait enlevé par surprise les villes de Montargis et de Fougères. A côté de lui, le 
duc Philippe le Bon ne tarda pas à placer un officier d'un ordre plus administratif 
et financier que militaire, chargé de toute la comptabilité, non seulement de l'ar- 
tillerie, mais aussi de celle du service du payement des gages et soldes des gens de 
guerre et des revues ou montres d'armes. 

Le premier titulaire de cet important office paraît avoir été Guillaume Bourgois 
dont le nom est rencontré dans les pièces comptables dès 1458. Toutefois les pre- 
miers comptes de ce receveur, conservés aux Archives du Nord, ne remontent qu'à 
1467. Mais il faut observer que la collection des comptes et documents concernant 



XII 

l'arlillerie, déposée autrefois à la Chambre des Comptes de Lilîe, chargée de les 
examiner, eut beaucoup à souflâir pendant la Révolution. Par une singulière coïn- 
cidence, ces papiers et parchemins, monuments des anciennes guerres, convertis 
en gargousses et en cartouches, servirent à soutenir la lutte de la France républi- 
caine contre l'Europe coalisée. L'arsenal de Metz où ils avaient été transportés, en 
conserva des débris. Quelques fragments de ces comptes, furent même, en 1844, 
renvoyés aux Archives du Nord, sur la demande du savant archiviste M. le D"* Le 
Glay. 

Les Archives générales du Royaume de Belgique sont plus riches sur ce point. 
Elles possèdent 95 comptes de l'artillerie (1). Le premier, daté du P*" février 1473, 
est celui de Claude de Menotey qui portait le titre de conseiller et receveur de 
l'artillerie. Le dernier comprend la période de 1640 à 1650. 

A partir du règne de l'archiduc Maximilien d'Autriche, le service de l'artillerie 
fut dédoublé. On institua alors un trésorier des guerres, chargé, d'une manière 
permanente et non à titre exceptionnel, comme cela s'était déjà présenté plusieurs 
fois, du payement et du règlement de toutes les dépenses militaires autres que 
celles spéciales à l'artillerie, poudres, armes et munitions diverses ainsi qu'à leur 
transport, dont l'ordonnancement et la comptabilité restèrent toujours du ressort de 
la Recette de l'Artillerie. Le Trésorier des guerres eut principalement à pourvoir 
au payement des gens d'armes et des travaux de fortification. Ses comptes et les 
pièces comptables qui les accompagnent, forment donc un fonds particulier et 
distinct de celui de la Recette de l'Atillerie, à partir de la fin du XV® siècle. 

Malgré les mutilations qu'il a subies et qui ont entraîné des lacunes considérables, 
ce dernier fonds présente cependant une grande importance au point de vue de 
l'histoire politique et militaire des XV® et XVP siècles, en France et dans les 
Pays-Bas. Il comprend encore : 12 rouleaux de parchemin, 1 registre in-f^ avec 
22 cahiers, tant in-f* qu'in-8^, soit en tout 575 feuillets et 1.576 pièces isolées en 
parchemin ou en papier. Ces documents sont classés sous les rubriques suivantes : 

1^ Ordonnances relatives à l'organisation et à l'administration de l'Artillerie ; 

2^ Comptes et pièces comptables du receveur de l'Artillerie ; 

3^ Liventaires généraux et particuliers des bombardes, serpentines, mortiers, 
armes et munitions de toute nature ; 

4^ États des dépenses pour les fournitures de vivres, munitions et frais de 
transport. 



(1) N<>" 2(). 164 à 26.259 de Tlnventaire de la Chambre des Comptes de Bruxelles, tome IV, p. 250 et suiv. 



XIII 



Nous ne pouvons signaler ici que quelques-unes des nombreuses pièces si 
intéressantes au point de vue historique, reproduites in extenso ou analysées dans 
les 21 articles consacrés à l'inventaire de ce fonds (1). Ce sont : 

P Les ordonnances de Charles le Téméraire et de l'empereur Charles-Quint, 
règlementant^le service de leur artillerie en temps de paix et en campagne (2), 

2^ L'état de Tartillerie, emmenée par le comte de Charolais, plus tard le duc 

Charles le Téméraire, dans sa campagne en F'rance et au pays de Liège, commencée 

le 22 mai 1465 et qui finit le 27 janvier 1466, jour où l'artillerie fut embarquée à 

Louvain pour être ramenée à l'arsenal de Lille. Jour par jour, on indique dans cet 

état les dépenses faites pour la fourniture de la poudre, des flèches, arcs et cordes 

y servant, bombarbes, serpentines, coulevrines, mortiers, e?o«^r^«<4? (canons courts), 

veuglaires, ribaudequins, fauconneaux, boulets de pierre ou de plomb {pl&mniets)^ 

maillets de plomb, lances, piques et vouges (sorte de hallebarde), hoyaux, pelles et 

pics. C'est ainsi que l'on connaît le nombre d'armes et de munitions de toute nature 

mises hors d'usage ou dépensées à la bataille de Montlhéry, le 16 juillet 1465, combat 

célèbre, sinon très sanglant, dont le comte de Charolais s'attribua le succès sur 

Louis XI, quoique, en somme, la victoire fût restée indécise, l'aile droite de 

l'armée bourguignonne ayant été mise en fuite pendant que l'aile gauche taillait 

en pièces les troupes françaises qui lui étaient opposées et leur enlevait un courtaut 

de cuivre][qui, depuis, fut souvent mentionné dans les comptes de l'artillerie avec 

l'indication de sa glorieuse provenance. D'après Comines, témoin oculaire de cette 

bataille, les forces bourguignonnes pouvaient s'élever à une vingtaine de mille 

hommes, tant en cavalerie qu'en archers et en piétons et celles du roi de France 

étaient à peu près équivalentes, avec cette différence que ces derniers comprenaient 

moins d'archers et plus de cavaliers. D'après le même chroniqueur, le nombre des 

hommes tués de part et d'autre, fut d'environ 2.000. Du côté des Bourguignons, il 

périt plus d'archers et de menues gens et du côté du Roi, plus de gens à cheval ; ce 

qui permet d'évaluer la perte du comte de Charolais à 1 .200 hommes et celle de 

Louis XI à 800, Ce dernier fit, d'ailleurs, un plus grand nombre de prisonniers. 

Quant au chiffre des blessés, Comines n'en parle pas, mais on peut l'estimer 

approximativement au double de celui des tués. Aujourd'hui la proportion serait 

beaucoup plus forte, et 2.000 morts correspondraient à au moins six à sept mille 

blessés, car les blessures produites parles armes blanches quijouaient encore le 



(1) Archives du Nord, B. 3.515 à 3.536. 

(2) Idem, B. 3.515. 



XIV 

rôle le plus important dans les combats à celte époque, sont généralement mortelles 
et, en tous cas^ beaucoup plus dangereuses que celles provenant des armes à feu. 
Les pertes plus considérables de Tannée bourguignonne s^expliquent par ce fait 
que la plupart des archers et des piétons combattirent avant d'avoir pu revêtir 
complètement leurs cuirasses. Ainsi, pour tuer 800 hommes, en blesser 2.000 et 
obtenir un succès douteux, on peut même dire nul au point de vue stratégique, 
puisque le comte de Gharolais n'empêcha pas Louis XI d'entrer dans Paris, but 
cependant qu'il se proposait, on constate que l'armée bourguignonne employa à la 
journée du 16 juillet 1465 : 5 caques de poudre pour les serpentines et les ribaude-* 
quins et 1 caque, les 17 et 18 juillet, lors des escarmouches qui eurent lieu devant 
le château deMontlhéry; 1.500 livres de pla7?imefs on j^eiits boulets de plomb, le 
16 et 100 les 17 et 18 juillet; 223 fûts et fers de lance; 154 vouges; 360 piques 
ferrées ; 1 .800 arcs à main ; 3.200 douzaines ou 38.400 flèches, avec 700 douzaines 
de cordes d'arc : 7 serpentines de bronze éclatèrent ou furent rompues pendant la 
bataille (1). 

3^ L'inventaire de l'artillerie du même prince pendant ses campagnes contre les 
villes de Dinant. en 1466 (2), de Ziéricsée, en 1472 (3), et de Nancy, en 1475 (4) ; 

4^ Une série de curieux mandements adressés par l'archiduc Maximilien, pendant 
ses campagnes contre les Flamands révoltés, au receveur de l'Artillerie, pour le 
presser afin qu^illui envoyât les bombarbes, la poudre et les munitions nécessaires . 
La plupart de ces ordres portent des annotations autographes de l'Archiduc, 
rédigées soit en latin, soit en allemand, soit en un français barbare dont les mots 
sont orthographiés sous des formes germaniques, et par lesquelles il enjoint avec 
instance à ce fonctionnaire de redoubler de diligence dans l'exécution des mesures 
qu'il prescrit. C'est ainsi qu'on y trouve, jointe à un mandement du 29 février 1480, 
ordonnant au receveur de venir à Lille et d'amener dans cette ville 20 caques de 
poudre, la note suivante écrite de la main même de l'Archiduc, et formulée en 
ces termes : « Faciatis omnino diligentiam quod habeam istas XX cacas imlverh^ 
quia^ sy non habeam in XII diebus^ hic habebo in cetei^m vices ^ damna ; ideo facietis 
diligetitiam quod possim vos laudare, nec nonparcatis nvJUs expmsis » (5). La même 



(1) Archives du Nord, B. 3.516. 

(2) Idem, B. 3.517. 

(3) Idem, B. 3.518 et B. 3.519. 

(4) Idem, ibidem. 
Ç)) Idem, B. 3.522. 



XY 

année on rencontre une annotation en allemand : « Ich han der min zvier gefruren » 
au bas de l'ordre de venir à Gand, expédié au môme personnage afin de « noiis 
gaiymr aucunes choses qîii 7ious sœit nécessaires y> (1). Puis, sous la date du 8 juin 1483, 
dans un mandement prescrivant de faire amener au château de Gorinchen : 100 
salades, 1 .000 écrevisses ou cuirasses formées d'écaillés métalliques et 1 .000 longues 
piques, on lit ces mots autographes : « faites le susdit autant que vous me créeindés 
de desplaire » (2). En juin 1485, l'Archiduc au moment d'attaquer les Flamands 
révoltés adresse encore au contrôleur de l'Artillerie le billet autographe suivant : 

« Liénharty regardé que je puit avoir Vartillerye à nuit à Gasbèke^ car leskanotiiers 
de Hénaut sont iscy; n^oblié pas les cour latex de fer ^ qui sunt detcx^ soient amsy \ 
auUrenientje mecori^usceré à mus; n'obvié point aussy les escelles et le pœit et les 
arhelestres. Max,y> (3). Vers 1488^ l'Archiduc écrit toujours de sa main, au 
receveur de l'Artillerie, Laurent Le Mitre :« Receveur d? artillery ^ Lœ^ens de Muter ^ 
il y a aujourd'^iiy ung mois quA^ je vous a assingné et appunkté (appointé) beacop de 
mylle limbes ^ et je n^é {n^^ point artilleo^y pr est pour une livre; dont il fault qus je 
7ne cœnbate demain sans artillery^ lequel est vostre faulte et que vous entendes 
gaingner (faire du profit); mais il vous repanteray, car je vouspromès^ en parolle de 
prince^ que^ à mon retour^ à Vaydede Dieu^ vous sacrez banniz hors de tous mes pais 
et confiscarez vos biens tousjours à bon conte . Je layré (laisserai) en cest chasteau de 
Gaesbèke^ aujourd^uy jusqtces au diné^ IP chevaux pour conduyre vivres de 
Bruxelles après moy; s il y a possibilité de nou^ trouver de nuit entotir Gramont, sy 
il i a aucune artHery en chemin^ faites les haster ; par aultrement il ne pourra venir 
servir^ n£ au tems [à temps) ; m^ (mais) vous twus montrés point estre bon serviteur » (4). 

On voit aussi l'Archiduc réclamer des pavois, sorte de longs et larges boucliers 
destinés à mettre les travailleurs à l'abri pendant les sièges : « faetes autant paer 
(par) toutpotance (pouvoir) qtcene soit faulte, îiedélay que je puis avoir le hu/maS" 
chement etpykes^ et venés sans exctcsaci&n ; amenés aussy iscy tous les pavois qui nous 
suntdemourés à JJtrechtet les maillets deplonc du voyaige de Flandres » (5). Sur un 
mandement ordonnant d'envoyer immédiatement toutes les échelles, tant grandes 
que petites, de manière à ce qu'elles soient le lendemain de bonne heure à 



(1) Archives du Nord, B.3522. 

(2) Idem^ ibidem. 

(3) Idem, B. 3.521. 

(4) Idem, ibidem. 

(5) Idem, B. 3.522. 



XVI 

Tenremonde, en les faisant sortir de Malines par la porte de Rupelmonde et quand 
les chariots seront hors de la \ille, de leur faire prendre en longeant les murs, le 
chemin de Tenremonde, avec des chevaux, des chariots chargés de tentes et de 
pavillons, les courtaulx^ la maison de hois du prince, les grandes tentes de Mgr 
d'Esquerdes, etc., Maximilien a ajouté : « Lisez dettxfois cestes lettres et faites tout 
sela que est cmnp^ins dedans à haste, sur tant que vous nom voulUés complère » (1). 
Sur un autre, demandant de faire fabriquer de la poudre à canon jusqu'à concur- 
rence de la somme de 5.000 livres, de tirer des villes des tentes, des pavillons, 
des chevaux et des chariots et d'envoyer en toute diligence quantité de pierres de 
fer (boulets) pour les courtaulx^ on lit : a Regardé bien sur nostre grand indignacion 
que nous n^aïons faulte de ceste V^ livres d'argent de j>oudre^ car nous nous sommes 
assuré que vo^s avez bien le crédit » (2). 

Ces citations suffisent pour montrer l'importance qu'avait prise à la guerre, 
l'artillerie à la fin du XV® siècle ; 

5® L'inventaire de l'artillerie française trouvée dans la place deThérouane, après 
sa reddition le 21 juin 1553; on y remarque une coulevrine r^/br^?^, appelée 
Madame de Buisson^ trois canons de dix pieds de longueur, 6 serpentines de douze 
pieds, un zacre^ sorte de mortier, aux armes de l'empereur Charles-Quint sur lequel 
il avait été pris précédemment, 8 fauconneaux de dix pieds et demi, des canons 
portant les lettres F et H, avec la salamandre ou la fleur de lys, marques des rois 
François F^ et Henri H (3). 

Le dépouillement des comptes et pièces comptables de la Recette de l'Artillerie 
déposés aux Archives du Nord et dans celles du royaume de Belgique, a permis 
d'établir la liste suivante des noms des receveurs, liste qui présente cependant 
encore quelques lacunes : 

Guillaume Bourgois (1459-1470). 
Claude deMenotey (1470-1480 ?). 

Laurent Le Mitre (1480? ). 

Thierry Golen (1540 ?-1567). 

Georges van den Driessche (1567-1574). 



(1) Archives du Nord, B. 3.523. 

(2) Id&m^ ibidem. L'orthographe bizarre de ces diverses annotations autographes de Maximilien a été 
respectée. 

(3) Archives du Nord, B. 3.534. 



XVII 



Guillaume Schote (1614? . . . .) 
Nicolas van deu Plas (1665?-1667). 
Pierre-Albert de Lindick (1667-1672). 
Jérôme-Ignace Jacops (1672-1691). 



111. 



TRÉSORERIE DES GUERRES. 



Dès la fin du XIV® siècle, on trouve, en Flandre, un officier chargé, dans des 
circonstances exceptionnelles, de tenir le compte des dépenses nécessitées par les 
expéditions militaires , Cet officier prenait le titre de trésorier des guerres et paraît 
avoir, dans le principe, exercé ses fonctions sous Tautorité du receveur général de 
Flandre, puis plus tard du receveur général des finances des Pays-Bas. C'est ainsi 
qu'en 1380 apparaît le sire delaGruuthuse, trésorier de l'armée du comte de Flandre 
et du duc de Bourgogne, Philippe le Hardi, son gendre, assiégeant la ville de Gand 
(1), Mais à cette époque, et pendant la plus grande partie du XV® siècle, ce furent 
aux maîlres de la Chambre aux deniers ou aux receveurs généraux des finances 
qne furent confiées ces fonctions qui, àPorigine, étaient transitoires et prenaient fin 
avec l'expédition militaire à laquelle elles devaient leur création. Ces officiers pré- 
sentaient à la Chambre des Comptes un compte spécial, avec pièces à l'appui^ de la 
gestion des deniers qu'ils avaient reçus et payés pour le service de la guerre. Nous 
avons ceux de Pierre Varopel, maître de la Chambre aux deniers, chargé, en 1386, 
de l'approvisionnement des galères ducales qui devaient prendre part à l'expédition 
d'Angleterre (2) et de Jean Abomel, receveur général, qui, en 1431, rendit compte 
« des payemens des gens d'armes, artilleurs et aulires frais de guen*e par lui payés 
par Vm^doTmarice de monseigneur le duc de Bourgoingne, es années CCCCXXVIII^ 
XXIX ^ XXX et XXXI ^ pour lesvoyaiges quemondit seigneur à faiz pour le Roy^ 
nostre sire (Henry VI, prenant alors le titre de roi de France et d'Angleterre), tant 



(1) Archives du Nord, B.3.657. Ce compte étant antérieur à rétablissement de la Chambre des Comptes de Lille 
a été classé en tête de la collection des Comptes Divers dont il sera question ci-après. 

(2) Idemt B. 3.328. Ce compte a été analysé dans le tome VII de llnventaire, avec ceux des maîtres de la 
Chambres aux deniers, p. 207. 



XVIII 

jpar V ordonnance de monseigneur le Régent le royaume de France^ dvx de Bedford, et 
du conseil du Roy^ nostre dit seigneur en Frcunce^ comme par vertu de certaine enden^ 
ture (convention) faite entre très-révérend père en Dieu Henry ^ cardinal d^ Angleterre, 
d^uimpart^ et mondit seigneur deBourgoigne^ d^ autre ». Ce compte est joint à celui de 
la Recette générale des Finances de 1431 (1). Gachard a donné dans son Rapport sur 
les Archives de Lille (2) une analyse assez complète de ce curieux document où sont 
énumérés les gens d'armes et de trait , ainsi que leurs chefs, que Philippe le Bon fit 
marcher au secours de Paris, assiégé par Charles VII et par Jeanne d'Arc au mois de 
juillet et d'août 1429, et aussi ceux qu'il employa au siège de Gompiègne depuis le 
17 avril jusqu'au 12 septembre 1430. 

Si nous n'avons pas le compte lui-même, nous avons du moins les pièces comp- 
tables relatives aux préparatifs de l'expédition projetée contre les Turcs, de 1457 à 
1464, par le duc de Bourgogne (3) et dont nous parlerons plus loin. Enfin les Archives 
du Nord conservent le compte des gens de guerre levés en Bourgogne, présenté 
par Barthélémy Trot in, institué trésorier des guerres par lettres patentes du 10 
décembre 1470, fonctions qu'il paraît n'avoir remplies que très peu de temps et 
encore à titre exceptionnel (4). Il en est encore de môme des deux trésoriers Gilbert 
de Ruple, institué par lettres patentes du 24 mars 1471 et Hugues de Dompierre 
(P''janvier-31 décembre 1476) dont les comptes sont déposés aux Archives du 
royaume de Belgique (5) . 

Ce fut seulement à partir du règne de l'archiduc Maximilien que les fonctions de 
trésorier des guerres, d'extraordinaires qu'elles avaient été jusqu'alors, devinrent 
permanentes et indépendantes des officiers de la Chambre aux deniers ou de la 
Recette générale. Malgré les pertes qu'elles ont subies à la Révolution, les archives 
de cette Trésorerie, conservées aux Archives du Nord, forment encore une collection 
de documents très précieux pour l'histoire militaire des Pays-Bas pendant les XV® 
et XVP siècles. Elle comprend: 1 registre in-f*, de 258 feuillets, parchemin; 
1 registre in-f^, 117 feuillets, papier; 470 cahiers in-f^, avec 8.007 feuillets, papier, 
85 pièces isolées, parchemin et 9.798 pièces, papier, s'étendant entre les dates 



(1) Archives du Nord. B. 1942. (tome IV, p. 117). 

(2) Page 52 et Annexe M., p. 356-363. 

(3) Archives du Nord, B. 3.537. 

(4) Archives du Nord, B. 3.539. 



Ç>) Inventaire des Archives du royaume de Belgique, tome IV Chapitre II. Comptes de l'armée de terre, N** 
25.542 et 25.543. 



XIX 



extrêmes de 1383 à 1649 et se divisant ainsi : P Comptes et Pièces comptables des 
Trésoriers des gue'rres ; 2^ Montres d'armes, revues et contrôles des gens de 
guerre ; 3^ Fortifications. 

Le dossier le plus important, au point de vue historique de ces archives, est celui 
constitué par les diverses pièces concernant les préparatifs de l'expédition contre 
les Turcs projetée par le duc Philippe le Bon. On trouvera dans l'étude spéciale 
que nous avons consacrée à ce projet, un exposé des causes qui avaient déterminé 
le duc de Bourgogne à le concevoir, une analyse des diflTérents plans de campagne 
élaborés pour parvenir soit par terre, soit par mer, à délivrer Gonstantinople, enfin 
un rapide aperçu des raisons qui amenèrent d'abord l'ajouruement de cotte 
croisade puis la firent aboutir ensuite à une simple descente dans le royaume de 
Naples, de troupes assez indisciplinées conduites par le Grand Bâtard, Antoine 
de Bourgogne. Afin de préparer cette expédition, les conseillers du Duc avaient 
recueilli une grande quantité de renseignements spéciaux sur l'organisation et 
l'administration nécessaires alors à une armée en campagne, sur le service des 
vivres et des transports maritimes, l'armement des troupes et des vaisseaux, etc. 
Ce sont ces renseignements, consignés dans différents documents authentiques qui 
constituent le premier article de l'inventaire du fonds de la Trésorerie des guerres. 
Nous ne pouvons ici citer que quelques-uns d'entre eux, qui nous paraissent 
particulièrement intéressants. Ce sont : 

P « L'advis à correction pour le fait du voyaige que mon très-redoubté Seigneur 
a intencîon de brief faire, au plaisir de Nostre-Seigneur, à rencontre du Turcq ». 
L'auteur de cet avis calcule qu'il faudra : pour l'armement des 6.000 archers, à 
raison de 6 arcs par archer, 6 trousses de flèches et 6 douzaines de cordes, 36.000 
arcs, 36.000 trousses, chacune de 18 flèches, soit 643.000 flèches. 36.000 cordes 
d'arc, 12.000 vouges, haches ou maillets, 12.000 paisseaux ferrés aux deux bouts, 
4.000 brigandines ; pour celui des hommes d'armes au nombre de 2.500 lances, 
dont 1.250 composées de sottdoyers à gages et 1.250 de volontaires, soit en tout 
9.000 combattants, il faudra : 4.000 fûts de lance, courts ou longs avec les fers 
assortis, 2.000 piques de Flandre, 400 cuirasses (1). Il sera nécessaire d'avoir aussi : 
86 bombardes garnies de leurs aflRits et manteaux avec une grande quantité de 
pierres ; 50 serpentines, tant de fer que d'airain ; 500 coulevrines à main, avec 12 



(1) La lance se composait alors de six combattants : le chevalier ou maître, son page, un coutillier ou piquier^ 
3 archers ou coulevriniers. L'armement des archers n'était pas prévu dans cette énumération. 



XX 

tables de plomb pour faire des plommets ou boulets de plomb pour les serpentines 
et coulevrines, ainsi que les moules destinés à cet usage ; des chariots de ribau- 
dequins munis d'une grande quantité de pierres, beaucoup de charbon de tilleul 
pour faire de la pondre, 4.000 pelles de bois, 4.000 boyaux et pics, 500 pieds de 
chèvre, 2.000 cognées à manche de bois, 2.000 serpes, 4.000 hottes, 200 arbalètes 
d'acier, 40.000 viretons ferrés, 2.000 livres de cordages, des tentes et des pavillons 

m 

garnis de leurs chevilles et cordes. Pour transporter cette armée, son matériel et 
les vivres nécessaires, il conviendra d'avoir la grosse caraque ducale, 2 autres 
caraqnes, 12 grosses nefs et 12 caravelles (vers 1456) ; 

2^ Les devis des choses nécessaires pour l'armement des galères, caravelles, 
caraques, nefs, etc.; 

3® L'état des instruments de chirurgie et des substances pharmaceutiques que, 
sur la demande du duc de Bourgogne, ses chirurgiens et probablement aussi ses 
médecins, quoique ceux-ci ne soient pas expressément désignés dans le texte, 
estimèrent nécessaires pour soigner les blessés et les malades que pourrait compter 
le personnel domestique et militaire de son hôtel pendant l'expédition projetée. 
L'hôtel du Duc peut être assimilé alors à ce que fut plus tard en France la Maison 
du Roi, c'est-à-dire qu'il comprenait, outre les officiers et les divers serviteurs du 
prince, la garde militaire de celui-ci, ses chevaliers bannerets, etc., soit, en tout, 
un personnel d'environ 2.000 hommes. C'est ce chiflTre qui est, d'ailleurs, donné 
par un état des approvisionnements en vivres dont il sera parlé ci-après et qui est 
joint à celui du service de santé. Il est déclaré dans cette pièce que les 
approvisionnements énumérés sont ceux reconnus nécessaires pour l'alimentation 
de 2.000 hommes pendant des laps de temps qui varient selon la nature des denrées. 
On peut en conclure que l'état des substances médicinales a été établi aussi pour le 
même nombre d'hommes et dans les mêmes conditions de temps. D'après le comte 
de Laborde (1), Philippe le Bon aurait eu pour médecins de 1449 à 1463: Simon de 
Boches, Henry de Wocht, Pons de Lureux, Jean de Vaulx, Gonsalves de Vargas, 
Faust de Luceme, Simons de Doms, Luc Alexandre, Antoine Patenostre, Jean 
Snrquet, Jean Spirinc, Nicole de Vallerenesse, maître Dominique, Pierre de 
Harlenc : pour chirurgiens : Josse Brunyt, Jean Sans Pitié et Guillaume du Bois. 
Il est difficile de déterminer auxquels de ces chirurgiens ou médecins, il faut 
attribuer la rédaction de l'état en question, car ce document n'est ni signé, ni daté. 
Cependant il ne paraît pas devoir être antérieur à 1457, ni postérieur à 1463. 



(1) Les Ducs de Bourgogne, tome I, p. 524-526. 



XXI 

Quoi qu'il en soit, les chirurgiens et médecins consultés indiquèrent quels étaient 
les instruments et les substances nécessaires, d'abord pour faire les opérations 
immédiates telles que les extractions de plomntets. pierres ou dards barbelés, 
puis pour panser les blessures récentes, soigner les plaies de date ancienne, les 
ulcérations, les contusions, fractures, ruptures, piqûres de scorpion, d'éperon et de 
dard empoisonné, les foulures de nerfs, enfin pour traiter les diverses maladies du 
corps humain, selon l'expression employée par le rédacteur de cet état. On 
remarquera, non sans une certaine surprise, l'indication de l'emploi de nombreux 
onguents et poudres aromatiques ou d'origine minérale (emplâtre de céruse, de blanc 
d'Espagne camphré, de litharge d'or et d'argent, d'oxyde de zinc, de baume, d'encens, 
etc.), dont les propriétés antiseptiques et microbicides sont aujourd'hui parfaitement 
reconnues. Ces substances avaient servi de toute antiquité pour l'embaumement 
des corps, mais les empiriques du Moyen-Age paraissent en avoir usé les premiers 
pour le traitement et le pansement des plaies. A signaler aussi, la classification, 
parmi les blessures dangereuses, des piqûres d'éperon, probablement parce qu'elles 
déterminaient souvent le tétanos, affection dont un grand chirurgien moderne a 
reconnu Torigine équine ; 

4^ L'état des vivres nécessaires à 2.000 combattants, comprend: 4.000 heulsis 
de blé (le heulst valait environ deux muids, soit environ 40 hectolitres), pour un 
an; 2.000 A^2^fe/5 de sel, idem; 1.000 heulsts de pois et de fèves, pour potages, 
idem ; 10.500 cabillauds salés (morues), pour 4 mois ; 4.000 fromages de Hollande, 
ronds, pour 2 mois; 3.000 bacons (bandes de lard) avec les jambons y attenant, 
pour 10 mois; 3.000 tonneaux de cervoise, pour 2 mois; 50 queues de vin dont, 
30 de Poitou, 10 de Gascogne et 10 de Bourgogne, pour 2 mois ; 900 tonneaux de 
viande salée, pour 3 mois ; 24 pipes d'huile d'olive, pour deux mois ; 100 tonneaux 
de moutarde, pour trois mois ; 360 pipes d'eau douce; aulx, oignons, etc. 

Dans le compte de Barthélemi Trotin, chargé de l'administration de l'armée 
levée en 1474 et conduite en Bourgogne, on rencontre des détails intéressants sur 
les combats qui eurent lieu à cette époque, dans le. Maçonnais, à Buxy et à 
St-Gengoux-le-Royal, avec les noms des seigneurs bourguignons et franc^comtois 
qui y prirent part (1). 

A relever aussi une curieuse liste des espions au service de la France dans la 
campagne de 1553, arrêtés alors par les Espagnols et exécutés (2). 

Parmi les rôles des montres d'armes, revues et contrôles des gens de guerre. 



(1) Archives du Nord, B. 3.539. 

(2) Idem, B. 3.547. 



XXII 

nous signalerons : la liste des chevaliers et écuyers mandés par le duc de Bourgogne 
pour faire campagne en Flandre sous les ordres de Guy de Poulailler, maréchal de 
Bourgogue (mars 1384) (1) ; — les états des garnisons des châteaux de G-ravelines 
et de L'Écluse (1417 et 1437) (2) ; — idem, des gens d'armes et de trait sous le 
commandement de Jean de Groy, seigneur de Thon-sur- Ma me, conseiller et 
chambellan du duc de Bourgogne, grand bailli de Hainaut, envoyés au siège du 
Groloy (1437) (3). 

Les pièces relatives aux fortifications ne remontent généralement pas au delà 
du XVP siècle. Elles peuvent fournir les éléments de recherches intéressantes 
sur la situation que présentaient, avant les grands travaux de Vauban, la plupart 
des places fortes de la Flandre et de la frontière du Nord : Bouchain, Bruges et 
Damme, Douai, Gand, Landrecies, Anvers, Bourbourg, Malines, le château de 
Frévent-en-ArtoiS; Gravelines, la Motte-au-Bois, L'Écluse (4), Lillers, le château 
de Reninghem, St-Amand, Le Quesnoy. 

Voici les noms des trésoriers des guerres relevés dans les comptes et pièces 
comptables de cet office, déposés aux Archives du Nord et du royaume de Belgique : 

Messire de la Gruuthuse : 1380-1381. 

Pierre Varopel : 1386. . . . 

Jean Abomel: 1431. . . . 

Barthélemi Trotin r'^ 1470-1474 (5) . 

Gilbert de Ruple : 1470-1475. 

Hugues de Dompierre : 1476 . 

Charles Leclerc : 1506-151 1 . 

Jacques Grenet : 1511 . . . 

Jean Carpentier: 1544-1551 . 

Liévin Wouters : 1551 . . 

Aërt Molckeman : 1568. . . . 

Thierry van der Beken : 1581-1584. 

Philippe Le Clercq : 1600. . . . 

Jean-Baptiste van der GoSs : 1614-1617. 

Ambroise van Oncle, receveur général faisant les fonctions 
de trésorier des guerres : 1625 .... 



(1) Archives du Nord, B. 3.658. 

(2) Idem^ ibidem. 

(3) Idem^ ibidem. 

(4) Idem^ B. 3.610. État des réparations nécessaires au château de L' Écluse ^ en 1395. 

(5) Trésorier des guerres pour Tarmée levée en Bourgogne. 



XXIII 



IV. 



COMPTES DES CONFISCATIONS. 



c( Le droit de confiscation, dit M^"" Dehaisnes (1), existait partout dans les 
anciennes législations. Seules, les villes et châtellenies de Lille, Douai et Orchies 
en étaient exemptes; cependant ce privilège fut parfois violé, comme le prouvent 
plusieurs documents et plusieurs comptes. Il était appliqué, en cas de révolte des 
sujets ou de guerre extérieure, sur les biens des rebelles ou des étrangers ayant suivi 
le parti ennemi. Il a été Pune des sources du revenu des comtes et des souverains 
qui ont gouverné la Flandre ». 

Les comptes des confiscations offrent, en outre, des renseignements très impor- 
tants pour l'histoire religieuse et politique des Pays-Bas et aussi pour celle des 
familles et des localités. Ds présentent des particularités relatives à tous les troubles 
et à toutes les guerres qui ont agité la Flandre. Les inventaires de 1668 font 
connaître que la Chambre des Comptes de Lille possédait, à cette époque , un 
nombre très considérable de comptes des confiscations qui étaient conservés dans 
la chambre des finances. En 1769, deux à trois mille de ces comptes^ relatifs à la 
Belgique, furent donnés aux Pays-Bas autrichiens. Aujourd'hui les Archives du 
Nord conservent encore 21 registres in-f^en parchemin, comprenant 2.342 feuillets 
et 10 registres ou cahiers, papier avec 469 feuillets provenant de la Recette Générale 
des confiscations et formant les articles B. 3616 à 3647 du tome VUE. En outre, les 
fonds des différentes recettes domaniales des Flandres, du Hainaut, de l'Artois et 
du Toumaisis, renferment aussi beaucoup de comptes concernant les confiscations 
effectuées dans ces provinces. 

Ces comptes comprennent : P ceux des biens confisqués sur les Français et leurs 
partisans pendant les guerres ; 2® ceux des biens confisqués pendant les troubles 
religieux des Pays-Bas. 



(1) État général des registres de la Chambre des Comptes de Lille, relatifs à la Flandre, p. 23« 



! 



iii 



!'■ 



'i 



!■ 



XXIV 

Nous ne signalerons j parmi les premiers, que celui de Gilles de le Same, trésorier 
et garde des chartes de Hainaut, commis par l'empereur Charles-Quint à la recette 
générale des biens, terres, seigneuries, revenus et dettes (actives) appartenant aux 
Français, tant ecclésiastiques que laïques, tenant le parti contraire à Sa Majesté 
pendant la dernière guerre commencée le 13 jiuUet 1542, pour finir le 24 septembre 
1544, et pour ce fait confisqués en Flandre, dans l'Artois, en Hainaut, à Lille, 
Douai et Orchies. Il comprend les recettes du revenu temporel de l'évèché de 
Thérouane, des seigneuries de Gra vélines et de Bourbourg et de plusieurs fermes 
sises dans les diverses provinces des Pays-Bas et appartenant à des gens d'église ou 
à des laïques résidant en France. Le total de la recette s'élève à la somme de 
126.564 li\Tes, 11 sols, 2 deniers, et celui des dépenses effectuées pour l'adminis- 
tration de ces biens à 94.688 livres, 5 sols, 1 denier (1). 

Les poursuites dirigées peu après l'arrivée du duc d'Albe dans les Pays-Bas, dit 
Gachard (2), non seulement contre les gentilshommes qui avaient signé le 
compromis ou qui y avaient adhéré, mais contre tous ceux qui avaient pris une 
part quelconque aux troubles de l'année 1566, eurent pour résultat, comme l'on 
sait, d'amener la condamnalion, soit à la peine capitale, soit au bannissement, d'un 
grand nombre d'individus. Un plus grand nombre encore, prévoyant le système de 
terreur et d'arbitraire qui allait être mis en pratique, avaient jugé prudent de se 
réfugier dans les pays voisins. Les biens des uns et des autres furent confisqués ou 
séquestrés. Dans la plupart des provinces, ce fut aux receveurs des domaines que 
le gouvernement confia la gestion de ces biens; ailleurs, il en chargea des 
officiers spécialement nommés à cet effet. Il y eut de plus, des receveurs 
particuliers pour les biens des seigneurs et grands maîtres, comme onJes qualifiait, 
c'est-à-dire du prince d'Orange, des comtes d'Egmont, de Homes, d'Hooghstraeten, 
de Gulembourg, du marquis de Berghes, etc. Enfin, on établit un receveur général 
dans la caisse duquel devaient se concentrer les produits de toutes les recettes 
particulières. Le duc d'Albe jeta les yeux, pour ces dernières fonctions, sur Martin 
van den Berghe, qui était déjà trésorier de l'Épargne. 

Aux Archives du royaume de Belgique se trouvent les comptes particuliers des 
confiscations des villes et districts qui forment la Belgique actuelle, et ce serait 
une collection fort précieuse, alors même qu'on n'y rechercherait que les noms et 
la position sociale des condamnés ou fugitifs de chaque ville. Les comptes généraux, 



(1) Archives du Nord, B. 3.616. 

(2) Rapport sur les Archives de Lille, p. 56 et suiv. 



XXV 

à rexception de ceux des années 1573-1577, furent, en 1771, retenus à lille où ils 
y sont encore avec un grand nombre de comptes des receveurs particuliers des 
provinces, consacrés spécialement aux confiscations. 

Avant Martin van den Berghe, Guillaume Boudeur, auditeur en la Chambre des 
Comptes de Lille, avait été chargé provisoirement par les président et gens de 
cette Chambre, de recevoir les deniers provenant du fait des confiscations. Son 
compte commençant le 2 décembre 1567 et finissant le P"* mars 1573, se balance 
avec la recette de 1.500 livres contre une dépense équivalente. Dans cette 
dernière est comprise une somme de 4 livres, 16 sols, délivrée à Jean de Lessines, 
pour avoir porté des lettres à Vexercito du duc d'Albe, lui donnant des avis 
importants et, entre autres, l'informant que, « au bois de Nieppe, appartenant au 
Roi, s'estoient retirés et assamblés bon nombre de gueux ramassés tant de ce pays 
que de France, jusqu'à 150 ou 200, en apparence d'estre réfugiés ou latitans pour 
les troubles et autrement ; lesquelz exécutant leurs mauvoix et pernicieulx desseings 
et vouloirs, usoient envers les prebtres et autres gens lais bons catholiques allen- 
viron, de grandes rudesses, non-seulement par prinses de leurs biens, mais aussy 
par bastures et occisions de personnes, menachans en faire encores d'avantaige, 
etc. » (1). Ce sont ces gueux, connus dans la Flandre Wallonne sous le nom de 
Hurhts^ qui, après avoir pillé l'abbaye de Marquette et un grand nombre d'églises, 
tentèrent d'entrer par surprise dans Lille. La légendaire Jeanne Maillotte, à la 
tète de la confrérie des Archers, les aurait repoussés quand ils s'avançaient déjà 
sous les remparts dli château de Court rai. 

Gachard a analysé, mais d'une manière très sommaire et incomplète, les six 
comptes de Martin van den Berghe, comme pièces justificatives de son Rwppwt 
SUT les Archives de Lille (2). On trouvera dans les articles B. 3.618 à 3.623 du tome 
Vin de l'Inventaire du Nord, des détails beaucoup plus nombreux sur les recettes 
et les dépenses des confiscations pendant la période qui s'étend de 1568 à 1573. 

Les recettes comprenaient : les revenus des biens du prince d'Orange, du comte 
d'Egmont, du marquis de Berg, du comte de Hornes, du comte de Hoochstraëten, 
du comte de Culembourg, du comte van den Berghe, du seigneur de Bréderode, 
du comte Louis de Nassau ; le produit des confiscations dans les quartiers d'Anvers 
et de Lierre, de Bois-le-Duc, du duché de Limbourg, des pays d'Outre-Meuse et 
de Maëstricht, du duché de Luxembourg, du duché de Gueldre et du comté de 



(1) Archives du Nord, B. 3.617. 

(2) Pages 383-396. Annexe N. 



XXVI 

Zutphen, du comté de Flandre, savoir: Gand, vieux bourg, ville et châtellenie 
d'Audenarde. Bruges, le Franc et ses dépendances, pays de Waës et Beveren, villes 
et terroirs de Tenremonde et de Bomhem, les Quatre métiers de Hulst, Axelles, 
Assenède avec la Neuze, ville et châtellenie de Gourtrai, ville et châtellenie d'Ypres, 
la ville de Lille, Tournai et le Tournaisis, les comtés d'Artois, de Bourgogne et de 
Hainaut, les ville et quartier de Valenciennes , le comté de Hollande, le pays de 
Zélande, le comté de Namur, le pays de Frise, les ville et quartier de Ma Unes, les 
ville et pays d'Utrecht, les pays d'Overyssel, Groeningue, Drenthe, Tirenthe, 
VoUenhœ etlinghem. 

Les dépenses se divisaient en plusieurs articles, savoir : Deniers payés aux 
officiers qui en doivent rendre compte; — Payements faits aux chancelier, 
président, conseiller, procureur général, avocat fiscal et secrétaires du Conseil des 
Troubles institué par le duc d'Albe ; — Vacations payées à ce Conseil et rembour- 
sement de deniers délivrés pour le service du Roi ; — Deniers payés pour les 
nécessités de la Chambre du Conseil ; — Vacations de divers commissaires envoyés 
dans toutes les provinces pour prendre des informations sur les troubles et les 
rébellions qui y sont advenus ; — Payements faits à Sabine, palatine du Rhin, 
duchesse en Bavière et douairière d'Egmont, pour pourvoir à la défense de son 
mari, à son propre entretien et à celui de ses enfants (ces dépenses s'élèvent à la 
somme de 8.400 livres pour l'année 1568 ; les quittances avec les signatures auto- 
graphes de Sabine de Bavière, comtesse d'Egmont sont classées et analysées à 
TarticleB. 2.595 dans la tome V de l'Inventaire (1) ; — Dons et récompenses; — 
Payements aux capitaines et gens de guerre ayant amené des prisonniers ; — 
Réparations, fortifications et ouvrages divers faits aux prisons ; — Entretien des 
prisonniers pour le fait des troubles (curieuse liste contenant les noms de ces 
prisonniers enfermés au château de Vilvorde, à la Roquette de Ste-Gudule à 
Bruxelles, à la citadelle de Cambrai et à la porte de Treurenbourg, à Bruxelles) ; — 
Dépenses diverses. 

En 1568, le total du produit des confiscations s'éleva à 99.850 livres d'Artois et 
les dépenses à 70.657 livres, même monnaie (2). 

En 1569, recettes : 319.335 livres ; dépenses : 297.869 livres. 

En 1570, recettes : 396,258 livres ; dépenses : 441.586 livres. 



(1) Page 234, 2« colonne. 

(2) Les fractions de livres, sols et deniers, ont été négligées dans l'indication du produit des recettes et du 
total des dépenses. 



XXVII 

En 1571, receltes : 348,001 livres ; dépenses : 370.268 livres. 

En 1572, recettes : 244.999 Uvres ; dépenses : 254.635 livres. 

En 1573, de janvier à juin, recettes : 166.523 livres ; dépenses : 190. 300 livres. 

Même année, du 16 juin au 31 octobre, recettes,: 31.857 livres; dépenses: 
31.752 livres. 

Parmi les pièces justificatives des comptes de Martin vanden Berghe, se trouve 
un cahier contenant la transcription d'un état descriptif de tous les meubles saisis 
et confisqués en 1569, sur lequel figurent de nombreuses pièces de tapisserie, 
armoriées aux armes de Nassau ainsi que des seigneurs d'Escobecque , de 
Molembaix, etc., des ornements d'église, de la vaisselle d'or et d'argent, de riches 
vêtements de soie brodés d'or, d'argent, de perles et de rubis, des livres latins 
français et espagnols, etc. (1). Après une lacune s'élendanl des années 1573 à 1578, 
les fonctions de trésorier des Confiscations furent occupées par Benoit Gharreton, 
seigneur de Chassey, conseiller et commis des finances et domaines du Roi, trésorier 
de l'Épargne, nommé par lettres patentes du roi Philippe II, le 7 octobre 1579. On 
remarque dans les comptes de ce trésorier une grande diminution portant à la fois 
sur les recettes et sur les dépenses. Ainsi, en 1579, les recettes ne sont plus que de 
42,971 livres et les dépenses de 22.892 livres. Mais, après avoir baissé en 1580 jusqu'à 
27.090 hvres contre 28.160 livres de dépenses, les recettes se relèvent sensiblement 
en 1581, où elles sont de 64,114 livres contre des dépenses de 64,037 livres. En 
1582, recettes : 95. 133 Uvres ; dépenses : 108,731 Uvres. En 1583, recettes : 152.103 
livres ; dépenses : 146.932 livres. Puis eUes baissent de nouveau à partir de cette 
époque et on constate, en 1584, recettes : 129.292.Uvres ; dépenses : 136.706 Uvres ; 
— en 1585, recettes : 124.918 livres ; dépenses : 115.207 Uvres ; — en 1586, recettes : 
74.297 livres ; dépenses : 94.455 Uvres ; — en 1587, recettes : 182.600 Uvres ; 
dépenses : 182.941 livres ; — en 1588, recettes : 82.741 Uvres, dépenses : 54.868 
livres ; — en 1589, recettes : 82.741 livres : dépenses : 71.872 Uvres. 

La situation financière de la trésorerie des confiscations resta sensiblement la 
môme sous le successeur de Benoît Gharreton de Chassey, qui fut Richard 
D'Alscheidt, nommé par lettres patentes du 14 avril 1590. Ainsi on remar([ue : en 
1590, recettes: 76,482 Uvres; dépenses: 97.373 livres; — en 1591, recettes: 
52,668 Uvres; dépenses: 42.073 Uvres; — en 1592, recettes: 75.359 Uvres; 
dépenses: 56.489 Uvres. 

Richard D'Alscheidt parait avoir commis certaines malversations dans sa charge 



(1) Archives du Nord, B. 3.625. 



XXVIII 

qui le firent d'abord suspendre, en 1593, puis définitivement révoquer de son office 
peu de temps après. La trésorerie des confiscations fut alors abolie et réunie à 
l'office du receveur général des Finances des Pays-Bas dont le titulaire était à cette 
époque Christophe Godin. Cependant, celui-ci présenta toujours à la Chambre des 
Comptes un compte spécial des Confiscations, complètement distinct et indé- 
pendant de celui de la Recette Générale, pendant tout le temps qu'il administra ce 
service, c'est-à-dire de 1593 à 1596. On constate que dans ces comptes, les recettes 
sont, en 1593, de 70.168 livres; dépenses: 66.201 livres; — en 1594, recettes: 
101,421 livres; dépenses: 91.861 livres; — en 1595, recettes: 80,160 livres; 
dépenses : 66.382 livres ; — en 1596, recettes : 85.288 livres ; dépenses : 78.775 
livres. 

Les comptes de 1596 à 1606 manquent à la collection des Archives du Nord. 

Le 6 juin 1606, des lettres des archiducs Albert et Isabelle, détachèrent la 
trésorerie des confiscations de la Recette générale des Finances et l'érigèrent de 
nouveau en office distinct comme elle était avant 1593, et en confièrent la gestion 
à Joachim Dencenhear, seigneur de Marquette, garde-joyaux de ces princes, et à 
Jean van der Steghen, conseiller et maître ordinaire de la Chambre des Comptes 
de Brabant, avec le titre de superintendants et administrateurs, l'un général et 
l'autre adjoint, des biens confisqués et annotés dans les Pays-Bas. Le premier 
compte de ces trésoriers comprend la période du 6 juin 1606 au 30 juin 1607, 
avec les recettes de : 30.454 livres et les dépenses de 30.381 livres ; en 1607-1608, 
recettes : 56.795 livres ; dépenses : 65.617 livres ; en 1608-1609, recettes : 88.315 
livres ; dépenses : 65.633 livres. 

La conclusion de la trêve passée avec les provinces révoltées qui devinrent alors 
les Provinces-Unies et qui eut lieu le 9 avril 1609, mit fia aux confiscations pour 
cause des troubles des Pays-Bas. Plus tard, lorsque la guerre, soit avec la France, 
soit avec les Provinces-Unies vint en rouvrir l'ère, ce fut le service de la Recette 
Générale qui fut chargé de la gestion des biens confisqués sur les ennemis du roi 
d'Espagne. 

Nous avons déjà signaclé l'intérêt que présentaient, au point de vue artistique, 
les inventaires des meubles saisis par ordre du duc d'Albe, en 1569. Les comptes 
de Joachim Dencenhear et de Jean van Steghen font aussi mention des peintres 
Gaspard van Driessche, d'Anvers, Otto van Veen, dit Otto Venins, premier 
maître de Rubens, aussi d'Anvers, Denis Lanceloots, Wenceslas Cauverberghe, 
du tapissier Hermann Vermeren, de l'orfèvre Robert Staës, du savant philologue 
et humaniste Juste Lipse, etc., qui reçurent à diverses reprises, des sommes plus 
ou moins fortes en rémunération de travaux exécutés par eux. Ces sommes étaient 



XXIX 

prélevées sur le produit des biens confisqués qui servit aussi à faire de nombreuses 
largesses aux établissements religieux, aux catholiques anglais réfugiés dans les 
Pays-Bas, aux veuves et aux enfants des officiers et soldais morts à la guerre ou 
exécutés par les rebelles pour le service du Roi, 

Les comptes des confiscations ont permis de relever les noms des trésoriers 
généraux suivants : 

Martin van den Berghe (1568-1573). 

Antoine van den Berghe, frère du précédent, intérimaire (1573 ) . • 

Benoit Charreton de Ghassey (1579-1589). 

Richard D'Alscheidt (1590-1593). 

Christophe Godin, receveur général des Finances et trésorier des confis- 
cations (1593-1596). 

Joachim Dencenhear et Jean van der Steghen (1606-1609). 



V. 

TRÉSORERIE DE l'ÉPARGNB. 

Les ducs de Bourgogne avaient institué en leur hôtel un trésor de PÉpargne 
alimenté par tous les deniers provenant des confiscations des biens des bâtards, 
des épaves diverses et de celles provenant des biens trouvés en mer. Ce trésor était 
administré par un officier qui rendait compte de sa gestion à la Chambre des Comptes 
de Lille. Les comptes du Trésorier de l'Épargne formaient donc une intéressante 
collection qui, selon A. Pinchart (1), devait exister complète aux Archives dépar- 
tementales du Nord ; mais elle fat détruite, en 1793, pour servir à confectionner 
les gargousses de l'artillerie de l'armée de Sambre^1>-Meuse. 

Le dépôt de Lille ne conserve plus que deux portefeuilles (2) renfermant les 
ordonnances et les pièces justificatives de la comptabilité de l'Épargne, de 1466 à 
1662, comprenant 83 pièces, plus 2 cahiers avec 27 feuillets, papier. 

Les Archives du royaume de Belgique possèdent les comptes des receveurs 
particuliers et domaniaux chargés de la recette des revenus de l'Épargne, dans 



(1) Inventaire des Archives des Chambres des Comptes de Belgiquey tome IV. Préface, p. XIII. 

(2) Archives du Nord, B. 3.649 et 3.650. 



XXX 



leurs ressorts respectifs et qui relevaient de la Cour des Comptes de Brabant^ de 

1459 à 1654, moins les années 1469 à 1494 qui manquent, et ceux du département 

de la Chambre des Comptes de Flandre, pour les années 1466 à 1469, 1579, 1615 à 

1636,1660, 1664 à 1671(1). 
Les deux portefeuilles de pièces justificatives,' déposés aux Archives du Nord, 

permettent de relever les noms de quelques trésoriers de l'Épargne. Ce sont : 

Guillaume de Cluny, protonotaire du St-Siège apostolique, archidiacre d'Avallon 
(nommé trésorier de l'Épargne de Charles de Bourgogne, comte de Charolais, par 
lettres patentes de ce dernier, datées de St-Quentin, le 10 juillet 1466). 

Jean Willems (nommé par l'archiduc Maximilien le 2 février 1490, en remplace- 
ment de Jean du Quesne). 

Jean van Guckengiis (nommé receveur de l'Épargne en Brabant, Limbourg et 
Ardennes, par l'archiduc Philippe le Beau, le 20 juin 1495). 

Martin van den Berghe (1563 ). 

Jacques Reingout (1574 ). 

Benoît Charreton de Chassey (1590 ). 

Charles d'Appeltère (1609 ) . 

Jean de Seur, greffier ordinaire de la Chambre des Comptes de Lille (nommé par 
les archiducs Albert et Isabelle le 28 septembre 1610). 



VI. 



COMPTES DU DROIT DE NOUVEL ACQUÊT. 



A la fin du XIV® siècle, un receveur, justiciable de la Chambre des Comptes de 
Lille, fut institué pour percevoir les redevances payées par les gens d'église, les 
gens de mainmorte et les non nobles ponr l'amortissement des biens qu'ils avaient 
acqnis. Ces comptes ont donc leur importance pour l'histoire des établissements 
religieux et des familles. Ds forment le complément des lettres d'amortissement qui 
se trouvent en si grand nombre dans les registres des chartes et de l'audience. Ils 
constituaient, en 1790, à la Chambre des Comptes, une collection de 26 cahiers ou 



(1) Inventaire des Archives des Chambres des Comptes de Belgique^ tome IV, p. 188-191. Ghap. 47. Comptes 
de l'Épargne, N» 25.177 à 25.208. 



XXXI 

registres relatifs aux nouveaux acquêts dans les châtellenies de lille, Douai et 
Orchies et dans le Toumaisis. Les Archives du Nord conservent encore les trois 
comptes des receveurs généraux du droit de nouvel acquêt : Jean Sacquespée, 
changeur à Arras, institué par lettres patentes du duc Jean-Sans-Peur, en date du 
24 mai 1408. pour percevoir ce droit dans le comté d'Artois et les châtellenies de 
Lille, Douai et Orchies, depuis le mois de janvier 1409 (n-st.) (1) ; — Jean de 
Sou vans, institué par lettres patentes du duc Charles le Téméraire, en date du siège 
devant Neuss, le 16 septembre 1474 ; le compte de ce receveur comprend la période 
de 1474 à 1477 et la recette s'élève à 102.340 livres, 4 sols, 4 deniers de gros, contre 
une dépense de 102.083 livres, 1 sol, même monnaie (2) ; — Pierre de Binche, 
nommé receveur des nouveaux acquêts en Hollande, Frise, Vcome, La Brièle, 
Putte et Stryen, par lettres patentes du duc Charles le Téméraire, aussi en date du 
siège devant Neuss, le 22 octobre 1474 ; son compte comprend la même période 
que le précédent, avec des recettes s'élevant à 7.753 livres, 17 sols, 9 deniers de 
gros et des dépenses montant à 7.439 livres, 14 sols, même monnaie (3). 

Outre ces trois comptes analysés dans le tome VIIl, le dépôt de Lille possède 
encore : ceux faisant partie des fonds des recettes domaniales de Flandre (4) ; celui 
des nouveaux acquêts des ville et châtellenie d'Aire, de 1395 à 1401 (5) ; idem, de 
Bapaume, de 1550 à 1696 (6) ; idem, des nouveaux acquêts perçus des gens d'église 
et autres dans le Hainaut, en 1474^1475 (7) ; le compte de Catherine Deffarvaques, 
veuve de Nicolas Parmentier, receveur des droits de francs-fiefs, aliàs de nouvel 
acquêt es ville et bailliage de Tournai et Toumaisis, Mortagne et St-Amand, en 
1587-1588 (8) ; — une farde de vieux rapports de nouveaux acquêts dans le 
Toumaisis, de 1588 à 1622 (9) ; — un registre ou journal concernant le droit de 
nouvel acquêt levé au quartier de Tournai et Toumaisis, en 1603 (10) ; — un autre 
concernant le même droit levé à Tournai de 1622 à 1623 (11). 



(I) Archives du Nord, B. 3.651.- 
(2; Idem^ B. 3.652. 

(3) /ctem, B. 3.663. 

(4) Idem, N- 3.114 à 3.117 de VÈiat Général. 

(5) Idem. Ancien A. 417. 

(6) Idem, Ancien A. 72. 

(7) Idem, Ancien A. 395. 

(8) Idem, Ancien A. 490. 

(9) Idem, Ancien M. 245. 

(10) Idem, Ancien T. 263. 

(II) Idem, Ancien T. 257. 



XXXII 

Les Archives du royaume de Belgique conservent 21 comptes des droits de 
nouvel acquêt, se rapportant aux règnes de Charles le TénjLéraire et de Charles- 
Quint (1). 

Voici les noms des receveurs du droit de nouvel acquêt que nous fournissent ces 
divers comptes : 
Jean Sacquespée, changeur à Arras, receveur en Artois, Lille, Douai et Orchies 

(1409 ); 

Jean de Souvans, idem (1474-1477) ; 

Pierre de Binche, receveur en Frise et en Hollande (1474-1477) ; 

Louis Quarré, receveur en Brabant (1474-1476) ; 

Jean van Arcle, écoutète de Bois-le-Duc et Pierre de Thielt, receveurs au quartier 

de Bois-le-Duc (1475) ; 
Jean Queullu, receveur aux quartiers d'Arras, Bapaume^ Avesnes et Aubigny 

(1474-1475) ; 
Jean Desplanques, receveur aux quartiers d'Artois, Boulonnais, Guines, Ponthieu, 

StrPol, Amiénois, Péronne Montdidier et Roye (1474-1475) ; 
Jacques de Filestamps et Jean Queullu, receveurs aux quartiers d'Artois et de 

StrPol (1474) ; 
Jean Aubert, receveur aux quartiers d'Artois, Boulonnais, Ponthieu, Péronne, 

Montdidier et Roye (1475) ; 
Antoine Spillart et Jean de Terne, receveurs aux quartiers de Flandre et Hainaut 

(1474-1477) ; 
Laurent Stercke, receveur au quartier d'Anvers (1514-1516) ; 
Nicaise Hanneron, receveur au quartier de Flandre (1515-1516) ; 
Victor van der Mœlen, receveur au quartier de Bois-le-Duc (1514-1516) ; 
Jean van der Nievenhove, receveur au quartier de Bruxelles (1514-1516) ; 
Adrien van Heylvigen, receveur au quartier de Louvain (1514-1516) ; 
Daniel Le Clerc, conseiller et trésorier des guerres, receveur des nouveaux acquêts 

au quartier de Malines (1514-1516) ; 
Nicolas Parmentier, receveur au quartier de Tournai, Tournaisis, Mortagne et 

St-Amand (1587-1588). 



(1) Intentaire des Archives des Chambres des Comptes de Belgique, tome IV, Ghap. XXXIX, p. 154-156, 
N- 24.600 à 24.666. 



XXXIII 



VIL 



RECETTE DU DROIT d'eNTRÉE SUR LES ALUNS. 



Ualun, employé comme mordant pour la teinture des draps et pour la prépara- 
tion du cuir, constituait, au moyen-âge, un article d'importation considérable 
dans les Flandres et les Pays-Bas dont les draperies en faisaient une grande 
consommation. Jusqu'au XV® siècle, la plus grande partie de l'alun importé en 
Flandre, provenait de l'Asie Mineure et était extraite des riches mines de Rocca, 
d'Iconium et de Phocea-Nova, où les vaisseaux vénitiens et génois venaient 
s'approvisionner de ce précieux minéral pour le transporter à L'Écluse, à Bruges 
et plus tard à Anvers. On estimait à 100.000 écus d'or les sommes versées chaque 
année dans le trésor des sultans, rien que pour l'exportation de Talun. En outre, 
les mines de l'île Majorque, de Sutjenelessa (Maroc), de Bougie (États Barbaresques) 
des îles d'Ischia et de Lipari, fournissaient aussi une certaine quantité d'alun, de 
qualité inférieure, il est vrai, aux drapiers flamands. Mais ce ne fut qu'en 1462, 
qu'un padouan, nommé Giovanni de Castro, qui avait eu une teinturerie à 
Constantinople jusqu'au moment de la prise de cette ville par les Turcs, et qui, 
par conséquent, connaissait bien l'alun du Levant et ses giseinents, découvrit à 
Tolfa, près de Givita-Vecchia, un dépôt de ce minéral de première qualité. IjC pape 
Pie II poussa énergiquement à l'exploitation des ces mines et décida que le bénéfice 
en serait appliqué à la guerre contre les Turcs. Il fit un cas de conscience aux 
industriels chrétiens d'acheter leur alun au St-Siège au lieu d'aller se fournir chez 
les Infidèles. Gomme la qualité du nouveau produit dépassait d'au moins 20 pour7o 
celle de l'ancien, l'alim romain ne tarda pas à obtenir partout la préférence, 
d'autant plus que les frais de transport en Flandre, avaient diminué de leur côté 
de 30 à 40 pour 7o- Gependant les agents du St-Siège ayant haussé d'une manière 
continue les prix de cette marchandise, plusieurs négociants des Pays-Bas firent 
de nouveau venir l'alun qui leur était nécessaire, du Levant et des États 
Barbaresques jusqu'au moment où Charles le Téméraire, par des lettres patentes 



XXXIV 

de 1471, défendit, sous les peines les plus sévères, Timportation de tous autres 
aluns que ceux provenant des États du Pape (1). 

Les Archives du royaume de Belgique conservent le compte rendu par Jean de 
Wailly, commis par le duc de Bourgogne « à tenir le compte des aluns de nostre 
Saint-Père le Pape, estans et venans en ses païs et seigneuries et à recevoir le droit 
qu'icellui seigneur prent sur iceulx, qui est de 36 sols de deux gros, monnaie de 
Flandre le soit, pour chascune charge (la charge valait 400 livres, environ) que l'on 
vent desdits aluns ; commenchant ledit compte au mois d'aoust miliiii^xxi, que le 
commis dudit Saint Père commença à vendre lesdits aluns, et finissant aussi en 
aoust mil iiii^lxxiiii, que certaines et nouvelles ordonnances et publications furent 
faictes et publiées par mondit seigneur, par lesquelles îl a consenty et octroyé à tous 
de pouvoir amener et conduire en ses dits pays et seigneuries, toutes manières 
d'aluns de quelque part, climat ou région qu'ils soient, réservé de terres des Infi- 
dèles ». Outre ce compte, le dépôt de Bruxelles en possède une série de 13 autres 
relatifs à la perception du droit sur les aluns de 1521 à 1670 (2). 

Les Archives du Nord ne conservent que trois comptes de la recette du droit sur 
les aluns, qui, à la fin du XVP siècle, était perçu dans les lieux d'étape suivants : 
St-Omer, Namur, Mons, Valenciennes, Lille, Arras et Anvers ; il y avait de plus 
des comptoirs à Namur, Liège, Maëstricht, Ruremonde et Anvers. 

Le premier de ces comptes est celui de Bernard Veresels, receveur général du 
droit sur les aluns qui était alors (1564) de 36 patards par charge d'alun de 400 
livres, poids de la ville d'Anvers. Ce compte qui comprend l'année écoulée du P*^ 
octobre 1564 au 30 septembre 1565, monte pour les recettes à la somme de 29.355 
livres, 17 sols, 8 deniers et pour les dépenses à celle de 11.850 livres, 9 sols, 
1 denier. Les principaux importateurs d'alun sont : Chris tovelPrenven, marchand à 
A.nvers; Jean-Baptista Spingnel, marchand génois résidant à Anvers; les héritiers 
de Nicolas Pedro et Francisco Spindola, marchands génois ; Jean Domingo et Jean 
Guinoldo, aussi marchands génois. Les aluns provenant des États romains avaient 
été amenés à Anvers par les navires italiens la Trinité, le Serpent, le St.-Jacques, 
la Conception, le S t. 'Gommer^ le St -Pien^e, le Lion d'Ck' (3). D'après le second 



(1) Voir pour la fabrication et le commerce de Talun au Moyen-Age : W. Heyd, Histoire du commerce du 
Levant au MoyetirAge^ trad. par Furcy Raymond, tome II, p. 556 et suiv. et Inventaire des Archives de la viUe 
de Bruges, par L. Gilliodts van Severen, tome II, p, 192. 

{^Inventaire des Archives des Chambres des Comptes de Belgique^ tome IV, chap. XXIII, p. 36-38. 
N» 23.083 à 23.105. 

(3) Archives du Nord, B. 3.654. 



XXXV 

compte du même receveur pour l'année 1565-1566, les recettes du droit d'entrée sur 
lès aluns sont seulement de 10 livres, 19 sols, 1 denier de 40 gros, perçus sur 
6 charges et 37 livres d'alun, importées de France par Paul Lamberti, marchand 
italien. Les dépenses s'élèvent, au contraire, à 15.008 livres, 5 sols, 9 deniers, 
payés au moyen du reliquat du compte précédent. Parmi ces dépenses, on remarque 
celle de 1.000 livres, délivrées à Pedro Ordunna, trésorier de l'impératrice Marie, 
fille de Charles-Quint, femme de l'empereur Maxim ilien II, afin d'achever le 
payement des linges et toiles de Hollande achetés pour cette princesse (1). 

Après une lacune qui s'étend de 1566 à 1594, les comptes du receveur général 
Louis Bemier, conseiller du Roi au bailliage de St-Omer, donnent, de 1594 à 1599, 
rindication des recettes du droit sur les aluns importés dans les Pays-Bas. Ces 
recettes oscillent de 11.171 livres, 17 sols, 8 deniers, chiffre maximum en 1594, 
à 5.853 livres, 19 sols, 11 deniers, chiff*re minimum en 1595. Cette diminution 
progressive correspond à celle du commerce et de l'industrie dans les Pays-Bas, 
ruinés par la gu<îrre et par la mauvaise administration des gouverneurs espagnols 
à la fin du XVI^ siècle (2). 

Voici les noms des receveurs des droits sur les aluns que fournissent les comptes 
des Archives du Nord et du royaume de Belgique : 

Jean de Wailly (1471 ) ; 

Jean Adourne (1524 ) ; 

Bernard Vuesels (1564 ) ; 

Louis Bemier (1588-1599) ; 

Guillaume Janssens (1621 ) ; 

Henri Vermeren (1638 ) ; 

Jacques van Gameren (1641 ) ; 

Jacques Doncq (1641 ) ; 

Jean Pincemay (1647-1654) ; 

Jean de Walder (1650 ) ; 

Michel Snellincx (1656-1660) ; 
Mathieu Pitet (1660-1666) ; 
Jean Vivier (1660-1670) ; 



(1) Archives du Nord, B. 3665. 

(2) Idem. B. 3.656. 



XXXVl 



vm. 



COMPTES DIVERS. 



Sous ce litre sont classés quelques comptes faisant toujours partie de la comptabi- 
lité générale, mais qui ne rentrent pas dans le cadre des divisions précédentes ou que 
de nouvelles recherches ont fait découvrir parmi ceux des recettes domaniales où 
ils avaient été primitivement placés. 

Le premier est celui du sire de la Gruuthuse, trésorier extraordinaire des guerres 
chargé du payement des dépenses faites à l'occasion de l'expédition du comte Louis 
de Maie contrôles Gantois en 1380-1381. Il ne fournit, d'ailleurs que des rensei- 
gnements d'un intérêt secondaire au point de vue historique (1). Il en est de même 
des quatre autres documents suivants : P le compte de Jean Stommelins, receveur 
des biens du seigneur de Hase, bâtard de Flandre (2) ; le registre renfermant la 
transcription des états journaliers de la dépense de l'hôtel de la comtesse d'Étampes, 
Jacqueline d'Ailly, première femme de Jean de Bourgogne, comte d'Étampes et 
d'Auxerre (3) ; celui des chartes de ce prince (4) et le compte de l'estimation des biens 
sis en Flandre et dans les Pays-Bas appartenant à Marie de Luxembourg, comtesse 
de St-Pol et douairière de Vendôme, assignés en garantie d'une rente de 25.500 écus 
d'or au soleil, due pour le paiement de la rançon de François P** (5). 

Au contraire, l'état abrégé de la recette et de la dépense de « plusieurs parties 
et sommes de deniers reçues et payées par Martin Comille, receveur général des 
finances du duc de Bourgogne » de 1444 à 1446 (6) ; le compte 14® de Roland Pippe, 
conseiller et receveur général des finances du comte de Charolais, plus tard 
Charles le Téméraire, en 1457 (7), et celui de la dépense extraordinaire de Jacques 



(i) Archives da Nord, B. 3.657. 

(2) Idem, B. 3.658. 

(3) Idem, B. 3.660. 

(4) Idem, B. 3.663. 

(5) Idem, B. 3.665. 

(6) Idem, B. 3.659. 

(7) Idem, B. 3.661. 



XXXVII 

de Bourbon, neveu du duc Philippe le Bon, de 1463 à 1464 (1), renferment de très 
nombreuses et curieuses mentions relatives aux arts et aux artistes à la cour des 
ducs de Bourgogne, mentions qui sont loin d'avoir été toutes relevées par le comte 
de Labordedans son savant ouvrage. Nous ne signalerons ici que celles, extraites 
de ce dernier compte, qui concernent les joutes célèbres, données à Bruges, le 18 
décembre 1463, à l'occasion du mariage d^ Adolphe d'Egmont, duc de Gueldre avec 
Catherine de Bourbon, fille du duc Charles P^ et sœur de Jacques de Bourbon (2). 
Mais, c'est surtout le recueil de mandements d'inventaires et de pièces diverses 
relatives à la succession de Philippe de Clèves, soigneur de Ravestain (3), qui présente 
au point de vue de l'histoire des arts et des lettres dans la première moitié du XVP 
siècle, le plus d'intérêt. Philippe de Clèves, issu d'une famille princière qui préten- 
dait remonter au légendaire Chevalier au Cygne des Niebelungen, était arrière- 
petit-fils du roi Jean de Portugal et du duc Jean sans Peur, neveu du duc Philippe 
le Bon. Élevé à la cour de son cousin Charles le Téméraire, compagnon d'enfance 
de Marie de Bourgogne dont il fut un instant considéré comme le fiancé, les circons- 
tances l'empêchèrent d'accomplir les hautes destinées auxquelles sa naissance 
semblait devoir l'appeler. Après avoir été obligé de se faire le champion des libertés 
flamandes contre Tarchiduc Maximilien et avoir définitivement échoué dans sa 
lutte contre celui-ci, il passa au service de son cousin le roi Louis XII, devint, eu 
son nom, gouverneur de la ville de Gênes, commanda une expédition dirigée sur 
l'Archipel, échoua devant la ville de Mételin, la capitale de l'antique Lesbos dont 
il ne put s'emparer malgré trois furieux assauts qu'il commanda en personne, revint 
dans les Pays-Bas où, quoique rentré en grâce, sinon en faveur, d'abord auprès du 
roi Philippe le Beau, puis de l'archiduchesse Marguerite et plus tard de l'empereur 
Charles-Quint, il n'en continua par moins à être tenu à Técart des grandes affaires 
et vécut assez isolé dans la somptueuse retraite de ses châteaux de Winendale et 
d'Enghien. C'est là qu'entouré des tableaux et des statues antiques qu'il avait 
rapportés d'Italie et au milieu de sa riche bibliolhèque, il chercha, sans y réussir 
pleinement, si on s'en rapporte à ses biographes, à se consoler de sa mauvaise 
fortune, en écrivant un ouvrage assez important sur l'art militaire à son époque, 
intitulé : Instructions sur la manière de guerroyer tant par terre que par mer. 



(1) Archives du Nord, B. 3.662. 

(2) Voir r Inventaire des Archives du Nord^ tome VIII, p. 418. 

(3) Archives du Nord. B. 3.664. 



XXXVJII 

A sa mort, survenue à Winendale, le 28 janvier 1528, Tarchiduchesse Marguerite, 
gouvernante des Pays-Bas, prescrivit immédiatement de faire procéder à l'inventaire 
de tous les meubles précieux, tapisseries, bijoux, pierreries, statues, tableaux qui 
se trouvaient dans ses châteaux de Winendale et d*Enghien et dans ses hôtels de 
Bruges et de Gand. Il ne laissait pas, en eflfet, d'héritiers directs ; l'archiduchesse 
Marguerite et l'empereur Charles-Quint pouvaient par conséquent, comme- ses 
parents assez proches, revendiquer certains droits sur sa succession, indépendam- 
ment du legs de la terre de Ravestain qui avait été transmise à l'Empereur par 
testament. 

Dès le mois de mars 1528, on s'occupa donc de faire dresser ces inventaires par les 
soins de Jean de Warenghien, commis par la gouvernante des Pays-Bas, au nom 
de l'Empereur, maître Philippe de la Kéthulle, commis par le duc de Clèves, petil- 
neveu du sire de Ravestain, Gilles de le Samme et Gérard de Meulpas, commis par 
les deux exécuteurs testamentaires, Érard delà Marck, cardinal-évôque de Liège et 
Jean de Berghes. On commença le 13 mars par rédiger un inventaire général de 
l'argenterie et du linge se trouvant dans les offices de la cuisine et de la bouteillerie 
de l'hôtel à Gand. Nous ne pouvons signaler ici parmi ces bijoux, joyaux et pièces 
d'orfèvrerie, que quelques-ims d'entre eux offrant un certain caractère artistique. 
Ce sont : une coupe d'or avec son couvercle, faite à nœuds de cordelières ; une 
salière d'or avec son couvercle ; un carcan d'or, garni de 12 croix de diamant, avec 
une grande table de diamant au milieu ; trois autres carcans d'or, garnis aussi de 
diamants, de rubis et de perles ; trois bracelets garnis de pierres précieuses ; un 
sifflet d'or que le sire de Ravestain portait habituellement au cou ; un petit tableau 
d'or émaillé qu'il portait aussi au cou : trois anneaux d'or, garnis de rubis, de tur- 
quoises et de diamants ; un bouton d'or, garni d'un balais ; un anneau d'or, orné d'un 
cheval émaillé de blanc ; un petit coussin d'or avec un chien ; deux petits person- 
nages d'or, émaillé de blanc ; sept boutons d'or, faits en façon de plume, dont l'un 
est orné d'une hyacinthe ; sept anneaux d'or, ornés à^anticaigeSj c'est-à-dire d'intailles 
ou de pierres gravées antiques et de corail ; trois autres anneaux d'or, ornés de 
diamants, de rubis et de perles ; 18 pièces d'or, tant grandes que petites, garnies de 
médailles et d^anticaiges ; un petit tableau d'or renfermant un morceau de la \Taie 
Croix ; 14 petites cordelières d'or et 8 perles ; un petit livre d'heures, avec une 
couverture en or émaillé ; une petite poire d'or ; un chapeau ducal avec fleurons ; 
un collier d'or, garni de 21 perles, une émeraude et trois rubis ; un autre collier 
d'or, garni de 12 diamants, avec, au milieu une belle pointe de diamant et un beau 
rubis balais pendant ; un anneau d'or, garni d'une émeraude, 32 perles, 2 petits 
rubis et 2 petits diamants ; une petite trousse de semence de peries ; une belle croix 



XXXIX 



d'or, garnie d'un côté, de 4 rubis et de 4 saphirs, et de l'autre, de 4 rubis et de plusieurs 
perles, tant grosses que petites, avec, au pied, aussi d'or, 3 diamants, 3 rubis et 
5 perles ; un petit tableau d'or, garni d'un crucifix, avec une Notre-Dame en émail, 
au pied ; un autre petit tableau d'or, garni de 6 rubis, 6 perles, avec un cœur tenu 
par deux petits anges et dans lequel se trouvent plusieurs reliques ; 47 pièces d'or, 
les unes faites en forme de bague, les autres émaillées de diverses sortes ; 11 petits 
tableaux où sont peints, sur parchemin, des princes et des princesses, enchâssés en 
or et renfermés dans un petit coflfret d'argent doré ; 2 petits camés enchâssés en or ; 
une crapaudine (sorte de pierre précieuse ou de fossile, qui avait la réputation de 
pouvoir déceler la présence du poison dans les breuvages ou les^liments), enchâssée 
en or; un petit tableau d'or renfermant le portrait de l'archiduchesse Marguerite, 
orné d'un rubis et de 30 perles ; un livre d^heures en vélin, couvert de velours noir, 
garni de fermoirs {clouans) et de clous d'or émaillés, un autre livre d'heures écrit 
sur parchemin, avec fermoirs et clous d'or émaillés, ouvrage d'Espagne ; un miroir 
de cristal, enchâssé d'argent doré ; un autre petit tableau d'une fine peinture, 
représentait Dieu et la Vierge Marie, encadré d'or. 

Les 11 et 12 mai 1528, on procéda à l'inventaire des meubles du château de 
Winendale ou Philippe de Clèves avait tait sa résidence principale pendant les 
cinq dernières années de sa vie. Ce château, situé dans la Flandre Occidentale entre 
Roulers et Thourout, passait avec celui de Maie, pour un des plus beaux et des plus 
importants de la contrée. 11 est aujourd'hui complètement détruit. Aussi l'inven- 
taire du mobilier qui le garnissait esi>-il déjà très intéressant, en ce qu'il nous donne 
une description exacte de l'intérieur de ce vieux manoir des comtes de Flandre, 
bâti, dit-on, par Robert le Frison, et que le duc de Bourgogne avait donné en dot 
à sa fille Marie lorsqu'elle épousa le duc de Clèves. Cette description complète celle 
de Sanderus accompagnant la fine gravure représentant ce château, publiée dans 
la Flandria illustrata. Le savant historien a soin de faire remarquer, d'ailleurs, 
que Philippe de Clèves, sire de Ravestain, l'avait restauré et beaucoup embelli. 

Pas plus que pour les bijoux et la vaisselle d'or et d'argent, nous ne pouvons ici 
énumérer tous les meubles, étoffes et objets précieux que renfermait alors le château 
de Winendale. Nous ne citerons que les tapisseries, tableaux et statues. Parmi les 
premières, on remarque : quatre pièces de tapissererie de cuir, comprenant un 
ciel de lit avec les gouttières, ouvrage d'Espagne, placées dans la chambre du sire 
de Ravestain ; un ciel de toile blanche, à la façon de Milan, garni de plusieurs 
poirettes dorées et de cinq grands écussons, dans la salle de bain ; sept pièces de tapis- 
series de cuir, aussi ouvrage d'Espagne, dansla chambre de la feue dame de Ravestain ; 
sept pièces de tapisserie « à petits enfants et verdure » dans la salle au-dessus de la 



XL 

chapelle ; sept pièces de tapisserie de jardinets de verdure, dans la chambre dite 
d'Oostkerke ; sept pièces de tapisserie neuve, ornées des armes de feu Madame de 
Ravestain, dans la chambre, dite de Sassignies ; huit pièces de tapisserie neuve, 
armoriées des quatre quartiers de feu monseigneur de Ravestain, dans la chambre, 
dite de Dixmude ; six pièces de tapisserie avec la bête glatissante, nommée salamandre, 
dans la chambre, dite d'Utrecht ; sept pièces de tapisserie de plusieurs saints et 
saintes, dans la chapelle; neuf pièces de tapisserie à grands losanges, semées de 
fleurs et de chardons, armoriées des armes des sire et dame de Ravestain, trouvées 
en rhôtel de Madame de Vendôme à Bruges ; six grandes pièces de tapisserie à 
petits losanges, semées de lettres, armoriées aux armes de la douairière de Ravestain, 
Béatrix de Portugal ; l'accoutrement d'un lit de camp d'^écarlate ronge ^ brodée de 
velours noir, trouvé au château d'Enghien ; huit pièces de tapisserie de verdure et 
neuf pièces de tapisserie à'plnmage^ sans indication de provenance. 

Mais la partie la plus intéressante de ces inventaires est naturellement celle qui 
se rapporte aux peintures et aux statues. Outre le mérite artistique que celles-ci 
peuvent présenter, elles ont encore celui de se rattacher à différentes périodes de 
la vie si mouvementée du sire de Ravestain. 

Au château de Winendale on trouva : dans la salle près de la chambre de 
Monseigneur, un grand tableau de peinture représentant une femme nue tenant 
un cupidon. 

Dans rOratoire, un tableau représentant un Dieu de pitié; 

Dans la salle de bain, trois tableaux représentant, l'un une femme nue, le second 
un homme et une femme nus, et le troisième Diane et Actéon ; 

Dans la seconde cuisine, deux grands tableaux, l'un représentant une femme 
nueetun\deillard, et l'autre deux personnages coupant la gorge à un homme; dans 
une galerie dépendante du logement du châtelain, les tableaux suivants : un grand 
chien; un grand bœuf; une vue de la ville de Mételin; idem, de l'île de Cytarée^ 
c'est-à-dire Gythère ou Gérigo (1) ; une vue de la ville de Venise, peinte sur toile 
idem, d'une autre gi-ande ville aussi peinte sur toile, sans autre indication (2) 
d'autres tableaux représentant : des gens faisant bonne chère, c'est-à-dire à table 
une femme sonnant de la trompe ; un homme et une femme, celle-ci tenant une 



(1) On comprend que le sire de Ravestain ait tenu à avoir ces deux tableaux qui lui rappelait les épisodes à la 
fots glorieux et douloureux de son expédition dans le Levant. 

(2) Il est permis de supposer qu'il s'agit ici, soit do la ville de Gênes, dont Philippe de Glèves avait été 
gouverneur, soit de Naples dont il s'était emparé en se dirigeant sur l'Archipel. 



XLI 

bannière ; une toile du peintre flamand Nyemant dont le sujet n'est pas désigné : 
une autre, représentant une femme et son mari dans une attitude dont l'emploi du 
latin ou du vieux français permettrait seul de donner la description ; une vue de 
la ville de Gaëte, qui, au moment delà rédaction de l'inventaire, était dans l'atelier 
du peintre Lancelot Blondeel, à Bruges, sans doute pour être restaurée et retouchée. 

Au château d'Enghien, on rencontra : 

Le portrait de Léauquin de Luxembourg, chambellan du sire de Ravestain ; 

Un grand tableau représentant Vvmage de Notre-Dame^ peint à Milan et doré 
tout autour ; 

Quatre tableaux d'armoiries représentant les quartiers de Philippe de Glèves ; 

Un tableau représentant Lucrèce ; 

Quatre toiles retraçant l'histoire du Chevalier au Cygne. 

Dans un grand coffre de cuir bouilli étaient déposés : 

Un grand tableau représentant Mars et Vénus, nus ; ce tableau, fermant à volets, 
provenait de la succession de l'évoque d'Utrecht, Philippe de Bourgogne, fils 
naturel du duc PhUippe le Bon, prélat que l'histoire signale comme ayant été peu 
réglé dans ses mœurs ; 

Un grand tableau représentant une belle fille qui se déshabille, ayant la même 
provenance ; 

Le portrait du feu comte Philippe de Ravestain, œuvre d'une bonne peinture ; 

Quatre portraits des ducs de Bourgogne : Philippe le Hardi, Jean sans Peur, 
Philippe le Bon et Charles le Téméraire ; 

Le portrait du feu roi Philippe le Beau ; 

Idem, de l'archiduchesse Marguerite ; 

Idem, de la reine de Castille, Jeanne la Folle ; 

Idem, du comte Englober t de Nassau ; 

Idem, du seigneur de Ville ; 

Idem, du roi François P*" ; 

Idem, du chroniqueur Olivier de la Marche ; 

Idem, de Conrart le Fol ; 

Idem, du fol Gorgias ; 

Idem, du seigneur de Rogendorf ; 

Un tableau représentant une jeune Napolitaine ; 

Un tableau du peintre Brouders Claeis ; 
• Deux autres de peintres inconnus ; 

Le portrait du seigneur de Ligny ; 

Une Madeleine; 

() 



Un tableau représentant un chevalier d'Irlande ; 

Idem, une demoiselle de St-Stahoves (?) 

Idem, Adam et Eve ; 

Deux tableaux: représentant Lucrèce ; 

Un autre, Cléopàtre ; 

La Conversion de la Madeleine ; 

Deux tableaux représentant des Turcs. 

Quant aux statues , on trouva à Enghien deux bustes antiques d'empereurs 
romains en marbre blanc, puis « un personnage d'homme nu, taillé de marbre 
blanc, cherchant un soron (lézard) à son pied » , qui paraît être une des reproductions 
probablement antique, de la célèbre statue de Praxitèle, dite l'Apollon Saurotocne, 
que Philippe de Cièves avait acquise en Italie, à Naples ou à Tarente où il avait 
séjourné soit à l'aller, soit au retour de son expédition dans l'Archipel. 

A Winendale, on ne rencontra que les deux bustes en terre cuite des seigneur 
et dame de Ravestain, avec une statue bizarre en bois sculpté représentant un 
mai-inousei dont les membres étaient mobiles. 

On peut ajouter à ces tableaux et à ces statues, les clefs de la ville de Gènes, 
avec la masse dorée et le sceau de cette cité, objets qui avaient été offerts à Philippe 
de Cièves lorsqu'il y était rentré triomphalement le 15 août 1503 et qu'il en avait 
repris possession au nom de Louis XII qui venait pour la seconde fois de lui en 
confier le gouvernement. Ces reliques de sa gloire militaire avaient bien leur place 
à côté des tableaux qui lui rappelaient son origine illustre et ses alliances royales. 
A sa mort, elles furent revendiijuées par l'archiduchesse Marguerite et transportées 
à Malines. 

Nous ne pouvons dire ici qu'xm mot de la bibliothèque du sire de Ravestain. Le 
catalogue des livres qm la composait et qu'on trouvera publié in exter^o dans 
l'Inventaire (1), reflète fidèlement l'état d'âme tourmentée de l'homme qui devait 
dans l'isolement et dans l'ennui des longs jours de la vieillesse, les consulter et les 
feuilleter souvent. 

A côté des auteurs anciens, Tite-Live, Quinte-Turce, Suétone, Juvénal, Perse, 
. Térence, Cicéron, Aristote, etc., figurent les vieux romans du Moyen-Age , 
Mélusine, le roman de la Rose, en vers et en prose, le Chevalier au Cygne ou 
Lohengrin, puis les chroniqueurs Froissart, Monstrelet, Olivier de la Marche, enfin 



(1) Archives du Nord, B. 3.664. Inventaire, Torae Vni, p. 43Ï434. 



XLIII 

des œuvres galantes et badines comme VAri d^ aimer d* Ovide ^ les sonnets de 
Pétrarque et le Décaméron de Boccace. C'était bien là Taliment intellectuel néces- 
saire à un esprit que la politique, la guerre, les lettres et les arts avaient toujours 
tenu en éveil et qui dans la retraite, après avoir étudié les Décades de Tite-Live, les 
Commentaires de César ou l'Arbre des Batailles pour écrire un chapitre de ses 
Instructions sur toutes Tnanières de guerroyer^ éprouvait le besoin de lire, selon 
qu'il était disposé à un peu plus ou à un peu moins de philosophie, une page du 
de Senectute ou du de Amidtia^ une épître de St Grégoire, voire même un ou deux 
versets de la Bible, ou, au contraire, à se délecter d'un conte des Cmt Nouvelles 
n/mvelles. 

Nous n'avons pas eu d'autre but dans cette introduction que de mettre en 
lumière les documents, inédits pour la plupart, et d'une incontestable valeur, 
analysés dans le tome VIII de l'Inventaire des Archives du Nord. Nous serons 
heureux si nous avons pu contribuer ainsi à appeler l'attention des érudits sur 
l'importance qu'ils présentent pour l'histoire politique, artistique et économique 
de la Flandre et des Pays-Bas aux XIV% XV^ et XVI« siècles. ^ 



Lille, le 27 mars 1895. 



V Archiviste départemental ^ 
Jules FINOT. 



Départemenl du Nord. 



INVENTAIRE SOMMAIRE 



DBS 



ARCHIVES DÉPARTEMENTALES ANTÉRIEURES A 1790. 



SÉRIE B. 



(C*ar« et Jurldleil^mk — rarlemeiito, liallll«i;e«, méuétMmutméem et «utreA Joridletloii* «econdalrefl, eouni des eompte* 

eoom des aldes^ eoura deii 



Chambre des comptes de Lille (Suite). — Comptes 

DE l'hôtel des ducs ET DES DUCHESSES DE BOUR- 
GOGNE ET DE LEURS SUCCESSEURS DANS LES PaYS- 

Bas. — Comptes de l'artillerie. — Trésorerie 
generale des guerres. — comptes divers. 

Comptes de l hôtel des ducs et des duchesses 
DE Bourgogne et de leurs successeurs dans 
LES Pays-Bas. (Suite.) 

États journaliers de la dépense de l'hôtel des ducs, des 
duchesses et de leurs enfants. 

B. 3390. (Carton.) — 33 pièce», parchemin. 

1404. — Etats journaliers de la dépense de Thôtel 
du duc Jean Sans Peur (1), de la duchesse Marguerite 



(1) M. Ernest Petit a publié dans la collection des Documents 
inédits sur C Histoire de France (Paris, Imprimerie Nationale, 
MDCGCLXXXVIII), les itinéraires de Philippe le Hardi et de 
Jean Sans Peur, ducs de Bourgogne (1363-1419), d'après les 
comptes des dépenses de leur hôtel conservés aux Archives de 
la CÔte-d'Or (art. B. 319 à B. 334 et B. 320* à B. 331* du sup- 
plément), et les mandements de la Collection de Bourgogne à 
la Bibliothèque Nationale. Il a fait précéder cette publication 
d*une savante dissertation sur Tintérêt historique que présen- 
tent les escroes ou états journaliers de la dépense de Fhôtel 
ducal, intérêt sur lequel nous n'oserions insister après sa 
remarquable étude. Quoique la collection des documents de 
cette nature conservés aux Archives du Nord, ne soit à peu près 
complète qu'à partir de Tavènement du duc Philippe le Bon, les 
états journaliers qu'elles possèdent concernant l'hôtel de la 
duchesse Marguerite de Flandre, douairière de Philippe le 
Hardi, du duc Jean Sans Peur, de la duchesse Marguerite de 
Bavière, sa femme, du comte de Charolais, Philippe, leur 
fils, et de la comtesse de Charolais, Michelle de France, femme 
de ce dernier, pourront servir à combler quelques-unes des 
lacunes que présentent les itinéraires de ces princes et 
princesses dans l'ouvrage de M. Ernest Petit. 



de Flandre, douairière du duc Philippe le Hardi, sa 
mère, et de la duchesse Marguerite de Bavière, sa 
femme. — Etat des gages des officiers de la duchesse 
douairière Marguerite do Flandre pour la journée du 
dimanche 6 juin 1404, s'élevant à 7 livres, 13 sols. — 
Mardi, 8 juillet 1404, la duchesse douairière Margue- 
rite de Flandre, Madame d'Ostrevant (1), Madame de 
Nevers (2), Mademoiselle de Rethel (3) et Jean, « mon- 
seigneur de Rethel » (4), tout le jour à Arras. Les 
dépenses comprennent : Paneterie, par Galeran et 
Michiel, = 43 douzaines de pains de bouche, 130 dou- 
zaines de pains communs dont 9 pour les chiens, 1 lot de 
moutarde, 1 pinte et 1 lot de crème = 4 sols, 2 deniers; 
— Echansonnerie, par Doucet, = 8 setiers de vin 
amené de Bourgogne, 3 muids de vin d'Auxerre, 5 
muids, 2 setiers de vin de Beauvaisis = 8 muids, 10 
setiers (çirgent néant) ; — Cuisine par Girardin et Jac- 
ques de Acute ? = 1 bœuf faisant 50 pièces, 2 porcs, 
3 veaux, 29 moutons, 2 langues et 2 hastes 7nenue$ 
(petites pièces de viande à rôtir), 2 cochons, 1 pinte de 



(1) Marguerite, fille de Philippe le Hardi et de Marguerite de 
Flandre, mariée en 1385 à Guillaume VI de Bavière, comte 
d'Ostrevant et plus tard comte de Hainaut et de Hollande à la 
mort de son père Albert de Bavière en décembre 1404. 

(2) Probablement Marguerite de Bavière, femme de Jean, 
comte de Nevers et duc de Bourgogne. Quoiqu'elle fût déjà à 
ce moment duchesse de Bourgogne, on la désignait sous son 
ancien titre dans les états journaliers pour éviter la confusion 
avec la duchesse douairière. 

(3) Fille d'Antoine de Bourgogne, alors comte de Kethel et 
plus tard duc de Brabant. 

(4) Frère de la précédente. Il devint aussi plus tard duc de 
Brabant. 



SÉRIÉ B. (Nord.)— Tome VIII. 



2 



ARCHIVES DU NORD. - SERIE B. 



saindoux, 3 quartiers de lard, 4 bihoreaux (butors, 
oiseaux d'eau), 10 oisons, 192 poules, 200 œufs, tripes, 
graisse et moelle de bœuf, la façon de 2 douzaines de 
pâtés, 2 lots de vinaigre, 6 lots de vin, verdure, fro- 
ment à faire frcmientèe (bouillie faite avec de la farine) 
3 lots de lait, pois verts, 1 pain de beurre, 2 pots de 
terre, persil et sarriette, port d'un daim de Hesdin à 
Arras, 24 sacs de charbon, épices, sel et Miches (bois) 
de garnison (provenant des provisions) = 33 livres, 
9. sols, 11 deniers ; — Fruiterie, par Luçot, = cire de 
garnison et en torches, chandelles, poix et mortiers, 
fraises, cerises,, 250 pommes, poires nouvelles, 1 cent 
de lumignon, 1 livre de coton = 20 livres de cire et en 
argent : 6 livres, 18 sols, 3 deniers ; — Ecurie, par 
Bourges et Bernon = 9 mencaudées, 4 boisiels d'avoine 
6 faix et demi de foin, frais de transport et de battelage 
(il y avait 118 chevaux dans les écuries de l'hôtel) = 
53 sols, 8 deniers ; — Fourrière, par Bureau, = Bûches 
(bois) de garnison = néant. Total de la dépense de la 
journée, sans compter les gages ni les provisions : = 
48 livres, 4 sols, 8 deniers. — Lundi, 21 juillet 1404, 
Philippe de Bourgogne (1) et monseigneur de Riche- 
mont (2), dîner à Sery-sur-Oise, souper et coucher à 
St-Quentin. — Samedi, 9 août 1404, Madame la duchesse 
douairière, monseigneur le duc de Bourgogne, Madame 
la duchesse, sa femme. Mademoiselle de Rethel, le 
comte de Richemout, Philippe de Bourgogne, Jean 
« monseigneur de Rethel >, tout le jour à Arras « et y 
furent à vespres plusieurs religieux de St-Waast » (3). 
— Lundi, 11 août, idem (4). — Vendredi, 15 août, 
idem, « et disna monseigneur de Namur (o) et y furent 
plusieurs religieux de St-Waast » (6). — Mardi, 2 sep- 
tembre 1404, les mêmes, à Arras, sauf le duc de Bour- 
gogne Jean Sans Peur, reparti pour la Bourgogne. — 
Bimanche, 7 septembre, les mêmes à Arras et, en 



(1) Philippe, troisième fils du duc Philippe le Hardi et de 
Marguerite de Flandre, qui en 1404 succéda à son frère Antoine 
dans les comtés de Rethel et de Nevers. 

(2) Arthur, comte de Richement, fils du duc de Bretagne, 
Jean IV, et plus tard lui-même duc de Bretagne. Il devait 
épouser en 1423, iMarguerite, sœur du duc Philippe le Bon. 

(3) Lacune dans Titinéraire publié j)ar M. Ernest Petit, comblée 
par les états journaliers des Archives du Nord. On indiquera 
dorénavant ce fait par ces mots : lacune comblée. 

(4) Lacune comblée. 

(5) Guillaume II, marquis de Namur. 

(6) Lacune comblée. 



outre, la dame à^Esiam (1) et plusieurs autres étran- 
gers. — Samedi, 20 septembre, les mêmes à Arras, 
« où furent délivrez VI religieux de Saint-Waast 
d'Arras qui chantèrent devant Madame pour la solem- 

nité de la feste de Saint-Mahieu ». — Le 

jour de décembre 1404, Madame la duchesse douai- 
rière de Bourgogne, Madame la duchesse de Bour- 
gogne, sa belle-fille, monseigneur et 

mademoiselle de Limbourg (2), Philippe, << monsei- 
gneur le grant (3) », le comte de Richeniont, Philippe, 
« monseigneur de Bourgogne le Josne » (4), mesde- 
moiselles Marie, Jehenne, Catherine et Anne , ses 
sœurs (5), Jean et Philippe messeigneurs de Lim- 
bourg (6), tout le jour à Arras. 

B. 33Qi. (Carton.) — 11 pièces, parchemin. 

1405-i4tt. — Etats journaliers de la dépense de 
rhôtel de la duchesse de Bourgogne, Marguerite de 
Bavière et de ses enfants. — Jeudi, 10 décembre 1405, 
« nos damoiselles Jehanne, Katherinne, Agne et Ysa- 
beau de Bourgogne tout le jour à Douay où furent plu- 
sieurs escuiers, gens et officiers et chevaulx tant de 
Tostel de Madame comme de Madame de Genèves (7), 
lesquelx sont venuz querre mesdites damoiselles 
Jehanne et Katherinne pour les mener à Arras devers 
madicte dame ». — Lundi, 11 mars 1408, monseigneur 
le comte de Charolais et mesdemoiselles ses sœurs 
tout le jour à Dijon. Somme du jour avec les gages, 
mais sans les garnisons , = 17 livres, 3 sols, 8 deniers 
tournois. — Samedi, 28 mars 1411, le comte de Cha- 



(1) Peut-être la comtesse d'Étampes, Jeanne d'Auvergne, 
femme de Jean de France, duc de Berri. 

(2) Antoine de Bourgogne, second fils de Philippe le Hardi, 
reconnu duc de Brabant à la mort de la duchesse Jeanne de 
Brabant, sa grand'tante, en 1406, et Jeanne de Luxembourg, sa 
femme. 

(3) Philippe de Bourgogne, comte de Rethel, troisième fils 
de Philippe le Hardi et frère de Jean Sans Peur. 

(4) Philippe, fils du duc Jean Sans Peur , plus tard, comte de 
Charolais et duc de Bourgogne. 

(5) Toutes ces princesses étaient les filles de Jean Sans Peur 
et de Marguerite de Bavière. Voir pour leurs alliances VArt de 
vérifier les dates^ Tome XI, p. 81-82. 

(6) Enfants d'Antoine de Bourgogne et de Jeanne de Luxem- 
bourg. 

(!) Marie de Bourgogne, fille du duc Philippe le Hardi et 
femme d'Amédée VIII, duc de Savoie et comte de Genève. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 3 



rolals tout le jour à Lille, « sa bouchs aux despens de 
monseigneur son père et ses gens et chevaulx à sa 
charge et despens ». — Dimanche, 12 avril 14H, le 
comte de Charolais tout le jour à Arras. 

B. 3392. (Carton.) — 65 pièces, parcheoiin. 

lAt9-i4lS. — Etats journaliers de la dépense de 
rhôtel du comte de Charolais, Philippe, fils du duc 
Jean Sans Peur. — Samedi, 2 juillet 1412, le comte de 
Charolais tout le jour à Gand (1). — Jeudi, 3 août, 
dîner à Écloo, souper et coucher à L'Ecluse. — Ven- 
dredi, 19 août, tout le jour à Gand. — Jeudi, l*^*" sep- 
tembre, tout le jour à Audenarde; dimanche, 23 octo- 
bre, tout le jour à Audenarde, « et y furent au disner 
le seigneur de Robais, la femme messireRolant d'U- 
kerke et autres estrangiers ». — Samedi, 19 novembre, 
le Comte, dîner à Deinze, souper et coucher à Bruges. 
— Mardi, 29 novembre, tout le jour à Audenarde. — 
Mardi, 13 décembre, dîner à Courtrai, souper et cou- 
cher à Lille ; mercredi, 14 décembre, dîner à Lille, 
souper et coucher à Lens en Artois ; jeudi, 15 décem- 
bre, dîner à Lens, souper et coucher à Arras, « et y 
furent tout ledit jour messire Wittart du Boens, mes- 
sire Loys de Ghistelle, messire Rolant d'Ukerke, mes- 
sire Henri d'Anthoin, Jehan de la Grutteuse, messire 
Jehan de Postelles, messire Jehan dele Witteet Colart 
de Commines, lesquelx sont ordonnez de par monsei- 
gneur le Duc, pour accompaigner mondit seigneur son 
lilz durant ce voyaige de Paris. » — Samedi, 17 décem- 
bre, dîner à Bapaume, souper et coucher à Roye. — 
Mardi, 20 décembre, dîner à Senlis, souper et coucher 
à Louvres, « et y furent les mêmes ordonniés pour 
accompaigner monseigneur ». — Etat journalier de la 
dépense de Thôtel de la comtesse de Charolais, Michelle 
de France du mardi 3 octobre 1413 où cette princesse 
fut tout le jour à Audenarde. 

B. 3393. (Carton.) — 49 pièces, parchemin. 

I4i»-t4i9. — États journaliers de Fhôtel de Phi- 
lippe, fils d'Antoine de Bourgogne, duc de Brabant et 
de Jeanne dé Luxembourg, héritier à la mort de son 



(1) Les déplacements du prince sont seulement indiqués. 

Ainsi du 2 juillet au 3 août 1412, le comte de Charolais est 
esté fr Gand, à moins qu'il ne manque à la collection des Archi- 
'68 du Nord des états journaliers relatifs aux déplacements 

qall aurait pu faire dans Tintervalle. 



aïeul maternel Walleran, des comtés de St-Pol et de 
Ligni, sous la tutelle de son oncle le duc Jean Sans 
Peur. — Mardi, 31 mars 1416, le comte de St-Pol, accom- 
pagné de plusieurs chevaliers et écuyers, toutlejouV 
à Liège ; « et ce jour mondit seigneur donna à disner 
à monseigneur TEvesque de Liège et à plusieurs autres 
seigneurs ». — Samedi, 4 avril, le comte de St-Pol tout 
le jour à Jodoigne. — Jeudi, 9 avril, dîner à Jodoigne, 
souper et coucher à Bruxelles ; vendredi, 10 avril tout 
le jour à Bruxelles. — Samedi, 14 avril, boire au matin 
(déjeuner) k Hurale à ses dépens, « et ce jour arriva 
au disner à Bruges devers monseigneur le duc de 
Bourgogne où il fut aux despens de mondit seigneur le 
Duc ». — États journaliers de la dépense de Thôtel de la 
duchesse de Bourgogne. — Mardi, 19 décembre 1416, 
Madame la duchesse de Bourgogne et de Brabant tout 
lejour à Bruxelles. — Idem, de l'hôtel du comte de 
Charolais. — Mercredi, 10 juillet 1415, le Comte tout 
lejour à Lille. — Jeudi, 22 juillet 1417, déjeuner à 
Gand et Madame tout jour audit lieu. — Mardi, 27 juil- 
let, dîner à Vure ; mercredi, 28 juillet, dîner à Becoutiy 
souper et coucher à Bierwliet. — Lundi, 23 août, dîner 
à Lens, souper et coucher à Lille ; mardi, 24 août, 
dîner à Vure, souper et coucher à Gand et madame la 
comtesse de Charolais tout le jour à Gand. — Jeudi, 
11 novembre 1417, monseigneur et Madame (de Cha- 
rolais) tout lejour à Bruges. — Vendredi, 17 décem- 
bre 1417, le comte et la comtesse .le Charolais, tout le 
jour à Gand. — Idem, de Fhôtel de la comtesse de 
Charolais. — Dimanche, 25 avril 1417, la Comtesse 
tout lejour à Gand ; samedi, V^ mai, idem. 

B. 3394. (Carton.) — 150 pièces, parchemin. 

1419-14111. — États journaliers de Thôtel du 
comte de Charolais. — Samedi, 2 juillet 1418, le comte 
et la comtesse de Charolais tout lejour à Gand ; jeudi, 
7 juillet, dîner à Gand, souper et coucher à Deinze; 
vendredi, 8 juillet, tout le jouràPeteghem ; dimanche, 
10 juillet, tout lejour à Courtrai; lundi, 11 juillet, 
dîner à Menin , souper et coucher à Lille ; jeudi, 
14 juillet, tout lejour à Gand ; vendredi, 15 juillet, tout 
le jour à Lille; samedi, 30 juillet, tout le jour à 
Bruges; samedi, 6 août, monseigneur le comte de 
Charolais dîner à Bruges, souper et coucher à Rou- 
1ers; samedi, 13 août, monseigneur et madame de 
Charolais, tout lejour à Lille; jeudi, 18 août, tout le 
jour à Arras; lundi, 12 septembre, tout le jour à 
Péronne; mercredi, 21 septembre, dîner, souper et 



ARCHIVES DU NORD. - SERIE B. 



coucher à Lucheux ; mardi, 27 septembre tout le jour 
à Arras ; dimanche 2 octobre , le comte de Charolais 
dîner à Arras et la comtesse de Charolais tout le jour 
audit lieu ; le Comte, souper et coucher à Leiis ledit 
jour ; samedi, 8 octobre, le comte de Charolais dîner 
à Menin, souper et coucher à Roulers (1) ; dimanche, 
9 octobre, dîner, souper et coucher à Bruges ; ven- 
dredi , 14 octobre , tout le jour à L'Écluse : lundi , 
17 octobre, dîner à Middelbourg, en Zélande, souper 
et coucher à Ziéricsée ; vendredi, 21 octobre , dîner à 
Delft, souper et coucher à La Haye en Hollande ; 
mardi, 25 octobre, dîner, souper et coucher à Rotter- 
dam en Hollande ; lundi, 31 octobre, dîner, souper et 
coucher à Delft ; mardi, 1^ novembre, dîner à Delft, 
souper et coucher à Rotterdam ; mardi, 5 novembre, 
dîner à Rotterdam, souper et coucher à Delft; lundi, 
7 novembre, tout le jour à La Haye ; lundi, 9 no- 
vembre, dîner, souper et coucher à Delft; samedi, 
19 novembre, dîner, souper et coucher à Delft et une 
partie de son « commun », souper et coucher à Schie- 
dam ; lundi, 21 novembre, dîner, souper et coucher 
sur mer; mercredi, 23 novembre, tout le jour à Zié- 
ricsée; vendredi, 25 novembre, dîner sur mer, souper 
et coucher à Armunde ? en Hollande ; mardi, 29 no- 
vembre, dîner à L'Ecluse, souper et coucher à Bruges ; 
jeudi, 8 décembre, dîner à Lens , souper et coucher à 
Arras ; dimanche, 3 décembre 1419, monseigneur le 
duc de Bourgogne .(2), tout le jour à Arras , le comte 
de Werwich et plusieurs autres seigneurs ambassa- 
deurs aux dépens de mondit seigneur. (Dépenses de 
l'hôtel comptées à l'écu de 27 doubles blancs, monnaie 
royale, pour 21 sols monnaie d'Artois. Panet^rio : 
66 douzaines de pains de bouche ; 124 douzaines de 
pains de commun ; 1 cent et demi d'oubliés ; 1 lot de 
moutarde ; total = 7 sols, 6 deniers. Échansonnerie : 
5 muids de vin de garnison (provision) , 1 queue de vin 
de 3 muids ; 1 poinson de 1 muid ; 17 setiers et frais de 
transport : total = 10 muids, 19 setiers et en argent 
= 4 livres, 11 sols. Cuisine : bœufs de l'hôtel, demi- 
porc, 20 moutons, une demi-bande de lard, tripes et 



(1) A partir de ce jour la dépense est comptée en écus d'or 
au heaume au prix de 40 gros « de la nouvelle monnoie 
naguères ordonnée par monseigneur le duc de Bourgogne avoir 
cours en son pays de Flandres. » 

(2) Le comte de Charolais Philippe était devenu, dans Tinter- 
valle, duc de Bourgogne, à la mort de son père le duc Jean 
Sans Peur, tué au pont de Montereau, le dimanche 10 sep- 
tembre 1419. 



graisse de bœuf, 4 cochons, un lièvre, 1 faisan, 68poM- 
lailles^ 8 perdrix, 10 oiseaux de rivière, 1 cent d'œufs, 
2 fromages de gain, 1 chapon ; fournitures faites aux 
Anglais : 1 bœuf et demi, 25 moutons, 2 porcs et demi, 
une demi-bande de lard, 2 échines de porc, graisse de 
bœuf, 182 j90î^/aî7/^s, 7 chapons, 8 oies, 10 cochons, 
24 perdrix, 14 oiseaux de rivière, 4 volailles, 4 jfro- 
niages de gain^ 200 œufs, 18 douzaines de pâtés, 
4 quartes de farine, porèe et persil, sel, fro7nenl^ 
4 lots de lait, oignons, 3 lots de verjus, 1 lot de 
vinaigre, 8 cents de bois, verdure ; total = 96 livres, 
1 sol, 2 deniers. Fruiterie. Cire de garnison en torches 
grandes et petites, en chandelles, mortier (1) et flam- 
beaux, 2 pots de terre pour cuire les poires , poires et 
pommes, une demi-livre de sucre ; total = 42 livres, 
6 onces de cire et 105 sols d'argent. Ecurie : avoine 
de garnison 146 livres et 146 livres de foin de garni- 
son.) — Jeudi, 16 février 1420 (2), monseigneur et 
madame les duc et duchesse de Bourgogne , dîner à 
Lens, souper et coucher à Arras. — États journaliers 
de la dépense de l'hôtel de la comtesse de Charolais. 
Dimanche, 31 juillet 1418, la Comtesse tout le jour à 
Lille ; mercredi, 5 octobre, tout le jour à Arras ; mer- 
credi, 2 novembre, tout le jour à Arras et < y furent 
au disner l'abbé de Mareul et plusieurs autres chape- 
lains qui firent ledit jour le service divin devant 
madicte dame » ; vendredi, 23 juin 1419 , tout le jour à 
Gand ; vendredi, 23 février 1420, madame la duchesse 
de Bourgogne (3) tout le jour à Lille ; mardi, 19 mars, 
tout le jour à Gand. 

B. 3395. (Carton.) — 48 pièces, parchemin. 

14)90-1491. — États journaliers de la dépense de 
l'hôtel de la duchesse de Bourgogne, Michelle de 
France. — Samedi, 4 mai 1420, Madame la duchesse de 
Bourgogne tout le jour à Gand ; lundi, 13 mai, tout le 
jour au château du bois de Nieppe ; jeudi, 13 juin, 
dîner à Méterne, souper et coucher à Ypres, « où 



(1) Petit vaisseau d'argent en forme de mortier, rempli d'eau 
sur lequel surnageait un morceau de cire jaune d'une demi-livre 
avec un petit lumignon au milieu qu'on allumait le soir dans 
la chambre des princes et des princesses et qui y brûlait toute 
la nuit. 

(2) Il y a dans l'énoncé du quantième une erreur : le 16 février 
1419 (ancien style) et 1420 (n. st.), année bissextile, tombait un 
vendredi et non un jeadi. 

(3) Michelle de France, précédemment comtesse de Charolais. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 5 



furent tout le jour en sa compagnie à ses dépens 
Madame de Bours et les baillis d'Aire et de Cassel 
qu'elle avoit mandés pour l'accompagner > ; dimanche, 
30 juin, dîner, souper et couchera Bruges ; vendredi, 
5 juillet tout le jour à Bruges « où furent tout ledit jour, 
aux dépens de madicte dame, madame de Bours et plu- 
sieurs autres dames, damoiselles et estrangiers» ; lundi, 
8 juillet, dîner « à l'abbaye de le Dois, aux despens de 
l'abbé de les Dois, qui lui donna à disner, souper et 
giste à Lescluse aux despens de madicte dame qui 
avoit en sa compaignie madame de Bours , madame de 
Dudzelle , etc. » ; dimanche, 8 septembre, tout le jour 
à Gand où fut ce jour le prévôt de St-Bavon qui fit le 
service devant Madame et plusieurs autres étrangers ; 
mardi, 24 septembre, dîner à Nazareth où Madame a 
fait son pèlerinage, souper et coucher à Gand ; samedi, 
2 novembre, «jour des âmes », tout le jour à Gand, 

« où furent ce jour l'abbé de qui avoit fait le service 

devant madicte dame, Madame la viscontesse deMeaux 
et autres estrangiers »; samedi , 15 février 1421, tout 
le jour à Lille; mardi, 16 juin 1422, tout le jour à 
Gand. 

B. 3396. (Carton.) — 75 pièces, parchemin. 

1497-1498. — Etats journaliers de la dépense de 
l'hôtel du duc de Bourgogne,PhiUppe le Bon (1). — Lundi, 
30 juin 1427, le duc de Bourgogne dîner au Quesnoy 
le Comte, souper et coucher à Valenciennes, et le len- 
demain dîner e/tec; jeudi, 9 octobre, dîner à CacM, 
souper et coucher à Ziéricsée en Zélande; lundi, 
15 décembre, tout le jour à Harlem ; lundi, 5 janvier 
1428, tout le jour à Leyde ; mercredi, 4 février, souper 
et coucher à Delft et le lendemain dîner illec ; vendredi, 
7 février, tout le jour à Rotterdam ; mardi, 24 février, 
tout le jour à Lille ; lundi, 1^ mars, tout le jour à Gand; 
mardi, 2 mars, dîner à Urzeele, souper et coucher à 
Bruges ; vendredi, 5 mars, tout le jour à L'Écluse ; 
lundi, 15 mars, le Duc tout le jour à Middelbourg; 
« cy-compte la despense faicte par mondit seigneur les 
lundi, mardi et mercredi VIIP, IX® et X*^ jours précé- 



(1) On trouvera dans le tome !•' de la Collection des Voyages 
des Souverains des Pays-Bas pabliée par Gachard (Bruxelles, 
Hayez, 1876) Titinéraire complet du duc Philippe le Bon pour 
Tes années 1427-1428. On donnera seulement ici quelques indi- 
cations sur des déplacements du Duc non mentionnés dans les 
Voyages des Souverains des Pays-Bas. 



dents de ce dit mois qu'il a esté à Bruges besoigner 
avec le cardinal d'Excestre (Exeter) auquel lieu de 
Bruges mondit seigneur Ta du tout defFrayé > ; mardi, 
16 mars, tout le jour à Middelbourg ; samedi, 3 juillet, 
tout le jour à Delft; lundi, 12 juillet, dîner à Rotter- 
dam, souper et coucher à La Ooede (Gouda) ; mardi, 
13 juillet, tout le jour à LaGoede ; mercredi, 21 juillet, 
tout le jour à Hammesteldam (Amsterdam) et le lende- 
main dîner î7/^c; jeudi, 22 juillet, souper et coucher à 
Harlem ; samedi, 24 juillet, tout le jour à Leyde ; lundi, 
9 août, dîner à Leyde, souper et coucher à La Haye ; 
dimanche, 15 août, tout le jour à Dordrecht; lundi, 
16 août, le duc de Bourgogne tout le jour en son vais- 
seau sur la mer ; mardi, 17 août, tout le jour à Zié- 
ricsée en Zélande ; jeudi, 19 août, dîner à Ziéricsée, 
souper et coucher à Rommusevalle (Romerswalle), et 
le lendemain dîner illec ; dimanche, 22 août, le duc 
tout le jour à Ccich ? ; lundi, 23 août, dîner, souper et 
coucher à Middelbourg ; jeudi, 26 août, souper et cou- 
cher à Bruges ; samedi, 4 septembre, le Duc tout le 
jour à Bruges et « Madame de Haynneau, sa cou- 
sine (1) illec, aux despens de mondit seigneur »; 
dimanche, 5 septembre, idem ; mercredi, 15 septembre, 
tout le jour à Mons en Hainaut ; mardi, 21 septembre, 
souper et coucher à Lille. 

B. 3397. (Carton.) — 47 pièces, parchemin. 

1499-1480(2). — États journaliers de la dépense 
de rhôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. 
— Samedi, 16 avril 1429, le Duc tout le jour à Paris ; 
vendredi, 22 avril, dîner à Louvres, souper et coucher 
à Senlis ; samedi, 23 avril, dîner à Pont-Ste-Maxence, 
souper et coucher à Montdidier ; dimanche, 24 avril, 
dîner à Lihons en Santerre , souper et coucher à 
Péronne ; lundi, 25 avril, dîner à Bapaume, souper et 
coucher à Arras et le lendemain, dîner illec; mardi, 
26 avril, souper et coucher à Lens en Artois et le len- 
demain diner illec ; mercredi, 27 avril , souper et cou- 
cher à Lille ; dimanche, 1^ mai, souper et coucher à 
Bruges ; mercredi, 4 mai, tout le jour à Bruges ; jeudi. 



(1) Jacqueline, comtesse de Hainaut, fille de Marguerite de 
Bourgogne, sœur du duc Jean Sans Peur et tante du duc 
Philippe le Bon. 

(2) 11 y a de 1428 à 1441 une lacune dans Titinéraira publié 
dans les Voyages des Souverains des Pays-Bas^ lacune que les 
États journaliei's, conservés aux Archives du Nord, comblent 
pour certaines années, du moins en partie. 



(i 



ARCHIVES DU NORD. — SERIE B. 



2 juin, tout le jour à Bruges ; lundi, 13juin, tout le jour 
à Hesdin ; mardi, 8 août (1), « le commun de monsei- 
gneur le duc de Bourgoingne tout le jour au siège 
devant Corapiègne» ; (dépense estimée en francs valant 
16 sols parisis ; Paneterie : 48 douzaines de pains de 
bouche, 92 douzaines de pains de commun, façon d'ou- 
bliés, moutarde de garnison : total = 14 sols ; Échan- 
sonnerie = 1 muids, 12 setiers de vin de garnison et 
cervoise de garnison ; Cuisine : un bœuf, 25 moutons, 
tripes et graisse, 36 poules, 6 paires de pigeons, façon 
de 7 douzaines de pâtés, potaigerie, verdure, épices, 
verjus, vinaigre et sel de garnison : total = 31 livres, 
13 sols , 5 deniers ; Fruiterie : cire de garnison en 
torches et en chandelles = 1 livre, 7 onces, fruit, 
chandelles de suif de garnison : total de la dépense en 
argent == 7 sols ; Ecurie : avoine de garnison pour 
32 chevaux, 12 muids d'avoine achetée et frais de 
transport , foin de garnison, etc., total = 50 livres, 
15 sols, 4 deniers ; Fourrière : une charretée à'estrain 
(paille) = 22 sols. Total de la journée avec les gages, 
mais sans les garnisons (provisions) = 131 livres, 
10 sols, 9 deniers); mardi, 14 février 1430, le Duc 
souper et coucher à Courtrai et le lendemain dîner 
illec ; la duchesse de Bourgogne, souper et coucher à 
Lille, aux dépens du duc ; mercredi, 15 février, souper 
et coucher à Lille et la duchesse tout le jour illec ^ aux 
dépens du Duc; jeudi, 16 février, dîner à Lens en 
Artois, souper et coucher à Arras ; mercredi, 22 février, 
tout le jour à Arras; mardi, 28 février, le duc et la 
duchesse de Bourgogne, souper et coucher à Lille ; 
samedi, 4 mars, le Duc dîner à ViveJ^ souper et cou- 
cher à Lille, la Duchesse et le « commun » tout le jour 
à Lille, aux dépens du Duc ; mercredi, 15 mars, le Duc 
dîner à Gand, souper et coucher à Urzeele ; vendredi, 
24 mars, le Duc et la Duchesse, tout le jour à Lille ; 
mardi, 4 avril, le Duc tout le jour à Péronne ; le jeudi 
absolu (jeudi saint) 1430, le Duc et la Duchesse tout le 
jour à Péronne, « et firent cedit jour mesdits seigneur 
et dame le niandey (lavement des pieds) aux povres ». 



(1) II y a ici une erreur de scribe quant au jour de la semaine. 
En 1429, le 8 août tombait un lundi et non un mardi. Compiègne 
avait, au mois de juillet 1429, ouvert ses portes aux troupes du 
roi de France. Les Bourguignons et les Anglais tentèrent immé- 
diatement, mais inutilement, de reprendre cette ville. Compiègne 
fut encore assiégée Tannée suivante et la date du mardi 8 serait 
alors exacte ; mais il est peu probable que le scribe ait écrit 
1429 au lieu de 1430. 



B. 3398. (Carton.) — 72 pièces, parchemin. 

1430. — États journaliers de la dépense de l'hôtel 
du duc de Bourgogne.. — Dimanche, 7 mai 1430, le duc 
de Bourgogne dîner à Noyon, souper et coucher au 
siège devant le pont de Choisy (1) ; jeudi, 11 mai, tout 
le jour en l'ost devant le pont de Choisy; samedi, 13 
mai, idem ; mardi, 16 mai, idem ; mercredi, 17 mai, 
idem ; mardi, 30 mai, tout le jour au siège devant 
Compiègne. (État des gages du personnel de la maison 
du Duc : messire Hue de Lannoy, 18 sols ; de Crève- 
cœur, idem ; Jean de Créquy, 12 sols ; le bègue do 
Lannoy, 12 sols ; Philippe de Montmorency, idem ; 
Jean de Homes, idem ; Jacques de la Viefville, idem ; 
André deToulongeon, idem ; Antoine de Rochebaron, 
idem; le bâtard Doye, 9 sols ; Bertrand de Rommerel, 
idem ; Piérot le Nepveu, idem ; Loys de Chantemerle, 
idem ; Jean de Cortenay, idem ; Loys de la Viefville, 9 
sols ; Bertrandon, 9 sols ; Philippe de Courcelles, idem ; 
Jemblart de Neufville, idem ; Réioulet de Bussul, 
idem ; François de Menthon, 9 sols ; Loys dlvrigny, 6 
sols ; Luc Beaume ; monseigneur de Soissons, 24 sols ; 
maître Jean de Gand, 18 sols ; maître Thomas Bones- 
seaul, idem ; maître Jean Hibert, idem; maître Chris- 
tian Hauteau, idem ; Jean Rigolet, 6 sols ; maitre Jean 
Cothereaul, 18 sols ; maître Jean Lavantaige, idem ; 
maître Henry Detroye, idem ; messire Forteguerre, 9 
sols ; messire Sohier, 6 sols ; messire Hugues Michot, 
idem ; Berthelot Bricoy, 4 sols ; Jean de Villers, idem ; 
Jean de Borres, idem ; Jean de Fretin, 6 sols ; Jean 
Pape, idem ; Drouet Ridet, idem ; Jean de Ploviot et 
Jean de Noslant, 12 sols ; Jean de Savoie, 6 sols ; 
Richart le ThieuUier, idem ; Etienne Le Rat, idem ; 
Jean Damard, idem ; Gonneville, 6 sols ; Bouloigne, 
9 sols ; Amiot Noppe, idem ; Ymbert Coustain, 6 sols; 
Cardinet de Crespin, idem ; Pierre David, idem ; Jean 
Machefoing, idem ; Jean Despeaux, idem ; Perrin Bos- 
suot, 6 sols ; Foret, tapissier, idem ; Hue de Bouloigne 
(peintre), idem ; maître Richard le barbier, idem ; Jean 
de Bourgogne, idem ; Henriet Vide, idem ; le roi de 
Flandre, idem; le roi d'Artois, idem; Christophe 
trompette, idem ; Paulin, idem ; Audry, idem ; 



(1) Choisy, au confluent de TOise et de TAisne, venait d'.être 
prise par le duc de Bourgogne qui de là se dirigea avec ses 
troupes devant Compiègne défendue par son gouverneur Guil- 
laume de Flavy et par Jeanne d'Arc qui fut faite prisonnière 
dans la sortie du 23 mai 1430, vers cinq heures du soir. 



GHAMBRK DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 7 



Anthoine, idem; Wanezie, ménestrel, idem; Caillet, 
idem ; Thibaut, idem ; Bourgogne le héraut, 3 sols ; 
Hennequin le Camus, idem ; Haynne de la garde-robe, 
idem ; Hennequin, aide, idem ; Jacquet Fichet, idem ; 
Jean Pintat, idem ; Jean Aubry, idem ; Paule, huissier 
de salle, idem ; Jean Bossuot, idem ; Jeannin Briffant, 
idem ; Busqiiin, idem ; Hennequin de Cologne, idem ; 
le petit Plouvot, idem ; Drouet, le potagier, idem ; 
Jean Bidaut, idem ; Perrenet, souffleur ; Gervaise et 
Bistop, idem ; Jean Leblanc, idem ; Girard le Coq, 
idem ; Gillet le Coq, idem ; Philippe de la fruiterie, 
idem; le Bourguignon, idem; Jaquet Coussin, idem ; 
Jean de Han, idem ; Villequin Blocq, 18 sols ; Coppin 
Delebelde, 6 sols ; Jean Claux, idem ; Haynne le Coq, 
idem ; Hennequin Aloux, idem ; Guisquin Romain, 6 
sols ; Haynne de Droissacre, idem ; Jean Teste, idem ; 
Antoine le Moyennec, idem ; Henry van Eken, 9 sols ; 
Jehannet TAmbier, idem ; Jean Baston, 6 sols ; Jaquot 
de Rosay, idem ; Perrin de Gournay, idem ; Noël 
Blocquiel, idem ; Monnequin Crotel, idem ; Jean Noël, 
idem ; Pierrins Dubos, idem; Jean Paiement, idem ; 
Fremin de Monceaulx, idem ; Jean Du Four, idem ; 
Jean Dain, idem ; Pierre Broulin, idem ; Jean de 
Wasmes, idem ; Thomassin Danvillers, idem ; Jaquot 
de Croisilles, idem ; Pierotin Graveloiz, idem ; Piérot 
Labite, idem ; Guillaume Huart, idem ; Lyonnet Colant, 
idem. Jean Didier, idem ; Hugues Lescalier, idem ; 
Hemiequin Bommy, idem. Total des gages : 45 livres, 
15 sols.). — Mercredi, 31 mai 1430, le duc de Bourgogne, 
tout le jour au siège de Compiègne; jeudi, 1" juin, 
idem. (Etat de la dépense de l'hôtel comptée au franc 
valant 16 sols parisis. Paneterie : 220 douzaines de 
pains de bouche et 300 douzaines de pains de commun, 
8 sols de moutarde, façon d'oubliés ; total = 30 sols, 
8 deniers sans compter les provisions ; — Échanson- 
nerie : 7 muids do vin de garnison, 1 pinte d'hypocras, 
cen^oise de garnison ; total = 7 muids de vin et 5 sols, 

6 deniers ; — Cuisine : 1 bœuf, 2 veaux, 42 moutons, 
tripes et graisse, 4 oisons, un lièvre, 1 chapon de 
palier^ 68 poules, 8 paires de pigeons, la façon de 4 
douzaines de pâtés, fèves nouvelles, persil et groseilles, 
poiaigeries, verdure ; total = 55 livres, 13 sols, 6 
deniers ; — Fruiterie : cire de garnison, en torches : 
4 livres, 4 onces, en chandelles et mortiers : 4 livres, 

7 onces ; fruit, 8 livres de chandelles de suif de gar- 
'son ; total = 8 livres, 11 onces de cire et 9 sols ; — 
curie : avoine de garnison pour 95 chevaux avec 7 
jtra^oiz (picotins), foin de garnison pour 18 chevaux. 



chevaucheurs ; total en argent = 4 livres, 17 sols ; — 
Fourrière : aumônes = 16 sols, voyage de Clais le 
Cousturier à Noyon pour faire un manteau pour le Duc, 
total = 25 sols. Total de la dépense dudit jour = 113 
livres, 1 sol, 8 deniers). — Mercredi, 7 juin 1430, 1(3 
Duc et la Duchesse tout le jour à Noyon, aux dépens 
du Duc; samedi, 10 juin, le Duc tout le jour au siège 
devant Compiègne ; vendredi, 14 juillet, idem ; mardi, 
22 août 1430, le duc do Bourgogne, souper et coucher 
à Gand ; mardi, 12 septembre, tout le jour à Malines ; 
jeudi, 5 octobre, dîner, souper et coucher à Louvain 
en Brabant ; dimanche, 8 octobre, dîner, souper et 
coucher à Bruxelles et lendemain dîner illec et plu- 
sieurs gens de feu monseigneur le duc de Brabant (1), 
illec, aux dépens de mondit seigneur ; lundi, 16 octobre, 
souper et coucher à Lyere ; vendredi, 3 novembre, 
toutlejour à Arras; jeudi, 16 novembre, souper et 
coucher à Lihons en Santerre et le lendemain dîner 
illec ; samedi, 25 novembre, tout le jour à Roye en 
Vermandois ; dimanche, 31 décembre, le Duc et la 
Duchesse tout le jour et les 20 jours précédents à 
Bruxelles,, aux dépens de bouche du Duc. — États de 
la dépense de l'hôtel de la duchesse de Bourgogne, 
Isabelle de Portugal. Dimanche, 2 juillet 1430, la 
Duchesse tout le jour à Noyon; lundi, 10 juillet, la 
Duchesse et « le damoiseau de Clèves (2) « tout le jour 
à Noyon, « et oultre plusieurs chevaliers et escuiers 
malades et autres des gens de monseigneur le Duc 
alans et venans, aux despens de madicte dame » ; 
mardi, 25 juillet, le Duc, la Duchesse et < le damoiseau 
de Clèves » dîner à Noyon, aux dépens de mondit sei- 
gneur, madite dame, souper et coucher illeCy « ledit 
damoiseau et plusieurs chevaliers et escuiers malades 
et autres des gens de mondit seigneur, aux despens de 
madicte dame » ; mardi, 29 août, la Duchesse dîner à 
Gand à ses dépens ; Monseigneur le duc de Bourgogne 
souper et coucher audit lieu et madite dame, aux dépens 
de mondit seigneur ; vendredi, 13 octobre, la Duchesse 



(1) Philippe, second fils d'Antoine de Bourgogne, fils du duc 
Philippe le Hardi, dernier duc de Brabant, mort sans alliance 
le 4 août 1430. Le duché de Brabant fut réuni aux États du duc 
Philippe le Bon qui prit le titre def duc de Bourgogne et de 
Brabant. 

(2) Jean I", dit le Belliqueux, né le 16 janvier 1419, fut élevé 
à la cour du duc Philippe le Bon, son oncle. Il succéda en 1448 
à son père le duc Adolphe II, dans le duché de Clèves et le 
comté de la Marck. 



8 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



tout 1g jour à Malines ; dimanche, 29 octobre, tout le 
jour à Bruxelles ; dimanche, 5 novembre, idem ; ven- 
dredi, i^ décembre, idem. 



B. 3399. (Carton.) — 48 pièces, parchemin. 

1491-1488. — Etats journaliers de la dépense de 
rhôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Mardi, 
7 août 1431, le Duc et la Duchesse tout le jour à La 
Veure, et le lendemain dîner illec^ < Anthoine (1) 
monseigneur et le commun tout ledit jour à Bruxelles 
aux despens de mondit seigneur » ; jeudi, - 9 août, le 
Duc et la Duchesse tout le jour à Bruxelles ; dimanche, 
12 août, idem; mercredi, 22 août, le Duc et la Duchesse 
dînera Bruxelles, souper et coucher à Alost ; vendredi, 
24 août, souper et coucher à Urzeele ; samedi, 1^ sep- 
tembre, le Duc tout le jour à Bruges ; mardi, 4 sep- 
tembre, le Duc et la Duchesse tout le jour à Bruges; 
mercredi, 5 septembre, idem. — Lundi, 21 avril 1432, 
le duc de Bourgogne et de Brabant et monseigneur de 
Nevers (2) tout le jour à Dijon, « le duc de Bar (3), 
messire Jehan de Rodmarch, le vicomte d'Assy pri- 
sonniers, tout ledit jour illec, aux despens de mondit 
seigneur » ; mardi, 22 avril, idem ; samedi 10 mai, le 
duc de Bourgogne et de Brabant tout le jour à Dijon ; 
dimanche, 11 mai, le Duc souper et coucher à Saulx 
et le lendemain dîner illec ; lundi, 12 mai, dîner à 
Saulx, souper et coucher à Grancey ; mardi 13 mai, 
souper et coucher à Arc-en-Barrois et le lendemain 
dîner illec^ aux dépens du seigneur de Bussy ; jeudi, 15 
mai, souper et coucher à Bar-sur- Aube et le lendemain 
dîner illec ; samedi, 17 mai, dîner à Brienne, souper 
et coucher à Buisson-en-Portois ; lundi, 19 mai, tout le 
jour à Ste-Menehould ; samedi, 31 mai, tout le jour à 
Gand ; samedi, 21 juin,, tout le jour à Anvers; ven- 
dredi, 4 juillet, tout le jour à Bruxelles ; lundi, 22 sep- 
tembre, le duc et la duchesse de Bourgogne, dîner, 
souper et coucher à L'Ecluse ; mercredi, 24 septembre, 
le duc et la duchesse de Bourgogne, souper et coucher 



(1) Probablement Antoine, bâtard de Philippe de Bourgogne, 
dernier duc de Brabant. 

^) Charles de Bourgogne succéda à son père Philippe II, 
troisième fils du duc Philippe le Hardi, dans le comté de Nevers, 
en 1415. 

(3) René d'Anjou, duc de Lorraine et de Bar, qui avait été 
fait prisonnier le 2 juillet 1431 à la bataille de Buignéville parle 
maréchal de Toulon geon. 



à Bruges, « et le duc de Bar illec^ ans; dépens de mon- 
seigneur » ; dimanche, 28 septembre, tout le jour à 
Bruges. — Vendredi, 20 mars 1433, le duc de Bour- 
gogne tout le jour à Middelbourg ; lundi, 6 avril, dîner 
à Rotterdam, souper et coucher à La Haye ; mercredi, 
8 avril, tout le jour à La Haye. 

B. 3400. (Carton.) — 53 pièces, parchemin. 

1488 1484. — Etats journaliers de la dépense de 
rhôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Mer- 
credi, 15 avril 1433, le duc de Bourgogne et de Bra- 
bant, tout le jour à Harlem ; jeudi 16 avril, dîner à 
Amsterdam, souper et coucher à Harlem ; samedi, 18 
avril, dîner à La Haye, souper et coucher à Delft et le 
lendemain dîner illec ; dimanche, 19 avril, souper et 
coucher à Rotterdam; lundi, 20 avril, tout le jour à 
Rotterdam ; mercredi, 22 avril, dîner sur mer , souper 
et coucher à La Brièle ; mercredi, 13 mai, dîner à Hal, 
souper et coucher à Soignies ; samedi, 23 mai, le duc 
et la duchesse de Bourgogne et de Brabant, tout le 
jour à Lille ; mercredi, 27 mai, le duc de Bourgogne, 
dîner à Lille, souper et coucher à Douai; jeudi, 28 mai, 
dîner à Douai, souper et coucher à Arras ; jeudi, 28 
mai, le duc et la duchesse de Bourgogne souper et 
coucher à Arras ; lundi, l®*" juin, le Duc (3t la Duchesse, 
tout le jour à St-Omer ; jeudi, 4 juin, dîner à Aire, sou- 
per et coucher à St-Omer ; samedi, 11 juillet, le Duc tout 
le jour à Poutiers (Pothières) ; samedi, 25 juillet, tout 
le jour à Ancy-le-Serveur ; mercredi, 5 août, dîner, sou- 
per et coucher à Rouvres ; jeudi, 27 août, le Duc, la Du- 
chesse, tout le jour à Dijon, le duc de Savoie {1) et les 
comtes de Nevers et de Rethel, tout ledit jour illec^ aux 
dépens du Duc ; vendredi, 28 août le Duc dîner à Dijon, 
souper et coucher à Sorabernon ; samedi, 29 août, dîner 
à Sombernon, souper et coucher à Veaulx ? ; dimanche, 
6 septembre, tout le jour à Noyers ; mercredi, 23 sep- 
tembre, tout le jour à Espoisse'i ; lundi , 19 octobre , 
tout le jour à Avallon ; samedi, 31 octobre, tout le jour 
à Vézelay ; mardi, 24 novembre, dîner à Moïltroland, 
souper et coucher à Rochelbrt. — Lundi, 5 avrU 1434, 
souper et coucher à Bar^sur-Aube, et le lendemain 
dîner illec ; jeudi, 8 avril, dîner, souper et coucher à 



(1) Amédée VIII, dit le Pacifique, premier duc de Savoie, plus 
tard pape sous le titre de Félix V. Il avait épousé Marie de 
Bourgogne, fille de Philippe le Hardi et tante du duc Philippe 
le Bon. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE ; COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 9 



Rovigny-aux-Ruches ; mardi, 27 avril, tout le jour à 
lille; samedi, 14 novembre, tout le jour à Dijon. — 
Etats journaliers de la dépense de Thôtel de la du- 
chesse de Bourgogne, Isabelle, de Portugal. Vendredi, 
10 juillet 1433, la Duchesse tout le jour à Châtillon- 
sur-Seine ; dimanche, 4 octobre, la Duchesse tout le 
jour à Dijon, « monseigneur le Duc esdiz lieux et mes- 
seigneurs de Nevers, sopper et giste illec, aux despens 
de madicte dame » ; lundi, 2 novembre, la Duchesse 
tout le jour à Dijon ; mardi, 16 février 1434, la Du- 
chesse, mesdemoiselles d'Étampes (1) et de Clèves (2), 
monseigneur de Beaujeu (3) et Adolphe de Clèves, tout 
le jour à St-Omer aux dépens du Duc; jeudi, 24 juin 
1434, la Duchesse tout le jour à Talant, « monseigneur 
de Charolais (4) et les damoiseau et demoiselle de 
Clèves à ses despens illec » ; dimanche, 8 août, idem. 

B. 3401. (Carton.) — 67 pièces, parchemin. 

1 AS6-149G. — États journaliers de la dépense de 
rhôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Mer- 
credi, 25 mai 1435, le duc de Bourgogne et de Brabant, 
dîner, souper et coucher à Lille, et la Duchesse tout 
ledit jour illec aux dépens de monseigneur ; mercredi, 
l"juin, le duc de Bourgogne, souper et coucher à 
Mons en Hainaut, et la Duchesse dîner à Quiévrain, 
souper et coucher audit lieu de Mons, aux dépens du 
Duc ; jeudi, 2 juin, le Duc et la Duchesse tout le jour à 
Mons en Hainaut ; vendredi, 3 juin, le Duc dîner à 
Braine, souper et coucher à Hal ; samedi, veille de la 
Pentecôte, 4 juin, le Duc et la Duchesse souper et cou- 
cher à Bruxelles ; dimanche, 5 juin, jour de la Pente- 
côte, le Duc et la Duchesse tout le jour à Bruxelles ; 
€ et cedit jour révoque d'Auxerre fit le service divin 
devant mesdiz seigneur et dame, lesquels et aussi plu- 
sieurs grans seigneurs et autres gens du commun de 
ladicte ville disnèrent illec, aux despens de mondit sei- 
gneur » ; vendredi, 29 juillet, le Duc souper et cou- 



(1) Probablement Isabelle, fille de Charles de Bourbon et 
d^Agnès de Bourgogne et qui fut la seconde femme du duc 
Charles le Téméraire. 

(2) Catherine, fille d'Adolphe II, duc de Clèves, mariée plus 
tard à Arnoul d'Ëgmond, duc de Gueldre. 

(3) Philippe, sire de Beaujeu, fils de Charles de Bourbon et 
^'Agnès de Bourgogne. 

(4) Charles, fils du duc Philippe le Bon et d'Isabelle de Por- 
igal, né à Dijon, le 10 novembre 1433. 

SÉRIE B. (Nord.) — Tome VIIL 



cher à Arras et le demiseau de Clèves illec aux 
despens de mondit seigneur ; mardi, 23 août, le Duc et 
la Duchesse tout le jour à Arras; monseigneur le duc 
de Gueldre (1), messeigneurs les comtes d'Étampes (2) 
et de Nevers (3), monseigneur Tévêque de Liège (4), 
Madame de Namur (5), les damoiseau et damoiselle de 
Clèves tout ledit jour 27/ec, aux dépens de mondit sei- 
gneur ; mardi, 3 janvier 1436, le duc de Bourgogne 
dîner à Bruxelles, souper et coucher à Hal et le len- 
demain dîner illec^ et le damoiseau de Clèves audit 
lieu aux dépens de mondit seigneur ; mercredi, 4 jan- 
vier, le Duc dîner à Hal, souper et coucher à Soignies; 
jeudi, 5 janvier, souper et coucher à Mons en Hainaut 
et le damoiseau de Clèves illec aux dépens de monsei- 
gneur ; mardi, 10 janvier, souper et coucher à Valen- 
ciennes et messeigneurs les damoiseau de Clèves et 
comte d'Etampes illec aux dépens de monseigneur ; 
jeudi, 12 janvier, dîner à Valenciennos, souper et cou- 
cher à Condé; lundi, 16 janvier, tout le jour à Bru- 
xelles ; dimanche, 22 janvier 1436, monseigneur le 
Duc, madame la duchesse de Bourgogne et de Bra- 
bant, messeigneurs les comtes de Charolais, de Nevers 
et d'Etampes et les damoiseau et damoiselle de Clèves, 
tout le jour à Bruxelles; « et cedit jour fut faicte la 
solennité des noces de mondit seigneur d'Estampes (6), 
à laquelle furent messeigneurs les évesques de Cam- 
bray, d' Arras et de Noyon, messeigneurs les comtes 
de Saint-Pol et de Liney et mesdames leurs femmes. 
Madame de Ghistelle , monseigneur le vidame 
d'Amiens, et plusieurs autres grants seigneurs, che- 
valiers , escuiers, dames et damoiselles , tous aux 
dépens de mondit seigneur >. (État de la dépende 
pour ladite journée, estimée en écu valant 20 sols 
ou 40 gros monnaie de Flandre. Paneterie. = 280 



(1) Arnoul d'Egmond, duc de Gueldre. 

(2) Jean II, de Bourgogne, comte de Nevers, créé comte 
d'Ëtampes et d'Auxerre en 1434 par le duc Philippe le Bon, son 
cousin ; plus tard, comte de Nevers. 

(3) Charles 1" de Bourgogne, frère aîné du précédent, comte 
de Nevers de 1415 à 1464. 

(4) Jean VII, de Heinsberg. 

(5) Jeanne d^Abconde, veuve de Jean III, dernier marquis de 
Namur de la maison de Flandre. 

(6) Jean de Bourgogne, comte d'Étampes, avait épousé par 
contrat du 24 novembre 1435, Jacqueline, fille de Raoul d'Ailly, 
vidame d'Amiens et seigneur de Piquigny. Le mariage religieux 
n'eut lieu que le 22 janvier 1436 à Bruxelles. 



10 



ARCHIVES DU NORD. — SERIE B* 



douzaines de pains de bouche (de luxe) et 280 douzaines 
de pains de commun (de ménage) , 4 sols pour la 
façon d'oubliés, 4 ghelies de moutarde. Echansonnerie : 
10 muids de vin de garnison, 19 autres muids de vin 
aussi de garnison, 27 quartiers d'hypocras, 2 cacques 
de cervoise. Cuisine = 6 bœufs, 32 porcs, 16 veaux, 6 
bandes de lard, 105 moutons, graisse de bœuf, 40 dou- 
zaines d*andouilles, saucisses et boudins, 40 pintes de 
saindoux, 40 langues de porc, 12 agneaux, 62 oies et 
oisons, 106 cochons (de lait), 25 lièvres, 8 faisans, 91 
lapins, 42 perdrix, 20 oiseaux de rivière, 31 chapons 
gras, 1050 poules, 192 fromages de gain^ 120 fromages 
de service 3 milliers d'œufs, 600 douzaines de pâtis- 
series, choux, poree, persil, froment (farine) et oignons, 
46 pots et 38 iêles de terre, 30 cuillers, 12 pelles de 
bois, 6 grandes mandes (paniers) et 3 pesteils (pilons), 
38 gheltes de crème, 40 livres de beurre, 600 poires, 
4 vaisseaux de sel, pots de terre ou saussiers, louches 
et balais, 3 tonneaux de verjus, 3 tonneaux de vinai- 
gre, 6 mandes et 2 cuivers en saucerie, 95 estasses 
de bûche des bois de Monseigneur, transport de 8 dou- 
zaines de lapins des dunes à Bruxelles, 2400 écuelles 
de bois, transport d'eau par 31 voitures, 2 paires de 
bouteilles de cuir à mettre sauce, étamage de la vais- 
selle d'étain, verdure, 40 douzaines de plats et 60 dou- 
zaines d'écuelles d'étain pesant ensemble 1380 livres, 
transport de ladite vaisselle. Fruiterie = Cire de gar- 
nison en torches grandes et petites = 89 livres , 3 
onces ; en chandelles , mortiers et flambeaux = 61 
livres, 1 once, fruit, 40 livres de chandelles de suif. 
Écurie= Avoine de garnison pour 98 chevaux : 60 muids 
d*avoine achetée dont on a nourri 81 chevaux et fait 
30 surcrois à raison d'un muid pour 21 chevaux, 179 
bottes de foin pour la délivrance de 179 chevaux et 
payé, en outre, à l'hôte àeYAngèle pour la journée de 
23 chevaux, 41 sols, 9 deniers ; à celui de Y Ane rayé, 
pour 7 chevaux = 15 sols, 9 deniers ; à celui du Pot 
lavoir^ pour 6 chevaux = 13 sols, 6 deniers ; à Clais 
van Vers pour le louage de 18 lits ; à Jehan le Portier, 
pour louage de 9 lits. Fourrière = aumônes faites par 
le Duc cedit jour = 10 sols, 210 estasses de bûche 
déUvrées par le rentmaistre de Brabant, louage de 
119 lits, 200 et demi de bourrées, 401 quarterons 
d'estrain (paille), 3 livres d'épices de chambre, 200 
tourteaulx h falots. Total de la journée, compris gages, 
sans garnisons, compté par Guillaume du Bois et Jean 
de Quiélem : 1,049 livres, 14 sols, 4 deniers). — Lundi, 
23 janvier, le duc et la duchesse de Bourgogne et de 



Brabant, messeigneurs les comtes de Charolais et de 
Nevers et les damoiseau et damoiselle de Clèves, tout 
le jour à Bruxelles ; messeigneurs les comtes d'Étam- 
pes, de St-Pol et de Lâny et mesdames leurs femmes, 
madame de Ghistelles , monseigneur le vidame 
d'Amiens et plusieurs autres seigneurs, chevaliers et 
écuyers , dames et damoiselles illec aux dépens de 
mondit soigneur; samedi, 18 février 1436, le Duc 
dîner, souper et coucher à Gand, messeigneurs les 
comtes de Nevers et d'Etampes et le damoiseau de 
Clèves itlec aux dépens de mondit seigneur ; lundi, 20 
février, le Duc souper et coucher à Bruges, les comtes 
de Nevers et d'Etampes et le damoiseau de Clèves 
illec aux dépens de mondit seigneur. — États journa- 
liers de l'hôtel de la duchesse de Bourgogne, Isabelle 
de Portugal. Mardi, 10 janvier 1436, la duchesse de 
Bourgogne et de Brabant, monseigneur le comte de 
Charolais et Mademoiselle de Clèves, tout le jour à 
Bruxelles ; mercredi, 11 janvier, idem ; dimanche, 
19 février, la duchesse de Bourgogne, le comte de 
Charolais et mesdemoiselles d'Etampes et de Clèves, 
tout le jour à Bruxelles ; mardi, 21 janvier, idem ; 
mercredi 28 mars 1436, la duchesse de Bourgogne, 
tout le jour à Bruxelles. 

B. 3402. (Carton.) — 210 pièces, parchemin. 

t48ll»lA89. — États journaliers de l'hôtel du duc 
de^ourgogne, Philippe le Bon. — Mercredi , 18 avril 
1436, le duc de Bourgogne tout le jour à Harlem, et le 
lendemain dîner illec^ et le damoiseau de Clèves avec 
lui à ses dépens ; dimanche, 22 avril, le Duc tout le 
jour à La Haye, et le damoiseau de Clèves avec lui à 
ses dépens ; mardi, 24 avril, le Duc dîner à Delft, 
souper à Rotterdam et coucher en sa plète (galère) 
sur mer, et le damoiseau de Clèves avec lui à ses 
dépens; mercredi, 25 avril, tout le jour sur la mer; 
samedi, 28 avril, dîner à Gerwilet ? souper et coucher 
sur la mer; lundi, 30 avril, tout le jour sur la mer ; 
vendredi, 4 mai, dîner à L'Écluse, souper et coucher à 
Bruges; mardi, 3 juillet, le Duc tout le jour en son 
ost lez Marck (1) ; mercredi, 4 juillet, le Duc tout le 



(1) A la suite du traité d^Arras conclu entre le duc de Bour- 
gogne et le roi Charles YII, la guerre avait éclaté entre le Duc 
et l'Angleterre. Philippe le Bon vint mettre le siège derant 
Calais qu'il fut obligé de lever par suite du mécontentement et 
de la sédition des troupes flamandes qu'il avait dans son armée. 






CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 11 



jour en son ost entre Marck et Calais, et les damoiseau 
de Clèves et comte d'Etampes illec aux dépens du Duc; 
mardi, 10 juillet, tout le jour en son ost devant Calais; 
jeudi, 12 juillet, tout le jour en son logis près de 
Calais; mercredi, 1** août, le Duc dîner, souper et 
coucher à Aire, et messeigneurs les damoiseau de 
Clèves et comte d'Étampes illec, et la duchesse de 
Bourgogne , souper et coucher audit lieu d'Aire aux 
dépens de mondit seigneur ; jeudi, 2 août, le Duc tout 
le jour à Aire ; vendredi, 3 août, le Duc et la Duchesse 
souper et coucher à Béthune et le lendemain dîner 
Ulec et les damoiseau et demoiselle de Clèves et le 
comte d'Etarapes illec aux dépens de monseigneur le 
Duc ; samedi, 4 août, le Duc souper et coucher à Arras 
et les damoiseau de Clèves et comte d'Etampes illec à 
ses dépens; mardi, 7 août, le Duc tout le jour à Arras; 
vendredi, 10 août, tout le jour à Arras et le lendemain 
dîner illec ^ et les damoiseau de Clèves et comte 
d'Etampes, tout ledit jour à Arras aux dépens du Duc ; 
samedi, 11 août, le Duc souper et coucher à Lille et les 
damoiseau de Clèves et comte d'Étampes illec aux 
dépens du Duc ; lundi, 13 août, tout le jour à Lille ; 
lundi, 20 août, le Duc dîner à Roulers, souper et cou- 
cher à Bruges, et madame la Duchesse et mesdemoi- 
selles de Clèves et d'Etampes et les comte de Nevers 
et damoiseau de Clèves, aussi tout ledit jour avec 
mondit seigneur à ses dépens ; jeudi, 23 août , le Duc 
dîner, souper et coucher à L'Ecluse ; vendredi, 24 août, 
dîner à L'Écluse et partie des gens du Duc tout le jour 
illec; dimanche, 26 août, le Duc tout le jour à Damme 
et les comte de Nevers et damoiseau de Clèves illec à 
ses dépens ; mardi, 4 septembre, tout le jour à Gand 
avec les comtes de Nevers et d'Étampes et le damoiseau 
de Clèves à ses dépens ; dimanche, 9 septembre, tout 
le jour à Gand ; mercredi , 19 septembre , tout le 
jour à Gand avec le damoiseau de Clèves à ses 
dépens ; vendredi, 5 octobre, tout le jour à Damme 
avec le même ; lundi, 8 octobre, idem ; dimanche, 

21 octobre , le Duc tout le jour à Douai ; lundi , 

22 octobre, le Duc dîner à Douai, et la Duchesse tout le 
jour audit lieu, et le lendemain dînèrent illec monsei- 
gneur le comte de Charolais et les demoiselles 
d'Étampes et de Clèves, semblablement aux dépens de 
la Duchesse; ledit jour, le Duc souper et coucher à 
Lille ; dimanche, 11 novembre, le Duc tout le jour à 
Lille; mardi, 4 décembre, idem; dimanche, 16 dé- 
cembre, tout le jour à Bruges; mardi, 18 décembre, 
tout le jour à Gand ; dimanche, 30 décembre, tout le 



jour à Lille ; lundi, 31 décembre, le Duc et la Duchesse 

tout le jour à Lille avec les damoiseau de Clèves et 

comte d'Étampes, mesdemoiselles de Clèves et 

d'Étampes illec aux dépens du Duc. Jeudi, 2 mai 

1437, le commun du duc de Bourgogne tout le jour à 

Arras aux dépens de Monseigneur ; vendredi, 3 mai, 

le Duc et la Duchesse, messeigneurs de Charolais et 

damoiseau de Clèves, mesdemoiselles d'Étampes et de 

Clèves, tout le jour à Bruxelles; jeudi, jour de l'As- 

» 

cension, 9 mai, idem. — Etats journaliers de la dépense 
de l'hôtel de la duchesse de Bourgogne, Isabelle de 
Portugal. Mercredi, 11 avril 1436, la Duchesse, les 
comtes de Charolais et d'Étampes, mesdemoiselles 
d'Étampes et de Clèves, tout le jour à Bruxelles ; mer- 
credi, 18 avril, idem ; lundi, 30 avril, la Duchesse tout 
le jour à Bruxelles; mardi, l®*" mai, idem; dimanche, 
13 mai, la Duchesse , les comtes de Charolais et 
d'Étampes, mesdemoiselles d'Étampes et de Clèves, 
tout le jour à Bruxelles; jeudi, 24 mai, la Duchesse tout 
le jour à Gand ; lundi, 28 mai, la Duchesse, le comte do 
Charolais, mesdemoiselles de Clèves et d'Étampes, tout 
le jour à Gand ; lundi, 11 juin, la Duchesse tout le jour 
à Bruges, ledit jour, la Duchesse dîner à Bruges aux 
dépens du Duc et les demoiselles d'Étampes et de 
Clèves souper et coucher à Bruges aux dépens de la 
Duchesse; samedi, 16 juin, la Duchesse dîner et souper 
à Gand, coucher à St-Bavon-lez-Gand ; dimanche, 
17 mai, la Duchesse, le comte de Charolais, mesdemoi- 
selles d'Étampes et de Clèves, tout le jour à St-Bavon ; 
vendredi, 6 juillet, la Duchesse tout le jour à St-Bavon; 
samedi, 13 juillet, la Duchesse, le comte de Charolais, 
mesdemoiselles de Clèves et d'Étampes, tout le jour à 
St-Bavon ; lundi, 23 juillet, la Duchesse tout le jour à 
Bruges; vendredi, 27 juillet, souper et coucher à Nieu- 
port; dimanche, 29 juillet, souper et couchera Cassel; 
lundi, 30 juillet, la Duchesse dîner au prieuré de St- 
Antoine de Bailleul, aux dépens du prieur, et souper et 
coucher à Lille avec les demoiselles d'Étampes et de 
Clèves ; mardi, 31 juillet, tout le jour à Lille ; mer- 
credi, 1*' août, la Duchesse, les demoiselles d'Étampes 
et de Clèves, dîner à La Gorgue, aux dépens de la 
Duchesse, souper et coucher à Aire, aux dépens du 
Duc, et le commun de la Duchesse souper et coucher 
à la Motte-au-Bois et le lendemain dîner illec^ aux 
dépens de la Duchesse et la plus grande partie aux 
dépens de Monseigneur de Crèvecœur ; samedi, 4 août, 
la Duchesse dîner à Béthune, aux dépens du Duc, souper 
et coucher à Lille avec les demoiselles de Clèves et 



12 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



d'Étampes et le commun de la Duchesse et le lende- 
main dîner illec^ aux dépens de Madame ; dimanche, 
5 août, la Duchesse sans les demoiselles d'Étampes et 
de Clèves et sans son commun , dîner à Vive ?, souper 
et coucher à St-Bavon avec le comte de Charolais tout 
le jour ûlec^ aux dépens de la Duchesse ; lundi, 6 août, 
la Duchesse et le comte de Charolais tout le jour à 
Gand, les demoiselles d'Étampes et de Clèves et le 
commun de Madame souper et coucher illec à ses 
dépens ; samedi, 11 août, la Duchesse souper et coucher 
à Bruges ; mardi, 14 août, veille de FAssomption , tout 
le jour à Bruges avec les demoiselles d'Étampes et de 
Clèves et partie du commun illec à ses dépens ; jeudi, 
23 août, la Duchesse, le comte de Charolais, les demoi- 
selles d'Étampes et de Clèves et une partie du ccmvmun 
du Duc, tout le jour à Bruges, aux dépens du Duc : ven- 
dredi, 24 août, la Duchesse, le comte de Charolais, le 
comte d'Etampes et le damoiseau de Clèves, mesde- 
moiselles de Clèves et d'Étampes, tout le jour à Bruges, 
le Duc illec au souper et partie de son commAin^ tous 
aux dépens du Duc ; jeudi, 30 août, la Duchesse , dîner 
à Damme aux dépens du Duc, souper et coucher à 
Thievl ? et le lendemain dîner illec avec monseigneur 
de Charolais et les demoiselles d'Étampes et de Clèves 
aux dépens de ladite dame ; mercredi, 3 octobre, la 
Duchesse, souper et coucher à Douai ; lundi, 8 octobre, 
tout le jour à Douai ; mercredi, 31 octobre, la Duchesse 
tout le jour à Lille, aux dépens du Duc ; mercredi, 
16 janvier 1437, la Duchesse tout le jour à Lille, aux 
dépens du Duc ; jeudi, 7 février, la Duchesse dîner à 
Lille, aux dépens du Duc, souper et coucher audit lieu 
avec les demoiselles de Clèves et d'Étampes, aux dépens 
de Madame ; samedi, 9 fémer, la Duchesse, le comte 
de Charolais et les demoiselles d'Étampes et de Clèves, 
souper et coucher à Douai, aux dépens de Madame ; 
vendredi, 15 février, la Duchesse tout le jour à Douai ; 
dimanche, 24 février, la Duchesse, le comte de Charo- 
lais, mesdemoiselles de Clèves et d'Etampes , tout le 
le jour à Douai, aux dépens de Madame; jeudi, 21 mars, 
la Duchesse tout le jour à Bruxelles; lundi, 13 mai, 
idem ; mardi, 18 mai, la Duchesse , le comte de Charo- 
lais, mesdemoiselles d'Étampes et de Clèves, dîner et 
souper à Bruxelles, Madame et lesdites demoiselles 
coucher à Hal ; vendredi, 31 mai, la Duchesse dîner 
à Antoing, souper et coucher à Lille; dimanche, 
30 juin, tout le jour à Lille. — États journaliers de 
l'hôtel du comte de Charolais. Samedi, 4 août 1436, le 
comte de Charolais tout le jour à St-Bavon-lez-Gand, 



aux dépens de la Duchesse ; lundi, 31 décembre, tout 
le jour à Douai, aux dépens du Duc ; dimanche, 30 juin 
1437, tout le jour à Bruxelles, aux dépens du Duc. — 
Étatsjournaliersdela dépense du comte d'Étampes, 
Jean de Bourgogne. — Lundi, 2 septembre 1437, le 
comte d'Étampes souper et coucher à Bruxelles, sa 
personne en l'hôtel et à la dépense de bouche du Duc. 

B. 3403. (Carton.) — 135 pièces, parchemin. 

1488-1 4m. — Etats journaliers de la dépense de 
l'hôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Diman» 
che, 22 janvier 1438, le Duc tout le jour à Bruxelles ; 
vendredi, 30 mai, le Duc, la Duchesse, le comte de 
Charolais, Jean de Clèves, les comtes d'Étampes et de 
StrPol et mesdemoiselles de Clèves et d'Étampes, tout 
le jour à Douai; jeudi, 5 juin, le Duc tout le jour à 
Douai; vendredi, 18 juillet, le Duc, la Duchesse, Jean 
de Clèves, la princesse de Navarre (1) et mademoiselle 
d'Étampes tout le jour à Hesdin ; vendredi, 25 juillet, 
le Duc et la Duchesse, Jean de Clèves, le comte 
d'Étampes, la princesse de Navarre et mademoiselle 
d'Étampes, dîner, souper et coucher à Houdain ; sa- 
medi, 26 juillet, le Duc, dîner à Lens, souper et cou- 
cher à Douai ; mercredi, 10 septembre, le Duc tout le 
jour à Genepe ; jeudi, 18 septembre, tout le joiur à 
Namur ; dimanche, 21 septembre, le Duc, la Duchesse, 

9 

Jean, duc de Clèves, le comte d'Etampes, la princesse 
de Navarre et mademoiselle d'Étampes, tout le jour à 
Namur, et le lendemain dîner illec ; monseigneur le 
comte de Charolais et partie des gens desdits seigneur 
et dame tout le jour à Bruxelles, aux dépens du Duc ; 
mardi, 23 septembre, le Duc dîner à Genepe ?, souper et 
coucher à Bruxelles ; vendredi, 26 septembre, le Duc, 
la Duchesse, Jean, duc de Clèves, la princesse de 
Navarre et mademoiselle d'Étampes, dîner, souper et 
coucher à Louvain, le comte de Charolais et partie des 
gens desdits seigneur et dame à Bruxelles, aux dépens 
du Duc ; samedi, 26 septembre, le Duc tout le jour à 
Louvain ; dimanche, 19 octobre, le Duc tout le jour à 
Bruxelles ; lundi, 20 octobre, le Duc, la Duchesse, le 
comte de Charolais, Jean de Clèves, la princesse de 
Navarre et mademoiselle d'Étampes, tout le jour à 



(1) Agnès, fille d'Adolphe II, duc de Clèves, mariée à don 
Carlos, prince de Navarre, fils de Jean d'Aragon et de Blanche 
de Navarre. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE.L'HOTBL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 13 



Bruxelles ; dimanche, 16 novembre, le Duc, la Du- 
chesse, le comte de Charolais, etc., tout le jour à 
Bruxelles ; dimanche, 30 novembre, le Duc tout le 
jour à La Veure ; mardi, 2 décembre, le Duc dîner à 
Louvain, souper et coucher à Gembloux ; samedi, 13 
décembre, le Duc tout le jour à Namur ; mercredi, 24 
décembre, tout le jour à Bruxelles ; mercredi, 31 dé- 
cembre, le Duc et le comte de Charolais tout le jour à 
Bruxelles ; samedi, 14 février 1439, le Duc, le comte 
de Charolais tout le jour à Bruxelles, la Duchesse, la 
princesse de Navarre, le comte de Nevers, Jean de 
Clèves, les comtes d'Etampes et de StrPol et made- 
moiselle d'Étampes, souper et coucher illec^ aux dépens 
du Duc ; jeudi, 12 mars 1439, le Duc tout le jour sur 
la mer ; mardi, 17 mars, le Duc tout le jour à La Haye 
en Hollande; lundi, 30 mars, idem. — Etats journa- 
liers de rhôtel de la duchesse de Bourgogne, Isabelle 
de Portugal.— Samedi, veille de Str André, 29 novembre 
1438, la Duchesse, Jean de Clèves, la princesse de 
Navarre et mademoiselle d'Etampes, tout le jour à 
Bruges, aux dépens du Duc; vendredi, jeûne des 
Quatre-Temps, 19 décembre, la Duchesse et les mêmes 
tout le jour à Gravelines, aux dépens du Duc ; jeudi, 
fête de Noël, 25 décembre 1438, la Duchesse et les 
mêmes < disner sur Teaue es bateaux en allant à 
St-Omer », souper et coucher audit StrOmer, aux 
dépens du Duc ; mardi, 30 décembre, la Duchesse et 
les mêmes, tout le jour à St-Omer, aux dépens du Duc; 
mercredi, 18 janvier 1439, la Duchesse et les mêmes, 
tout le jour à Bourbourg, aux dépens du Duc. — Etats 
journaliers de la dépense de Jean de Bourgogne, 
comte d'Étampes. — Lundi , 9 juin 1438 , le comte 
d'Etampes tout le jour à Douai, sa personne aux 
dépens du Duc et son commun à Péronne ; mercredi, 
16 juillet, tout le jour à Lille et le lendemain, dîner 
Ulec^ vendredi, 18 juillet, dîner à St-Pol ayant avec lui 
le seigneur do Temant, Philibert de Jaucourt et autres; 
lundi, 4 août, tout le jour à Bruxelles, sa personne 
aux dépens du Duc et ses gens à gages de bouche ; 
samedi, 9 juillet, idem ; lundi, 8 septembre, idem ; 
mercredi, 17 septembre, tout le jour à Namur; lundi, 
29 septembre, souper et coucher à Douai et à sa 
dépense de bouche Philibert de Jaucourt et Guillaume 
de Vaudrey; mercredi, l*' octobre, tout le jour à 
Péronne, ayant avec lui et à sa dépense de bouche le 
sire d'Humières, PhiUbert de Jaucourt, Guillaume de 
Vaudrey et plusieurs autres ; mercredi, 12 novembre, 
tout le jour à Roy e et le lendemain, dîner illec à sa 



dépense de bouche plusieurs chevaliers et écuyers; 
dimanche, 16 novembre, le commun du comte 
d'Etampes dîner à Péronne à sa dépense de bouche ; 
vendredi, 28 novembre, le comte d'Etampes à Lille et 
son commun à Bruxelles ; dimanche, 30 novembre, 
idem ; lundi, l*' décembre, idem, jeudi, 4 décembre, 
le comte d'Etampes à Namur avec le duc de Bour- 
gogne et son commun à Bruxelles ; lundi, 8 décembre, 
le Comte dîner à Wavre, souper et coucher à 
Bruxelles, sa personne aux dépens de bouche de mon- 
seigneur de Bourgogne et de Nevers; jeudi, 18 dé- 
cembre, le comte dîner à Bapaume, souper et coucher 
à Arras ; mercredi, 24 décembre, le Comte tout le jour 
à Bruxelles; jeudi, 8 janvier 1439, le Comte tout le 
jour à St-Omer, sa personne aux dépens du Duc; 
mardi, 27 janvier, tout le jour à Bruxelles, à la dépense 
de bouche du Duc et des gens à gages de bouche et de 
chevaux ; vendredi, 27 février, idem ; samedi, 14 mars, 
tout le jour à Lille. 

B. 3404. (Carton.) — 192 pièces, parchemin. 

14811-1440. — États journaliers de la dépense de 
l'hôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Diman- 
che, 3 mai 1439, le duc de Bourgogne tout le jour à 
Bruxelles ; limdi, 4 mai, le Duc et la Duchesse, les 
comtes de Charolais, de Nevers, d'Étampes et de 
St-Pol, Jean duc de Clèves, la princesse de Navarre, 
mademoiselle d'Étampes, tout le jour à Bruxelles, aux 
dépens du Duc ; mercredi, 13 mai, le Duc, les comtes 
de Charolais, de Nevers et d'Étampes, Jean de Clèves, 
dîner à Enghien, souper et coucher à Ath en Hainaut 
et le lendemain dîner audit lieu ; jeudi, 14 mai, jour 
de l'Ascension, dîner à Ath, souper et coucher à 
Tournai ; vendredi, 15 mai, dîner à Lille, et le Duc 
souper et coucher à La Bassée ; samedi, 16 mai, dîner 
à Aire, souper et coucher à St-Omer; dimanche, 17 
mai, le Duc, les comtes de Nevers, d'Étampes et de 
St-Pol tout le jour à St-Omer, la Duchesse, la prin- 
cesse de Navarre et mademoiselle d'Étampes, souper 
et coucher illec^ aux dépens du Duc ; samedi, veille de la 
Pentecôte, 23 mai, le Duc avec les mêmes et le comte 
de Charolais, tout le jour à St-Omer ; et ce jour l'abbé 
de St-Bertin fit le service divin devant mesdits sei- 
gneur et dame ; lundi, 1* juin, le Duc, la Duchesse, 
les comtes de Charolais et de Nevers, Jean de Clèves, 
la princesse de Navarre, la comtesse de Namur (1) 

(1) Voir la note de la page 9. 



14 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



et mademoiselle d'Étampes, tout le jour à St-Omer ; 
samedi, 6 juin, le Duc tout le jour à St-Omer ; diman- 
che, 7 juin, le Duc, le comte de Charolais et le damoi- 
seau de Clèves, la princesse de Navarre et mademoi- 
selle d'Etampes tout le jour à St-Omer ; mardi, 9 juin, 
le Duc, la Duchesse, le comte de Charolais, la prin- 
cesse de Navarre et mademoiselle d'Etampes, tout le 
jour à St-Omer ; « et ce jour furent faictes les noces 
de Ymbert Coustain, sommelier du corps de mondit 
seigneur, en Tabbaye de St-Bertin, aux dépens d'icellui 
seigneur, où furent plusieurs chevaliers , escuiers , 
dames et damoiselles » ; jeudi, 11 juin, le Duc, la 
Duchesse, les comtes de Charolais, de Nevers et 
d'Étampes, Jean de Clèves, la princesse de Navarre, 
la comtesse de Namur, mademoiselle d'Etampes, tout 
le jour à St-Omer; « et ceditjour fufaicte lafesteet 
solemnité des fiansailles de mondit seigneur de Charo- 
lais et de madame Katherine de France (1), où furent 
les arcevesques de Reims (2) et de Narbonne (3), 
l'évesque de Chaalons (4), monseigneur de Beaujeu, 
les comtes de Penthièvre (5) et de Vendôme (6), mon- 
seigneur le bastart d'Orléans (7), et plusieurs autres 
nobles chevaliers, escuiers, dames et damoiselles, aux 
despens de mondit seigneur le Duc » ; (on n'a que le 
détail des dépenses de la fourrière pour cette journée); 
jeudi, 9 juillet, le Duc dîner à l'assemblée au bois de 
Ruhout, souper et coucher à St-Omer, monseigneur et 
madame la comtesse de Charolais et monseigneur de 
Beaujeu tout le jour audit St-Omer, aux dépens du 
Duc; mardi, 14 juillet, le Duc, la Duchesse et les 
mêmes, tout le jour à St-Omer; mercredi, 15 juillet, 
idem ; dimanche, 19 juillet, le Duc tout le jour à 
St-Omer ; mercredi, 5 août, le Duc, la Duchesse, le 
comte et la comtesse de Charolais, messeigneurs de 



(1) Catherine de France, fille du roi Charles VII et de Marie 
d'Anjou, morte en 1446. 

(2) Renaad de Chartres. 

(3) Jean de Harcourt. 

(4) Jean Tudert, doyen de la cathédrale de Paris, élu au mois 
d'avril 1439, évêque de Chàlons, mort au mois de décembre sui- 
vant avant sa consécration. 

(5) Jean de Blois, seigneur de L'Aigle. 

(6) Louis de Bourbon, second fils de Jean de Bourbon et de 
Catherine de Vendôme. 

(7) Jean, comte de Longueville et de Dunois, dit le bâtard 
d'Orléans, fils de Louis de France, duc d'Orléans et d'Yolande 
d'Ënghien, femme d'Aubert le Flament, seigneur de Cani. C'est 
le fameux Dunois. 



Nevers et de Beaujeu, Adolphe de Clèves, mesdemoi- 
selles d'Étampes et de Clèves, tout le jour à St-Omer ; 
dimanche, 30 août, idem ; samedi, 7 septembre, idem ; 
dimanche, 4 octobre, idem ; lundi, 2 novembre, idem ; 
jeudi, 10 décembre, idem ; vendredi, l®*" janvier 1440, 
idem ; dimanche, 10 janvier, le Duc tout le jour à Lille; 
lundi, 11 janvier, le Duc dîner à Lille, souper et cou- 
cher à Tournai, avec la Duchesse, messeigneurs de 
Nevers et de Beaujeu, Adolphe de Clèves, mesdemoi- 
selles d'Etampes et de Clèves ; mercredi, 13 janvier, 
le Duc avec les mêmes, dîner à Tournai, souper et 
coucher à Ath en Hainaut, et le lendemain dîner illec; 
vendredi, 15 janvier, le Duc avec les mêmes, souper 
et coucher à Bruxelles et le lendemain, dîner illec ; 
samedi, 16 janvier, le Duc dîner à Bruxelles, souper 
et coucher à Malines ; dimanche, 17 janvier, le DuC, 
la Duchesse, messeigneurs de Nevers et de Beaujeu, 
Adolphe de Clèves et mademoiselle de Clèves, souper 
et coucher à l'abbaye St-Bernard-lez-Anvers et le len- 
demain dîner illec ; mademoiselle d'Etampes et partie 
du commun de mesdits seigneur et dame tout le jour à 
Bruxelles aux dépens du Duc ; jeudi, 21 janvier, le 
Duc dîner à Bruxelles, souper et coucher à Hal ; ven- 
dredi, 22 janvier, le Duc, la Duchesse, messeigneurs 
de Nevers et de Beaujeu, Adolphe de Clèves et mesde- 
moiselles d'Etampes et de Clèves, dîner à Soignies, 
souper et coucher à Mons ; samedi, 23 janvier, dîner à 
Mons, souper et coucher à Valenciennes ; lundi, 8 fé- 
vrier, le Duc dîner à Valenciennes, souper et coucher 
à Mons ; mercredi, jour des Cendres, 10 février, le 
Duc, le comte d'Etampes, tout le jour à Mons; et ce 
jour l'abbé de Hasnon fit le service divin devant le 
Duc ; lundi, 15 février, le Duc, les comtes d'Etampes 
et de St-Pol, dîner, souper et coucher à Lucheux, aux 
dépens en partie du comte de St-Pol ; mercredi, 17 
février, le Duc, les comtes d'Eu (1) et d'Etampes, dîner, 
souper et coucher à Hesdin ; samedi, 20 février, tout 
le jour à StrOmer ; mardi, 1*" mars, le Duc, la Du- 
chesse, le comte et la comtesse de Charolais, monsei- 
gneur de Beaujeu, Adolphe de Clèves, mesdemoiselles 
d'Étampes et de Clèves, tout le jour à Sl^Omer; mer- 



(1) Nous pensons que le comte d'Eu dont il est ici question 
est Charles d'Artois, qui venait de revenir d'Angleterre oii il 
avait été retenu prisonnier depuis la bataille d'Azincourt oii il 
avait été pria, et non Henri de Bourgchier, à qui le roi d'Angle- 
terre avait donné le comté d'Eu pendant la captivité de Charles 
d'Artois et qui en prit le titre et le conserva jusqu'en 1450. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 15 



credi, 23 mars, tout le jour à St^Omer, — États jour- 
naliers de la dépense de l'hôtel de la duchesse de 
Bourgogne, Isabelle de Portugal. — Mercredi, 13 mai 
1439, la duchesse de Bourgogne, la princesse de 
Navarre, mesdemoiselles d'Etampes et de Clèves, 
Adolphe de Clèves, dîner à Tenremonde, souper et 
coucher à Gand aux dépens du Duc ; jeudi, 14 mai, la 
Duchesse avec les mêmes, dîner a Urzeele, souper et 
coucher à Bruges aux dépens du Duc ; mercredi, 15 
mai, tout le jour à Bruges et le lendemain dîner illec ; 
mercredi, 8 juillet , la Duchesse , mesdemoiselles 
d'Etampes et de Clèves, tout le jour à Gravelines aux 
dépens du Duc ; lundi, 13 juillet, idem ; mardi, 14 juil- 
let, idem ; mercredi, 15 juillet, idem; samedi, 18 juillet, 
la Duchesse, mesdemoiselles d'Etampes et de Clèves 
et les ambassadeurs de France, dîner aux champs où 
Fon faict la convencion (l'assemblée), madite dame et 
mesdemoiselles souper et coucher à Gravelines. (Dé- 
penses dudit jour. Paneterie : 66 douzaines de pains 
achetés, 1 lot de moutarde. Echansonnerie : 4 muids, 
8 setiers de vin de Beaune. Cuisine : 1300 œufs, 48 fro- 
mages de service, 20 douzaines de pâtisseries, 3 quarts 
de farine (fleur), une mande et 3 paniers de marée, 
tant plies que sols et rougets, 9 brochets, tanches et 
roches, 1 autre grand panier de marée tant soles que 
rougets et mulets et pour un demi-petit panier aussi de 
soles, rougets, mulets, plies et turbots, por^e et persil, 
crème et lait, beurre, trois quarterons de sucre, une 
livre et demie d'amandes, 6 lots de vinaigre, 2 lots de 
verjus, 2 lots d'huile, 1 cent de pasqites ^ (pêches), 
verdure, sel, épices, oignons, pois vieux et charbon de 
garnison. Fruiterie : Cire de garnison, en torches = 
1 livre, 6 onces ; en chandelles = 4 livres, 7 onces, 
fruit, chandelles de suif. Ecurie : avoine de garnison 
pour 28 chevaux, 8 surcrois, 24 bottes de foin. Four- 
rière : un quarteron de pasques et frais de transport, 
louage de 36 lits, fauchage de l'herbe qui devait être 
mise dans les tentes. Total de la dépense dudit jour: 
53 livres, 11 sols, 3 deniers). — Mercredi, 22 juillet, la 
duchesse de Bourgogne, mesdemoiselles de Clèves et 
d'Etampes, tout le jour à Gravelines aux dépens du 
Duc. — Etats journaliers de l'hôtel du comte de Cha- 
rolais, Charles de Bourgogne. — Lundi, 18 mai 1439, 
monseigneur le comte de Charolais dîner à Aire et 
coucher à St^Omer, « cy compté la despense de ladicte 
disnée et des trois jours précédons que mondit seigneur 
a esté à Lille et en chemin ». — États journaliers de 
l'hôtel du comte d'Etampes, Jean de Bourgogne. 



Mercredi, 3 juin 1439, le comte d'Etampes souper et 
coucher à St-Pol ; jeudi, 4 juin, tout le jour à Béthune; 
samedi, 6 juin, les comtes de Nevers et d'Etampes, la 
comtesse de Namur, dîner à Lens en Artois, souper et 
coucher à Douai, et le lendemain dîner illec aux dépens 
du Duc; dimanche, 7 juin, souper et coucher à Cam- 
brai, et le lendemain dîner illec aux dépens du Duc ; 
mercredi, 17 juin, tout le jour à St-Omer, sa personne 
aux dépens de bouche du Duc et ses gens à gages de 
bouche ; mercredi, 22 juillet, le comte d'Etampes tout 
le jour à Amiens ; dimanche, 16 août, dîner à Bar-sur- 
Seine, souper et coucher à Rameros ? (Ramerupt), « à 
sa despense de bouche messire Guillaume de Rochefort, 
Pierre de Robais et autres » ; dimanche, 23 août, tout 
le jour à Moulins-lez-Angibert, sa personne et les gens 
de son hôtel et ses chevaux à la dépense de Monsei- 
gneur le comte de Nevers ; jeudi, 1^ octobre, tout le 
jour à Villapourçon et son commun à Moulins-lez-An- 
gibert à la dépense du comte de Nevers; jeudi, 22 
octobre, dîner à Yssy'i^ à la dépense de l'évêque 
d'Autun, souper et coucher k^ornanfi, à la dépense 
du seigneur d^illec et son commun à Sainguy ; diman- 
che, 25 octobre, le comte d'Etampes tout le jour à 
Moulins-lez-Angibert, à la dépense du comte do 
Nevers; mardi, 4 novembre, idem; mercredi, 11 no- 
vembre, le comte d'Etampes dîner à Couches ?, souper 
et coucher à Autun et le lendemain dîner /Wec; ven- 
dredi, 13 novembre, souper et coucher à Moulins-lez- 
Angibert et son commun tout le jour illec, à la dépense 
de monseigneur le comte de Nevers. 

6. 3405. (Carton.) — 92 pièces, parchemin. 

1440-1441. — Etats journaliers de la dépense de 
l'hôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Limdi, 
28 mars 1440, le duc et la duchesse de Bourgogne, le 
comte et la comtesse de Charolais, Jean de Clèves, 
Adolphe de Clèves, les comtes d'Etampes et de Beau- 
jeu, mesdemoiselles d'Etampes et de Clèves, tout le 
jour à Sl^Omer ; samedi, 2 avril, idem ; mardi, 5 avril, 
le Duc dîner à St-Omer, souper et coucher à Thérouane 
et le lendemain dîner illec ; dimanche, 17 avril, le 
Duc tout le jour à Hesdin ; mardi, 19 avril, le Duc et 
le comte d'Etampes dîner à l'abbaye de Cercamp, 
souper et coucher à Hesdin et son commun tout le jour 
illec ; mercredi, 27 avril, le Duc et le comte d'Etampes 
tout le jour à Hesdin ; la Duchesse, Jean et Adolphe de 
Clèves, le sire de Beaujeu, mesdemoiselles d'Etampes 



16 



ARCHIVES DU NORD, - SERIE B. 



et de Clèves, souper et coucher illec^ aux dépens du 
Duc ; lundi» 2 mai, le Duc tout le jour à Hesdin ; jeudi, 
fête de l'Ascension, 5 mai 1440, le Duc et la Duchesse, 
le comte et la comtesse de Gharolais, Jean et Adolphe 
de Clèves, les comtes de Nevers, d'Étampes et de 
Beaujeu, mesdemoiselles d'Étampes et de Clèves tout 
lejour à Hesdin; «et ce jour fut sacré Tévesquede 
Cambray(l)enla chappelle du chastel de Monseigneur 
où furent Tarcevesque de Besançon (2), les évesques 
de Tournay (3), de Verdun (4) et de Salubrie et plu- 
sieurs autres notables gens d'église, qui tous disnèrent 
audit chastel aux despens de mondit seigneur » ; mardi, 
31 mai, tout lejour à Hesdin ; vendredi, fête de St-Jean- 
Baptiste, 24 juin, tout le jour à Hesdin, « et ce jour 
révesque de Salubrie fit le service devant Monsei- 
gneur » ; mercredi, 20 juillet, le Duc tout lé jour à 
Bruxelles ; mardi, 16 août, le Duc, la Duchesse, le 
comte et la comtesse de Charolais, les comtes de 
Nevers, d'Étampes et de Beaujeu, Jean et Adolphe de 
Clèves, mesdemoiselles d'Étampes et de Clèves, tout 
lejour à Hesdin, et le commim de mondit seigneur 
dîner à St-Pol, souper et coucher à Hesdin ; samedi, 
27 août, le Duc, la comtesse de Charolais, les comtes 
de Nevers, d'Étampes et de Beaujeu, Jean et Adolphe 
de Clèves, dîner à Hesdin, souper et coucher à Renty, 
aux dépens de monseigneur de Croy ; la duchesse de 
Bourgogne, le comte de Charolais et mesdemoiselles 
de Clèves et d'Étampes tout le jour à Hesdin, aux 
dépens du Duc ; lundi, 21 novembre, le Duc tout le 
jour à StrOmer; dimanche, 1** janvier 1441, le Duc 
tout le jour à Bruges; mardi, 7 mars, le Duc, la 
Duchesse, Jean et Adolphe de Clèves, monseigneur de 
Beaujeu et mademoiselle d'Étampes, tout le jour à 
Middelbourg ; jeudi, 22 mars, idem ; vendredi, 31 mars, 
le Duc tout lejour à Mons ; mercredi, 5 avril, tout le 
jour au Quesnoy-le-Comte ; jeudi, 6 avril, le Duc, la 
Duchesse, Jean et Adolphe de Clèves, messeigneurs 
d'Étampes et de Beaujeu, mesdames de Namur et de 
Liny et les gens et officiers de feu madame la douai- 



(1) Jean de Bourgogne, fils naturel du duc Jean Sans Peur et 
d'Agnès de Croy. 

(2) Quentin Ménart, auparavant chanoine de la Sainte-Cha- 
pelle de Dijon et prévôt de St-Omer. 

(3) Jean Ghevrot, de Poligny, conseiller du Duc et archidiacre 
de Rouen. 

(4) Guillaume Fillastre. 



rière de Hainaut (1), tout le jour au Quesnoy, aux 
dépens du Duc ; V3ndreli, 7 avril, le Duc tout lejour 
au Quesnoy. — États journaliers de la dépense de 
l'hôtel de la duchesse de Bourgogne, Isabelle de Por- 
tugal. — Mardi, 12 avril 1440, la Duchesse, Jean de 
Clèves, monseigneur de Beaujeu, Adolphe de Clèves, 
mesdemoiselles d'Étampes et de Clèves et aucuns 
chevaliers de l'hôtel du Duc, dîner à Urzeele, souper et 
coucher à Bruges, aux dépens du Duc; dimanche, 
17 avril, la Duchesse et les mêmes, tout lejour à 
Bruges, « auquel lieu l'on a fait huy les nopces du 
maire de Namur et de Jehanne de Rosimbos, damoi- 
selle de l'oste demadite dame, tout aux despens de 
mondit seigneur le Duc » ; mercredi , 20 avril, la 
Duchesse et les mêmes, dîner à Urzeele, souper et 
coucher à Gand, aux dépens du Duc ; samedi, 23 avril, 
la Duchesse et les inêmes dîner à Gand, souper et 
coucher à Bruges, aux dépens du Duc ; jeudi, 9 juin, la 
Duchesse et mesdemoiselles d'Étampes et de Clèves, 
toutlejour à Bruges, aux dépens du Duc ; vendredi, 
29 juillet, la Duchesse , le comte et la comtesse de 
Charolais, Jean et Adolphe de Clèves, monseigneur de 
Beaujeu, mesdemoiselles d'Étampes et de Clèves, tout 
lejour à Hesdin, aux dépens du Duc. — États jour- 
naliers de la dépense de l'hôtel du comte de Charolais, 
Charles de Bourgogne. — Vendredi, 31 mars 1441, le 
comte et la comtesse de Charolais, tout lejour à Bru- 
xelles, aux dépens du Duc. — États de la dépense de 
l'hôtel des comtes d'Étampes et de Nevers. — Ven- 
dredi, 29juillet 1440,les comtes de Nevers et d'Étampes 
et le commun du duc de Bourgogne, tout le jour à 
Bruxelles, aux dépens du Duc. 



B. 3406. (Carton.) — 43 pièces, parchemin, 1 cahier ohlong, 

30 feuillets, papier. 

1441-1449 (2). — Etats journaliers de la dépense de 
l'hôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Jeudi, 
20 avril 1441 , le Duc tout le jour au Quesnoy-le-Comte; 
dimanche, fête de Quasimodo, 23 avril 1441, le Duc et 
la Duchesse, Jean et Adolphe de Clèves, messeigneurs 



(1) Marguerite de Bourgogne, fille du duc Philippe le Hardi, 
femme de Guillaume IV, comte de Hainaut, morte au Quesnoy 
le 8 mars 1441. 

(2) L'itinéraire du duc de Bourgogne pendant Tannée 1441 est 
donné complètement dans le tome V^ de la Collection des 
Voyages des souverains des Pays-Bas^ p. 79. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 17 



d*Étampes et de Beaujeu, mademoiselle d'Étampes et 

Madame de Namur, tout le jour au Quesuoy ; mercredi, 

3 mai, le Duc dîner à Gand, souper et coucher à 

L'Ecluse; jeudi, 4 mai,le Duc et Jean d(^. Clèves tout le 
* 

jour à L'Ecluse; la Duchesse,monseigneur de Beaujeu, 
Adolphe de Clèves , mademoiselle d'Êtampes et le 
commun Ae l'hôtel du Duc, tout lejour au Quesnoy- 
le-Comte, aux dépens du Duc ; lundi, 8 mai, idem, <k et 
cedit jour monseigneur fist délivrer pain, vin et viande 
aux marronniers et autres compaignons estans en sa 
nave et en trois autres grandes naves qui se partirent 
dudit lieu de L'Ecluse » ; mardi, 9 mai, tout le jour à 
Gand ; mercredi, 10 mai, le Duc et Jean de Clèves, 
dîner à Audenarde, souper et coucher à Ath en Hai- 
naut ; la Duchesse et les mêmes, tout lejour au Ques- 
noy ; vendredi, 12 mai, le Duc tout le jour au Quesnoy ; 
jeudi, 18 mai, idem ; mardi, 23 mai, le Duc dîner à 
Braine-le-Comte, souper et coucher à Hal ; mercredi, 
veille de TAscension, 24 mai, tout lejour à Bruxelles ; 
le comte et la comtesse de Charolais tout lejour aussi 
illec^ aux dépens du Duc ; vendredi, 26 mai, le Duc 
dîner, souper et coucher à Vilvorde et le lendemain 
dîner illec ; samedi, 27 mai, le Duc souper et coucher 
à Bruxelles et le lendemain dîner illec ; le comte et la 
comtesse de Charolais tout ledit jour et le lendemain 
dîner illec ; samedi, veille de Pâques charnelz 1442, 
le Duc, la Duchesse, le comte de Nevers, Jean et 
Adolphe de Clèves, monseigneur de Beaujeu et made- 
moiselle d'Etampes tout le jour à Chalon-sur-Saône 
« et ce dit jour Févesque de Verdun fist le service 
divin devant mondit seigneur ». — Etats journaliers 
de la dépense de Thôtel de la duchesse de Bourgogne, 
Isabelle de Portugal. — Mercredi , 19 avril 1441 , la 
Duchesse, Adolphe de Clèves, mademoiselle d'Etampes 
la comtesse de Namur et plusieurs chevaliers et écuyers 
de l'hôtel du Duc envoyés pour accompagner la 
Duchesse, tout le jour à Laon, aux dépens du Duc ; 
mardi, 16 mai, la Duchesse, Jean et Adolphe de Clè- 
ves, monseigneur de Beaujeu, mademoiselle d'Étampes 
dîner à Bouchain, souper et coucher à Douai, aux 
dépens du Duc ; samedi, 20 mai, la Duchesse et les 
mêmes, tout le jour à St-Omer, aux dépens du Duc; 
samedi, 27 mai, idem ; jeudi, 30 novembre, la Duchesse 
tout lejour au Quesnoy, aux dépens de bouche du Duc; 
lundi, 11 décembre, la Duchesse, le comte et la cora- 
tesse de Charolais, mademoiselle d'Etampes, Adolphe 
de Clèves et monseigneur de Beaujeu, tout le jour à 
Bruxelles. Fragments des comptes de la dépense de la 



duchesse de Bourgogne de 1440 à 1442 : jeudi, 
31 mars 1440, la Duchesse dîner h Tenremonde, sou- 
per et coucher à Bruxelles, aux dépens de bouche du 
Duc ; mercredi, 31 mai 1441, la Duchesse dîner à Thou- 
rout, souper et coucher à Bruges, aux dépens du Duc ; 
vendredi, 30 juin, la Duchesse tout le jour à Bruxelles, 
aux dépens du Duc ; jeufli, 31 août, idem ; samedi, 
30 septembre, tout le jour à Hesdin, aux dépens de 
bouche du Duc ; mardi, 31 octobre, idem ; mardi, 5 
décembre, la Duchesse de Bourgogne, monseigneur 
et mademoiselle d'Étampes, Adolphe de Clèves, mon- 
seigneur de Beaujeu, dîner à Mons, souper et coucher 
à Soignies ; vendredi, 9 mars 1442, la Duchesse avec 
les mêmes et le comte rie St-Pol tout le jour à St-Quen- 
tin ; dimanche, 18 mars, la Duchesse, nurnseigneur de 
Beaujeu, Adolphe de Clèves et mademoiselle d'Etam- 
pes, soup3r et coucher à Châtillon-sur-Seine ; mer- 
credi, 21 mars 1442, la Duchesse avec les mêmes, 
souper et coucher à St-Jean-de-Losne sur la Saône. 

B. 3407. (Carton.) — 110 pièces, parchemin. 

1449-1448 (1). — États journaliers de Thôtel du 
duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Mercredi , 
16 mai 1442, le Duc de Bourgogne tout le jour à Dijon; 
samedi, 6 octobre, le Duc, la Duchesse, le comte de 
Nevers, Jean et Adolphe de Clèves, monseigneur de 
Beaujeu et mademoiselle d'Etampes tout le jour à 
Dijon ; samedi, 27 octobre, idem ; dimanche, 4 novem- 
bre, le Duc tout le jour à Besançon ; lundi, 5 novembre, 
le Duc, la Duchesse, le duc de Brunswick (2), le comte 
de Nevers, Jean et Adolphe de Clèves, monseigneur 
de Beaujeu et mademoiselle d'Etampes, tout lejour à 
Besançon, « et ce dit jour mondit seigneur donna à 
disner et banquet au Roy des Rommains (3), à TArce- 
Vesque de Besançon, aux évesques de Haspeurch, de 
Gourck, de Campsée, de Basle, de Chalon, Verdun et 
de Salubrie, aux ducs de Silézie (4), au marquis de 



(1) Il y a une interruption de 1442 à 1463 dans les itinéraires 
du duc Philippe le Bon donnée par le Tome T' de la Collection 
des Voyages des Souverains des Pays-Bas. Du 16 mai k la fin 
d'octobre 1442, le Duc est resté à Dijon. 

(2) Probablement Guillaume, duc de Brunswick-Wolfenbuttel. 

(3) Frédéric III ou IV, élu roi des Romains le 2 février 1440, 
à Francfort. 

(4) Ces ducs étaient sans doute Jean II, duc de Silésie, 
Jean, duc de Brieg et de Luben, Boleslas V, duc d'Oppelen, 
Wencesla», duc d'Oppaw et de Ratibor. 



SÉRIE B. (Nord.) — Tome VIII. 



18 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



Rotelin, aux comtes de Gharremberg, de Thierstain, 
de Methe, de Montfort, d'Arch et de Saulx, et à plu- 
sieurs autres grans seigneurs, chevaliers et cscuiers 
de la compaignie dudit Roy des Rommains et des pays 
de mondit seigneur. > (On n'a que le détail de la 
dépense de la fourrière pour cette journée : Fourrière 
par Richart le Galois. Aumônes faites pour monsei- 
gneur ce jour = 10 sols ; tourteaux à falots = 7 sols, 
6 deniers ; louage de 42 lits = 18 sols, 6 deniers ; 11 
chariots de bois = 27 sols, 6 deniers ; serrures, clefs 
et autres ouvrages de serrurerie faits tant en la cham- 
bre du Duc et de la Duchesse, comme aux offices et 
autrement = 30 sols, 10 deniers ; 5 livres d'épices de 
chambre = 50 sols ; 127 planches (aiz) de sapin dont 
on a fait en l'hôtel du Duc à Besançon plusieurs huis- 
sines, chalis, drèchoirs en la cuisine, le garde-manger 
et la chambre du portier et autres ouvrages néces- 
saires = 34 livres, 5 sols ; travail du charpentier avec 
plusieurs pièces de bois fournies par lui = 38 livres, 
3 sols, 9 deniers. Total de la dépense de la fourrière 
pour cette journée = 79 livres, 15 sols, 5 deniers) ; 
mardi, 13 novembre 1442, le Duc souper et coucher à 
Quingey ; mercredi, 14 novembre, souper et coucher 
à Salins ; jeudi, 15 novembre, le Duc, la Duchesse, le 
comte de Nevers, Jean et Adolphe de Clèves, monsei- 
gneur de Beaujeu et mademoiselle d'Etampes, tout le 
jour à Salins ; vendredi, 16 novembre, le Duc avec les 
mêmes, souper et coucher à Nozeroy aux dépens du 
prince d'Orange (1) ; mardi, 20 novembre, le Duc avec 
les mêmes, souper et coucher à Arbois ; mercredi, 21 
novembre, le Duc avec les mêmes, dîner, souper et 
coucher à Vadans aux dépens de monseigneur d'^lrcy 
et leur c077imun souper et coucher à Dole , aux 
dépens du Duc ; dimanche, 25 novembre, le Duc avec 
les mêmes, tout le jour à Dijon ; vendredi, 21 décem- 
bre, idem ; vendredi, 4 janvier 1443, idem ; vendredi, 
27 février, idem ; dimanche, 31 mars, idem ; lundi, 
l*'' avril, idem ; jeudi absolut (saint), 17 avril, le Duc^ 
la Duchesse, le comte de Nevers, Jean et Adolphe de 
Clèves, monseigneur de Beaujeu et mademoiselle 
d'Etampes, tout le jour à Dijon, < et ce jour l'abbé de 
Bôze fist le service divin devant mesdits seigneur et 
dame, et firent aussi icellui jour mesdits seigneur et 
dame les Tnandés aux povres ». — États journaliers 



de la dépense de la duchesse de Bourgogne, Isabelle 
de Portugal. — Mardi, 30 novembre 1442, la Duchesse 
et Mademoiselle d'Etampes, souper et coucher à Pes- 
mes, aux dépens du seigneur dudit lieu. 



(1) Louis de Chalon, prince d'Orange, seigneur de Nozeroy. 



B. 3408. (Carton.) — 31 pièces, parchemin. 

1448. — États journaliers delà dépense de Thôtel 
du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Mardi, 23 avril, 
le Duc, la Duchesse, le comte de Nevers, Jean et 
Adolphe de Clèves, monseigneur de Beaujeu et made- 
moiselle d*Étampes, tout le jour k Dijon ; lundi, 2 sep- 
tembre, le Duc, la Duchesse, les comtes de Nevers et 
d'Etampes, Jean et Adolphe de Clèves, monseigneur 
de Beaujeu et mademoiselle d'Etampes, souper et 
coucher à St-Amand en Champagne et le lendemain, 
dîner illec ; mercredi, 4 décembre, le Duc, les comtes 
de Nevers et d'Etampes, Jean et Adolphe de Clèves, 
tout le jour à Luxembourg ; vendredi, 13 décembre, 
idem ; lundi, 30 décembre, le Duc, la Duchesse, les 
comtes de Nevers et d'Etampes, Jean et Adolphe de 
Clèves, monseigneur de Beaujeu et mademoiselle 
d'Etampes, tout le jour à Luxembourg. — Etats jour- 
naliers de l'hôtel de la duchesse de Bourgogne, Isa- 
belle de Portugal. — Dimanche, 30 juin 1443,1a Duchesse 
tout le jour à Chalon-sur-Saône ; mercredi, 31 juillet, 
tout le jour à Dijon; samedi, 28 septembre, la 
Duchesse, monseigneur de Beaujeu et mademoiselle 
d'Etampes, dîner, souper et coucher à Gand ; diman- 
che, 29 septembre, dîner à Urzeele, souper et coucher 
à Bruges ; samedi, 12 octobre, dîner à Notre-Dame de 
Haulx^ souper et coucher à Bruxelles ; samedi, 26 
octobre, tout le jour à Donchery et le lendemain dîner 
illec et 30 des gens de Willemet de Hainaut pour con- 
duire la Duchesse, à ses dépens ; dimanche, 27 octobre, 
dîner à Donchery, souper et coucher à Yvoix en pays 
de Luxembourg ; jeudi, 28 novembre, tout le jour à 
Yvoix; lundi, 2 décembre, tout le jour à Arlon; 
samedi, 7 décembre, idem. — (Aux états journaliers 
de l'hôtel du Duc est joint celui < du payement des 
gaiges fait aux mariniers et gourmettes de la nave 
ausquelz l'en a donné congié pour alégier la despense 
de ladite nave et autres qui s'en sont départiz en ce 
port de Villefraucque-lez-Nisse en Provence, pour 
leurs gaiges et soldées de xxvi mois, xxvn jours qu'ilz 
ont servi et au dessoubz , finissant le vu* jour de 
juillet l'an mil ini*Ti:Liii par l'ordonnance et comman- 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE ; COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE Itf 



dément de Joffroy de Thoisy, seigneur de Mimeurs, 
pennetier de mon très redoubté seigneur, monseigneur 
le Duc de Bourgogne et de Brabant et capitaine de 
ceste sa grant nave et autres navires etc ». 

B. 3409. (Carton.) ~ 31 pièces, parchemin. 

i444*i44&. — États journaliers de Thôtel du duc 
de Bourgogne, Philippe le Bon. — Vendredi, 14 août 
1444, le Duc tout le jour à Arras ; samedi, 15 août, 
fête de TAssomption, le Duc, la Duchesse, le comte de 
Nevers, monseigneur de Beaujeu , Adolphe de Clèves 
et mademoiselle d'Etampes tout le jour à Arras, « et 
ce dit jour Tévêque de Salubrie fit le service divin 
devant mondit seigneur » ; jeudi, 5 novembre, le Duc 
dîner à Bruxelles, souper et coucher à Hal ; mardi, 
10 novembre, tout le jour à Mons ; lundi, 7 décembre 
le Duc, le comte d'Etampss, Jean de Clèves, dîner, 
souper et coucher à Bruxelles, le comte et la comtesse 
de Charolais et partie des gens et des chevaux de la 
duchesse de Bourgogne,tout le jour illec, aux dépens 
du Duc ; mercredi 16 décembre, le Duc, le comte et la 
comtesse de Charolais, la duchesse de Gueldre (1), le 
comte d'Etampes, Jean et Adolphe de Clèves, partie 
des gens et des chevaux de la Duchesse de Bourgogne, 
tout lejour à Bruxelles et le lendemain dîner illec^ aux 
dépens du Duc ; vendredi, 18 décembre, le Duc, le 
comte d'Etampes et Jean de Clèves, souper et coucher 
à Audenarde ; dimanche, 20 décembre , souper et cou- 
cher à Bruges; mardi, 23 mars 1445, tout lejour à 
Gand ; jeudi, absolut^ 25 mars, idem, « et ce jour mon- 
dit seigneur fist le mandey aux povres et fist le service 
divin devant icelluy seigneur Tabbé de Saint-Adryan 
de Grantmont «. — Etats journaliers de la dépense de 
l'hôtel de la duchesse de Bourgogne. — Samedi, 5 sep- 
tembre 1444, la Duchesse, le comte et la comtesse de 
Charolais, monseigneur de Beaujeu, Adolphe de 
Clèves et mesdemoiselles d'Étampes et de Gueldre (2), 
tout lejour à Bruxelles, aux dépens de la Duchesse; 
lundi, 30 novembre , la Duchesse, monseigneur de 
Biaujeu» Adolphe de Clèves et mademoiselle J'Etam- 
pus, tout lejour à La Haye; samedi, 19 décembre, la 



(1) Catherine, flUe d'Adolphe II, duc de Clèves et de Marie de 
Bourgogne, sœur de Philippe le Bon. Elle avait épousé, en 1430, 
Arnoul d^Ëgmond, duc de Gueldre. 

(2) Catherine, fille d'Amoul d'Egmond et de Catherine de 
Clèves, qui fut gouvernante de la Gueldre à la mort de son 
frère Adolphe, en 1477. 



Duchesse, monseigneur de Beaujeu et mademoiselle 
d'Etampes, tout le jour à La Haye ; mercredi, 30 
décembre, la Duchesse avec les mêmes et Adolphe de 
Clèves, tout le jour à La Haye. 

B. 3410. (Carton.) — 57 pièces, parchemin. 

1441^. — Etats journaliers de Thôtel du duc de 
Bourgogne, Philippe le Bon. — Mercredi, 31 mars 1445, 
le Duc, la Duchesse, le comte et la comtesse de Cha- 
rolais, mademoiselle Isabeau d*Étampes, tout le jour 
à Bruxelles, aux dépens de la Duchesse, « cy-compté 
avec leur despense de ce jour, celle de plusieurs gen- 
tilz hommes, dames, damoiselles et officiers de mon- 
seigneur le Duc et de madite dame la Duchesse, qui, 
par une ordonnance et commandement, estoient demo- 
rés audit lieu à la despense de mondit seigneur de 
Charolais » ; dimanche, 2 mai 1445, le Duc, le comte 
d'Etarapes et monseigneur de Fyennes. tout le jour à 
Bruges ; dimanche, 30 mai, le Duc Jean de Clèves, le 
comte d'Etampes et monseigneur de Fyennes, tout le 
jour à Gand ; mardi, 1" juin, idem ; samedi, 19 juin, 
monseigneur le Duc de Bourgogne et de Brabant dîner 
à Bruxelles, souper et coucher à Gembloux; dimanche, 
20 juin, le Duc et monseigneur de Fyennes, souper et 
couchera Namur,le comte et la comtesse de Charolais et 
\q commun ^M Duc,tout lejour à Bruxelles, aux dépens 
du Duc ; mardi, 29 juin, le Duc tout lejour à Namur , 
mercredi, 30 juin, idem, le comte et la comtesse de 
Charolais tout le jour à Bruxelles; lundi, 12 juillet, 
idem ; lundi, 19 juillet, le Duc dîner à Aymeries, sou- 
per et coucher à Maubeuge; mercredi, 28 juillet, le 
Duc tout le jour à Mons ; dimanche, 1"" août, idem ; 
vendredi, 20 août, dîner à Mons, souper et coucher à 
Hal ; samedi, 21 août, dîner à Malines, souper et cou- 
cher à Anvers; mardi, 24 août, dîner à Anvers, 
souper et coucher à Rommezonale ? ; vendredi, 27 
août, le Duc, le comte d'Etampes, monseigneur de 
Beaujeu, Adolphe de Clèves, tout le jour audit 
Rommezonale 'i ] dimanche, 29 août, le Duc et les 
mêmes, souper et coucher à Légaux ? et le lendemain 
dîner illec et le commun du Duc tout le jour à Romme- 
zonale'i', vendredi, 11 novembre, tout lejour à Bru- 
xelles; vendredi, 18 novembre, dîner, souper et 
coucher à Louvain. — États journaliers de la dépense 
du comte de Charolais Charles de Bourgogne. — Lundi, 
26 avril 1445, le comte et la comtesse de Charolais et 
ma'iemoiselle Isabeau d'Etampes, tout le jour à Bru- 
xelles, aux dépens de la Duchesse. 




20 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



B. 3411. (Carton.) — 181 pièces, parchemin. 

1440-1449. — États journaliers de la dépense de 
l'hôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Di- 
manche, fête de la Trinité, 12 juin 1446, le Duc tout le 
jour à Hesdin ; mardi, 12 juillet, le Duc, le comte 
d'Etampes, Jean et Adolphe de Clèves et monseigneur 
de Beaujeu , tout le jour à Bruxelles ; mercredi, 7 sep- 
tembre, le Duc, tout le jour à Bruxelles ; samedi, 8 
octobre, idem ; dimanche, 9 octobre, le Duc, les 

» 

comtes d'Eu et d'Etampes, monseigneur de Beaujeu , 
Adolphe deClèves, tout le jour à Bruxelles, < et ce 
jour mondit seigneur donna ung soupper en banquet 
auquel furent tous messeigneurs dessusdits, ensemble 
madame la duchesse de Bourgoigne et de Brabant, 
mesdemoiselles d'Estempes, de Bourbon (1) et de Ghel- 
dres, messeigneurs les comtes de Wurtembercht (2), 
de Werdemberg et de Wurstemberg (3) et plusieurs 
autres grans barons, chevaliers et escuiers, dames et 
demoiselles. (État de la dépense : Paneterie = 5 dou- 
zaines de grands pains de bouche, 20 douzaines de 
petits pains blancs, 25 douzaines de petits pains bruns, 
façon d'oubliés , crème doulce , lingerie = 68 sols, 6 
deniers ; Echansonnerie = 1 queue de vin de Beaune 
contenant 3 muids, 1 pièce de vin blanc du Rhin con- 
tenant 3 muids 1 setier, 7 quartes d'hypocras = 56 
livres, 17 sols, 2 deniers ; Cuisine == chair et graisse 
de bœuf, 7 moutons, 6 veaux, 106 livres de lard, 25 
épaules de mouton (gigots), tripes et fraise de veau, 
8 pintes de saindoux, 28 cochons (de lait), 2 lièvres, 2 
oies, 24 lapins, 50 perdrix, 16 oiseaux de rivière, 50 
volilles, 25 douzaines d'alouettes, 5 chapons gras, 57 
chapons de palier, 200 poules, 80 paires de pigeons, 
600 œufs, 16 petits pâtés de veau, 40 pâtés de chapons, 
poussins et pigeons ; 24 fleurs de lis, choux, porée, 
persil et froment, 18 pots de terre et cuillers de bois, 
15 gheltes de cerflue^ 18 livres de beurre, 300 poires à 
cuire, raisins à faire moutarde, 24 eslazes de bois, 
location de vaisselle et de cuviers, 6 gheltes de verjus, 
2 gheltes de vinaigre, verdure pour le saucier etc. = 
li8 livres, 6 sols, 4 deniers. Total de la jouniée = 356 



(1) Catherine, fille de Charles I«% duc de Bourbon et d'Agnès 
de Bourgogne, mariée, en 1463, à Adolphe d'Ëgmond, duc de 
Gueldre. 

(2) Louis !•', comte de Wurtemberg et de Montbéliard. 

(3) Ulric V, frère du précédent, dont il partagea le titre et les 
états. 



livres, 14 sols) ; dimanche, 6 novembre 1446, le Duc, 
le comte d'Etampes , monseigneur de Beaujeu et 
Adolphe de Clèvos, souper et coucher à Bruxelles et 
cedit jour tous les dessusdits dînèrent avec le Duc à ses 
dépens à l'assemblée au bois ; jeudi, 17 novembre, le 
Duc avec les mêmes et Jean de Clèves, tout le jour à 
Bruxelles, et cedit jour mondit seigneur et les dessus- 
dits seigneurs furent à l'assemblée de la cha*^ se ; mardi, 
22 novembre, le Duc tout le jour à Louvaiu ; vendredi, 
2 décembre, idem ; vendredi, 9 décembre, le Duc Jean 
et Adolphe de Clèves, monseigneur de Beaujeu ,tout le 
jour à Bruges, et le lendemain, dîner illec ; mercredi , 
28 décembre, tout le jour à Gand ; mardi, 10 janvier 
1447, le Duc, le comte d'Etampes, monseigneur de 
Beaujeu , Adolphe de Clèves, tout le jour à Gand ; 
mercredi, 18 janvier, dîner à Gand, souper et coucher 
à Bruges; samedi, 11 février, tout le jour à Bruges, 
dimanche, 12 février, le Duc, le comte «VÉtampes, Jean 
et Adolphe de Clèves, monseigneur de Beaujeu , tout 
le jour à Bruges, « et ce jour mondit seigneur donna 
ung banquet à Madame, Monseigneur de Charolais, à 
tous les seigneurs dessusdits, à mesdemoiselles d'Etam- 
pes, de Bourbon et de Ghelres et à plusieurs autres 
dames et damoiselles de leurs hostelz » ; mardi, 21 
février, le Duc avec les mêmes tout le jour à Bruges et 
donna aussi mondit seigneur un banquet ; vendredi, 17 
mars, idem. — États journaliers de la dépense de 
l'hôtel de la duchesse de Bourgogne, Isabelle de Por- 
tugal. — Mardi, 14 juin 1446, la Duchesse, le comte de 
Nevers, mesdemoiselles d'Etampes et de Clèves, sou- 
per et coucher à Gand aux dépens du Duc; 

décembre, la Duchesse, le comte de Charolais, mes- 
demoiselles d'Etampes, de Bourbon et de Gueldre et 
' les gens de feu Madame la comtesse de Charolais (1), 
tout le jour à Gand; lundi, 2 janvier 1447, idem; 
lundi, 9 janvier, dîner à Gand, souper et coucher à 
Ecloo ; mardi, 10 janvier, dîner à Ecloo, souper et 
coucher à Bruges ; jeudi, 19 janvier, tout le jour à 
Bruges, < et ce jour madite dame, mondit seigneur de 
Charolais et mesdites demoiselles soupèrent illec aux 
dépens de monseigneur le conte d'Estampes » ; mer- 
credi, l®*" février, tout le jour à Bruges. — • États jour- 
naliers de la dépense du comte d'Etampes. — Dimanche, 
15 janvier 1447, le comte d'Etampes tout le jour à 



(1) Catherine de France, fille de Charles VII, première femme 
du comte de Charolais, plus tard Charles le Téméraire. 



V 



\ 




J 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 21 



Bruges et partie de son co^nman à Gand ; jeudi, 2 
mars, tout le jour à Bruges ; lundi, 13 mars, tout le 
jour à L'Écluse et son C07n7nun tout le jour à Bruges ; 
jeudi, 30 mars, souper et coucher à Gand ; vendredi, 
31 mars, tout le jour à Bruges. 

B. 3412. (Carton.) — 101 pièces, parchemin. 

1447-1448. — États journaliers de la dépense de Thô- 
tel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Mercredi, 
20 septembre 1447, le Duc tout le jour à Bruxelles ; 
vendredi, 29 septembre, le Duc, le comte d'Étampes, 
Jean et Adolphe de Clèves, monseigneur de Beaujeu, 
tout le jour à Bruxelles, « et cedit jour mondit sei- 
gneur le Duc donna à disner aux ambassadeurs du duc 
d'Osteriche. > (Dépenses de ce jour. Paneterie : 2 dou- 
zaines de pains de bouche, 6 douzaines de petits pains 
.blancs, 6 douzaines de pains bruns, façon d'oubliés, 
beurre frais ; Échansonnerie = 2 muids, 4 setiers de 
vin de garnison ; Cuisine = 350 œufs, 3 fromages de 
gain, 5 plats de four, pâtisseries, 2 quartes de fleur 
(farine), 4 brochets de garnison, 3 grands brochets, 
4 grosses carpes, 4 autres carpes moyennes, poisson 
de basse7*oe, rougets, hucquins, un demi-saumon frais, 
merlans, \m cent de harengs, 5 quarterons d'écrevisses, 
pois, po7'èe, persil, oignons et sel , 16 livres de beurre, 
pots de t^rre, verjus, 3 gheltes de vinaigre, verdure, 
etc. Total de la dépense de la journée = 211 livres, 
17 sols, 9 deniers) ; lundi, 2 octobre, le Duc, tout le 
jour à Bruxelles; mardi, 17 octobre, le Duc, le 
comte d'Étampes, Jean et Adolphe de Clèves, mon- 
seigneur de Beaujeu, tout le jour à Bruxelles, et ce 
jour mondit seigneur dîna à l'assemblée à la chasse au 
bois ; lundi, 23 octobre, le Duc avec les mêmes, dîner 
à Hal, souper et coucher à Mons et le lendemain dîner 
Ulec ; mardi, 2^4 octobre, dîner à Mons , souper et cou- 
cher au Quesnoy-le-Comte ; mercredi, 25 octobre, tout 

%r 

lejour au Quesnoy, et ce jour monseigneur fit faire 
assemblée à la chasse au bois ; vendredi, 3 novembre, 
dîner à Bavai, souper et coucher à Mons en Hainaut ; 
dimanche, 5 novembre, tout le jour à Mons, et cedit 
jour mondit seigneur donna à souper à « mes damoi- 
selles de l'église de Ste-Wauldru audit lieu de Mons, 
où furent messeigneurs dessusdiz et plusieurs autres 
seigneurs > ; lundi, 6 novembre, tout le jour à Mons, 
et cedit jour monseigneur dîna à l'assemblée pour la 
chasse au bois ; jeudi, 9 novembre, le Duc, le comte 
d'Étampes, Jean et Adolphe de Clèves et monseigneur 



de Beaujeu , tout le jour à Bruxelles ; dimanche , 

12 novembre 1447, le Duc avec les mêmes tout lejour 
à Bruxelles, « et ce dit jour fut faicte en l'ostel et aux 
despens de mondit seigneur la solennité et feste des 
nocGs du seigneur de Charney (1) et de Marie, bastarde 
de Bourgoigne, où furent Madame la Duchesse dudit 
Bourgoigne, messeigneurs les contes de Charrolais et 
de St-Pol, mes damoiselles de Bourbon, de Ghelres et 
d'Estempes, mes autres seigneurs dessusdits et plu- 
sieurs autres grans seigneurs, chevaliers, escuiers, 
dames et damoiselles en grant nombre ». (Détail de la 
dépense de ce jour, estimée à Técu de 20 sols à la 
valeur de 40 gros monnaie de Flandre. Paneterie 
= 5 douzaines de pains de bouche, 70 douzaines de 
petits pains blancs, 52 douzaines de pains bruns, 2 lots 
de moutarde, 2 livres de sucre pour faire les oublies, 
façon des oublies, location de 22 iouailles (serviettes) ; 
Échansonnerie = 9 muids de vin de garnison, 

13 quartes et demie d'hypocras ; Cuisine = chair et 
graisse de bœuf, outre 2 bœufs faisant 44 pièces de 
viande, 4 porcs, 2^1 veaux, 406 livres de lard, 38 mou- 
tons et demi, 80 livres de graisse de bœuf, 20 pintes 
de saindoux, 40 cochons (de lait), 52 douzaines de sau- 
cisses et de boudins, tripes, 4 lièvres, 28 butors, 3 fai- 
sans, 12 lapereaux, 40 perdrix, 80 oiseaux de rivière, 
312 volailles, 32 chapons, 80 chapons de palier, 
24 poules, 376 autres poules, 18 fromages de gain, 
2 milliers d'œufs, transport de la venaison de Mons à 
Bruxelles, 7 douzaines de lapins et 18 perdrix délivrées 
par le garennier de Maie, 50 lapins et 18 perdrix déli- 
vrés par le garennier de Turnhout, 38 lapins et 15 per- 
drix délivrés par le garennier Hennequin Dyaghe, 
33 perdrix délivrées par le garennier Wautier Leys, 
19 cygnes délivrés par la gareime de Tenremonde avec 
les frais de transport de ce gibier, 33 douzaines de 
pâtés de veau, 96 pâtés de chapon, 103 plats de four, 
7 quartes de farine, choux, por^e, persil, oignons et fro- 
ment, 10 gheltes de lait, 16 gheltes de crème, 18 livres 
de beurre, 400 poires, 3 vaisseaux de sel , pots de 
terre, cuillers, r^amons (balais) et mandes (paniers) 
33 estasses de bois et une cuve de charbon, 12 livres 
de gingembre battu (pilé), 12 livres de cannelle battue, 



(1) Il s'agit du mariage de Pierre de Beauf remont, seigneur 
de Charny, chevalier de la Toison d'Or, avec Marie, fille natu- 
relle du duc Philippe le Bon. Ce mariage fut donc célébré le 
12 novembre 1447 et non le 30 septembre 1448 comme l'indique 
VArt de vérifier les Dates. 



22 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



6 livres do graine (de Paradis) battue , 1 livre et demie 
de clous de girofle battus, 1 livre et demie de noix 
muscades battus, i livre et demie de poivre lon^battu^ 
i livTe de macis, 1 livre de galingal (galanga), 2 livres, 
de safran corèe battu, 16 pains de sucre de trois cuites 
pesant ensemble 44 livres au prix de 8 sols la livre , 
24 livres de riz à 15 deniers la livre, 12 livres 
d'amandes, 12 livres de gingembre entieif^ {non pilé), 
8 livres de graine entière, 3 livres de clous de girofle 
entiers, 3 livres de poivre long entier, 3 livres de noix 
muscades entières, 4 pommes de grenade, 16 aunes 
d'étamin?, 8 aunes de toile à faire gelée, verdure pour 
le saucier, 2^4 lapins livrés par le garennier de Vau- 
doux et les frais de transport ; total de la dépense pour 
la cuisine = 430 livres, 19 sols, 7 deniers ; Fruiterie 
= cire de garnison en torches et grands flambeaux 
= 55 livres , 4 onces , en chandelles et mèches 
= 11 livres, fruits = 24 sols, chandelles de suif 
= 20 livres; Ecurie := avoine de garnison pour 
91 chevaux et 19 surcroits et demi, 91 bottes de foin, 
etc., etc. Total de la dépense dudit jour == 636 livres, 
5 sois, 9 deniers) ; mardi, 14 novembre 1447, le Duc 
avec les mêmes, tout le jour à Bruxelles, « et cedit 
jour mondit seigneur donna un soupper et banquet à 
Madame la Duchesse, monseigneur le conte de Char- 
rolais, mes autres seigneurs dessusdiz et plusieurs 
autres seigneurs , chevaliers et escuiers , dames et 
damoiselles » ; lundi, 1*' janvier 1448, le Duc avec les 
mêmes, tout le jour à Bruxelles « et cedit jour l'abbé 
de Villers fist le service divin devant mondit seigneur; 
et cedit jour Madame la Duchesse de Ghelres souper et 
giste illec, aux despens de mondit seigneur »; mercredi, 
10 janvier, le Duc avec les mêmes, tout le jour à 
Maliues ; samedi, 13 janvier, dîner à Malines, souper 
et coucher à Bruxelles ; mardi, 30 janvier, le Duc, le 
comte d'Étampes, Jean et Adolphe de Clèves, monsei- 
gneur de Beaujeu, tout le jour à Mons. — États jour- 
naliers de la dépense de l'hôtel de la duchesse de Bour- 
gogne, Isabelle de Portugal. — Dimanche, 16 avril 1447, 
la Duchesse, le comte de Charolais, mesdemoiselles 
d'Etampes, de Bourbon et de Gueldre, tout le jour à 
Bruges. — États journaliers de la dépense du comte 
d'Étampes. — Dimanche,4marsl447,lecomted'Étampes 
tout le jour à Bruges ; dimanche, 6 août, tout le jour à 
Bruges ; dimanche, 17 août, dîner à Damme, souper et 
coucher à Bruges ; vendredi, l**" décembre, tout le jour 
à Louvain ; dimanche , 10 décembre, tout le jour à 
Bruxelles ; mercredi, 27 décembre, idem. 



R. 3413. (Carton.) — ^ pièces, parchemin. 

1448. — Etats journaliers de la dépense de rhôt3l du 
duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Mercredi^ 3 avril 
1448, le duc de Bourgogne, le duc d'Étampes, monsei- 
gneur de Beaujeu et Adolphe de Clèves, tout le jour à 
Bruxelles : dimanche, 1* septembre, le Duc tout le 
jour à Hesdin; mercredi, 25 septembre, le Duc, le 
comte d'Étampes, monseigneur de Beaujeu et Adolphe 
de Clèves, tout le jour à Hesdin, € et cedit jour mondit 
seigneur fist faire assemblée pour la chasse au bois >. 
— Etats journaliers de la dépense de l'hôtel de la 
duchesse de Bourgogne, Isabelle de Portugal. — Mardi, 
4 juin 1448, la Duchesse, le comte de Charolais, mes- 
demoiselles d'Etampes, de Bourbon et de Gueldre et 
les gens de feu Madame de Charolais, dîner à Arras, 
souper et coucher à Saint-Pol; jeudi, 6 juin, la 
Duchesse avec les mêmes, tout le jour à Hesdin ; mardi, 
15 octobre, la Duchesse avec les mêmes dîner à Hesdin, 
souper et coucher à Doullens ; jeudi, 17 octobre, la 
Duchesse avec les mêmes, tout le jour à Amiens , « et 
cedit jour madicte dame , mondict seigneur le conte de 
Charolais et mesdictes damoiselles soupèrent à l'ostel 
et aux despens du sire de Contay > ; dimanche, 3 no- 
vembre, la Duchesse avec lés mêmes, tout le jour à 
Hesdin. 

B. 3414. (Carton.) — 133 pièces, parchemin. 

t449-i4AO. — États journaliers de l'hôtel du duc 
de Bourgogne, Philippe le Bon. — Jeudi, 1*' mai 1449, 
tout le jour à Bruxelles ; samedi, 17 mai, tout le jour à 
L'Écluse ; mercredi, 21 mai, dîner à Damme, souper et 
coucher à Bruges ; dimanche, 25 mai, le Duc, le comte 
d'Étampes, monseigneur de Beaujeu et Adolphe de 
Clèves, tout le jour à Bruges; lundi, 2 juin 1449, le 
Duc, la reine d'Ecosse (1), la duchesse de Gueldre, le 
comte d'Étampes, monseigneur de Beaujeu et Adolphe 
de Clèves, dîner, souper et coucher à L'Écluse aux 
dépens du Duc ; dimanche, 8 juin, le Duc avec les 
mêmes, tout le jour à L'Écluse et le lendemain dîner 
illec aux dépens du Duc « et ses chevaux à Bruges > ; 
vendredi, 25 juillet, le Duc, le comte d'Etampes, mon- 
seigneur de Beaujeu et Adolphe de Clèves, dîner à 



(1) Marie, fille d*Amoul, duc de Gueldre, mariée, en 1449, à 
Jacques II, roi d'Ecosse. Par sa mère Catherine de Clèves, elle 
était petite-nièce du duc Philippe le Bon. 



/ 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 23 



St-Omer, souper et coucher à Thérouane, et le lende- 
main, dîner illec; samedi, 26 juillet, dîner à Thé- 
rouane, souper et coucher à Hesdin ; dimanche, 
27 juillet, tout le jour à Hesdin; lundi, 28 juillet, le 
Duc, le comte d'Étampes, monseigneur de Beaujeu, 
Adolphe de Glèves, tout le jour à Hesdin, « et cedit 
jour mondit seigneur fît faire assemblée au bois pour 
la chasse > ; jeudi, 31 juillet, le Duc avec les mêmes, 
tout le jour à StrOmer ; dimanche, 3 août, le Duc avec 
les mêmes, tout le jour à St-Omer, « et ce jour mondit 
seigneur fit faire ung banquet pour ung chevalier 
d'Alemaigne qui avoit fait armes devant mondit sei- 
gneur » ; samedi, 9 août, le Duc avec les mêmes, dîner 
à Ypres, souper et coucher à Popperinghe et le lende- 
main dîner illec ; dimanche, 10 août, le Duc avec les 
mêmes, dîner à Cassel, souper et coucher à St-Omer ; 
mardi, 12 août, le Duc avec les mêmes, tout le jour à 
St-Omer, « et C3 jour mondit seigneur flst faire ras- 
semblée au bois pour les veneurs > ; lundi, 18 août, le 
Duc tout le jour à Bruges ; vendredi, 2 janvier 1450, le 
Duc tout le jour à Bruges ; dimanche, 11 janvier, le 
Duc, le comte d'Etampes, monseigneur de Beaujeu et 
Adolphe de Clèves, tout le jour à Bruges et le lende- 
main dîner illec, « et cedit jour mondit seigneur fit 
faire de crue un plat de viande » ; mardi, 13 janvier, 
le Duc avec les mêmes, dîner à Papelare ? souper et 
coucher à Tenremonde ; mercredi, 14 janvier, le Duc 
dîner à Tenremonde, souper et coucher à Bruxelles ; 
vendredi, 16 janvier, le Duc, le comte d'Étampes, 
monseigneur de Beaujeu et Adolphe de Clèves, tout le 
jour à Bruxelles ; samedi, 31 janvier, le Duc avec les 
mêmes, tout le jour à Malines ; samedi, 14 fésTier, le 
Duc de Bourgogne avec les mêmes et le duc de Clèves, 
toutlejour à Bruxelles; dimanche, 1®' mars, le Duc 
avec les mêmes tout le jour à Bruxelles; mardi, 
10 mars, le Duc avec les mêmes tout le jour à 
BruxeDes, « et cedit jour mondit seigneur fist faire 
bains et creue de V plas de vyaude » ; mercredi, fête 
de l'Annonciation Notre-Dame, 25 mars, le Duc de 
Bourgogne, monseigneur de Beaujeu et Adolphe de 
Clèves tout le jour à Bruxelles, < et cedit jour l'abbé 
d'Afflighem fist le service divin devant mondit sei- 
gneur »; dimanche, fête de « Pâques fleuries >; 
29 mars 1450, le Duc avec les mêmes, tout le jour à 
Bruxelles ; mercredi, 1** avril, idem. — États journa- 
liers de la dépense de Thôtel de la Duchesse de Bour- 
'îogne, Isabelle de Portugal. — Mardi, 17 juin 1449, la 
)uchesse, monseigneur le comte de Charolais, mesde- 



moiselles d'Étampes et de Bourbon, tout le jour à 
Bruges. — Etats de la dépense du comte d'Etampes. — 
Vendredi, 2 janvier 1449, le comte d'Etampes tout le 
jour à Bruges. 



B. 3415. (Carton.) — 164 pièces, parchemin. 

t450« — Élats journaliers de la dépense de l'hôtel 
du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Dimanche 
« feste de Pasques Charnelz », 5 avril 1450, le Duc, 
monseigneur de Beaujeu, Adolphe de Clèves, tout le 
jour à Bruxelles, -« et ce jour monseigneur l'évesque 
de Salubrye flst le service divin devant mondit seigneur 
et disnèrent ce meisme jour en l'ostel et aux despens 
d'icelui seigneur partie du commun dudit Bruxelles » ; 
samedi, 18 avril le Duc, monseigneur de Beaujeu et 
Adolphe de Clèves, tout le jour à Bruxelles, < et ce 
jour mondit seigneur dîna à l'assemblée au bois pour 
la chasse » ; mercredi, 26 mai, le Duc avec les mêmes 
et le comte d'Etampes, tout le jour à Bruxelles ; jeudi, 
3 septembre, le Duc, monseigneur de Beaujeu et 
Adolphe de Clèves tout le jour à Arras ; lundi, 14 sep- 
tembre, le Duc, le comte d'Etampes, monseigneur de 
Beaujeu et Adolphe de Clèves tout le jour à Rue et le 
lendemain dîner illec, « et cedit jour mondit seigneur 
disna à l'assemblée au bois pour la chasse » ; vendredi, 
18 septembre, le Duc avec les mêmes, toutlejour à 
Hesdin ; jeudi, 1" octobre, le Duc avec les mêmes, 
tout le jour à Hesdin, « et ce jour mondit seigneur fist 
faire assemblée au bois pour les veneurs » ; samedi, 
10 octobre, le Duc tout le jour à Lille; dimanche, 
11 octobre, le Duc, le comte d'Etampes, monseigneur 
de Beaujeu et Adolphe de Clèves, tout le jour à Lille ; 
lundi, 12 octobre, le Duc, le comte d'Etampes, mon- 
seigneur de Beaujeu, Adolphe de Clèves, tout le jour 
à Lille, « et ce jour mondit seigneur donna à disner et 
à soupper au comte de Dunglaz et à plusieurs cheva- 
liers et escuiers du royalme d'Escoce estans en sa 
compaignye ; en furent monseigneur le comte de Cha- 
rolais, messeigneurs dessusdits et pluiseurs autres 
grans seigneurs de l'ostel de mondit seigneur». (Détail 
des dépenses faites par les différents offices de l'hôtel : 
Paneterie = 1 douzaine et demie de grands pains de 
bouche, 5 douzaines de petits pains blancs, 5 douzaines 
de petits pains bruns, façon d'oubliés, moutarde; 
Échansonnerie = 4 muids, 4 setiers de vin de garnison 
7 quartes d'hypocras,18 lots de vin de Lannoy ? blanc 



24 



ARCHIVES DU NORD. - SERIE B. 



pour gelée (servir à faire de la gelée de viande) ; Cui- 
sine = chair et graisse de bœuf, 1 bœuf faisant 28 piè- 
ces royales, 4 veaux, 11 moutons et demi, 36 épaules 
de mouton, 118 livres de lard, 2-4 livres de graisse de 
bœuf, pieds de veau, 10 cochons, 6 pintes de saindoux, 
2 lièvres, 10 faisans, 1 héron, 4 butors, 156 lapins, 72 
perdrix, 10 oies, 12 oiseaux de rivière, 34 douzaines 
d'alouettes, 4 chapons gras, 18 chapons de palier, 231 
poules, 56 paires de pigeons, 6 fromages de gain^ 
4 grands plats de four, 16 petits plats de four, pâtisserie, 
choux, porée, persil, lait, oignons, froment, crème 
douce, 6 livres de beurre, poivre et sel, 2 cents de 
gros bois, 10 sacs de charbon, 8 lots de verjus, 6 lots 
de vinaigre, etc. Total de la dépense de la journée, 
avec les gages, mais sans les provisions = 320 livres, 
14 sols, 2 deniers) ; lundi, « service des trespassez », 
2 novembre 1450, le Duc, le comte d'Etampes, mon- 
seigneur de Beaujeu, Adolphe de Clèves, tout le jour 
à Lille, « et ce jour Tabbé de Chizoing fist ledit ser- 
vice divin devant mondit seigneur > ; mardi, 3 novem- 
bre, le duc de Bourgogne, le comte d'Etampes, mon- 
seigneur de Beaujeu et Adolphe de Clèves, tout le 
jour à Lille, « et ce jour mondit seigneur donna à 
disner au comte de Lynanges et autres seigneurs 
ambassadeurs du duc Frédryc(l) de Bavière, où furent 
monseigneur le comte de Charrolais, aucuns des sei- 
gneurs dessusditz et autres chevaliers et escuiers de 
Tostel de mondit seigneur le Duc »; (dépense de la 
journée = 363 livres, 6 sols, 5 deniers) ; mercredi, 4 
novembre, le Duc avec les mêmes, tout le jour à Lille; 
mardi, l*' décembre, idem; mardi, «feste et solempnité 
de la Conception Notre-Dame, 8 décembre, le Duc 
avec les mêmes, tout le jour à Lille, et ce jour l'abbé 
de Los fit le service divin devant mondit seigneur » ; 
mardi, 22 décembre, tout le jour à Mons. — Etats 
journaliers de la dépense de l'hôtel de la duchesse de 
Bourgogne. — Jeudi, 3 septembre 1450, la Duchesse, 
Jacques de Portugal (2), mesdemoiselles d'Etampes et 
de Bourbon, tout le jour a Bruges ; mardi, 8 septembre, 
la Duchesse avec les mêmes, tout le jour à Bruges, 
« et cedit jour madicte dame disna à l'ostel du prévost 



(1) Frédéric, duc de Landshut, petit-fils du duc de Bavière 
Etienne T Agrafé. 

(2) Jacques, fils de don Pèdre, duc de Coïmbre, fils du roi 
de Portugal Jean 1'% et frère de la duchesse de Bourgogne. 
Jacques de Portugal fut archevêque de Lisbonne et créé car- 
dinal en 1456. Mort en 1459. 



de Nostre-Dame de Bruges » ; mercredi, 30 septembre, 
la Duchesse avec les mêmes et le comte de Charolais, 
tout le jour à Bruges ; jeudi, l**" octobre, la Duchesse, 
Jacques de Portugal, mesdemoiselles de Bourbon et 
d'Etampes, tout le jour à Bruges ; jeudi, 5 novembre, 
la Duchesse avec les mêmes et le comte de Charolais. 
tout le jour à Bruges; mardi, 10 novembre, idem; 
« et cedit jour madicte dame fit bancquet pour mondit 
seigneur de Charolais, monseigneur de Beaujeu, 
Jacques de Portugal, Adolphe de Clèves et pour plu- 
sieurs autres seigneurs et dames qui souppoyent audit 
bancquet » ; samedi, 14 novembre, idem ; jeudi, 2^ 
novembre, la Duchesse, Jacques de Portugal, mesde- 
moiselles de Bourbon et d'Etampes, «idem et cedit jour 
veint mademoiselle de Quimbre (1), nièce de madicte 
dame, disner à Nostre-Dame d'Erdenbourg , souper et 
giste à Bruges » ; mardi, 1*"" décembre, la Duchesse avec 
les mêmes, etle comtede Charolais,tout lejour à Bruges ; 
jeudi, 31 décembre 1450, la Duchesse avec les mêmes 
tout lejour à Bruges, « et cedit jour madicte dame fit 
faire ung bancquet pour la venue de Monseigneur (le 
Duc) et de Monseigneur de Charrolais ». — États 
journaliers de la dépense du comte de Charolais. — 
Mercredi, 2 septembre 1450, le comte de Charolais, 
tout lejour à Arras, aux dépens de la Duchesse ; mer- 
credi, 9 septembre, tout lejour à Hesdin, aux dépens 
de la Duchesse ; dimanche, 14 septembre, tout lejour 
à Rue, idem ; jeudi, 1®' octobre, tout le jour à Hesdin ; 
lundi, 5 octobre, dîner à Hesdin, souper et coucher à 
St-Pol ; mercredi, 7 octobre, dîner à La Bassée, sou- 
per et coucher à Lille ; jeudi, 8 octobre, tout lejour à 
Lille ; jeudi, 10 décembre, idem ; mercredi, 16 décem- 
bre, dîner à Lille, souper et coucher à Tournai ; mardi, 
29 décembre, dîner à Mons, souper et coucher à Ath ; 
jeudi, 31 décembre, dîner à Deinze, souper et coucher 
à Bruges. 

B. 3416. (Carton.) — 48 pièces, parchemin. 

t4&t. — Etats journaliers de la dépense de l'hôtel 
du duc de Bourgogne, Phihppe le Bon. — Lundi, 10 mai 
1451, le Duc, le comte d'Etampes, monseigneur de 
Beaujeu et Adolphe de Clèves, tout le jour à Mons; 
dimanche, 23 mai, tout le jour à Bruxelles ; jeudi, 
27 mai, idem ; lundi, 31 mai, le Duc avec les mêmes, 



(1) Béatrix, sœur de Jacques de Portugal, mariée, en 1450, à 
Adolphe de Clèves. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 2n 



tout le jour à Bruxelles, « et ce jour mondit seigneur 
disna à l'assemblée au bois pour la chasse ; mardi, 
1* juin , idem ; jeudi , 10 juin , le Duc , le comte 
d'Etampes, monseigneur de Beaujeu et Adolphe de 
Glèves, tout le jour à Bruxelles, 4c et ce jour mondit 
seigneur fist donner à disner en son hostel aux ambas- 
sadeurs de monseigneur le Daulfin (1) et se fist faire 
au soupper m plas de viande de crue pour se festoyer 
es baings > ; mardi, 30 novembre, le Duc tout le jour 
à Bruxelles, et le lendemain, dîner illec, — Etats 
journaliers de la dépense de Thôtel de la duchesse de 
Bourgogne. — Lundi, 24 mai 1451, la Duchesse, le comt^ 
de Charolais et mesdemoiselles de Bourbon, d'Etampes 
et de Coïmbre, tout le jour à Bruxelles ; jeudi, jour de 
l'Ascension, 3 juin 1451, idem ; vendredi, 6 juillet, la 
Duchesse , dîner à Montreuil, souper et coucher à 
Hesdin ; jeudi, 5 août, dîner à Notre-Dame de Bou- 
logne, souper et coucher à Etaples ; dimanche, 8 août, 
la Duchesse et le comte de Charolais, tout le jour à 
Hesdin ; dimanche, 15 août, idem ; samedi, 28 août, la 
Duchesse, le comte de Charolais, mesdemoiselles de 
Bourbon, d'Étampes et de Coïmbre, tout le jour à 
Bruxelles. — Etats journaliers de la dépense du comte 
de Charolais. — ^ Jeudi, 5 août 1451,1e Comte tout le 
jour à Hesdin , aux dépens de la Duchesse. — 
États journaliers de la dépense du comte d'Étampes. — 
Dimanche , 3 janvier 1451 , le comte d'Étampes 
dîner aux TroisSœurs^, souper et coucher à Bruges ; 
mardi, 27 avril , tout le jour à Bruxelles ; lundi , 
3 mai , tout le jour à Mons ; lundi, 24 mai , tout 
le jour à Bruxelles ; samedi, 18 septembre, idem. 

B. 3417. (Carton.) — 111 pièces, parchemin. 

1469. — États journaliers de l'hôtel du duc de 
Bourgogne, Philippe le Bon. — Mardi, 2 mai 1452, le 
Duc, le comte d'Étampes, monseigneur de Beaujeu et 
Adolphe de Clèves, tout le jour à Audenarde ; ven- 
dredi, 5 mai, le Duc dîner, souper et coucher à Gram- 
mont; samedi, 6 mai, dîner, souper et coucher à 
Tenremoude avec les mêmes j samedi, 20 mai, le Duc 
tout le jour à Tenremonde avec les mêmes ; mercredi, 
31 mai, le Duc avec les mêmes, tout le jour à Tenre- 
monde ; dimanche, 11 juin, idem ; mardi, 25 juillet, le 

(1) Le dauphin Louis, fils de Charles VII, plus tard Louis XI, 
alors réfugié dans son apanage du Dauphiné et qui venait 
d'épouser Charlotte de Savoie. 

SÉBiE B. (Nord.) — Tome VIII. 



Duc avec les mêmes, tout le jour à Bruxelles ; ven- 
dredi, 4 août, idem ; jeudi, 31 août, le Duc avec les 
mêmes, tout le jour à Lille ; lundi, 20 novembre, tout 
le jour à Rue ; mardi, 21 novembre, le Duc, le comte 
d'Étampes, monseigneur de Beaujeu et Adolphe de 
Clèves, souper et coucher à Abbeville; vendredi, 
24 novembre, le Duc avec les mêmes, tout le jour à 
Abbeville , « et ce jour mondit seigneur fist faire 
assamblée au bois pour les veneurs » ; dimanche, 
3 décembre, le Duc tout le jour à Hesdin ; vendredi, 
8 décembre, le Duc, le comte d'Étampes, monseigneur 
de Beaujeu et Adolphe de Clèves,tout lejour à Hesdin 
et le lendemain dîner illec, et « ce jour l'abbé d'Aucy 
fist le service divin devant mondit seigneur » ; lundi, 
11 décembre, le Duc avec les mêmes, souper et cou- 
cher à Arras, et le lendemain dîner illec, et « cedit 
jour mondit seigneur fist faire assemblée au bois pour 
les veneurs » ; mardi, 19 décembre, le Duc, tout le 
jour à Lille. — États journaliers de l'hôtel de la 
duchesse de Bourgogne, Isabelle de Portugal. — Samedi, 
1* juillet 1452, la Duchesse, mesdemoiselles de Bour- 
bon, d'Étampes et de Coïmbre, tout le jour à Bru- 
xelles ; dimanche, 2 juillet, idem ; lundi, 3 juillet, 
idem; jeudi, 6 juillet, idem; lundi, 24 juillet, idem, 
« et monseigneur le conte de Charrolais, souper et 
giste à Bruxelles, aux despens de madicte dame » ; 
mardi, 1^^ août, la Duchesse avec les mêmes, tout le 
jour à Bruxelles ; dimanche, 22 octobre, la Duchesse, 
mesdemoiselles de Bourbon, d'Etampes et de Coïmbre, 
tout le jour à Hesdin ; jeudi, 9 novembre, idem ; 
mardi, 24 novembre, idem ; samedi, 2 décembre, la 
Duchesse avec les mêmes et le comte de Charolais, 
tout le jour à Hesdin ; samedi, 9 décembre, la Duchesse 
avec les mêmes, dîner à Hesdin, souper et coucher à 
Saint-Pol, sans le comte de Charolais ; samedi, 16 dé- 
cembre, la Duchesse, le comte de Charolais et mesde- 
moiselles de Bourbon, d'Étampes et de Coïmbre , tout 
le jour à Lille; samedi, 30 décembre, idem. — États 
journaliers de la dépense du comte de Charolais. — 
Samedi, l®' juillet 1452, le comte de Charolais , tout le 
jour à Axel, aux dépens de la Duchesse; lundi, 3 juillet, 
dîner à Axel, souper et coucher à Walsébecqtie ? ; 
mardi, 4 juillet, tout lejour à Walsebecqite ; jeudi, 
6 juillet, dîner « lez Locres(l), soupper et coucher sus 

(1) I^keren, Flandre Orientale à 22 kilomètres de Gand dont 
leB habitants étaient alors en pleine révolte contre le duc de 
Bourgogne qui avait réuni une armée nombreuse pour les 
soumettre. Cette armée campait à Wetteren, à 16 kilomètres de 
Gand. 

4 



26 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



les champs lez Wettre en la compaignie de Monsei- 
gneur le Duc et de son ost, aux despens de Madame la 
duchesse de Bourgoigne > ; vendredi, 7 juillet, tout le 
jour sur le champ lez Wettre en l'armée du Duc; 
samedi, 8 juillet, idem ; lundi, 24 juillet, dîner à Ten- 
remonde , souper et coucher à Bruxelles ; mardi , 
29 août, dîner à Ath, souper et coucher à Enghien ; 
vendredi, l*' septembre, dîner à Mortagne , souper et 
coucher à Lille; lundi, 13 novembre, souper et 
coucher à Rue et le lendemain, dîner illec; mardi, 
14 novembre, dîner à Rue, souper et coucher à Mon- 
treuil; samedi, 9 décembre, le comte de Charolais 
4c partir de la ville de Hesdin, souper et coucher au 
chastel de Humbercourt » ; mardi, 12 décembre, dîner 
i Arras, souper et coucher à Lens,< en compaignie de 
Madame la Duchesse >. 

B. 3418. (Carton.) — 79 pièces, parchemin. 

t4&a-t4ft4. — États journaliers de la dépense de 
rhôtel du duc de Bourgogne,Philippe le Bon.— Mardi, 
1" mai 1453, le Duc tout le jour à Lille ; mercredi, 

F 

5 septembre, le Duc, le comte d'Etampes et Adolphe 
de Clèves, souper et coucher « en la cité lez Arras » ; 
mercredi , 12 septembre, le Duc avec les mêmes , 
souper et coucher à Houdain et le lendemain, dîner 
illec ; vendredi, 21 septembre, le Duc tout le jour à 
Lille ; mercredi, 3 octobre, idem ; jeudi, 25 octobre, 
idem ; jeudi, 27 décembre, idem ; dimanche, 20 janvier 
1454, idem ; mardi, 22 janvier, le duc de Bourgogne, 
le duc de Clèves, le comte d'Etampes et Adolphe de 
Clèves, tout le jour à Lille; dimanche, 17 février, le 
Duc avec les mêmes, tout le jour à Lille, « et ce jour 
mondit seigneur le Duc fist ung bancquet en son hostel 
de la Salle audit lieu de Lille, où furent madame la 
Duchesse, monseigneur le conte de Charrolais , mon- 
seigneur le conte de St-Pol, messeigneurs dessusdiz 
et pluiseurs aultres grans seigneurs tant des hostelz 
de mesdits seigneurs et dames comme estrangiers»(l). 
(Le détail de la dépense de Téchansonnerie, de la 
paneterie, de la cuisine et de la fruiterie ne nous est 
pas parvenu ; nous n'avons que celui de l'écurie et de 
la fourrière qui présentent un certain intérêt comme 



(1) C^estce jour, 17 février 1454, que Philippe le Bon jura sur 
le Faisan, dans un banquet célèbre donné au palais de la Salle à 
Lille, d'aller combattre les Turcs qui venaient de s'emparer de 
Gonstantinople. 



se rapportant à la journée du célèbre banquet dit du 
Faisan, avec le total de la dépense de la journée : 
4c Écurie par Mercadet = avaine de garnison comptée 
lex^jourdece mois, de laquelle on a huy délivré 
ini**ini chevaulx et fait xvi surcrois ; foin de garnison 
compté le iiii^ jour de cedit mois, duquel on a huy 
délivré lxxiii chevaulx; monseigneur Adolf de Clèves, 
pour les despens de xviii personnes et xviii chevaulx 
= cviii sols ; monseigneur le bastard de Bourgoigne, 
pour semblable de vu personnes et vu chevaulx 
= xLU sols ; Jehannin Cocq , Anthoine d'Ordes ? 
Gérard de Vezoux, Hennequin de Courtray , Willequin 
le parmentier et Rasse,pour leurs despens de bouche, 
ce jour XVIII sols ; le maistre a paie pour les despens de 
deux chevaulx de sommiers qui ont esté à Bruges par 
V jours et une disnée = xxxii sols ; à lui, qu'il a paie 
pour III fers et une grant chaingle (sangle) = v sols ; à 
lui, qu'il a paie pour les despens de ii autres chevaulx 
de sommiers qui ont allé de ceste ville à Arras quérir 
tappisserie par II jours = xïi sols; Jehan Labourot, 
pour les despens d'un aultre cheval de sommier pour 
estre allé de ceste ville à Bruges par m jours, ix sols ; 
à lui, pour avoir fait rappointier le bâts dudit sommier 
= un sols; somme (de la dépense de l'écurie) 
= XI livres, x sols. Fourrière par Mahiot Danquasnes. 
Aumosnes faictes par monseigneur ce jour : x sols ; 
monseigneur le duc de Clèves,pour son plat de ce jour 
= Lxiiii sols ; monseigneur le conte d'Estempes, pour 
semblable^ lxiii sols ; monseigneur Adolf de Clèves, 
pour semblable = lx sols ; monseigneur le bastart de 
Bourgoingne,pour semblable xvi sols ; Hennequin le 
portier, pour tourteaulx à faloz = vi sols ; Lois du 
Mortier, pour le louage de x lis = v sols ; à lui, pour 
le louage d'autres iiii lis qui ont servy pour les pein- 
tres et autres ouvriers par xii jours précédents 
-= xxiiii sols ; Jehan Le Besghe, pour le louage d'autres 
X lis pour ce jour = v sols ; à lui, pour autres vi lis 
pour peintres qui ont servy comme dessus = xxxvi 
sols ; audit Loys Du Mortier, pour la perte d'un lin- 
cheul et une scabelle qui ont esté perdu en la chambre 
desdits peintres , par marchié fait xii sols ; Jehan 
Barbet, pour ung millier de gros bois = xxn livres, 
X sols ; à lui, pour v quartiers de menu bois = xlvii 
sols, VI deniers ; à lui, pour vii quartiers de fagos 
= XXXV sols ; à lui, pour xxix sacs de charbon qui a 
esté despensé par les peintres les xii jours précédents 
= XV livres, xix sols ; à lui, pour m cens d'estrain, à 
XVIII sols, VI deniers le cent = lv sols, vi deniers ; à 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 27 



Griffon, pour l'aménage dudit bois et estrain = v sols ; 
Jacot Michel, pour viii libvros d'espices de chambre 
= X sols ; Evrard le potier, pour cruches, urnes et 
ramons = xii sols ; Jehan Le Michiel, pour le louage 
de chincquante plattelez d'estain qui sont à mestre aux 
candélabres dessoubz les flambeaux,au pris de ix de- 
niers pièce,valent xxxviii sols, vi deniers. Toussains 
Dubois, pour le louage de plusieurs tables et tréteaulx 
garny de bancs qui ont servy les xvii premiers jours 
de ce mois = xxxvii sols ; Mahiot a payé à quatre 
compaignons qui ont aidié à porter, rapporter et 
asseoir lesdictes tables et bancs = xvi sols ; à Toste 
du Christ sur le raarchié,pour le louage d'une chambre 
en laquelle ont esté messeigneurs les maistres d'ostel 
et aultres officiers de Tostel pour veoir les joustes 
xn jours = xxiiii sols ; à Jehan de Houppelines, pour 
Lvm aulnes de canevach pour doubler et mettre à 
point la tapisserie, à xviii deniers l'aulne, valent 
iiii livres, vu sols ; à lui, pour nii**xvi aulnes de large 
ruban pour border et faire arcoles à ladite tappisserio, 
à VI deniers l'aulne, valent Lxviii sols, m deniers ; à 
lui, pour fil à coudre ledit canevach et ruban = v sols ; 
Regnault Aubry a paie aux ouvriers qui ont tendu et 
fait les arcules de ladite tappisserie = xxxii sols; à lui, 
qu'il a paie pour ung millier de crochôs = iiii livres; à 
Iui,qu*il a paie à m compaignons qui ont aidié à tendre et 
destendre icelle tappisserie = xlv sols ; à lui, pour 
une corde = m sols ; à lui, qu'il a paie à plusieurs 
broutiers pour avoir broutté (brouetté) à pluiseurs fois 
ladite tappisserie de lieu à aultre = xv sols. Somme 
(de la dépense de l'écurie) = iiii" vi livres, xnii sols, 
IX deniers. Somme du jour, comprins gaiges, sans gar- 
nisons , compté par messire Bauduin d'Ongnies et 
Pierre Bladelin = ii"* ii* lxxix livres, ix sols, vi de- 
niers obole (1) ». — États journaliers de la dépense 
de l'hôtel de la duchesse de Bourgogne, Isabelle de 
Portugal. — Lundi, 31 décembre 1453, la Duchesse, le 
comte de Gharolais, mesdemoiselles de Bourbon, 
d'Etampes et de Ravestain, tout le jour à Lille ; mer- 
credi, 27 février 1454, la Duchesse avec les mêmes, 
tout le jour à Lille; mardi, 5 mars, idem. — États 
journaliers de la dépense du comte de Gharolais. — 
Lundi, 25 mars 1454, le comte de Gharolais partit au 
matin de L'Écluse et « monta sur les bateaux pour 



(1) 2279 livres, 9 sols, 6 deniers représentent approximative- 
ment 91 . 116 francs, valeur actuelle. 



passer en Zélando ; ce jour disner à Sobourg? à l'ostel 
de Adrian de Borsele, au giste à Middelbourg auxdes- 
pens de Madame la Duchesse de Bourgoingne et de 
Brabant; ce jour fu son disner appareillié à Lescluse 
et mis sus son bateau ». — États journaliers de la dé- 
pense du comte d'Etampes. — ^Vendredi, 2février 1453, 
le comte d'Etampes, tout le jour à Bruges ; vendredi, 
9 février, idem ; mercredi 28 février, tout le jour à 
Lille ; dimanche, 18 mars, idem ; jeudi, 3 mai 1453, les 
seigneurs de Rochefort et de Vaulx et le commun du 
comte d'Etampes, tout le jour à Lille ; vendredi, 4 mai, 
le comte d'Etampes, souper et coucher à Lille, les 
seigneurs de Rochefort et de Vaulx et le commun de 
mondit seigneur, tout le jour audit lieu ; jeudi, 31 mai, 
idem ; lundi, 4 juin, idem ; dimanche , 8 juillet, tout le 
jour à Gourtrai ; mardi, 17 juillet, tout le jour à Aude- 
narde; jeudi, 19 juillet, le comte d'Etampes tout le 
jour au siège devant Gavre ; lundi, 30 juillet, tout le 
jour devant Gavre « et cejourd'huy ceulx de la ville 
de Gand firent obéissance à Monseigneur le duc de 
Bourgoingne » (1) ; mardi,31 juillet,le comte d'Etampes 
tout le jour à Audenarde ; mercredi, 29 août, le comte 
d'Etampes, souper et coucher à Menin; vendredi, 
2 septembre, tout le jour à Bruges; vendredi, 19 oc- 
tobre, dîner à Thourout, souper et coucher à Bruges ; 
dimanche, 21 octobre, tout le jour à Bruges ; mer- 
credi, 31 octobre, idem ; jeudi, 20 décembre, idem ; 
jeudi, 27 décembre, idem. 

B. 3419. (Carton.) — 147 pièces, parchemin. 

t4U^4-i466« — États journaliers de l'hôtel du duc 
de Bourgogne,Philippe le Bon. — ^Vendredi,3 mai 1454, 
le Duc, dîner à Houlme (Ulm), souper et coucher à 
Guysbourg ? aux dépens de monseigneur le duc d'Au- 
triche (2). (Détail de la dépense de la journée. Pane- 



(1) C'est donc à tort que de Barante fixe au 31 juillet la sou- 
mission des Gantois après la sanglante bataille de Gavre qui 
avait eu lieu le 22. C'est le lundi 30 que le duc Philippe le Bon 
fit son entrée à Gand et reçut à merci les habitants révoltés. 

(2) A la fin du mois de mars 1454, le duc de Bourgogne 
partit pour TAllemagne oii il devait aller conférer avec l'Empe- 
reur et les princes à la diète de Ratisbonne au sujet des projets 
de croisade. C'est avant son départ qu'il rendit, dans un but 
d'économie, l'ordonnance congédiant pour deux ans tous les 
serviteurs de son hôtel, sans leur accorder de gages. Après 
avoir traversé le comté de Bourgogne et la Suisse, il fut reçu en 
grande pompe à Gunzbourg par le duc Albert d'Autriche. 



28 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



terie : pain d'achat = 40 douzaines d« pains fournis 

par rhôte du Duc, à 6 deniers la douzaine = 30 sols ; 

blanchissage {buage) des nappes, beurre frais. Échan- 

sonnerie : Vin de garnison = 1 muid et demi, 2 pintes 

de Malvoisie (Marvoisie), fournies par Thôte du Duc 

=- 6 sols,. 4 deniers. Cuisine : 12 carpes de cuisine 

fournies par Thôte du Duc = 12 sols ; pois, portée, 

persil et oignons, écuelles de bois, 12 livres de beurre, 

250 œufs, 4 pintes de vinaigre, louage de vaisselle de 

cuisine, etc.) ; mercredi, 8 mai 1454, le Duc dîner à 

Rouphem, souper et coucher à Ingestat (Ingolstadt). 

(Etat des gages du personnel accompagnant le Duc : 

Monseigneur de Montagu = 30 sols ; le sire d'Arcy 

= 20 sols ; messire Charles de Chalon = 16 sols, 8 

deniers ; messire wSimon de Lalaing = 20 sols ; messire 

Philippe Pot = 16 sols, 8 deniers ; messire Claude de 

Toulongeon = 13 sols, 4 deniers ; messire Jean, bâtard 

de Renty = 16 sols, 8 deniers ; messire Chrétien de 

Digonne = 13 sols, 4 deniers; messire François 

UArragonnais, idem ; Jacques de Montmartin = 10 

sols ; Guiard Bouton = idem ; Etienne de Falletans, 

idem ; Antoine du Bois, idem ; Vasquin Guimade = 6 

sols, 8 deniers ; Philippot Coppin = 10 sols ; le bâtard 

de Roisin = 6 sols, 8 deniers ; Jean Coustain = 20 sols; 

Jean Martin = 10 sols ; le Lizeur = 6 sols, 8 deniers ; 

l'Aumônier, idem ; Caron = 3 sols, 4 deniers ; Euvrard 

= idem ; maître Gonzalès = 6 sols, 8 deniers ; maître 

Jean de Sconnehove = 10 sols ; Jean Foucault == 6 

sols, 8 deniers ; Pierre Damant = idem ; Huguenin 

Mouroux = idem ; Jean Arbelot = idem ; Nicolas 

TEpicier = 3 sols, 4 deniers ; Jacotin de la Garderobe 

= idem ; Montarchier = idem ; Jean Doulieu = idem ; 

Guillaume Moisson = 6 sols, 8 deniers ; Charroloys = 

3 sols, 4 deniers ; Guillemin le Queux = 6 sols, 8 de- 
niers ; Gasselaire = 3 sols, 4 deniers ; Jean Baillet — 
idem ; Alart Delattre = 5 sols ; Guillaume de Sens = 
idem ; Osulle le Sur, Pierre du Bois, Leuvin le veuf, 
JeanMazille, Jacotin le Mercier, Colinet de ThieuUoye, 
Martin Barre, Clayn François, Jacotin le Fèvre, San- 
drin de Boulogne, Bouzie, tous ensemble = 50 sols. 
Somme des gages de la journée = 20 livres, 13 sols, 

4 deniers) ; mercredi, 8 mai, les gens et les chevaux 
de récurie du duc de Bourgogne, tout le jour à Dijon ; 
samedi, 11 mai, le Duc tout le jour à Kainsbourg 
(Gunzbourg) ; dimanche, 12 mai, le Duc, tout le jour à 
Kainsbourg, < avec lui, à ses despens, pluseurs grans 
seigneurs, chevaliers et escuiers des Almaignes, et 
ceditjour icellui seigneur fist délivrer en son hostel 



les iiii ordres mendians et les fillettes de ladite ville ». 
(Détail de la dépense comptée à la monnaie de Ratis- 
bonne dont les 14 sols, 7 deniers font 22 sols, 6 deniers 
tournois. Paneterie : 45 douzaines de pains. Echanson- 
nerie = vin de garnison, à partir du 27 avril jusqu'audit 
11 mai = 4 muids. Cuisine = 4 bœufs gras achetés 
dont un demi-bœuf a été consommé ledit jour, 14 
veaux, 19 chevreaux, 4 cochons (de lait), 20 livres de 
lard, 42 poules, 30 paires de pigeons, porèe, persil et 
oignons, 6 pintes de verjus, 8 pintes de vinaigre, ver- 
dure. Fruiterie = fruit, 6 livres de chandelles de suif. 
Ecurie = avoine, foin et litière pour 29 chevaux, 12 
mesures d'avoine à faire surcroîts. Fourrière ^ 
dépens pour la journée de 40 personnes et de 40 che- 
vaux des gens et serviteurs de monseigneur le comte de 
Fribourg (1), « lesquelz sont présentement vers mondit 
seigneur le Duc pour le servir et accompaigner durant 
son présent voyaige » à raison de,pour trois personnes 
et trois chevaux, 14 sols, 2 deniers, soit pour ces 40 
personnes et 40 chevaux = 9 livres, 12 sols, 6 deniers. 
Total de la dépense de la journée, compris les gages 
sans les garnisons = 104 livres, 16 sols, 2 deniers 
obole) ; mercredi, 22 mai, le Duc, dîner à Kainsbourg 
souper et coucher à Langçut ? (Landshut) ; samedi, 
1" juin, dîner à Langueçut^ souper et coucher à 
Mespère ? ; dimanche, 2 juin, dîner à Mespère, souper 
et coucher à Ingolstadt aux dépens du duc Louis de 
Bavière (2) ; vendredi, 7 juin, tout le jour hLobingue'^; 
lundi, 17 juin, tout le jour à Ulm; dimanche, 23 juin, 
dîner à Guiselin ? , souper et coucher à Geppuie ? aux 
dépens du comte de Wurtemberg ; vendredi, 28 juin, 
ioxiilejouv k Haremberc'l ; samedi, 29 juin, dînera 
Haremberc'i y souper et coucher à Roiheinbourg\ 
lundi, l*"" juillet, dîner à Urbane'i ^ souper et coucher 
à Filingues ?, aux dépens du duc d'Autriche ; mardi» 
2 juillet, tout le jour à Filingues "i ; mercredi, 3 juillet, 
dmev k Neuwestrafi (NensXadt)^ souper et coucher à 
Fribourg en Brisgaw, aux dépens du duc d'Autriche ; 
jeudi, 4 juillet, tout le jour à Fribourg en Brisgaw,aux 
dépens du duc d'Autriche ; dimanche, 7 juillet, idem ; 
lundi, 8 juillet, dînera Fribourg en Brisgaw, souper 
et coucher à Neufchâtel-sur-le-Rhin ; mercredi, 10 



(1) Jean,huitième et dernier comte de Fribourg, mort,eii 1457, 
sans laisser d'enfants de son mariage avec Marie, fille de Jean 
de Chalon, prince d'Orange. 

(2) Louis le Barbu, duc de Bavière à Ingolstadt, fils du duc 
Etienne, dit T Agrafé. 



CHAMBRE DES COMPTEî^ DE LILLE: COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 29 



juillet,dmerà Rothelin ?, aux dépens du marquis dudit 
lieu, souper et coucher à Bàle, aux dépens de bouche 
des seigneurs et bourgeois d'icelle ville ; vendredi, i2 
juillet, dîner à Bâle, souper et coucher à Liesiaer ?, 
aux dépens des seigneurs et bourgeois de Bàle; 
samedi, 13 juillet, dîner, souper et coucher à Soleure, 
aux dépens des seigneurs et bourgeois de cette ville ; 
le même jour, les gens et chevaux de l'écurie du Duc, 
tout le jour à Dijon ; lundi, 15 juillet, dîner sur Teau, 
souper et coucher à Neufchâtel-sur-Joux (Neufchâtel 
sur le Lac en Suisse) ; samedi, 20 juillet, tout le jour à 
Joux (au château de Joux) ; jeudi, 25 juillet, tout le 
jour à Nozeroy.aux dépens du prince d'Orange ; lundi, 
29 juillet, tout le jour à Salins ; mardi, 30 juillet, idem 
€ et ce jour monseigneur le Duc de Savoye, soupperet 
giste illec > ; vendredi, 2 août, lés gens et chevaux de 
récurie du Duc tout le jour à Dijon ; le même jour, le 
Duc dîner à Vadans,aux dépens du sire à'Arcy^ souper 
et coucher à Dôle et le lendemain dîner illec ; ven- 
dredi, 9 août, le Duc tout le jour à Dijon ; mercredi, 
veille de l'Assomption, 14 août 1454, le Duc et le comte 
de Nevers tout le jour à Dijon; vendredi, 23 août, le 
Duc tout le jour à Rouvres ; dimanche, 25 août, tout le 
jour à Nuits ; jeudi, 29 août, souper et coucher en la 
cité d'Autun. — Etats journaliers de la dépense de 
l'hôtel de la duchesse de Bourgogne , Isabelle de 
Portugal. — Lundi , 1" juillet 1454 , la Duchesse et 
mesdemoiselles de Bourbon, d'Etampes et de Raves- 
tain, tout le jour à Wazemmes (1); jeudi, 4 juillet, 
idem. (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie = 
31 grands pains de bouche , 6 douzaines de pains 
de bouche, beurre et moutarde. Echansonnerie = 
36 lots de vin de Beauue. Cuisine = 2 pièces de bœuf, 
4 côtes de mouton, 9 épaules de mouton, 10 pièces de 
mouton, 3 quartiers de veau , 4 livres de graisse, 7 
livres de lard, une fraise de veau, 2 cochons de lait, 
27 poulaUles, 7 paires de pigeons, un cent et demi 
d'œufs, la façon de 12 pâtés de veau et de 5 de pous- 
sins, potagerie, pois et fèves nouvelles, une livre de 
beurre, 3 lots de verjus, 1 lot de vinaigre, 1 demi-cent 
de bois, 1 sac et demi de charbon, verdure. Fruiterie 
= Cire d'achat = (la dépense de ce jour comptée à la 
fin du mois) 2 livres, 2 onces pour 2 petites torches et 



(1) Wazemmes, commune réunie à la ville de Lille en 1860. 
Les évêques de Tournai y avaient fait élever, en 1343, une belle 
maison de campagne dans laquelle, sans doute, la duchesse de 
Bourgogne reçut l'hospitalité pendant Tété de Tannée 1454. 



demie, 1 livre, 12 onces pour des chandelles de cire, 
fruit, 6 livres de chandelles de suif. Ecurie == 7 ra- 
sières d'avoine à raison d'une rasière pour 5 chevaux 
et quart, soit pour 23 chevaux et demi avec 7 surcrois, 
2 faix de foin à raison d'un faix pour 11 chevaux, 
estrain (paille) à faire litière. Fourrière --= aumônes 
faites par la Duchesse = 36 sols ; 1 demi-quartier de 
bois = 5 sols, 8 deniers ; 1 demi-quartier de fagots. 
Total de la journée = 23 livres, 2 sols, 7 deniers); 
vendredi, 5 juillet, idem ; mardi, 20 août, la Duchesse 
« disner au bateau » souper et coucher àMerville; 
dimanche, 25 août, la Duchesse, mesdemoiselles de 
Bourbon, d'Etampes et de Ravestain, tout le jour à 
Lille ; samedi,7 septembre, idem ; jeudi, 26 septembre, 
tout le jour à Wazemmes ; vendredi, 4 octobre, idem ; 
jeudi, 31 octobre, la Duchesse avec les mêmes et le 
comte de Charolais, tout le jour à Lille ; samedi, 2 no- 
vembre, idem ; dimanche, 1*' décembre, idem (1) ; 
mardi, 10 décembre, la Duchesse, Madame de Charo- 
lais, mesdemoiselles d'Etampes et de Ravestain, dîner 
à Thourout, souper et coucher à Bruges. — Etats 
journaliers de la dépense du comte do Charolais. — 
Jeudi, 4 juillet, le Comte tout le jour à Zéricsée aux 
dépens de la Duchesse; samedi, 6 juillet, idem; di- 
manche, 28 juillet, tout le jour à La Goux'i aux dépens 
de la Duchesse ; mercredi, 31 juillet, tout le jour à 
RaimswaUe'^ ; dimanche, 4 août, tout le jour à Bruges; 
lundi, 5 août, idem, « cy-compté les frais et despens 
de battelaige et charroy, chargaiges et deschargaiges 
fais à cause du retour de Monseigneur des marches et 
pays de Zellande, tant pour lui, messeigneurs du 
Conseil, gentilzhommes, chappelle et officiers, comme 
des baghes des offices de son hostel depuis le mardi 
pénultième du mois précédent jusques audit jour- 
d'huy » ; mercredi, 7 août, le comte de Charolais dîner 
à Bruges, souper et coucher à Courtrai aux dépens de 
la duchesse de Bourgogne; jeudi, 8 août, dîner à 
Courtrai, souper et coucher à Lille ; mardi, 26 août, 
dîner à Lens, souper et coucher à Arras ; vendredi, 4 
octobre, tout le jour à Hesdin ; samedi, 30 novembre, 
tout le jour à Bruges ; lundi, 9 décembre, idem, « et ce 
jour Pot, prélat en la chapelle domestique de mon- 



(1) Ce n'est qu'à partir de ce jour que la princesse Isabelle 
de Bourbon, que le comte de Charolais avait épousée le 30 oc- 
tobre précédent, est appelée Madame de Charolais dans les 
états journaliers. Le 31 elle est encore appelée Mademoiselle 
de Bourbon. 



30 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



seigneur le Duc, fist le saint service divin devant raon- 
dit seigneur de Charolois >;jeudi, 12 décembre,le comte 
de Charolais tout le jour à Bruges. — États jour- 
naliers de la dépense du comte d'Étampes. — Diman- 
che, 19 janvier 1455, le comte d'Etampes tout le jour 
à Bruges ; mercredi, 29 janvier, idem ; dimanche, 2 
mars, tout le jour à Arras; dimanche, 23 mars, le 
comte d'Etampes, souper et coucher à Bruges, « en 
ceste escroe comprinse et recouvrée la despense faicte 
par les seigneurs de Roicheffort et de Vaulx et autres 
gens et officiers de mondit seigneur depuis le xi® jour 
du mois précédent jusques à ce jourd'huy qu'ilz de- 
meurèrent en ceste ville, par son ordonnance, pour 
aucuns ses affaires ; en oultre, la despence faicte par 
mondit seigneur le conte et partie de ses gens et che- 
vaulx par ni jours qu'il vint de Lille en ceste ville 
audit mois précédent > ; samedi, 5 avril, le comte 
d'Etampes, tout le jour à Bruges. 

B. 3420. (Carton.) — 77 pièces, parchemin. 

t4ftâ-t4&s. — Etats journaliers de la dépense de 
l'hôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Jeudi, 
l*' mai 1455, le Duc tout le jour à Bruges; mardi, 13 
mai, souper et coucher à Lille ; lundi, 19 mai, le Duc 
souper et coucher à Valenciennes , € et cedit jour 
icellui seigneur fist deiïroyer le chevalier d'Albanye (1) 
et ses gens » ; jeudi, 22 mai, le Duc souper et coucher 
à Nivelles-en-Brabant « et ce jour mondit seigneur fist 
deffroyer le chevalier d'Albanye ensemble ses gens, 
chevaulx et les Turcs» ; samedi, 24 mai, le Duc tout le 
jour à Louvain, « et ce jour mondit seigneur fist def- 
froier le chevalier d'Albanye, ensemble ses gens, 
chevaulx et six Turcs» ; dimanche, 3 août, le Duc tout 
le jour à Lille ; lundi, 8 septembre jour de la Nativité 
Notre Dame, le Duc tout le jour à Notre-Dame de 
Haulx (Hal),«et ce jour la personne (le curé) de l'église 
de Nostre-Dame dudit Jïautofist le service divin devant 
mondit seigneur ; et ce jour mondit seigneur fist faire 
de creue III plaz de viande pour festier les bourgoiz de 
Brouxelles » ; samedi, 20 septembre, tout le jour à Bru- 
xelles ; samedi, 4 octobre, le Duc tout le jour à Iske? 



(1) Ce chevalier d* Albanie est sans doute Jean Castriot, fils 
de Georges Castriot Scanderberg, prince d^Albanie. Le voyage 
de ce personnage se rapporte au projet d*ezpédition contre les 
Turcs que préparait alors le duc de Bourgogne. 



(Over-Yssche, à 16 kil. de Bruxelles); dimanche, 
5 octobre, tout le jour à Iske et le lendemain dîner 
Mec, et le commun de monseigneur à Bruxelles ; 
dimanche, fête des Morts, 2 novembre, le Duc tout le 
jour à La Haye en Hollande ; mercredi, 4 février 1456, 
le Duc tout le jour à La Haye ; lundi, 16 février, idem ; 
lundi, 1*' mars, idem ; dimanche, jour de Pâques fleu- 
ries, 21 mars 1456, le commun, partie des gens et 
officiers du Duc, tout le jour à La Haye et cedit jour 
révoque de Salubrie fit le service divin ; lundi, 22 
mars 1456, le Duc tout le jour à Lille; jeudi absolut 
(ii.udi saint), 25 mars, idem, et ce jour « mondit sei- 
gneur fist le mandey aux povres, et fist icellui jour le 
service divin devant mondit seigneur l'abbé de St- 
Claude (1) et disnèrent avec lui partye des chanoines 
et chappellains de l'église de St-Pierre » ; samedi, veille 
de Pasgues charmelz ; 27 mars 1456, idem, « et ce jour 
disnèrent en l'ostel de mondit seigneur partie des cha- 
noines et chappellains de l'église St-Pierre illec ». 
(Détail de la dépense de ce jour. Paneterie = 38 dou- 
zaines de pains de bouche, 58 douzaines de pains de 
commun , façon d'oubliés, 1 lot de moutarde. Echau- 
sonnerie = 2 muids, 12 setiers de vin de garnison, 3 
pintes d'hypocras, 1 cacque de cervoise prise à l'hôtel 
du Cerf. Cuisine = 1 luz (grand brochet), 10 brochets 
fendiz, 20 brochets à tronçonner, 30 lancerons,l carpe 
à fendre, 4 carpes rondes, 75 carpes à tronçonner, 16 
anguilles à potagier, 2 brèmes, 2 sommes et demie de 
marée, 1 saumon frais et 2 aloses, 800 de harengs 
cacqués, -fflX) de harengs sors, 2 cabillauds, transport 
de ce poisson, 5 quarts de fleur (farine), la façon de 
12 pâtés de saumon et de brèmes, porée, persil et 
oignons, sel, 8 lots d'huile 5 quartiers de gros bois, 2 
sacs de charbon, verdure, harengs sors provenant des 
deux balles qui ont été données au Duc par les bour- 
geois de Boulogne etc. »). — États journaliers de la 
dépense du comte de Charolais. — Vendredi, 11 avril 
1455, le Comte tout le jour à Bruges ; jeudi, 15 mai, 
idem ; vendredi, 23 mai, dîner à Yssche?, souper et 
coucher à Louvain ; mercredi, 28 mai, tout le jour à 
Bruxelles ; jeudi, 29 mai, idem ; vendredi, 6 juin, tout 
le jour à Anvers ; vendredi, 13 juin, tout le jour à 
Louvain; dimanche, 22 juin, le seigneur de Roche- 
fort, les maîtres d'hôtel et le commu/n du comte 



(1) Etienne Faulquier, abbé de St-Glaude du Jura, de 1444 à 
1465. 




CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 31 



d'Etampes tout le jour à Louvain ; vendredi, 27 juin, 
idem ; samedi, 19 juillet, le comte d'Etarapes tout le 
jour à Bruxelles ; mercredi, 6 août, souper et coucher 
à Saint Ghislain à la dépense de bouche et de chevaux 
de l'abbé dudit lieu ; vendredi, 8 août, dîner à Basècles, 
souper et coucher à Tournai ; mardi, 12 août, tout le 
jour à Lille ; samedi, 6 septembre, dîner à Eclusiers- 
Vaux, souper et coucher à Péronne ; mercredi, 10 
septembre, dîner à Af(3uK^m(Molain, Aisne), souper et 
coucher à Péronne, le. seigneur de Noyelles et \e com- 
mun de mondit seigneur tout le jour illec ; vendredi, 
12 septembre , le comte d'Etampes tout le jour à 
Péronne et le lendemain dîner illec ; mercredi, 17 sep- 
tembre, dîner à Hénin-Liétard, souper et coucher à 
Douai et le lendemain dîner illec ; jeudi, 18 septembre, 
souper et coucher à St-Amand ; vendredi, 19 septem- 
bre, dîner à Condé, souper et coucher à St-Ghislain et 
le lendemain dîner illec à la dépense de bouche de 
l'abbé dudit lieu ; samedi, 20 septembre, souper et 
coucher à Braine. 

B. 342i. (Carton.) — 92 pièces, parchemin. 

I4l6e-I4l&9. — États journaliers de la dépense de 
l'hôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Mardi, 
30 mars 1456, le Duc souper et coucher à Roulers; 
mercredi, 31 mars, le commun du Duc tout le jour à 
La Haye en Hollande ; lundi, 4 avril, le Duc souper et 
coucher h Bruges ; vendredi, 9 avril, le commun du 
Duc, tout le jour à La Haye en Hollande; lundi, 12 
avril, le Duc tout le jour à Bruges ; dimanche,25 avril, 
le Duc dîner et souper à Bruges ; jeudi, 29 avril, le 
Duc tout le jour à La Haye ; dimanche, 27 juin, idem ; 
mercredi, 30 juin, idem , « et ce jour mondit seigneur 
flst faire de creue deux platz de vyande pour aucuns 
estrangiers estans devers lui ;> mardi, 3 août, le Duc 
tout le jour à Ysselstain-lez-Utrecht ; jeudi, 30 septem- 
bre, tout le jour à Utrecht ; vendredi, l*"" octobre, 
idem ; vendredi, 7 octobre, tout le jour à Bruxelles ; 
dimanche, 10 octobre, le Duc tout le jour à Dordrecht 
et le lendemain dîner illec, « et ce jour mondit sei- 
gneur fist faire de creue H plas de viande, et se fist 
donner cedit jour encores deux plas de viande à son 
hoste »; dimanche, 31 octobre, tout le jour à Bruxelles; 
jeudi, 16 décembre, le Duc souper et coucher à Halsiz 
(Ath) et le commien tout le jour à Bruxelles; diman- 
che, 16 janvier 1457, le Duc tout le jour à Bruxelles ; 
samedi, 5 février, idem ; samedi, 12 février, tout le 



jour à Nivelles ; mardi, 15 février, tout le jour à 
Nivelles en Brabant, et ce jour mondit seigneur fit 
faire assemblée au bois pour les veneurs avec deux 
plats de viande de crue pour la délivrance de l'hôte ; 
lundi, 28 février, le Duc tout le jour à Bruxelles, et ce 
jour mondit seigneur fit « délivrer frère Didier, lui 
vi' de personnes » ; samedi, 5 mars, idem ; lundi, 14 
mars, idem, et ce jour mondit seigneur fit délivrer un 
prêcheur ; dimanche, 28 mars, idem ; jeudi absolut^ 
14 avril, le Duc tout le jour à Bruges, et ce jour mon- 
dit seigneur fit « délivrer un prêcheur, lui ii®, fit le 
mande aux pauvres, et fit le service divin l'abbé de 

St-Michel devant icelui seigneur » ; samedi, veille de 

» 

Pâques Chavnelz^le Duc tout le jour à Bruges. — Etats 
journaliers de la dépense du comte de Charolais. — 
Mardi l"juin 1456, le comte de Charolais, la Comtesse 
et Madame de Ravestain, tout le jour à La Haye en 
Hollande, « ce jour furent faites les noces de monsei- 
gneur le vidasmes d'Amiens et Yolant la bastarde (1)>; 
vendredi, 2 juillet, le Comte tout le jour à La Haye en 
Hollande ; mercredi, 14 juillet, tout le jour à Zéricsée; 
vendredi, 16 juillet, tout le jour à La Brièle; mer- 
credi, 21 juillet, tout le jour à La Haye ; vendredi , 
23 juillet tout le jour à Leyde; samedi 31 juillet 
départ de Woerde en la compagnie du duc de Bour- 
gogne , souper et coucher à Ysselstain ; dimanche , 
1" août, tout le jour à Ysselstain en la compagnie et 
armée du Duc ; mardi, 3 août, idem ; mercredi, 11 
août, départ d! Ammerame ? (peut-être Amsterdam) en 
la compagnie et armée du Duc, dîner, souper et cou- 
cher au logis à Reycham ? ; mardi, 17 août, tout en la 
compagnie et armée du Duc au logis à Deedre ? ; mer- 
credi, l**" septembre, tout le jour en Yost du Duc à 
W^yto?; vendredi, 17 septembre, veille des Quatre- 
Temps, tout le jour en Yost de Monseigneur le duc de 
Bourgogne au logis à Wylx ? < lequel jour fii fait 
le traittié de ceulx des villes de Deventer, Campen, 
ZoUe et autres envers Tévesque d'Utrecht » (2). — 
États journaliers de la dépense de la comtesse de Cha- 
rolais, Isabelle de Bourbon. — Jeudi, 22 juillet,la com- 



(1) Yolande de Bourgogne, fille naturelle du duc Philippe .le 
Bon, mariée à Jean d'Ailly, seigneur de Picquigny, vidame 
d'Amiens. 

(2) Par ce traité ces villes faisaient leur soumission au duc de 
Bourgogne et à son fils naturel David, précédemment évêque 
de Thérouane, et qui était reconnu par elles comme évêque 
d'Utrecht après le désistement de Guisbert de Bréderode. 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



tesse de Charolais et Madame de Ravestain, dîner à 
La Haye, souper et coucher à La Lèe ? ; lundi, 2 août, 
la Comtesse et Madame de Ravestain, tout le jour à 
La L(?e?; vendredi, 6 août, idem; jeudi, 12 août, la 
Comtesse et Madame de Ravestain, dîner, au bateau^ 
souper et coucher à Montfort ; dimanche, 15 août, la 
Comtesse et Madame de Ravestain, tout le jour à 
Gorchum ; mardi, 17 août, dîner au bateau, souper et 
coucher à Heusdam ? ; mercredi, 8 septembre, tout le 
jour à Bruxelles ; vendredi, 11 mars, la comtesse de 
Charolais, Mademoiselle de Bourgogne (1) et madame 
de Ravestain, tout le jour à Bruxelles; jeudi, 14 avril 
1457, idem « etfist ce jour madicte dame la Comtesse 
son mandé >. — Etats journaliers de la dépense du 
dauphin de Viennois, Louis de France, alors réfugié 
auprès du duc de Bourgogne. — Lundi, 18 octobre 
1456, monseigneur le dauphin de Viennois, tout le 
jour à Bruxelles. (Détail de la dépense des divers offi- 
ces : Paneterie = 4 douzaines de pains de bouche, 4 
douzaines de pains de commun. Echansonnerie = vin 
de garnison compté en même temps que celui du Duc. 
Cuisine = un veau, chair de bœuf, 14 livres de 
lard, 4 moutons et demi, 2 cochons, 1 faisan, 3 livres 
de graisse de bœuf, 2 langues de bœuf, 8 perdreaux, 
16 volailles, 4 douzaines d'alouettes, moelle de bœuf, 
1 chapon gras,3 chapons de palier, 40 poules, 15 paires 
de pigeons, un cent d'œufs, 2 fromages de service, le 
plat de four de Monseigneur, 3 autres tartes de cham- 
bellans, la façon de 6 grands pâtés, poteg^em, Sghelles 
de vinaigre, 8 gheUes de verjus , 6 hasselares de bois 
du Duc, charbon de garnison. Fruiterie = néant. 
Écurie = néant. Fourrière = 15 hasselares de bois. 
Total de la dépense de la journée, non compris les 
gages et les garnisons : 20 livres, 6 sols, 9 deniers) ; 
samedi, 30 octobre, le Dauphin tout le jour à Bru- 
xelles. 

B. 3422. (Carton.) — 82 pièces, parchemin. 

tâ59-l4Uft8. — Etats journaliers de la dépense de 
rhôtel du duc de Bourgogne,Philippe le Bon. — Lundi, 
18 avril 1457, le Duc tout le jour à Bruges ; mardi, 26 
avril, tout le jour à L'Écluse, « et ce jour mondit sei- 
gneur a fait délivrer ung frère prescheur pour luy 



(1) La princesse ainsi désignée est Marie de Bourgogne, fille 
de Charles, comte de Charolais et d'Isabelle de Bourbon, qui 
venait de naître à Bruxelles, le 13 février 1457. 



deuxième de personnes ; et aussi a esté délivré à l'oste 
de monseigneur deux plaz de viande » ; samedi, 30 
avril, tout le jour à Bruges ; mardi, 31 mai, tout le 
jour à Bruxelles; dimanche fête de la Pentecôte, 
5 juin, idem, « et ce jour Tabbé d'Afflighem fit le ser- 
vice divin devant mondit seigneur ; avec ce disnèrent 
à Tostel et aux despens d'icellui seigneur, partie du 
povre commun de ceste dicte ville » ; mardi, 14 juin, 
le Duc tout le jour à Anvers « auquel lieu il à fait 
payer sa despence comptant dont il ne veult aucune 
déclaracion icy estre faitte ; et son commun et che- 
vaulx, tout le jour à Brouxelles » ; mercredi, 22 juin, 
le Duc tout le jour à Louvain, < et ce jour mondit 
seigneur fit faire assemblée au bois pour les veneurs »; 
samedi, 25 juin, tout le jour à Louvain ; vendredi, 
1'^ juillet, idem ; samedi, 16 juillet, tout le jour à Lille; 
mardi, 19 juillet, dîner à St-Pol, souper et coucher k 
Hesdin ; mercredi, 20 juillet, tout le jour à Hesdin ; 
jeudi, 21 juillet, idem, < et ce jour mondit seigneur fit 
faire assemblée au bois pour les veneurs, et avec ce 
fit faire deux platz de viande de creue pour aller sou- 
per es fontaines du parc » ; lundi, 25 juillet, idem ; 
jeudi, l**" septembre, le Duc tout le jour à Nivelles, 
« et ce jour mondit seigneur fit faire ung soupper ou 
bancquet où furent l'abbesse (1) et pluseurs damoi- 
selles tant de l'église comme de la ville, et avec ce fit 
faire de creue ii platz de viande pour la délivrance de 
son hostesse » ; samedi, 18 septembre, le Duc tout le 
jour à Bruxelles ; samedi, l**" octobre, idem ; jeudi, 
20 octobre, idem ; mercredi, fête des âmes, 2 novem- 
bre, idem ; vendredi, 18 novembre, souper et coucher . 
à Ath, et le lendemain, dîner tllec ; lundi, 28 novem- 
bre, tout le jour au Quesnoy. — Etats journaliers de 
la dépense de la comtesse de Charolais, Isabelle de 
Bourbon. — Mardi, 19 avril, la comtesse de Charolais, 
Mademoiselle de Bourgogne et Madame de Ravestain, 
tout le jour à Bruxelles; dimanche, 12 juin, idem; 
vendredi, 24 juin, idem; mercredi, 4 janvier 1458, la 
comtesse de Charolais et Madame de Ravestain, tout 
le jour au Quesnoy ; mardi, 28 février, idem. 

B. 3423. (Carton.) — 70 pièces, parchemtn. 

tâ58-t460. — États journaliers de Thôtel du duc 



(1) Marguerite d'Escornais, abbesse de Nivelles, de 1449 à 
1462. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE LHOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 33 



de Bourgogne Philippe le Bon. — Vendredi, 7 juillet 
1458, le Duc dîner et coucher à Grammont ; samedi, 

8 juillet, dîner à Ath, souper et coucher à St-Guillaume 
enHainaut, et le lendemain dîner illec; dimanche, 

9 juillet, souper et coucher au Quesnoy ; samedi, 22 
juillet, le Duc tout le jour à Gand ; vendredi, 4 août, 
tout le jour à Lille; vendredi, 29 septembre, tout le 
jour au Quesnoy ; dimanche, 1*' octobre, idem, « mon- 
seigneur le Comte et madame la Comtesse de Nevers(l), 
tout le jour illec aux despens de mondit seigneur le 
Duc, et ce jour icellui seigneur fist faire ung soupper 
où furent Madame de Gharrolois, mesdits seigneur et 
dame de Nevers, monseigneur le comte d'Étampes, 
Jacques, monseigneur de Bourbon, mademoiselle de 
Bourbon (2), monseigneur Adolphe de Clèves, madame 
sa compaigne (3), ensemble plusieurs autres grans 
seigneurs, chevaliers et escuiers, dames et demoi- 
selles. > (Détail de la dépense des divers offices de 
rhôtel. Paneterie = 36 douzaines de petits pains 
blancs, 38 douzaines de petits pains bruns façon d'ou- 
bliés, moutarde. Échansonnerie = vin de garnison 
compté le 7 août précédent = 4 muids, 3 quartes et 
demie d'hypocras, 20 lots de vin français blanc. Cui- 
sine = 1 poitrine et 3 trumeaux de bœuf, 40 pièces de 
bœuf, 2 autres pièces de bœuf pour faire pâtés, 9 
livres de graisse de bœuf, 78 livres de lard, 3 veaux 
et demi, 5 moutons et demi, 27 épaules de mouton, 
tripes et fraise de veau, pieds et oreilles de porc, 9 
jambes de porc, 6 cochons (de lait), 5 pintes de sain- 
doux, 18 perdrix, 16 volailles, 1 chapon gras, 8 cha- 
pons de palier, 160 poules, 60 paires de pigeons, 2 
fromages de senice, 400 œufs, 3 douzaines et demie 
de petits pâtés tant de chapons, poules, pigeons comme 
de venaison, po?"ee,persil et oignons, sel et lait,8 livres 
de beurre, 12 lots de verjus, 6 lots de vinaigre, 2 
cordes de bois, 15 rasières de charbon, 3 queues d'eau 
douce, verdure, épices d'achat, savoir = 2 livres, 1 
once et demie de safran d'orte, 12 livres de gingembre 



(1) Charles de Bourgogne et Marie d'Albret, comte et com- 
tesse de Nevers. 

(2) Catherine, fille de Jean P% duc de Bourbon et d'Agnès de 
Bourgogne, mariée, à Bruges le 18 décembre 1463, avec Adolphe 
d*Egmond, duc de Gueldre. 

(3) Anne de Bourgogne, fille naturelle du duc Philippe-le-Bon, 
mariée d'abord à Adrien de Borselle, seigneur de Brigdam, 
puis à Adolphe de Clèves, seigneur de Ravestein, second fils 
du duc Adolphe II. 

SÉRIE B. (Nord.) — Tome VIIL 



blanc, 8 livres de cannelle, 5 livres de poivre long, 7 
livres de graine(de Paradis),2 livres de clous de girofle, 
1 livre de noix muscades, 42 livres de sucre de deux 
cuites, 22 livres de sucre de trois cuites avec le salaire 
d'un homme qui a amené ce sucre de Valenciennes au 
Quesnoy. Fruiterie = Cire d'achat, savoir 343 livres 
de cire en torches grandes et petites, chandelles, 
mortiers et cierges, verges et lumignons, 20 livres de 
chandelles de suif, fruit, etc. Total de la dépense dudit 
jour, sans les garnisons : 219 livres, 9 sols, 7 deniers 
obole) ; mardi, 24 octobre, le Duc tout le jour à Mons 
en Hainaut; mardi, 31 octobre, idem; samedi, 18 
novembre, le Duc tout le jour à Hal, « et ce jour mon- 
dit seigneur fist délivrer son hoste de pain, vin et 
viande > ; mardi, 21 novembre, le Duc souper et cou- 
cher à Soignies et le lendemain dmer illec », et ce jour 
mondit seigneur fist faire assemblée au bois par les 
veneurs, et fist délivrer son hoste de pain, vin et 
viande » ; mercredi, 22 novembre, le Duc souper et 
coucher à Mons en Hainaut; jeudi, 23 novembre, 
idem, « et ce jour mondit seigneur fist délivrer deux 
platz de viande pour ses physiciens » ; mardi, 5 décem- 
bre, idem ; vendredi, 15 décembre, le Duc tout le jour 
à Valenciennes, < et ce jour mondit seigneur fist déli- 
vrer ses médecins et physiciens de pain, vin et 
viande » ; lundi, fête delà Nativité de Notre Seigneur, 
le Duc tout le jour à Valenciennes, « et ce jour Téves- 
que de Salubrie, les abbés de St-Amand (1) et de 
St-Jean dudit Valenciennes (2), firent le service divin 
devant monseigneur»; vendredi, 26 janvier 1459, le 
Duc tout le jour à Bruxelles; mercredi, 31 janvier, 
idem ; vendredi, 2 février, fête de la Purification de la 
Vierge, idem ; dimanche, 4 mars, idem, « ot ce jour 
mondit seigneur fist délivrer pain, vin et viande à ung 
frère prescheur pour lui deuxième de personne, et 
avec ce fist faire de creue ung platz de viande pour 
son soupper ». — États journaliers de la dépense du 
comte de Charolais. — Jeudi, 4 janvier 1459, le Comte 
tout le jour à Mons en Hainaut ; mardi, 9 janvier, 
déjeuner à Mons, dîner à Bavai, souper et coucher à 
Quesnoy-le-Comte (3) ; samedi, 13 janvier, dîner au 



(1) Gérard Coustel, abbé de St-Amand, de 1455 à 1470. 

(2) Baudouin de Wast, abbé de St-Oean-Baptiste de Valen- 
ciennes, de 1452 à 1471. 

(3) Le chroniqueur Olivier de la Marche est indiqué dans 
cet état et dans les suivants comme panetier du comte de 
Charolais. 



34 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



Quesnoy, souper et coucher à Avesnes-le-Comte ; 
mardi, 16 janvier, le Comte déjeuner à Marie, dîner à 
Estrées-au-Pont, souper et coucher à Avesnes-le- 
Comte, € ce jour ordonna mondit seigneur faire ung 
plat de creue pour monseigneur le bastard de Bour- 
goingne, messire Simon de Lalaing, monseigneur 
d'Arcy et autres chevaliers et gentilhommes, lesquelz 
ont accompaignié mondit seigneur»; lundi, 22 janvier, 
tout le jour au Quesnoy; lundi, 29 janvier, idem; 
mardi, 20 février, tout le jour à Bruxelles. — États 
journaliers de la dépense de la comtesse de Charolais. 
— Samedi,3 mars 1459, la Comtesse, mesdemoiselles de 
Bourgogne et de Bourbon et madame de Ravestain, 
tout le jour au Quesnoy. 

B. 3424. (Carton.) — 253 pièces, parchemin 

t45ll-t4G0. — Etats journaliers de la dépense de 
rhôtel du ducde Bourgogne, Philippe le Bon. — Samedi, 
31 mars 1459 , le Duc , tout le jour à Bruxelles ; 
dimanche, 8 avril, idem, et ce jour mondit seigneur 
fit faire de creue deux plats de viande ; mardi, l^'mai, 
idem ; vendredi, 1*^ juin, idem ; lundi, 4 juin, le Duc 
tout le jour à Bruxelles , et ce jour mondit soigneur fit 
faire de cretie 7 plats de viande pour « soy festoyer 
aux baings > ; mardi, 26 juin, idem, et ce jour mondit 
seigneur fit faire de creue 4 plats de viande pour 
souper à la fontaine du Parc ; jeudi, 2 août, le Duc 
tout le jour à Bruxelles ; lundi, 6 août, tout le jour à 
Nivelles ; dimanche, 7 octobre, tout le jour à Bru- 
xelles, et ce jour mondit seigneur fit faire de creute un 
plat de viande ; jeudi, 25 octobre, idem, et ce jour 
mondit seigneur fit fesiier le comte de Zaynne (1), 
Jean de la Marck (2) et autres seigneurs d'Allemagne, 
et avec ce fit faire un plat de viande de creue ; mer- 
credi, veille de la fête de Toussaint, 31 octobre, idem ; 
samedi, 3 novembre, le Duc, souper et coucher à 
Notre-Dame de Hal et le lendemain dîner Ulec ; mardi, 
6 novembre, tout le jour à Bruxelles, et ce jour mondit 
seigneur fit faire un plat de viande de creue ; jeudi, 
veille de la fête de St- André, 29 novembre, idem ; 
jeudi, fête de St-Jean TÉvangéliste, 27 décembre, le 



(1) Georges de Sayn, comte de Wittgenstein. Il avait épousé 
Elisabeth de la Marck, fille d'Evrard de la Marck. 

(2) Jean de la Marck, seigneur d*Aremberg et de Sedan, beau- 
frère du précédent. 



Duc tout le jour à Bruxelles, et ce jour Monseigneur 
l'archevêque de Lyon (1) fut aux dépens du Duc ; mardi, 
fête de la Circoncision, 1** janvier 1460, le Duc tout le 
jour à Bruxelles, « et ce jour le suffragant de Tévesque 
de Cambray (2) fist le service divin devant mondit 
seigneur, et fust aux despens d'icellui seigneur mon- 
seigneur l'arcevesque de Lyon » ; dimanche, fête des 
Rois, 6 janvier, le Duc tout le jour à Bruxelles, « mon- 
seigneur l'arcevesque de Lyon tout le jour Ulec aux 
despens de Monseigneur, et ce jour l'abbé deSt-Guil- 
lain fist le service divin devant mondit seigneur, et, 
avec ce, icellui seigneur fist faire de creue vni plats de 
viande pour soy festoyer au soupper en la ville » ; 
mardi, 29 janvier, le Duc tout le jour à Bruxelles, 
« monseigneur l'arcevesque de Lyon tout le jour illec 
aux despens de mondit seigneur, et cedit jour mondit 
seigneur le Duc donna à disner aux ambaxadeurs du 
Roy de France estans devers lui, et, avec ce, il fist 
faire de creue deux platz de viande »; vendredi, 
15 février, tout le jour à Bruxelles ; dimanche, 2 mars, 
idem ; mardi, 4 mars, le Duc dîner et coucher à Mbns 
en Hainaut et ce jour fut fait de or eue un plat de 
viande pour la délivrance do l'hôte de mondit sei- 
gneur; mercredi, 5 mars, monseigneur de Groy, 
partie des officiers et chevaux de corps de monsei- 
gneur et autres de son écurie, tout le jour à Bruxelles; 
jeudi, 6 mars, le Duc tout le jour au Quesnoy ; ven- 
dredi, 28 mars, tout le jour à Bruxelles , -« et ce jour 
fut délivré de pain, vin et viande ung frère prescheur 
pour lui deuxième de personnes » ; dimanche, 30 mars, 
le Duc dîner et coucher à Vilvorde ; lundi, 31 mars, 
dîner et coucher à Bruxelles ; jeudi, 3 avril, tout le 
jour à Bruxelles, € et ce jour fut délivré de pain, vin 
et viande ung frère prescheur pour lui deuxième de 
personnes >; jeudi a&5o/w^ (jeudi saint), 10 avril, le 
Duc tout le jour à Bruxelles, « et ce jour mondit 
seigneur fist faire le mandey aux povres, et icellui jour 
l'abbé de Villers fist le service divin devant mondit 
seigneur, et, avec ce, fut délivré de pain, vin et viande 
ung frère prescheur pour lui deuxième de personnes». 



(1) Charles, fils du duc Charles de Bourbon et d'Agnès de 
Bourgogne, pourvu de Tarchevêché de Lyon, en 1446, à Tâge de 
12 ans, légat d'Avignon, en 1466, cardinal, en 1476, évêque de 
Clermont, en 14T7. Prélat guerrier dont la devise était : ne peur, 
n'espoir. 

(2) Frère Hugues Tournet, évêque in partibus de Dagno, 
sufllragant de Cambrai pendant la prélature de Jean de Bour- 
gogne, fils naturel du duc Jean Sans Peur. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE UHOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 35 



— États journaliers de la dépense du comte de Cha- 
rolaîs. — Mardi, 27 mars 1459, le comte de Charolais 
tout le jour à Gorkum ; lundi, 2 avril , partir de 
Dordrecht, monter sur ses bateaux^ déjeuner, dîner 
illec, souper et coucher à Ohiervliet? \ mardi, 3 avril, 
tout le jour à Ghiervliet ? ; vendredi, 6 avril, idem ; 
samedi, 7 avril, partir de Ghiervliet f^ monter es 
bateaux, dîner à S'gravezani ?, souper et coucher à 
La Brièle ; dimanche, 8 avril, tout le jour à La Brièle 
à l'hôtel de Monseigneur d'Ostrevant (1), < auquel lieu 
a esté festoyé et deffroyé par ledit sire d'Ostrevant » ; 
vendredi, 13 avril, départ de Ohiervliet ?, monter es 
bateaux pour passer à Anvers, déjeuner, dîner, souper 
et coucher en icôMte (bateaux) ; samedi, 14 avril, le 
Comte dîner et souper sur ses bateaux et coucher à 
Anvers ; dimanche, 15 avril, dîner à Anvers, souper 
et coucher à Malines ; samedi, 21 avril, tout le jour à 
Bruxelles ; mardi, 8 mai, tout le jour au Quesnoy ; 
dimanche, 3 juin, idôm; vendredi, 15 juin, dîner au 
Quesnoy, souper et coucher à Valencionnes ; samedi, 
30 juin, tout le jour à Valenciennes. — États journa- 
liers de la dépense de la comtesse de Charolais. — 
Samedi, 31 mars 1459, la Comtesse, mesdemoiselles 
de Bourgogne et de Bourbon et madame de Ravestain, 
tout le jour au Quesnoy ; samedi, 3 avril, idem ; mardi, 
1* mai, idem ; samedi, 23 juin, la Comtesse, made- 
moiselle de Bourbon et madame de Ravestain, tout le 
jour à Valenciennes ; dimanche, 1*' juillet, idem ; mer- 
credi , 4 juillet, tout le jour au Quesnoy; jeudi, 
5 juillet, tout le jour à Valenciennes ; samedi, 7 juillet, 
dîner à Valenciennes, souper et coucher à St-Ghislain; 
dimanche, 8 juillet, dîner à St-Ghislain, souper et 
coucher à Ath ; lundi, 9 juillet, dîner à Ath , souper et 
coucher à Grammont ; mardi, 10 juillet, dîner à Leu- 
nicke (Leunicke St-Martin ou Leunicke St-Quentin, 
Brabant), souper et coucher à Bruxelles ; mercredi, 
11 juillet, tout le jour à Bruxelles; jeudi, 2 août, 
idem ; dimanche, 5 août, dîner à Nivelles, souper à 
Genappe et coucher à Nivelles ; mardi, 7 août, dîner à 
Nivelles, souper et coucher à Bruxelles ; vendredi, 
10 août , dîner à Bruxelles , souper et coucher à 
Malines ; mardi, 14 août, dîner à Malines, souper et 



(1) François de Borselen, stathouder de Hollande, troisième 
mari de Jacqueline de Bavière, créé comte d'Ostrevant et 
chevalier de la Toison d'Or, par le dac Philippe le Bon à la 
saite de la cession que Jaccpieline de Bavière lui avait faite de 
ses États. 



coucher à Bruxelles ; vendredi , 17 août , dîner à 
Bruxelles, souper et coucher à Notre-Dame de Hal ; 
dimanche, 19 août, dîner à Bavai, souper et coucher 
au Quesnoy ; lundi, 24 septembre, la Comtesse, mes- 
demoiselles de Bourgogne (1) et de Bourbon , madame 
de Ravestain, tout le jour au Quesnoy; lundi, 1" oc- 
tobre, idem ; mercredi, 17 octobre, idem ; vendredi, 
19 octobre, la Comtesse, mademoiselle de Bourbon et 
madame de Ravestain, dîner au Quesnoy, souper et 
coucher au Câteau-en-Gambrésis ; samedi, 20 octobre, 
dîner à Bohain, souper et coucher à St-Quentin ; mer- 
credi, 24 octobre, tout le jour à St-Quentin ; vendredi, 
26 octobre, idem ; mardi, 30 octobre, dîner à Beaure- 
voir, souper et coucher à Cambrai ; mercredi, 31 oc- 
tobre, tout le jour à Cambrai ; jeudi, 1" novembre, 
idem ; dimanche, 3 novembre, la Comtesse, mesde- 
moiselles de Bourgogne et de Bourbon et madame de 
Ravestain, tout le jour au Quesnoy ; mercredi , 21 no- 
vembre , dîner au Quesnoy, souper et coucher à 
Valenciennes, « et cedit jour madite dame flst faire 
ung plat de crue » ; vendredi, 23 novembre, tout le 
jour au Quesnoy ; mercredi, 12 décembre, idem ; ven- 
dredi, 14 décembre, la Comtesse, mesdemoiselles de 
Bourgogne et de Bourbon et Madame de Ravestain, 
dîner au Quesnoy, souper et coucher à Bavai, « et 
cedit jour madicte dame âst faire trois plats de viande 
de cr^e pour monseigneur Tarcevesque de Lion, frère- 
de madicte dame » ; dimanche, 16 décembre, tout le 
jour au Quesnoy. 

B. 3425. (Carton.) — 112 pièces, parchemin. 

iJimi-t 4e t. — États journaliers de la dépense de 
rhôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Lundi, 
21 avril 1460, le Duc tout le jour à Bruxelles ; ven- 
dredi, 5 septembre, idem ; samedi, 13 septembre , 
idem, « et ce jour monseigneur le Duc fit faire assem- 
blée au bois par les veneurs et aussi fit faire de cj^eu^ 
un plat de viande ; vendredi, 31 octobre, tout le jour 
à Bruxelles ; dimanche, 9 novembre, idem ; mardi, 11 
novembre, jour de fête St-Martin, idem, « et ce jour 
mondit seigneur festia et donna à soupper en l'ostel du 
chancellier de Brabant aux dames et damoiselles de 
ceste ville, et après soupper le bancquet où estoyent 



(1) Marie de Bourgogne paraît n'avoir pas accompagné sa 
mère dans le voyage qa'elle fit de juillet à septembre à 
Bruxelles, et être restée au Quesnoy pendant ce laps de temps. 



36 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



messeigneurs le duc de Clèves, Jacques monseigneur 
de Bourbon, l'enfant de Wistemberck (1), le conte de 
Blanckenain, le comte de Salm (2) et plusieurs autres 
chevaliers et escuiers de l'ostel de mondit seigneur ». 
(Détail de la dépense de chaque office : Paneterie = 
31 douzaines de petits pains blancs, 43 douzaines de 
pains bruns, façons d'oubliés, moutarde, crème douce, 
ÎTromages molez^ cresson et salade. Echansonnerie = 
3 muids, 13 setiers de vin de garnison ; une pièce de 
vin du Rhin valant 1 muid, 13 setiers, 9 quartes d'hy- 
pocras. Cuisine = une poitrine de bœuf, 4 pièces de 
bœuf, un b'umeau de bœuf, chair et graisse, 2 veaux 
et demie, 43 livres de lard, 3 moutons, 21 épaules de 
mouton, 4 livres de moelle de bœuf, 4 langues de 
porc, 6 douzaines et demie d'andouilles, saucisses et 
boudins, 3 cochons, 24 pintes de saindoux, pieds de 
porc, tripes et pieds de veau à faire gelées, un butor, 
3 oies, 12 oiseaux de rivière, 4 connm5, 22 perdrix, 32 
volailles, 7 chapons de palier, 127 povUailleSj 16 paires 
de pigeons, 18 fromages de service, 350 œufs, 18 petits 
pâtés, 21 grands pâtés, 9 fusils et 4 fleurs de lis (3), 12 
quartes de fleur (farine), choux, pois, persil et oignons, 
sel et lait, 1 cent de coings, un cent et demi de poires, 
6 lots de crème, 6 livres de beurre frais, pots de terre 
telle, cuillers et ramons (balais), 6 gheltes de 
verjus, 4 gheltes de vinaigre, 3 anguilles à renverser, 
6 anguilles de rôt, sorets, 12 hastellaires de bois, 5 
muids de charbon, pain et cervoise donnés aux enfants 
qui ont tourné le rôt, 15 connins (lapins) et 11 perdrix 
de garnison, verdure, épices. Fruiterie = cire de gar- 
nison 24 livres en torches grandes et petites, en chan- 
delles, 3 livres, 7 onces, 26 livres de chandelles de 
suif, oranges, limons et olives, 8 livres d'amandes, 
poires et nèfles, poires de garnison. Écurie = 12 livres, 
14 sols, 4 deniers pour la journée entière de 109 che- 
vaux du corps de monseigneur et autres de son écurie 
à 2 sols, 4 deniers par jour par cheval et 24 surcroix 
(picotins). Fourrière = Aumônes = 10 sols; tourteaux 
à falots, louage de 35 lits, 50 hastellaires de bois, 3 
quarterons de bourrée. Somme de ladite journée, sans 
compter les garnisons = 223 livres, 5 sols, 8 deniers 

(1) Éberhard, fils aîné du comte de Wurtemberg Ulric V, 
devint lui-même duc de Wurtemberg en 1496, à la mort de son 
cousin Éberbard V le Barbu. Ce prince passa, en eifet, sa jeu- 
nesse à la cour du duc Philippe le Bon. 

(2) Jean VII, comte de Salm. 

(3) Probablement pâtisseries en forme de fusils ou briquets de 
Bourgogne et de fleurs de lis. 



maille) ; lundi, 17 novembre, le Duc, tout le jour à 
Bruxelles ; jeudi, 20 novembre, idem, « et ce jour mon 
dit seigneur fit faire de creue deux platz de viande 
pour soy festoyer aux bains où estoient monseigneur 
le duc de Clèves et plusieurs autres chevaliers de 
Fostel de mondit seigneur > ; mardi, 30 décembre, 
idem, « et ce jour mondit seigneur fit faire de creue 
trois platz de viande pour soy festoyer en son hostel 
de le Nouhe4ez ledit Brouxelles » ; samedi, 31 jan- 
vier 1461, tout le jour à Bruxelles; lundi, 2 février, 
idem ; dimanche, 15 février, idem, « et ce jour mondit 
seigneur fit faire ung banquet auquel furent monsei- 
gneur de Liège (1), monseigneur d'Estampes, monsei- 
gneur Adolphe de Clèves, Jacques, monseigneur de 
Bourbon, mademoiselle de Bréda, madame de Berghes 
et les dames et demoiselles de ladite ville, et, avec ce, 
flst délivrer de pain,vin et viande ung frère prescheur»; 
mardi, 17 février, le Duc tout le jour à Bruxelles avec 
les mêmes ; mardi, 24 février, idem. — États jour- 
naliers de la dépense du comte de Charolais. — Samedi, 
17 mars 1460, le Comte tout le jour à Middelbourg ; 
mercredi, 16 octobre, tout le jour à Conflans. — États 
journaliers de la dépense de la Comtesse de Charolais. 
— Lundi, 19 mai 1460, la Comtesse et Mademoiselle de 
Bourbon, tout le jour à La Haye ; mardi, 27 mai, dîner 
à La Quoymaye'i , souper et coucher à Zéricsée; 
mercredi, 28 mai, dîner à Zéricsée, souper et coucher à 
Middelbourg; lundi. 2 juin, dîner à Middelbourg, 
souper et coucher à La Vere ; jeudi, 5 juin, dîner à 
Middelbourg, souper et coucher à Zeubourg ? ; ven- 
dredi, 6 juin, dîner à Zewôowrflr, souper et coucher à 
Middelbourg; mercredi, 2 juillet, tout le jour à Mid- 
delbourg; dimanche, 6 juillet, tout le jour à Anvers, 
« ce dit jour ma dite dame ordonna ung plat de viande 
pour les médecins de Monseigneur»; mardi, 15 juillet, 
la Comtesse et Mademoiselle de Bourbon, tout lo jour 
à Bruxelles ; samedi, 19 juillet, tout le jour à Bruxelles, 
« et cedit jour madicte dame ordonna trois plats do 
viande à cause de la nuyt des noepces de Anne (2), 
bastarde de Bourgogne ». (Détail de la dépense du- 
dit jour). Paneterie = 36 grands pains de bouche, 3 



(1) Louis de Bourbon, petit fils du duc Jean Sans Peur par sa 
mère Agnès de Bourgogne. 

(2) Anne, fille naturelle du duc Philippe le Bon, mariée : 1® à 
Adrien de Borselle, seigneur de Brigdam; 2<* à Adolphe de 
Clèves, seigneur de Ravestein. Il s'agit ici de son premier ma- 
riage. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 37 



douzaines et demie de pains bis, gaufres. Échansou- 
nerie = 37 lots de vin de garnison. Cuisine = 2 bro- 
chets à fendre, 2 brochets à tronçonner, 6 lancerons^ 
9 carpes, 1 cent d'écrevissos, un barbeau, perches et 
vaudoises, 5 rougets, 6 plies et butequins, 6 paires de 
soles, un demi-saumon, harengs, 7 quarterons d'œufs, 
2 fromages de service, la façon de 4 pâtés de poisson, 
4 tartes, poiageries^ 10 livres de beurre, pois vers, 
1 lot et demi de crème, 4 lots de verjus et de vinaigre, 
6 haisidles de bois, un sac et demi de charbon, ver- 
dure. Fruiterie = cire de garnison en 3 petites torches 
et en un flambeau, en chandelles de cire et dèchiet do 
cierges, fruits, 2 livres et demie de chandelles de suif. 

r 

Ecurie = 40 sols pour la journée de 20 chevaux. 
Fourrière = 5 /wï/5teWes de bois, un demi-quarteron de 
fagots, le louage de deux cuves baignoires^ d'une 
chaudière, de 4 paires de draps et salaire d'un homme 
qui a aidé à faire un bain pour madite dame. Total 
de la dépense dudit jour = 46 livres, 16 sols, 1 denier). 
Vendredi, 1" août, la Comtesse et Mademoiselle de 
Bourbon, tout le jour à Bruxelles ; mercredi, 20 août, 
dîner k Soignies, souper et coucher à Mons en Hainaut; 
mardi, 26 août, tout le jour à Valenciennes ; jeudi, 11 
septembre, dîner à Valenciennes, souper et coucher à 
Haspre ; vendredi, 12 septembre, tout le jour à Haspre; 
samedi, 13 septembre, dîner à Haspre, souper et cou- 
cher au Quesnoy ; dimanche, 14 septembre, tout le 
jour au Quesnoy; mardi, 21 octobre, la Comtesse, 
Mesdemoiselles de Bourgogne et de Bourbon, tout le 
jour au Quesnoy ; jeudi, 23 octobre, idem, « cedit jour 
madite dame ordonna de creue ung plat de viande 
pour les baignières» ; mercredi, 5 novembre, dîner à 
Notre-Dame des Quartes (1), souper et coucher au 
Quesnoy ; dimanche, 9 novembre , la Comtesse et 
Mademoiselle de Bourbon, tout lejour à Valenciennes; 
vendredi, 21 novembre, idem ; mardi, 25 novembre, 
idem, « et cedit jour madicte dame ordonna de creue 
trois plats de viande pour les flanchailles de Ysabeil 
de Fransies > ; dimanche, 14 décembre, tout le jour à 
Soignies ; mardi, 16 décembre, dîner à Soignies, sou- 
per et coucher à St-Ghislain ; dimanche, 21 décembre, 
la Comtesse,mesdemoiselles de Bourgogne et de Bour- 
bon, tout le jour au Quesnoy, « cedit jour ma dite 
dame ordonna de creue ung plat de viande » ; jeudi, 
1* janvier 1461, tout lejour au Quesnoy. — États delà 



(1) Quarte, dépendance de la commune de Pont-su r-Sambre, 
canton de Berlaimont, arrond. d^Avesnes (Nord). 



dépense du sire de Croy, comte de Porcien. — Dimanche, 
14 septembre 1460, monseigneur de Croy, comte de 
Porcien, dîner à Malines, souper et coucher à Anvers, 
aux dépens du duc de Bourgogne, < auquel lieu d'An- 
vers il est allé avec les gens du grant conseil, par l'or- 
donnance et commandement de mondit seigneur le 
Duc, pour illecques besoingnier avec les gens des trois 
estatsde Hollande, Zellande et autres des pays do 
mondit seigneur le Duc pardelà, et ce jour furent déli- 
vrez de pain, vin et viande les hostes de mondit sei- 
gneur de Croy tant audit Malines comme audit Anvers»; 
jeudi, 18 septembre, le môme tout le jour à Anvers, 
aux dépens du Duc, pour le même motif et dans les 
mêmes conditions. 

B. 3426. (Carton.) — 147 pièces, parchemin. 

i4at-t4e9. — États journaliers de la dépense de 
rhôtolduducde Bourgogne, Philippe le Bon. — Samedi, 
11 avril 1461 le Duc tout lejour à Bruges ; dimanche, 
26 avril, tout le jour à St-Omer; mardi, 28 avril, 
idem, « et ce jour fut aux despens de mondit seigneur 
ung chevalier qui est au duc de Milan, nommé mes- 
sire Prosper de Carnulgy » ; vendredi, 8 mai, idem ; 
dimanche, 10 mai, idem, « et ce jour monseigneur ôst 
ung bancquet en Tostel de ladite ville où furent mon- 
seigneur de Charrolois, monseigneur de Clèves, mon- 
seigneur d'Estampes, monseigneur de Ravestain, Jac- 
ques, monseigneur de Bourbon, Tenfiant de Wistem- 
berc, nng chevalier qui est au duc de Milan, nommé 
messire Prosper de Carnulgy et plusieurs autres 
chevaliers et escuiers et les dames et damoiselles de 
ladite ville. » (Détail de la dépense de chaque ofSce. 
Paneterie. Pain d'achat = 48 douzaines de petits pains 
blancs, 48 douzaines de petits pains bruns, façon 
d'oubliés, 3 livres de beurre frais, herbellettes à faire 
salade, moutarde, 3 douzaines d'angelots (sorte de 
pâtisserie), 15 pots de crème de Morbecque, transport 
du pain et du cofiFre renfermant le linge de table de 
l'hôtel du Duc à l'Hôtel de ville. Échansonnerie = 
Vin de garnison du 8 mars au 11 mai: 414 lots, me- 
sure de Lille, faisant, à la jauge française, 6 muids, 7 
setiers et demi, 24 quartes d'hypocras, 9 quartes de 
Malvoisie dont il a été fait l'hypocras pour ledit ban- 
quet « duquel monseigneur fii servy du premier», 
transport de deux poiusons de vin de Beaune à l'Hôtel 
de ville. Cuisine = 1 poitrine de bœuf, 5 pièces de 
bœuf, 1 trumeau de bœuf, 7 livres de graisse, 5 livres 
de lard à larder, 15 livres à poiaigier^ 11 veaux, 4 



38 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



moutons, 30 épaules de mouton, pieds de veau pour 
gelée, soppittes de veau, 3 livres de moelle de bœuf, 
4 cochons, 6 pintes de saindoux, 3 paons, 21 che- 
vreaux, 2 lièvres, 3 lapins, i2 chapons gras, 24 cha- 
pons de palier, 6 douzaines d'étourneaux, 12 hérons, 
450 poiUailles, 130 paires de pigeons, 700 œufs, 3 
fromages de service, 2 douzaines de petits pâtés, 55 
grands pâtés de chapon et de venaison, 24 plats de 
fleurs de lis, 6 quartes de farine, polagetne, sel et 
lait, 18 livres de beurre frais, 8 lots de crème, 200 
poires , pots , telles et cuillers , herhelettes , épi- 
nards et porèe pour tourteaux, 28 lots de verjus, 
10 lots de vinaigre, 3 quartes de pdsques, 18 sacs de 
charbon, cruches, pots de terre et verdure, 12 cha- 
pons, 12 faisans, 12 hérons et 12 oisons, donnés et 
présentés au Duc par les bonnes gens de St-Omer, 
pain et cervoise pour les compagnons. Fruiterie = 
32 livres, 2 onces de cire en torches, 4 livres, 7 onces, 
idem, en chandelles, 32 livres de chandelles de suif, 
fruit, 12 livres de câpres, un lot d'huile. Le détail des 
autres offices manque) ; dimanche, 31 mai, fête et 
solennité de la Ste-Trinité, le Duc tout le jour à 
St-Omer, c et ce jour monseigneur Fabbé de Saumet* 
au Boz (Samer-au-Bois) fist le service divin devant 
mondit seigneur ; et ce jour icellui seigneur flst faire 
de crewe trois plas de vyande»; dimanche, 7 juin, 
toutlejour à St-Omer, « et ce jour mondit seigneur 
fist faire ung plat de crue > ; mercredi, 10 juin, le 
Duc dîner à St-Omer, souper et coucher aux dépens 
du sire de Groy en la place et forteresse de Renty ; 
jeudi, 11 juin, dîner en la place et forteresse de Renty, 
souper et coucher à Hesdin; mardi, 30 juin, tout le 
jour à Hesdin, « et ce jour mondit seigneur fist déli- 
vrer de pain, vin et viande le chastellain de son chas- 
tel dudit Hesdin » ; dimanche, 5 juillet, tout le jour à 
Hesdin ; mardi, 28 juillet, le Duc tout le jour à Lille ; 
samedi, 1"" août, tout le jour à Avesnes-le-Comte (1) ; 



(1) Le duc de Bourgogne s'était rendu à Avesnes pour y 
recevoir le dauphin Louis qui venait d'apprendre la nouvelle de 
la mort du roi Charles Vil. C'est à Avesnes, le dimanche 3 août 
1461, qu'après avoir assisté au service funèbre célébré dans 
l'église St-Nicolas à la mémoire de son père, le Dauphin fut 
proclamé roi sous le titre de Louis XI. Il repartit le lendemain 
dans la matinée pour Laon, accompagné jusqu'à Étrœungt par 
le Duc. Il est regrettable que l'état journalier du 3 août ne nous 
soit pas parvenu. Il aurait donné de curieux détails sur le grand 
banquet offert ce jour-là par le Duc à son nouveau souverain. 
La dépense de la journée du 1" août s'éleva avec les gages, 
mais sans les provisions, à 386 livres, 14 sols, 7 deniers ; celle 
du 4 août à 1440 livres, 8 deniers. 



samedi, 8 août, tout le jour à St-Quentin, € et ce jour 
y eust ung plat de crue, et, avec ce, fist délivrer de pain 
vin et viande Teste de mondit seigneur » ; samedi, 
22 août, tout le jour à Meaux ; samedi, 9 janvier 1462, 
le Duc tout le jour à Bruxelles ; dimanche, 17 janvier, 
idem ; mercredi, 27 janvier, idem, « et ce jour mondit 
seigneur fist délivrer de pain, vin et vyande ses méde- 
cins et les deux petis bastards de Bourgoingne » (1) ; 
dimanche, 28 janvier, idem, « et ce jour mondit sei- 
gneur fist délivrer de pain, vin et vyande ses méde- 
chins et cirurgiens et maistre Jehan Loys, frère pres- 
cheur, et, avec ce, fist faire de creue ung plat de 
vyande > ; mercredi, 10 mars, idem, < et ce jour mon- 
dit seigneur fist festoyer les ambassadeurs du Roy (2) 
en son hostel . de Saint-Josse-lez-ledit-Bruxelles, et, 
avec ce, fist délivrer de pain, vin et vyande ses méde- 
cins et cirurgiens et ung frère prescheur » ; dimanche, 
jour de Pasques fleuries, 11 avril, idem, « et ce jour le 
suffragant del'évesque de Cambray fist le service divin 
devant mondit seigneur, et, avec ce, fist délivrer de 
pain, vin et viande ses médecins cirurgiens et aussi 
ung frère prescheur, et y eust cedit jour ung plat de 
crue > ; mardi, 13 avril, idem, « et ce jour fist mondit 
seigneur délivrer de pain, vin et viande ses médecins 
et cirurgiens et aussi ung frère prescheur ; et cedit 
jour fist lestier mondit seigneur le grant prieur d'Al- 
maigne, le commandeur d'Utrecht et autres de leur 
ordre ». — États journaliers de la dépense de l'hôtel 
du comte de Charolais. — Dimanche, fête de la Trinité, 
31 mai 1461, le comte de Charolais, tout le jour à 
St-Omer ; mercredi, 3 juin, dîner à Aire, souper et 
coucher à St-Omer ; samedi, 6 juin, tout le jour à 
St-Omer; vendredi, 12 juin, tout lejour à Hesdin; 
mardi, 6 octobre, dîner au Grand-Pavillon, souper et 
coucher à Troyes ; jeudi, 8 octobre, dîner à Troyes, 
souper et coucher à Bar-sur-Seine ; jeudi, 22 octobre, 
dîner à Mont-Roland, souper et coucher à Dole ; jeudi, 



(1) Le duc Philippe le Bon n'eut pas moins de 15 enfants 
naturels tant fils que filles. Les deux bâtards dont il est ques- 
tion ci-dessus, paraissent devoir être Jean, qui devint prévôt de 
St-Omer, et Baudouin, chef de la branche des seigneurs de 
Fallais et de Brédam.Au mois de février 1462,1e Duc était tombé 
gravement malade ; c'est ce qui explique la présence à sa cour 
de nombreux médecins qui finirent par le délivrer de tout 
danger. 

(2) Les ambassadeurs du nouveau roi de France Loois XL 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 39 



29 octobre, tout le jour à Lyon-le-Saulnier (Lons-le- 
Saunier); mardi, 3 novembre, dîner à Chalon-sur- 
Saône, souper et coucher à Beaune; mercredi, 4 
novembre, dîner à Beaune, souper et coucher au 
château de Couches; jeudi, 5 novembre, dîner au 
château de Couches, souper et coucher à Autun; 
samedi, 7 novembre, départ d'Autun, dîner à Linsy ?, 
souper et coucher à Bourbon-Lancy ; dimanche, .8 
novembre, dîner à Bourbon-Lancy, souper et coucher 
à Moulins en Bourbonnais; mardi, 10 novembre, 
tout le jour à Moulins, aux dépens du duc de Bourbon ; 
lundi, 30 novembre, tout le jour à Tours en Touraine ; 
jeudi, 3 décembre, dîner à Sainte-Catherine de Fur- 
fcois?, souper et coucher à Monbazon; mercredi, 9 
décembre, tout le jour à Tours en Touraine ; samedi, 
12 décembre, tout le jour à Amboise ; mardi, 22 dé- 
cembre, déjeuner à Neufchâtel, dîner à Blangy en 
Normandie, souper et couchera Abbeville; dimanche, 
27 décembre, tout le jour à Aire ; mercredi, 31 mars 
1462, le comte de Charolais partir de Roterdam, dîner 
à Delft, souper et coucher à La Haye en Hollande. — 
États de la dépense de la comtesse de Charolais. — Ven- 
dredi, 10 juillet 1461, la Comtesse et mesdemoiselles 
de Bourgogne et de Bourbon, tout le jour au Quesnoy; 
mercredi, 5 août, idem, « et cedit jour madite dame 
ordonna deux plats de viande de crue pour festoyer 
monseigneur de Beaujeu »; samedi, 8 août, idem, 
« et cedit jour madite dame ordonna quatre platz de 
viande de crue pour festoyer monseigneur de Bour- 
bon, monseigneur l'archevêque de Lion, monseigneur 
de Beaujeu et Jacques, monseigneur de Bourbon, 
frères de madicte dame > ; mercredi, 29 août, tout le 
jour au Quesnoy ; samedi, 5 septembre, idem ; ven- 
dredi, 11 septembre, la Comtesse et mademoiselle de 
Bourbon, dîner à Soignies, souper et coucher à Notre- 
Dame de Hal ; vendredi, 18 septembre, tout le jour à 
Anvers>; mardi, l*' décembre, tout le jour à Aire, 
< cedit jour madicte dame ordonna de crue quatre 
plats de viande pour festoyer monseigneur de Lion, 
monseigneur de Liège et monseigneur Jacques de 
Bourbon, frères de madicte dame » ; vendredi, 4 dé- 
cembre, idem, idem; jeudi, 17 décembre, tout le jour 
àStrOmer; vendredi, 1*' janvier 1462, tout le jour à 
Aire ; lundi, 11 janvier, dîner à Douai, souper et cou- 
cher à Lallaing, < et cedit jour le sire de Lallaing fes- 
toya madite dame et lui donna à souper audit lieu » ; 
jeudi 14 janvier, la Comtesse, mesdemoiselles de 
Bourgogne et de Bourbon, tout le jour au Quesnoy. 



B. 3427. (Carton.) — • 151 pièces, parchemin. 

i4e9-i4G8. — États journaliers de la dépense do 
rhôtel du duc do Bourgogne, Philippe le Bon.— Mardi, 
27 avril 1462, le Duc tout le jour à Bruxelles ; lundi, 
3 mai, idem ; samedi, 29 mai, idem ; mardi, 15 juin, 
idem, € et fist délivrer ce jour de pain, vin et viande, 
ses médechins et cirurgiens ; et ce jour fist faire mon- 
dit seigneur assemblée au bois où furent messeigneurs 
Jacques do Bourbon, le petit Wistemberg et plusieurs 
autres de Tostel de mondit seigneur, pour accompai- 
gner les ambassadeurs du duc de Zax, qui furent cedit 
jour à la chasse > ; vendredi, 9 juillet, le Duc tout le 
jour à Bruxelles ; mercredi, 4 août, idem ; vendredi, 
13 août, idem ; jeudi, 19 août, le Duc tout le jour 
à la Veure ; jeudi, 26 août, idem ; vendredi, 27 août, 
idem, < et ce jour mondit soigneur festoya en son dit 
hostel, le conte de Marie, le sire de Russy, son frère 
et pluiseurs chevaliers et escuiers ; et demeura partie 
du commun de Tostel de mondit seigneur à Bruxelles >; 
lundi, 13 septembre, le Duc tout le jour à Bruxelles, 
« et ce jour fist mondit seigneur faire ung plat de 
crue > ; mardi, 12 octobre, idem, < et ce jour fut aux 
despens et en Tostel de mondit seigneur, madame la 
duchesse de Clèves, sa seur > ; dimanche, 17 octobre, 
idem, € et ce jour furent aux despens et en Tostel de 
mondit seigneur, mesdames les duchesses de Bourbon 
et de Clèves ; et, avec ce, fist faire ung bancquet ou 
estoient madame la duchesse de Bourgoingne, mesdites 
dames de Bourbon et de Clèves, madame la comtesse 
de Charolais et mesdemoiselles de Bourbon, seurs de 
madite dame de Charolois, monseigneur le duc de 
Clèves, Tarchevosque de Lyon, monseigneur Jacques 
de Bourbon, monseigneur Adolf de Clèves, le filz de 
Wittomberg et plusieurs chevaliers, escuiers, dames 
et damoiselles et leurs gens » ; jeudi, 2 décembre, le 
Duc, tout lejour à Bruxelles, « et ce jour furent en 
Tostel et aux despens de mondit seigneur, madame la 
duchesse de Bourbon et mosdamoiselles ses filles ; et 
cedit jour mondit seigneur fist faire de creue ung plat 
de viande > ; mardi, 4 janvier 1463, le Duc, tout lejour 
à Bruxelles, « et ce jour furent en Tostel et aux des- 
pens de mondit seigneur, madame la duchesse de 
Bourbon et mosdamoiselles ses filles, et aussi fist déli- 
vrer de pain, vin et viande, les deux petiz bastars de 
Bourgoingne » ; dimanche, 23janvier, idem, idem, « et, 
avec ce, on fist faire de creue III platz de viande > ; 
dimanche, 6 février, idem, idem ; vendredi, 11 février, 
le Duc, dîner, souper et coucher à Vilvordo, « et ce 



40 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



jour furent aux despens de mondit seigneur, madame 
la duchesse de Bourbon et mesdamoiselles, ses filles ; 
et aussi furent délivrez de pain, vin et viande les ma- 
ronniers des bateaulx de mondit seigneur, de madicte 
dame et ceulx de leurs cuisines et offices ; et, avec ce, 
mondit seigneur fîst faire de creue deux platz de 
viande > ; samedi, 12 février, le Duc, dîner en son 
bateau, souper et coucher à Malines: dimanche, 13 
février, tout le jour à Malines , mardi, 15 février,dîner 
en son bateau, souper et coucher à Themsith (Tamise). 
— Etats journaliers de la dépense du comte de Charo- 
lais,Charles de Bourgogne.— Dimanche, 9 mai 1462,1e 
comte de Charolais, tout le jour à La Haye en Hollande ; 
* et cedit jour furent fais six platz de vyande pour le 
banquet que mondit soigneur fist préparer aprez le 
qieu des frances barres que, en icelui jour, mondit 
seigneur fist faire et tenir audit lieu de La Haye » ; 
dimanche 16 mai, le Comte tout le jour à La Haye et le 
lendemain départ pour Malines et Bruxelles ; mardi, 
18 mai, départ de Roterdam, souper et coucher es bor 
teaux sur la mer ; mercredi, 19 mai, dîner es bateaux 
sur la mer, arrivée à Anvers, souper et coucher iîlec ; 
samedi, 3 juin, tout le jour au Quesnoy-le-Comte ; 
samedi, 31 juillet, dîner, souper et coucher à Anvers ; 
lundi, 2 août, dîner à Oosterwych^ souper et coucher 
à Bois-le-Duc; samedi, 7 août, dîner à GoHnchem, 
souper et coucher à Dordrecht ; mardi, 17 août, tout le 
jour à La Haye ; samedi, 28 août, tout le jour à Oorin- 
chem; samedi, 3 septembre, tout le jour à La Haye ; 
vendredi, 24 septembre, tout le jour à Zérîcxée ; 
samedi, 2 octobre, tout le jour à Bruges ; samedi, 30 
octobre, tout le jour à Bruxelles ; mercredi, 3 novem- 
bre, idem ; mercredi, 1" décembre, dîner à Bruxelles, 
souper et coucher àHal. — États journaliers de la 
dépense de la comtesse de Charolais, Isabelle de 
Bourbon. — Vendredi, 4 juin 1462, la Comtesse et 
mesdemoiselles de Bourgogne et de Bourbon, tout le 
jour au Quesnoy ; mercredi, 30 juin, idem ; jeudi, 
8 juillet, idem; dimanche, 15 août, idem; vendredi, 
24 septembre, idem. 

B. 3428. (Carton.) — 190 pièces, parchemin. 

1468-1464 (1). — États journaliers de la dépense 



de l'hôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — 
Mardi, 3 mai 1463, le Duc, tout le jour à Bruges ; 
jeudi, 5 mai, idem, « et ce jour furent en Tostel et aux 
despens de mondit seigneur, madame la duchesse de 
Bourbon et mesdemoiselles ses filles ; et, avec ce, fist 
délivrer de pain, vin et viande, les petitz bastards de 
Bourgoingne et aussi ses médecins» ; vendredi, 3 juin, 
le Duc tout le jour à Bruges ; vendredi, 1*' juillet, 
idem; samedi, 11 juillet, le Duc tout le jour à Lille, 
< et ce jour furent en Tostel et aux despens de mondit 
seigneur, madame la duchesse de Bourbon et mes- 
damoiselles ses filles ; et cedit jour mondit seigneur 
fist faire de creue ung plat de viande et, avec ce, fist 
délivrer son hoste de pain, vin et viande > ; mercredi, 
20 juillet, le Duc, dîner à Lille, souper et coucher à La 
Bassée ; dimanche, 31 juillet, le Duc tout le jour à 
Hesdin ; mardi, 2 août, idem, « et ce jour furent en 
Tostel et aux despens de mondit seigneur, madame la 
duchesse do Bourbon, et mesdemoiselles ses filles, et 
aussi fîst monsoignour délivrer son chastellain dudit 
Hesdin, de pain, vin et viande, et, avec ce, fist faire de 
creue ung plat de viande > ; vendredi, 26 août, le Duc 
dîner à Etaples, souper et coucher en Tabbaye de St- 
Josse ; dimanche, 28 août, le Duc dîner à Rue, souper 
et coucher à Douriez et le lendemain dîner «7/ec, aux 
dépens de Raoul de Créquy, seigneur dudit lieu, et ce 
jourfurent aux despens de mondit seigneur, madame 
la duchesse de Bourbon et mesdemoiselles ses filles à 
Rue et le lendemain dînèrent illec ; lundi, 29 août, fête 
et solennité do la Décolation de Saint Jean-Baptiste, le 
Duc dîner au château de Douriez, souper et coucher à 
Hesdin ; mardi, 30 août, dîner à Hesdin, souper et cou- 
cher à St-Pol ; vendredi, 2 septembre, le duc de Bour- 
gogne tout le jour à Hesdin ; « et madame la duchesse 
de Bourbon et mesdamoiselles ses filles, tout le jour à 
Saint Pol, aux dépens de mondit seigneur ; et ce jour 
disnèrent avec madite dame, aux despens de mondit 
seigneur, la Royne d'Angleterre (1), monseigneur de 
Lyon, monseigneur Jacques de Bourbon, monseigneur 
de Ravestain, monseigneur de Maimirier (2), et plu- 



(1) L*itinéraire da dnc Philippe le Bon, du !«' janvier 1463 au 
19 avril 1466, a été donné dans le Tome f de la Collection des 
Voyages des Souverains des Pays-Bas^ publiée par Gachard, 
p. 87-100. 



(1) Marguerite d* Anjou, femme do roi Henri Vi, qui dans la 
déroute qui suivit la bataille d'Exham, parvint à gagner la côte, 
à s'embarquer et à aborder à L*Ëcluse. Elle tut parfaitement 
accueillie par le duc de Bourgogne, quoique ce prince fût Tallié 
d'Edouard IV et favorisât le parti de la maison d*York. 

(2) C'est sans doute le nom, défiguré par le scribe, d'un des 
seigneurs anglais qui accompagnaient la reine. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 41 



sieurs autres seigneurs, dames et damoiselles ; et 
cedit jour furent délivrés du pain, vin et viande, 
assavoir ledit ostellier de Hesdin et Toste do madite 
dame audit Saint Paul »; dimanche, 4 septembre, le Duc 
tout le jour à Hesdin ; lundi, 12 septembre idem, « et 
ce jour furent en Tostel et aux despens de mondit 
seigneur, madame la duchesse de Bourbon et mesda- 
moiselles, ses filles; et fist mondit seigneur ce jour 
faire assemblée au bois et, avec ce, fist délivrer son 
chastellain de Hesdin de pain, vin et viande»; mer- 
credi, 28 septembre, le Roi (1), souper et coucher en 
rhôtei de monseigneur le Duc, « mojidit seigneur, 
madame la Duchesse, madame la duchesse de Bourbon 
et mesdamoiselles ses filles, tout le jour illec, et 
pluseurs autres gens de l'ost du Roy loigiez en Tostel 
et aux despens de mondit seigneur le Duc ». (Détail de 
la dépense de cette journée. Paneterie : 64 douzaines 
de pains blancs, 70 douzaines de pains bruns, façon 
d'oubliés, moutarde = 4 livres, 18 sols. Échanson- 
nerie : vin de garnison : 27 muids, 7 setiers et demi, 
argent = 8 livres, 10 sols, 6 deniers. Cuisine : 1 quar- 
tier de bœuf, une poitrine de bœuf, 5 pièces de bœuf, 
1 trumeau de bœuf, 1 pièce de tnaigre de bœuf, 4 
livres de graisse de bœuf, 37 livres de lard à larder, 
10 livres de lard à potagier, un demi- veau, 10 moutons 
et 3 quartiers, 16 épaules de mouton, 2 langues de 
porc, 5 cochons, 1 pinte de saindoux, 14 connainSy 9 
perdrix, 1 chapon gras, 3 chapons de palier, 153 pow- 
lailles, 31 paires de pigeons, 2 fromages de service, 
200 œufs, 1 cent et demi d'écrevisses, 20 plies, 6 car- 
relets, 16 paires de soles, 17 rougets, 1 demi-cent de 
harengs frais, 2 plats de four pour monseigneur (2), 
9 tartes de chambellan, la façon de 12 grands pâtés, 
1 quarte de fleur (farine), poiagerie^ sel et lait, 19 
livres de beurre, 12 lots de verjus, vinaigre de garni- 
son, 9 lots, 16 vans de charbon, verdure et ve7yus de 
gt^ain, 20 aunes de toile dont Ton a fait dressoirs, 
napperons, devantiers et essuoirs, épices de garnison. 
Fruiterie : cire de garnison 12 livres en torches, 17 
livres, 1 once en chandelles, déchet de mesches et de 
cierges, 28 livres de chandelles de suif, fruits, raisins 



(1) Le roi Louis XI arriva à Hesdin le 28 septembre 1463 et 
y resta, auprès du duc de Bourgogne, jusqu'au 19 octobre suivant. 

(2) Le duc de Bourgogne relevait à cette époque d^une assez 
grave maladie et ces plats de four qui lui sont spécialement 
réservés, indiquent qu*il ne pouvait encore qu assister, sans y 
prendre part effectivement, aux banquets donnés en Thonneur de 
son hôte royal. 



Sebie B. (Nord.)— Tome VIIL 



de garnison. Écurie : frais de nourriture de 116 chevaux 
de corps de monseigneur et autres de son écurie à 2 
sols par jour et par cheval = 11 livres, 12 sols. Four- 
rière : aumônes faites pour monseigneur, tourteaux à 
falots, louage de lits, bourrées, transport de la tapis- 
serie du Duc d'Arras à Hesdin. Total de la dépense de 
la journée, sans les garnisons, mais avec les gages : 
113 livres, 9 sols, 6 deniers) ; jeudi, 29 septembre, 
jour de la St-Michel- Archange, le Duc, la duchesse de 
Bourbon, mesdemoiselles ses filles et plusieurs des 
gens du Roi, tout le jour à Hesdin, € loigez en Tostel 
et aux despens de mondit seigneur». — Etats jour- 
naliers de la dépense de l'hôtel du comte de Charolais. 
— Vendredi, 16 septembre 1463, le comte de Charolais 
dîner à Dordrecht , arrivée à Oorinchem (Gorchum), 
souper et coucher illec; mercredi, 5 octobre, tout le 
jour à Gore>ic/iô7n,et le lendemain partir dï/^^c; lundi, 
10 octobre, dîner à Greville, arrivée à Roterdam, 
souper et coucher illec; mardi, 11 octobre, départ de 
Roterdam après dîner, souper et coucher à Delft ; 
dimanche, 16 octobre, tout le jour à La Haye en Hol- 
lande ; mercredi, 2 novembre, idem ; vendredi, 2 dé- 
cembre, idem ; dimanche, 18 décembre, dîner à Roter- 
dam, souper et coucher < es bateaux sur la mer » ; 
lundi, 19 décembre, tout le jour « es bateaux sur la 
mer d'entre Rottredam et Zérixée » ; mardi, veille de 
St-Thomas, 20 décembre, arrivée à Zérixée, dîner et 
coucher illec ; samedi, veille de Noël, 24 décembre, 
tout le jour à Berg-op-Zoom ; jeudi, 29 décembre, tout 
lejour à Anvers ; samedi, 31 décembre, idem; mer- 
credi, 4 janvier 1464, le comte de .Charolais tout le 
jour à Anvers ; lundi, 9 janvier, dîner à Anvers, sou- 
per et coucher à Malines; mercredi, 11 janvier, tout 
lejour à Malines et départ le lendemain; jeudi, 12 
janvier, dîner à Malines, souper et coucher à Bruxelles; 
samedi, 14 janvier, dînera Notre-Dame de Alsemberg, 
souper et couchera Bruxelles; dimanche, 15 janvier, 
tout lejour à Bruxelles et départ le lendemain ; lundi, 
16 janvier, départ de Bruxelles, dîner à Haulx (Hal), 
souper et coucher à Grammont et partie de l'écurie du 
Comte venue par Tenremonde à Gand ; mardi, 17 jan- 
vier, dîner à Grammont, souper et coucher à Gand ; 
mercredi, 18 janvier, tout lojour à Gand; mercredi, 
veille de la Purification Notre-Dame, 1*^"^ février, 
idem ; dimanche, 12 février, tout le jour à Gand et 
départ le lendemain ; mardi, 14 février, tout lejour à 
Bruges ; samedi, 18 février, départ de Bruges, souper 
et coucher à Gand; dimanche, 26 février, dîner 



6 



42 



ARCHIVES DU NORD. — SERIE B. 



"€ es bateaux sm» la mer, » souper et coucher à Roter- 
dam; lundi, 27 février, départ de Roterdam, dîner à 
Delft, coucher à La Haye ; mardi, 28 février, tout le 
jour à La Haye ; mercredi, 29 février, idem ; vendredi, 
2 mars, idem ; lundi, 2 avril, idem. — Etats journaliers 
de la dépense deThôteldela comtesse de Charolais. — 
Lundi, 1" août 1463, la Comtesse et mesdemoiselles 
de Bourgogne et de Bourbon, tout le jour au Quesnoy; 
samedi, 6 août, idem, « et cedit jour raadite dame 
ordonna deux plats de crue pour les dames et damoi- 
seiles de madile dame, à cause de la nuyt des nopces 
de Marie de Harchies » ; dimanche, 7 août, idem, « et ' 
cedit jour madite dame ordonna xii plats de creue pour 
la solemnité du jour des noepces de Marie de Har- 
chies » ; total de la dépense dudit jour, compris les 
gages sans les garnisons : 71 livres, 6 sols, 9 deniei's; 
lundi, 8 août, idem, « et cedit jour madite dame 
ordonna ung plat de creue pour le dîner de Tespousée 
du jour précédent » ; mercredi, 10 août, dîner au 
Quesnoy, souper et coucher à Valeuciennes ; mer- 
credi, 17 août, tout le jour à Valeuciennes, < et cedit 
jour monseigneur de Liège disna et soupa avec 
madite dame » ; dimanche, 21 août, dîner à Braine, 
souper et coucher à Notre-Dame de Hal, « et cedit 
jour madite dame ordonna deux plats do creue pour 
monseigneur de Saint-Pol et pour les filles » ; mardi, 
23 août, la comtesse de Charolais et mademoiselle de 
Bourbon, tout le jour à Bruxelles, < et cedit jour 
madite dame ordonna de creue deux plats de viande 
pour monseigneur de Raveslain et pour monseigneur 
de St-Pol » ; mercredi, 24 août, idem, « et cedit jour 
madite dame ordonna ung plat de creue pour les bas- 
tards de monseigneur le Duc de Bourgogne » ; lundi, 
29 août, idem; mardi, 30 août, idem, « et ce lit jour 
madile dame se baingna, ensamblc les dames et damoi- 
selles de madite dame»; lundi, 20 février 1464, la 
comtesse de Charolais et mademoiselle de Bourbon 
tout le jour a La Haye, « et ceditjour madite dame 
ordonna ung plat de viande de creue pour Jehan le 
Tourneur et Loys Chevalan >; veiidredi, 2 mars, 
idem. — Étals journaliers de la dépense particulière 
de la duchesse de Bourbon. — Vendredi, jour des quar- 
iavs (qualre-teuips) 14Ki, madame la duchesse do 
Bourbon et mesdemoiselles ses tilles dîner à Bruges, 
souper et coucher à Ecloo, tout aux dépens de mon- 
seigneur le duc de Bourgogne; mercredi, 20 juillet, 
la duchcisse de Bourbon et ses filles, dîner au Quesnoy- 
le-Comle aux dépens de monseigneur le comte de 



Charolais, souper et coucher à Valeuciennes aux 
dépens du duc de Bourgogne. 

B. 3429. (Carton.) —• 118 pièces, parchemin. 

t4e4-t4e5. — Etals journaliers de la dépense de 
l'hôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Mardi, 
3 avril 1464 après Pâques charnels, le Duc tout le 
jour à Lille, « et ce jour madame la duchesse de Bour- 
bon, madame de Gueldre la jeune (1) et mademoiselle 
Marguerite, sa sereur (2), filles de madicte dame de 
Bourbon, furent en Tostel et aux despens de mondit 
seigneur; et, avec ce, icellui seigneur flst délivrer de 
pain, vin et vyande ung frère prescheur, luy n* de 
personnes et son hoste, et feist faire de creue ung plat 
de vyande » ; dimanche, 15 avril, le Duc tout le jour à 
Lille; vendredi, 29 juin, tout le jour à Hesdin; 
dimanche, 1" juillet, idem; dimanche, 2 septembre, 
le Duc tout le jour à Hesdin, « et ce jour furent en 
l'ostel et aux dépens de mondit seigneur, monseigneur 
le Duc de Savoye (3), madame la duchesse de Bourbon, 
madame de Gheldres la jeune, mademoiselle Margue- 
rite, sa sœur, et avec ce mondit seigneur fist délivrer 
de pain, vin et vyande son chastellain dudit Hesdin > ; 
vendredi, 21 septembre, fête de St-Mathieu, le Duc 
tout le jour à Hesdin avec les mêmes moins le duc de 
Savoie; dimanche, 14 octobre, le Duc tout le jour à 
Lille avec les mômes, « et fist mondit seigneur ce dit 
jour faire de croue nii platz de viande pour festier au 
soupper monseigneur le duc de Bourbon qui ceditjour 
arriva en ceste dite ville » : vendredi, 19 octobre, le 
Duc tout le jour à Lille, avec les mômes ; mercredi, 
31 octobre, le Duc tout le jour à Lille avec les mêmes, 
« et ce jour labbé de Loos fit le service divin devant 
mondit seigneur > ; dimanche, 4 novembre, le Duc 
tout le jour à Lille : samedi, fête de la Conception 
Notre-Dame, 8 décembre, le Duc tout le jour à HauLv 
(Hal); jeudi, 20 décembre, tout le jour à Bruxelles 
avec la duchesse de Bourbon, madame de Gheldre la 
jeune et mademoiselle Marguerite, sa sœur ; dimanche. 



(1) Catherine, fille de Charles I", duc de Bourbon et d'Agnès 
de Bourgogne, femme d'Adolphe de Clèves. 

(2) Marguerite, sœur de la précédente, mariée plus tard à 
Philippe II, duc de Savoie. 

(3) Louis, fils d'Amédée VIII et de Marie de Bourgogne, mort 
à Moulins, le 29 janvier 1465. 



CBAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 43 



13janvierl465,toutlejouràBruxelles,aveclesmêmes. 
— États journaliers de la dépense de l'hôtel du comte de 
Charolais, Charles de Bourgogne. — Dimanche, 8 avril 
1464, le comte de Charolais tout le jour à Gorinchein ; 
mercredi, H avril, départ de Dordrecht, dîner, souper 
et coucher es haleaux sur la mer ; jeudi, 12 avril, tout 
le jour es bateaux sur la mer ; dimanche, 15 avril, le 
comte de Charolais tout le jour à Bruges ; vendredi, 
27 avril , déj eu ner et départ de Bruges, dîner à Ourssel 
(Ursel), souper et coucher à Gand ; jeurli, 3 mai, tout le 
jour à Ganrl ; samedi, 5 mai, idem ; jeudi, 10 mai, tout le 
jour à Malines ; dimanche, jour de Pentecôte, 20 mai, 
tout le jour à Bruxelles ; dimanche, 10 juin, tout le jour à 
Lille ; jeudi, 21 juin, départ de Lille, dîner à La Gorgue, 
souper et coucher à Aire; lundi, 15 juin, départ et 
déjeuner à Aire, dîner à Lillers, souper et coucher à 
Béthune ; mardi, 26 juin, le comte de Charolais tout le 
jour à Béthune ; vendredi, 29 juin, idem ; lundi, 2 juil- 
let, tout le jour à Lille et départ le lendemain ; ven- 
dredi, 5 juillet, tout le jour à Valenciennes ; mardi, 

17 juillet, déjeuner au Quesnoy, dîner à Bavai, souper 
et coucher à Mons ; mercredi, 18 juillet, déjeuner à 
Mons, dîner à Ath, souper et coucher à Gramraont ; 
dimanche, 22 juillet, tout le jour à Gand ; vendredi, 
27 juillet,déjeunerà Gand,dîner à Orsele (Ursel), souper 
et coucher à Bruges ; jeudi, 2 août, dîner à Durerich^ 
arrivée à Gorinchem, souper et coucher illecq ; mer- 
credi, 8 août, tout le jour à Gorinchem; samedi, 

18 août, départ de Gorinchem, déjeuner, dîner et ban- 
queter es bateaux sur là mer et en sa compaignie mon- 
seigneur Jacques de Luxembourg (1), messeigneurs les 
comtes de Bryenne (2) et de Roussy (3), et plusieurs 
barons, chevaliers, etc. ; mardi, 21 août, le comte de 
Charolais, tout le jour à Harlem; jeudi, 23 août, 
dîner k Harlem, souper et coucher à Alliemar; samedi, 
25 août, dîn^r à ^Wemar, souper et coucher à Home; 
dimanche, 26 août, dîner à Hornej souper et coucher 
illec; samedi, 1** septembre, dîner à La Leyden, 
souper et coucher à La Gaulde ; dimanche, 2 sep- 
tembre, dîner à Scœnhove, souper et coucher à 
Gorinchem; mercredi, 12 septembre, tout le jour à 
Gorinchem; samedi, 22 septembre, tout le jour à La 



(1) Jacques, fils de Pierre P' de Luxembourg, seigneur de 
Richebourg, chevalier de la Toison d'Or, mort le 20 août 1487. 

(2) Antoine de Luxembourg, fils de Louis, comte de St-Pol, 
connétable de France. 

(3) Jean de Sarrebrucb, comte de Roucy. 



Haye ; samedi, 31 mars 1465, le comte de Charolais 
tout le jour à La Haye. — Etats journaliers delà 
dépense de l'hôtel de la comtesse de Charolais, Isabelle 
de Bourbon. — Samedi, 28 avril 1464, la Comtesse et 
mademoiselle de Bourbon tout le jour à Gorkem; 
mercredi, 27 juin, idem. — États journaliers de la 
dépense du roi Louis XI lorsqu'il fut à l'hôtel du duc 
de Bourgogne (1). — Lundi, 2 juillet 1464, le Roi souper 
et coucher à Hesdin en Thôtel de monseigneur le 
Duc, mondit seigneur tout le jour illec, « et ce jour 
madame la duchesse de Bourbon, madame de Gueldre 
la jeune, mademoiselle Marguerite, sa sœur, et plu- 
sieurs gens de Thostel du Roy furent logiés en lostel 
et aux despens de mondit seigneur le Duc ». — Etats 
de la dépense de la reine de France, Charlotte de 
SaYoie,faite à Fhôtel du duc de Bourgogne. — Dimanche, 
15 juillet 1464, la Reine, madame la princesse de 
Piémont (2) et mesdemoiselles de Savoie, sœurs de la 
Reine (3), souper et coucher a Hesdin en l'hôtel et 
aux dépens de monseigneur le Duc, mondit seigneur 
tout le jour illec, « et aussi ce jour madame la duchesse 
de Bourbon, madame de Gueldre la jeune et made- 
moiselle Marguerite, sa sœur, filles de madite dame 
de Bourbon, monseigneur le comte d'Eu (4) et plusieurs 
gens de Thôtel de ladite Reine, furent aux dépens de 
mondit seigneur le Duc. (Détail de la dépense par 
office. Paneterie : 77 douzaines de petits pains blancs 
à 15 deniers la douzaine, 60 douzaines de pains bis à 
7 deniers obole la douzaine, façon d'oubliés et mou* 
tarde : tolal = 6 livres, 19 sols. Échansonnerie. Vin 
de garnison compté le 14* jour du mois précèdent 
(juin), aujourd'huy dépensé 488 lots, mesure de Lille, 
qui font jauge française 7 muids, 10 setiers. Cuisine : 
un quartier de bœuf, une poitrine de bœuf, 5 pièces 
de bœuf, 3 trumeaux de bœuf, une pièce de magre 
(maigre), 11 livres de graissi^, 98 livres de lard à 
larder, 21 livres de lard à potager, 5 veaux à 16 sols 
le veau, 16 moutons, à 16 sols le mouton, 26 épaules 



(1) Louis XI séjourna une quinzaine de Jours à Hesdin à partir 
du 2 juillet 1464 II avait une suite nombreuse composée de son 
jeune frère le duc de Herri, du prince de Navarre, du comte du 
Perche, du comte d'Eu, des deux jeunes princes de Savoie. 

(2) Marguerite, fille aînée de Louis, duc de Savoie, mariée 
successivement à Jean, marquis de Montferrat et à Pierre de 
Luxembourg, comte de St-Pol. 

(3) Bonne et Marie de Savoie. 

(4) Charles d*Artois , comte d*Eu, mort sans enfants le 
25 juillet 1472. 



44 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



de mouton (gigots) à 2 sols, 6 deniers pièce, 4 fraises 
de veau. 5 jambes de porc, 2 douzaines de pieds de 
veau, une livre de moelle de bœuf, 6 cochons, 2 pintes 
de saindoux, 29 lapins, une perdrix, 17 douzaines et 
demie d'oiselets, 3 chapons gras, 7 chapons de palier, 
302 poulailles, à 13 deniers pièce, 44 paires de pigeons, 
un fromage de service, 400 œufs, 3 douzaines et demie 
de petits pâtés, à 2 sols la douzaine, la façon de 37 
grands pâtés, pois, porrée, persil et oignons, sel et 
lait, esgrei (oseille), une li'vre de beurre, pois verts 
et fèves, cerises à faire mousi (compote), laitues et 
épinards, pots de terre, cuillers et ramons (balais), 13 
lots de verjus, 10 lots de vinaigre, 3 monts et demi de 
bois, 35 vans de charbon, verdure pour le saucier, 
épices de garnison (provision), 36 hérons de présent 
(offerts et non achetés), 5 6t*/iore<2Wir (butors) ; total 
de la dépense de la cuisine = 71 livres, 18 sols, 6 
deniers. Fruiterie : cire de garnison, en torches 27 
livres, en chandelles 9 livres, 7 onces, 35 livres de 
chandelles de suif, cerises gascongnes (de Gascogne), 
600 poires ; totale de la dépense de la fruiterie = 36 
livres, 7 onces de cire, 13 sols. Écurie : journée de 
103 chevaux = 7 livres, 14 sols, 6 deniers, 21 surcrois 
(picotins), dépens de bouche des palefreniers ; total de 
la dépense de Técurie = 9 livres, 16 sols, 6 deniers. 
Fourrière : Aumônes faites pour monseigneur le Duc = 
10 sols, tourteaux à falot*, louage de 76 lits, un demi 
mont de bois, un demi cent de fagots, 3 livres d'épices 
de chambre, herbe verte ; total de la dépense de 
roiflce de la fourrière = 4 livres, 8 sols, 10 deniers. 
Total de la dépense de tous les offices, non compris les 
garnisons, mais avec les gages, = 202 livres, 15 sols, 
10 deniers) ; mardi, 17 juillet 1464, la Reine tout le 
jour à Hesdin, avec les mêmes, aux dépens du duc de 
Bourgogne. 

B. 3430. (Carton.) — 212 pièces, parchemin. 

t4ll5-t4ll6. — Etats journaliers de la dépense de 
rhôtel du duc de Bourgogne, Philippe le Bon. — Mardi, 
30 juillet 1465, le Duc tout le jour à Bruxelles avec 
madame la duchesse de Bourbon, madame de Guel- 
dre la jeune et mademoiselle Marguerite, sa sœur, et 
ce dit jour « mondit seigneur flst faire assemblée pour 
les veneurs » ; mardi, 7 août, tout le jour à Bruxelles ; 
mardi, l*^"" octobre, idem ; mardi, 26 octobre, idem ; 
vendredi, 1*"^ novembre, idem; lundi, 2 décembre. 



idem ; samedi, 21 décembre, idem ; samedi, 25 janvier 
1466, idem ; vendredi, 7 février, idem ; mardi, 11 mars, 
idem ; samedi, veille de Pactes cAarnete, 5 avril 1466, 
idem. — États journaliers de la dépense de l'hôtel du 
comte de Charolais, Charles de Bourgogne. — Vendredi, 
11 octobre 1465, le comte de Charolais tout le jour à 
Conflans-lez-Paris ; mardi, 22 octobre, le comte de 
Charolais tout le jour à Conflans-lez-Paris, < auquel 
jour il donna à disner à messeigneurs les connétable 
et admirai de France, monseigneur de Dunois et 
pluiseurs autres seigneurs ; et, ad ceste cause, fait m 
platz de crue » (1) ; samedi, 2 novembre, le Comte tout 
le jour en la compagnie du Roi étant à Villiers-le-Bel, 
et le lendemain partir, « auquel jour et lieu monsei- 
gneur le connétable et autres disuèrent et soupèrent 
avec mondit seigneur et pour icoulz furent faiz iiii 
platz de crue > ; dimanche, 3 novembre, dîner à Vil- 
liers-le-Bel, souper et coucher à Sentis ; mardi, 5 no- 
vembre, tout le jour à Compiègne ; jeudi, 7 novembre, 
tout le jour à Noyoïi : dimanche, 10 novembre, dîner 
au Chasteler (2), souper et coucher à Lyeiose (3) ; mer- 
credi, 20 novembre, tout le jour à Ranvoez (4) ; ven- 
dredi, 22 novembre, tout le jour à Mézières-sur-Meuse; 
mardi, 26 novembre, dîner à Mézières, souper et cou- 
cher à Ranwez ; mercredi, 27 novembre, dîner à 
Ranvoez y souper et coucher à Maubert-Fontaine (o) ; 
samedi, 30 novembre, tout le jour à Chimay ; diman- 
che, l*'^ décembre, dîner à Chimay, souper et coucher 
à Beaumont-en-Hainaut ; lundi, 2 décembre, tout le 
jour à Beaumont ; mercredi, i décembre, dîner à Beau- 
mont, souper et coucher à Binche : vendredi, 6 dé- 
cembre, dîner à Binche, souper et coucher à Fleurus ; 



(1) Le comte de Charolais était venu, au mois de juillet pré- 
cédent, en France, prendre part aux hostilités commencées contre 
les troupes de Louis XI, à la suite de la formation de la Ligue 
du Bien public, hostilités qui se terminèrent au mois de sep- 
tembre par les traités de Conflans et de St-Maur. Ses commen- 
saux étaient le comte de St-Pol que Louis XI venait de créer 
connétable, Tamiral de Montauban et le célèbre bâtard d'Orléans, 
Jean de Dunois, qui était entré aussi dans la Ligue du Bien 
public. Le comte de Charolais après avoir eu une dernière entre- 
vue avec Louis XI à Villiers-le-Bel, se dirigea sur Liège pour 
soumettre les habitants de celte ville qui s'étaient soulevés. 

(2) Le Châtelet-sur-Retourne, arrond. de Rethel (Ardennes). 

(3) Leuze, arrondissement de Vervins (Aisne). 

(4) Renwez, chef-lieu de canton de Tarrond. de Mézières 
(Ardennes). 

(5) Maubert-Fontaine, canton et arrond. de Rocroi (Ardennes). 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 45 



samedi, veille de la Conception Notre-Dame, 7 décem- 
bre, départ de Fleurus, dîner, souper et coucher à 
Jodoigne ; dimanche, 8 décembre, tout le jour à Jodoi- 
gne ; lundi, 9 décembre, départ de Jodoigne, dîner, 
souper et coucher à Tilmont; vendredi, 13 décembre, 
tout le jour à Tilmont\ vendredi, 27 décembre, tout 
le jour à Saint-Tron ; jeudi, 2janvier 1466, le Comte 
tout le jour à Saini-Trudon ou Z/épe (1) ; vendredi, 
3 janvier, idom ; mardi, 28 janvier, idem ; jeudi, 6 fé- 
vrier, le Comte toiit le jour à Bruxelles ; samedi, 
15 février, tout le jour à Gand ; dimanche, 16 février, 
idem ; mardi, 25 février, tout le jour à Bruges ; samedi, 
8 mars, idem; lundi, 17 mars, départ de Bruges, 
dîner, souper et coucher à Oudembourg ; mardi, 25 
mai's, tout le jour à St-Omor ; dimanche, fête et solen- 
nité de Pâques Fleuries, 30 mars 1466, le comte de 
Charolais tout le jour à Boulogne (2). — États jour- 
naliers de la dépense de Mademoiselle de Bourgogne, 
fille du comte de Charolais. — Mercredi, 5 mars, 1466, 
mesdemoiselles de Bourgogne et de Bourbon, tout le 
jour à Gand ; vendredi, 14 mars, idem. 



B. 343i . (Carton.) — 49 pièces, parchemin. 

146e-i4ll7. — États journaliers de Thôtel du duc 
de Bourgogne , Philippe le Bon. — Dimanche, fête et 
solennité d(? Pâques communians^ 6 avril 1466, le 
duc de Bourgogne et de Brabant, tout le jour à Bru- 
xelles ; lundi, 22 septembre 1466, le Duc tout le jour 
à Louvain ; dimanche, 28 septembre, idem ; mardi, 9 
décembre, tout le jour à Lille ; jeudi, fête et solennité 
de la Nativité de Notre-Seigneur, 25 décembre 1466, 
le Duc tout le jour à Lille, < et ce jour l'abbé d'Anchin 
fist le service divin devant mondit seigneur, et avec 
mondit seigneur tint sale et illec disnèrent les chappel- 
lains de sa chapelle » ; dimanche, fête et solennité de 
Pâques charnels j 29 mars 1467, le duc de Bourgogne 
et de Brabant, tout le jour à Bruges, «et ce jour 



(1) Le comte de Charolais passa quinze jours à St-Tron pour 
négocier avec les Liégeois qui, effrayés des nombreuses troupes 
que le prince avait avec lui, se soumirent, promirent 6.000 rid- 
ders d*or pour les frais de la guerre, et reconnurent le duc 
Philippe, en sa qualité de duc de Brabant, pour leur mainbour 
et gouverneur perpétuel. 

(2) Le comte Charles était venu faire un pèlerinage à Notre- 
Dame de Boulogne. 



révêque de Salubrio fist le service divin devant mon- 
dit seigneur, et disnèrent avec ledit prélat, les chap- 
pellains de la chapelle de mondit seigneur ». — États 
journaliers de la dépense du comte de Charolais, puis 
du duc Charles de Bourgogne. — Samedi, 9 mai 1467, le 
comte de Charolais dîner à Ursèle, souper et coucher 
à Gand ; dimanche, 31 mai, le Comte tout le jour à 
Gand ; lundi, 1®"" juin, idem ; lundi, 15 juin, départ de 
Gand après dîner, souper et coucher à Bruges « devers 
monseigneur le Duc, son père qui estoit très griefment 
malade dont ce jour il termina vie par mort » (1). 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie: 5i grands 
pains de bouche, 14 douzaines de pains bis, 4 douzaines 
de pains d'achat, façon d'oubliés, crème douce, salade 
et huile d'olive, achat de laitues à Bruges. Echanson- 
nerie: 140 lots de vin de Beaune, 13 lots de vin de 
Beaune vieux, 12 lots de vin du Rhin. Cuisine : 3 pièces 
de bœuf royales, 1 trumeau de bœuf, une pièce de 
maigre, 3 livres dti graisse, 14 livres de lard, 1 veau, 
2 moutons, 6 épaules de mouton, 1 chevreau, 1 cochon, 
21apins, 35j30wte7/^s, 16 paires de pigeons, un cent 
d oeufs, un fromage de service, une tarte pour mon- 
seigneur et 2 autres, façon de 4 pâtés de chapon et de 
poulailles , potaigerie et sel, 2 livres de beurre, pois 
verls, groseilles, 5 lots de verjus et de vinaigre, ver- 
dure, 2 cents de bois, 4 mesures de charbon. Fruiterie : 
cire de garnison 5 livres, 10 onces en 2 petites et une 
grande torches, 4 livres, 9 onces en chandelles et en 
5 flambeaux, 11 livres de chandelles de suif. Écurie :. 
5 razières d'avoine pour 19 chevaux, à raison d'une 
razière pour 5 chevaux et quart, 1 faix de foin, 3 cents 
et demi d'es/ram (paille), l'entretien de 26 chevaux 
chez l'hôte de la Coupe à Bruges; idem, de 2 chevaux 
chez l'hôte de l'Ours; idem, de 1 cheval chez l'hôte des 
Trois Rois, le transport des bagages du Comte de 
Gand à Bruges, etc. Fourrière : 2 cents de gros bois, 

1 cent de petit bois, fagots, 2 cents de gluz (paille 
longue) à mettre dans les lits, salaire de 3 hommes qui 
ont aidé à nettoyer et à mettre à point le logis de Mon- 
seigneur, etc. Total de la dépense de la journée, com- 
pris les gages, mais sans les garnisons : 116 livres, 

2 sols, 6 deniers). Mardi, 16 juin 1467, monseigneur le 



(1) A la nouvelle de Tattaqae d'apoplexie dont venait d*être 
frappé son père, le comte de Charolais partit précipitamment 
et presque seul de Gand et arriva à Bruges encore à temps 
pour voir le Duc vivant, car il ne mourut que dans la soirée vers 
9 heures. 



46 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



duc de Bourgogne et de Brabant(l), tout le j Dur à 
Bruges ; mercredi, 17 juin, idem. (Détail de la dépense 
de la journée. Paneterie : 4 douzaines do grands pains 
de bouche, 12 douzaines de pains bis, façon d*oublies, 
crème douce, salade et huile d'olive. Échansonnerie : 
80 lots provenant de la rente des bourgmestre, éche- 
vins, manants et habitants do Bruges, 1 quarte d'hypo- 
cras. Cuisine : 2 pièces de bœuf royales, 1 pièce de 
maigre, un trumeau de bœuf, 3 livres de graisse, 8 
livres de lard, un mouton, 15 épaules de mouton, 21 
poules, 10 paires de pigeons, 1 cent d'œufs, 1 brochet 
à fendre, 4 lancerons, une carpe h fendre et 5 autres 
moyennes, rougets, plies, soles, carrelets, hucquins (2) 
2 turbots et moules, 1 petit esturgeon, la façon de 
6 pâtés de poussins et de poisson, une tarte estoffêe et 2 
autres simples, 1 quarte de fleur (farine), poiageries, 
pois verts et groseilles, 5 lots de verjus, 6 lois de 
vinaigre, 3 cents et demi de bois, 4 sacs de charbon. 
Fruiterie : ciro de garnison, 4 livres en 5 petites tor- 
ches, 7 livres en chan lelles et 8 en flambeaux, 11 

livres de chandelles de suif, cerises et fraises = 10 sols. 
> 

Ecurie : 5 rasières d avoine, etc. Fourrière : 200 et 
demi de gros bois, 200 de petit bois, fagots, 200 de 
gluy à mettre es litz de Madame la Duchesse q\ii arriva 
ce jour (3;, salaire de quati'e hommes qui ont ramonnè 
(balayé), nettoyé et porté hors les immondices des 
chambres et salles de la Duchesse, cruches et ramons 
pour icelle dame, 2 grandes treilles d'osier à mettre 
aux fenêtres des chambres de la Duchesse, 2 livres 
d'épices de chambre. Total de la dépense dudit jour : 
90 livres, 14 sols, 7 deniers). Mardi, 21 juillet 1467, 
le Duc tout le jour à Bruxelles ; samedi, jour de la 
fête de St-Pierre, 1'' août, idem ; lundi 31 août, tout 
le jour à Malines ; mercredi, 2 septembre, idem ; 
dimanche. 6 septembre, tout le jour à Anvers ; jeudi, 
10 septembre, tout le jour à Bruxelles ; mercredi, 30 
septembre, idem. 



(1) Il s*agit du nouveau duc Charles le Téméraire. Les 
Archives du Nord n^ont pas Tétat journalier de la dépense de 
lliôtel du duc Philippe le Bon pour la journée du 15 juin 1467, 
date de sa mort. 

(2) Poisson de mer du genre du hareng (Ducange v» Boca). 

(3) La duchesse douairière Isabelle de Portugal, veuve de 
Philippe le Bon. Charles le Téméraire était alors veuf d'Isabelle 
de Bourbon depuis plus d*un an. 



B. 3432. (Carton.) — 28 pièces, parchemin. 

f 4«8-t4«ii* — Etats journaliers de la dépense de 
rhôtel du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. — 
Dimanche, i^ mai 1468, le Duc, tout le jour à l'>ruges; 
lundi. 16 mai, idem (1) ; lunrli, 2o mai, idem ; samedi, 
ISjuin, leDuc tout le jour à L'Ecluse; mercredi, 22 
juin, le Duc tout le jour à Bruges; dimanche, 10 juil- 
let, le Duc tout le jour à Bruges; mardi, 12 juillet, 
« monseigneur le duc et madame la duchesse de 
Bourgoingne et de Brabant, tout le jour à Bruges, 
X*^jourdela feste et solempnité de leurs nopces, là 
où estoient gi'and nombre de princes et princesses, 
dames et damoiselles, chevaliers, barons, escuiers, 
officiers et serviteurs tant des parties d'Engleterre 
comme de plusieurs autres royaumes et nations loing- 
taines et voisins, pour le festoyement et service des- 
quelz mondit seigneur tint court ouverte et fist co jour 
ung grant bancquet, à cause duquel fut faicte grande 
creue par tous offices. Escu xx sols à la valeur de 
quarante groz monnoye de Flandres (2) ». (Détail de 
la dépense dudit jour. Paneterie : 827 douzaines de 
pains blancs, 476 douzaines de pains bis, façon d'ou- 
bliés, 20 lots de moutarde, 18 plats do salade et huile 
d'olive, sel à servir sur la table. Échansonnerie : vin 
de rente que les bourgmestre, échevins et bourgeois 
de Bruges doivent au Duc chaque jour qu'il s'y trouve, 
24 hanncs dont il a ordonné bailler les 8 à son chancelier 
et les autres 16, contenant 8 setiers, ont été dépensés ; 
vin de garnison = 48 muids,94 quartes d'hypocras. Cui- 
sine : 8 bœufs gras à 12 livres pièces, 12 autres bœufs 
demi de service (moyens) à 6 livres pièce, 11 porcs à 
34 sols pièce, 152 livres de graisse de bœuf, 385 livres 
de lard à larder, 14 veaux, 218 moutons, tripes et 2 



(1) Dans rintervalle le Duc avait tenu le 8 mai dans Téglise 
Notre-Dame de Bruges un chapitre de la Toison d'Or où il prit 
possession de l'office de grand-maître. 

(2) Marguerite d'York, sœur du roi d'Angleterre Edouard IV, 
fiancée du duc Charles le Téméraire, arriva à L*Écluse le 25 juin 
1468. Après une semaine passée dans cette ville, elle monta sur 
un bateau richement décoré et arriva par le canal à Damme, près 
de Bruges. Ce fut là que le mariage fut célébré, le 2 juillet 1468, 
à cinq heures du matin. Vers dix heures, elle monta dans une 
litière couverte de drap d*or et fit son entrée solennelle à Bruges 
par la porte Ste-Groix. Les fêtes du mariage, durèrent dix 
jours; nous n'avons que l'état journalier du 12 juillet donnant 
le détail de la dépense. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 47 



langues de bœuf, 3 fraises de veau, 2 douzaines de 
pieds de porc, pieds de veau et de raoutou à faire gelée, 
41 cochons (de lait), 8 pintes de saindoux, 13 faisans à 
12 sols pièce, 88 hérons à 8 sols pièce, 30 butors à 8 
sols pièce, 50 buhornaux à 5 sols pièce, 293 oisons à 6 
sols pièce, 129 lapins, 16 douzaines de cailles, 215 cha- 
pons gras, 458 chapons de palier, 1569 poules à 20 
deniers pièce, 265 paires de pigeons à 14 deniers la 
paire, 8 douzaines do fromages de service, 2 iniUiers 
d'œufs, 76 douzaines do petits pâtés à 2 sols la dou- 
zaine, 92 pâtés de chapon a 7 deniers pièce, 60 grandes 
tarfos estoffèes (1) à 3 sols, 6 deniers pièce, 80 tartes 
de chambellan, 120 tartes de gentilshommes h 6 deniers 
pièce, 30 quartes de fleur, 2000 oublies délivrées en la 
cuisine pour farsir à faire melz de sieute (2^, porée, 
persil, hysope, oignons, une mesure de fromont, 7 lots 
de groseilles, romarin, 80 lots de lait, 18 ramons ^ 
21 cuillers et autres parties de polageries^ 2 mesures 
de sel, 87 livres de beurre, 113 pois de terre, pois 
verts, verdure el buage (blanchissage) fies nappes, 
cruches do terre à mettre les sauces, verjus et vinaigre, 
à servir et porter par les dressoirs, et pour toile, cuil- 
lers et ramons, 5 cents de gros bois, 13 cents de bois 
moyen, 6 cents de petit bois, 20 heuds de charbon, le 
transport de ?6 tonneaux d'eau douce. Fruiterie : Cire 
de garnison, 117 livres en torches grandes et petites, 
80 livres, 12 onces en chandelles, mortiers et 109 
flambeaux, 100 livres de chandelles de suif, 98 ruis- 
salles de cerises (3) à 4 sols chacune, 1 muid de pom- 
mes de Capendu, Ecurie : la journée de 66 chevaux 
à 2 sols, 3 deniers chacun, avoine à faire 17 surcroîts 
(picotins). Fourrière : aumônes faites pour Monsei- 
gneur = 10 sols ; livrée d'une bouche au concierge 
derhôtel = 3 sols; idem, du maître des hautes œuvres 
de la ville de Bruges = 3 sols ; 6 cents de gros bois, 
16 cents de petit bois, fagots, 2 cents de glat/ h mettre 
dans les lits, herbe verte, cruches, terraines (terrines), 
ramons et ormeaux (verges), location de 72 liLs, 4 
tables, 4 paires de tréteaux, deux bancs tournoirs 
(circulaires), un dressoir, i paires de chemineaux Qi 
une douzaine d'escabeUes, tourteaux à faire 8 falots. 



(1) Gâteaux montés servis aux princes et hauts personnages. 

(2) Ces oublies étaient employées pour garnir rapidement les 
pièces montées. 

(3) Probablement sortes de beignets ou de chaussons de 
cerises. 



salaire de 6 hommes qui ont aidé à garder les deux 
portes, idem, de 6 autres hommes qui ont veillé et fait 
le guet la nuit, dans et devant Thôtel en cas d'incen- 
die, location de 24 bassins dans lesquels « ont esté 
faictes composte et confir les tartes dorées, roses, 
fuzilz (1) et autres ouvraiges et confections en l'espices 
par XII jours », 12 livres d'épices de chambre, 22 livres 
de « pouldre de Duc » (2j à 20 sols la livre. Total de la 
dépense de cette jourpée=l .11X5 livres, 6 sols, 9 deniers 
obole) (3) ; mercredi, 20 juillet, le Duc tojt le jour à 
La Haye ; mercredi, 17 août, tout le jour au Quesnoy; 
vendredi, 26 août, <lépart du Quesnoy, dîner au châ- 
teau de Gantain, coucher au château do Péroiine : 
vendredi, 2 septembre, tout le jour à Péronne en 
Vermandois, « auquel lieu estoient vers lui Tévèque 
de Verdun (4) et autres ambassadeurs » ; vendredi, 9 
septembre, le Duc tout le jour à Péronne ; dimanche, 
11 septembre, idem ; samedi, 24 septembre, le Duc 
tout le jour en son ost à Lyhon en Sanlerre ; vendredi, 
7 octobre, le Duc tout le jour à Péronne ; mardi, 11 
octobre, tout le jour à Péronne en artneSy « le Roi 
illec (5), monseigneur le cardinal d'Angiers (6), mon- 
seigneur le Duc de Bourbon, monseigneur le connes- 
table de France, messires de Lyon et de Beaujeu, mon- 
seigneur Phihppe de Savoye et autres seigneurs » ; 
mercredi, 19 octobre, le Duc dîner au Quesnoy, 
départ d'illec avec le Roi, souper et coucher à 
Genry (7) en Hainaut ; dimanche, 6 novembre, tout le 
jour avec son armée en la ville et cité de Liège ; 
dimanche, 18 décembre, tout le jour à Bruxelles; 
mardi, 27 décembre, idem ; lundi, 13 mars 1469, le 



(1) Pâtisseries en forme de briquet ou fusil de Bourgogne. 

(2) Préparation faite de cannelle et de sucre blanc qu'on 
prenait après les repas pour fortifier Testomac. 

(3) Cette somme équivaut à environ 50.000 fr. de nos jours. 

(4) GuiUaume de Haraucourt, évêque de Verdun, conseiner 
du roi Louis Xi. Convaincu de trahison avec le cardinal de 
La Balue, il fut enfermé dans une cage de fer oii il passa 15 
ans. 11 était venu à Péronne pour négocier l'entrevue que le 
Roi désirait avoir avec le Duc. 

(5) Le roi Louis XI arriva le 9 octobre 1468 à Péronne oii 
l'attendait le duc Charles. A la nouvelle de la révolte des 
Liégeois à l'instigation des envoyés du Roi, le Duc entra dans 
une violente colère et menaça de retenir Louis Xî prisonnier 
s'il ne consentait pas à signer le désastreux traité de Péronne et 
à marcher lui-même à sa suite contre les Liégeois. 

(6) Le fameux cardinal Jean de La Balue, évêque d'Angers. 

(7) Gei)ly à 8 kilomètres de Mons. 



48 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



Duc tout le jour en son château de Hesdin, « là où 
eçtoient devers lui les ambassadeurs do France, de 
Bretaigne. de Calabre, du comte palatin et autres (1) ; 
et ce jour fut fait par l'ordonnance de mondit seigneur 
ung plat de viande de creue. > (Détail de la dépense 
de la journée. Paneterie : 116 douzaines de pains blancs, 
90 douzaines d'échaudés, façon d'oubliés, 2 lots de 
moutarde. Ëcbansonncrie : 8 muids, 6 setiers de vin 
de garnison, une quarte d'hypocras. Cuisine : un 
quarreau (gros brochet devant être servi entier), 11 
brochets à fendre, 18 autres à tronçonner, 32 lance- 
rons (brochetons plus longs que les autres), une carpe 
à fendre, 2 carpes rondes, 182 autres carpes de cui- 
sine, 2 brèmes, un cent de blanc roH (poissons blancs 
à faire frire), 12 paires de soles, 3 barbues, 12 cabil- 
lauds, 3d grinatidins, i2jayes, 112 plies et carrelets, 
2 cents et demi d'huîtres, 1.200 harengs blancs, 3 cents 
et demi de harengs saurs de garnison, la façon de 24 
pâtés de poisson, idem, de 20 tartes de pommes, 6 
quartes de fleur (farine), potageries et sel, 13 lots 
d'huile de navette. 400 pommes à faire tartes, 32 lots 
de vinaigre et de verjus, verdures et blanchissage des 
nappes, 2 monts de bois, 16 vans de charbon, huile 
et thonine (chair de thon salée) de garnison. Frui- 
terie : 13 livres, 2 onces de cire en torches grandes et 
petites, 10 livres, 8 onces en chandelles, mortiers et 
flambeaux, 37 livres de chandelles de suif, 200 pommes 
à cuire, 150 pommes de Capendu, 400 noix, 18 livres 
de figues et 14 livres de raisins de garnison. Écurie : 
journée de 69 chevaux = 7 livres, 15 sols, 3 deniers ; 
avoine à faire 17 surcrois. Fourrière : aumônes faites 
pour monseigneur = 10 sols, livrées de 2 bouches aux 
chapelains de la chapelle du château de Hesdin, idem, 
d'une bouche au concierge dudit château, idem, du 
concierge de la porte du Parc, tourteaux à faire falots, 
une bourse de cuir do chamois noir à mettre ridders 
pour servir au bureau de l'œuvre des comptes, 10 
monts de bois, un cent et demi de fagots, 4 livres et 
demie d'épices de chambre. Total de la dépense de la 
journée, comptée par le sire de liussy, le sire de Mid- 



(1) J^es historiens de Barante et Kervyn de Lettenhove ne 
parlent pas de cette réunion d'ambassadeurs au chftteau de 
Hesdin, en mars 1409. Le duc de Bourgogne venait de recevoir 
k Arras le duc d'Autriche Sigismond et d'acquérir le comté de 
Ferrette, moyennant la promesse de son concours contre les 
Suisses qui menaçaient TAlsace. 



delbourg et raessire Pierre de Hactembach (1), sei- 
gneur de Belmont : 272 livres, 4 sols, 6 deniers 
parisis. 

B. 3433. (Carton.) — 11 pièces, parchemin. 

t4mi. — États journaliers de l'hôtel du duc de 
Bourgogne, Charles le Téméraire. — Samedi, 8 avril 
1469 après Pâques, le Duc, tout le jour en son châ- 
teau de Hesdin, « là où estoient devers lui le duc 
d'Austrice, les ambassadeurs de France et autres » ; 
jeudi, 13 avril, idem ; vendredi, 26 mai, le Duc tout 
le jour à Courtrai, « où estoient devers lui les ambas- 
sadeurs de Nostre Saint Père, de France et autres de 
Poulane (2) et de Venise. > (Détail de la dépense de la 
journée. Paneterie : 82 douzaines de pains blancs, 78 
douzaines de pains bis, façon d'oubliés, 2 lots de mou- 
tarde, 8 livres de beurre frais, 8 livres de sucre fin de 
trois cuites, employées pour faire les oublies. Ëchan- 
sonnerie : 3 muids de vin de Beaune, 8 setiers de vin 
de garnison, 4 muids, 3 setiers d'autre vin de garni- 
son. Cuisine : un quarreaul, 6 brochets à fendre, 8 
autres à tronçonner, 26 lancerons, une carpe à fendre, 
6 carpes rondes, 24 carpes de cuisine, une grande 
brème, une grosse vaudoise, 10 autres moyennes 
brèmes, 2 anguilles de rôt, 1 .300 harengs, 56 morues, 
48 paires de soles, 54 plies et carrelets, 300 œufs, un 
fromage de service, une tarte pour le Duc et 20 autres 
pour les chambellans, la façon de 21 pâtés de poisson, 
2 quartes de fleur, potage et sel, 12 lots de lait, her- 
bes et groseilles, pommes à confire, 54 livres de beurre, 
20 lots de verjus et de vinaigre, verdure et blanchis- 
sage de nappes, un demi-cent de bois rond, un demi- 
cent de bois d'esquarlelaige, 5 heuds de charbon, une 
demi-livre de safran d'orct, 21 livres de sucre fin de 
Portugal ; etc. Total de la dépense de la journée : 267 
livres, 9 sols, 5 deniers obole). Vendredi, 16 juin 1469, 
le Duc tout le jour à Gand ; samedi, 17 juin 1469, tout 
le jour à Gand, « où estoient devera lui le duc de 
Clèves et les ambassadeurs de Romme, d'Engleterre, 
de Calabre, de Venise, de Milan et autres > ; dimanche 
18 mai 1469, idem, idem. — États journaliers de la 
dépense de l'hôtel de la duchesse de Bourgogne, Mar- 



(1) C'est le fameux Pierre de Hagembach, qui était Tun des 
maîtres d*hôtel de Charles le Téméraire. 

(2) Pologne. 



F 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. A9 



guérite d'Yorck. — Mardi, 27 juin 1469, la Duchesse et 
Mademoiselle de Bourgogne tout le jour à Gand. 
(Détail de la dépense de cette journée. Paneterie : 21 
grands pains de bouche, 3 douzaines de pains bis, 
oublies, sel, une salade. Echansonnerie : 38 lots de 
vin de garnison, voyages dans le comté de Bourgogne 
à Salins et à Chalon-sur-Saône faits par des officiers 
de réchausonnerie, resscmdure des bouteilles avec 
façon d'un couvercle, cruches de terre à bouillir Teau 
pour tempérer le vin de la Duchesse, une pinte de vin 
délivrée jouniellemeut par l'espace de 6 mois pour 
le déjeuner de Marlemoiselle de Bourgogne. Cuisine : 
\m gros brochet, quatre petits, une carpe, un chevesne 
et une lamproie, 4 rougets, 4 paires de soles, hôte- 
quins et 2 plies, 1 cent d'œntsypotageries, 5 livres de 
beuiTe, pois verts, un garde-manger, grumel (gruaux 
d'orge), 3 lots et demi de verjus et vinaigre, un quar- 
teron et demi de bois, 5 sacs de charbon, verdure, 11 
livres de sucre de Valence, 7 livres et demie de sucre 
de Portugal, 2 livres et demie de cannelle, 3 livres et 
demie de gingembre, 1 livre de poivre rond, clous de 
girofle, graine de Paradis, poivre long et muscade 2 
livres, 1 quarteron et demi de safran, 3 livres de rai- 
sins de Corinthe, 18 livres d'amandes, 6 aunes d'éta- 
mine, mouture des épices pendant le mois = 4 sols, 
etc., etc. Total de la dépense dudit jour : 134 livres, 
11 sols) ; vendredi, 30 juin 1409, idem. (État des gages 
des officiera et dames de la Duchesse audit jour : le 
comte de Charny = 36 sols par jour et pour son plat 
= 24 sols; la comtesse de Charny = 33 sols; la 
dame du Chastellet = 9 sols ; Antoine de Bauffremont 
= 6 sols ; Antoinette de Villers = 3 sols ; Léonore de 
Dampierre = 3 sols ; Grisildis = 3 sols ; Jehanne de 
Watten = 3 sols ; Willemine = 3 sols ; le sire de 
Lachan = 27 sols ; le sire de Villers-Robert, idem ; 
Agnès de Villers = 18 sols ; Simon de Damas, 
idem ; Jehan De La Porte, idem ; Henry de Salins, 
idem ; Antoine Delattre = 9 sols ; messire 
Dominique = 18 sols ; messire Cornille , idem ; 
messire Fernande, idem; messire Nicole Finet 
= 12 sols; messire Jacques -de La Verderue, 
idem ; Hue de Biach, idem ; Loys de Brune, idem ; 
Philippe Thlbran, idem ; Guiot Closier, idem ; Colinet 
le Mercier, idem ; Euvart Sparke, idem ; Guiot de 
Bochelle, idem ; Benoît de St-Remy, idem ; Rolequin 
Wiart, idem ; Charles de Hèze, idem ; Henriet Maillet, 
9 sols ; Jean d'Aissy, idem ; Jean de Rouvère, 9 sols ; 
Jean de Bru, idem : Jean Féron, 9 sols ; Simon de 

SÊRiK B. (Nord.) — ToMB YIIL 



Lappassaige, idem ; Jeanot de la Nef, idem ; messire 
Jean Magin, 6 sols; Godeffroy de Thallet, idem; 
Henriet du Boz, idem; Michel Oltrenay, idem; 
Chrétien Chassot , idem ; Denis Baudouin , idem ; 
Jean Haquet, idem ; Denisot Marsillet , idem ; Gillet 
de le Walle, idem ; Tassinot Aignerel, idem ; Jaquet 
du Marchié, idem; messire Jean Fricot = 3 sols; 
Jacotin De Moy, idem ; Jehannin Faille, idem ; Jehan- 
nin de Vielzcourt, idem ; Colinet Finet, idem ; Guil- 
laume Le CanU| idem ; Colin Pippelart, idem ; Jean 
le Vasseur, idem ; Herman Walins, idem ; Guillaume 
Marlien, idem; messire Jean le Mareschal, idem; 
Jean Vale , idem ; GiUequin Loys , idem ; Jean 
Mariote, idem ; Haquinet de Crissen, idem ; Jacotin 
de le Cousture, idem ; Audry de Talemps, idem ; 
Huguenin le Clerc, idem ; Malot Picotin, idem ; Vinot 
Picotin, idem ; Vinot Sarron, idem ; Noël Wallard, 
idem ; Jehannin du Buisson, idem ; Rolequin Hoen, 
3 sols ; Jean le Lanternier = 12 sols ; Simone do 
Sauvegrain = 6 sols. Total des gages = 34 livres, 
12 sols). 

B. 3434. (Carton.) ~- 121 pièces, parchemin. 

t490. — États journaliers de la dépense de Thôtel 
du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. — Mer- 
credi, premier jour du carême, 7 mars 1470, le duc de 
Bourgogne tout le jour à Bruges, « où estoient devers 
lui les ambassadeurs de Romme, de Portugal, d*Es- 
coche, d*Espaigne, de Naples, de Poulane, Danne- 
marck, d'Aulterice, du conte Palatin et Wistemberch 
et autres > ; mardi, 20 mars 1470, tout le jour à Bru- 
ges, avec les mêmes ambassadeurs et, en plus, ceux de 
< Bresse » ; vendredi, 30 mars, idem ; samedi, 31 mars, 
idem; mardi, 10 avril, le duc de Bourgogne, tout le 
jour à Lille ; mercredi, 18 avril, idem ; jeudi, 26 avril, 
idem ; lundi, 30 avril, le Duc dîner à LiUe, « partii* 
d'ilecq à petite compaignie, souper et giste à Roulers, 
et le demeurant de son estât, souper et giste à Lille 
où mondit seigneur Ta ordonné tenir et demeurer 
jusques à son retour » ; jeudi, fête et solennité de la 
Samte-Croix, 3 mai 1470, le Duc « partir de L*Ecluse, 
dîner à Bruges à la pourcession au Saint-Sang, d^ilecq 
souper et gister à son retour audit lieu de L*Ecluse9 à 
petit estât et compaignie, et le surplus de son dit estât 
demeurer à Lille » ; vendredi, 4 mai, tout le jour à 
L*Écluse ; dimanche, 6 mai, idem ; mercredi, 9 mai, 
tout le jour à Middelbourg en Zélande ; jeudi, 10 mai» 



50 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



dîner à Middelbourg en Zélande, départ d'ilecq, sou- 
per et coucher au château de La Veere à petit élat et 
compagnie, et le surplus de son dit état demeuré à 
Lille; vendredi, 11 mai, dîner à La Veere, départ 
d'ilecq^ souper et coucher à son retour en la ville de 
Middelbourg en Zélande ; dimanche, 13 mai, dîner à 
Zurobourg-lez-Middelbourg, départ d'ilecq^ monter 
sur Teau à Flessiugues , souper et coucher à son 
retour au château de L'Ecluse ; mardi, 15 mai, tout le 
jour à L'Ecluse « à petit estât et compaignie où estoient 
devers lui les ambassadeurs de Frise et plusieurs 
capitaines et chiefz de guerre, attendant vent pour 
monter sur Teaue et partir en armes contre les duc 
de Clarence et conte de Warwyck » (1) ; lundi, 21 
mai, tout le jour à L'Écluse ; mardi, 22 mai, le Duc 
déjeuner à L'Écluse, c monter sur Teaue, disner es 
batteaulxjsoupper et giste à Middelbourg en Zeellande 
à petit estât et compaignie, et le surplus de son dit 
estât demeuré à Lille; cedit jour demeurèrent les 
navires de guerre au havre dudit lieu de Lescluze, 
attendans vent pour en partir » (2) ; samedi, 26 mai, 
le Duc tout le jour à Middelbourg, « auquel jour se 
partir du havre de Lescluze le surplus des navires et 
gens de guerre y estans et vindrent au havre Der- 
mude en Zeellande attendre l'armée dudit Zeellande »; 
lundi, 28 mai, le Duc tout le jour à Middelbourg ; 
lundi, 4 juin, idem; vendredi, 15 juin, idem; lundi, 

25 juin, le Duc dîner à Bruges, départ d'ilecq, souper 
et coucher en la ville d'Oudemburgh et le lendemain 
départ, « à petit estât et compaignie, et le surplus de 
son dit estât demeurer ce jour à St-Omor > ; mardi, 

26 juin, le Duc dîner à 0ude7nbourgh, départ d'illecq, 
souper et coucher en la ville de Neuf port et en y 
allant passer par Ostende et Lombarzyde * à petit 
estât et compaignie > ; mercredi, 27 juin, départ de 



(1) Le duc de Glareoce et le comte de Warwick, ayant échoué 
dans leur rébellion contre le roi Edouard IV, furent contraints 
de quitter l'Angleterre et de se réfugier avec leurs vaisseaux 
dans les ports de la Normandie où Louis XI leur donna asile. 
De là leurs navires partaient en course contre ceux des Flamands 
et s'en emparaient. C'est pour mettre fin à ces actes de piraterie 
que Charles le Téméraire fit rassembler en Zélande des vaisseaux 
et des troupes chargés de combattre le duc de Clarence et le 
comte de Warwick et de les empêcher de repasser en Angle- 
terre. 

(2) Un second état journalier pour le même jour ajoute : « et 
ce jour fist partir les navires et gens de guerre hors de la pointe 
audit lieu de Lescluze ». 



Nieuport, dîner à Fumes, souper et coucher à Bergues 
St-Winoc et le lendemain départ à petit état et com- 
pagnie ; vendredi, fête et solennité de St-Pierre, 29 
juin 1470, le Duc tout le jour à St-Omer où étaient 
vers lui les ambassadeurs rie Naples et autres ; mardi, 
17 juillet, idem, « où estoient devers lui les ambas- 
sadeurs de Bretaigne, de Frise, de Venise et autres »; 
lundi, 23 juillet, idem; mardi, 31 juillet, le Duc tout 
le jour au château du Crotoy à petit état et compagnie, 
et le surplus de sou dit état à Hesdin; mercredi, 
1*' août, le Duc tout le jour au château du Crotoy ; 
dimanche, 5 août, tout le jour à Hesdin ; samedi, 11 
août, idem, < où estoient devers lui les ambassadeurs 
de Naples et autres x> ; vendredi, 17 août, idem ; ven- 
dredi, 24 août, idem, « où estoient devers lui les 
ambassadeurs de Naples, de Mayence et autres. » 
(Détail de la dépense de cette journée. Paneterie : 
48 douzaines de pains blancs, 38 douzaines de pains 
bis, façon d'oubliés, 2 lots de moutarde. Ëchanson- 
nerîe : 4 muids, 15 setiers et demi de vin de garnison. 
Cuisine : un quarreaul, 10 brochets à fendre, 18 
autres à tronçonner, 26 lancerons, 2 anguilles à ren- 
verser^ 5 autres de rôts, 6 perches et 6 meuniers, 76 
paires de soles, 10 plies, 72 rougets, un demi-cent de 
vives, 66 hucquins, 5 turbots, 6 barbues, 3 brèmes 
de mer et un quarteron de carrelets, 1 panier de 
moules, 8 morues salées, une truite, un quartier de 
marsouin, 500 œufs, 1 fromage de service, une tarte 
pour le Duc et 21 autres pour les chambellans, la 
façon de 30 pâtés, 4 quartes de flem\ potageries, 
70 livres de beurre, 12 lots de lait, hour^aiches et 
verjus de grain, poires à confire, 13 lots de verjus et 
20 lots de vinaigre, verdures et blanchissage de 
nappes, 2 monts de bois, 10 vans de charbon de gar- 
nison, transport de Teau). — États journaliers de la 
dépense de l'hôtel de la duchesse de Bourgogne, Mar- 
guerite d'Yorck. — Dimanche, 21 janvier 1470 , la 
Duchesse et Mademoiselle de Bourgogne tout le jour 
à Gand ; samedi, 27 janvier, idem ; mardi, 30 janvier, 
idem ; jeudi, 1*^ février, idem ; lundi, 19 février, 
idem, « et cedit jour madite dame ordonna ung plat de 
viande de creue pour la nouvelle mariée » ; jeudi, 22 
février, la Duchesse et Mademoiselle de Bourgogne 
dîner à Écloo, souper et coucher à Bruges ; samedi, 
24 février, tout le jour à Bruges ; samedi, 31 mars, 
idem; samedi, 5 avril, idem; mardi, 10 avril, la 
Duchesse et Mademoiselle de Bourgogne tout le jour 
à Gand; samedi, 14 avril, tout le jour à Bruxelles; 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 51 



jeudi, 19 avril, idem; vendredi, 27 avril, dîner à 
Malinos, souper et coucher à Anvers ; dimanche, 13 
mai, la Duchesse et Mademoiselle de Bourgogne, tout 
le jour à Bruxelles; vendredi, 25 mai, idem; jeudi, 
31 mai, idem ; mardi, 5 juin, la Duchesse, dîner à Bru- 
xelles, souper et coucher k Tenremonde ; dimanche, 
10 juin, tout le jour àMiddelbourg ; dimanche, 17 juin, 
la Duchesse tout le jour à Middelbourg, « et cedit jour 
fut renforcié le plat de madicte dame à cause que 
monseigneur le Duc soupa avec madicte dame > ; 
jeudi, 21 , tout le jour à Middelbourg ; samedi, 23 juin, 
tout le jour à Gand; mercredi, 27 juin, la Duchesse 
et Mademoiselle de Bourgogne, tout le jour à Bru- 
xelles. 



B. 3435. (Carton,) -* 121 pièces, parchemin. 

1471. — Etats journaliers de la dépense de Thôtel 
du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. — Jeudi, 
21 février 1471 (n. st), le Duc < partir de son host de 
Doins (1), dîner, souper et giste à toute son armée ou 
champ hors du villaige d'Alouville prez de la ville 
d'Amiens (2) » ; lundi, 4 mars 1471, le Duc et son 
« host partir du champ au-devant de Puiquigny (3) et 
vint sur le champ emprès Clary (4) lez la rivière de 
Scerre (5). Cy compté les chevaliers, gentilzhommes 
et officiers tant de mondit seigneur comme de madame 
estant devers lui en cesto présente ai'mée, servant 
. hors leur terme à telz gaiges et ainsi qu'il s'ensuit : 
messire Mille de Bourbon à 32 sols par jour ; Philippe 
de Bourbon, idem; messire Jacques de Harchies, 



(1) Probablement Doingt-Flamicoart, canton de Péronne 
(Somme;. 

(2) Allouville, à 8 kilomètres d'Amiens (Somme). A la fin de 
Tannée 147J, Louis XI avait rompu le traité de Péronne, fait 
alliance avec les Suisses et le connétable de St^Pol s'était 
emparé, pour son compte, de Roye, Montdidier, St-Quentin. Au 
printemps de l'année 1471, Charles le Téméraire ayant réuni une 
armée de 120.000 hommes marcha sur Amiens défendue par 
25.000 soldats. Mais il tenta en vain Tassant de la ville, et ayant 
attendu inutilement pendant six semaines Tarmée du roi de 
France pour la combattre, il jugea que les règles de la cheva- 
lerie lui permettaient de conclure une suspension d'armes de 
trois mois qui fut signée dans les premiers jours d^avril 1471. 

(3) Pioquigny, arrond. d'Amiens, (Somme). 

(4) Glairy-Saulchoiz, canton de Mo liions- Vidame (Somme). 

(5) La Selle, affluent de la Somme. 



idem ; messire Lebon de Rellay, idem ; messire Phi- 
lippe de Comines, idem (1) ; le sieur de Ligne, idem ; 
messire Bauduin de Lannoy, idem ; messire Pierre de 
Miraumont, idem ; le sieur de Bruay, idem ; le sieur 
de La Hamaïde, idem ; le sieur du Bois, idem ; messire 
Philippe de Poithiers, idem ; le sieur de Harnes, idem; 
le sieur de Saint- Venant, idem ; le sieur de Santres, 
idem ; messire Jacques de Gouy, idem ; le sieur de 
Bonneflre, idem ; le sieur d'Estrées, idem ; messiro 
Claude de Vaudrey, idem ; messire Charles de Grève- 
cœur, idem ; le sieur de Bailleul, idem ; le sieur de 
Bouts, idem ; messire Olivier de Vaudrey , idem ; 
messire Jacques de Damas, idem ; Drien de Humières, 
à 16 sols par jour; Noisilles, idem ; Antoine de Falerans, 
idem ; Charles de la ViesviUe, idem ; Jehan du Biez, 
idem ; Guillaume de Crécy, idem ; Claude de Plaine, 
idem; Perceval de Heinstode, idem; Antoine de 
Noyelles, idem ; Guillaume du Vernoy, idem ; Jehan 
Utegracht, idem ; Jacques de Vooth, idem ; Garin de 
Haiiinel, idem ; Guillaume de Martigny, idem ; Phi- 
lippe de Grimberghe, idem ; Maximilien de Daussy, 
idem , Philippe Loighe, idem ; Jenner de Monceaux, 
idem ; Thiébaut de Reux, idem ; Philippe de Villers, 
idem > etc., soit en tout 220 chevaliers, gentils- 
hommes et officiers dont les gages s'élevaient ensem- 
ble par jour à 170 livres, 4 sols ; mardi, 5 mars 1471, 
départ avec son ost du champ hors Clary près la 
rivière de Serre, dîner, souper et coucher au champ 
tenant à ladite rivière entre les villages de Ver (2), 
de Sale (3) et de Saluer (4) (Détail de la dépense 
de récurie pour ledit jour: 28 sotiers d'avoine pour 
68 chevaux, 68 bottes de foin, salaii-e de 10 cha- 
riots, attelés chacun de 6 chevaux, 9 autres, attelés de 
5 chevaux chacun, 14 autres, attelés chacun de 4 che- 
vaux, et 6 autres, attelés chacun de 3 chevaux, lesquels 
mènent et sont chargés des hagues de tous les offices 
domestiques de mondit seigneur à 5 sols par jour. 
Total de la dépense générale pour toute la journée, y 
compris les gages, mais sans les provisions : 312 livres 
12 sols obole, 10 onces); mercredi, 6 mars 1471, 
départ avec son osl du champ lez Fer, passer la rivière 



(1) C'est le célèbre historien Philippe de Comines. 

(?) Vers-Hébecourt , canton de Sains, à 8 kil. d'Amiens 
(Somme)* 

(3) Saleux, idem. 

(4) Salouel, dépendance de la commune de Saleux. 



52 



ARCHIVES DU NORD. - SERIE B. 



de Serre, dîner, souper et coucher sur le champ 
appelle dessus le Metz à une demi-lieue d'Amiens; 
jeudi, 7 mars 1471, tout le jour avec son ost au champ 
dessus Mez selon la rivière de Scere, vers Amiens ; 
vendredi, 8 mars, idem ; samedi, 9 mars, idem ; lundi, 
11 mars, le Duc et son osl sur le champ tenant aux 
murs de Tabbave de St-Acheul hors Amiens ; samedi, 
23 mars, idem ; mercredi, 27 mars, le Duc et son osl 
dîner sur le champ tenant aux murs de l'abbaye de 
St-Acheul, partir d'illec, souper et coucher en une 
place appelée la Fosse-Ferneuse ; samedi, 30 mars, tout 
le jour en son osl au champ lenanl à la Croix de la 
parle d'Amiens enlre l'abbaye de St-Acheul ; mer- 
credi, 3 avril, tout le jour en son osl en la Fosse-Fer- 
neuse près de la croix à la porte St Denis d'Amiens ; 
jeudi, 4 avril, idem ; dimanche, 7 avril, idem ; ven- 
dredi, fête et solennité de Sainte-Croix, 3 mai 1471, 
le duc de Bourgogne tout le jour à Péronne ; diman- 
che, 19 mai, idem. (Total des gages extraordinaires des 
chevaliers, officioi's, gentilshommes ledit jour : 152 
livres, 12 sols) ; mercredi, 5 juin, idem ; samedi, 8 juin, 
idem ; jeudi, 13 juin, le duc de Bourgogne tout le jour 
à Doullens et départ le lendemain; samedi, 15 juin, 
tout le jour à Abbeville; lundi, 17 juin, déjeunera 
Abbeville, départ d'illecq par eau, dîner, souper et 
coucher au Crotoy et le lendemain retour à Abbeville; 
mardi, 18 juin, départ du Crotoy, dîner illecq, souper 
et coucher à Abbeville ; lundi, fête et solennité de 
St-Jean-Baptiste, 24juin, le Duc tout le jour à Abbe- 
ville ; samedi, 19 octobre 1471, le Duc tout le jour à 
St-Omer où étaient vers lui les ducs de Clèves (1) et de 
Gueldre (2), les ambassadeurs de Venise. d'Aragon, 
de Calabre et autres. — États journaliers de la dépense 
de l'hôtel de la duchesse de Bourgogne, Marguerite 
d'York. — Mercredi, 29 mai 1471, la Duchesse et Ma- 
demoiselle de Bourgogne, tout le jour à Gand ; lundi, 
l*' juillet, la Duchesse et Mademoiselle de Bourgogne, 
tout le jour à Lille ; mardi, 2 juillet, idem ; mardi, 30 
juUlet, la Duchesse, tout le jour au Crotoy ; mercredi, 
31 juillet, i lera ; jeudi, l^'août, idem ; samedi, 24 août, 
idem; mardi, 27 août 1471, la Duchesse déjeuner à 
Thérouaue, dîner et couchera Aire ; mercredi, 28 août, 



(1) Jean L*\ le Belliqueux, marié à Elisabeth, fille de Jean de 
Bourgogne, comte de Nevers, de Rethel et d'Eu. 

(2) Arnoul d'Egmoud, duc de Gueldre, qui, le 7 septembre de 
Tannée suivante, céda ses États au duc de Bourgogne. 



tout le jour à Aire ; jeudi, 29 août, idem ; lundi, 2 sep- 
tembre, dîner à Dompierre, souper et coucher au 
Crotoy ; mardi, 3 septembre, tout le jour au Crotoy; 
dimanche, 22 septembre, idem ; samedi, 1" octobre, 
idem ; samedi, 12 octobre, idem ; samedi, 19 octobre, 
dîner à Fauquembergues, souper et coucher à Thé- 
rouane ; dimanche, 20 octobre, la Duchesse, tout le 
jour à Thérouane. et « cedit jour maditedame ordonna 
un plat de viande de crue pour aucuns chevaliers, 
lesquelz accompagnèrent madite dame par Tordon- 
nance du Duc » ; jeudi, 26 octobre, tout le jour à Thé- 
rouane ; jeudi, 31 octobre, idem ; lundi, 4 novembre, 
la Duchesse tout le jour au château de Ruhout (près de 
St-Omer); lundi, 11 novembre, idem; samedi, 24 
novembre, la Duchesse tout le jour au château d*Ardres; 
mardi, 26 novembre, idem et cedit jour madite dame 
ordonna un demi-plat de viande de crue pour maître 
Conselle, médecin de Monseigneur. — Etats journa- 
liers de la dépense particulière de Mademoiselle Marie 
de Bourgogne. — Vendredi, 12 juillet 1471, Mademoi- 
selle de Bourgogne, dîner à Audenarde, souper et 
coucher à Grammont aux dépens de la Duchesse ; 
mardi, 23 juillet, tout le jour à St-Josse auprès de 
Bruxelles ; mardi, 30 juillet, idem ; mercredi 31 juillet, 
idem; mercredi, 7 août, idem; samedi, 10 août, tout 
le jour à Bruxelles ; mardi, 20 août, idem ; dimanche, 
l**^ septembre, idem ; dimanche, 22 septembre, idem ; 
lundi, 30 septembre, idem ; mardi, 1**" octobre, idem : 
lundi, 21 octobre. Mademoiselle de Bourgogne, tout le 
jour à Mons aux dépens de la Duchosse ; jeudi, 31 
octobre, idem ; dimanche, 16 novembre, tout le jour à 
Bruxelles ; jeudi, 14 novembre, tout le jour à Mons; 
vendredi, 29 novembre, idem. 

B. 3436. (Carton.) — 215 pièces, parchemin. 

tâ9l. — Etats journaliers de la dépense du duc de 
Bourgogne, Charles le Téméraire. — Lundi, 7 juillet 
1472, le duc de Bourgogne, <^ tout le jour en son ost au 
siège devant la ville de Beauvais en Beauvoisis(l); icy 



(1) A la nouvelle de la mort du duc de Guiennè, frère du roi 
Louis XI, le duc de Bourgogne, rompant la trêve et les négo- 
ciations pendantes, passa la Somme, emporta la petite ville de 
Nesle dont la garnison et les habitants furent massacrés. Puis se 
dirigeant sur la Normandie, il crut pouvoir s^emparer facilement 
de Beauvais en passant. Mais il rencontra, de la part des habi- 
tants, une sérieuse résistance qui permit de faire parveair des 
secours dans la place et après deux assauts infructueux et 24 
jours de siège, il dut renoncer à son entreprise. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILI.E : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 53 



compté les gaiges des chambellans et escuiers ou 
sen'ice de mondit ^ seigneur hors terme durant la 
guerre. Gaiges extraordinaires : messire le Bon de 
Relly == 32 sols : le sieur de Ligne, idem ; messire 
Philippe de Comines, idem ; Philippe de Bourbon, 
idem ; le sieur de St-Moris, idem ; le sieur de La 
Hamaïde, idem ; le sieur de Contay, idem ; le sieur du 
Bois, idem ; le sieur de Harnes, idem ; le sieur de 
Gaesbecque, idem ; le sieur de Cohem, idem : le sieur 
de Miraumont, idem ; le sieur de Moncaverel. idem : 
messire Loys de Neelle, idem ; messire Jehan de Har- 
chies, idem; le sieur de la Frète, idem ; le sieur de 
Saint-Venant, idem ; messire Jehan de Berghes, idem; 
le sieur de la Gruthuze, idem ; messire Antoine de 
Hallewin, idem ; messire Jehan de Bournonville, idem; 
messire Charles de Crèvecœur, idem ; le sieur de 
Comines, idem ; le sieur de Bailleul, idem ; le com- 
mandeur de Canteraîne, idem ; messire Jacques 
d'Aymeries, idem ; le sieur de Rupt, idem : messire 
Philippe Huickart» idem ; le sieur de Bours, idem ; le 
sieur d'Estrées, idem ; le sieur de Gouy, idem ; messire 
Anthoine Trappesonde (1), idem ; messire Jean de 
Gavre, idem ; le sieur de Trasignies, idem ; messire 
Olivier de Vaudrey, idem ; messire Guillaume de 
Rochefort, à 28 sols ; messire Jean de Jauly, idem ; 
Drien de Humières, à 18 sols ; maître Jacques Heyne, 
à 16 sols ; maître Pierre Pollart, idem ; Philippe 
d'Algues, idem ; Guérardin Martin, à 12 sols ; Guérardin 
Mainborde, idem ; Adryan Waelquin, idem ; Ysore de 
Schoote, idem ; Guillaume Marchant, idem ; Thomas 
Hoost, idem : Estienne Waingiion, idem ; Regnaud 
Duchamp, idem ; le Roy d'armes de Flandre, idem ; 
Guillaume d'Orc, idem ; Piètre Pippe, idem ; Dasse- 
laire le Keux, idem , Guillemin le Keux, idem ; Ingle 
du Vivier, idem; messire Guillaume du Bois, idem ; 
Jehan de Rextam, idem; Damas, idem; Gauchier des 
Eschielles, idem ; Adrian Bazin, idem ; Harne de 
Ghyseghem, idem ; Alleames Mœderlœs, idem ; Jehan 
de Bregilies, idem ; Johannes de Bere, idem ; Jehan 
de Lalaing, idem ; Jennet de Drinckam, idem ; Symon 
Beyer, idem ; Gallien de Lannes, idem ; Hausse de 
Frisebroucq, idem ; Girart de Lannoy, idem ; Charles 
deMenthon, idem: Chariot Sallart, idem; Georges 



(1) Il 8*agit peut-être d'un des fils du dernier empereur de 
ri^bizonde, David Gomnène, qui aurait pris du service auprès 
duc de Bourgogne. 



Lallemant, idem ; Loys Coingnart, idem ; Jehan de 
Fontettes, idem ; Philippe de Vaudrey, idem ; Jacques 
Bolengier, idem ; Jehan Revelart, à 10 sols 1 obole ; 
le bastard de Blanne, à 9 sols ; Mery Briant, idem ; 
Lothier, idem ; Limbourg. idem ; Luxembourg, idem ; 
Jehan Doulieu. k 7 sols, 6 deniers; le petit Ginot,à7 
sols; Doppin Lempereur,idem; Andrien Mariette, idem; 
Guérardin Quaille, à 6 sols ; Anthonin Lamiraut, idem; 
Hellin Havet, idem ; Quesnoy, idem ; Je Tay emprins, 
idem; Jehan Dupuich, idem; Colin d'Ath,idem; Jehannin 
d'Ath . idem ; le bâtard de Danes , idem : le gros 
Jehan, à 4 sols, 6 deniers ; Guillemin Robelot, 3 sols ; 
Colin Pinet, idem ; Claude Guilliez, idem ; Jennequin 
Mantel, idem ; Chariot Laleure, idem ; Dolin Gaverelle, 
idem ; Hacquin Gilles, idem ; Le Vert, idem ; Jacques 
du Pryel, à 12 sols ; maître Jehan Coulon, à 16 sols ; 
maître Thibaut Banadot, idem. Total des gages 
extraordinaires pour ledit jour ; 94 livres, 4 sols, 1 
denier obole »; dimanche, 19 juillet 1472, le duc de 
Bourgogne, tout le jour en son ost devant la ville de 
Beauvais en Beauvaisis, et avec lui monseigneur le 
duc deCalabre (1). (Détail delà dépense de la journée. 
Paneterie : 30 douzaines de pains blancs, 28 douzaines 
de pains bis, façon d'oubliés. Échansonnerie : 5muids, 
1 setier de vin de garnison. Cuisine : chair d'un demi- 
bœuf, 8 livres de graisse de bœuf, 18 livres de lard, 
10 moutons et demi, tripes, 2 langues de bœuf, 1 lièvre, 
18 poules, la façon de 4 douzaines de petits pâtés de 
veau, idem de 5 autres de poules, poiageries et sel, 
6 livres de beurre, pois verts en cosse, vinaigre de 
garnison 8 lots, verdure et buage (blanchii^sage) des 
nappes, aménage et fendage du bois, transport de 
l'eau. Fruiterie : 2 livres, 8 onces de cire de garnison 
en torches grandes et petites, 4 livres, 2 onces en 
chandelles, mortiers et flambeaux, 15 livres de chan- 
delles de suif, fruit = 4 sols. Ecurie : Jehan de Bars 
avec 3 chariots et 15 chevaux, Guilbin Sarrasin avec 3 
chariots et 13 chevaux. Jehan Caboche avec 2 chariots 
et 10 chevaux, Antoninle Petit avec 7 chevaux et plu- 
sieurs autres avec 5 ou 3 chevaux, soit en tout 234 
chevaux menant tes chariots chargés des ba^^ages et 
provisions des offices nécessaires pour le service du 
Duc en sa présente année, à 5 sols par jour par cheval 



/ 



(1) Nicolas, fils da duc Jean de Gaiahrc, pelit-fiis du roi René. 
Après avoir tenu le parti du roi Louis XI, il embrassa celui du 
duc de Bourgo^ .3 et ottint même de ce dernier une promesse 
de mariage avec Marie d ; Bourgogne. 



54 



ARCHIVES DU NORD. - SERIE B. 



etc., etc. Total de la dépense dudit jour, y compris les 
gages, mais sans les garnisons : 323 livres, 6 sols, 
10 deniers) ; lundi, 20 juillet 1472, le Duc tout le jour 
en son ost au champ devant Beauvais et le duc de 
Calabre avec lui ; mercredi, 5 août 1472, le Duc tout 
le jour en son os^ au bois dessus la ville d'Envers 
Dieppe ; jeudi, 6 août, idem, et avec lui le duc de 
Calabre, à ses dépens ; samedi, 8 août, idem ; diman- 
che, 9 août, le Duc, « desjeuner en son osi au bois 
deçà Eu, partir d'illecq, souper et giste au champ 
deçà le vilaige et rivière de Cryel sur la mer (1), où 
estoit monseigneur de Calabre à la charge et despense 
de mondit seigneur » ; lundi, 10 août, idem ; mercredi, 
12 août, idem, « où estoit monseigneur de Calabre à 
la despense de mondit seigneur et les ambassadeurs 
d*Escoche » ; jeudi, 13 août, idem ; samedi, 15 août, 
idem ; dimanche, 16 août, idem ; lundi, 17 août, le 
Duc « partir de son ost deçà la rivière de Cryel, sou- 
pei' et coucher au camp que l'on dist le pastez de 
Bellimont dessus le vilaige de Martin Église lez 
Arques » (2) ; vendredi, 28 août, le Duc, < partir du 
champ hors du village de Testes (3), disner, souper et 
giste à tout son ost aux champs dessus le village de 
Gailly (4) ou païs de Caulx, où estoit monseigneur le 
duc de Calabre à la despence de mondit seigneur » ; 
mardi, l*' septembre 1472, le Duc tout le jour en son 
ost au champ près \di justice de la ville de Rouen (5) ; 
mercredi, 2 septembre, idem ; vendredi, 4 septembre, 
le Duc tout le jour «en son ost au champ de la paroisse 
de Saint Martin le Blanc (6) au comté d*Eu, et le 
lendemain partir, où estoit monseigneur de Calabre 
aux frais du Duc» ; dimanche, 6 septembre, tout le jour 
en son ost « au champ oultre la ville de Neufchâtel, 



(1) Griel, sur rYères et la mer, cant. d'Eu, arrond. de Dieppe 
(Seine-Inférieure). Charles le Téméraire après avoir levé le 
siège de Beauvais, s'avança en Normandie, dévastant tout sur 
son passage. Il tenta vainement de s'emparer de Dieppe. 

(2) St-Martin-Égiise, sur TArques, cant. d'Offranville, arrond. 
de Dieppe (Seine-Inférieure). 

(3) Tôtes, chef-lieu de canton de l'arrond. de Dieppe (Seine- 
Inférieure). 

(4) Cailly, sur la G 1ères, cant. de Glères, arrond. de Rouen, 
(Seine-Inférieure). 

(5) Les fourches patibulaires de Rouen où Gharles le Téméraire 
resta quatre jours pendant lesquels il tenta vainement de sur- 
prendre la ville. 

(6) St-Martin-le-Blanc, dépendance de la commune de Saint- 
Martin-Osmonville, canton de St-Saéns, arrond. de Neufchâtel 
(Seine-Inférieure). 



entre les deux censés (fermes) de Monseigneur 
Saint- Anthoine » (1), avec le duc do Calabre; lundi, 
7 septembre, idem : mardi, 8 septembre, idem ; mer- 
credi, 16 septembre 1472, le Duc « partir de son ost de 
Framicourt (2), disner, souper et giste ou champ lez 
Araines (3), et le lendemain partir »; jeudi, 17 septem- 
bre, départ de son ost lez Araines, dîner, souper et 
coucher * lez le chasteau de Picquigny » ; lundi, 21 
septembre, départ < de son ost dessus la montagne de 
Coppe Gueulle lez- Amiens (4), disner, souper et giste 
ou champ de la paroisse de La Faloize» (5) ; mercredi, 
23 septembre, « partir de son ost de Mervy (6), passer 
la rivière de Moreul (7), disner, sopper et giste ou 
champ de Mazières en Santers» (8); jeudi, 24 septembre, 
tout le, jour en son ost à Maizières en Santerré et 
départ le lendemain avec le duc de Calabre et lam- 
bassadeur de Venise ; samedi, 26 septembre, tout le 
jour à Lyons en Santerre (9) avec les mêmes ; mardi, 
13 octobre, le Duc tout le jour c en son ost à Hombleu 
vers Héans en Vermandois (10) ; lundi, 19 octobre, tout 
le jour en son ost au champ lez Chauny-sur'Oise (11), 
avec le duc de Calabre ; samedi, 24 octobre 1472, le 
Duc < partir à tout son ost et compaignie du champ 
lez La Fère-sur-Oize (12), disner, souper et giste à tout 
icellui ou champ de Dueillet (13), où estoit monseigneur 
de Calabre » ; dimanche, 25 octobre, « tout le jour en 
son ost au camp de Deuillot et le lendemain partir 
avec le Duc de Calabre»; mercredi, 28 octobre, le Duc 
« partir à tout son ost et compaignie du champ de 



(1) Entre les deux fermes de la commanderie de St-Antoine. 

(2) Framicourt, canton de Gamache, arrond. d'Abbeville 
(Somme). 

(3) Airaines, canton de Molliens-Vidame, arrond. d'Amiens 
(Somme). 

(Ji) Gharles le Téméraire qui venait de brûler la ville de 
Neufchâtel, essaya vainement de surprendre Amiens. 

(5) La Faloise, canton d'Ailly-sur-Noye, arrond. de Montdidier 
(Somme). 

(6) Merville-au-Bois, idem. 

(7) L*Avre, rivière sur laquelle est située Moreuil, chef-lien de 
canton de Tarrond. de Montdidier. 

(8) Mézières, canton de Moreuil. 

(9) Lihon-en-Sangterre, cant. de Ghaulnes, arrond. de Péronne 
(Somme). 

(10) Hombleux, canton de Nesle, arrond. de Péronne. 

(11) Ghauny, chef-lieu de canton de Tarrond. de Laan (Aisne). 

(12) La Père, idem. 

(13) Deuillet ou Dœuillet, canton de La Fère. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 55 



Ribemont (1), disner, souper et giste à tout son dit ost 
et compaignie ou champ le lez chasteau do Viilers-le- 
Vert (2) » avec le duc de Calabre ; jeudi, 29 octobre, 
tout le jour en son ost au camp de Villers-le-Vert, et 
le lendemain départ; vendredi, 30 octobre, le Duc 
« partir à tout son ost et compaignie du champ lez le 
chastel de Villers-le-Vert, disner, souper et giste h 
tout son dit ost et compaignie ou champ de Ferrevac- 
que-lez-Soursonne (3j et lendemain partir, où estoit 
monseigneur de Calabre à la despence de mondit 
seigneur»; dimanche, fête et solennité de la Toussaint, 
1*' novembre, le Duc tout le jour en son ost devant 
Beaurevoir (4) ; lundi, 2 novembre, idem ; mercredi, 
4 novembre, idem ; dimanche, 8 novembre, le Duc 
tout le jour en son ost au camp près de l'abbaye-lez- 
Bohain (5) ; dimanche, 8 novembre, le Duc 4c desjeuner 
çn son ost de Prémont (6) près Serain (7), partir d'il- 
lecq, disner, souper et giste ou champ deçà Tabbaye 
de Bohain > ; lundi, 9 novembre, tout le jour au camp 
en deçà de Tabi^aye de Bohain ; mardi, 10 novembre, 
idem ; mercredi, H novembre 1472, le Duc € tout le 
jour en son ost ou camp d'emprès Tabbaye-lez-Bohain, 
et cedit jour furent publiées les trêves entre le Roy et 
mondit seigneur jusques au premier jour d'avril pro- 
chain (8) » ; jeudi, 12 novembre, idem ; vendredi, 
13 novembre, idem ; samedi, 14 novembre, le Duc 
déjeuner au camp devant Bohain, partir d'illecq, dîner 
et coucher au camp hors Busigny (9) ; dimanche, 15 
novembre, tout le jour en son ost au camp de Busigny 
et lendemain partii'; lundi, 16 novembre, déjeuner en 
son 05^ hors Busigny, partir d'îW^c^/, souper et cou- 
cher en la ville du Câteau-Gambrésis. « et ce jour 
rompy mondit seigneur son armée > ; mercredi, 18 no- 
vembre, le Duc déjeuner au Câteau-Cambrésis partir 
i'Ulec, souper et coucher à Cambrai ; jeudi, 19novém- 



(1) Ribemont, chef-lieu de canton de Tarrond. de St-Quentin 
(Aisne). 

(2) Villers-Gotterêts , chef-lieu de canton de Tarrond. de 
Soissons (Aisne). 

(3) Faveroiles, commune du canton de Viliers-Gotterêts. 

(4) Beaurevoir, cant. du Gàtelet, arpond. de St-Quentin. 

(5) Bohain, chef-lieu de canton de Tarrond. de St-Quentin. 

(6) Frémont, commune du canton de Bohain. 

(7) Serain, idem. 

(8) La trêve de cinq mois avait été signée par le connétable 
de St-Pol au nom du Roi et Gui de Brimeu, seigneur d'Himber- 
court, au nom du duc de Bourgogne, le '^ novembre précédent. 

(9) Busigny, canton de Glary, arrond. de Gambrai (Nord). 



bre, le Duc tout le jour à Gambrai et le lendemain 
partir ; vendredi. 20 novembre, déjeuner à Cambrai, 
partir A'illec, souper et coucher à Péronne ; samedi, 
21 novembre, tout le jour à Péronne; dimanche, 22 
novembre, idem ; lundi, 23 novembre 1472, tout le 
jour à Péronne, et le lendemain départ ; mardi, 24 
novembre, dîner à Péronne, départ àUllec^ souper et 
coucher en la ville de Bray -sur-Somme ; mercredi, 25 
'novembre, tout le jour à Bray-sur-Somme ; dimanche, 
29 novembre 1472, le Duc dîner à Saint-Ricjuier (1), 
partir d*tUec, souper et coucher à AbbeviUe ; mardi, 
l'*'" décembre, le Duc tout le jour à Àbbeville, « où 
estoient devers lui les ambassadeurs de Romme, de 
l'Empereur, du roy d*Arragon, du duc de Veuize et 
autres > ; jeudi, 3 décembre, idem ; lundi, 7 décem- 
bre, idem ; mardi, 8 décembre, idem; vendredi, 11 
décembre, idem ; lundi. 21 décembre, le Duc tout le 
jour à Gonay-lez-Béthune ; samedi, 26 décembre, tout 
le jour à Bruges. — États journaliers de la dépense 
de l'hôtel de la duchesse de Bourgogne, Marguerite 
d'York. — Samedi, 11 janvier 1472 (n. st.), la Duchesse 
tout le jour à Arques (2); jeudi, 23 janvier, dîner à 
Waten, souper et coucher à Bergues St-Winnoc; 
samedi, 25 janvier, dîner à liondschoote, souper et 
coucher a Furnes ; lundi, 27 janvier, dîner à l'abbaye 
des Dunes, souper et coucher à Nieuport; mardi, 
4 février, la Duchesse, tout le jour à Maie ; lundi, 10 
février, la Duchesse tout le jour à Maie ; « et cedit 
jour maditedame ordonna six platz de viande de creue 
pour les nopces de messire Bauduin de Lannoy et de 
Michielle Donne, l'une des damoiselles de madite 
dame, dont la feste et solempnité desdites nopces fut 
faicte cedit jour audit lieu de Maie, à Tostel de ma 
dessus dite dame » (Détail de la dépense des divers 
offices pour celte journée. Paneterie : 10 douzaines de 
pains bis, 108 grands pains de bouche, oublies, mou- 
tarde. Échansonnerie : 87 lots de vin de garnison, 3 
quartes d'hypocras. Cuisine : 6 pièces de bœul, 4 
trumeaux de bœuf, 2 moutons, 4 épaules de mouton, 
6 livres de graisse, 30 livres de lard, chair à pâtés, 
3 échines de porcs, chair de porc, 5 douzaines de sau- 
cisses et boudins, 5 cochons (de lait), 2 lièvres, 18 
lapins, 18 perdrix, 5 cygnes, 5 faisans, 12 chapons 
gras, 12 chapons de palier, 40 poules, 6 oiseaux de 



(1) Saint-Riquier , canton d'Ailly-le-Haut-Glocher, arrond. 
d'Abbeville (Somme). 

(2) Arques, canton-sud et arrond. de St-Omer (Pas-de-Galais). 



56 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



rivière, 12 volailles, pieds de mouton, 2 fromages de 
service, 250 œufs, 150 petits pâtés, 12 pâtés de chapon 
et de venaison, 6 plats de four (tourtes), potageries, 4 
livres de beurre, 3 mannes à mettre la viande, pots et 
cuillers, 1 lot de crème, 6 lots de verjus et de vinaigre 
1 cent et demi de bois, 5 sacs de charbon, verdure, 
1 demi-lot de vin blanc pour la sauce, un demi cent de 
poires pour le banquet, un lot de vin du Rhin, un demi- 
lot de crème, 1 livre de dragées, doux salades, un 
domi-lot d'huile d'olive, un cent de sprocq (1). Frui- 
terie : 5 livres de cire de garnison en une grande tor- 
che, en une petite et en un flambeau, 7 onces en chan- 
delles, fruits, 5 livres de chandelles de suif, un gril, 
une écuelle et une pelle de fer, un trépied, un soufflet 
et un panier, une chaudière. Écurie : journée de 11 
chevaux, etc.) ; samedi, 29 février, la Duchesse tout 
le jour à Maie; lundi, 2 mars, idem ; dimanche, jour 
de Pâques, 29 mars 1472, idem ; mercredi, 29 avril, 
idem ; samedi, 2 mai, la Duchesse dîner à Maie, sou- 
per et coucher à Ardembourg ; mercredi, 6 mai, la 
Duchesse tout le jour à Tronchiennes ; mardi, 19 mai, 
la Duchesse dîner à Pont-à-Vendin, souper et coucher 
àBeliemotte; mercredi, 20 mai, tout lejour au châ- 
teau de Bellemotte ; vendredi, 22 mai, idem, « et cedit 
jour ma dite dame ordonna trois platz de creue de 
viande pour festoier les seigneur et dame de Roussy, 
les seigneur et dame d'Inchy et autres de leur com- 
paignie »; mardi, 26 mai, la Duchesse tout le jour à 
Bellemottei; dimanche, 31 mai, idem; mardi, 2 juin, 
idem ; mardi, veille de la StJean-Baptiste, 23 juin 
1472, la Duchesse et Mademoiselle de Bourgogne, tout 
le jour à Mous en Hainaut ; mardi, 30 juin, la Duchesse 
et Mademoiselle de Bourgogne, toutlejour àMons; 
lundi, 13 juillet, la Duchesse et Mademoiselle de Bour- 
gogne, tout le jour à Mons ; lundi, 14 septembre, la 
Duchesse, dîner à Bruxelles, souper et coucher à 
Tenremonde ; mercredi, 16 septembre, la Duchesse et 
Mademoiselle de Bourgogne, tout le jour à Gand , 
« cy-compté les despens que madite damoiselle a faicts 
en tous offices depuis le dimanchevi^jour dudit mois 
dont madite dame partit pour aller à Brouxelles le v*' 
jour de ce dit mois et revint madite dame audit Gand 
le XV* jour dudit mois > ; vendredi, 18 septembre, 
madame la Duchesse et Mademoiselle de Bourgogne, 
tout le jour à Gand ; samedi, 3 octobre, la Duchesse de 



(1) D'après Hécard (Dict, rouchi'français) ce mot qu'il ortho- 
graphie sprot ou spreutf désignerait des choux de Bruxelles. 



Bourgogne, dîner, souper et coucher à Tenremonde, et 
mademoiselle de Bourgogne tout le jour à Gand aux 
dépens de madite dame. — Etats journaliers de la dé- 
pense personnelle de Mademoiselle Marie de Bourgo- 
gne. — Vendredi, 24 janvier 1472 (n. st.), Mademoiselle 
de Bourgogne, dîner à Béthuue, souper et coucher à 
Lens en Artois aux dépens de la Duchesse ; lundi, 3 fé- 
vrier, Mademoiselle de Bourgogne, tout le jour à Mons ; 
mardi, 11 février, idem, « et cedit jour madite damoi- 
selle ordonna ung plat de viande de creue pour les 
filles, lesquelles souppèrent avec madite damoiselle à 
cause du jour des Coirmyaux (Quarêmaïuv)^. (Détail de 
la dépense de chaque office pendant ledit jour. Pane- 
terie : 21 grands pains de bouche, 3 douzaines de pains 
bis, moutarde. Echansonnerie : 18 lots de vin de pré- 
sent de garnison. Cuisine : une demi-pièce de bœuf, 
un trumeau de bœuf, un mouton, un demi-veau, 3 
épaules, une demi-livre de graisse, 8 livres de lard, 
chair à pâtés, un langhet de porc, chair de porc, 4 
pieds de porc, pieds de mouton, une langue de bœuf, 
une fraise de veau, une demi-livre de moelle de bœuf, 
un lièvre, une douzaine et demie de saucisses, 2 
oiseaux de rivière, 5 volailles, 2 chapons de palier, un 
chapon gras, 20 poules, 250 œufs, un fromage de ser- 
vice, la façon de 2 petits pâtés de viande et 3 de cha- 
pons et de poussins, 2 grandes tartes, 2 flans, fleur 
(farine), potagerie, 8 livres de beurre, crème, pom^ 
mes d'orange, lait pour les gaufres, 3 lots de verjus 
et de vinaigre, 12 faisceaux de bois, 3 rasières de 
charbon, verdure, etc., etc. Total de la dépense dudit 
jour : 10 livres, 13 sols) ; mercredi, 12 février. Made- 
moiselle de Bourgogne, tout le jour à Mons. (Détail de 
la dépense dudit jour. Paneterie : 8 grands pains de 
bouche, 1 douzaine de pains bis. Echansonnerie : 
11 lots de vin de garnison. Cuisine : 1 brochet à tron- 
çonner, 3 lancerons^ 3 carpes de cuisine, un demi- 
quart de blanc rost (poissons blancs à frire), 2 anguilles 
à poiagier, une perche, 5 plies et 2 merlans, un grand 
cabillaud, harengs, moules, potagerie^ pommes, pots 
de terre et cuillers de bois, un peteau (pilon) à broyer 
les amandes, un lot d'huile d'olive, 2 lots de verjus et 
de vinaigre, 6 faisceaux de bois, 9 rasières de char- 
bon, verdure, façon d'un pâté de poisson. Fruiterie : 
4 onces de cire pour un flambeau, 7 onces pour des 
chandelles, fruit, une demi-livre de figues, une livre 
de dattes, une demi-livre de raisins. Écurie : la jour- 
née de 14 chevaux, etc., etc. Total de la dépense de 
la journée, sans les gages ni les garnisons : 6 livres, 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 57 



1 sol. 11 deniers); mardi, 25 février, Mademoiselle de 
Bourgogne tout le jour à Mons ; vendredi, 6 mars, 
idem, « et cedit jour madicte damoiselle ordonna ung 
plat de viande de crue pour les damoiselles de madite 
dame (1^ Duchesse), lesquelles viendront de honorer 
Madame de Sors (Solre) audit lieu de Sors » ; vendredi 
13 mars, idem ; dimanche. 3 mai 1472, Mademoiselle 
de Bourfrogne tout le jour à Mons, aux dépens de 
Madame la Duchesse, € cy-compté aucuns officiers de 
Tostel de madite dame à gaiges, estans au présent au 
service de madite damoiselle : la dame du Chastelet 
= 9 sols ; Simonne de Sauvegrain = 6 sols ; Jehamie 
de Vuatene = 3 sols ; Marie Luzarde, idem ; Jehan 
de Tervay = 18 sols ; Gilbert de Tenremonde, idem 
Christophe Barrose, idem; Jehan d'Aisy == 9 sols 
Henriet Mailert, idem ; Séverin de la Passaige, idem 
Jehan de Lannoy = 12 sols ; Jehan Bayart, idem 
Guiot Cloisier, idem ; Godefroid de Halles = 6 sols 
Jehan Hacquet = 6 sols ; Jaquet du Marchié = 6 sols 
messire Jehan Fricot = 3 sols; Jacotin du Mans, 
idem ; Jehannin de Vignicourt, idem ; Colin Pippelart 
idem ; Jehan Le Vasseur, idem ; Jehan Mairote, idem ; 
André de Talemer, idem; André Sanen. idem; Jehan 
Natey, idem ; Pierre Malart, idem. » Total des gages : 
9 livres, 5 sols) ; dimanche, 24 mai, idem, < et cedit 
jour madite damoiseUe digna en la ville à cause du 
jour de la pourcession de ladite ville de Mons, et 
ordonna madite damoiselle ung demi-plat de viande de 
crue pour les dames et damoiselles accompaignans 
madite damoiselle » ; vendredi, 29 mai, idem ; lundi, 
l*"" juin, idem ; dimanche, 7 juin, idem ; lundi, 8 juin, 
idem, « et cedit jour madite damoiselle ordonna crue 
pour ce qu'elle se baigna >. 

B. 3437. (Carton.) — 123 pièces, parchemin. 

t49S. — États journaliers de la dépense de Thôtel 
du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. — Samedi, 

2 janvier 1473 (n. st.), le Duc dîner à L'Ecluse, monter 
sur Teau, souper et couchera < E/mine » ; dimanche, 

3 janvier, dîner à « Ernine », monter en bateau et 
partir à'tUecq, souper et coucher en la ville de Zéricsée; 
mercredi, 6 janvier, tout le jour à Zéricsée ; mercredi, 
13 janvier, le Duc tout le jour à Bruges, « où estoient 
devers lui les ambassadeurs de Nostre Saint Père, de 
/Empereur, du roi d'Aragon, de Venize et autres » ; 

Budi, 14 janvier, idem; vendredi, 15 janvier, idem ; 

Skrib B. (Nord.) — Tome VIII. 



dimanche, 24 janvier, le Duc tout le jour à Gand devers 
Madame sa compagne: vendredi, 29 janvier, le Duc 
< partir du villaige de le Neuze, monter sur Toau, 
songlant la mer, disner en passant, le soir ancrer prez 
de la ville de Reymerswale et le lendemain partir > ; 
dimanche, 31 janvier, déjeuner à Zéricsée, partir 
d'illec, monter sur Teau, souper et coucher en bateau 
devant « Guter^vuelle » ; samedi, 27 février, tout le jour 
à Anvers ; jeudi, veille de la Visitation Notre-Dame, 
l*'juillet 1473, le Duc tout le jour avec son osl et 
compagnie au camp de Duyckemborch (Duysbourg), 
près de Nimègue (1) où étaient avec lui les ambassa- 
deurs de Notre Saint-Père, de Hongrie, de Venise et 
autres ; vendredi, 2 juillet, idem ; mardi, 6 juillet, 
idem ; jeudi, 8 juillet, idem; samedi, 10 juillet, tout le 
jour avec son ost au siège devant la ville de Nimègue ; 
mardi, 13 juillet, idem ; lundi, 19 juillet, le Duc tout le 
jour en son siège devant la ville de Nimègue qui se 
rendit ce jour-là en son obéissance; mercredi, 21 
juillet, tout le jour avec son ost en son camp lez-la ville 
de Nimègue en Gueldre et ce jour fut fait un plat 
de crue pour monseigneur le duc de Clèves ; dimanche, 
25 juillet, tout le jour en son château de Nimègue ; 
lundi, 26 juillet, idem ; samedi, 31 juillet, le Duc dîner 
en son camp lez-la ville de Gaerhuise^ partir d'illecq, 
passer le Rhin, souper et coucher à l'abbaye d'Elten ; 
dimanche, V^ août, tout le jour avec son ost en son 
camp lez-l'abbaye d'Elten en la comté de Zutphen ; 
lundi, 2 août, idem ; mercredi, 4 août, départ de son 
camp leZ'Baecq, dîner , souper et coucher en la ville 
de Zutphen ; jeudi, 5 août, tout le jour en la ville de 
Zutphen où étaient vers lui larchevôque de Cologne, le 
duc de Clèves et plusieurs autres, « et ce jour mondit 
seigneur reçut le serment des manans et habitans 
de sa dicte ville de Zutphen > ; samedi, 7 août, tout le 
jour à Zutphen ; samedi, 14 août, départ de la ville 
(VA/mheùn, passer les rivières du Rin et de la WaUe, 
dîner et coucher en la ville de Nimègue ; dimanche, 
fête et solennité de l'Assomption Notre-Dame, 15 août. 



(1) Charles le Téméraire s'étant fisiit transporter tous les droits 
da vieus duc Arnoul sur les duchés de Gueldre et comté de 
Zutphen, moyennant une somme de 300,000 florins, au mépris des 
droits du duc Adolphe, fit rapidement la conquête des pays qui 
lui avaient été cédés. Nimègue seule, défendue par Régnier, 
sire de Brockhausen, et oii étaient enfermés les enfants du duc 
Adolphe, Charles et Philippine, résista pendant trois semaines. Le 
19 juillet, grâce à Tintervention du duc de Clèves, la ville obtint 
une honorable capitulation. 



8 



58 



ARCHIVES DU NORD. - SERIE B. 



le Duc tout le jour à Nimègue, où étaient avec lui 
Tambassadeur de l'Empereur et autres ; vendredi, 20 
août, départ de Dulke, souper et coucher au château 
de Breyemoir; dimanche, 22 août, le Duc dîner en la 
ville de Rode^ partir d'illecq, souper et coucher en la 
ville d'Aix-la-Chapelle; mardi, 31 août, départ de 
Bastoigne, déjeuner illecq, dîner, souper et coucher à 
Marcheloingne ; vendredi, 3 septembre, le Duc tout 
le jour en la ville d'Arlon ; dimanche, 5 septembre, 
idem, et « estoient devers lui les ambassadeurs de 
l'Empereur, de Romme et autres » ; lundi, 6 septembre, 
déjeuner à Arlon, départ, souper et coucher au château 
de Luxembourg; samedi, 11 septembre, tout le jour 
au château de Luxembourg ; dimanche, 12 septembre, 
idem ; lundi, 20 septembre, iilem, avec les ambassa- 
deurs de l'Empereur, du Pape, de Venise, de Lorraine, 
de Metz et autres ; vendredi, 24 septembre, tout le 
jour à Luxembourg, « cy-compté les gaiges des cap- 
pitaino, dixainiers, escuiers, hommes d'armes, archiers 
et coustilliers de la garde de mondit seigneur », 
s'élevaut à la somme de 113 livres, 5 sols, 8 deniers ; 
samedi, 25 septembre, idem, avec les ambassadeurs de 
l'Empereur, du Pape, de Venise, de Trêves, de 
Lorraine et autres; dimanche, 26 septembre, idem, 
avec les mêmes et , en outre , les ambassadeurs du 
comte Palatin; lundi, 27 seplembre, idem, idem; 
mercredi, 29 septembre, le Duc dîner à Luxembourg , 
départ, souper et coucher en la ville de Macr^e ; jeudi, 
30 septembre, départ de Macre pour venir à Trêves 
« devers l'Empereur (1), souper et giste à l'abbaye de 
Saint-Maximin-lez le dit Trêves »; vendredi, T**^ octobre, 
le Duc tout le jour à l'abbaye de St-Maximin-lez 
Trêves ; samedi, 2 octobre, idem ; mardi, 5 octobre, 
idem, « et ce jour viendront vers luy (le Duc) les 
archevesques de Mayence, dudit Trêves, les contes de 
Catsenelleboghen (1), de Wirtembergh et autres 
princes d'AUemaigne >. (Détail de la dépense des divers 



(1) I^ ville de Metz ayant décliné Thonneur d'être le théâtre 
de l'entrevue qui devait avoir lieu entre l'empereur d'Allemagne, 
Frédéric III et le duc de Bourgogne, ces deux princes se 
rencontrèrent avec une suite nombreuse à Trêves. Charles le 
Téméraire espérait bien obtenir de l'Empereur et de la plupart 
des Électeurs sa proclamation comme roi de Bourgogne. Mais 
les intrigues de Louis XI traversèrent ce projet, et après des 
négociations, entrecoupées de fêtes et de festins, qui durèrent 
près de deux mois, le Duc dut quitter Trêves sans avoir obtenu 
le titre qu'il convoitait. 

(1) Le comte de Gatzenellebogen, seigneur de Darmstadt. 



offices. Paneterie : 46 douzaines de pains blancs, 44 
douzaines de pains bis, moutarde et façon d'oubliés. 
Échansonnerie : 1 muid, 10 setiers devin de garnison. 
Cuisine : 1 demi-bœuf, 14 livres do graisse, 48 livres 
de lard, 18 moutons et demi, une langue de bœuf, 
tripes, une pinte de saindoux, 6 cochons, 6 lièvres, 
6 oies, 8 perdrix, 10 chapons de palier, 128 poules, 
300 œufs, un fromage de service, la façon de 7 dou- 
zaines de petits pàtés,celle de 21 pâtés de chapons et de 
poules, potageries, lait, 12 livres de beurre, 14 lots de 
verjus, 12 lots de vinaigre, verdure et blanchissage des 
nappes, 1 cent de bois, 10 mannes de charbon, trans- 
port d'eau. Fruiterie : achat de 1.400 livres de cire, 
poids de Trêves, dont on a dépensé 6 livres, 13 onces 
en 6 grandes torches et 10 petites, 34 livres en chan- 
delles, mortiers et flambeaux, 36 livres do chandelles 
de suif, fruit. Ecune : journée de 73 chevaux Four- 
rière : aumônes faites pour Monseigneur: 10 sols; 
tourteaux à faire falots. Total de la dépense de cette 
journée, avec le gages, mais sans les garnisons : 666 
livres, 4 sols, 11 den.) ; jeudi, 7 octobre, idem ; mardi, 
12 octobre, idem ; mercredi, 13 octobre, idem ; jeudi, 
14 octobre, idem, « et ce jour mondit seigneur alla 
voir l'Empereur estant en son palaix en la cité dudit 
Trêves » ; samedi, 16 octobre 1473, idem ; dimanche, 
17 octobre, idem ; vendredi, 22 octobre, idem, « et ce 
jour plusieurs des princes des Alemaignes viendront 
voir monseigneur en ladite abbaye > ; lundi, 25 octobre, 
idem, « et ce jour pluiseurs princes et grans seigneurs 
de l'Empire vindrent devers lui en lad ic te abbaye »; 
dimanche, 31 octobre, idem ; lundi, 8 novembre, idem ; 
vendredi, 12 novembre, idem ; dimanche, 21 novembre, 
idem; mardi, 23 novembre, idem, « ouquel jour 
vindrent vers lui (le Duc) pluiseurs princes des 
AUemaignes > ; mercredi, 24 novembre, idem : jeudi, 
2 décembre, le Duc tout le jour àThionville où étaient 
vers lui les ambassadeurs de Rome, de Venise, de 
Hongrie, de Naples, du comte Palatin et autres; ven- 
dredi, 3 décembre, tout le jour en sa ville de Thionville ; 
samedi. 4 décembre, idem ; mercredi, 8 décembre, 
idem ; vendredi , 10 décembre , idem ; lundi , 13 
décembre, dîner à Thionville, di'part. souper et coucher 
au château de Pierfori ; lundi, 20 décembre, déjeuner 
à Neufvillej déj)art à'illec, dîner à Baccarat^ souper 
et coucher à Meryemousiiers ; dimanche, 26décembre, 
le Duc tout le jour à Brisach ; vendredi, 31 décembre, 
départ de Brisach, souper et coucher en la ville de 
Esseschem. — États journaliei's de la dépense de l'hôtel 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 59 



de la duchesse de Bourgogne, Marguerite d'York. — 
Jeudi, 29 juillet 1473, la Duchesse et Mademoiselle de 
Bourgogne tout le jour à Gand ; dimanche, 22 août, 
idem ; jeudi» 26 août, idem, « et cedit jour madite dame 
fit délivrer à sa dépense les enfants de Gueldres et 
leurs gens > (1) ; dimanche, 29 août, idem ; mercredi, 
1* septembre, idem ; dimanche, 5 septembre, idem ; 
samedi, 18 septembre, idem; mercredi, 6 octobre, 
idem ; vendredi, 8 octobre, idem ; dimanche, 31 octobre, 
idem ; lundi, l""' novembre, jour de la Toussaint, idem ; 
lundi, 8novembre, idem ; mercredi, 10novembre,idem, 
« et cedicl jour madicte dame ordonna deux platz de 
viande de crue à cause de la nuyt de St-Martin ». 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 48 grands 
pains de bouche, 6 douzaines de pains bis, oublies, 
une bouteille de moutai'de. Echansonnerie : 40 lots de 
vin de garnison, 2 lots de vin du Rhin, une quarte 
d'hypocras, un tonneau de keute (cervoise) de Hollande. 
Cuisine : une demi-pièce de bœuf, 1 trumeau de bœuf, 
5 quartiers de mouton, 2 épaules de mouton, une 
demi-livre de graisse, 5 livres de lai'd, chair à faire 
pâté, une pièce de porc, 3 perdrix, 2 oiseaux de rivière, 

4 douzaines d'oiselets, 2 chapons de palier, 25 poules, 
14 volailles, 200 œufs, 2 brochets à fendre, 2 autres à 
tronçonner, 4 lancerofis^ 3 carpes de cuisine, 2 vau- 
doises, 3 quarterons d'écrevisses, 2 perches, goujons, 

5 rougets, 8 églefins, 7 plies, 5 paires de soles, 10 
merlans, un esturgeon, truites, façon d'un pâté de 
poussins et de coings, trois tartes pour la Duchesse, 
une tarte de chambellan, 5 quartes de farine, potageries^ 
14 livres de beurre, 1 lot et demi de crème, pommes, 
pommes (Toranges^ 8 lots de verjus et de vinaigre, 
3 quartes de bois, 2 sacs et demi de charbon, pommées 
de coings, verdure, pots de terre, etc. Total de la 
journée, compris les gages, mais sans les garnisons : 
58 livres, 6 sols, 5 den. obole). 

B. 3438. (CartoD.) — 99 pièces, parchemin. 

1494. — Etats journaliers de la dépense de Thôtel 
du duc de Bourgogne, Chai'les le Téméraire. — Lundi, 
3 janvier 1474 (n. st.), le duc de Bourgogne tout le 
jour à Esseschem (2) ; mercredi, 5 janvier, idem ; 



(1) Charles et Philippine, enfants du duc Adolphe de Gueldre, 
qui avaient été faits prisonniers à Nimègue. 

(2) Einsisheim, en Alsace, oii le Duc avait convoqué tous les 
hommes nobles de ses domaines du Rhin qui devaient porter les 



mardi, 11 janvier, départ de Thann, dîner à Belfort, 
souper et coucher à MontbéliarJ ; lundi, 31 janvier, le 
Duc tout le jour à Dijon ; lundi, 14 février, idem ; 
mercredi, 23 février, le Duc tout le jour à Dôle ; 
samedi, 26 février, idem ; lundi, 28 février, idem, < et 
estoient devoirs lui les arche vesquos de Besançon, et 
ambaxadeurs d'Aragon, de Bretaigne, de Venize et 
autres » ; jeudi, 30 juin, lo Duc tout le jour à Bruxelles; 
mardi, 13 septembre, le Duc tout le jour avec son ost 
et compagnie en son siège devant la ville deNuyssen (1), 
où étaient près de lui les ambassadeurs de Naples, 
de Venise et autres; jeudi,. 15 septembre, idem; 
samedi, 17 septembre, idem; samedi, 24 septembre, 
idem ; mardi, 27 septembre, idem, « cy-compté les 
gaiges des cappitaine, chiefz d*escadre, escuiers, 
hommes d'armes, archiers, coustilliers, chappelain et 
trompettes de la garde de mondit seigneur, savoir : le 
sire de la Marche, maistre dostel do mondit sei^^neur 
et cappitaine de sadite garde = 30 sols pour ses gages 
et 13 sols, 4 deniers pour sa pension ; Regnauldin de 
Moulin = 16 sols ; Antoine de la Hovardrie, idem ; 
Hannibal Ayosa = 13 sols ; Pietro de Dianno, idem ; 
Anthonio de Pando, idem ; Nicole Mario Lapolitain, 
idem ; messire Thomas le Masson, prebtre = 4 sols ; 
Liénard la Trompette = 8 sols ; Charles la Trompette 
= 8 sols ; Pierre de Pressin = 5 sols ; Martinet Alard, 
idem ; Huguenin de Montjoie, idem ; Le Poulain, idem ; 
Le Bauldruin, idem ; Le Rourd, idem ; Maulbin, idem ; 
Jacoin de Vavaine^ idem ; Haguenet le liepvre, idem ; 
Jacob d*Arureaulx, idem ; Gervais Rugault = 4 sols ; 
Odin Guillot, idem : Antoine de Cervelles = 20 sols ; 
Piètre de Grepieul = 16 sols ; Cornille de Mailly =• 15 
sols ; Antoine le Quin, idem ; Nicolas de Saint-Moris 
= 13 sols ; Jehan Falot, idem ; Charles de Menton, 
idem ; Henry d'Ivory, idem ; Jacques de Zwave, idem; 
Jehan le Mairet, idem ; Jehennet de Villers = 15 sols ; 
Pierson Rousse = 13 sols ; Jehan de Grances, idem ; 



armes. Il »e dirigea ensuite sur Dijon, par Thann, Belfort, 
Montbéliard, Besançon et Dôle. Après avoir passé près d'un 
mois à Dijon pour assister aux funérailles solennelles du duc 
Philippe le Bon , son père, il reprit la route du duché de 
Luxembourg par Dôle, Besançon, Vesoul, Remiremont et Nancy. 

(1) La ville de Neuss sur le Rhin dans TÉiectoratde Cologne, 
que le duc de Bourgogne assiégea pendant onze mois entiers. 
Le camp qu^il y avait établi était une véritable ville. Il le quitta 
le 27 juin 1475, après avoir signé une trêve avec Tempereur 
Frédéric HI, qui mettait la ville en dépôt entre les mains du 
légat du pape. Il n'eut donc pas la satisfaction d'y entrer. 



60 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



Antoine de Nouvelles, idem ; Jehan Lauthier, idem ; 
Anthoine de Gellers, idem ; Jehannet de Husin = 15 
sols ; Hugon de la ThieuUoye, idem ; Marc du Bois = 
13 sols ; le chevalier de Prusse, idem ; Walleran de 
Bornonville, idem ; le bâtard de Glisraes, idem ; Hemy 
Scolast, idem ; Thomas Kundi, idem ; Jehannet de la 
Chaussée = 15 sols ; Jehannet de Fretin = 13 sols ; 
François de Vrient, idem; Alai'din de Maruvilles, 
idem ; le bâtard de Bornonville, idem ; Hiiguenin de 
Salins, idem ; Jehan de Hardewik, idem ; le clerc de 
Saint-Guillain = 5 sols ; Regnaud des Mares, idem ; 
Lothin le Rogran, idem ; Mauldin, idem ; Nicolas le 
bouchier, idem ; Gillet Cotteau, idem ; etc. Total des 
gages àe la journée : 127 livres, 19 sols, 4 deniers) ; 
vendredi, 30 septembre, idem ; samedi, 1^' octobre, 
idem ; mardi, 5 octobre, idem, « et estoient devers lui 
(le Duc) les ambaxadeurs de Napples, de Tévesque de 
Padelborch (1), du comte de Lyeppe(2), et autres, à 
cause du festoyement desquelz ambaxadeurs de 
Padelborch et de Lyeppe, furent laiz deux plaz de 
viande de creue au disner et deux au soupper » ; 
samedi, 7 octobre, idem ; mardi, 11 octobre, idem ; 
lundi. 17 octobre, idem ; jeudi, 20 octobre, idem ; lundi, 
24 octobre, idem ; vendredi, 28 octobre, idem ; mer- 
credi ,7 novembre 1474 (3), le duc de Bourgogne «partir 
de son siège devant la ville de Nuysen, accompaigné 
d'aucuns princes, contes, barons et grans seigneurs de 
son hostel et pays, aller auprez d'un boiz à demi-lieue 
de son dit siège où il avoit fait tendre aucunes tentes 
et pavillons et faicl appoincter ung bancquet d'espiches 
pour festoyer et prendre congié des Roy de Denne- 
marcque (4), de ses frère, nepveu, duxsde Saxe (5), de 



(1) Padepborn,ivêché suffragant deMayence. 

(2) Le comte de Lippe. 

(3) Cette date est inexacte par suite d'une erreur du scribe. 
En 1474, le 7 novembre tomba un lundi et non un mercredi. 11 
faut sanR doute lire le 9 au lieu du 7. 

(4) Le roi de Danemark Christian 1"% qui revenant d'un pèle- 
rinage, avait bien voulu se charger des propositions de paix 
offertes pai TEmpereurau duc de Bourgogne.il était accompagné 
de 8on frèie le duc d'Oldenbourg. Ce fut ))endant une des fêtes 
données par le Duc à ce prince que la ville de Neuss fut ravi- 
taillée en vivres et en munitions. D'après de Barante, le roi de 
Danemark ne seiait arrivé à Dusseldorf, près de Neuss que le 17 
novembre. Dans ce cas. il faudrait placer le banquet qui lui fut 
offert au mercredi 7 décembre et non 7 novembre comme Ta 
écrit le scribe. 

(5) Ernest, duc de Saxe. 



Brunswwyck (1), de Mechelborch (2) et des autres 
princes et grands seigneurs de leur compaignie ; après 
ledit bancquet, prendre congié, retourner, disner 
soupper et giste en son dit siège; à cause duquel 
bancquet y eut creue par aucuns offices ».(Détail de la 
dépense de cette journée pour chaque office. Paneterie : 
66 douzaines de pains blancs, 50 douzaines de pains 
bis, façon d'oubliés, moutarde. Échansonnerie : 4 
muids, 10 setiersdevin de garnison, 11 quarts d hypo- 
cras. Cuisine : 4 saumons frais, un cent depricqi^s, 
30 carpes à fendre, 32 bars, 38 brochets, 400 poissons 
blancs tant perches que meuniers, brèmes et friture, 75 
églefins salés, 400 harengs caques, 700 œufs, u» 
fromage de service, une tarte pour le Duc et 31 autres 
pour les chambellans, la façon de 21 pâtés de poisson, 
potages et sel, lait, 80 livres de beurro, 36 lots de 
verjus et de vinaigre, verdure et blanchissage des 
nappes, transport du bois et de Teau, 8 tonneaux de 
charbon, vin des serviteurs d'aucunes bonnes villes de 
Gueldre qui avaient offert au Duc de la venaison, des 
lapins et des perdrix. Fruiterie : cire de garnison 15 
livres, 4 onces en torches grandes et petites, 4 livres, 
6 onces en chandelles, mortiers et flambeaux, 41 livres 
de chandelles de suif, fruit. Ecurie : journée de 74 
chevaux, avoine pour 16 snrcr^oix, 90 cliovaux avec 
les charretiers pour les bagages. Fourrière : tourteaux 
à faire falots, salaire des gardiens chargés de veiller 
de crainte d'incendie, bois de chaufiiage, 7 livres 
d'épices de chambre, 5 livres de succades (sucreries) 
et conserves pour le banquet. Total de la dépense de 
la journée, compris les gages, mais sans les garnisons : 
620 livres, 7 sols, 6 deniers) ; samedi, 12 novembre, 
idem ; mardi, 15 novembre, idem ; mardi. 22 novembre, 
idem, et « esloit devers lui au disner le frère du roy de 
Dennemarcque, accompaigné de pluiscurs grans si'i- 
gneurs de Tostel dudit Roy, lesquelz furent à la 
despence dudit seigneur » ; mercredi, 23 novembre, 
idem, « et estoient devers lui les ambaxadeurs de 
Naples,de Venize, do Dennemarcque et autres » ; lundi, 
28 novembre, idem ; mercredi, 30 novembre, idem, «où 
estoient devers lui les frères du Roy de Dennemarcque, 
duc de Saxe et aucuns autres gi*ands seigneurs de Tostel 
dudit Roy ; pour le festoyement et deffroyement des- 
quelz, ensamble à cause de la délivrance des chevaliers 



(1) Guillaume V>\ duc de Brunswik-Wolfenbuttel. 

(2) Henri V, dit Le Gras, duc de Mecklenbourg. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS HIT DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 61 



de Tordre de la Thoison, qui orent un plag de viande, y 
eut creue par les offices. . . (Cuisine. . .Pierrequin Hazel, 
pour son salaire d'avoir par l'ordonnance de mesdits 
seigneurs les raaistres d'ostel, vacqué à besoingner en 
la cuisine dudit seigneur durant ce mois au lieu de 
Jehan des Granges qui, de leur consentement, est allé 
en ambaxade avec monseigneur le Bastart, lequel 
demourra compté durant son terme, au pris de un sols, 
VI deniers par jour , sont pour ce mois : vi livres, 
\Y sols) » ; mardi, 6 décembre, idem ; samedi, 17 
décembre, idem ; dimanche, 18 décembre, idem ; jeudi, 
29 décembre, idem, « où estoient devers lui les amba- 
xadeurs de Honguerie et de Juillers, pour lesquelz 
furent faiz deux plaz de viande de creue». — États 
journaliers de la dépense de Thôtel de la duchesse de 
Bourgogne, Marguerite d'York. — Vendredi, 25 février 
1474(11. st.), la Duchesse et Mademoiselle de Bour- 
gogne, tout le jour à Gand ; mardi, 8 mars, ideui ; 
dimanche, 3 avril, idem ; mardi, 5 avril, idem ; lundi, 
H a\Til, idem ; mardi, 19 avril, idem, et «cedit jour, 
madicte dame ordonna ung plat de viande de creue 
pour le disner de l'espousée (1). » (Détail de la dépense 
dudit jour. Paneterie : 32 grands pains de bouche, 
4 douzaijies de pains bis, oublies. Échansonnerie : 
56 lots et demi de vin de garnison. Cuisine : 2 pièces 
de bœuf, 2 Irumeaulx de bœuf, 5 quartiers de mouton 
3 quartiers de veau. 4 épaules de mouton, 2 livres de 
graisse, 8 livres de lard, tripes, 1 langue de bœuf, une 
fraise de veau, une fraisure de veau, un lièvre, 2 
oisons, un oiseau de rivière, 2 chapons de palier, 30 
poules, 6 paires de pigeons, un demi-cent d'œufs, 
façon de 6 petits pâtés et d'un pâté de poussin, poia- 
genes, 3 livres de beurre, 3 lots de verjus et vhiaigre, 

3 quarterons de bois, 2 sacs de charbon, verdure, 
louage de 6 grandes broches de fer pour les noces. 

Ecurie à Tassinot, pour un bateau 

qui a mené la Duchesse par la rivière au cloître de 
Sainte-Clair et pour paille à mettre dans ledit bateau, 
etc. Total de la dépense dudit jour : 48 livres, 13 sols, 

4 deniei^s poitevins) ; samedi, 30 avril, la Duchesse et 
Mademoiselle de Bourgogne tout le jour à Gand; 

lundi, 2 mai, idem ; jeudi, 5 mai, idem. (« Ecurie: 

à Tassinot pour nn varletz de pié qui ont tenu aux 
haquenées et l'un des chariotz de madicte dame qui 



(1) n s*agit du mariage d'une des demoiseHes d'honneur de la 
Duchesse avec le seigneur de Manneville. 



ce jour fut esbattre aux champs, vi sols ; à lui, pour le 
louaige d'un bateau que Madicte dame flst mener aux 
Chartreux hors de cetle ville, vi sols ») ; vendredi, 

6 mai, idem ; (« Écurie : à Tassinot, pour la 

dcspence de dix journées de quatre chevaulx du troi- 
sième chariot de Madame qui ont mcn.i la dame de 
Manneville de ceste ville à Boulongne en son mes- 
naige, après ses nopces faictes en Tostel de Madicte 
dame, au pris chascun cheval de ii sols, nii deniers 
par jour, iiii livres, x sols >); jeudi, 19 mai, idem; 
dimanche, 26 juin, idem; mardi, 28 juin, la Duchesse 
et Mademoiselle de Bourgogne dîner à Bigarfc (Grand 
Bigard), souper et coucher à Bruxelles ; vendredi, 
1" juillet, tout le jour à Bruxelles ; lundi, 4 juillet, la 
Duchesse dîner 5 Bruxelles, souper et coucher à 
Malines, et Mademoiselle de Bourgogne tout le jour à 
Bruxelles ; mardi, 2 août. Madame la duchesse de 
Bourgogne et Mademoiselle de Bourgogne tout le 

jour à Bruxelles ; jeudi, 4 août, idem. (< Escurie : 

à Jacotiri, pour une guide qui a guidé madicte 

dame es Gordeliers de l'Observance hors de ceste 
ville, II sols ») ; lundi, 29 août, idem ; samedi, 24 dé- 
cembre, la Duchesse et Mademoiselle de Bourgogne, 
tout le jour à Gand. 

B. 3439. (Carton.) — 63 pièces, parchemin. 

t495. — Etats journaliers de la dépense de Thôtel 
du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. — Lundi, 
2 janvier 1475 (n. st.), le Duc tout le jour « en son ost 
et compaignie en son siège devant la ville de Nuyssen 
où estoient devers lui les ambaxadeurs de Honguerie 
pour lesquolz fut fait ung plat de viande de creue »; 
mercredi, 3 janvier, idem, avec les ambassadeurs 
d'Angleterre et de Juliers, pour lesquels furent faits 
deux plats de viande de crue ; jeudi, 5 janvier, idem ; 
jeudi, 26 janvier, idemi avec les ambassadeurs de 
Naples ; mercredi, T*" février, idem ; jeudi, 9 mars, 
idem ; lundi, 2 octobre, le duc de Bourgogne tout le 
jour « avec son ost et compaignie au villaige de Neuf- 
ville emprès St-Nicolas » (1) ; mardi, 3 octobre, dîner 



(1) Neuveviile-devant-Nancy, canton de St-Nicolas- Ju-Port, 
arrond.de Nancy, Mearthe-etrMoselle. Après avoir conclu une 
f^ve avec le roi de France, Charles le Téméraire avait tourné 
ses armes contre le duc de Lorraine qu'il chassa du duché de 
Luxembourg. Il vint ensuite assiéger Nancy dont il s^empara le 
30 novembre 1475. 



6r2 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



au village de NeufviUe, départ à tout son ost et coni' 
paignie, souper et coucher empy^ès Assonville (1) avec 
le prince de Tarente, les ambassadeurs de Naples, 
d'Aragon, de Venise, de Milan et autres, « et se trou- 
vèrent audit camp devers mondit seigneur les ambas- 
sadeurs de France qui furent deffroyez » ; jeudi , 5 
octobie, dîner en son camp auprès d^ Assonville ^(\éipsri 
d'illec à tout son ost et compaignie^ souper et coucher 
au camp lez Bayon (2) ; vendredi, 6 octobre, le Duc 
tout le jour avec son ost et compaignie en son camp 
lez Bayon et près de lui le prince de Tarente, les am- 
bassadeurs de Naples, d'Aragon, de Venise, de Milan 
et autres ; samedi, 7 octobre, dîner en son camp lez 
Bayon, souper et coucher en son camp emprès Char- 
mes (3), avec les mômes personnages auprès de lui ; 
mercredi, H octobre, tout le jour avec son ost et les 
mômes personnages à Dommarcq (4) ; vendredi, 20 
octobre, dîner en son h)gis devant la ville d Epinal, 
départ d'illec avec son ost, souper et coucher en son 
camp lez-Chauvigny (5), accompagné des mômes prince 
et personnages; samedi, 21 octobre, dîner en son 
camp lez-Chauvigny, pai'tir d'illec, souper et coucher 
en son camp au plus près des ville et château de 
Vaudémont (6), qui incontinent se rendirent en son 
obéissance ; mardi, 24 octobre, le Duc dîner en son 
camp lez le Pont-St-Viucent (7), partir d'illec avec son 
ost, souper et coucher en son siège devant la ville de 
Nancy ; mercreai, 25 octobre, tout le jour en sou siège 
devant la ville de Nancy ; jeudi, 26 octobre, idem ; 
vendredi. 27 octobre, idem. « où estoient devers lui 
les légat de Nostre Saint Père et ambassadeurs de 
l'Empereur, du roy de France, de Naples, de Milan et 
autres, pour le service desquelz y ot creue par aucuns 
offices. » (Détail de la dépense de la dite journée par 
office. Paneterie : 68 douzaines de pains blancs, 60 



(1) Haussonyille, canton de Bayon, arrond. de Lunéville 
(Menrthe-etrMoselle). 

(2) Ba3'on, chef-lieu de cant. deTarrond. de Lunéville (Meur- 
theet-MoselIe). 

(3) Charmes, chef-lieu de cant. de Tarrond. de Mirecourt 
(Vosges). 

(4) Damas-et-Bettegney, cant. de Dompaire, arrond. de Mire- 
court (Vosges). 

(5) Ghavigny, canton et arrond. de Nancy (Meurthe-et-Moselle). 

(6) Vaudémout, cant. de Vézelise, arrond. de Nancy (Meurthe- 
et-Moselle). 

(7) Pont-St-Vincent, chef-lieu de canton de Tarrond. de Nancy. 



douzaines de pains bis, façon d'oubliés, moutarde. 
Échansonnerie : 5 muids, 13 setiers de vin de garnison, 

2 quaites d'hypocras. Cuisine : 2 truites, un luys 
(grand brochet), 10 brochets à fendre, 18 à tronçonner, 
48 lancerons^ 54 carpes, 60 bars, brèmes, perches, 
anguilles, 400 poissons blancs et écrcvisses, 8 morues 
salées, harengs, 600 œufs, un fromage de service, 

3 grandes tartes pour Monseigneur et les ambassadeurs, 
24 autres tartes pour les chambellans, 28 pâtés de 
poisson et de coings, fleur (de farine), potages et sel, 
lait, 78 livres de beurre, pommes de coing, 27 lots de 
verjus et de vinaigre, verdure et blanchissage des 
nappes, bois et charbon, sucre et épices de garnison. 
Fruiterie : 11 livres, 6 onces de cire «n torches grandes 
et petites, 4 livres, 10 onces en chandelles, mortiers et 
flambeaux, 34 livres de chandelles de suif. Ecurie : 
journée de 76 chevaux, etc.) ; mardi, 31 octobre, le Duc 
tout le jour devant Nancy ; mercredi, jour de la Tous- 
saint, l**^ novembre 1475, idem ; vendredi, 3 novembre 
idem ; dimanche, 10 décembre le Duc tout le jour « en sa 
ville de Nancy » ; samedi, 30 décembre 1475, idem, 
€ et ce jour se partyt le légat de Nostre St-Père, et se 
y furent devers ledit seigneur les ambassadeurs de 
France, de Millan, du conte Palatin et autres ; laquelle 
ambaxade de France fut ce jour deffroyée >. — Etats 
journaliers de la dépense de Thôtel de la duchesse de 
Bourgogne, Marguerite d'York, — Dimanche, 16 avril 
1475, la Duchesse et Mademoiselle de Bourgogne tout 
le jour à Gand ; lundi, 17 avril, idem. 

B. 3440. (Carton.) — 40 pièces, parchemin. 

t49e. — Etats journaliers de la dépense de Thôtel du 
duc de Bourgogne, Charles le Téméraire. — Mercredi, 
31 juUlet 1476, le Duc tout le jour à La Rivière (1) ; 
dimanche, 4 août, idem, « cy compté les gaiges des 
capitaine, chiefz d'escadre, hommes d'armes, chape- 
lains, trompettes, archiers et coustilliers de la garde 
de mondit seigneur >, comprenant 218 personnes dont 
les gages s'élevaient par jour à la somme delOSlivres^ 



(1) La Rivière, canton de Pontarlier (Doubs). C'est dans ce 
château que Charles le Téméraire vint se retirer après son 
second désastre de Morat, pour, avec quelques soldats qu'il avait 
pu rassembler, garder les passages du Jura. Il y vivait solitaire, 
dit de Barante, passant des journées entières sans vouloir parler 
à personne. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTRL DES DUCS KT DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 63 



4 sols, 4 deniers ; mardi, 6 août, le Duc dîuer à La 
Rivière, départ d'illec, souper et coucher à Arlay (1). 
(Détail de la dépense de la journée. Panoterie : 30 
douzaines de pains blancs, 27 douzaines de pains 
bruns, oublies, achat de sucre fin a Salins. Echanson- 
nerie : 4 muid, 12 setiers de vin de garnisoii, 22 sols 
pour le vin pris à Arlay pour le souper, port de 9 
queues de vin de Salins amenées à La Rivière. Cui- 
sine : 14 livres de lard, 11 moutons et demi, tripes, 
7 cochons, 24 poules, un demi-cent d'œufs, potagerie 
et sel, 6 lots de verjus et de vinaigre, verdurii et blan- 
chissage des nappes, bois et charbon; ach^t d'épices 
à Salins, savoir : 6 pains de sncre fin, pesant ensemble 
7 livres, à 9 sols la livre, 15 livres de sucre de Por- 
tugal à 6 sols la livre, 8 livres de gingembre à 8 sols 
la livre, 4 livres de menues épices à 24 sols la livre, 
4 livres de cannelle à 19 sols, 6 deniers la livre, 2 
livres de poivre à 9 sols la livre, une demi-livre de 
safran à 4 livres, 16 sols la livre, 25 livres de riz à 18 
deniers la livre, 10 aunes d'étamine, un tonneau neuf 
pour renfermer lesdites épices, port de ces épices et 
de poisson sec de Salins à La Rivière. Fruiterie : 4 
livres, 10 onces de cire de garnison en 5 petites tor- 
ches, 4 livres en chandelles, mortiers et flambeaux, 
22 livres de chandelles de suif, fruits. Écurie : journée 
de 72 chevaux. Fourrière : aumônes pour le Duc = 
10 sols, bois et fagots, may et herbe verte, salaire de 
l'hôte du fourrier à Arlay. Total de la dépense dudit 
jour, y compris les gages, mais sans les garnisons : 
447 livres, 7 sols, 3 deniers) ; samedi, 10 août, le Duc 
tout le jour à La Rivière; vendredi, 27 septembre 
1476, le Duc partir de Liviers (2) « à tout son ost et 
armée et au giste à Ornans > (3) ; lundi, 30 septembre, 
< partir de son camp lez Sonno-le-Grand (4), disnor à 



(1) Arlay, canton de Bletterans, arrond. de Lons-le-Saunier 
(Jura). On y voit encore les ruines du château-fort appartenant 
à la maison de Chalon et oii descendit Charles le Téméraire. 

(2) Leviôr, chef-lieu de canton de Tarrondissement de Pontar- 
lier (Doubs). Charles le Téméraire à la nouvelle de la conquête 
de la Lorraine et de la reprise de Nancy par le duc René, marcha 
avec environ 7.000 hommes, débris de son armée ou levés dans le 
comté de Bourgogne, pour chasser les envahisseurs. 11 prit sa 
route par Besançon, Vesoul, Neufchâteau et Toul et arriva 
devant Nancy le 22 octobre 1476. 

(3) Ornans, chef-lieu de canton de Tarrond. de Besançon 
(Doube). 

(4) Saône, commune du cant. sud de Besançon. 



Besançon, partir d'illec et venir souper et giste avec 
son ost en son camp lez Chastillon » (t) ; mardi, 22 
octobre 1476, le Duc « partir de Neufville et au giste 
devant la ville de Nanssy atout son ost et armée ; cy 
compté les gaiges des capitaine, chiefz d'escadre, lieu- 
tenant, hommes d'armes chappelain, archiei's, coustil- 
liers et trompettes », s'élevant à la somme de 127 
livres, 17 sols, 4 deniers ; samedi, 26 octobre, idem ; 
vendredi, 15 novembre, idem ; dimanche 1*^' décembre, 
idem ; dimanche, 15 décembre, idem ; jeudi, 26 dé- 
cembre, le Duc tout le jour avec son osi en son siège 
devant la ville de Nancy. (Détail de la dépense de la 
journée. Paneterie : 23 douzaines de pains blancs et 
23 douzaines de pains bis, façon d'oubliés, moutarde, 
port do farine amenée de St-Nicolas-du-Pont. Échan- 
sonnerie : 2 mnids, 6 setiers et demi de vin de garni- 
son. Cuisine : chair d*qn bœuf, 10 livres de graisse, 
12 livres de lard, 14 moutons et demi, 4 perdrix, ua 
chapon de palier, un quarteron d'oeufs, potagerie et 
sel, 4 livres de beurre, 15 lots de verjus et vinaigre, 
erdures et blanchissage des nappes, 5 charrées et 
demi de bois et salaire des hommes qui ont coupé et 
fendu le bois, épices et sucre de garnison (provision). 
Fruiterie : 6 livres de cire de garnison en torches, 
grandes et petites, 4 livres, 5 onces en chandelles, 
mortiers et flambeaux, 30 livres de chandelles de suif, 
fruits. Ecurie : la journée de 60 chevaux à 2 sols, 6 
deniers par cheval = 7 livres, 10 sols, avoine pour 
faire 16 surcroix. Fourrière ; aumônes = 10 sols, 
tourteaux à falots, achat et aménage de bois pour les 
maisons du Duc et le feu du guet, salaire des ouvriers 
qui ont coupé et fendu ledit bois, autre bois pour les 
livrées ordinaires. Total de la dépense dudit jour, y 
compris les gages, mais sans les garnisons : 407 livres, 
14 sols, 5 deniers) ; mardi, 31 décembre 1476, le Duc 
tout le jour en son siège devant Nancy (2). — États jour- 
naliers de la dépense de Thôtel de la duchesse de 
Bourgogne, Marguerite d'York. — Samedi, 7 décembre 
1476, « ont esté comptez par les maîstres d'ostel de 
ma trés-redoubtée dame, madame la duchesse de Bour- 
goingne, par l'ordonnance de mon trés-redoubté sei- 
gneur le Duc, les chappellains, clercs, sommeliers. 



(1) Chàtillon-le-Duc, canton-Nord de Besançon. 

(2) C'est le dernier état journalier que nous ayons de la 
dépense de l'hôtel du duc Charles le Téméraire qui périt quatre 
jours après (5 janvier 1477 n. st.) devant Nancy. 



64 



ARCHIVES DU NORD. - SERIE B. 



fourriers et autres officiers de la chapelle, lesquelz 
estoient devers madicte dame à ce jour en la ville de 
Gand. Premiers : maistre Philippe Siron. premier 
chapelain, à xvin sols ; messire Robert Olivier, cha- 
pellain, à ix sols ; Mathias Coquiel, aussi chapelain, 
idem ; messire Pierre Le Canonne, idem ; Jhant Pintot, 
dit Nicodemus, idem ; Philippe du Passage, idem ; 
messire Waultre Maës, idem ; messire Pasquier Des- 
pretz, idem ; Jacques Buchel, idem ; messire Claude 
Petit, idem ; messire Anthoine Busnoys, idem ; mes- 
sire Pierre Basin, idem; messire Jacques Amouret, 
demi-chapelain, à vi sols ; messire Thomas France, 
idem : Gilles de Bousois, clerc, à vu sols, vi deniers ; 
Pierre Duwez, idem ; Jehan Le Caron, sommelier, à 
VI sols, im deniers obole; Pasquier Louis, idem ; mes- 
sire Jehan Serpeyen, idem ; Piètre Buise, organiste, à 
VI sols ; Eustace Blanc, fourrier, à vu sols, 1 denier 
obole p. Total de la dépense de la chapelle : 8 livres, 
10 sols, 4 deniers. 



B. 3441. (Carton.) — 40 pièces, parchemin. 

tâ97. — États journaliers de la dépense de Thôtel 
de la duchesse, Marie de Bourgogne, fille de Charles 
le Téméraire. — Mercredi, 4 juin 1477, Mademoiselle la 
duchesse de Bourgogne , tout le jour à Bruxelles ; 
jeudi, 5 juin, la Duchesse tout le jour à Louvain. 
(«Fourrière : le maistre a payé pour deux douzaines et 
demie de chappeaulx pour le Saint Sacrement = XLVin 
sols ; Goddefroy de Halles pour un bastons servans au 
ciel porté pardessus ledit SaintrSacrement et pour la 
peinture d'iceulx = vu sols * ) ; samedi, 7 juin, la Du- 
chesse tout le jour à Bruxelles. (Les gages dos officiers, 
dames d'honneur et serviteurs s'élèvent à 122 livres, 
14 sols. Parmi les officiers et dames, on remarque : 
messire Philippe Siron = 18 sols ; Gonstans = 12 sols; 
messire Pierre Le Canoyne, idem ; Mordemus ?, 
idem; Mathias Cocquel, idem; messire Robert Olivier, 
idem ; Philippe du Passaige, idem ; messire Pasquier 
des Prez,idem ; messire Wautors Maés, idem ; Jacques 
Bourle, idem ; messire Antoine Busnois, idem ; mes- 
sire Claude Petit, idem ; messire Pierre Basin, idem ; 
messire Thomas France, 9 sols : Pasquin Louis, idem; 
messire Jehan Sainpain , idem ; Gilles de Bourses, 
idem ; Pierre Vurst, idem ; Pierre Duwez, idem ; 
maître Jehan Parmentier = 18 sols ; messire Jehan 
Fricot = 12 sols ; maître Ysembart de Bru = 9 sols ; 



maître Guy Constantin, idem ; messire Jehan Ermite, 
3 sols ; messire Hugues Constantin = 6 sols ; Tassin 
le Blanc =8 sols; Colinet Baldine = 3 sols. La dame 
de Hallewvn = 33 sols ; la dame de Chasteler = 18 
sols; la dame de Manneville = 15 sols ; Jacqueline de 
Créquy = 4 sols ; Walerande de Bréderode = 4 sols ; 
Isabelle de Hallevyn, idem ; Isabelle de Sailly, idem ; 
Isabelle de Frottes, idem ; Jehanne de Hallevyn, idem; 
Isabelle de Villers, idem ; Marie du Doulieu, idem ; 
Anne de Ternant, idem ; Marie du Chasteler, idem ; 
Isabelle de Clerval, idem ; Jehanne de Tanoye, idem ; 
Simone de Sauvegrain = 12 sols ; Jehanne do Vaulx 
= 4 sols ; Jehanne de Watten = 6 sols ; Anne de Vil- 
lers = 3 sols ; Hélène = 3 sols ; Jehanne Feren, idem; 
la grande Jehannette, idem; Marguerite duVivier, idem; 
Marie Luzarde, idem. Le sieur de la Gruthuse = 36 sols 
et pour son plat = 32 sols ; maître Jehan de la Beu- 
verie = 36 sols ; le sieur de Gisbert, idem ; le sieur de 
Crubert, idem ; le sieur de Valengin, idem ; messire 
Guillaume de Vergy, idem ; messire Arnoul de Trase- 
gnies, idem ; Guillaume d'Egnioiid, idem ; messire 
Guy de Rochefort, idem. Le sire de Molembais = 
30 sols, etc.). Dimanche, 8 juin, Mademoiselle la Du- 
chesse tout le jour à Louvain ; mercredi, 25 juin, dîner 
à Anvers, souper et coucher à Malines. (Fourrière : 
le maître a payé h « Toste de madicte damoiselle à 
Anvers pour belle chière et défroy d'ostel et pour dix 
lictz gamitz qu'il a délivrez es chambres pour xu jours 
entiers que ma dessusdicte damoiselle y a esté logié= 
IX livres, xii sols). Dimanche, 6 juillet 1477, Made- 
moiselle la Duchesse, tout le jour à Tenremonde; 
mardi, 8 juillet, idem ; samedi, 12 juillet, idem ; mer- 
credi, 20 août 1477, Madame la duchesse d'Autriche 
et de Bourgogne tout le jour à Gand, « et cedit jour 
fut ordonné xxxvi platz de viande de creue pour fes- 
toièr les seigneurs d'Alemaigne > (1). (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie : 38 douzaines de grands 
pains de bouche, 46 douzaines de pains bis, oublies, 
24 plats de salade, 24 plats de radis, fourniture de 
cruches de terre et salaire d'hommes qui pendant deux 



(1) Ce fat le 19 août 1477 que la duchesse Marie de Bour- 
gogne épousa à Gand, sans grand apparat, à cause de son deuil 
et des circonstances difficiles dans lesquelles elle se trouvait, 
Tarchiduc Maximilien, fils do Tempereur Frédéric lll. Les 
dépenses de la journée du 20 juillet se rapportent donc à la 
seconde journée de ses noces qui alors étaient célébrées pendant 
plusieurs jours. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 65 



jours ont aidé les serviteurs de cet offloe. Échanson- 
nerie : 440 lots de vin de garnison, mi tonneau de cer- 
voise, 24 q[uartes d'hypocras. Cuisine : chair d'un 
bœuf de priSj 32 moutons, 10 veaux, 60 livres de 
graisse, 280 livres de lard, 15 livres de moelle de 
bœuf, pieds de bœuf et de veau, 14 cygnes, 4 paons, 
10 faisans, 58 hérons, 20 butors, 56 buhoreaux, 12 
oiseaux de rivière, 12 volailles, 7 douzaines de lapins, 
12 douzaines de perdrix, 24 cochons, 24 oisons, 8 
chapons de Messines, 22 chapons gras, 18 chapons de 
palier, 640 poules, 226 paires de pigeons, 36 fromages, 
1.600 œufs, 2 brochets à fendre, 20 liancerons, 24 
rougets, 24 paires de soles, 2 turbots, 12 plies, 80 
pâtés de poussins, de chapons, de pigeons, de venai- 
son et de rougets, 48 plats de four, 20 quartes de fleur 
(farine), 20 douzaines de feuillets (\), potagerieSy 117 
livres de beurre, 12 lots de crème, 12 lots de lait, 700 
poires, verjus de grain, telles et pots de terre, 12 lots 
de verjus, 8 lots de vinaigre, 9 cents de bois, 44 sacs 
de charbon, port de la venaison, réparation de la vais- 
selle amenée de Bruges à Gand, achat de 2 grands 
cuviers, 5 cuvelettes, 4 seaux à porter de Teau, un 
grand cuvier à saler le bœuf, une petite cuvelette cou- 
verte, location de 6 chaudières pour trois jours, idem 
de 8 poêles de rôt, 3 trépieds et 6 broches, salaire de 
16 enfants qui ont tourné le rôt, idem, de 12 compa- 
gnons employés comme aides dans cet office et de 8 
autres employés à la saucerie, cruches et pots de terre 
verdure et verjus de grain. Fruiterie : 73 livres de 
cire de garnison employées en 7 grandes torches, 29 
petites et 36 flambeaux; 4 livres en chandelles, fruits, 
22 livres de chandelles de suif. Écurie : journée de 
49 chevaux et avoine à faire surcroix. Fourrière : 
200 de petit bois, un demi-cent de fagots, tourteaux à 
falots, 4 tartes dorées, 7 drageoirs d'épices. Total de 
la dépense de la journée : 457 livres, 7 sols, 6 deniers). 
Vendredi, 22 août, la duchesse d'Autriche et de Bour- 
gogne, tout le jour à Gand ; mardi, 26 août, idem 
( € Fourrière : Tassin Le Blanc a payé à deux hommes 
qui ont nectoyé la chapelle et les verrières hault et 
bas = VI sols > ) ; jeudi, 28 août, la Duchesse déjeuner 
à Gand, dîner à Urselle, souper et coucher à Bruges ; 
dimanche, 31 août, tout le jour à Bruges, < et cedit 
jour heut ung plat de viande de creue pour festoier 
aucuns seigneurs d'Alemaignes. > (Détail de la dépense 



(1) GAteanx feuilletés. 

Sbrib B. (Nord.) — Tome VIII. 



dudit j our Cuisine : 

€ Espices d'achat despensées ce mois et pour les nop- 
ces » : 40 livres de sucre de Valence, 35 livres de 
sucre de Portugal, 11 livres de menues épices, 11 
livres de gingembre, 11 livres de cannelle, 8 livres de 
dragées, 2 livres et demie de clous de girofle, 4 livres 
de noix muscades, 9 livres de poivre rond, 2 livres de 
safran, une livre de tournesol, 4 livres de hugnoblas, 
50 livres d'amandes, 24 livres de riz, 200 limons, 4 lots 
d'olives, 20 livres de câpres, 20 livres de raisins de 
Corinthe, 24 livres de prunes de Damas, 66 aunes 
d'étamine , épices entières à faire gelée, pommes 
d'oranges, eau de roses et or à dorer les entremets 
faits aux noces. Ecurie : location d'un cha- 
riot qui a amené de Gand à Bruges les joyaux delà 
Duchesse = 24 sols) ; lundi, 1* septembre, la Du- 
chesse, tout le jour à Bruges ; vendredi, 5 septembre^ 
idem ; dimanche, 14 septembre, idem ; lundi, 22 sep- 
tembre, idem. 



B. 3442. (Carton.) — 131 pièces, parchemin. 

f 498-t47fl. — Etats journaliers de la dépense de 
l'hôtel de Maximilien, archiduc d'Autriche, duc de 
Bourgogne et comte de Flandre. — Vendredi, 2 janvier 
1478 (n. st.), l'Archiduc tout le jour en sa ville de 
Bruxelles ; mardi, fête et solennité des Trois Rois, 6 jan- 
vier, idem ; jeudi, fête et solennité de Ste-Gudule, 
8 janvier, l'Archiduc tout le jour à Bruxelles et le len- 
demain départ ; dimanche, 18 janvier, tout le jour à 
Anvers ; dimanche, 25 janvier, tout lejour àTenre- 
monde ; lundi, 26 janvier, départ de Tenremonde et 
coucher à Gand ; samedi, 31 janvier, départ de Cour- 
trai et coucher à Lille. Lundi, veille de la Purification 
Notre-Dame, 1** février 1479 (n. st.), l'Archiduc tout le 
jour en sa ville de Bois-le-Duc; samedi, 27 février, 
tout lejour en sa ville de Ruremonde ; dimanche, 28 
février, idem ; mardi, 4 mai, tout le jour à Bruges; 
mardi, 25 mai, dîner à Bruges, départ d*illec, souper 
et coucher à Thourout, € et ce jour a commandé et 
ordonné mondit seigneur que sa despense soit comp- 
tée au bureau des maistres d'ostel par escroes et mise 
es coutreroUes ainsy et par la manière que l'on a 
accoustumé de faire en la maison de Bourgoingne, à 
commencier ce jour et decy en avant » ; mercredi, 26 
mai, dîner au cloître de Berckem et coucher à Dix- 
mude ; jeudi, 27 mai, dîner à Dixmude, départ d'illec, 

9 



66 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



souper et coucher à Ypres ; vendredi, 28 mai, tout le 
jour à Ypres ; samedi, 29 mai, dîner à Ypres et cou- 
cher à Lille ; dimanche, fête et solennité de la Ponte- 
côte, 30 mai 1479, TArchiduc tout le jour à Lille ; mer- 
credi, 2 juin, idem; mercredi, veille de la StJean- 
Baptiste, 23 juin, tout le jour à St-Omer ; mercredi, 
7 juillet, idem; vendredi, 30 juillet, TArchiduc, tout 
le jour avec son ost en son siège devant la ville de 
Thérouane (1); mardi, fête et solennité de St-Laurent, 
10 août, dîner à Aire, partir d'Ulec, souper et coucher 
avec son osl en son camp près de Téglise de St-Quen- 
tin lez ladite ville d'Aire ; jeudi, 19 août, départ 
d'Ypres, souper et coucher à Gourtrai ; samedi, 21 
août, tout le jour à Gand ; jeudi, 26 août, dîner à 
Baudeloo, départ d'illec, souper et coucher à Tenre- 
monde ; mardi, 31 août, déjeuner et dîner aux Sept- 
Chênes, départ d'illec, souper et coucher à Gand ; 
mercredi, 1*' septembre, départ de Gand, dîner à 
Ursele, souper et coucher à Bruges ; vendredi, 10 sep- 
tembre, dîner à Bruges, départ d'illecq, souper et 
couchera Orscamp; dimanche, 12 septembre, départ 
de l'abbaye de Reckem, souper et coucher à Ypres ; 
lundi, veille de la Ste-Croix, 13 septembre, tout le 
jour à Ypres ; lundi, 27 septembre, tout le jour à Aire; 
jeudi, 30 septembre 1479, idem ; € cy-compté, avec les 
gaiges ordinaires de ce jour, les gaiges de quatre ar- 
chiers de corps ordonnez estre et eulx tenir devers 
monseigneur le conte de Charolais (2) à Gand, acous- 
tumez compter en la fin de chascun mois. Et lejour 
précédent, monseigneur le conte de Romont, lieute- 
nant-général de mondit trés-redoubté seigneur se 
party en armes de ladite ville et ala lever et faire 
deslogier Yost des Flamengs, Brabenchons, Allemans 
et autres piétons qui estoient logiez espasturesde 
ladite ville, faisant mener toute la menue artillerie et 
une grosse bombarde à intencion d'aller mettre le 



(1) Maximilien était arrivé le 25 juillet, avec nne armée de 
27,000 combattants devant Thérouane occupée par les Français, 
commandés par le sire de St-André. La place était investie quand 
Tarmée française de secours, commandée par le sire d*Esquerdes, 
se présenta à Blangi. Le combat de Guinegatc, où la victoire 
resta longtemps incertaine, se termina cependant à Tavantage 
des troupes de rArchiduc qui crut prudent toutefois de lever le 
siège de Thérouane. 

(2) Philippe, fils aîné de Maximilien d*Autriche et de Marie de 
Bourgogne, né à Bruges, le 22 juillet 1478. 11 avait donc alors 
un peu plus d*un an. 



siège devant le chasteau de Malannoy (1), occupé et 
gardé des Franchoiz, devant lequel ilz logièrent la 
nuit ; et à l'arrivée allèrent aucuns devait la ville de 
Lillers qu'ilz prinrent incontinent d'assault, pillèrent 
brûlèrent ». (Etat des gages : Chapelle : frère Nicolas 
Brugheman = 24 sols ; messire Philippe Siron, idem ; 
messire Pierre Le Canoine = 12 sols ; messire Woutre 
Maek, idem ; Philippe du Passaige, idem , Cordier, 
idem ; Nicodemus, idem ; maître Antoine Busnoyo, 
idem ; messire Pierre Bazin, idem ; messire Jehan 
Sampayn, idem ; Pierre du Wez, idem ; maître Enguer- 
rand Le Quien = 9 sols ; Fernand Botuit, idem ; Pas- 
quin Louyt, idem ; Gillet de Rousyer, idem ; Pierre 
Romke, idem ; messire Guillaume Steynsel = 8 sols ; 
Eustache Le Blanc, idem ; Jacotin de Fumes, idem ; 
frère Antoine Buignet = 6 sols ; Loupe Fernande = 
3 sols ; Jenner Le Blanc = 3 sols ; Bernard Buillot, 
idem . Chambellans : le comte de Joingny = 36 sols ; 
le sire de Walham, idem; le sire de Chantraine, idem; 
le sire de Commeurain = 32 sols ; le sire de Hamet, 
idem ; le sire d'Auby, idem ; le sire de Haubourdin, 
idem : le sire de Maingoval, idem ; le sire de Haplain- 
court, idem ; le sire de Psalnoue, idem ; le sire de 
Harchies, idem ; le sire de Condé, idem ; Jacques do 
Créquy, idem ; dom Ladron de Guevara, idem ; mes- 
sire Charles de Savenzet, idem; messire Jehan de Cru- 
ninghe, idem ; messire Jehan de Gavre, idem ; messire 
Jacques de Glismes, idem; messire Guillaume de 
Goux, idem. Maîtres d'hôtel : le sire de la Marche = 
30 sols ; et pour sa pension = 13 sols, 4 deniers ; mes- 
sire Nicolas d'Aveluys = 30 sols, etc. Total : 230 per- 



(1) Ce ne fut que deux mois et demi après la bataille de Oui- 
negate que Maximilien reprit Toffenaive en faisant le siège du 
château de Malannoy (commune de Norrent-Fontes, arrond. de 
Béthune, Pcs-de-Calais), défendu, dit de Barante, par un vaillant 
homme, nommé Raimonnet d'Ossagne, le cadet, qui n'avait que 
cent vingt compagnons ; pourtant il fit bonne résistance pendant 
trois jours, se laissa battre par Partillerie, soutint l'assaut et ne 
se rendit à merci que lorsque, deux tours étant forcées, il se fut 
retiré dans la troisième. Pour le punir de sa défense obstinée^ 
on le pendit, ainsi que la plupart de ses compagnons et rArchi- 
duc continua à se saisir encore de quelques autres châteaux 
des environs. Le roi Louis XI pour venger la mort de son brave 
capitaine, ordonna à Tristan rHei*mite de prendre cinquante 
des principaux prisonniers que les Français avaient entre les 
mains, et d'aller, à la tête de 800 lances et de 6,000 francs-archers, 
les pendre devant les villes d*Aire, de St-Omer, de Douai et de 
Lille ; ce qui fut exécuté. 

Les états journaliers fournissent des détails inédits sur les 
événements militaires des mois de septembre et d*octobre 1479. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 67 



sonnes tant chapelains, que chambellans, maîtres* 
d'hôtel, écuyers, conseillers, officiers et employés des 
divers offices, archers, dont les gages s'élevaient par 
jour à la somme de 154 livres, 10 sols, 8 deniers) ; 
vendredi, l"' octobre 1479, TArchiduc tout le jour en 
sa ville d'Aire ; « et ce fut la bassecourt du chasteau 
de Malannoye gaingnié d'assault, et se retirèrent les 
compaignons ou donjon où ilz furent telement batuz 
d'artillerie que au soir, environ viii heures, ilz furent 
constraint eulx rendre à la voulenté de Monseigneur, 
et desquelz le capitaine fut le premier pendu emprès 
la porte de ceste ville » ; dimanche, 3 octobre, l'Archi- 
duc, tout le jour à Aire ; jeudi, 7 octobre, l'Archiduc 
dîner à Aire, départ d'iUec en armes pour aller tenir 
son champ (camp) avec et en la compagnie de Yost et 
armée des Flamens qui lors était assez près de Liet^ 
très (1) qui avait été ars; môme jour d'après un second 
état journalier, « partir en armes de sa ville d'Aire 
après disner et aller souper et giste en son champ avec 
son ost qui estoit venu logiez ou partir de devant 
Malannoy sur ledit champ emprès Lyetes qui à leur 
venue fut habondannié par les Franchoiz, brûlée, et 
depuis, par le commandement de mondit très redoubté 
seigneur, démolie > ; vendredi, 8 octobre, tout le jour 
avec son ost en son camp emprès le chasteau de Lyetes; 
samedi, 9 octobre, dîner en son camp, partir d'illec 
avec son ost «t armée pour aller vers Pemes (2) et gîte 
à une demi-lieue près dudit Pernes ; dimanche, 10 oc- 
tobre, 4c partir de son champ lez Aumettes (3), souper 
et coucher avec son ost en son autre champ emprès la 
ville de Pernes » ; lundi, 11 octobre, tout le jour en 
son « champ à l'environ de St-Pol > ; mardi, 12 octo- 
bre, « partir de son champ emprès la ville de St-Pol, 
souper et coucher avec son ost en son autre champ 
emprès Tenques-lez-St-Pol » (4) ; vendredi, 15 octobre, 
TArcliiduc dîner à Pont-à-Vendin, partir d'illec, sou- 
per et coucher en sa ville de Lille ; mardi, veille de la 
Conception Notre-Dame, 7 décembre 1479, l'Archiduc 
tout le jour à Bruxelles; jeudi, 23 décembre, départ 



(1) Liettres, cant. de Norrent-Fontes, arrond. de Béthune 
(Pas-de-Calais). 

(2) Pernes, canton d^Henchin, arrond. de St-Pol (Pas-de- 
Calais). 

(3) omettes, canton de Norrent-Fontes. arrond. de Béthune 
(PaflhdMlSalais). 

(4) Tangry, canton d*Heuchin, arrond. de St-Pol (Pas-de- 
Calais). 



de Bruxelles, dîner illecq^ souper et coucher à Tenre- 
monde ; vendredi, veille de Noël, 24 décembre 1479, 
départ de Tenremonde, dîner et coucher à Gand. -— 
Etatsjournaliers de la dépense de Thôtel de la duchesse 
Marie de Bourgogne. — Jeudi, jour de l'Ascension 
30 avril (1) 1478, la Duchesse tout lejour à Bruges; 
samedi, 9 mai, idem, « la dame de Halewin et les ailes 
et gentilzfemmes de l'hostel de madicte dame délivrées 
à sa despense » ; lundi, 11 mai, idem ; jeudi, 14 mai, 
idem ; mercredi, 24 juin, idem ; lundi, 29 juin, idem ; 
mercredi, 8 juillet, idem ; mercredi, 23 septembre, 
la Duchesse tout le jour à Bruxelles ; dimanche, 27 
septembre, idem ; mardi, 13 octobre, idem ; mardi, 3 
novembre, idem ; mercredi, 2 décembre, idem ; mer- 
credi, 9 décembre, idem ; lundi, 1" février 1479 (n. st.), 
la Duchesse tout lejour à Anvers ; vendredi, 19 février 
dîner à Oand, souper et coucher à Tenremonde ; di- 
manche, 21 février, dîner à Tenremonde, souper et 
coucher à Malines et mademoiselle de Gueldre dîner à 
Anvers, souper et coucher à Malines; dimanche, 
28 février, tout le jour à Malines avec mademoiselle 
de Gueldre et madame de Halewyn ; vendredi, 5 mars, 
la Duchesse tout le jour à Anvers avec les mêmes ; 
lundi, 12 avril, idem ; dimanche, 23 mai, tout lejour 
à Bruges avec les mêmes. 



B. 3443. (Carton.) — 133 pièces, parchemin. 

1480. — Etats journaliers de la dépense de l'hôtel 
de l'archiduc d'Autriche, Maximilien, duc de Bourgo- 
gne et comte de Flandre. — Jeudi, 22 juin 1480, l'Ar- 
chiduc tout lejour à Bruxelles, « et ce jour mondit 
seigneur soupa en bancquet avec Madame, pour lequel 
fut fait creue». (Détail de la dépense des divers offices. 
Paneterie : 36 sols. Échansonnerie : 77 lots de vin de 
garnison , 10 cUmes de vin du Rhin. Cuisine : chair de 
bœuf, 8 livres de lard, un demi-mouton, 3 quartiers 
d'agneau, 3 tétines de vache, 3 chapons, 22 poussins, 
1 oison, 10 pigeons, 1 chapon çonr la soupée, 2i cailles, 
pommes, un cent et demi d'œufs, potageries^ 3 lots de 
lait, 1 lot de crème, 28 livres de beurre, fleur (de 
farine) ; fraises, pois verts, 3 lots de vinaigre, 7 livres 
de sucre, 25 limons, 8 livres de raisins de Corinthe, 



(1) En 1478, Pftqnes tomba le 22 mars et TAscension le 30 
avidl. 



L- 



68 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



2 livres de câpres,! muid de charbon, 10 hazelares de 

bois de ganiison Fourrière « Ledit rent- 

maistre a ja piéça encore délivré par le commande- 
ment de bouche exprès de nostredit redoubté seigneur 

de Tan et autres années précédentes, au marissal 

de Nassouw,au capitaine Rembrecht et autres seigneurs 
allemans, au confesseur de mondit seigneur, au glo- 
rieux, et qui en Tannée fut prins et despensé à cuire 
les fours nœufz faiz pour servir à la solempnité de la 
Thoison d'Or que mondit seigneur entendoit lors tenir 
en ceste dite ville, etc., montans à 1310 hazelares de 
bois ». Total de la dépense dudit jour, avec les gages, 
mais sans les garnisons : 236 livres, 19 sols, 8 deniers); 
mercredi, 5 juillet , l'archiduc d'Autriche , duc de 
Bourgogne, comte de Flandre et de Namur, tout le 
jour en sa ville de Namur; samedi, 5 août, idem; 
dimanche, 27 août, tout le jour en sa ville de Namur, 
et « alla disner avec Madame sa compaigne ou chastel 
où il la festya » ; mercredi, 30 août, dîner à Namur, 
partir d'idée^ souper et coucher à Bouvignes ; samedi, 
30 septembre, tout le jour à Luxembourg; dimanche, 
1** octobre, tout le jour à Luxembourg où étaient près 
de lui les ambassadeurs de Notre Saint Père ; mer- 
credi, 4 octobre, tout le jour à Luxembourg; jeudi, 
5 octobre, idem, € où estoient devers lui les ambaxa- 
deurs de Nostre Saint Père et si y arriva monseigneur 
de Metz » (1) ; samedi, 7 octobre, idem, « et ce jour 
fut reçeu par les trois estaz du pays de Luxembourg et 
flst le serement comme mari et bail de Madame sa 
compaigne, et si lui fut fait hommage par lesdiz estaz » ; 
mardi, 10 octobre, idem ; vendredi, 13 octobre, idem, 
€ où estoient devers lui messeigneurs de Trêves (2) et 
de Metz » ; jeudi, 19 octobre, < partir après disner de 
sa ville de Luxembourg, aller avec aucuns de ses gens 
d'armes devant le chastel de Rodemac, retourner , 
souper et giste en son chastel de Luxembourg » ; 
lundi, 30 octobre, tout le jour en son chastel de Luxem- 
bourg. — États journaliers delà dépense de l'hôtel de la 
duchesse Marie de Bourgogne. — Samedi, 4 mars 1480 
(n. st.), la duchesse d'Autriche et de Bourgogne et ma- 
demoiselle de Gueldre, tout lejour à Bruxelles ; lundi, 
20 mars, idem; jeudi absolut (jeudi saint), 30 mars, 
la Duchesse, madame la princesse d'Orange (3) et 



(1) Georges de Bade, évêque de Metz de 1457 à i484. 

(2) Jean de Bade, évêque de Trêves de 1456 à 1500. 

(3) Jeanne de Bourbon, femme de Jean II, prince d'Orange, de 



mademoiselle de Gueldre, tout le jour à Bruxelles, 
« et cedit jour madite dame fist délivrer à sa despense 
XIII povres en comméraoracion de la Cène que à tel 
jour Nostre Seigneur fist avec ses Apostres » ; ven- 
dredi aou7^é ( vendredi saint), 31 mars 1480, idem ; 
samedi, l*"" avril, idem ; dimanche, 2 avril, jour de 
Pâques, idem ; lundi, 3 avril, idem ; mercredi, 5 avril, 
déjeuner à Bruxelles, souper et coucher à Malines ; 
jeudi, 6 avril, tout lejour à Malines ; vendredi, 7 avril, 
idem ; lundi, 17 avril, dîner à Lyère, souper à Malines, 
« et Madame la princesse d'Orange tout le jour à 
Malines » ; mercredi, 19 avril, tout lejour à Bruges ; 
lundi, 1*** mai 1480, la Duchesse, mademoiselle de 
Gueldre et la princesse d'Orange, tout le jour à 
Bruxelles, « et cedit jour madite dame ordonna trois 
platz de viande de crue pour messire et madame de 
Ravestain et autres seigneurs et dames de son hostel 
ausquelz elle fist ung bancquet». (Détail de la dépense 
de la journée. Paneterie : 54 grands pains de bouche, 
8 douzaines de pains bis, oublies, moutarde, 2 livres 
de beurre frais, pain de seigle, 3 plats de salade, et 

1 plat de ciboule. Échansonnerie : 90 lots de vin de 
garnison, un tonneau de queute (cervoise). Cuisine : 

3 pièces de bœuf, un trumeau de bœuf, 2 moutons et 
demi, 2 veaux et demi, 4 épaules de mouton, 2 livres 
de graisse, 12 livres de lard, 2 fraisures de veau, 

2 tétines de vache, 8 langues de bœuf, un chapon gras, 
un chevreau, 4 lapins, un chapon de palier, 64 poules, 
15 douzaines de pigeons, un demi-cent d'œufs, façon de 

4 pâtés de poussins, 6 plats de four pour Madame, 
potageries, 3 livres de beurre, sel et poires, 6 lots de 
verjus et de vinaigre, bois de garnison provenant de 
la forêt de Soignes , 10 fiazels, 5 sacs de charbon, 
verdure. Fruiterie : (5 livres, 4 onces de cire de garni- 
son en une grande torche, 2 petites et 2 flambeaux, 
1 livre, 2 onces en chandelles de cire, 6 livres de chan- 
delles de suif, fruit. Écurie : journées de 29 chevaux, 
dues à l'hôte de l'Aigle = 72 sols, 6 deniers, avoine pour 
surcroix. Fourrière : 2^4 hazels de bois de la forêt de 
Soignes, un demi-cent de fagots, branches de mai et 
herbe verte. Total do la dépense de la journée: 
69 livres, 2 sols, 8 deniers) ; samedi, 20 mai, la 
Duchesse, la princesse d'Orange et mademoiselle de 
Gueldre, tout le jour à Bruxelles ; vendredi, 30 juin, 



la maison de Chalon, morte sans enfants, le 10 juillet 14Ô3 et 
enterrée dans l'église des Cordelière de Lons-l&-Saunier. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 69 



idem ; dimanche, 1*' octobre, la Duchesse, la princesse 
d'Orange et mademoiselle de Gueldre, tout le jour à 
Namur ; lundi, 9 octobre, la Duchesse tout le jour à 
Bruxelles ; mardi, 10 octobre, idem, avec la princesse 
d'Orange et mademoiselle de Gueldre ; vendredi , 
10 novembre, la Duchesse avec les mêmes, tout le jour 
à Gand ; dimanche, 12 novembre, dîner à Audenarde, 
souper et coucher à Gand ; jeudi, 30 novembre, la 
Duchesse avec les mêmes, tout le jour à Gand ; diman- 
che, 3 décembre, idem ; dimanche, 10 décembre, la 
Duchesse avec les mêmes, dîner à Ecloo, souper et 
coucher à Bruges ; « et cedit jour madicte dame 
ordonna renlbrchier son plit pour ceulx qui estoient 
en sa compaignie » ; vendredi, 15 décembre, tout le 
jour à Bruges; samedi, 30 décembre, idem. 



R. 3444. (Carton.) — 236 pièces, parchemin. 

» 

t4«l. — Etats journaliers de la dépense de Thôtel 
de l'archiduc Maximilien, duc de Bourgogne et comte 
de Flandre (1). — Lundi, fête et solennité de la Circon- 
cision de Notre-Seigneur, T*" janvier 1481 (n. st.), 
l'archiduc Maximilien tout le jour en sa ville de Bruges; 
dimanche, 7 janvier, tout le jour à Bruges, « où 
ostoient devers lui les ambassadeurs de Bretaigne et 
du duc Sigismond d'Autriche, lesquelz furent festoies 
au disner et pour iceulx fait deux platz de viande de 
creue » (Détail de la dépense de la journée : Paneterie : 
30 douzaines de pains blancs, 2 douzaines d'oubliés. 
Echansonnerie : 121 lots de vin de garnison, 36 kayi- 
nés de vin de rente donnés par les bourgeois de Bru- 
ges, 2 quartes d'hypocras. Cuisine : 36 livres de chair 
de bœuf, 1 mouton, 1 agneau et 2 cochons, une tête 
de porc, 2 tétines de vache, 10 livres de lard, graisse 
de bœuf, 36 livres de bœuf pendu, à la fumèe^ idem 
de mouton fumé, 6 chapons, 2â poulailles, 8 perdrix, 
12 volailles, 10 pluviers, 3 lapins, 2 wulpet (jeunes 
renards), 1 faisan, 1 lièvre, 1 oison, 4 oiseaux de 
rivière, 2 douzaines d'oiseaux, 2 suepper^ 300 œufs, 
potage^nes et sel, lait, un lot et demi de crème, 18 
livres de beurre, pommes et poires à potage, 3 lots 
de vinaigre, 3 quartes de fleur, façon de 2 pâtés de 
chapon, 2 tartes étoffées, 2 cents et demi de bois, 3 
sacs de charbon, 9 livres de prunes de Damas, 6 livres 



(1) Beaucoup de ces états sont rédigés en flamand. 



de raisins de Corinthe, 4 onces de clous de girofle, 
feuilles d'or et d'argent, pommes d'orange, pommes de 
grenate (grenades) , 2 livres de câpres ; etc. Total de 
la dépense dudit jour : 202 livres, 7 sols, 11 deniers) ; 
jeudi, veille de la Purification Notre-Dame, départ de 
Bruges, dîner et coucher à Ecloo ; samedi, 4 février, 
tout le jour à Gand ; mardi, 13 février, tout le jour à 
Gand, « ou estoient devers lui les ambassadeurs du 
duc Sigismond d' Austerice et autres ; cy-compté avec 
la despence ordinaire de ce jour aucunes espices de 
cuisine, d'achat et autres menues parties ». (Épices 
d'achat : 20 livres et demie de cannelle battue (en 
poudre), 22 livres do clous de girofle battus, 23 livres 
de gingembre, 22 livres de poivre battu, 2 livres de 
clous de girofle entiers, 3 livres de poivre entier, 
6 livres de safran battu, une livre de husblact, une 
livre de tournesol, une livre de feuilles, 86 livres 
d'amandes, 116 livres de raisins de Corinthe, 66 livres 
de riz, 35 petits pains de sucre de Valence, 19 grands 
pains de sucre de Portugal, 12 livres de prunes de 
Damas, 12 livres de dattes, 201iA''resde dattes, 20 livres 
de raisins à un grain, 4 livres de caruhoy (caroubes), 
4 livres de cices (pois chiches), 12 aunes d'étainine, 
600 limons, 4 livres d'olives, 20 livres de câpres, 
tonnelet pour renfermer lesdits limons et olives 
et cabas pour y mettre les câpres) ; dimanche , 
18 mars, l'Archiduc entendit la messe à Grammont, 
y dîna et vint coucher à Gand où un banquet 
avait été préparé en son honneur ; samedi, 28 avril, 
tout le jour à Dordrecht ; dimanche , 29 avril , 
idem ; mercredi, 2 mai, tout le jour à Bois-le-Duc; 
vendredi, 4 mai, idem ; samedi, 5 mai, idem, avec lui 
se trouvaient le sire de Ravestain, le comte de Romont, 
le comte de Nassau, le sire d'Engheniont (d'Egmont), 
le sire de Lannoy et le sire de Lalaing, chevaliers de 
la Toison d'Or, réunis pour la fête de la Toison d'Or ; 
vendredi, 11 mai, idem; jeudi, 17 mai, idem ; mardi, 
22 mai, idem ; mardi, 3 juillet, départ de la ville de 
Montfort et coucher à Ruremonde; vendredi, 24 août, 
l'Archiduc partir de Gorchum, souper et coucher en 
la ville de Dordrecht ; samedi, 8 septembre, idem ; 
samedi, 29 septembre, tout le jour à Anvers ; mardiv 
2 octobre, tout le jour à Bruxelles ; vendredi, 12 octo- 
bre, tout le jour à Anvers ; vendredi, 19 octobre, tout 
le jour à Bruxelles ; mardi, 30 octobre, idem ; ven- 
dredi, 2 novembre, tout le jour à Bruxelles ; jeudi, 22 
novembre, idem ; mardi, 4 décembre, idem ; samedi, 
8 décembre, TArchiduc partir le matin.de Bruxelles,; 



ÎO 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



dîner, souper et coucher à Hal ; lundi, 10 décembre, 
dîner à St-Adrien, départ d'illec, souper et coucher à 
Audenarde ; mardi, 11 décembre, départ le matin 
d'Audenarde, souper et coucher à Peteghem ; jeudi, 
13 décembre, TArchiduc tout le jour à Bruges ; lundi, 
17 décembre, idem ; dimanche 30 décembre, idem. — 
Etats journaliers de la dépense de l'archiduchesse 
Marie de Bourgogne. - Lundi,l*^ janvier 1481, TArchi- 
duchesse tout le jour à Bruges ; mardi, 2 janvier, l'Ar- 
chiduchesse, la princesse d'Orange et mademoiselle de 
Gueldre tout le jour à Bruges, « et cedit jour madite 
dame ordonna ung plat de viande de creue pour le 
soupper des nopces de Willemet le Fol qui fut espousé 
ce jour » ; jeudi, 4 janvier, dîner à Bruges, souper et 
ôoucher à Ardenbourg, madame la princesse d'Orange 
et mademoiselle de Gueldre tout le jour à Bruges ; 
vendredi, veille des Rois, 5 janvier, l'Archiduchesse 
dîner à Ardenbourg, souper et coucher à Bruges ; la 
princesse d'Orange et mademoiselle de Gueldre tout 
le jour à Bruges à la dépense de madite dame, et cedit 
jour ma dessusdite dame ordonna 3 plats de viande de 
crue pour l'ambassadeur du duc de Bretagne et 
autres seigneurs qui l'accompagnèrent en son pèleri- 
nage ; samedi, jour des Rois, 6 janvier, l'Archiduchesse 
la princesse d'Orange et mademoiselle de Gueldre tout 
lejour à Bruges; mardi, 30 janvier, idem; lundi, 5 
février, idem ; lundi, 26 février, idem ; jeudi, 1" mars, 
tout le jour à Gand, et ce dit jour fut ordonné un plat 
de viande de crue pour les baigneries; dimanche, 4 
mars, idem, « et cedit jour madite dame ordonna huit 
platz de viande de creue pour les nopces d'Alcande de 
Bréderode qui fut espousée ce jour à l'ostel de madite 
dame et à sa despense > (Détail de la dépense dudit 
jour. Paneterie : 11 douzaines de grands pains de bou- 
che, 15 douzaines de pains bis, oublies, moutarde, 9 
plats de salade à la façon d'Angleterre, un demi-cent 
de sprot (choux de Bruxelles), 5 pintes de crème, un 
quarteron do coriandre rouge. Echansonnerie : 135 
lots et demi de vin de garnison, un tonneau de cervoise 

9 quartes d'hypocras. Cuisine : un quartier de bœuf de 
prts, 6 moutons et demi, un veau, 4 épaules de mouton, 
7 livres de graisse, chair à pâté et porc pour le civet, 
6 douzaines de saucisses et de boudins, 12 pieds de 
porc, 2 oisons, 4 faisans, 18 oiseaux de rivière, 60 
volailles, 16 lapins, 6 chapons de Messines, 6 chapons 
gras et 6 de palier, 96 poules, 400 œufs, 10 pintes de 
saindoux, 2 douzaines de petits pâtés et 7 de chapons, 

10 plats de four pour Madame et 1 de chambellan, 1 



douzaine et demie de flans, 6 flajots (petits flans), 
poiageriCj 11 livres de beurre, 3 lots de crème, pots 
de terre et cuillers, 12 lots de verjus et vinaigre, 300 
de bois, 9 sacs de charbon, verdure, poires à mettre à 
l'hypocras, salaire pour trois journées employées à 
mettre à point et battre les épices de garnison. Frui- 
terie : 19 livres, 5 onces de cire de garnison en une 
grande torche, 16 petites, et 4 flambeaux, 3 livres, 2 
onces de chandelles de cire et déchet de mestriers 
(mortiers), 10 livres de chandelles de suif, 2 livres de 
dattes closes pour le banquet ; etc.) ; lundi, 23 avril, 
l'Archiduchesse tout lejour à Bruges ; lundi, 30 avril, 
idem ; jeudi (1), 2 juillet, l'Archiduchesse dîner à 
l'abbaye de le Vo7^si, souper et coucher à Bruxelles ; 
mercredi, 4 juillet, tout le jour à Malines, < et cedit 
jour le seigneur d'Irlam festoia madite dame au dîner 
et au souper»; mercredi, 25 juillet, tout lejour a Bru- 
xelles; mercredi, l*'août, idem ; samedi, 1" septembre, 
l'Archiduchesse, la princesse d'Orange et mademoi- 
selle de Gueldre, tout le jour à Bruxelles ; lundi, 3 
septembre, idem, « et cedit jour madite dame ordonna 
renforchier son plat pour monseigneur le Duc et 
madame la Douaigière (2) qui arrivèrent audit Bru- 
xelles » ; dimanche, 30 septembre, idem, < et cedit 
jour madite dame ordonna ung plat de creue pour 
madame la douaigière qui disna et soupa en sa com- 
paignie » ; mardi, 9 octobre, idem ; vendredi, 19 octo- 
bre, idem ; vendredi, 2 novembre, idem ; mardi, 6 
novembre, l'Archiduchesse, la princesse d'Orange et 
Mademoiselle de Gueldre, dîner à Hal < auquel lieu 
messire Jehan de Formelles deffroya en partie madite 
dame et son estât, souper et giste à Enghien où le 
conte de Saint-Pol deffroya ma dessusdite dame et son 
dit estât » ; samedi, 17 novembre. Madame avec les 
mêmes tout le jour à Mons ; lundi, 19 novembre, dîner 
à Mons, souper et coucher à Valenciennes ; mardi, 
20 novembre, tout le jour à Valenciennes ; jeudi, 22 
novembre, dîner à Valenciennes, souper et coucher à 
Bailleul; vendredi, 23 novembre, dîner à Bailleul, 
souper et coucher à Ath ; lundi, 26 novembre, dîner 
à Audenarde, souper et coucher à Loo ; mardi, 27 



(1) Il y a là une erreur de scribe ; le 2 juillet tombait en 1481 
un lundi et non un jeudi. 

(2) La duchesse douairière Marguerite d'York, veuve de 
Charles le Téméraire et belle-mère de Marie de Bourgogne. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 71 



novembre, dîner à Loo, souper et coucher à Bruges ; 
jeudi, 29 novembre, tout le jour à Bruges ; samedi, 
i^ décembre, idem ; mardi, 4 décembre, dîner à Bru- 
ges, souper et coucher à Thourout ; mercredi, 5 dé- 
cembre, tout le jour h Thourout; vendredi, 7 décem- 
bre, dîner à Thourout, souper et coucher à Bruges ; 
lundi, 17 décembre, tout le jour à Bruges, « et cedit 
jour madite dame ordonna trois platz de viande de 
crue pour ung soupper que Ton fit à Monseigneur le 
Duc, à monseigneur le prinche d'Orenges et pluisseurs 
chevaliers et nobles hommes qui furent audit soupper »; 
dimanche, 30 décembre, tout le jour à Bruges. 



B. 3445. (Carton.) — 64 pièces, parchemin. 

téS9. — États journaliers de la dépense de l'hôtel de 
Tarchiduc Maximilien, comte de Flandre. — Mercredi, 
2janvier 1482 (n. st.), l'Archiduc tout le jour à Bruges; 
mercredi, fête des Saints Philippe et Jacques, l*"" mai, 
tout le jour à Gand ; dimanche, 1" septembre, tout le 
jour à Bruges ; dimanche, 3 novembre, tout le jour à 
Alost ; lundi, 11 novembre, tout le jour à Bruxelles ; 
samedi, 23 novembre, tout le jour à Alost ; jeudi, 28 
novembre, idem ; dimanche, 8 décembre, idem ; sa- 
medi, 14 décembre, dîner à Vueren, souper et cou- 
cher à Bruxelles ; mercredi, 18 décembre, tout le jour 
à Louvain et dîner avec le comte de Nassau et plusieurs 
autres seigneurs ; jeudi, 19 décembre, tout le jour à 
Louvain. — Etats journaliers de la dépense de l'hôtel 
de l'archiduchesse Marie de Bourgogne. — Samedi, 12 
janvier 1482 (n. st.), l'Archiduchesse, la princesse 
d'Orange et mademoiselle de Gueldre, tout lejour à 
Bruges ; mardi, 15 janvier, idem, « et çedit jour ma- 
dite dame ordonna renforcier son plat pour les 
dames de Ravestain et de la Vère qui disnèrent et 
souppèrent avec elle » ; vendredi, l'' février, tout le 
jour à Bruges ; lundi, 11 février, idem, « et cedit jour 
madite dame ordonna ung plat de viande de creue 
pour les nopces de son varlet de garde-robe qui fut 
espousé cejour à Tostel de madite dame à l'une des 
femmes dudit hostel » ; mercredi, 27 février, idem ; 
samedi , 2 mars , idem ; dimanche , 3 mars , idem ,• 
€ et cedit jour, madite dame ordonna i plat de viande 
de creue pour aucuns députés ambaxadeurs de la 
ville de Mons en Haynau ». (Détail de la dépense 
dudit jour. Paiieterie : 60 grands pains de bouche, 



12 douzaines de pains bis , oublies , moutarde , 5 
plats de salade. Êchansonnerie : 73 lots de vin de 
garnison et 12 quesnes de vin de rente fournis par 
les bourgeois de Bruges , une quarte d'hypocras, 
un tonneau de cervoise. Cuisine : un quarreau 
(gros brochet), un brochet à fendre, 4 brochets à tron- 
çonner, 11 lancerons^ 6 carpes rondes, 10 carpes de 
cuisine, grosses brèmes, 3 quarterons de blanc rosi, 
un quarteron de pHcques, perches et petits brochets,, 
un cabillaud, 8 plies, 12 carrelets, 12 merlans, une 
paire de soles et un turbot, un demi-saumon frais, 
huîtres et crabes, harengs blancs et sors, façon de 4 
pâtés de saumon, 2 plats de four, 6 quartes de fleur 
(farine) et 6 douzaines de feulleis (gâteaux feuilletés), 
potagerie et pommes, 7 lots de verjus et vinaigre, 2 
lots d'huile d'olive, 4 lots d'huile de navette, un cent 
de bois, 2 sacs de charbon, verdure. Fruiterie : 13 
livres, 6 onces de cire de garnison en une grande tor- 
che, 9 petites et 2 flambeaux, 1 livre, 2 onces en chan- 
delles, 18 livres de figues de garnison, 18 livres de 
raisins de garnison, autres fruits, 13 livres de chan- 
delles de suif. Ecurie : la journée de 27 chevaux = 
4 livres, 4 sols, avoine pour su7xrois = 12 sols. Four- 
rière : 2 cents et demi de gros bois, six cents et demi 
de petit bois, un cent de fagots. Total de la dépense 
dudit jour: 80 livres, 5 sols, 2 deniers ; samedi, 16 
mars, tout lejour à Bruges. (Dans l'office de l'écurie 
on remarque la dépense suivante : « le maistre a paie 
pour III compaignons qui par deux jours ont tenu aux 
haquenées de madicte dame qui a esté à l'esbat aux 
champs (1), à chascun m sols, font ix sols ») ; diman- 
che, 17 mars, tout le jour à Bruges. (Dans l'office de 
l'échansonnerie on remarque la dépense suivante : 
« Loys de Paix, pour ung lot de vin de Gascongne 
prins en la ville pour madicte dame = nu sols») ; mer- 
credi, 27 mars, « madame la duchesse d'Ostrice, de 
Bourgoingne, etc., tout lejour à Bruges ; et cedit jour 
madite dame rendi son âme à Dieu ». (État des 
gages dus aux officiers et dames de Thôtel de l'Archi- 
duchesse : le seigneur de la Gruthuse = 36 sols ; à lui 
pour son plat = 32 sols ; la dame de Hallewin = 33 



(1) En rapprochant ce fait du suivant (achat d'un lot de vin de 
Bordeaux pour FArchiduchesse), on peut conclure que c'est le 
samedi 16 mars 1482 que Marie de Bourgogne en « s'esbattant 
aux champs », c'est-à-dire en chassant au faucon, ât la chute de 
cheval qui amena sa mort le mercredi 27 mars suivant. 



72 



ARCHIVES DU NORD. — SERIE B. 



sols ; Jacqueline de Créquy = 4 sols ; Isabelle de Hal- 
levin = 4 sols ; Jeanne de Hallevin, idem; Isabelle de 
Gondé, idem ; Isabelle de Poitiers, idem ; Isabelle de 
Villers, idem ; Isabelle de Sailly, idem ; Jeanne d'Isen- 
ghien, idem ; Marie du Doulieu, idem ; Jeanne de Ta- 
noye, idem ; Marguerite de le Wale, idem ; Simone 
de Sauvegrain = 12 sols ; Jeanne de Vaulx = 4 sols ; 
Jeanne de Watten = 6 sols ; Catherine de Lalaing = 
3 sols ; Hélène, idem ; Antoinette de St-Aubin, idem ; 
Jeanne Blancarde, idem ; Jeanne Féron, idem ; Jeanne 
Au Menton, idem; Marguerite Du Vivier, idem; 
Marie Luzarde, idem ; Jean de Salins = 30 sols ; mes- 
sire Jean de Fromelles = 24 sols ; Maillart de Fléchin 
= 18 sols ; Jean de Montjoye = 18 sols ; Guillaume 
de Ternay, idem ; Hugues de Meleun, idem ; Jean de 
Praet, idem; Jacques de Lucy, idem; Jacques de 
Souastre, idem ; Huguenin de Chamol, idem ; Jean de 
Bregilles = 9 sols ; Jean de Castille = 18 sols ; Pierre 
de Montbleru, idem ; maître Thibaut Barradot, idem ; 
maître Jean Parmentier = 18 sols ; Jean de Lannoy, 
idem ; Jean Hulier, idem ; Odot Le Roy = 12 sols ; 
Jean Fricot, idem ; maître Jacques de la Verde Rue; 
Loys Pannart, idem ; Baudechon Hangouart, idem ; 
Loys de Brune, idem ; Antoine Ladmiral, idem ; Jean 
de Bru, idem ; Evrard Sporke, idem ; Herman Walins, 
idem ; Jacotin de Man, idem ; Régnant de Ramecourt, 
idem ; Guillaume Picot, idem ; Guillaume Wallemant 
j= 9 ^ols ; maître Guy Constantin, idem ; Isambert de 
Bru, idem ; Colin Pipelart, idem ; Jean de Vilzcourt, 
idem ; Gilles de le Wale, idem ; Jacques de le Neiz, 
idem ; Jean de Brabant, idem ; Liennart Bucquelin 
= 8 sols ; Jean Féron = 9 sols ; Michelet le Tamburnn 
= 6 sols ; messire Othe Patrougnet, idem ; le sire 
Glorieux, idem ; Conrat, idem ; Denis Baudequin, 
idem ; Loys de Paix, idem ; Coppin de Villers, idem ; 
Thérion de Helmont, idem; Pasquet des Masières, 
idem ; Haine de Gand, idem ; Jehannin Regnault, 
idem ; Jehan de Brabant, idem ; Simonnet d'Aissy, 
idem ; Philippe Rondel, idem ; Jehannin Portier, idem; 
Hanequin de Mayer, idem ; Soyequin Acquart, idem ; 
Jehan Le Sellier, idem ; Jehannet Bacqueler, idem ; 
François de Havesquerke = 3 sols ; Robinet Bouly, 
idem ; Ymbert de le Broucque, idem ; Jaquet Garnier, 
idem ; Antoine Husquin, idem ; Rombault Damours, 
idem ; Rolequin Constant, idem ; Colinet Finet, idem ; 
Jean des Maretz, idem ; Perrenot Legier, idem ; Cheu 

Alart, idem; Jean de Parenty, idem ; Jean Mariette, 
idem; Jehannet do St-Omer, idem ; Mathis Lion, idem; 



Richart Musson, idem ; Guillain Bricque, idem ; Phi- 
lippot Dupuis, idem ; Gillequin Loys, idem ; Audry de 
Talemet, idem ; Malot Picotin, idem ; Vinot Picotin, 
idem ; Vinot Sanon, idem ; Vinot Perrot, idem ; Jean 
Natey, idem ; Colin Thubise, idem ; Jean de Noyon, 
idem ; Colin Le Clerc, idem ; Willequin Pau, idem ; 
Léon Cousin, idem ; Jean Milières, idem ; le grant 
Hame, idem ; Jeannet Le Blanc = 18 deniers ; Zègre 
Notstoch, idem. Total de la dépense des gages dudit 
jour = 49 livres, 9 sols (1) ; dimanche, jour de Pâques 
chamelz, 7 avril 1482, la princesse d'Orange et les 
enfants de Gueldre ^ tenans Testât de deffuncte ma- 
dame la duchesse d'Ostrice, de Bourgoingne >, etc., 
tout le jour à Bruges; samedi, 27 avril, idem; mer- 
credi, V^ mai, idem ; vendredi, 31 mai, < madame la 
princesse d'Orange et mademoiselle de Gueldre que 
mon trés-redoubté seigneur, monseigneur le Duc a 
ordonné estre entretenues à sa despence, ensemble 
tout Testât de deffuncte madame la duchesse d'Ostrice 
de Bourgoingne, etc., que Dieu absoille, tant et jusques 
à ce que autrement en sera par lui ordonné >, tout le 
jour à Bruges ; dimanche, 23 juin, idem ; mardi, 2 juil- 
let, idem ; jeudi, l^ août, idem. 



B. 3446. (Carton.) — 91 pièces, parchemin. 

1498. — États journaliers de la dépense de Thôtel 
de Tarchiduc Maximilien. — Mercredi, 8 janvier 1483, 
T Archiduc tout le jour à Bruxelles ; dimanche, 19 jan- 
vier, tout le jour à Louvain; dimanche, 2 mars, tout 
le jour à Gand ; jeudi, 13 mars, idem ; vendredi, 4 
avril, idem ; samedi, 12 avril, tout le jour à Bruges ; 
lundi, 14 avril, idem; jeudi, 8 mai, dîner à Vilvorde, 
souper et coucher à Bruxelles ; jeudi, 22 mai, départ 
de Bruxelles, souper et coucher à Malines ; vendredi, 
23 mai, dîner à Malines, souper et coucher à Anvers ; 
samedi, 31 mai, tout le jour à Anvers ; dimanche, 
1" juin, idem, « et ce jour ala mondit soigneur au soir 
souper en la ville où il fist porter sa viande qu'il fist 



(1 ) Il y a une lacune dans la collection des états journaliers 
de lîiôtel de l'archiduchesse Marie de Bourgogne, conservés aux 
Archives du Nord, du dimanche 17 au mercredi 27 mars. On n'a 
pas non plus le détail de la dépense de la journée du 27 mars, 
ni des journées suivantes jusqu^au 7 avril. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L*HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 73 



reiiforcier d'un plat de crue » ; mardi, 3 juin, tout le 
jour à Anvers et départ le lendemain ; vendredi, 6 juin, 
départ le matin de ScUnt-Ghertruytberghe, dîner au 
bateau sur Teau, souper et coucher à Oorchem ; lundi, 
9 juin, dîner à Oorchem^ souper et coucher à Asper^ 
€ et auquel lieu il a fait donner pain et vin pour aucuns 
qui furent avecq lui > ; mercredi, 11 juin, tout le jour 
à Gorchem; lundi, 16 juin, dîner à Gorchem, départ 
(Tillec en armes (1), souper et coucher à Lerdam 
(Dans les dépenses des offices de Técurie et delà 
fourrière, se trouvent les articles suivants relatifs aux 
frais de transport de tapisseries : « pour le salaire 
d'ung batteau qui a admené certaine tappicerie qui 
estoit demeurée à Gand, depuis ladicte ville de Gand 
jusques à Anvers = vi livres ; pour le louaige d'un 
batteau qui a admené ladite tapisserie dudit Anvers 
jusques à Gorchem = vi livres ; au marronnier qui 
mena ladite tapisserie dudit Anvers jusques audit 
Gorchem, oultre et pardessus sesdits vi livres, à cause 
qu'il attendit vi jours avecq sondit batteau, après son 
paiement, au pris de vi sols par jour = xxx sols ; pour 
avoir chargié, deschargié et veiUié ladicte tapisserie 
tant audit Gand, à Anvers, sur l'eaue, comme audit 
Gorchem = xlii sols, ix deniers ; à Pierre de Waren- 
ghien, tapissier, pour ses vacations qu'il a vacquié par 
IX jours entiers, estre allé en ladicte ville de Gand 
quérir ladicte tapisserie et d'illec l'avoir amenée 
devers mondit seigneur audit Gorchem, à vi sols par 
jour = jjii sols ») ; mercredi, 18 juin, tout le jour à 
Èverdinghe avec son ost, « cy compté avec la des- 
pense ordinaire certaines provisions d'espisses », 
savoir : 21 pains de sucre de Valence, pesant au poids 
de Bruges 40 livres, fournis par Augustin Burghet, 
épicier à Anvers, à raison de 7 sols la livre ; 27 pains 
de sucre de Portugal à 4 sols la livre ; 27 livres de 
cannelle battue à 24 sols la livre ; 27 livres et demie 
de gingembre battu à 9 sols la livre; 20 livres et 
demie de doux de girofle à 18 sols la livre ; 26 livres 
et demie de poivre battu à 10 sols la livre , 7 livres, 
I quartier, i once de safran à 4 livres, 16 sols ; 50 livres 
de prunes de Damas à 2 sols la livre ; 50 livres de 
raisins de Corinthe, aussi à 2 sols la livre ; 12 livres 
do raisins de Tarse à 15 deniers la livre ; 2 livres et 



(1) L*archidac Maximilien fit,dans le courant de l'été de Tannée 
1483, une expédition en Hollande poar réduire la faction des 
Hoeks. Il obligea Utrecht à capituler et enleva d'assaut la ville 
d'Amersfort 



SÉRIE B, (Nord.) — Tome VIII. 



demi-quarteron de feuille à 20 sols la livre ; 3 livres 
de noix muscades et un quarteron, à 10 sols la livre ; 
2 livres de husblas, à 24 sols la livre; 18 livres 
d*amandes à 4 sols la livre ; 6 livres de chiches à 2 
sols la livre ; 6 livres de dattes à 5 sols la livre ; 6 
livres de dragées, à 6 sols la livre ; 6 livres d'anis 
crotté, à 4 sols la livre ; 4 livres de coriandre, à 2 sols 
la livre ; 4 livres de carin (piment ou poivre de Gui- 
née), à 2 sols la livre ; 50 livres de câpres, à 12 deniers 
la livre ; 36 livres de riz, à 12 deniers la livre ; une 
demi-livre de gcdinga = 8 sols; un quarteron de 
graines (de Paradis) = 4 sols, 6 deniers ; un cent de 
limons = 8 sols; 2 lots d*olives, à 4 sols le lot ; etc.) ; 
mardi, 15 juillet, T Archiduc « toutlejour avec son 
ost en Tabbaye de Oudewyck où estoit devers lui 
Jonckère (le fils du comte) Engelbert de Clèves et le 
bourgmestre d'Utrecht » ; mercredi, 15 octobre, tout 
le jour à Bois-le-Duc, « et ce jour là ala souper en la 

(1), et bailla ung bancquet aux arbalestriers 

de ladite ville où fut aussi Tarchevesque de Graen, 
Philippe, monseigneur de Clèves et pluiseurs autres 
seigneurs, et pour ce oit crue et défroy par tous les 
offices. » (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 
40 douzaines de pains blancs et bis. Échansonnerie : 
70 lots de vin de garnison et 120 lots dépensés pour 
le banquet. Cuisine : chair de bœuf, un mouton, un 
cochon, 4 pieds et une tête de porc, 3 livres de lard, 
2 livres de graisse, 12 poussins, 2 chapons, 2 perdrix 
et 2 sueppeSyXJiïi quarteron de petits oiselets,un connin 
un oison, un demi-cent d'œufe. Pour le banquet : un 
demi-bœuf, 6 moutons, un veau, 18 livres de lard, 
20 livres de bœuf, 5 douzaines de poussins, 2 douzaines 
de pigeons, 10 chapons, 10 perdrix et 24 sueppes^ 
10 lapins, 24 oiseaux de rivière, 8 oisons, 2 douzaines 
de menues volailles, 300 œufs, un demi-lot devin 
bâtard, 4 livres de raisins de Corinthe, 15 livres de 
riz, 2 livres de prunes de Damas, 8 livres de raisins 
gros, une pièce de linge tainte, 4 onces de jaune 
poudre^ 2 pains de sucre, 7 livres de câpres, un demi- 
cent de limons et 2 quartes d'olives, une pinte d'huile 
d'olive, 2 cents et un quarteron de bois, 3 tonneaux de 
charbon, frais divers pour le transport des ustensiles 
de cuisine, payement à l'hôtesse de VAngèle où fut 
appoinctiè ledit banquet, à un boulanger de la ville 
qui fit 18 gros pâtés de bœuf, location de 300 livres 



(1) Le parchemin est déchiré en cet endroit. 



10 



74 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



d'estain, étuves des cuisiniers de l'Archiduc, sucre, 
potagerie et sel, 18 lots de lait, un lot de crème, 35 
livres de beurre, pommes de coings 3 quarterons de 
poires et un cent de pommes, 5 lots de vinaigre, 18 
pots de terre, cuillers et tayles de bois, 200 nèfles et 
un quarteron de pommes, 6 quartes de fleur, 4 plats 
de four, 2 p&tés de chapon, 12 petites tartes. Frui- 
terie : 7 onces de cire de garnison en mortiers et 
coppons, 1 livre, 10 onces en quatre flambeaux, 3 livres 
6 onces en 8 flambeaux pour le banquet, 1 livre, 10 
onces en 2 petites torches, 18 livres de chandelles de 
suif, 12 livres et un quarteron de cire d'achat. Ecurie : 
à rhôte de la Rouge-Porte, dû pour la journée de 24 
chevaux = 72 sols, etc. Total de la dépense de la 
journée : 155 livres, 1 sol) ; dimanche, 19 octobre, 
l'Archiduc tout le jour à Bois-le-Duc ; jeudi, 30 octobre 
idem ; dimanche, 2 novembre, idem ; dimanche, 9 no- 
vembre, idem; vendredi, 21 novembre, l'Archiduc 
tout le jour à Zéricxié; lundi, 24 novembre, l'Archi- 
duc départ de Le Goux, souper et coucher à Middel- 
bourg en Zélande ; mardi, 2 décembre, tout le jour à 
Bois-le-Duc; lundi, 15 décembre, idem, < et estoit 
devers lui Jonckeere van Clève (le fils du comte de 
Clèves) pour lequel mondit seigneur a ordonné ung 
plat de creue » ; mardi, 23 décembre, idem ; jeudi, 25 
décembre, tout le jour à Bréda. — États journaliers 
de la dépense de Philippe, fils de Maximilien et de Marie 
de Bourgogne (1). — Mardi, 2 septembre 1483, le duc 
Philippe, comte de Flandre, tout le jour à Gand ; 
jeudi, 4 septembre, idem ; mardi, 30 septembre, idem; 
jeudi, 16 octobre, idem ; vendredi, 31 octobre, idem ; 
lundi, 3 novembre, idem ; samedi, 29 novembre, idem; 
lundi, 22 décembre, idem. 

B. 3447. (Carton.) — 93 pièces, parchemin, 2 cahiers oblongs, 

15 feaiUets, papier. 

1484-149» (2). — Etats journaliers de la dépense 
de l'hôtel de Tarchiduc Maximilien. — Lundi, 5 juillet 
1484, TÂrchiduc tout le jour à Bruxelles ; lundi, 12 
juillet, tout le jour à Bruges ; mercredi, 14 juillet, 
dînera La Veuro, souper au château de Heveret 



(1) Philippe le Beau était né à Bniges le 22 juiUet 1478. Il 
avait donc alors quatre ans et demi. 

(2) L*itinéraire de Tarchiclac Maximilien pendant les années 
1484, 1486 et 1488 est publié dans le Tome 1» de la Collection 
des Voyages des Souverains des Pays-Bas. 



couchera Louvain, et monseigneur et mademoiselle 
de Gueldre et leur état tout le jour à Bruxelles où ils 
furent délivrés et aussi monseigneur de Polhain, 
Volkeste et autres ; vendredi, 16 juillet, tout le jour à 
Louvain à petite compagnie et son état tout le jour à 
Bruxelles, et ce jour alla mondit seigneur à la chasse 
et dîna à Valbeke où il fit défrayer ceux qui furent 
avec lui ; dimanche, 18 juillet, dîner à Louvain, souper 
et coucher à Bruxelles ; lundi, 26 juillet, dîner et 
coucher à Nivelle; samedi, 31 juillet, tout le jour à 
Bruxelles; jeudi, 5 août, idem; vendredi, 6 août, 
idem, < et ce jour fut faicte crue au matin pour son 
desjeuner et pour ceulx qui alèrent à la chasse avec 
lui » ; lundi, 16 août, départ le matin de Bruxelles, 
dîner à Malines, souper et coucher à La Veure ; mardi 
17 août, départ le matin de La Veure, déjeuner illecq, 
dîner au bois à rassemblée où il fit défrayer ceux de 
sa compagnie, souper et coucher à Bruxelles ; lundi, 
23 août, déjeuner à La Veure, départ d'illecq, souper 
et coucher à Louvain, et sonétat tout le jour à Bru- 
xelles ; lundi, 30 août, départ de Turnhout, dîner à 
Gherle,souper et coucher à Vorselaôre ; maixîi, 31 août, 
départ le matin du château de Vorselaêre, dîner, souper 
et coucher à Hérenthals ; vendredi, 3 septembre, tout 
le jour à Anvers ; lundi, 13 septembre, tout le jour à 
Bruxelles ; jeudi, 23 septembre, tout le jour à Anvers; 
vendredi, 1**" octobre, dîner à Anvers, souper et cou- 
cher à Lillo € et ce jour furent faictes pluiseurs pro- 
visions de vivres pour mectre dedens le bateau de 
mondit seigneur » ; samedi, 2 octobre, départ de Lillo, 
dîner à Vinnen, souper et coucher à Middelbourg en 
Zélande ; mardi, 12 octobre, tout le jour à Middelbourg 
en Zélande. — États journaliers de la dépense de 
Philippe, comte de Bourgogne et de Flandre, compre- 
nant les fragments d*un cahier où sont écrites en 
flamand lesdites dépenses du l*' février au 11 février 
1484 (n. st.). —Jeudi, l*' janvier, le duc Philippe, tout 
le jour à Gand; mercredi, 11 février, idem ; mercredi, 
3 mars, idem; mercredi, 10 mars, idem; jeudi, 1" avril 
idem; vendredi, 30 avril, départ de Gand, dîner à 
Urzeele, souper à Bruges ; samedi, 1" mai, tout le jour 
à Bruges; mardi, 2 novembre 1485, tout le jour à 
Gand; dimanche, 14 novembre, idem; mercredi, 
1*' décembre, idem ; samedi, 25 décembre, idem. 

B. 3448. (Carton.) — 68 pièces, parchemin. 

t48ii. — Etats journaliers de la dépense de Fhôtel 



chambre: des comptes de LILLB : COMPTES DE L*HOTBL DBS DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 15 



de larchiduc Maximilien. — Jeudi49 janvier 1486 (n.st.) 
r Archiduc tout le jour en sa cité de Cologne, et furent 
délivrés tous les gens de mondit seigneur en la manière 
accoutumée ; vendredi, 27 janvier, départ après dîner 
de Wesèle, souper et coucher à Binghen et le lende- 
main dîner avant son départ; dimanche, 19 mars, 
Tarchiduc d'Autriche, roi des Romains (1), etc. tout le 
jour à Francfort ; jeudi, 30 mars, départ de Binghen, 
dîner et souper sur l'eau, coucher à Andemaeken ; 
mardi, 18 avril, tout le jour à Cologne ; jeudi, 15 juin, 
le roi des Romains tout le jour à Berg-op-Zoom et 
départ le lendemain; jeudi, 6 juillet, tout le jour à 
Anvers ; samedi, 8 juillet, tout le jour au château de 
Berssotr\Qtr\di ville d'Anvers. (Extrait de la dépense de 
la fourrière : < pour belle chière au logis de monsei- 
gneur de Gueldres à Anvers où il a esté par 2 nuyts, 
compris les maisnies = xliii sols ; pour le louaige de 
vm paires de linceulx, au chasteau de Berssot-lez- 
Anvers où le Roy a couchié par ni nuytz = vi sols») ; 
dimanche, 9 juillet, le roi des Romains dîner & Bers- 
soi-leZ'Anvers, souper et coucher à Malines « où il fut 
reoeu en grant honneur, à cause de son nouvel adve- 
nement à Roy ». (Détail de la dépense de la journée. 
Paneterie : 45 douzaines de pains blancs et bis, et 
pains d*achat à Malines pour le souper = 6 livres, 15 
sols, 6 deniers. Échansonnerie : 485 lots de vin de 
garnison, 90 lots de vin de présent fait par les corrir 
munmaùtres, eschevins et conseil de la ville de 
Malines, qui ont offert au roi des Romains 6 amènes 
de vin du Rhin, cervoise. Cuisine : 132 livres de viande 
de bœuf, 11 moutons, 3 agneaux, 24 livres de lard, 12 
livres de graisse de bœuf, 4 cochons, 4 langues de 
bœuf, 6 pieds de bœuf, 40 pieds de mouton, tripes ; 
6 chapons gras, 6 chapons de palier, 72 poussins, 14 
paires de pigeons, 4 oisons, 12 oiseaux de rivière, 2 
hérons, 2 butors, 5 huhoreaulx, 200 œufs, 8 quartes 
de fleur (farine), poiagerie et sel, 28 livres de beurre, 
6 lots de lait, 5 lots de vinaigre^ moutarde, cerises, 
firaises, fruit, 36 pièces de pots et iaUles de terre, 
1 cent et demi de poires, 5 cents de bois, 3 sacs de 
charbon, etc. Total de la dépense de la journée : 
193 livres, 11 sols, 3 deniers); samedi, 15 juillet, le 
roi des Romains tout le jour à Louvain ; mercredi, 19 
juillet, tout le jour en petite compagnie à Louvain et 



(1) L*archiduc Maximilien avait été élu roi des Romains le 
16 février 1486. 



le reste de son étctt tout le jour à Bruxelles ; jeudi, 20 
juillet, tout le jour à Louvain, « où vint et arriva 
rSmpereur, son père qui fut par lui receu honnoura- 
blement et le flst deffroyer par tous ofiQces ». (Détail 
de la dépense. Paneterie : 63 douzaines de pains 
blancs et bis. Échansonnerie : 395 lots de vin de gar- 
nison, 3 tonneaux de cervoise de Bruxelles, 5 lots de 
vin du Rhin achetés à Malines après « le partement 
des vins du Roy, pour aucuns chambellans et seigneurs 
d^Alemaigne >. Cuisine : 158 livres de viande de bœuf, 
11 moutons, un agneau et demi, un veau, 35 livres de 
lard, 14 livres de graisse de bœuf, 6 langues de bœuf, 
9 pieds de bœuf, 72 pieds de mouton, tripes, 7 chapons 
gras, 6 chapons de palier, 78 poussins, 18 paires de 
pigeons, 4 oisons, 2 cochons, 10 oiseaux de rivière, * 
4 buhoreauloo^ un lièvre, 5 connins, 250 œufs, 8 quar- 
tes de fleur, 4 tartes, 4 pâtés de poussins, potagerie et 
sel, 38 livres de beurre, 6 lots de lait, 6 lots de vinai* 
gre, crème, cerises, 1 cent et demi de poires, un demi* 
cent de prunes, moutarde, 21 pièces de pots de terre, 
fruits, 8 wisses de bois achetés à Louvain, 7 sacs de 
charbon, idem, 12 hazelaeres de bois et 6 sacs de char- 
bon délivrés par le rentmaislre de Brabant à Bruxelles, 
13 livres et demie de sucre achetées à Louvain pour 
la cuisine du Roi et des maîtres d*hôtel, 8 livres de 
prunes de Damas, 6 livres de riz, 9 livres de câpres, 
limons, olives et huile d'olive, etc. Total de la dépense 
dudit jour : 212 livres, 11 sols, 4 deniers); lundi, 
veille de StrJacques et Saint-Christophe, 24* jour du 
mois de juillet i486, le roi des Romains, archiduc 
d'Autriche, comte de Flandre, tout le jour avec 
l'Empereur, son père, en sa ville de Bruxelles, < et ce 
jour le Roy a fait délivrer l'Empereur par ses ofdciers 
de vin, poisson et avaine qu'il a ordonné compter avec 
sa despence par les escrocs > ; mardi, 25 juillet, idem ; 
mercredi, 26 juillet, dîner à Bruxelles, départ (ïiUecq, 
souper et coucher avec l'Empereur, son père, à Notre 
Dame de Hal ; jeudi, 27 juillet, départ de Hal, dîner 
illecq, souper et coucher à Tenremonde ; vendredi, 
28 juillet, tout le jour à Tenremonde et l'Empereur 
dîner à Nyeven, partir (Tillecq, passer à Alost, souper 
et coucher à Tenremonde ; samedi, 29 juillet, dîner à 
Tenremonde, départ (Tillecq avec l'Empereur, souper 
et coucher à Gand; dimanche, 30 juillet, tout le jour 
avec l'Empereur à Gand; lundi, 31 j uillet, dîner à 
Gand, départ, souper et coucher à Écloo ; mercredi, 
2 août, tout le jour à Bruges ; jeudi, 3 août, tout le 
jour avec l'Empereur à Bruges; samedi, 12 août. 



76 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



idem ; dimanche, 13 août, idem ; jeudi, 31 août, le roi 
des Romains tout le jour à Lille et l'Empereur, son 
père « partir ce jour de Bruges, souper et giste à 
Commines où le Roy l'a fait deffroyer par tous offices » 
(État des dépenses pour l'état de l'Empereur depuis le 
16 août. Paneterie : 100 livres, 18 sols. Cuisine : 
9,404 livres de bœuf, 227 moutons et demi, 526 livres 
de lard, 20 livres de graisse de bœuf, 8 langues de 
bœuf, 4 pieds de bœuf, tripes, 30 cochons, 49 chapons 
gras, 19 chapons de palier, 1,093 poules, 134 paires de 
pigeons, 132 oiseaux de rivière, 24 hérons, 55 oisons, 
38 oiseaux de mer, 34 lapins, 30 perdrix, une mdpe 
(renard), 6 brochets quarreaux, 3 brochets à fendre, 
28 brochets à tronçonner, 84 lancerons, 7 carpes à 
fendre, 7 carpes rondes, 1,118 carpes de cuisine, 32 
perches, 59 brèmes, 430 anguilles, marée , 900 œufs, 
cinq pâtés, 4 plats de four, 48 quartes de fleur (farine), 
un tonneau d'huîtres. Total de la dépense pour ces 
onze jours : 1,979 livres, 10 sols) ; vendredi, 1** sep- 
tembre, le roi des Romains tout le jour avec l'Empe- 
reur, son père, à Lille ; dimanche, 10 septembre, tout 
le jour au Quesnoy; mercredi, 13 septembre, dîner 
au Quesnoy, souper et coucher à Valenciennes ; 
jeudi, 14 septembre, tout le jour à Valenciennes; 
samedi, 24 septembre, tout le jour à Mons; jeudi, 
28 septembre, départ de Hal, souper et couchera 
Grœnendal ; vendredi, 29 septembre, déjeuner à Grœ- 
nendal, aller à la chasse, souper au château delà 
Veure ; lundi, 6 novembre, tout le jour à Bruxelles ; 
vendredi, 24 novembre, idem ; dimanche, 10 décembre 
idem, et < cedit jour le Roy ordonna ung plat de creue 
pour le festoyement de l'ambassade d'Espaigne »; 
vendredi, 22 décembre, le roi des Romains tout le jour 
à BruxeUes. — Dépenses particulières de Vètat de 
l'archiduc Maximilien. — Mardi, 10 janvier 1486 (n. st.) 
€ Testât de mon trés-redoubté seigneur, monseigneur 
l'archiduc d'Austrice, duc de Bourgoingne, de Brabant 
etc., par lui ordonné par-deçà, tout le jour devers 
monseigneur le duc Philippe, son fllz, à Malines » ; 
mercredi, 1* février, idem; jeudi, 16 février, idem, 
« et ce jour a esté esleu et sacré mondit seigneur 
l'Archiduc par les six électeurs de l'Empire à roy des 
Romains en la ville de Francfort en Alemaigne » ; 
vendredi, 10 mars, idem ; dimanche, 19 mars, idem ; 
mardi, 28 mars, idem ; mardi, fête de St-Marc, 25 
avril, idem. — États journaliers de la dépense parti- 
culière de l'Empereur Frédéric III lorsqu'il vint dans 
les Pays-Bas. — Vendredi, 29 septembre, l'Empereur 



dîner à Bergues^ (1) partir d'illecq par bateau, souper et 
coucher à Anvers, « et ce jour l'a fait deffiroyer le roy 
des Rommains, son filz, par tous offices ». 

B. 3449. (Carton.) — 76 pièces, parchemin. 

1489-1488. — États journaliers de la dépense de 
l'hôtel du roi des Romains, archiduc d'Autriche, etc., 
Maximilien. — Jeudi, 19 avril 1487 (n. st.), le roi des 
Romains, etc., déjeuner à Notre-Dame d'Ardembourg, 
partir d'illecq pour aller voler (chasser au faucon), 
souper et coucher à petite compagnie à L'Ecluse et son 
état à Bruges ; samedi, 21 avril, tout le jour à L'Écluse 
et l'état à Bruges ; lundi, 23 avril, dîner à L'Écluse, 
partir d'illecq, à petite compagnie, souper et coucher 
à Bochoute et l'état tout le jour à Bruges ; vendredi, 
28 décembre, le roi des Romains tout le jour à Bruges; 
dimanche, 30 décembre, idem ; mardi, l** janvier 1488 
(n. st.), tout le jour à Bruges ; lundi, 28 janvier, idem, 
et < cedit jour au disner, le Roy ordonna ung plat de 
creue pour monseigneur le chancelier et autres du 
conseil qui disnèrent à la court » ; mardi, 5 février, le 
roi des Romains, tout le jour à Bruges ; c les mestiers 
et la bourgoisie se tenoient encores sur le marchié, en 
armes et les aucuns à la court, par l'ordomiance de 
ceulx dudit marchié ; et par quoy a esté fait défroy 
par les offices ainsi que les jours précédens » (2). 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 40 dou- 
zaines de pains blancs et bis. Échansonnerie : 12 setiers 
de vin du Rhin et 24 kannes de vin de rente fourni par 
la ville de Bruges. Cuisine : 122 livres de viande de 
bœuf, 7 moutons, 8 livres de lard, une tête de frais 
porc, 2fambettes de porc, 2 chapons gras, 30 poules. 



(1) Berg-op-Zoom . 

(2) Ce fut ce jour-là que TAssemblée des bourgeois de Bruges 
assigna à Maximilien pour résidence le Graenenburg où il resta 
prisonnier pendant quelque temps. Le 8 il fut, dit-on, conduit 
dans la maison d'un droguiste dont on fit griller les fenêtres et 
autour de laqueUe on mit des corps-de-garde. Le 12, on lui fit 
Feutrage de le placer sur une pierre où Ton interrogeait les 
criminels ; le 26, il est transféré à Thûtel de Rayestein. Cepen- 
dant tous ses domestiques, à Tezception de deux qu'on lui laissa 
pour le servir, furent emprisonnés. On coupa la tête à plusieurs 
personnes de sa suite, entre autres aux seigneurs de Qhistelles 
et de Dudzelle. Enfin il est remis en liberté, le 17 mai à 3 h. du 
matin, sous la promesse qu'il fait de congédier toutes les troupes 
étrangères qui sont dans le pays et de pardonner le passé. (Voir 
Kervyn de Lettenhove, Hist. de Flandre. Tome V, p. 407 et 
suiv.). 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 77 



2 perdrix, 6 lapins de garenne, 8 oiseaux de rivière, 
un cent et demi d'œulEs, poUzgerie et sel, 5 lots de lait, 
32 livres de beurre, 7 lots de vinaigre, moutarde, 
300 pommes et poires, pommes de Capenduz^ poires 
à mettre en pâtés, radis et carottes, une cuvelle de 
bois, huile d'olive, 10 quartes de fleur (farine), façon 

de quatre pâtés, quatre tartes, bois et charbon ; 

Fourrière : Aumônes faites ce jour = 10 sols, 

4 sols, 6 deniers à Guillain le portier pour le fallot, 

3 sols au maître des hautes œuvres à Bruges, au con- 
cierge de l'hôtel du Roi = 3 sols, bois et fagot. Total 
de la dépense dudit jour : 192 livres, 10 sols, 2 deniers), 
mercredi, 6 février, le roi des Romains, tout le jour 
en sa ville de Bruges « et se tenoient ceulx de la ville 
en armes sur le marchié » ; mardi, 12 février, idem ; 
jeudi, 14 février, idem ; jeudi, 21 février, idem. — 
Etats journaliers de la dépense de l'hôtel de l'archiduc 
d'Autriche, Philippe, duc de Bourgogne, comte de 
Flandre, etc. — Dimanche, 25 février 1487 (n. st.), 
l'Archiduc tout le jour à Bruxelles; jeudi, l®' mars, 
idem ; vendredi (1), 21 avril, tout le jour à Bruges ; 
samedi, veille de la Pentecôte, 2 juin, tout le jour à 
Bruxelles ; mercredi, 13 juin, idem ; samedi, 30 juin, 
idem ; mercredi, 8 octobre 1488, l'archiduc Philippe, 
toutlejour à Malines; vendredi, 31 octobre, idem; 
mercredi, 12 novembre, idem ; samedi, 29 novembre, 
idem ; lundi, l**" décembre, idem ; samedi, 27 décembre 
dîner à Malines et souper au gîte à Yilvoorde, et 
« madame sa sœur (2) tout le jour audit Malines à la 
despence de mondit seigneur » ; mercredi, 31 décembre, 
l'archiduc Philippe tout le jour à Malines. 



B. 3450. (Carton.) — 128 pièces, parchemin. 



et 14M. — Etats journaliers de la 
dépense de l'hôtel de l'archiduc d'Autriche Philippe 
le Beau, comte de Bourgogne et de Flandre, etc., 
Samedi, 29 août 1489, l'archiduc Philippe, tout le jour 
à Malines ; lundi, 11 octobre 1490, l'Archiduc tout le 
jour au château de Vilvoorde; mardi, 19 octobre, 
idem, « et cedit jour mondit seigneur a ordonné 
accroistre son plat pour les ambassadeurs du roi de 



(i) Il y a là une erreur de scribe, le 21 avril tombant un 
samedi en 1487. 

^2) Uarchidachesse Marguerite, sœur de Philippe le Beau. 



Castille » ; dimanche, 31 octobre, idem ; samedi, 6 
novembre, tout le jour à Malines ; mardi, 9 novembre, 
dîner à Malines et souper à Anvers ; samedi, 13 novem- 
bre,dîner à Anvers, souper et coucher à HochstrcUen ; 
dimanche, 14 novembre, départ le matin, dîner à Loën 
souper et coucher à Husdem ; samedi, 28 novembre, 
tout le jour à Malines; mardi, 30 novembre, tout 
le jour à Mahnes, < creue de deux platz pour mes- 
seigneure les chevaliers de l'ordre de la Thoison d'Or, 
lesquelz ont disner avecq mondit seigneur ».(Détail de 
la dépense dudit jour. Paneterie : 84 grands pains de 
bouche, 34 douzaines de pains bis, beurre frais et 
moutarde, sel, oublies. Echansonnerie : 110 lots de 
vin de présent des bourgeois de Malines, un tonneau 
et demi de cervoise. Cuisine : 4 pièces et demie de 
bœuf et 2 trumeaux, 6 moutons un quart et 6 livres 
de graisse, 10 livres de lard, 2 fraises de veau et 3 
langues, 6 pieds de porc et autres pieds à faire gelée, 
tripes, trois cochons et 6 chapons gras, 4 chapons de 
palier, 15 volailles, chair à pâtés, 3 faisans et 12 per- 
drix, 6 lapins et 3 oiseaux de rivière, 56 poules et un 
demi-cent d'œufs, façon de 4 tartes pour Monseigneur, 
idem de 24 petits pâtés et de 3 grands, poiageries et 
10 livres de beurre, sel, un grumel (potage de gruaux) 
poires, pots et telles de terre, louches de bois, lait, 
bois, verjus et vinaigre, location de 6 douzaines et 
demie de plats d'étain, 78 livres de sucre à 3 sols, 
6 deniers la Uvre, 24 livres d'amandes, 3 livres et 
demie de gingembre, 3 livres et demie de cannelle, 3 
livres et demie de menues épices, 3 livres et demie de 
poivre, 4 onces de safran, 1 livre de tournesol, 12 
aunes d'étamine, une livre de clous de girofle, une 
demi-livre de muscade, une demi-Uvre de poivre rond, 
un demi-cent d'oranges, une livre de grosses dragées, 
6 livres de prunes de Damas, un quarteron de limons, 
2 livres de sucre de Valence à 6 sols la livre ; etc. 
Total de la dépense de la journée, y compris les gages, 
mais sans les provisions = 99 livres, 11 sols) ; mer- 
credi, 1* décembre, tout le jour à Malines; vendredi, 
24 décembre, idem; samedi, l^janvier 1491, l'archi- 
duc Phihppe, tout le jour à Malines ; dimanche, 23 
janvier, idem ; vendredi, 4 février, idem ; dimanche, 
6 février, idem ; jeudi, 3 mars, idem ; jeudi absolut 
(saint), 31 mars, idem ; vendredi ctouré (saint), l*' avril 
idem ; samedi, 9 avril, idem (parmi les dépenses de 
l'office de la paneterie on remarque la suivante : 10 
livres, 15 sols au maître, payés à Piettre de Becke, 
orfèvre à Bruxelles, pour avoii* refait 2 salières, l'une 



78 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



Âe fin or et Tautre d'argent doré, ensemble pour Tor 
et la façon ; à Tofâce de Téchansonnerie : 21 livres, 

4 sols payés à Piètre de Becke, pour avoir refait et mis 
à point une coupe d'argent eiicelle toute redorer avec 
cinq pots d'argent qui étaient dessoudés et rompus, 
ensemble une chaînette d'or à pendre la licorne au 
gobelet de l'Archiduc (1), etc. ; h l'office de la cuisine : 
24 sols au même orfèvre pour avoir fondu un plat 
d'argent et l'avoir refait) ; samedi, 30 avril, tout le 
jour à Malines ; lundi, 2 mai, idem ; mardi, 31 mai, 
idem ; mercredi, 22 juin, idem ; mercredi, 29 juin, 
idem ; mardi, 5 juillet, idem ; dimanche, 31 juillet,idem ; 
lundi, l*' août, idem ; vendredi, 26 août, idem. 

B. 3451. (Carton.) — 45 pièces, parchemin. 

i4»t. — États journaliers de la dépense de l'hôtel 
de Philippe le Beau, archiduc d'Autriche, comte de 
Flandre et de Bourgogne, etc. Dimanche, 16 sep- 
tembre, l'Archiduc tout le jour à Malines ; dimanche, 
30 septembre, idem ; mardi, 2 octobre, idem ; vendredi, 

5 octobre, dîner à Peute(2) « auquel lieu mondit 
seigneur fiist à la chasse et ordonna mondit seigneur 
renforchier son plat pour auchuns chevaliers qui 
disnèrent en sa compagnie lesquolz l'accompaignèrent 
à 1 dite chasse, souper et giste à Malines >. (Détail 
de la dépense dudit jour. Paneterie : 72 grands pains 
de bouche, 22 douzaines de pains bis, beurre et 
moutarde, oublies, pain d'achat. Échansonnerie : 116 
lots et demi de vin de garnison, un demi-tonneau de 
cervoise, un demi-tonneau de keute (sorte de bière). 
Cuisine : un brochet à fendre, 9 brochets à tronçonner, 
32 lancerons, 7 carpes rondes, 30 carpes de cuisine, 
8 brèmes , un demi-cent de blanc rôt, un demi-cent 
d'écrevisses, 4 anguilles à potaigier, perches, 24 ègle- 
flns grenats, 8 rougets, 10 plies, 4 paires de soles, mer- 
lans, un cent de harengs, 300 œufs, façon de 10 pâtés 
de bromes et de coings, 3 tartes de Monseigneur et une 
de chambellan, pots, 24 livres de beurre, coings et 
pommes, 5 lots de vinaigre, 2 lots et demi de verjus. 



• 

(1) La croyance générale a existé jusqu'au XVII* siècle, qu'un 
fragment de corne de narva],pIongé dans un breuvage,Iui enlevait 
toutes les propriétés vénéneuses qu'U aurait pu avoir. (Voir 
Léon de Laborde, Glossaire français du Moyen-Age^ verb. 
Licorne). 

(2) Probablement Putte, province d'Anvers. 



quatre cents et demi de bois, bois et charbon achetés 
à Peute, 2 sacs de charbon, verdure. Fruiterie : 3 
livres, 8 onces de cire de garnison en 5 petites torches 
et 2 flambeaux, 2 livres en chandelles, 14 livres de 
chandelles de suif. Ecurie : journées de 27 chevaux = 
4 livres, 7 sols, 9 deniers, avoine à faire seurcroys^ 
Fourrière : aumônes = 10 sols, 8 cents de bois, un 
demi-cent de fagots. Total de la dépense dudit jour = 
98 livres, 4 sols) ; lundi, 8 octobre, l'Archiduc, tout le 
jour à Malines ; mercredi 31 octobre, idem ; jeudi, 
jour de la Toussaint, 1" novembre, idem ; dimanche, 
4 novembre, idem, « et cedit jour mondit seigneur 
ordonna renforcier son plat pour monseigneur de 
Saxsen (1), qui disna en sa compagnie ». (Détail de la 
dépense des offices pour ledit jour : 60 grands pains 
de bouche, 17 douzaines de pains bis, beurre frais et 
moutarde, oublies. Échansonnerie : 114 lots de vin de 
garnison, un demi-tonneau de cervoise, un demi- 
tonneau de keute. Cuisine : 3 pièces de bœuf , un 
trumeau de bœuf, quatre moutons et demi, 3 livres de 
graisse, 6 livres de lard, 2 fraises de veau, une langue 
de bœuf, chair à pâtés, tripes, 2 douzaines d'oiselets, 
6 pieds de porc, un cochon, un chapon gras, 5 perdrix, 
8 volailles, 3 oiseaux de rivière, 42 poulatUes, 1 
quarteron d'œufs, façon de 16 petits pâtés de viande 
et de 5 grands de poulailles et de coings, 2 tartes 
de monseigneur ; potageries, 4 livres de beurre, 2 lots 
et demi de vinaigre, 2 lots de verjus, 10 hazelaires 
de bois de garnison provenant de la forôt de Soignes, 
4 sacs et demi de charbon, verdure, etc.) ; samedi, 24 
novembre, l'Archiduc tout lejour à Malines ; samedi, 
1* décembre, idem ; samedi, 29 décembre, idem. 

B. 3452. (Carton.) — 49 pièces, parchemin. 

f A9S-l4fNl. — États journaliers de la dépense 
de l'hôtel de Philippe le Beau, archiduc d'Autriche, 
comte de Flandre et de Bourgogne, etc. Mercredi, 2 
janvier 1492-1493 (n. st.), l'Archiduc, tout le jour à 
Malines; samedi, jour de la Chandeleur, 2 février 
1493, idem ; mardi, 16 février, idem ; dimanche, 22 
septembre, idem, avec Madame sa sœur (l'archidu- 



(1) Frédéric III, dit le Sage, dac et électeur de Saxe à la mort 
d^Ëmest, son père, en 1486, chef da conseil et gouverneur 
général de TEmpire sous l'empereur MasimiUen I*', fondateur 
de rUniverâité du Wittemberg, en 1502. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 1^ 



chesse Marguerite) ; lundi, 30 septembre, F Archiduc 
et Madame sa sœur, tout le jour à Malines ; mardi, 
1* octobre, idem; mardi, 29 octobre, idem; lundi, 30 
juin 1494, TÂrchiduc et Madame sa sœur, tout le jour 
à Malines ; dimanche, 30 novembre, les mêmes, tout 
le jour à Anvers , mardi, 2 décembre, idem ; mardi, 9 
décembre, TArchiduc dîner à Anvers, souper et 
coucher à Hoogstraeten, et Madame sa sœur tout le 
jour à Anvers à la dépense de mondit seigneur ; 
vendredi, 12 décembre, TArchiduc déjeuner à Bréda, 
dîner et souper au gîte à Sainte-Ghœrtruberghe 
(Gertruydenberg), et Madame sa sœur, tout le jour à 
Anvers, à la dépense de mondit seigneur ; lundi, 15 
décembre, l'Archiduc tout le jour à Bréda, et sa sœur 
tout le jour à Anvers ; mercredi, 17 décembre, idem ; 
jeudi, 18 décembre, TArchiduc et Madame sa sœur 
tout le jour à Anvers ; samedi, 20 décembre, l'Archi- 
duc tout le jour à Tournhout et Madame sa sœur tout 
le jour à Anvers; samedi, 27 décembre, l'Archiduc 
dîner à Malines et souper et coucher à Vilvorde et 
Madame sa sœur tout le jour à Malines ; mercredi, 31 
décembre, l'Archiduc tout le jour en sa ville de Mons, 
«etceditjour fut receu à prince et seigneur du pays 
de Haynnau, et fist le serment au milieu du marché 
dudit Mons, et madame sa sœur, tout le jour à 
Malines >. (Détail de la despense dudit jour. Paneterie : 

10 douzaines de pains de bouche, 42 douzaines de 
pains bis, 144 douzaines de pains bis délivrés pour la 
nourriture des chiens et lévriers de l'Archiduc, beurre 
frais et moutarde, sel, pots et (elles de terre, 5 livres 
de sucre, oublies, achat d'un coffre. Échausonnerie : 
240 lots de vin de garnison, 2 tonneaux de cervoise, 
etc. Cuisine : 4 pièces de bœuf royales, un trumeau 
de bœuf, 6 moutons, un demi-veau, 6 livres de graisse, 

11 livres de lard, 6 pieds de porc, une langue de 
bœuf, chair à pâtés, 2 chapons gras, 2 chapons de 
palier, (5 perdrix, 54 poidailles^ un demi-cent d'œufs, 
4 tartes de Monseigneur et la façon de 5 pâtés, verjus 
et vinaigre, 24 fasseaiuv de bois, charbon, verdure, 
pots et telles de terre, 3 sacs de charbon, 5 hazelaëres 
de bois, potageries^ 18 livres de beurre, louches et 
ramons, espinaces (épinards), étamines, sel, lait doux, 
deux mandes (corbeilles) ; épices d'achat durant ledit 
mois : 116 livres de sucre de Portugal, 7 livres de 
gingembre, 3 onces de menues épices, 7 livres de 
poivre, 6 livres de cannelle, 12 onces de safran, 38 
livres d'amandes, 56 livres de riz, 1 livre de noix 
muscades, 1 livre de clous de girofle, 1 livre de poivre 



rond, 6 livres de corintes (raisins de Corinthe), 4 
livres de câpres. Fruiterie : 14 livres 6 onces de cire 
de garnison en 2 grandes torches, 4 petites et 6 flam- 
beaux, 2 livres eu chandelles, fruits et pots de terre, 
verges et lumignons, 15 livres de sucre de Portugal, 
19 livres de chandelles de suif, etc/Écurie : journées 
de 36 chevaux etc. Fourrière : aumônes = 18 sols ; 
100 fasseaux de bois. Total de la dépense dudit jour : 
379 livres, 18 sols, 6 deniers). 

B. 3453. (Carton.) — 52 pièces, parchemin. 

1496. — États journaliers de la dépense de l'hôtel 
de l'archiduc Philippe le Beau, comte de Flandre et 
de Bourgogne, comprenant aussi la dépense de sa 
sœur l'archiduchesse Marguerite. Jeudi, 1*^ janvier 
1495, l'Archiduc tout le jour à Mons et sa sœur 
l'Archiduchesse tout le jour à Malines; samedi, 3 
janvier, l'Archiduc dîner à Mons, souper et coucher à 
Yalenciennes et sa sœur l'Archiduchesse tout le jour 
à Anvers; samedi, 10 janvier, l'Archiduc tout le jour 
à la chasse, coucher au gîte à Bouchefort^ sa sœur 
l'Archiduchesse tout le jour à Malines ; dimanche, 11 
janvier , l'Archiduc dîner à Grœnendael, souper et 
coucher à B(yuchefort (Boitsfort) et Madame sa sœur 
tout le jour à Malines ; mardi, 13 janvier, l'Archiduc 
dîner à Vilvorde, souper et coucher à Malines et 
Madame sa sœur tout le jour en ladite ville ; samedi, 
31 janvier, l'Archiduc et Madame sa sœur tout le jour 
à Malines ; jeudi, 5 février, idem ; lundi, 23 février, 
idem ; mercredi, 16 septembre, l'Archiduc dîner à Bru- 
xelles, souper et coucher à Grœnendael et Madame sa 
sœur tout le jour à Bruxelles ; jeudi, 17 septembre, 
l'Archiduc dîner à Grœnendael, souper et coucher 
à Bruxelles et Madame sa sœur tout le jour audit 
Bruxelles; vendredi, 18 septembre, l'Archiduc et 
Madame sa sœur tout le jour à Bruxelles ; mercredi» 
23 septembre, l'Archiduc et Madame'sa sœur dîner à 
la chasse et souper et coucher à Bruxelles ; mardi, 29 
septembre, l'Archiduc et Madame sa sœur tout le jour 
à Bruxelles ; lundi, 5 octobre, l'Archiduc dîner à La 
Veure, souper et coucher à Bruxelles, et Madame sa 
sœur tout le jour audit Bruxelles ; jeudi, 8 octobre,. 
l'Archiduc et Madame sa sœur, tout le jour à Bru- 
xelles ; samedi, 10 octobre, l'Archiduc dîner à Hal, et 
souper et coucher à Havre, Madame sa sœur tout le 
jour à Bruxelles ; lundi, 12 octobre, l'Archiduc dîner 
à Braine, souper et coucher à Hal et Madame sa sœur 



80 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



tout le jour k Bruxelles ; mardi, 13 octobre, TArchiduc 
toutlejour à Hal et Madame sa sœur tout le jour à 
Bruxelles ; jeudi, 15 octobre, TArchiduc et Madame 
sa sœur tout le jour à Bruxelles ; jeudi, 29 octobre, 
TArchiduc et Madame sa sœur, dîner à Hoogstraëten, 
souper et coucher à Anvers ; dimanche, jour de la 
Toussaint, l*' novembre, l'Archiduc et Madame sa 
sœur tout le jour à Malines ; vendredi, 27 novembre, 
TArchiduc et Madame sa sœur tout le jour à Bru- 
xelles ; lundi, jour de fête St-André,30 novembre 1495, 
l'Archiduc et Madame sa sœur , tout le jour à Bru- 
xelles ; « etceditjour dignèront avecq mondit seigneur 
pluisieurs chevaliers de l'Ordre et accompaignèrent 
mondit seigneur à la messe et vespres en la manière 
accoustumêe, à laquelle cause fut faitte crue en tous 
offices ». (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 
13 douzaines de pains de bouche, beurre frais et 
moutarde, pots de terre, 5 livres de sucre de 
Portugal, blanchiment de trois grands sattin de 4 
aunes de large dont fut couverte la table de Monsei- 
gneur au banquet de ses noces (1), oublies, 151 écuelles 
d'oubliés délivrées dans le cours du mois. Echanson- 
nerie : 46 lots et demi de vin de garnison, un 
tonneau de bonne cervoise et un tonneau de petite 
cervoise, 3 tonneaux de double cervoise, 4 tonneaux 
de ketUe, étamines, pots et telles de terre, 3 quartes 
d'hypocras, etc. Cuisine : 7 pièces de bœuf royales, 
3 trumeaux, 11 moutons et demi, 24 livres de lard, 
chair à pâtés, 6 tétines de vache et 4 cochons (de lait), 
7 chapons gras, 7 chapons de Messines, 8 chapons de 
palier, connins, 40 perdrix, 2 lièvres, 28 volailles et 
6 oiseaux de rivière, 6 faisans, moelle de bœuf, chair 
de porc, 68 poules et 200 œufs, 8 tartes de Monsei- 
gneur, 6 autres tartes avec la croix de St- André et la 
façon de 16 grands pâtés, potageries, 42 livres de 
beurre, sel à saler la venaison et chair de bœuf, 
pommes de grenade, pommes d*oranges, pommes 
douces et poires, pots et telles de terre, lait doux, 8 
lots de vinaigre, 6 lots de verjus, 50 hazelaëres de 
bois, 21 sacs de charbon, un demi-lot de Malvoisie, 
verdure, une cuvelette et un seau de bois, lavage de 
10 douzaines de vaisselles d'étain pour le banquet, 
port d'une hure venant du pays de Cambrai, œufs 
frais, une douzaine de perdrix, 142 livres de sucre de 



(1) 11 ne s*agit ici que des fiançailles de Tarchiduc Philippe 
avec Jeanne de Gastille. Le mariage de ce prince n*eut lieu que 
le 18 octobre de Tannée suivante, à Lierre. 



Portugal, 9 livres de menues épices et 10 livres et demie 
de poivre, 9 livres de gingembre, 7 livres de cannelle, 
14 livres de safran et 56 livres de riz, 12 livres de 
câpres, 2 livres de clous de girofle, 2 livres de noix 
muscades, 16 livres de pommes de Damas, 12 livres 
de raisins de Corinthe, 31 livres d'amandes, olives et 
limons, une pinte d'huile d'olive. Fruiterie : 18 livres 
6 onces en trois grandes torches, en quatre petites et 
6 flambeaux, 3 livres, 8 onces en chandelles de cire, 
40 livres de chandelles de suif, fruits et pots de terre, 
verges et lumignons, etc.) 

B. 3454. (Carton.) — 73 pièces, parchemin. 

t4lM. — Etats journaliers de la dépense de l'hôtel 
de l'Archiduc Philippe le Beau, comte de Flandre et 
de Bourgogne, etc. Vendredi, 26 février 1496 (n. st.), 
l'Archiduc et Madame sa sœur l'archiduchesse Mar- 
guerite, tout le jour à Mons; mercredi, 2 mars, les 
mêmes, dîner à Soignies, souper et coucher à Hal ; 
lundi, 7 mars, les mômes, tout le jour à Bruxelles ; 
vendredi, 11 mars, idem ; samedi, 12 mars, idem ; 
mardi saint, 29 mars, idem; vendredi, 1* avril, idem ; 
dimanche, jour de Pâques chaimelSy 3 avril, idem ; 
jeudi, 21 avril, l'Archiduc et Madame sa sœur tout le 
jour à Namur ; jeudi, 5 mai, l'Archiduc tout le jour 
à Cologne ; vendredi, 13 mai, tout le jour à Mayence ; 
samedi, 14 mai, départ de la viUe de Mayence, dîner 
à Oppenheim, souper et coucher à Worms, « et cedit 
jour ceux dudit Worms ont fait présent à mondit 
seigneur de 11 pièces de vin du Rin et III charyots 
d'avène » ; mardi, 17 mai, tout le jour à Spire ; samedi, 
21 mai, départ le matin de Fakinghen, dîner, souper 
et coucher à Esselinghe^x ; mardi, 31 mai, tout le jour 
à Ulm ; mardi, 7 juin, départ le matin de Kynsbourg. 
dîner, souper et coucher à Ulm, « et disna avec mondit 
seigneur l'Évesque de Hoosbourg ( Augsbourg ) » ; 
dimanche, 3 juillet, tout le jour à Augsbourg ; samedi, 
16 juillet, tout le jour à Ftwse ; jeudi, 21 juillet, tout 
le jour à Landerck ; dimanche, 31 juillet, tout le jour 
à Hermst; mardi, 16 août, tout le jour à Stwais^ à la 
dépense du Roi, son père ; mercredi, 17 août, départ 
le matin de Stwattz^ souper et coucher à Halt^ à la 
dépense du Roi, son père ; mardi, 23 août, tout le jour 
à Halt'y samedi, 27 août, départ le matin de Nazareth 
dîner à l'armée ?, souper et coucher à TesUusen, à la 
dépense du Roi, son père ; mardi, 30 août, départ le 
matin du camp et dîner, souper et coucher à /sny, à la 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 81 



dépense du Roi, son père ; mercredi, 21 septembre, 
tout le jour à Seelle, à la dépense du Roi, son père ; 
vendredi, 23 septembre, idem ; mardi, 27 septembre, 
dîner à Houra^ souper et coucher à Fribourg-en- 
Brisgav, à la dépense de son père ; mercredi, 5 
octobre, dîner à Spire, souper et coucher à Worms, 
à la dépense du Roi, son père ; jeudi, 6 octobre, tout 
le jour à Worms ; samedi, 8 octobre, dîner à Mayence, 
à la dépense du Roi, son père, souper et coucher à 
Burgho^ à sa dépense particulière ; lundi, 31 octobre, 
tout le jour à Berg-op-Zoom ; mardi, 1" novembre, 
idem ; jeudi, 3 novembre, idem, « et cedit jour, mondit 
seigneur ât festoyer Fadmiral d'Espagne (1), par son 
maistre d*ostel ». (Détail de la dépense dudit jour. 
Paneterie : pain d'achat = 50 sols, beurre frais et 
moutarde, oublies. Échansonnerie : 117 lots de vin de 
garnison, 2 tonnes de cervoise. Cuisine : un quartier 
de bœuf, 6 moutons, 14 livres de lard et 3 livres de 
graisse, 2 chapons de palier, 51 poules, 14 perdrix et 
12 volailles, 2 bécasses, 4 mUpes (renards), 2 oiseaux 
de rivière et des petits oiselets, langues, pieds de 
bœuf, tripes et saucisses, 1 cent d'œufs, 2 douzaines 
de petits pâtés, 2 tartes de Monseigneur et la fagon de 
6 grands pâtés, beurre, pots, telles ^ sel, ramons, por^g, 
persil, nettoyage des couteaux de cuisine, verjus et vi- 
naigre, verdure, bois et charbon. Fruiterie : 12 livres, 
10 onces de cire en une grande torche, 4 petites, 5 flam- 
beaux et chandelles de cire, 28 livres de chandelles 
de suif, fruit. Ecurie : journée de 45 chevaux. Fourrière. 
Aumônes = 10 sols, bois et fagots. Total de la dépense 
dudit jour : 125 livres, 11 sols, 10 deniers obole) ; 
lundi, 7 novembre, départ le matin de Berg-op-Zoom, 
dîner sur le bateau avec Madame sa sœur, souper et 
coucher à Middelbourg en Zélande ; vendredi, 11 
novembre, tout le jour à Zcmbourg; samedi, 12 
novembre, dîner à Zouhourg^ souper et coucher à 
Middelbourg ; dimanche, 13 novembre, TArchiduc et 
Madame sa sœur tout le jour à Middelbourg ; mardi, 
15 novembre, T Archiduc tout le jour à Berg-op-Zoom ; 
jeudi, 17 novembre, idem ; mardi, 22 novembre, tout 
le jour à Middelbourg; mercredi, 30 novembre, tout 
lejour à Berg-op-Zoom; samedi, 3 décembre, tout le 
jour à Bréda ; vendredi, 9 décembre, idem. — Etats 
journaliers de la dépense de Tarchiduchesse Jeaime 



(1) C'était ramiral comaumdant la flotte espagnole qai avait 
amené, an mois de septembre i496, en Zélande, Jeanne de 
CSastille, qui épousa Tarchiduc Philippe le 18 octobre suivant. 



de Castille, comtesse de Flandre et de Bourgogne, 
épouse de Philippe le Beau. Vendredi, 2 décembre, 
Tarchiduchesse Jeanne de Castille, dîner à PevUe 
(Putte), souper et coucher à Anvers, < et cedit jour 
madicte dame ordonna renforchier son plat pour les 
chevaliers, dames et damoiselles qui estoient en sa 
compaignie ». (Détail delà dépense dudit jour. Pane- 
terie : 3 douzaines de pains de bouche, 9 douzaines de 
pains bis et pain d*achat. Échansonnerie : 34 lots de 
vin du Rhin et cervoise. Cuisine : deux brochets à 
fendre, 3 à tronçonner, 14 lancerons^ 24 brames, une 
grosse carpe,6 vaudoise8,8 carpes de cuisine, pncçt^s, 
saumon frais, harengs, façon de 28 pâtes de poisson, 
merlans et èglefins, potagerie^ 18 livres de beurre, 
pommes, poires, verjus et vinaigre, deux fromages, 
1 livre d*amandes et prunes, olives, limons, sel et lait 
doux, bois et charbon, 200 œufs. Fruiterie : 6 livres 
de chandelles de suif. Ecurie : journée de 56 chevaux. 
Fourrière : bois et fagots, etc. Total de la dépense de 
la journée : 42 livres, 7 sols, 4 deniers) ; samedi, 

3 décembre, rarchiduchesse Jeanne de Castille,dîner à 
Anvers , souper et coucher à Malines ; dimanche , 

4 décembre, tout lejour à Malines; samedi, 31 décem- 
bre, tout le jour à Bruxelles. 

B. 3455. (Carton.) — 109 pièces, parchemin. 

1499 . — États journaliers de la dépense de Fhôtel 
de Tarchiduc Philippe le Beau, comte de Flandre et de 
Bourgogne (1). Mardi, 3 janvier 1497 (n. st.), l'Archi- 
duc tout le jour à Bruxelles; mercredi, 17 janvier, 
idem ; vendredi, 20 janvier, tout lejour à Hal ; diman- 
che, 22 janvier, dîner à Groenendael, souper et coucher 
à la Veure ; lundi, 23 janvier, tout lejour à La Veure; 
mardi, 24 janvier, dîner à TEstacpiette , souper et cou- 
cher à Bruxelles ; vendredi, 27 janvier, tout le jour à 
Bruxelles; vendredi, 23 février, idem; lundi, 27 
février, tout lejour à Bruxelles et dîner à la chasse ; 
mercredi, l*' mars, tout lejour à Bruxelles; lundi, 
6 mars, idem , « et cedit jour fut à la chasse à Groe- 
nendael » ; mardi, 7 mars, départ le matin de Groe- 
nendael, dîner à la chasse es bais de Soingne^ souper 



(1) L*itinéraire de rarchiduc Philippe le Beau pour Tannée 
1497 a été poblié dans le Tome I*' des Voyages des Souverains 
des Pays-Bas^ diaprés le quatrième compte de Jean Naturel, 
conseiller et maître de la chambre aux deniers de T Archiduc, 
conservé dans la bibliothèque Gœthals Vercruysse^ à Gand. 



SÉRIE B. (Nord). — Tome VIII. 



11 



9St 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



et coucher à Bruxelles ; mardi, 14 mars, dîner à Ten- 
remonde, souper et coucher à Gand, < auquel lieu luy 
fut faicte son entrée cedit jour en grant triomphe ». 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 3 dou- 
zaines de pains de bouche et 24 douzaines de pains bis, 
moutarde, salades et oublies. Échansonnerie : 28 lots 
de vin de garnison, 1 tonneau et demi de keute de 
Hollande, un poinçon de vin de Beaune et une autre 
pièce de vin, offerts par la ville de Gand. Cuisine : 
3 brochets à fendre et 8 à tronçonner, 31 lancerons^ 
9 carpes rondes, 7 brèmes, 7 quarterons de blanc rôt, 
petits brochetons, 16 anguilles à potagerie^ 4 douzaines 
^epricques^ perches, 1 cent de goujons, une alose, un 
saumon, plies, cabillauds, 300 harengs, 3 tartes de 
Monseigneur, 1 de chambellan, 4 pâtés, 3 quartes de 
fleur, potagerie, lait, pommes et poires, 21 livres de 
beurre, 15 lots et demi d'huile, verjus et vinaigre, 
oranges, bois et charbon, verdure. Fruiterie : 14 livres, 
5 onces de cire de garnison, en 2 grandes torches, 4 
petites, 3 flambeaux et chandelles de cire , 18 livres dé 
chandelles de suif, fruit, figues et raisins. Écurie : 
journée de 47 chevaux, louage de 4 chariots attelés 
chacun de 4 chevaux qui ont mené de Bruxelles à 
Gand les bagues du premier chambellan, des maîtres 
d'hôtel, do récurie,des hallebardiers ; idem, d'un autre 
chariot qui a mené la grande et la petite chapelle ; 
idem, d'un chariot qui a mené la cuisine ; idem, de 2 
chariots qui ont mené la chambre de Monseigneur, les 
médecins chirurgiens ; idem, de 2 autres chariots qui 
ont mené les bagues du grand maître d'hôtel et ime 
partie de la tapisserie ; idem,de 2 chariots qui ont mené 
le prêcheur, la chambre aux deniers et le clerc des 
offices ; idem, des 2 chariots qui ont mené la tapisserie, 
idem, d'un autre chariot qui a amené 4 bêtes rousses 
sur lesquelles rArchiduc a tiré à l'arbalète entre 
Oucmcée (Ockerzeel) et Gand ; louage d'xm bateau qui 
a amené de Bruxelles à Gand toutes les bagues et 
coffres de mondit seigneur et des offices de son hôtel. 
Fourrière : aumônes = 10 sols, 500 faisseaucc de bois, 
1 cent de fagots, 4 tasses d'épices etc. Total delà 
dépense dudit jour : 292 livres, 15 sols.) ; jeudi, 
16 mars, l'Archiduc, tout le jour à Gand ; mercredi, 
29 mars, tout le jour à Bruges ; samedi, 8 avril, tout le 
jour à Audenarde; mercredi, 12 avril, tout le jour à 
Gand ; vendredi, 14 avril, départ le matin de Gand, 
dîner à Urxele^ souper et coucher à Bruges ; dimanche 
16 avril, tout le jour à Bruges, € et cedit jour fit son 
entrée le prévost de Saint-Donat en ladicte église, et 



y disna monseigneur avec des chevaliers de l'ordre > ; 
jeudi, 27 avril, départ le matin à'Artevelt^ souper et 
coucher à Baudeloo pour Ulec chasser; mercredi, 
31 mai, tout le jour à Bruges ; jeudi, 1*^ juin, départ le 
matin de Bruges, dîner à Arievelt^ souper et coucher à 
Baudeloo; samedi, 3 juin, départ le matin de Baudeloo, 
dîner à Saints- Claies in Waes , souper et coucher à 
Themsyque (Tamise) ; dimanche, 4juin, dîner à Them- 
syke^ souper et coucher à Anvers ; lundi, 5 juin, tout 
le jour à Anvers ; mardi, 6 juin, dîner à Anvers, souper 
et coucher à Themsyke ; samedi, 10 juin , <Uner à 
Teraigle^ souper et coucher à Bréda; lundi, 12 juin, 
départ le matin de Hosterhault (Oosterhout), souper et 
coucher à Dordrecht où il fit son entrée ; mercredi, 14 
juin, départ le matin de Dordrecht, dîner à Rotterdam, 
souper et coucher à Delft, « esquelx lieux il fit son 
entrée cedit jour »; lundi, 19 juin, l'Archiduc tout le 
jour à La Haye ; mardi, 20 juin, idem ; jeudi, 22 juin, 
tout le jour à la chasse à Tellingue ; vendredi, 23 juin, 
déjeuner à Tellingue, dîner au bois à la chasse, souper 
et coucher en la ville de HeUam (Harlem), € auquel 
lieu il fit son entrée > ; samedi 24 juin, tout le jour à 
Harlem ; samedi, 11 juillet, tout le jour à La Haye ; 
mardi, 25 juillet, tout le jour à Berg-op-Zoom. — États 
journaliers de la dépense de l'hôtel de l'archiduchesse 
Jeanne de Castille, comtesse de Flandre et de Bour- 
gogne. Lundi, 2 janvier, l'Archiduchesse tout le jour 
à Bruxelles; jeudi, 5 janvier, idem, « et cedit jour 
madicte dame ordonna renforcier son plat à cause de 
la veille des Trois Rois ». (Détail de la dépense dudit 
jour. Paneterie : 7 douzaines et demi de grands pains 
de bouche, 8 douzaines de pains bis, 6 gâteaux pour 
Madame, ses dames et demoiselles et maître d'hôtel, à 
cause de la veille des Rois « comme l'on a acoustume 
par cy-devant >. Échansonnerie : 57 lots de vin de 
garnison, 1 tonneau de cervoise, 120 lots de vin du 
Rhin. Cuisine : 2 pièces de bœuf, un trumeau de bœuf, 
4 moutons et demi, chair à pâtés, 4 livres de graisse, 

7 livres de lard, 2 langues de bœuf, tripes, 8 saucisses, 
4 andouilles, 2 chapons gras, 2 oiseaux de rivière, 
3 lapins, 6 perdrix, 6 pieds et côtelettes de porc, 

8 volailles et un chapon de Messines, 52 poules, 1 cent 
et demi d'œufs, façon de 30 petits pâtés de viande et de 
6 tant de poules que de chapon, 8 tartes de Madame, 
3 flayols et 4 quartes de fleur ^ poiageries, 8 livres de 
beurre, une ghelte de crème et 4 lots de lait, 3 lots de 
verjus et vinaigre, 3 hazelaires de bois, 4 sacs de 
charbon. Fruiterie : 7 livres de chandelles de suif. 



CHAMBRE DBS COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 83 



Écurie : journée de 56 mules et dépense de bouche de 
33 hommes espaignars (espagnols) qui ont charge de 
panser lesdites mules. Fourrière : 25 hazelaires de 
bois, 400 fagots; Total de la dépense duditjour^ sans les 
gages : 61 livres, 7 sols, 5 deniers obole) ; samedi, 
4 février* TArchiduchesse tout le jour à Bruxelles ; 
mardi, 7 février, idem, « et cedit jour Madite dame 
ordonna renforchier son plat à cause du jour des Karé- 
maulx > ; jeudi, 16 mars, tout le jour à Gand ; samedi, 
18 mars, idem ; mercredi de Pâques, 29 mars, tout le 
jour à Bruges.(État des gages des dames et officiers de 
rhôtel de Tarchiduchesse Jeanne de Castille : la dame 
de Halle win = 33 sols ; Christophe de Barrouze = 30 
sols ; Claude de Chilly , idem ; messire Jacques , doc- 
teur = 18 sols ; le confesseur, idem; Sidrac de Lannoy, 
idem ; Tassinet de Bresme , idem ; Hector de Méhadet, 
idem : Nunès de Mopita, idem ; Rodrigue Manrique , 
idem ; Gilles Guiselin , idem ; Jehan Vêlez, idem ; 
Franchisa de Luzain, idem; Charles de Lattre = 9 
sols ; le médecin = 18 sols ; maître Jean Luilier, idem; 
maître Aubert Thibault, idem ; Hector de Barrouze = 
12 sols ; Philippe de Poukkevart, idem ; Jean de La 
Chapelle =r idem ; Pâquier Desmasières, idem ; Tau- 
mônier, idem ; le garde-robe , idem ; le joueur d'orgues, 
idem ; Jean Vandenesse , idem ; Charles Seron = 9 
sols ; Jean de Vaulx, idem ; Rollequin Tassart, idem ; 
Grenade , idem ; un valet de chambre espagnol , idem; 
un autre, idem ; Jossequin, idem ; un huissier d'armes, 
espagnol, idem ; Henry de Leporte , idem ; un tailleur 
de robes, idem; un saucier espagnol, idem; Jean 
Porée, idem ; Jacques de Ruelles, idem ; Alonse, idem; 
un chapelain espagnol = 6 sols; un autre, idem; 
Nicolas merchier^ idem ; un garde-linge espagnol , 
idem ; Guillaume de Herlay, idem ; Guillaume Simon, 
idem ; Robinet Finet, idem ; Fransequin Artrel, idem; 
Jean Finet, idem ; Jacques Dausse, idem ; Collart le 
Cat, idem ; Jean Duchisson, idem ; Bertran, idem ; 
l'aide de fourrière, idem ; Gilles le Monnier, idem ; 
Georges Seniesman, idem; Richard Musson, idem; 
Jean de Montcourt = 3 sols ; La Gisan, idem ; Vaille, 
idem ; Hérie, idem; Guy de Bruges, iden); Jean à Ras, 
idem ; Jean de Galnades, idem ; Rodrigue de la Salle, 
idem ; Pierre de Poires, idem ; Pierre de Navarre, 
idem ; Saux, idem ; Vinet Sanon ; Jean Natey, idem ; 
Jean le Vasseur, idem ; Gaspard Ecman, idem ; Maxi- 
railien de Binche, idem ; Collin de Herzelles, idem ; 
Guérardin Lallemand, idem ; Hernande présenteur = 
6 sols ; Gracian, idem ; Mathis Lyon = 3 sols ; Charlet 



Sanon, idem ; Guérard Jans, idem; Jacques Marchand, 
idem ; Catherine Hannoir, idem ; la lavandière d'Es- 
pagne, idem (1) ; Hector Vedelin, idem ; Fernande de 
Moligna — 6 sols ; Willequin de Wentre = 3 sols ; 
Herman Plume = 12 sols ; Hasbignon, idem; Nicolas 
de Lens = 18 sols ; Jacques de Chimay, idem. Total 
des gages : 39 livres, 14 sols) ; vendredi, 7 avril, l'Ar- 
chiduchesse tout le jour à Bruges ; mercredi, 12 avril, 
idem ; dimanche, 30 avril, idem ; mercredi, 31 mai, 
idem ; lundi, 5 juin, tout le jour à Anvers ; samedi, 10 
juin, dîner à Malines, souper et coucher à Bruxelles ; 
mercredi, 14 juin, tout le jour à Bruxelles; mardi, 
17 juin, idem; samedi, 23 décembre, idem. 

B. 3456. (Carton.) — 65 pièces, parchemin. 

f 4II8. — États journaliers de Thôtel de l'archiduc 
Philippe le Beau, comte de Flandre et de Bourgogne, 
etc. — Samedi, 6 janvier 1498 (n. st.), l'Archiduc tout le 
jour à Bruxelles; lundi, 15 janvier, idem; lundi, 
22 janvier, idem; samedi, 3 février, idem; lundi, 
26 février, idem ; dimanche, 4 mars, idem ; dimanche, 
11 mars, idem ; jeudi, 15 mars, tout le jour à Baude- 
loo ; vendredi, 23 mars, dîner à Écloo, souper et cou- 
cher à Bruges ; lundi, 26 mars, tout le jour à Bruges ; 
dimanche, l"* avril, idem, « et cedit jour mondit sei- 
gneur fit festoyer Tembassadeur d'Angleterre en Testât 
du seigneur de Berghes, son premier chambellan >. 

(Détail de la dépense dudit jour 

Cuisine : 2 brochets à fendre, 10 à tronçonner, 26 lanr 
cerons, 2 carpes à fendre et 3 rondes, 24 carpes de 
cuisine, 6 bromes, 1 cent et demi de blanc rôt, 16 an- 
guilles à potagerie^ 4 anguilles de rôt, 4 anguilles à 
renverser^ 4 douzaines AQpricques et 12 brochetons, 
5 cabillauds, 24 plies, 5 douzaines (de poissons) de fri- 
ture, petites soles, sardines, grenades (crevettes) et 
crabes, 4 paires de grandes soles, une pièce de mar- 
souin, 5 aloses et un rouget, 1 quartier de saumon, 
200 écrevisses, 400 harengs, façon de 4 tartes de Mon- 
seigneur, idem, de 6 pâtés, 8 petits et 8 quartes de 
/Zewr, poiagerie et sel, 16 livres de beurre, épinards. 



(1) Il est à remarquer que cette lavandière espagnole, avec la 
dame d^Halluin, alors très âgée, et Catherine Hannoire, compo- 
sait tout le personnel féminin de Thôtel de Jeanne de Castille. 
Plus tard même, cette princesse ne conserva que la lavandière 
espagnole pour s'isoler dans TafTection jalouse quelle ressentait 
pour son mari et qui devait la mener à la folie. (Relation d'An- 
toine de Lalaing, analysée par Gachard. BuUet, de la Commiss, 
royale d*hist. 2« série IV). 



I 



84 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



pommes et poires, huile de navette, 3 cents de grand 
bois, 4 sacs de charbon, verjus et vinaigre, verdure, 
etc. Total de la dépense dudit jour : 150 livres, 7 sols, 
11 deniers obole) ; mardi, 3 avril, l'Archiduc tout le 
jour à Bruges ; jeudi , 5 avril , départ le matin de 
L'Ecluse, dîner et souper à Ardembourg ; vendredi, 
6 avril, dîner et souper à Damme « et fut festoyé par 
ceux de la ville >, coucher à Bruges ; mercredi saint, 
11 avril, tout le jour à Bruges ; samedi, 12 mai, idem ; 
lundi, 14 mai, dîner à Bruges, souper et coucher à 
Baudeloo ; jeudi, 24 mai, tout le jour à Gand ; lundi, 
4 juin, tout le jour à Bruxelles; jeudi, 7 juin, dîner à 
Groenendael à lâchasse, souper et coucher à Bru- 
xelles ; dimanche, 10 juin, tout le jour à Bruxelles ; 
mardi, 3 juillet, idem ; vendredi, 6 juillet, idem ; jeudi, 
2 août, idem ; jeudi, 30 juillet, départ le matin de Bau- 
deloo, aller à la chasse, dîner à Puyveld, souper et 
coucher à Tenremonde ; jeudi, 14 septembre, déjeuner 
au bois, dîner à Groenendael, souper et coucher à 
Bruxelles; limdi, 17 septembre, tout le jour à Bru- 
xelles ; mercredi, 31 octobre, tout le jour en la ville 
de Louvain ; mardi, 4 décembre, tout le jour à Bru- 
xelles; mardi, 11 décembre, idem. — États journaliers 
de la dépense de l'hôtel de l'archiduchesse Jeanne de 
Castille. — Mardi, 1" mai, l'Archiduchesse tout le jour 
à Bruges ; jeudi, 3 mai, idem, « et cedit jour madicte 
dame ordonna crue en toutes offices pour les chevaliers, 
dames et damoiselles qui lui tindrent compaignie à la 
pourchession dudit Bruges > ; dimanche, 27 mai, tout 
le jour à Bruxelles. 

B. 3457. (Carton.) — 122 pièces, parchemin. 



— États journaliers de la dépense 
de l'hôtel de l'archiduc Philippe le Beau, comte de 
Flandre et de Bourgogne,etc. — Samedi,12jauvier 1499 
(n. st.), l'Archiduc tout le jour « en sa maison de Tur- 
nhoult > ; lundi, 14 janvier, tout le jour à Bois-le-Duc ; 
jeudi, 17 janvier, idem; dimanche, 20 janvier, dîner à 
Bois-le-Duc, souper et coucher à Grave où l'Archiduc 
fit son entrée ; vendredi, 25 janvier, tout le jour à 
Grave ; vendredi, 8 février, tout le jour à Bruxelles ; 
dimanche, 10 février, idem, « et cedit jour furent 
faictes crues en toutes offices à cause d'ung bancquet 
que mondit seigneur donna >. (Détail de la dépense 
dudit jour. Paneterie: 19 douzaines de pains débouche, 
42 douzaines de pains bis, beurre frais et moutarde, 
salades et oublies. Échansonnerie : 88 lots de vin de 



garnison, 2 tonneaux de cervoise, 7 quartes d'hypo- 
cras. Cuisine : 4 pièces de bœuf royales, 1 trumeau 
de bœuf, 7 moutons, 1 veau, 46 livres de lard, 6 livres 
de graisse, 10 livres de chair à pâtés, 6 chapons gras, 
9 chapons de Messines, un chapon de palier, 75 poules, 
32 perdrix, 4 bécasses, 4 pluviers, un oison, côtelettes 
et saucisses, 6 andouilles, 7 langues de bœuf, tripes, 
3 agneaux et 1 cabril, 6 faisans, 2 cochons (de lait), 
20 pieds de veau, 18 pieds de porc, 12 connincks 
(lapins), fromages, 200 et trois quarterons d'œufs, 
2 douzaines de petits pâtés, la façon de 13 pâtés de 
venaison, idem , de 12 pâtés de poussins, idem, de 

2 pâtés de chapon, 8 tartes pour Monseigneur, 8 fiai- 
gotz, 8 flans, 14 quartes de fleur, potaigeries, 4 lots 
de lait, 3 lots de crème, 200 et 1 quarteron de poires, 
200 pommes, 51 livres de beurre, pots et teUes de 
terre, 20 hazelaires de bois, 10 sacs de charbon et 
et demi, verjus et vinaigre, verdures, moelle et os 
de bœuf, etc. Total de la dépense dudit jour : 
229 livres, 15 sols, 10 den. obole) ; samedi, 2 mars, 
l'Archiduc tout le jour à Anvers ; jeudi, 7 mars, dîner 
à Anvers, souper et coucher à Malines; vendredi, 
8 mars, dîner à Malines et souper et coucher à Bru- 
xelles ; dimanche, 10 mars, tout le jour à Bruxelles ; 
mardi, 12 mars, dîner à Bruxelles, souper et coucher à 
Groenendael; dimanche, jour de Pâques, 31 mars 
1499, l'Archiduc tout le jour à Bruxelles ; mercredi, 

3 avril, idem, « et a mondit seigneur ordonné icy 
compter plusieurs pièces de vin qu'il a fait donner aux 
personnes nommez en l'office de l'échansonnerie », 
savoir : 15 poinçons de vin de Beaune délivrés à Phi- 
lippe Edebault dont 12 au prix de 18 livres le poinçon 
et 3 à celui de 15 livres; 2 pièces de vin du Rhin 
ve7^meil, délivrées à maître Jean Spiernick au prix de 
45 livres, 6 sols les deux ; jeudi, 4 avril, départ le 
matin de Bruxelles, aller à la chasse à Groenendael, 
dîner illeCy souper et coucher à Bruxelles ; vendredi, 
5, tout le jour à Bruxelles ; mercredi, 17 avril, départ 
le matin de Bruxelles, aller à la chasse, dîner à Groe- 
nendael, souper et coucher à Bruxelles ; jeudi, 18 avril, 
tout le jour à3^'uxellos ; samedi, 4 mai, idem ; lundi, 
6 mai, idem ; mercredi, 8 mai, tout le jour à Bincheen 
Hainaut ; jeudi, 9 mai, tout le jour à Binche, « à la 
dépense de Madame la Douaigière >(1), laissant son état 



(1) Marguerite d'York, veuve de Charles le Téméraire, 
duchesse douairière de Bourgogne, qui mourut à Malines en 
1503. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL D S DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 85 



à Bruxelles ; yendredi, 10 mai, départ le matin de 
Binche, diuer à Nivelles à la dépense de « Madame la 
Douaigièro », souper et coucher à Sept-Fontaines, c où 
il festia madicte dame et autres dames et damoiselles»; 
lundi, 20 mai, déjeuner à Bruxelles, départ, diner à 
La Veure, souper et coucher à Bruxelles; mardi, 
28 mai, l'Archiduc tout le jour à Groenendael à la 
chasse, coucher à Bruxelles ; jeudi, jour du St-Sacre- 
ment, 30 mai, tout le jour à Bruxelles (parmi les 
dépenses de la fourrière on remarque : 30 sols pour le 
louage de 2 chariots sur lesquels l'on a été chercher 
le mai cedit jour pour le SaintSacrement ; 18 sols aux 
compagnons qui ont coupé ledit mai ; 5 sols pour un 
chapeau de roses pour le Saint-Sacrement ; 54 sols 
pour 2 douzaines de chapeaux de roses pour servir 
ledit Sacrement ; 27 sols pour 3 douzaines d'autres 
chapeaux de verdure ; 4 sols pour fleurs et verdures 
répandues devant l'autel du Sacrement; 18 sols pour 
herbe verte et pour quatre bâtons tout neufs afin de 
porter le dosse^^et (dais) dudit Saint-Sacrement); 
samedi, 1"" juin, l'Archiduc, départ le matin de Bru- 
xelles, déjeuner à la halte à l'assemblée au bois, 
diner à Grœnendael, souper et coucher à Bruxelles ; 
samedi, 29 juin, tout le jour à Arras. Jeudi, 30 janvier 
1500 (n. st.), l'Archiduc départ le matin de Tenre- 
monde, dîner à Berveld, souper et coucher à Gand. — 
Etatsjoumaliers de la dépense de l'hôtel de l'archi- 
duchesse Jeanne de Castille, femme de Philippe le 
Beau. — Mardi, l*' janvier 1499 (n. st.), l'Archidu- 
chesse, tout le jour à Bruxelles ; jeudi, 17 janvier, 
idem ; jeudi, 31 janvier, idem ; vendredi, l*' février, 
idem ; mardi, 28 février, idem ; vendredi, 1®"^ mars, 
tout le jour à Bruxelles, « madame Liennor, sa fille (1), 
ensamble la norrice, bercheresse, femmes de chambre 
et autres serviteurs de madicte dame Liennor à la des- 
pense de madicte dame ; et est assavoir que madicte 
dame Liennor et son estât depuis le jour de sa nativité 
qui fut le xvi' de novembre derrain passé (1498) jusques 
au présent, a toujours esté à la charge et despense de 
madicte dame, combien que es escroes précédents, 
n'en feut aucune mencion par l'intitulaire d'icelles. 



(1) Eléonore, fille de Philippe le Beau et de Jeanne de Cas- 
tille, née, d*après la mention de cet état journalier, le 16 no- 
vembre 1498 et non le 30, comme Tindique Henné (Hist. du 
règne de Charles-Quint en Belgique^ tome P\p, 22), Elle devait 
épouser Emmanuel-le-Fortuné, roi de Portugal, d'abord, puis 
François !•% roi de France. 



espérant que Monseigneur l'Ârchiduc lui deuistdejour 
en jour baillier estât apparant, ce qui n'a encoires 
fait »; mardi, 5 mars, l'Archiduchesse et madame 
Eléonore, sa fille, tout le jour à Bruxelles ; mercredi, 
27 mars, idem ; dimanche, 28 avril, idem ; dimanche, 
5 mai, idem ; vendredi, 10 mai, idem ; jeudi, 13 juin, 
idem ; mercredi, 26 jum, idem, « et cedit jour madicte 
dame disna et souppa aux Grises Seurs en ceste dicte 
ville (de Bruxelles), pour laquelle cause elle ordonna 
deux platz de viande de creue > ; dimanche, 30 juin, 
idem, idem ; vendredi, 30 avril 1500, l'Archiduchesse 
et messeigneurs les enfants (1), tout le jour à Bruges ; 
mardi, 30 juin, l'Archiduchesse avec les enfants tout, 
le jour à Bruxelles; lundi, 12 juillet, idem ; jeudi, 
22 juillet, idem. 

B. 3458. (Carton.) — 163 pièces, parchemin. 

XV® «ièclc. — Fragments d'états journaliers se 
rapportant à la dépense des hôtels des ducs de Bour- 
gogne Philippe le Bon, Charles le Téméraire, Maxi- 
milien et Philippe le Beau, des duchesses Isabelle de 
Portugal, Isabelle de Bourbon, Marguerite d'York, 
Marie de Bourgogne, Jeanne de Castille. (Ces frag- 
ments sont lacérés et en si mauvais état qu'il a été 
impossible de déterminer leurs dates et de les classer 
chronologiquement) . 

B. 3459. (Carton.) — 182 pièces, parchemin. 

tftOl. — États journaliers de la dépense de l'ar- 
chiduc Philippe le Beau, comte de Flandre et de Bour^ 
gogne, etc. — Vendredi saint, 9 avril 1501 (n. st.)^ 
l'Archiduc tout le jour à Bruges : samedi, veille de 
Pâques Charnels, 10 avril, idem ; mardi, 1«' juin, tout 
le jour à Soébourg^ et son train à Middelbourg. — 
États journaliers de la dépense de l'archiduchesse 
Jeanne de Castille, femme de Philippe le Beau. — 
Lundi, 25 janvier 1501 (n. st.), l'Archiduchesse et mes- 
seigneurs les enfants, tout le jour à Bruxelles ; lundis 
l*' février, tout le jour à Gand ; mardi, 16 février, 
idem ; (parmi les dépenses de l'écurie, on remarque 
celle de 20 sols pour le louage d'un petit bateau 
« lequel a mené jouer madicte dame sus l'eauwe ») ; 
mercredi, 24 février, idem ; mercredi, 3 mars, l'Ar- 



(1) Dans rintervalle, le 24 ou le 25 février 1500, Jeanne de 
Castille avait accouché d*un prince, le futur Gharles-Quint. 



86 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



chiduchosse, sans les enjEants, dîner à Écloo et coucher 
à Bruges ; jeudi, 4 mars, tout le jour à Bruges; ven- 
dredi, 19 mars, TArchiduchesse et les enfants tout le 
jour à Bruges ; mercredi, 31 mars, l'Archiduchesse, 
sans les enfants, tout le jour à Bruges ; vendredi, 
2 avril, idem ; mardi, 6 avril, l'Archiduchesse et les 
enfants, tout le jour à Bruges ; samedi saint, 10 avril, 
idem ; mercredi de Pâques, 14 avril, idem ; samedi, 
17 avril, idem; (parmi les dépenses de l'écurie on 
remarque colle de 35 sols pour le louage de 7 chariots 
« que l'on a prins à pluiseurs fois, lesquelz ont mené 
madicte dame et aucunes de ses filles au Cloistre des 
. Pieds Deschaux lez ceste ville >) ; mercredi, 28 avril, 
l'Archiduchesse avec ses enfants, tout le jour à Bruges; 
dimanche, 2 mai, idem ; lundi, 3 mai, idem, « et cedit 
jour madicte dame fut en la ville voir la pourchession, 
où elle ordonna creue en toutes ses offices à cause de 
Madame la princesse de Castille (1) qui disna en sa 
compaignie. » (Détail de la dépense dudit jour. Pane- 
terie ; 102 pains de bouche, 24 douzaines de pain bis, 
moutarde, salade et beurre frais, 8 fromages mous et 
un lot de crème. Echansonnerie : 66 lots de vin de 
garnison, 2 tonneaux de cervoise, une pinte d'hj'pocras, 
8 kanes de vin du Rhin offerts par la ville de Bruges. 
Cuisine : 6 pièces et demie de bœuf, 6 trumeaux de 
bœuf, 7 moutons, 5 quartiers de veau, 22 livres de lard 
et 7 livres de graisse, chair à pâtés, 3 cabris, 5 hérons, 
8 chapons gras, 7 chapons de palier, 160 poules, 12 la- 
pins, 10 cailles, 24 paires de pigeons, 4 foies de veau 
avec la toilette pour les envelopper, 5 oisons, 20 pieds 
de veau et 1 filet de bœuf, 1 cent d'œufs, 8 tartes, façon 
de 12 pâtés, fleur (de farine), oranges, potag&>Hes et 
lait doux,^.çpmac/ies(épinards) et crème fritte,12 livres 
de beurre, pommes de grenades^ bois et charbon, 
verjus et vinaigre, verdure, louage de 102 plats ou 
écuelles d'étain pesant ensemble 264 livres ayant servi 
ledit jour pour l'état des dames, gentilshommes et 
autres. Fruiterie : 4 livres de cire de garnison en une 
grande torche, 7 livres, 8 onces en deux flambeaux, 
chandelles de cire et bougies, fruit, 18 livres de chan- 
delles de suif. Écurie : journée de 36 chevaux ; 4 sols, 
6 deniers payés « à trois varletz de pied lesquelz ont 
tenu aux chariotz branlans ». Fourrière : 303 quartiers 
de bois, fagots, branches de mai et herbe, etc. Total 



(1) Cette princesse de Castille doit être Tarchiduchesse Mar- 
guerite, sœur de Philippe le Beau, et veuve de Jean, prince de 
Castille et d'Aragon. 



de la dépense dudit jour : 94 livres, 18 sols, 9 deniers); 
samedi, 8 mai, tout le jour à Bruges ; samedi, 15 mai, 
l'Archiduchesse avec ses enfants dîner à Ardembourg, 
souper et coucher à Ecloo (parmi les dépenses de la 
fourrière, on remarque celle de 20 sols payés « à 
aucuns compaignons lesquelz ont fait le guet autour de 
Tostel de madicte dame ») ; mercredi, 19 mai, tout le 
jour à Gand ; lundi, 31 mai, idem ; vendredi, 25 juin, 
TArchiduchesse avec ses enfants, tout le jour à Bru- 
xelles ; mercredi, 30 juin, idem ; samedi, 3 juillet, 
idem ; jeudi, 15 juillet , idem ; mardi, 27 juillet, 
idem(l); vendredi, 30 juillet, idem; mardi, 3 août, 
idem ; lundi, 16 août, idem ; mardi, 31 août, idem ; 
jeudi, 2 septembre, idem ; vendredi, 1*' octobre, idem; 
mardi, 26 octobre, idem ; lundi, 1®' novembre, idem ; 
jeudi, 4 novembre, l'Archiduchesse, dîner à Bru- 
xelles, souper et coucher à Notre-Dame de Hal (2) ; 
vendredi, 5 novembre, dîner à Notre-Dame de Hal, 
souper et coucher à Soignies ; samedi, 6 novembre, 
dîner à Soignies, souper et coucher à Mons en Hainaut; 
lundi, 8 novembre, tout le jour à Mons en Hainaut ; 
vendredi, 12 novembre, dîner à Valenciennes, souper 
et coucher à Cambrai ; mardi, 16 novembre, dîner à 
St-Martin (à l'abbaye de Mont-St-Martin), souper et 
coucher à St-Quentin ; mercredi, 17 novembre, dîner 
à St-Quentin, souper et coucher à Ham ; vendredi, 
26 novembre, tout le jour à Paris; mercredi, l'' dé- 
cembre, dîner à Étampes, souper et coucher à Enger- 
vUle4a-Gaste (3); vendredi, 3 décembre, dîner à 
Artenay, souper et coucher à Orléans ; lundi, 6 dé- 
cembre, dîner à Notre-Dame de Cléry (4), souper et 
coucher à St Laurent-des-Eaux (5) , mercredi, 8 dé- 

(1) Ce fut ce jour-là que Jeanne de Castille accoucha de son 
troisième enfant : Isabelle, qui fut baptisée en Téglise de Saint- 
Jacques sur Gaudenberg à Bruxelles. L'état journalier de ce 
jour ne fait aucune mention de cet événement. 

(2) C'est bien, en effet, le jeudi 4 novembre 1501 que Tarchi- 
duc Philippe le Beau et Jeanne de Castille quittèrent BruxeUes 
pour se diriger sur TEspagne en traversant la France, profitant 
de Toffire gracieuse que leur avait faite le roi Louis XII. 

Voir pour les détails de ce voyage la relation d'Antoine de 
Lalaing, seigneur de Montigny, publiée dans le tome I«' de la 
Collection des Voyages des Souverains des Pays-Bas^ p. 121- 
340. 

(3) Anger\ille , arrondiss. d'Étampes, canton de MériviUe 
(Seine-etr-Oise). 

(4) Cléry-sur-Loire, chef-lieu de canton de l'arrondissement 
d'Orléans (Loiret). 

(5) St-Laurent-des-Eaux, canton de Bracieux, arrond. de Blois 

(Loir-et-Cher). 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 87 



cembre, tout le jour à Blois, « et cedit jour le Roy de 
Franche deflFroya madicte dame en toutes ses offices, 
sauf en l'office de Tescurie > ; jeudi, 6 décembre, TAr- 
chiduchesse toutlejour à Blois; (état des gages du 
personnel de son hôtel : la dame de Hallewin = 
33 sols ; révêque de Malghe = 18 sols ; Martin de 
Monchicque = 30 sols ; Claude de Cilley, idem ; 
Jean de Courteville, idem ; Jean de Stavelle = 18 sols; 
Diérick de Heetwelt^ idem ; Jean de lignières, idem ; 
Philippe de Harchies, idem ; Michel de Lens, idem ; 
Michel de Trazignies , idem ; Herrère^ idem, Adrien 
de Beauval, idem ; Philippe de la Viesville, idem ; 
Bonnet Denne^ idem ; Louis de Masmtsnes^ idem ; 
Jean Preudhomme , idem ; Moucqueron^ idem ; 
Antoine de Baents, idem; RoUequin de Hallewin, 
idem ; Jacques de Chemilly, idem ; Jean de la Cha- 
pelle, idem ; maître Jean Kams, idem ; Guy de Blaffél^ 
idem; Rivière, idem; frère Thomas de Matiense, 
idem ; maître Fernande Edouard, idem; Bastion de le 
Berghe = 12 sols ; Jean Homme, idem ; Jean Lambert, 
idem; messire Jean Galareta,idem ; Saint-Jehan ; Noël 
de Pont-Rewart, idem ; Arnoul Storm^ idem ; Nicolas 
de La Haye, idem; Pasquier des Masières, idem 
Alonze Pachicq^ idem ; Philippe des Masières, idem 
François du Metz, idem; Vincent de Mons, idem 
Francisque Grani, idem; Martin Deissassa, idem 
Jossequin le Dotùcfis, idem ; Guillaume Ponsot, idem 
Pierre deRave^ idem; maître Martin de Castre, idem 
Jean de Richebourg = 10 sols ; Antoine de Molius 
idem ; Bernard de Montbrison, idem ; Camp = 9 sols 
Colin Trois j idem ; Guéraud Stassart, idem ; Jean de 
Vaulx, idem ; Gilles le Monnier, idem ; Charles le 
tambourin, idem ; Guillaume de Herlay = 7 sols, 6 de- 
niers; Christophle Caudrelier, idem ; Fernande d'Hel- 
lin, idem ; Nicolas, merchier, idem ; Jacques deMadin, 
idem ; Robert Finet, idem ; Pierquin Laleman, idem ; 
Fransequin Coterel, idem; Jacques d'Aixy, idem; 
Bertrand de Froment, idem; Guillemin Hecquine, 
idem ; Jean Voisin, idem ; messire Alonze de Lucques 
= 6 sols; messire Pastoniics, idem ; messire Jean de 
Ortega, idem ; Fernande de Migne, idem ; Rodrica 
Fedra , idem ; Lucquantissa , idem ; Dieghe de la 
Pointe^ idem; Jennet le Monnyer, idem; Jean Roussel, 
idem ; Alain de Herzelles , idem ; Guèrardin Laleman, 
idem ; Saint-Jehan, idem ; Gillequin de Valeuciennes, 
idem ; Diérick Gingembre, idem ; Casin Doré, idem ; 
Hermann Plume, idem ; Léon de St-Pol, idem; Hector 
Wedelin, idem; Gilles de Ver, idem; Rombault 



DouUe, idem ; Mathis Léon, idem ; Jean d^Enchiso, 
idem ; Colacd Le Cat, idem ; Chrétien Blanchetête, 
idem ; Coppin Sanesman, idem ; Robinet Blaudelet, 
idem; Jean Coppin, idem; François de Thian 
= 4 sols , Hosnart de Larolle, idem ; Jean de Montmo- 
rency, idem ; Paul de Cruninghe, idem ; Antoine de 
Monchelet, idem ; Martin Bronart, idem ; Hacquino 
Brunel, idem; Jean de Palas, idem; Gonzalve de Rose, 
idem ; Jean d'Aragon, idem ; Massin Berlau, idem ; 
Pedro de Solordon, idem ; PhiUppe de Carnin, idem ; 
Michel Suistre, idem; Jean de Poisepo, idem ; Hostelet 
Hauvel, idem ; Simon de Raer, idem ; Cornille van 
Rozebecque, idem; Guillaume Flory, idem; Michel 
Colpart, idem; Guillaume Colpart, idem; Chaix de 
Rouvre, idem ; Gilles Le Clerc, idem ; Jacques Mar- 
chant, idem ; Jean Lois = 3 sols ; Simonet Garson, 
idem ; Guérard Jans, idem; Chariot Sanon, idem; Jean 
Blanchetête, idem ; Jean Noiretête, idem ; Guillaume 
Blanchetête, idem ; Jean le SeUier, idem ; Colin des 
Pages, idem ; Gaspard Ecman, idem ; Hughet Marie, 
idem ; Marie Régnier , idem ; Guyot de Flie , 
idem ; la lavandière , idem ; Marguerite Blondelet, 
idem; Jacquet Portebois, idem. Total des gages : 
62 livres, 4 sols). Samedi, 11 décembre 1501, TArchi- 
duchesse tout le jour à Blois ; lundi, 13 décembre, 
idem, « et cedit jour le Roy de France, deffroya 
madicte dame en toutes ses offices , sauf en l'office de 
Tescuirie » ; mercredi, 15 décembre, idem ; dimanche, 
19 décembre, tout le jour à Tours; lundi, 27 dé- 
cembre, dîner à Melle, souper et couchera Aunoy{i); 
mardi, 28 décembre, dîner à Aunoy^ souper et coucher 
à Beauvaiœ (2). 

B. 3460. (Carton.) — 186 pièces, parchemin. 

lft09. — États journaliers de la dépense de Thôtel 
de Tarchiduc Philippe le Beau, comte de Flandre et de 
Bourgogne, etc. Vendredi, 21 janvier 1502 (n. st.) 
l'Archiduc dîner au village de Rihon (3), partir d'i7tec, 
souper et coucher en la ville de Dax, < auquel lieu le 



(1) Anais, cant. de St-Amantrde-Boixe, arrond. d*Angoalême 
(Charente). 

(2) Beauvais-sar-Matha, cant. de Matha, arrond. de StnJean 
d*Angely (Charente-Inférieure). 

(3) Rion-des-Landes, canton de Tartas, arrond. de St-Séver 
(Landes). 



88 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



roy de Navarre (1) se trouva vers mondit seigneur». 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : une dou- 
zaine de pains de bouche, 4 douzaines de pains bis, 34 
douzaines de pains d*achat tant à Rion quk Dax , 
moutarde, salade et oublies. Échansoimerie : 22 lots 
de vin acheté, 3 pièces de vin contenant 480 lots, 
oflertes par les habitants de la ville de Dax , dont on a 
dépensé une partie cedit jour. Cuisine : 26 brochetons, 

1 brochet de pied et quarrè , 18 tanches, un cent et 
demi de dards (2), 3 anguilles de rôt, 3 anguilles de 
pâté , 11 anguilles à potagier^ un quarteron de broche- 
tons à frire, 3 quarterons de harengs blancs, un quar- 
teron de soreis, 16 merlens^ 1 cent et demi d'œufs, un 
cent de sardines, 2 livres de beurre frais, 20 livres de 
beurre salé, trois tartes de Monseigneur et une de 
chambellan, 3 pâtés d'anguilles, 4 quartes de fleur, 
œufs frais, 3 lots d'huile d'olive, poiageries^ pots de 
terre, sel, bois et charbon, etc. Total de la dépense 
dudit jour : 252 livres, 11 sols, 9 deniers) ; samedi, 22 
janvier, dîner à Dax, «monter enbathaul sur la rivière 
(l'Adour), souper et coucher en la. ville de Bayonne » ; 
(parmi les dépenses on remarque à Tofflce de l'écurie, 
celle de 52 sols, 6 deniers et de 8 sols pour surcr^oiz^ 
payés à Guillemin de Helfelinghem le 2 janvier à Bar- 
bezieux pou^ la journée de 21 chevaux qui avant 
Vabordement de Monseigneur iZtec avaient été envoyés 
devant) ; dimanche, 23 janvier, tout le jour en la ville 
de Bayonne, « avec luy au souper le Roy de Navarre, 
pour ce crue par aucuns offices > (Détail de la dépense 
dudit jour. Paneterie : 44 douzaines de pains d'achat, 
moutarde et oublies. Échansonnerie : 196 lots de vin 
de présent, 4 pots de vin pris à taille. Cuisine : un 
quartier de bœuf, 5 moutons et demi, 5 chevreuils, 

2 oiseaux de rivièrej bécasses, 6 perdrix,14 poussins, 
8 poulets, 4 livres de graisse de bœuf, 24 livres de lard 
à larder, un quarteron d'œufs, 10 livres de beurre, 
2 merles, les plats des chambellans et maîtres d'hôtel, 
pommes d'oranges^ potageries , pots de terre , 2 
andouilles, un demi-cent de pommes, sel, 2 livres de 
raisins, boudins de porc, façon de 3 douzaines de petits 
pâtés, 2 grandes tartes, 6 quartes de fleur, bois et 
charbon, verjus et vinaigre, verdure, transport des 



bagues dudit office de Dax à Bayonne; etc. Total de 
la dépense ; 303 livres, 14 sols) ; mardi, 25 janvier, 
tout le jour à Bayonne, « avec luy à son disner le Roy 
de Navarre, pour ce crue par aucuns offices > (parmi 
les dépenses de l'Écurie , on remarque : 30 écus d'or 
au soleil valant 54 livres, 7 sols, 6 deniers, payés « aux 
compaignons maronniers de Bayonne qui avec leurs 
batheaulx sont venuz quérir Monseigneur en la ville 
de Dax et d'illecq amené icellui seigneur aval la rivière 
audit Bayonne, pour leur vin»); jeudi, 27 janvier, 
l'Archiduc tout le jour à Fontarabie, « et illec par les 
roy et royne d'Espaingne (1), deffrayés en aucuns 
offices >; samedi , 26 février, départ le matin de Tour- 
m.ade (2), dîner au monastère de Cabassonne (3), sou- 
per et coucher à Doigne (4) : lundi, dîner à Doigne 
partir de là, souper et coucher à Cabassonne ; mardi, 
10 mai, tout le jour à Tolède. (Détail de la dépense 
dudit jour : Paneterie : 4 douzaines et dix pains de 
bouche,34 douzaines et 11 painsbis,moutardeetoublie8. 
Echansonnerie : 154 lots de vin de garnison. Cuisine : 
66 livres de viande de bœuf, 2 moutons et demi, un 
demi-veau, 2 cabris, 32 livres de lard, 2 chapons , 6 
poules, 26 poussins , 5 perdrix , 2 corées (fraises) 
d'agneaux et 2 têtes, 14 coillons ("testicules) de mou- 
tons, potageries^ sel, 2 langues de bœuf, 24 livres de 
fèves, 7 livres de beurre, un cent d'œufs, un pourceau, 
les plats des chambellans et des maîtres d'hôtel, façon 
de 3 douzaines et demie de petits pâtés, idem de 7 
pâtés de poussins, bois et charbon, verjus et vinaigre, 
verdure. Fruiterie : 11 livres, 12 onces de cire de gar- 
nison en 2 grandes et en 1 petite torches, 4 livres , 
12 onces en chandelles et bougies, fruit, 16 livres et 
demie de chandelles de suif. Écurie : néant. Fourrière: 
Aumônes = 10 sols, un baquet à mettre sous le buffet 
du dressoir, un banc à mettre la vaisselle en l'office 
delà saucerie.Total de la dépense dudit jour : 42 livres, 
3 sols, 9 deniers) ; vendredi, 27 mai, l'Archiduc tout le 
jour à Tolède ; lundi, 6 juin, idem ; jeudi, 16 juin, 
idem; vendredi, 24 juin, idem; mercredi, 6 juillet, 
idem; dimanche, 17 juillet, idem; mardi, 2 août, l'Ar- 
chiduc dîner au jardin de Messeigneurs du chapitre de 



(1) Jean d'Albret, mari de Catherine, sœur et héritière de 
François Phébus. 

(2) Poissons appelés aussi vaudoises et surnommés dards à 
cause de la rapidité avec laquelle ils s'élancent de Teau à la 
poursuite des mouches et des insectes. 



(1) Ferdinand d'Aragon et Isabelle de Gastille, père et mère 
de l'archiduchesse Jeanne, femme de Philippe le Beau. 

(2) Torquemada. 

(3) Gabezon de Gampos. 

(4) Duenas. 



CHAMBRE DES COMPTES DE ULLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 89 



Notre-Dame de Tolède, souper et coucher en ladite 
ville de Tolède; jeudi, 4 août, départ le matin de 

Tolède, dîner à (1), souper et coucher à 

Ranchouez (2) ; vendredi, 5 août, tout le jour au châ- 
teau de Ranchouez ; vendredi, 12 août, tout le jour à 
Tolède ; mercredi, 31 août, tout le jour à Ranchouez ; 
samedi, 3 septembre, tout le jour en la ville dHOcain- 
gnes (3) ; mardi, 6 septembre, départ le matin de la 
ville d'Ocampw^s, dîner au monastère des Cordeliers 
des Olservans lez la dite ville, souper et coucher à 
Ocaingnes ; dimanche, 11 sept.embre, tout le jour en la 
ville d' Ocamgm^*; mercredi, 21 septembre, tout le jour 
à Alcala de Henarès ; samedi, 1**^ octobre, TÀrchiduc, 
tout le jour à Madrid ; (parmi les dépenses de la cuisine, 
on remarque celle de 6 ducats valant 11 livres, 5 sols, 
payés au serviteur du seigneur don Diego, « pour cedit 
jour avoir présenté à mondit seigneur un bouck sau- 
vaigOi^) ; dimanche, 9 octobre, T Archiduc tout le jour 
au VavUx de la Oarre (4) ; mercredi, 12 octobre, tout 
le jour au village de Zadrack (5) ; lundi, 17 octobre, 
dîner à Medina-Goeli» « issue dudit CastUle», passer par 
Mont Reas (6), « entrée d*Àragon », souper et coucher 
au château de Hérize (7); mercredi, 26 octobre, dîner 
au château lez-Saragosse (8), souper et coucher en la 
cité « dudit Saragosse, et fut faicte son entrée en la 
dicte cité » ; jeudi, 27 octobre, tout le jour en la cité de 
Saragosse, < et cedit jour fut receu prince d'Aragon et 
fit le serement en présence de Messeigneurs des Estas 
du royaulme d'Aragon ». (Détail de la dépense dudit 
jour. Paneterie : 6 douzaines et 4 pains de bouchoi 
35 douzaines et 8 pains bis, moutarde, oublies. Échan- 
sonnerie : 123 lots de vin de garnison, 102 charges de 
raisins achetés au vignoble et territoire de Saragosse, 
< desquelles cent et deux charges Ton a fait XVIII 
pièces et demie de vin nouveau pour la boisson et pro- 
vision de Tostel d'icelluy seigneur, contenant chascune 



(1) Le nom de cette localité est complètement effacé et Uli- 
sible. 

(2) Ara^juez. 

(3) Ocafias. 

(4) Guadalajara. 

(5) Jadraque. 

(6) La relation de Lalaing appelle cette localité le monastère 
de « Ores-Arise ». 

(7) Ariza. 

(8) Le chfttean de la Aljaferia^ (la Jaffrerie), édifié par le roi 
maure Ahmed-Bou-Djafar. 

SÉRIE B. (Nord.) —Tome VIII. 



pièce, mesure de court, IX**XII lotz, qui font ensemble 
Iipyo Lji iQts de court etc. »• Cuisine : 50 livres de 
merluches, poisson blanc, anguilles, poiageries^ pom- 
mes , coings, poires, 18 livres de beurre, 500 œufs, 
huile d'olive, plats des chambellans, 4 tartes de Mon- 
seigneur, façon de 7 pâtés ronds, bois et charbon, 
verjus et vinaigre, verdure ; etc. Total de la dépense 
dudit jour ; 496 livres, 13 sols, 6 deniers). — ^États jour- 
naliers de la dépense de Thôtel de Tarchiduchesse 
Jeanne de Castille, femme de Philippe le Beau. — 
Dimanche, 9 janvier 1502 (n. st.) , TArchiduchesse 
déjeuner à St-Seurtn de Oantoy (1), dîner, souper et 
coucher à Cadillac (2) ; lundi, 10 janvier, dîner à 
Cadillac, souper et coucher à Langhon (3) ; vendredi, 
14 janvier, dîner à RoquefœH (4), souper et coucher à 
Mont-de-Marchanl (Mont-de-Marsan). (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie : 6 pains de bouche et 
pains d'achat, moutarde. Échansonnerie : 87 lots et 
demi de vin, 2 cruches de terre pour mettre ledit vin, 
hypocras. Cuisine : 1 brochet et 10 merluches, harengs 
et sorets , petits poissons et autres merluz , huile 
d'olive , harengs blancs , cerdames (5) et pommes 
d'oranges, 7 rations (6), une douzaine de fleullez (7) 
potageries 14 livres de beurre, pots et telles de terre, 
pommes et poires à confire, bois et charbon, verjus et 
vinaigre etc. Total delà dépense dudit jour : 109 livres 
16 sols) ; jeudi, 20 janvier, dîner à Tartas (8), souper 
et coucher à Lesperon (9) ; vendredi, 21 janvier, dîner 
à Lesperon, souper et coucher à May en (10) ; samedi, 
22 janvier, déjeuner à Mayen, dîner à St-Vincent (11), 
souper et coucher à Bayonne; dimanche, 23 janvier, 
tout le jour à Bayonne ; mercredi, 26 janvier, dîner à 



(1) St-Seurin-sur-risle , canton de Contras, arrond. de 
Uboume (Gironde). 

(2) Cadillac, canton de Fronsac, arrond. de Uboume. 

(3) Langon , chef-lieu de canton de Farrond. de Bazas 
(Gironde). 

(4) Roquefort, chef-lieu de canton de Farrond. de Mont-de- 
Marsan (Gironde). 

(5) Cardamomes. 

(6) Pâtisseries dans lesqueUes il entrait du fromage. 

(7) (Hteaux feuilletés. 

(8) Tartas, chef-lieu de canton de Farrond. de St-Séver 
(Landes). 

(9) Lesperon, canton d^Arjuzauz, arrond. de Montrde-Marsan 
(Landes). 

(10) Meilhan, canton de Tartas, arrond. de St-Séver. 

(11) St-Vincent-de-Ty rosse, canton et arrond. de Dax (Landes). 



12 



J 



90 



ARCHIVES DU NORD. - SERIE B. 



Bayonue, souper et coucher à Fontarabie. (Détail de 
la dépense dudit jour. Paneterie : 6 pains de bouche et 
pains d'achat, moutarde. Echansonnerie : 50 lots de 
vin de présent offerts par les habitants de Bayonne, 
50 lots offerts par le commandador Mayor. Cuisine : 
viande de bœuf, trumeaux de bœuf, chair à pâtés et 
graisse, 4 moutons, lard à larder et k potager^ 9 cha- 
pons, 28 poules, une langue de bœuf, 2 perdrix et 5 
bécasses, un saumon à faire pâté, façon de 9 pâtés, 
potagerieSj pots et telles de terre, bois et charbon, 
verjus et vinaigre, salaire d'un guide « lequel a guid- 
dié les compaignons de cest office de nuyt à Fonta- 
rabye ». Fruiterie : 1 livre, 6 onces de cire d'emprunt 
en chandelles et bougies , 16 livres de chandelles de 
suif. Écurie : journée de 78 chevaux ou mulets, sur- 
croUs^ foin et avoine, louage d'un bateau pour mener 
les gens, serviteurs et officiers de Madame. Fourrière: 
bois des livrées, < belle chière et defroy d'ostel ou logis 
de madictedame à Bayonne». Total de la dépense 
dudit jour : 110 livres, 12 sols, 6 deniers) ; vendredi, 
28janvier, l'Archiduchesse tout le jour à Fontarabie; 
jeudi, 11 août, l'Archiduchesse tout le jour à Tolède ; 
samedi, 27 août, idem ; mardi, 30 août, dîner, souper 
et coucher à Aranjuez ; mercredi, 31 août, tout lejour 
à Aranjuez ; jeudi 1®' septembre, dîner à Aranjuez, 
souper et coucher à Ocaûas ; vendredi, 2 septembre, 
tout le jour à Ocafîas ; mardi, 6 septembre, idem ; 
mardi, 13 septembre, idem ; jeudi, 15 septembre, dîner 
à Ocafîas, souper et coucher à Ghinchon; vendredi, 
16 septembre, dîner à Ghinchon, souper et coucher à 
Arganda; samedi, 17 septembre, dîner à Arganda, 
souper et coucher à Alcala de Hénarès ; dimanche, 18 
septembre, tout lejour à Alcala de Hénarès; mercredi, 
21 septembre, idem ; lundi, 26 septembre, idem ; ven- 
dredi, 30 septembre, dîner à Alcala de Hénarès, souper 
et coucher à Reisgès (1); samedi, i^ octobre, dîner à 
Reisgès, souper et coucher à Madrid ; dimanche, 2 
octobre, tout le jour à Madrid ; mercredi, 5 octobre, 
idem. (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 20 
douzaines de pains bis , pains d'achat , moutarde. 
Echansonnerie : 101 lots de vin rouge, hypocras. Gui- 
sine : viande et trumeaux de bœuf, chair à pâté, 6 
moutons et demi, 3 chapons, 30 gelines, 65 poussins, 



(1) La relation de Lalaing appelle cette localité Tabbaye de 
Reges ou Rhèghes. 



32 livres de lard, 9 perdix, 7 lapins, un chochon (1) et 
un oison, 2 lièvres, un demi-cent d'œufe, la façon de 
huit pâtés, polageries et sel , citrons , pommes et 
ramons, bois et charbon, vinaigre, verdure etc. Total : 
103 livres, 1 sol) ; jeudi, 6 octobre, dîner à Madrid, 
souper et coucher à Reisgès; vendredi, 7 octobre, 
déjeuner à Reisgès ^ dîner, souper et coucher à Alcala 
de Hénarès ; mercredi, 12 octobre, tout le jour à 
Jadraque ; jeudi, 13 octobre, dîner à Jadraque, souper 
et coucher à Sigoence (2); mercredi, 19 octobre, dîner 
à Ariza, souper et coucher à Ateca ; jeudi, 20 octobre, 
dîner à Ateca, souper et coucher à Galatayud; ven- 
dredi, 21 octobre, tout lejour à Galatayud ; lundi, 24 
octobre dîner à Almoingne (3), souper et coucher à 
Almolla (4) ; mardi, 25 octobre, dîner à Abnolla , sou- 
per et coucher au chateau-lez-Saragosse ; jeudi, 27 
octobre, tout lejour à Saragosse ; dimanche, 30 octo- 
bre, idem; mardi, 1®' novembre, idem; lundi, 14 
novembre, idem ; jeudi, 17 novembre, idem ; jeudi, 24 
novembre, dîner à Saragosse, souper et couchera 
Ahnolla ; vendredi , 25 novembre , tout le jour à 
Almolla ; samedi , 26 novembre, dîner à Almolla^ 
souper et coucher à Almoingne ; dimanche, 27 novem- 
bre, tout le jour à Almoingne ; jeudi, 1*' décembre, 
dîner à Orte (5), souper et coucher à Acques (6) ; ven- 
dredi, 2 décembre, dîner à FonccUiente (7), souper et 
coucher à Sigoence ; samedi, 3 décembre, dîner à 
Sigoence, souper et coucher à Bourghe-la-Haie (8) ; 
mardi, 6 décembre, dîner à Eresi^), souper et coucher 
à Hovera (10) ; mercredi, 7 décembre, dînera Hovera^ 
souper et coucher à Alcala de Hénarès ; vendredi, 9 
décembre, dîner à Reisgès^ souper et coucher à Madrid 
samedi, 10 décembre, tout lejour à Madrid ; mardi, 20 
décembre, idem; jeudi, 22 décembre, tout lejour à 
Madrid ; jeudi, 29 décembre, idem. 



(1) Probablement un cochon de lait, lechoncillo^ en espagnol. 

(2) Sigûenza. 

(3) La Almunia. 

(4) La Muela. 

(5) Osuerta. 

(6) Arcos. 

(7) Fuencaliente. 

(8) Cette localité est appelée Bougchara dans la relation de 
Lalaing ; c'est probablement Burcalaro. 

(9) Érasse dans la relation de Lalaing, aujourd'hui Éras ou 
Héras. 

(10) Évera. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 91 



B. 3461. (Carton.) — 82 pièces, parchemin. 

15118-15041. — États journaliers de Thôtel de 
l'archiduc Philippe le Beau , prince de Castille et 
d'Aragon, comte de Flandre et de Bourgogne, etc. — 
Samedi, 6 mai 1503 , l'Archiduc tout le jour en la ville 
du Pont d'Ain (1) ; dimanche, 21 mai, idem ; mercredi, 
31 mai, tout le jour < à Lyon-sur-Roone » à l'abbaye 
d'Énay (2) » ; samedi, 3 juin, tout le jour à Lyon ; ven- 
dredi, 9 juin, tout le jour à Lyon en l'abbaye d'Ainay. 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 6 douzaines 
et dix pains de bouche, 26 douzaines et 8 pains bis, 
beurre frais, moutarde, salade, oublies. Echanson- 
nerie : 85 lots de vin de garnison et 40 sols de vin 
d'achat. Cuisine : carpes, brochets grands, moyens et 
petits, 400 écrevisses, potage>Hes^ lait, sel, groseilles, 
laitues, fèves, pois verts, pois vieux, œufs frais, 2 
poitrines de veaux, deux têtes de chevreaux, 2 dou- 
zaines de pieds de moutons, 40 livres de beurre, 8 
pieds de veaux, 12 poussins, 3 chapons, 700 œufs, 
plats des chambellans et des maîtres d'hôtel, 3 tartes 
et 4 quartes de fleur^ bois et charbon, verjus et 
vinaigre, 4 lots et demi de crue (c'est-à-dire de vinaigre 
de plus qu'à l'ordinaire) , répandu dans la chambre de 
mondit seigneur à cause de sa maladie (3), verdure. 
Fruiterie : 550 livres de cire dont on a ledit jour 
dépensé, savoir : « pour l'obsecque, fait par comman- 
dement de mondit seigneur, d'Antoine de Lannoy, son 
escuyer trenchant, en xx grandes torches, cinq grans 
cierges, deux autres moyens cierges, xviii petiz cierges 
à mectre sur les autels en l'église, et pour chandeilles 
à offrir ensuivant : en libvrez ; et pour deux petites 
torches, chandeilles de cire et bougies d'ordinaire : 
VI libvrez, vin onces >; fruit ; 18 livres de chandelles 
de suif. Écurie : journée de 42 chevaux au prix de 



(1) Pont-d^Ain, chef-lieu de canton de Tarrond. de Bourg 
(Ain). Philippe le Beau avait quitté TEspagne, y laissant 
rarchiduchesse Jeanne de Castille, an mois de février 1503, pour 
8*acheminer par Perpignan, Narbonne, Montpellier, Avignon 
josqu^à Lyon oii il devait se rencontrer avec les roi et reine de 
France. 

(2) L'abbaye d'Ainay, située presque au confinent du Rhône 
et de la Saône. L'Archiduc, malade de la fièvre intermittente, 
s'y était fait transporter, car cet endroit passait pour jouir d'un 
air pur. 

(3) C'est probablement à cause de la maladie de l'Archiduc 
que la dépense de la cuisine pour le vendredi, 9 juin 1503, 
comprend l'acquisition de viande de boucherie. 



4 sols par chaque cheval et par jour, avoine pour faire 
les surcroîts. Fourrière : aumônes faites par Monsei- 
gneur : 10 sols ; herbe verte et joncs, feuilles de vigne. 
Total : 369 livres, 6 sols, 10 deniers) ; mardi, 13 juin, 
l'Archiduc tout le jour à Lyon ; jeudi, 6 juillet, départ 
le matin de Bonva (1), dîner, souper et coucher en la 
ville de St-Claude, en laquelle il a fait son entrée. 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 6 douzaines 
et 6 pains de bouche, 31 douzaines et 2 pains bis, 13 
sols pour pains d'achat, moutarde, beurre frais et 
oublies. Echansonnerie : 144 lots de vin de garnison, 
31 sols, 6 deniers pour le vin d'achat dépensé à l'état 
des chambellans, 36 sols, idem pour les maîtres d'hôtel, 
2 pièces de vin blanc et clairet contenant ensemble 
150 lots de cour, etc. Cuisine : 4 moutons et demi, 
1 demi-veau, une fraise et des pieds de veau, 3 chapons, 
48 poussins, 12 poules, 1 cabri, 4 oisons, 30 livres de 
lard, 3 livres de graisse de bœuf, 8 livres de beurre, 
un demi-cent d'œufs, les plats des chambellans et des 
maîtres d'hôtel, potagertes, lait, sel, laitues, aigret 
(oseille), pots de terre, façon de 5 pâtés ronds, bois et 
charbon, cuisine des chambellans et des maîtres d'hôtel, 
verjus et vinaigre, verdure. Fruiterie : 5 livres, 8 onces 
de cire de garnison en une grande torche et 3 petites, 
4 livres, 12 onces en chandelles de cire et bougies, 
fruit, 17 livres de chandelles de suif. Écurie : journée 
de 42 chevaux, 10 sols à « une ghyde qui a conduit et 
mené mondit seigneur et le train dudit Bonva audit 
StrClaude >. Fourrière : aumônes = 10 sols, paille 
achetée à St-Claude pour faire la paillasse de Monsei- 
gneur et celles du guet, fagots pour la chambre de 
Monseigneur. Total : 267 livres, 4 sols, 4 deniers) ; 
mardi, 18 juillet, tout le jour au château de Vers (2), 
< et deffroyé en aucunes offices par Madame la prin- 
cesse d'Orenges. > (Détail de la dépense dudit jour. 
Paneterie : pain d'achat pour les maîtres d'hôtel = 
30 sols ; moutarde, beurre frais, oublies. Echanson- 
nerie : 4 lots de vin de garnison, 40 sols pour vin 
d'achat dépensé ledit jour à l'état des maîtres d'hôtel 
à Poligny. Cuisine : potageries^ aigret^ lait, pommes 
vertes, poires, un écu au soleil valant 36 sols, 6 deniers 
« pour le vin de ceulx qui ce jourd'huy ont présenté à 
mondit seigneur,de par madame la princesse d'Oranges, 



(1) Boval en Savoie, diaprés la relation de Lalaing. 

(2) Vers-en-Montagne, canton de Ghampagnole, arrond. de 
Poligny (Jura). 



9H 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



iing veaul de biche >, plats des chambellans et des 
maîtres d'hôtel, verjus et vinaigre, verdure, 12 lots de 
vinaigre de crue (augmentation), etc. Total : 212 livres, 
4 sols, 5 deniers) ; jeudi, 20 juillet, dîner au château 
de Vers et illec défrayé en aucuns offices par la prin- 
cesse d'Orange, départ à'illec^ souper et coucher en 
la ville de Salins, en laquelle il (l'Ârchiduc) a fait son 
entrée. (Parmi les dépenses de la fourrière, on remar- 
que : 8 sols payés à Philibert Poinchot pour le salaire 
d'un messager, «lequel a esté envoyé dudit Salins audit 
Vers devers mondit seigneur, pour savoir se icellui 
seigneur viendroit audit Salins ou en la ville de Poli- 
gny >) ; samedi, 22 juillet, dîner à Salins, partir à'illec 
souper et coucher au château de Vaudrey (1) ; lundi, 
24 juillet, l'Archiduc, tout le jour en la ville de Dôle ; 
vendredi, 28 juillet, idem ; samedi, 19 août, départ le 
matin, de Villersursé (2), dîner, souper et coucher au 
château d'Héricourt; lundi, 21 août, départ le matin 
du château d'Héricourt, dîner à La Chapelle (3), sou- 
per et coucher à Thann. (Dans les dépenses de la four- 
rière, on remarque : 6 sols, 6 deniers à Jehan de 
Somaing payés « audit lieu de La Chapelle à ung homme 
qui aporta à mondit seigneur ung grant froumaige, 
présenté par ceulx dudit Berfort >) ; dimanche, 27 août, 
dîner à Nieuwestat (4) et iUec défrayé par aucuns 
offices par le comte de Furstenberg, partir d'illec^ 
souper et coucher en la ville de Phelingen (5). 
(Dépenses de la fourrière : 10 sols « pour un ghyde 
qui a mené les muletz chargiez des bagues de Testât 
desdits maistres d'ostel de Fribourch à Ourach >) ; 
lundi, 28 août, dîner à Phelingen^ départ d'illeCj sou- 
per et coucher à TouUingen (6). (Dépenses de la four- 
rière : 8 livres, 8 sols payés ^ à pluiseurs compain- 
gnons dudit Phelingen lesquelz furent envoyez plui- 
seurs lieux à l'entour d'iceUe ville cherchier après 
les coffres et bagues de la chambre avec ceulx dudit 
maistre (de la fourrière], lesquelz pour une nuyt 



(1) Vaudrey, canton de Montbarrey, arrond. de Dôle (Jura). 

(2) Villersexel, chef-lieu de cant. de Tarrond. de Lure 
(Haute-Saône). 

(3) La GhapeUe - sous - Rougemont , territoire de Belfort. 
Diaprés la relation de Lalaing, TArchiduc aurait dîné dans cette 
dernière ville. 

(4) Neustadt, village dans la Forêt Noire. 

(5) Vellingen. 

(6) Tuttelingen, sur le Danube. 



furent fourvoiez et perduz, pour ce vinrent es bois à 
l'entour d'icelle ville >) ; vendredi , 1** septembre , 
l'Archiduc dîner à Elinghen (1), souper et coucher en 
la ville d'Ulm; samedi, 2 septembre, tout le jour en la 
ville d'Ulm ; mardi, 12 septembre, dîner à Myster- 
val (2), souper et coucher au château de ChieUe (3) 
« appartenant à son père, et le trouva aux champs, 
deffroyé en aucuns ofBces >. (Détail de la dépense 
dudit jour. Paneterie : 4 douzaines et 7 pains de bou- 
che, 8 douzaines et 2 pains bis, pains d'achat = 65 
sols ; moutarde, beurre frais et oublies. Echansonnerie: 
28 lots et demi de vin de garnison, 100 lots de vin, 
mesure de cour, achetés. Cuisine : 4 moutons, 23 
poussins, 3 poules, 2 oisons, un faisan bréant (4) = 
12 sols, 2 gelines sauvages (5), 24 livres de lard, pota- 
geries^ lait et sel, blans et naveaiuv (6), pomimes et 
poires, pots de terre, 1 langue de bœuf, un demi-veau, 
plats des chambellans, sommeliers de corps et maîtres 
d'hôtel, 5 pâtés ronds, bois et charbon, verjus et 
vinaigre, verdure. Fruiterie : 6 livres, 6 onces de 
cire de garnison en une grande torche et 4 petites, 
5 livres en chandelles de cire et bougies, 18 livres de 
chandelles de suif, fruit. Ecurie : journée de 50 che- 
vaux, 28 sols à un guide qui a conduit et guidé Mon- 
seigneur cedit.jour. Fourrière : Aumônes : 10 sols, 
belle chère (pourboire) et vin des magnies (domes- 
tiques) à Mysterval^ au logis de Monseigneur, dépens 
des sergents qui ont aidé à faire les logis à Chielle^ 
remplissage des paillasses destrain. Total : 268 livres, 
19 sols, 5 deniers) ; mercredi, 13 septembre, dîner au 
château de Chierle^ partir d'illec^ souper et coucher 
en la ville de Halle ; jeudi, 14 septembre, tout le jour 
en la ville de Halle et fut défrayé par le Roi, son père 
en aucuns offices ; vendredi, 15 septembre, dîner à 
Halle, souper et coucher à Ysbrouck (7) ; dimanche, 
17 septembre, tout le jour à Ysbrouck^ défrayé en 
aucuns offices par le Roi, son père, et son ti*ain en la 
ville de Halle ; mardi, 19 septembre, dîner à Ysbrovich^ 



(1) Éhingen. 

(2) Mittenwald. 

(3) La relation de Lalaing appelle ce château Chierle, sis à 
une lieue de Seefeld. 

(4) Coq de bruyère. 

(5) Gelinottes. 

(6) Radis blancs et navets. 

(7) Inspruck. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. «3 



départ cTilleCj souper et coucher à Halle ; lundi, 25 
septembre, tout le jour à Tsbrovuih, défrayé en aucuns 
offices par le Roi, son père, et son train en la ville de 
Halle ; samedi, 30 septembre^ idem ; vendredi, 6 octo- 
bre, dîner au château de Chielle^ souper et coucher 
à NMorei (1) ; jeudi, 19 octobre, dîner en la viUe de 
Forsch (2), à la dépense du marquis de Bauden (Baden), 
souper et coucher en la ville de Bnixelles en Sou- 
toàbe (3), à la dépense de mondit seigneur ; samedi, 
21 octobre, tout le jour en la ville de Hedelberch (4) ; 
samedi, 30 mars 1503-1504 (n. st.), l'Archiduc tout le 
jour en sa ville de [Gand]. (Détail de la dépense. 
Paneterie : 5 douzaines et demie de pains de bouche, 
33 douzaines de pains bis, échaudés, beurre frais et 
moutarde, oublies. Échansonnerie : 151 lots de vin de 
garnison, 2 tonneaux de [cervoise]. Cuisine : carpes, 
brochets, brèmes et blanc rôt^ pimprenelles (5), 
setUles sesches (6), poisson de mer, saumon frais, 
alose, 300 harengs, 5 lots d'huile, potageries^ lait et 
pois, pommes douces, pommes d'oranges, un quarteron 
de capendus^ un couvercle de fer blanc, un chien de 
mer, plats des chambellans, maîtres d'hôtel et somme- 
liers de corps, 30 livres de beurre, 4 tartes de Mon- 
seigneur, 6 quartes de fleur (farine) , façon de 11 
pâtés de saumon, bois et charbon, verjus et vinaigre, 
verdure, etc., etc.) ; dimanche, jour de Pâques fleuries, 
31 mars 1504, tout le jour à Gand ; lundi, 15 avril, 
idem ; jeudi, veille de la Toussaint, 31 octobre, idem. 
— États journaliers de la dépense de l'hôtel de 
l'archiduchesse Jeanne de Castille, femme de Philippe 
le Beau. — Lundi, 2 janvier 1503 (n. st.), l'Archi- 
duchesse tout le jour à Madrid ; jeudi, 12 janvier, 
idem ; dimanche, 15 janvier, tout le jour à Reisgès ; 
lundi, 16 janvier, dîner à Reisgès^ souper et coucher 
à Torregon; mardi, 17 janvier, dîner à Torregon^ 
souper et coucher à Alcala de Hénarès; mercredi, 
18 janvier, tout le jour à Alcala de Hénarès ; jeudi, 
26 janvier, idem ; dimanche, 29 janvier, idem ; diman- 
che, 3 décembre 1503, l'Archiduchesse tout le jour à 
Médina del Campo ; jeudi, 14 décembre, idem ; samedi. 



(1) Nazareit. 

(2) Pfortzheim. 

(3) Bmchsal en Sooabe. 

(4) Heidelberg. 

(5) Petites angoUles. 

(6) Soles Bêchées. 



16 décembre, idem ; mardi, 26 décembre, idem ; jeudi 
11 janvier 1504, idem ; vendredi, 19 janvier, idem ; 
mercredi, 7 février, idem ; vendredi, 16 février, idem; 
mercredi, 28 février, idem ; vendredi, 1*' mars (1), 
dîner à Médina del Campo, souper et coucher à 
Tordesillas; lundi, 11 mars, dîner à Trespadains^ 
souper et coucher à Médina del Pomar ; samedi, 16 
mars, tout le jour à Laredo ; samedi, 23 mars, idem ; 
mercredi, 27 mars, idem ; lundi, 15 avril, idem ; mer- 
credi, 24 avril, idem ; jeudi, 25 avril, idem. — États de 
la dépense de Charles, duc de Luxembourg et de ses 
sœurs Éléonore et Isabelle, enfants de Philippe le 
Beau et de Jeanne de Castille. — Vendredi, 5 avril 
1504 (n. st.), le duc Charles d'Autriche, duc de Luxem- 
bourg, madame Liènor et madame Isabeau , ses 
sœurs, tout le jour à Bruxelles; lundi, 27 mai 1504, 
idem. 



B. 3462. (Carton.) — 168 pièces, parchemin. 



iMlft. — États journaliers de la dépense de l'hôtel 
de l'archiduc Philippe le Beau, roi de Castille (2), de 
Léon, de Grenade, prince d'Aragon, des Deux-Siciles, 
duc de Bourgogne, etc. — Dimanche, 19 avril, jour de 
Quasimodo, 1505, le roi don Philippe, tout le jour à 
Péronne ? ; vendredi 24 octobre, le roi de Castille, tout 
le jour à Bruxelles. (Etat de la maison du roi de Cas- 
tille Philippe le Beau avec le montant des gages. 
« Grande Chapelle : frère Jehan de Nyvelle =24 sols ; 
messire Nicole Mahieu l'aîné = 12 sols; messire 
Mabrianusde Orto, idem; messire Pierre Barbery, 
idem ; messire Yalentiu, idem ; Johannès Biestz, idem; 
Johannès Braconnier, idem ; Gérard Barbet, idem ; 
Rerchon de Rue, idem ; Fransquin de Retyz, idem ; 
Henri Brédemercht, idem; Qillequin de Bailleul, idem; 
Alexandre Agricola, idem ; messire Pierre de Clicke 
= 10 sols ; messire Nicole Mahieu, le jeune, idem ; 
messire Lucas, idem; Philippot de Bruges, idem; 
Henry Zautman; idem ; Johannès Mathys, idem ; mes- 



(1) L*année 1504 est bissextile. 

(1) L'archiduc Philippe le Beaa était devenu roi de Castille, 
du chef de sa femme Jeanne, à la mort de la mère de cette der- 
nière Isabelle la Catholique, décédée à Médina del Campo, le 
26 novembre 1504. 



94 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



sire Clais le Liégeois, idem; messire Guillaume 
Mahieu, idem ; Guillaume Chevalier, idem ; Antonin 
François, idem ; Pinet Pizel, idem ; Joosse van Stieul- 
lant, idem ; Pierre Brûle, idem ; Johannès Moneta, 
idem ; messire Jehan Ysembart = 8 sols ; messire 
Lyon de St-Waast, idem; messire Pierre Lefèvre 
= 6 sols; sire Gilles Le Séneschal, idem; Pierre 
Duret, idem; Martin Euvrart = 4 sols; Pière François 
= 3 sols; Gillet Moreau, idem; Johannès Fryart, idera. 
Chambellans et maîtres d'hôtel : le seigneur de Ville 
= 109 sols, 7 deniers ; Floris d' Yselstain = 36 sols ; le 
seigneur de Fresnoy, idem ; le seigneur de Verey, 
idem ; le seigneur de la Chaux, idem ; le seigneur du 
Reux, idem ; le seigneur de Ligne, idem ; le baron de 
Lalaing, idem ; messire Maximilion de Homes, idem ; 
le seigneur de Montfort, idem; le seigneur de Mastaing, 
idem ; le seigneur de Bossut, idem ; le seigneur de 
Barbançon, idem ; le seigneur de Vignicourt, idem ; 
le seigneur de Dormans, idem ; Maximilien de Ber- 
ghes, idem ; le seigneur de la Bouteillerie, idem ; 
Charles de Peyrmes, idem; Jehan de Trasignies, idem; 
Jacques, jeune comte de Homes, idem ; le seigneur de 
Houfalize, idem ; le seigneur de Flagey = 30 sols ; le 
seigneur de Ruffey, idem ; le seigneur de Sains, idem; 
le seigneur de Wassenare, idem ; Rogendorf, idem ; le 
seigneur de Montigny, idem ; le seigneur de Vaulx, 
idem ; le seigneur de Neufville, idem ; Jacques de 
Coupigni, idem; don Diego de Gavara, idem ; Philippe 
de Hennin, idem ; Philippe d'AuUes, idem ; messire 
Jérôme Lauwerin, idem. Panetiers : Jehan de Bregilles 
= 18 sols ; Charles Dannoy, idem ; Jehan de Praët, 
idem ; Adrien de Roquinghem, idem ; Mousqueron, 
idem ; Guillebert de Lannoy, idem ; Jacques de Cm- 
ninghem, idem ; don Piètre, idem ; Byevres, idem ; 
le seigneur de Croisilles, idem ; Sébastien , idem ; 
Albepêtre Ozorie, idem ; Jehan dTmerselle, idem ; 
Berthelemy Staët, idem. Echansons : Bernard Dorley 
= 18 sols ; Claude Charno, idem ; Philippe de la 
Barre, idem ; Charles de Wedegrat, idem : RooUez, 
idem ; Ysengen l'aîné, idem ; Jehan Dusye, idem ; 
Rosimbois, idem ; Ysembrant Foix, idem ; le seigneur 
de Molenbais, idem ; Antoine d'Aussi, idem ; Antoine 
de Monceaulx , idem ; Aerrere , idem ; Ooskerke , 
idem ; Loys Baisse, idem ; Joosse de Cruninghem, 
idem. Ecuyers tranchants : Piérot de Loquinghem 
= 18 sols ; Michel Diez, idem ; Rolquin de Halwin, 
idem ; Charles de Pommart, idem; Jehan de Martigni, 
idem ; Guillaume Carondelet , idem ; Humbert de 



Playnne, idem ; Georges Danglou, idem ; Guillebert 
de Peschin, idem ; Jacques de Marchilly, idem ; 
Charles de St-Pol, idem ; Henry de Wedregate, idem; 
Antoine Goesman, idem ; Rolquin de Mol, idem, 
Écuyers d'écurie : Claude de Bonnard = 9 sols : 
Claude Bouton = 18 sols ; Charles de Lannoy, idem ; 
Philippe de Souastre, idem ; Philippe Pynnock, idem; 
Philippe de Bellefourière, idem; le seigneur de Croix, 
idem ; Boisseron, idem ; Boisvalo, idem ; Andrieu de 
Sucre, idem ; Jehan de Mitteney, idem ; Jehan Cos, 
idem ; Berthelemy Semper, idem ; Silvestrin , idem ; 
don Bertrand de Robbes, idem ; Antoine Destrinières, 
idem; Grantmont, idem. Les cinquante gentilzhommes: 
Antoine le bâtard = 16 sols ; Jehan de Moysy, idem ; 
Antoine Deschamps, idem ; Adolphe de Hiesveilt, 
idem ; Grospain, idem ; Claude d'Araucourt, idem ; 
Antoine d'Usye, idem ; Philippe d'Estainbourg, idem ; 
Henry Esdorne, idem ; Philippe de Moysy, idem ; le 
baron de Berghes, idem ; Philippe de Bruay, idem ; 
Girard van Werlstz, idem ; Loys Ravet, idem; Claude 
de Bissy, idem; le seigneur de Mudelaire, idem; Jehan 
de la Tour, idem ; Saint-Moris, idem ; Guillaume de 
Pontaillier, idem ; le jeune Barbançon, idem ; Ferry 
le gros, idem ; Balthazard, idem ; Joosse d'Ysenghien, 
idem ; Philippe de Morbeke, idem ; Winaud, idem ; 
Thibeauville, idem ; Jehan de Ghystelle, idem; Jennet 
de Tenremonde, idem ; Colinet de la Motte, idem ; 
Philippe de Renty, idem; Denis de Montrîchard, idem; 
Jehan, baron de Vaudrey, idem ; messire Jacques de 
Villers, idem; Symon François, idem; Ferry du Chas- 
tel, idem, Goyemberghem, idem; Jehan deBarles, 
idem; le baron d'Iselstain, idem; Montmorency, idem; 
Jehan d'Ongnies, idem ; Jehan de Chassey, idem; Par- 
nèle, idem ; Estienne de Liekerke, idem ; Piérot de 
Poligny, idem ; Sugny, idem ; Quingey, idem ; Jehan 
de Graest, idem ; Jehan de Lénoncourt, idem ; Saint- 
George, idem ; Guy de Blaesvelt, idem ; Laurens van 
Zuwenkerke, idem. Valets servants : Jehan de Playnne 
= 12 sols ; Piètre de Lopes de Orostro , idem ; 
Senonck, idem ; Haro, idem ; Gilles de Selettes, idem; 
Jehan Le Yale, idem ; Hans Hoem, idem, Coustilliers : 
le jeune Salins = 12 sols ; Le Trolière, idem ; Brine- 
back, idem ; Manneville, idem ; Gavre, idem; Wyten- 
hoisty idem ; Hermann , idem ; Montfort , idem ; 
Lannoy, idem ; Blois, idem ; Noirquermes , idem ; 
Esliesque de Biscaye, idem ; Boms, idem ; Thiéan, 
idem ; Morselle, idem ; Bourlent, idem ; Jehan van 
Oelme, idem ; Lodewyc de Vicaire, idem ; Licques, 



CHAMBRE DBS COMPTES DE ULLE : COMPTES DE L*HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 95 



idem; Bertrand de le Baulme,idem; L*Âlbaniste, idem; 
le coustellier allemand, idem ; Antoine de Bellefor- 
rière. Écuyers des logis : Odinet Boudier = 20 sols ; 
Hesdin, idem. Artillerie : messire Henry de Souawe 
= 20 sols ; Liénart de la Court = 18 sols. Pages : 
Wtinghen = 3 sols ; Grancey, idem ; Dorley, idem ; 
Buyren, idem ; Stapoins , idem ; Bastion de Maret, 
idem ; Guillaume Paneson, idem ; Yaudrey, idem ; 
Bessey, idem ; Cauwenberghem, idem ; Hans Grûf, 
idem ; Yignole, idem ; Eschallon, idem; Gavre, idem ; 
Gourtkenne, idem; DiéryckVillicque, idem;Âdolphede 
Coupigni, idem; le Morienne, idem ; Templeuve, idem; 
Walencourt, idem; Loys de Laize, idem; Fiacre de Bou- 
ton, idem. Paneterie (1) : Âmandine Dassonleville = 
9 sols; Alain Escharny = 6 sols; Jennin Willevin, idem; 
Loys Veccassel, idem ; Haquinot Carpentier, idem ; 
Pierquin Escharny = 4 sols. Échansonnerie : Denis 
Baudequin = 9 sols; Jehan Pontaillié = 6 sols; Wille- 
quin van der Stienne = 6 sols ; Nicolas Poinsot 
== 4 sols ; Gilles Stauwart, idem. Cuisine et Saucerie : 
Jehan Wytz = 12 sols ; Petit Jehan Gaultier, idem ; 
Thibault Le Bœuf = 9 sols ; Gilles Carbonnier = 
6 sols ; Jehan van Wrechen, idem ; Loysquin de la 
Marche, idem ; Julien Servais, idem ; Jehan Wueil- 
lant, idem ; Aert Stappe, idem ; Pierre Le Doulx, 
idem ; Piérot Rousèe, idem ; Henry Lachmann, idem ; 
Symon Ladem, idem; Nicolas Capron, idem; Hans 
van Nuleken = 4 sols ; Maximilien de Brabant = 
3 sols; Jacques de Vesoul, idem; Willequin de Wintre, 
idem ; Andriou Latiflfy, idem. Fruiterie : Adrien de la 
Salle = 9 sols ; Gilles de la Salle, idem ; Joosse de 
Conflans = 3 sols ; Chariot du Buisson, idem. Écurie : 
Manillon = 9 sols ; Gilles le Chanteur = 6 sols ; Hen- 
nin de Bregilles, idem; Guillemin de Heffelinghe, 
idem ; Nicolas le Morianno = 5 sols ; GuiDaume Sacre, 
= 4 sols; Jehan Bertin, idem; Pierre Chevalier, 
idem; Jacquet de le Bone, idem; Claude de Fon- 
taines, idem ; Christophe le More, idem ; Berthelemy 
Portugalais, idem ; Jehan Rousée = 3 sols ; Pierre 
Cousin, idem ; maître Augustin, idem ; Jehan Bayart, 
idem ; Philippot Lesquierre, idem ; Jennin de Valen- 
ciennes, idem ; Jaquet de Longchamps, idem ; Hennin 
Bonnyer, idem; Hans Brouckeman, idem; Pierquin 
le Pescheur, idem ; Jehan Araby, idem ; Petit Jennin, 



(1) 11 s'agit des officiers inférieurs et des valets des offices de 
la Paneterie, Échansonnerie, etc. 



idem ; Diéryck le Liégeois, idem ; Piètre Byschayn, 
idem ; Jehan de Hem, idem ; Etienne Mairot, idem ; 
Jennin de Paris, idem ; Jacotin Le Maire, idem ; Pier- 
quin de Fontaines, idem; Diéryck Coitremau, idem ; 
Guillaume Rousselet, idem ; Toussaint Paielle, idem ; 
Le Cath, idem ; Besançon, idem ; Jehan Semi, idem ; 
Jehan Hoostat, idem ; maître Regnault, idem ; Haqui- 
not le Mareschal, idem ; Diego de Hondecoutre, idem ; 
le baron don Diego, idem ; Christophe le Nègre, idem; 
Pirotin Monin, idem ; Henry Bridier; idem ; Colin de 
le Bruges = 2 sols. Fourrière : Philippe de Visant 
= 20 soLs ; le seigneur de Broullaz, idem ; Diéryck 
von Hiesverlt = 24 sols; maître Libéral, idem; maître 
Loys Merlem, idem ; Jacques de Chemilly = 18 sols ; 
Etienne de Chassey, idem ; Andrieu do Douvrin,.idem; 
Michel de Clerfay, idem ; Loaze, idem ; Carabazal, 
idem ; Navarre, idem ; messire Loys de Verey, idem ; 
Jehan van Belle, idem ; Valentin, baron de Busseul, 
idem ; Nicolas de Lestré, idem ; maître Josse de Lye- 
nheere = 16 sols; maître Guysbrecht Helselz = 
12 sols ; Paul van Stain, idem ; Grenade, idem ; Jehan 
Le Normand, idem ; Jehan de Sonnans, idem ; François 
Normand, idem; Pierchon Regnault, idem; Joosse 
Denis, idem ; Pierre Lourdaen, idem ; Jehan Nagele, 
idem ; Michel Du Chastiau, idem ; Andrieu Spierinck 
= 10 sols ; Huchon Le Maire = 9 sols ; Gilles de 
Hezebeske, idem ; Jacques Huzonna, idem ; Piètre van 
Haeltz, idem ; Bertrand Brovart, idem ; Guillaume 
Taroul, idem ; Mathys de Wildre, idem ; Jehan Pau- 
tier, idem ; Joachin de Trompslaghen = 8 sols ; Jehan 
de Phliflfre, idem ; Haynne Mys = 6 sols ; Jehan Car- 
lier, idem ; Robert Picault, idem ; Guillaume Hoost- 
brestz, idem ; Colin Guynok, idem ; Huchon Mahieu, 
idem ; Gérard Splètre, idem ; Robinet Bouly, idem ; 
Petit Jehan Courvée, idem ; Hans van Longhebergho, 
idem; Robinet Lucas, idem; Gillechon de Warenghien, 
idem ; Jehan d'Orbeke, idem ; Jehan Le Sueur, idem ; 
Loys de Weert, idem ; messire Robert Robins, idem ; 
Jacques Michel, idem; Jacques de Lathem, idem; 
Henry de Robourg, idem ; Alonse de Posa, idem ; 
maître Hans Tramstemberghe, idem ; Robinet, idem ; 
Foyon, idem ; le maître des hautes œuvres = 6 sols ; 
Michel Du Chastel = 4 sols ; Guillemette Enguerram, 
idem ; Ysdron, idem ; Jehannin Ganno, idem ; Claude 
Messager = 3 sols ; Jehan Petit Keux, idem ; Maximi- 
lien de Binche, idem ; maître Jehan de Santigni, idem; 
maître Jehan Bessemetz, idem; Gérard Blancpain, 
idem ; Jehan Horesbocht, idem. Officiers d'armes : 



06 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



Thoison d'Or = 12 sols ; le roi de Brabant = 9 sols ; 
Jehan de Themesycke = 8 sols; Héluier de Fatrissart, 
idem; Remy de Farvaçques, idem; Durenghieestz, 
idem ; Arnoult de Marbais, idem ; Luxembourg = 
7 sols ; € Qui vouedra > = Q sols. Grand Conseil : 
messire François de Melum = 28 sols ; le dom prévôt 
d'Utrecht, idem ; maître Philippe Haneton = 18 sols ; 
maître Jehan Jambois = 16 sols; maître Pierre 
Pemeynes, idem ; maître Pierre Puissant = 15 sols ; 
maître Laurent du Blioul, idem ; maître Gilles van 
den Dampnée = 12 sols ; maître Jacques Lauwerin, 
idem ; maître Jehan de RogerviUe = 8 sols ; Antoine, 
baron Carondelet = 7 sols ; Nicolas des Maretz, idem; 
messire Jehan de Busto = 3 sols. Trompettes : Pierre 
Macroix = 12 sols ; Gomille de Zellande, idem; Jehan 
d*Italie, idem ; Jehan de Morfalize, idem ; Augustin de 
la Stapine, idem ; Innocent Galera, idem ; Christophe 
d'Aire , idem ; Christophe d'Austrie , idem ; Jehan 
Augèle, idem ; Pierquin de Tombel, idem ; Jehan-Bap- 
tiste , idem ; Jehan Anthoine , idem. Capitaines et 
archers de corps : Rodrigue baron de Lalaing =: 
24 sols; Claude de Salins, idem; Leurin de Contay 
= 12 sols ; Grand Jehan, idem ; Jehan Ysaac, idem ; 
Martin Daiinoy, idem ; Gillet Breton, idem ; Gillet du 
Reux, idem ; Piérot de Labye, idem ; Casot de Bossue, 
idem ; Anthonnin de le Pierre, idem ; Jacotin Lescot, 
idem ; Colin de Chastelleneau , idem ; Robinet de 
Hanebeu, idem ; Le Picard, idem; Martin de Longue- 
ville, idem; AUard de Lardeur, idem; Claude Dumont, 
idem ; Eiiacin de Lannoy, idem ; Jehan de Frevillers, 
idem ; Jehan Goyme, idem ; Peraynne, idem ; le baron 
de ManneviUe, idem ; Jacquet Pallebrouck,idem ; Tho- 
mas Levasseur, idem ; Massin, de Lille, idem ; Jehan 
Carpentier, idem ; Pierchon Michiel, idem ; Jehan de 
le Haye, idem ; Jehan de Falloy, idem ; Thirion Loo- 
quet, idem; maître Symon, idem; Antonin Longuespée, 
idem ; Hano Le Clerc, idem ; Guillaume Legay, idem ; 
Baudecbon Després, idem ; Jehan de Sains , idem ; 
Piètre de Meestre, idem ; le baron d'Avelin, idem ; le 
baron de Sucre, idem ; le Prévost, idem ; Hans Maës, 
idem ; Jehan du Poirier, idem ; Thirion Noyt, idem ; 
Henry Le Roy, idem ; Symon Langlois, idem ; Laurent 
Winand, idem ; Jennin Le Mol, idem ; Quentin Motte, 
idem ; Jennet Clindebroult , idem ; Gilles van den 
Meegle, idem; Jaquet d'Atht, idem; Jacques Le Morre, 
idem ; messire Jehan Jantes = 4 sols; messire Antoine 
Le Riche=12 sols ; Alonse de Courduan, idem». Total 
du montant des gages : 308 livres, 18 sols, 7 deniers) ; 



samedi, jour de la Toussaint, 1* novembre 1505, le roi 
de Castille tout le jour à Bruxelles ; samedi, 8 no- 
vembre, toutlejour à Malinès; mardi, 18 novembre, 
dîner à Middelbourg, souper et coucher au village de 
Flessingue; mercredi, 19 novembre, dîner à Fies- 
singue, monter en bateau, souper et coucher à Bote- 
cavité ; dimanche, 23 novembre, tout le jour à Gand, 
« crue au souper d'un plat de viande pour le seigneur 
de Ravestain » ; (parmi les dépenses de la cuisine, on 
remarque celles faites -c pour avoir fait brouter et 
rabrouter les vaisselles d'argent de la saulserie de la 
court au logiz du trésorier où le Roy a ceditjourdisné, 
que pour les avoir ramenées en court >) ; lundi, 24 no- 
vembre, tout le jour à Gand, < crue d'un plat de viande 
au souper » et dépenses pour le transport des usten- 
siles et vaisselle de la cuisine de la cour au logis de 
monseigneur de Chiëvre où le Roi avait dîné; dimanchdi 
30 novembre, tout le jour à Gand; jeudi, 18 décembre, 
tout le jour à Flessingue et les plats des chambellans 
et maîtres d'hôtel demeurés à Middelbourg ; samedi, 
27 décembre, dîner à Bruges, souper et coucher à 
L* Ecluse et les plats des chambellans et maîtres 
d*hôtel demeurés à Middelbourg ; dimanche, 28 dé- 
cembre, départ le matin de L'Écluse, monter en 
bateau, dîner iUec^ souper et coucher à Flessingue ; 
mercredi, 31 décembre 1505, tout le jour en la ville de 
Middelbourg en Zélande. — États journaliers de la 
dépense de l'hôtel de l'archiduchesse Jeanne, reine de 
Castille, femme de Philippe le Beau. Samedi, 1" février 
1505 (n. st.) la Reine tout le jour à Bruxelles; jeudi, 
6 février, idem. (Détail delà dépense dudit jour. Pane- 
terie : 58 pains de bouche, 24 douzaines de pains bis, 
moutarde et salade. Échansonnerie : 53 lots de vin de 
garnison, un tonneau de cervoise, hypocras. Cuisine : 
3 brochets à tronçonner, 20 lancerons^ 3 carpes 
rondes, 21 carpes de cuisine, 3 bromes, 7 quarterons 
de blanc rôt, un quarteron de goujons, une pinte de 
loches, 22 anguilles à potageries, plies et cabillauds, 
300 harengs, huile de navette, 6 quartes de farine, 
potageries^ oranges, eau de rose et oublies, pommes 
et poires à confire, bois et charbon, verjus et vinaigre, 

verdure, etc Fourrière : 5 tasses d'épices, 

crue du plat du chevalier d'honneur depuis que le 
prince de Chimay a été en cour pendant 20 jours du 
mois précédent, etc. Total : 98 livres, 1 sol, 4 denier) ; 
lundi, 24 février, la Reine, tout le jour à Bruxelles ; 
vendredi, 28 février, idem; jeudi, 6 mars, idem; jeudi, 
10 avril, idem ; mardi, 22 avril, idem ; samedi, 3 mai, 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 97 



idem ; lundi, 12 mai, idem ; vendredi, 30 mai, idem ; 
samedi, 7 juin, idem ; mardi, 17 juin, idem. (État des 
gages des officiers de Thôtel de la Reine : «la vicomtesse 
de Furnes = 33 sols ; messire Christophe de Barouze 
= 30 sols; messire Martin de Monchioque, idem; Jehan 
de Courteville, idem ; la dame de la Marche = 18 sols; 
la demoiselle de Montenacque, idem ; Jehan de Lai- 
gnières, idem; Bonnet Desne = 9 sols; le bâtard 
d'Aveluy = 18 sols ; Mourelet de Courteville, idem ; 
Jehan de Yoocht, idem ; Jehan de la Chapelle, idem ; 
maître Fernand Edouard, idem; frère Thomas de Man- 
thieuse, idem ; maître Jehan Luilier, idem ; Rivière, 
idem ; Pierre de Toulouse, idem ; Bastien de le Berghe 
= 12 sols ; Claude Le Boeuf, idem ; Baudechon de 
Laumer, idem ; Noël de Pont-Revart, idem ; Alonse 
Pachicque, idem ; Pasquier de Maisières, idem ; Guil- 
laume de Herlay, idem ; Vincent de Mons ; Sébastien 
de HuUano, idem ; Samson de Ost = 10 sols ; Antoine 
de Molins = 9 sols ; Franchisque Grain, idem ; Pierre 
de Rade, idem ; Guillaume Ponsot, idem ; Jehan de 
Yaulx, idem ; Jooskin le Doulx, idem ; Martin Deis- 
sassa, idem; Hippolyte le Caudrelier, idem; maître 
Dierick van Langheroye, idem; Guerrart Stassart, 
idem ; Colin Trois, idem ; Hector Wedelin, idem ; 
Leurin Reinier, idem ; Martin Creus = 6 sols ; Pière 
Dardaine, idem; Herman Plume, idem; Lucquet 
Lemire, idem ; Jacques de Madrid, idem ; Fernand de 
Hellin , idem ; Jehan Mellière , idem ; Jacques des 
Ruelles, idem ; Godefroy de Milepas, idem ; Jehan de 
Poispo, idem ; Mathieu de Heysbosche, idem ; Jehan 
Marchant, idem ; messire Pastonniers, idem ; messire 
Jehan de Ortega, idem ; Fernand de Nimègue ?, idem ; 
Diego de la Pointe, idem ; Pierkin Laleman, idem ; 
Rodric Affedra, idem; Luc Antiansa, idem; Bertrand 
de Froment, idem ; Hacquino Brunel = 4 sols ; Jehan 
Dagon, idem ; Massin Berlaen, idem ; Pedro de Sorlo- 
dron, idem ; Gonzalve de Roze, idem ; Jehan de Palas, 
idem; Jennet le Monnier = 3 sols; Colin de Herzelles, 
idem ; Jehan Fyot, idem ; SainctJehan, idem; Fernand 
de Barcale, idem ; Casin Dore, idem ; Mathis Léon, 
idem ; maître Jehan Blanceteste, idem ; Paul de Cru- 
ninghe, idem; Goosman, idem; Cornille van Roze- 
becque, idem; Guillaume Flory, idem; Guillaume 
Colpaêrt, idem ; Michel Colpaërt, idem ; Simon de 
Baêt, idem; Claix de Rovère, idem; Jehan Loys, idem; 
Guerrard Hans, idem; Simonnet Garson, idem; Chariot 
Savron, idem; Colin des Pages, idem; Gaspard 
Ecman, idem; Jennin de Yaulx, idem; Liévin de Gand, 

SèaiB B. (Nord.) — Tome Vill. 



idem ; Honneur, idem ; Renner, idem ; Jennin Noire- 
teste, idem; Hughet Maire, idem; Marie Renner, idem; 
Isabeau Dupuis, idem ; Philibert Bricquaert, idem ; 
la camérière, idem ; Anne, idem ; les religieux de 
Cauberghe, idem ; Guillaume de Warenghien, idem ; 
Piéro Backeler = 12 deniers ; David de Hellefault = 
18 sols ». Total du montant des gages : 42 livres,ll sols); 
mercredi, 6 août, la Reine tout le jour à Bruxelles ; 
mardi, 19 août, idem ; mercredi, 3 septembre, idem ; 
jeudi, 18 septembre, idem; mercredi, l*"" octobre, 
idem ; mardi, 14 octobre, idem ; mardi, 28 octobre, 
idem ; samedi, 1" novembre, idem ; dimanche, 9 no- 
vembre, tout le jour à Waësmunster ; lundi, 10 no- 
vembre, dîner à Waësmunster, souper et coucher à 
Calvaire. (Détail de la dépense : Paneterie : 48 pains 
de bouche, 16 douzaines de pains bis, moutarde, bois et 
hôtelage^ pains d*achat. Échansonnerie : 95 lots de vin 
de garnison, cervoise. Cuisine : bœuf à faire hoche- 
pot, 8 moutons, 16 livres de lard, 7 chapons gras, 
66 poiUailles^ 16 perdrix, 6 lapins, 8 volailles, 30 pieds 
et 12 mtdlettes (pieds et fraise de veau), 8 saucisses, 
tripes grasses , 8 pieds de porc, 3 langues de bœuf, un 
quarteron d*œufs, 4 tartes et 4 ratons, façon de 3 pâtés, 
bois et charbon, potagerieSy 6 livres de beurre, verjus 
et vinaigre, etc.) ; mardi, 11 novembre, la Reine tout 
le jour à Calvaire; vendredi, 14 novembre, tout lo 
jour à Middelbourg ; vendredi, 21 novembre, idem ; 
mardi, 25 novembre, idem ; mercredi, 10 décembre, 
idem ; dimanche, 21 décembre, idem ; lundi, 29 dé- 
cembre, idem. — Etats journaliers de la dépense de 
Tarchiduc Charles, duc de Luxembourg et de ses 
sœurs Éléonore et Isabelle, enfants de Philippe le 
Beau et de Jeanne de Castille. — Jeudi, 23 janvier 
1505 (n. st), le prince de Castille, duc de Luxembourg 
et mesdames Éléonore et Isabelle, ses sœurs, tout le 
jour à Malines ; mercredi, 9 avril, idem ; dimanche, 

15 juin, idem ; vendredi, 4 juillet, idem ; dimanche, 
6 juUlet, idem ; mercredi, 16 juillet, idem. (État des 
gages des officiers et dames attachés au service du 
prince et de ses sœurs : « dame Anne de Beaumont 
= 36 sols ; Charles De Lattre = 20 sols ; Gilles 
d'Avelluy, idem; messire Philippe de Hédebault = 
18 sols ; Pierre de Gavères = 16 sols ; Montrichard = 

16 sols ; Jehan De Lattre, idem ; le baron de Fama, 
idem; maître Nicolas Dorckestain, idem; maître 
Henry Vellys, idem; maître Loys de Vacqua = 
15 sols ; Chrestien de Bourges = 12 sols ; Charles de 
Beaumont = 8 sols ; Jehannin de Beauchart, idem ; 



13 



98 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B, 



maître Martin Bourgeois = 6 sols; maître Jacques 
Calmaen, idem; Laurent Stercke, idem; Michel Des- 
champs, idem ; Etienne de Steenbecke, idem ; Jérôme 
de Beaucamp, idem ; Jehan de Gouniay, idem ; Che- 
vallart, idem ; Jehan du Fay, idem ; Bernard Bucke- 
lin, idem ; Evrard Sparcke , idem ; Godefrin de 
Peruwès, idem; Grandjean, le nain, idem; Paul 
Cabotre, idem ; Guillemin Ferrin, idem ; Ulric, garde 
de la feuillée, idem ; Pierre Maxsin, idem ; maître 
Gilles Renygos = 5 sols ; Pacquet Bricquart = 4 sols ; 
Leurin Vital, idem; Philippot de Carnin, idem; 
Etienne Coleur, idem ; Jehan Levasseur, idem; Pierre 
de Navarre, idem ; Josse de le Vigne, idem ; Michelet, 
le tambourin, idem; Leurin Clérenbault, idem; Martin 
de Brixi, idem ; Ghisbrecht van den Boossche = 

3 sols ; Pierre Pardo, idem ; Noôl Petitpas, idem ; 
Guillaume de Vandennesse, idem ; Maximilien Pin- 
geon, idem ; Jennin Denis, idem ; Pierre de Pétra, 
idem ; Kalle, sœur de Noëlle, idem ; Lannequin Brié- 
vers = 2 sols ; Antoine de Langle, idem. Archers de 
corps: messire Olivier de Famar, capitaine = 18 sols; 
Jennet de Famar = 5 sols ; Antoine d'Armentières, 
idem ; Victor Le Grant, idem ; Jehan Dacht, idem ; 
Ambroise, idem ; Lepère, idem ; Georges Piéters, 
idem ; Jehan Broyart, idem ; Bernard Block, idem ; 
Jennin Pierret, idem ; Josse Burghgrave, idem ; Wil- 
lequin le veneur, idem ; Paul le Nyse, idem ; Adrien 
de Lys, idem ; Enghielbert Marchant, idem ; Jehan 
Demptine, idem ; Jehan, le basteur, idem; Jennin Don- 
diego, idem ; Jehan Martin, idem; Jehan de Monbliart, 
idem ; Antoine Marche, idem ; GuiUaume de Bonne- 
voye, idem ; Huguenin Evrard, idem ; Petit Jehan 
Sifflet, idem ; Art, garde de Hayne (1) ; Mathieu de 
Rubempré». Total du montant des gages : 28 livres, 
1 sol) ; vendredi, 18 juillet, le prince de Castille et ses 
sœurs tout le jour à Matines. (Détail de la dépense 
dudit jour. Pane terie : 29 pains débouche, 12 douzaines 
et 8 pains bis, beurre frais et moutarde, 4 salades. 
Echansonnerîe : 22 lots devin de garnison, un tonneau 
de cervoise de Bruxelles. Cuisine : trois brochets à 
tronçonner, 6 lancerons^ 6 carpes rondes, 6 carpes de 
cuisine,3 brêmes,3 quarterons de blanc rôt, ghet^narts^ 
(grenade, crevettes), harengs, pois secs, moules, 

4 morues, persil, herbes et lait, laitues et groseilles, 



une livre de lard, 3 livres de viande de bœuf, 3 poules, 
11 poussins, 7 perdrix, 26 livres de beurre, 1 cent et 
3 quarterons d*œufs, 3 tartes de chambellans, bois et 
charbon, verjus et vinaigre, verdure, plat du gouver- 
neur. Fruiterie : 12 onces de cire de garnison en flam- 
beaux , chandelles de cire et mortier, 3 livres en une 
grande torche, fruit, 11 livres de chandelles de suif. 
Écurie : journée de 5 chevaux. Fourrière : 2 cents et 

3 quarterons de bois, 1 quarteron et 6 fagots, Total de 
la dépense dudit jour : 21 livres, 9 sols, 10 den. obole 
parisis sans les gages) ; jeudi, 31 juillet, le prince de 
Castille et ses sœurs, tout le jour à Malines. (Dans les 
dépenses de la Fourrière, on remarque : 15 livres à 
Evrard Sparcke pour « pluiseurs drogheries, méde- 
cines et autres espiceries par luy délivrées par ordon- 
nance des médecins pour mesdits seigneur et dames 
durant leurs maladies»); mardi,5aoiit,idem ; dimanche, 
21 août, idem. (Dépenses de la Fourrière : 20 sols, 
< pour ung lict aux poupées de Madame Isabeau » ; 
10 livres, 13 sols, 3 deniers, payés à un orfèvre de 
Malines, pour deux chaînettes d'argent à mesurer le 
poisson de « douce yauwe ») ; samedi, 6 septembre, 
idem; mardi, 30 septembre, idem. (Dépenses de 
rÉcurie : 29 sols pour « pluiseurs parties et réfections 
tant de selles, licots, mors, porte-mors, atrapes, tout 
de fere,pour le cheval que le roy des Rommains donna 
au prince, et aussi faire regarnir le cheval que le Comte 
palatin donna au prince, ensarable £aire refaire les 
habillements des paiges et blanchir leurs chemises » ; 
idem, de la Fourrière : 5 livres, 10 sols à Charles 
Marchant, pour « un escraingnier de Malines qui a fait 
bancq atout des armoyres et une table pour aller le 
prince et mesdames ses sœurs à Tescolle >] ; samedi, 

4 octobre, tout le jour à Malines ; mardi, 2 décembre, 
idem ; mardi, 11 décembre, idem ; mercredi, 24 dé- 
cembre, idem. 



(1) Nom d'nn aigle qui fut longtemps gardé à la cour de 
Charles-Quint. 



B. 3463. (Carton.) — 44 pièces, parchemin, 1 cahier oblong, 

6 feuillets, papier. 



iftoe. — Etats journaliers de la dépense de Thôtel 
de Tarchiduc Philippe le Beau, roi de Castille, comte 
de Bourgogne et de Flandre etc. Dimanche, 3 janvier 
1506 (n. st.), le roi de Castille départ le matin de sa ville 
de Middelbourg, dîner, souper et coucher à Zoobourg; 
lundi, 12 janvier, < tout le jour en mer sus sa navière 
et soubz le voiUe pour tirer aux royaulmes dessus 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L*HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 99 



nommez (de Castille, de Léon et de Grenade) » ; mer- 
credi, 21 janvier, le roi de Castille dîner à Dorches- 
ire (1), souper et coucher à Blancfort (2), « la Royne 
en la compaignye du Roy et à sa dépense, les platz (les 
offices) à Perinne (3) >. (Détail de la dépense de la 
journée. Paneterie : 4 livres, 10 sols pour pain d'achat, 
3 douzaines et demie de pains de bouche, 22 douzaines 
de pains bis, pains des livrées = 26 sols, 11 deniers, 
beurre frais et moutarde, oublies. Échansonnerie : 
14 livres, 15 sols pour le vin d'achat dépensé ce jour 
pour l'état du Roi et de la Reine, vin des livrées=102 
sols, cervoise = 18 deniers, 4 annes de vin du Rhin 
achetées à Londres contenant 240 lots au prix de 68 
livres, 8 sols, transport de ce vin de Londres à Riche- 
mond = 40 sols, 6 deniers, cervoise = 105 sols. 
Cuisine : chair de bœuf, 6 moutons et demi, et un 
demi veau, un agneau et 3 cochons, porc frais et dix 
connins^ 14 chapons gras, poisson et un demi-cent 
d'œufs, huîtres, huile d'olive et pots de terre, sel et 
oignons,verjus et vinaigre, bois, plats des chambellans 
etc. Total de la dépense : 592 livres, 8 sols, 2 deniers 
obole) ; jeudi, 22 janvier 1506, le roi de Castille dîner 
à Blanckfo7% souper et coucher à Salsebery (4), la 
Reine en sa compagnie et dépense, lesplatz à Perinne ; 
samedi, 24 janvier, dîner à Salsebery^ souper et cou- 
cher à Hanton (5), la Reine en sa compagnie et les 
flaiz à Perinne, mercredi, 28 janvier, dîner à Hanton^ 
souper et coucher à Wincestre (6), la Reine en sa 
compagnie et en sa dépense, les pldtz à Perinne ; 
samedi, 31 janvier, dîner à FemanÇ)^ souper et 



(1) Dorchester, comté de Dorset. Le 10 janvier 1506, Philippe 
le Beau, après avoir fait son testament, s'était embarqué à Fles- 
singue pour F Espagne avec Jeanne de GastiUe. La flotte qui 
accompagnait le vaisseau royal le Julien^ était composée de 43 
voiles, montée par 15,000 à 16,000 hommes. Elle fut assaillie par 
une horrible tempête et après avoir couru les plus grands dan- 
gers, le Julien put aborder au petit port anglais de Melcambe- 
Regis dans la baie de Hampton. (Voir le Deuxième voyage de 
Philippe-le-Beau en Espagne, en 1506, dans la Collection des 
Voyages des Souverains des Pays-Bas, Tome !•% p. 418.) Le roi 
d'Angleterre Henri VII fit un très-bon accueil à ses hôtes forcés 
et les retint jusqu*à la fin d'avril. 

(2) Blandfort, comté de Dorset. 

(3) Penryn, comté de Gomouailles. 

(4) Salisbury, comté de Wiltz. 

(5) Southampton. 
(fi) Winchester. 

(7) Famham, comté de Surrey. 



coucher au château de Winezorre (1), et « luy vint le 
Roy d'Engleterre audevant illecq deffroyer, les platz 
à Perinne »; dimanche, 1**" février, tout le jour au châ- 
teau de Winezorre^ « lez le Roy d*Engleterre et illecq 
par luy deflroyé, les platz et le train du Roy à Péryne 
en Coumuaille > ; lundi, 2 février, idem ; mardi, 3 
février, idem; samedi, 14 février, dXnç^vkWinezorre, 
souper et coucher à Richemont, et « illecq deffroyé 
par le roy d'Engleterre, les platz à Péryne en Cour- 
nuaille > ; dimanche, 15 février, tout le jour à Riche- 
mont etc. ; lundi, 16 février, idem ; jeudi, 19 février, 
dîner à Richemont^ souper et coucher à Londres , et 
« illec deffroyé par le roy d'Engleterre, les platz à 
Péryne > ; samedi, 28 février, dîner à Richement, sou- 
per et coucher à Winezorre, et « partout â la dépense 
du roy d'Engleterre > ; dimanche, 1'^ mars, tout le 
jour au château de Winezorre « lez-le roy d'Engle- 
terre, et illecq par luy deffroyé; le grant train du Roy et 
les platz à Péryne en Coumuaille » ; mardi, 3 mars, 
tout le jour ^Redingf^) et illec défrayé par le roi 
d'Angleterre, les plaiz à Péryne) jeudi, 5 mars, idem; 
samedi, 7 mars, idem ; samedi, 14 mars, dîner à Char- 
sberg (3) , souper et coucher en Tabbaye de Chierbon 
lez la ville de Chierbon (A), et illecq défrayé par 
l'abbé; lundi, 16 mars, dîner en l'abbaye de Chierbon, 
souper et coucher en la maison d'un gentilhomme 
nommé messire Romez Palet, et «partout deffroyé par 
les gens du roy d'Engleterre ; les platz des chambel- 
lans et maistres d'ostel à Péryne en Cournuailles > ; 
mardi, 17 mars, dîner en la maison de messire Romez 
Palet, souper et coucher à Honiton (5), et illec défrayé 
par les officiers du roi d'Angleterre ; jeudi, 19 mars, 
tout le jour à Exceslre (6), et illec défrayé par les offi- 
ciers du roi d'Angleterre, les plais des chambellans et 
maîtres d'hôtel a Péryne ; vendredi, 20 mars, dîner 
à Excestrey souper et coucher à Kierlon, etc. ; diman- 
che, 22 mars, dîner à Ockeuton, souper et coucher à 
Lauston (1) , idem ; mardi, 24 mars, dîner à Boisde- 



(1) Windsor. 

(2) Redding, comté de Berks. 

(3) Shaftesbury, comté de Dorset. 

(4) Sherborne, comté de Dorset. 

(5) Honiton, comté de Devon. 

(6) Exeter, idem. 

(7) Launceston, comté de Gomouailles. 



iOO 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



inan(i)^ souper et coucher à Ti'wjjo (2), idem; ven- 
dredi, 27 mars, le roi de Castille tout le jour à Pèryne 
en Comouailles, à sa dépense, et prirent congé de lui 
les officiers du roi d'Angleterre. (État des gages des 
officiers et serviteurs de la maison du roi de Castille, 
Philippe le Beau (3). < Grande Chapelle : l'évêque de 
Salubrie = 36 sols ; messire Louis de Wenrey = 30 
sols; messire Mabairen des Orts = 30 sols; messire 
Jehan Braconnier = 12 sols ; Vynet Prezel ; idem. 
Johannès Moneta, idem; Fransquin de Rétyts, idem ; 
Pierchon de la Rue, idem ; Pierre Clute, idem ; Phi- 
lippot de Bruges, idem ; Hennequin François, idem ; 
Pierre Brûle, idem; Johannès Mathytz, idem ; Josse 
Styenland, idem ; Guillaume Chevalier, idem ; messire 
Rogier, idem ; Alexandre Agnièla,idem ; messire Clais 
Le Liégeois, idem ; Henry Zautmann, idem ; Gillequin 
de Bailleul, idem; Antoine Duntiz, idem; messire 
Guillaume Langiez, idem ; maître Henry Bredemerch, 
idem; messire Lucas, idem; messire Jehan Lormel, 
idem ; Gillequin de Sablon = 10 sols ; messire Robart 
Robin = 9 sols ; sire Gilles le Scéneschal, idem ; mes- 
sire Jehan de Renelles, idem ; Pierre Duret, idem ; 
Pierre François = 8 sols; Gillet Moreau = 7 sols, 6 
deniers ; Johannès Friart = 7 sols, 6 deniers; Adolphe 
de la Verde = 7 sols ; Martin Hombourg = 6 sols ; 
Bauduin = 4 sols. Chambellans : le seigneur de Ville 
= 24 sols obole ; le seigneur d'Iselstein == 48 sols ; le 
comte de Fauquemberghe , idem ; le seigneur du 
Rieux, idem ; le seigneur de La Chaulx, idem ; le sei- 
gneur de Sains , idem ; le seigneur de Montigny, 
idem ; le seigneur de Trazegnies, idem ; le seigneur de 
Wassenaere, idem ; le seigneur de Roghendorf, idem ; 
le seigneur de Vaulx, idem ; le soigneur de Mont- 
martin, idem ; le seigneur de Barbançon, idem ; le 
seigneur de Montguerou, idem ; le seigneur de Vin- 
celes, idem ; le seigneur d'Isenghien, idem ; le seigneur 
de Monchaux, idem; le seigneur de Flagy, idem; 
Maximilien de Berghes, idem. — Maîtres d'hôtel : 
Philippe D'AuUes — 48 sols ; Claude de Cilly, idem ; 
Jehan de BregiUes, idem ; Odynet Vendier , idem ; 



(1) Bodmin, comté de Gornouailles. 

(2) Tniro, idem. 

(3) Le personnel de la maison du roi de Castille paraît avoir 
été le même pendant tout le voyage. La liste que nous don- 
nons ici nous est fournie par les deux états du 4 janvier 1506 
(Middelbourg au moment de rembarquement) et 27 mars sui- 
vant (à Penryn lors du départ d'Angleterre pour TEspagne). 



Pierre de Loquinghien, idem. Écuyers panetiers: 
Charles Damion = 24 sols ; Jehan Dimmerselles, idem; 
Dom pierre de Ghevera, idem ; Gaspard Vanton, idem; 
Rouchebaron, idem ; le seigneur de Praït, idem; Alié- 
ner Petro de Ozorre, idem ; Wallembourg , idem ; 
Geronestin, idem ; Loys Basses, idem ; Michel Jehan, 
idem ; Charles Carondelet, idem ; Jehan de Playne, 
idem ; Jérôme Clavet, idem ; Charles Douvrin, idem ; 
Navarre, idem ; Loaze, idem ; Philippe de Bruay, idem; 
Quentin de Montmorency, idem ; Louis Revêt, idem ; 
Jean de Chassey, idem; Winand, idem ; Ferry du 
Chastel, idem ; Antoine Du Sierz , idem ; Claude de 
Bessey, idem. Ecuyers échansons : Bernard Dorley = 
24 sols ; RoUez, idem ; Jehan d'Usye, idem ; Ysbrant 
Fensk, idem ; Antoine d'Auxy, idem ; Arrêre, idem ; 
Adolphe de Hutwelde, idem ; Henry Esdome, idem ; 
Manneville, idem ; Nortquelunes, idem ; La Troullier, 
idem ; Licques, idem ; le jeune Salms, idem ; le bastard 
de Berghes, idem ; Lannoy le fils, idem ; Girard van 
Weltz, idem ; Jehan de la Tour, idem ; Jacques de 
Sainghin, idem ; Guyot de Heule, idem ; Caravaya, 
idem ; Georges d'Anglon, idem ; Charles de Pommart, 
idem ; Antoine van Haymberghe, idem ; Philippe de 
Harchies, idem. Écuyers tranchants : Guillaume 
Carondelet = 24 sols ; RoUequin de Hallevin, idem ; 
Jehan de Martigny, idem; Humbert de Playnne, idem ; 
Charles de St-Pol , idem ; Aymé de Baërt, idem ; 
Guilebert de Peschin, idem ; Jacques de Marchilly, 
idem; Henry de Vedegraïtz, idem; Guillaume de 
Pontaillier, idem ; le jeune Barbançon, idem ; Thibau- 
ville, idem ; Jehan d'Ongnyes, idem ; le seigneur de 
Paulme, idem ; Piero de Poligny, idem ; Sugny, idem; 
Quinghien, idem; Saint-Georges, idem; le bâtard 
d'Epinoy, idem ; Berchelierdu comte Palatin, idem; 
le bâtard d'Iselstain, idem. Écuyers d'écurie : Claude 
de Bonnard = 9 sols ; Claude de Boulon, 24 sols ; 
Charles de Lannoy, idem; Philippe de Souastre, idem ; 
Basseron, idem; Philippe de Bellefourrière, idem; 
Jehan de Mettruye, idem ; Jehan du Sart, idem; Jehan 
Cos, idem ; Barthélémy Scruper, idem ; Silvestin , 
idem; don Bertrand de Robes, idem; Antoine de 
Truvère, idem ; Colinnet de Le Motte, idem ; Philippe 
de Renty, idem ; Grantmont, idem ; messire Jacques 
de Villers, idem ; Philippe de Moysy, idem ; Antoine, 
bâtard de Bourgogne, idem; Denys de Montchart, 
idem ; Josse d'Isenghien, idem ; Mourenberghe, idem ; 
Bouclent, idem ; Claude de Haraucourt, idem ; Van- 
dencourt, idem ; Philippe van den Merck, idem. Valets 






CHAMBRE DES COMPTES DE ULLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 101 



servants : Hans Laleman = 12 sols ; Orosque de 
Bouton, idem; Pierre Bouban, idem; Haro, idem 
Maximilien Quarré, idem ; Philibert Croynin, idem 
Gabriel, idem ; Senonch, idem; Nicolas Offrez, idem 
Jehan Wolck, idem; Jehan de le WuUe, idem 
AlBebonne, idem. Coustilliers : Brunelach = 12 sols 
Antoine de Bellefontaine, idem ; Gavel, idem ; Wyt- 
terhyscht, idem ; Herman de Scrembourg, idem ; Guil- 
laume de Blois , idem ; Bans , idem ; Olyecht de 
Biscaye, idem ; Thiant, idem ; Morselles, idem ; Jehan 
van Olme, idem ; Loys de Boccalrye, idem ; Alpin de 
Béthune, idem; Stapoins, idem; Jehan de Montmo- 
rency, idem; Charles de Cauwemberghe , idem; 
Bastion de Martz, idem ; Pierre de Moriamé , idem ; 
Bertrand de la Baulme, idem ; L'Arbaniste, idem ; le 
coustiliier allemand , idem. Maréchaux des logis : 
Hesdin = 36 sols ; Tromaron, idem. Prévôts des Maré- 
chaux : Valentin, bâtard de Bussel = 34 sols ; Girard 
Pouchon = 12 sols ; Fruick = 6 sols ; Fryon, idem ; 
\e maître de la hatUte œuvre, idem. Menus officiers. 
Paneterie : Barthélémy Naturel = 12 sols ; Amandin 
d'Asonle ville, idem ; Hacquinot Carpentier = 9 sols ; 
Simonet de Gournay = 7 sols, 6 deniers ; Rerquin 
£8cbamy , idem ; Pierquin Malebranche , idem ; 
Hippolyte Eschamy , idem ; Jermin Willemin , 
idem; Pierre Gaulthier , idem; Simon La Greusse 
= 20 sols. Échansonnerie : Denys Baudequin = 
12 sols ; Wattelet Marge, idem ; Jehan de Pontaillier 
= 7 sols, 6 deniers; Le Béghe, idem; Willequin 
van der Styenne, idem; Jacques van den Berghu , 
idem ; Nicolas Poinsot , idem ; Gillequin Scauwart, 
idem; Chariot du Chesne = 4 sols; Waultre le 
Cuvelier, idem. Cuisine et Saucerie : GiUes deVaulx 
= 14 sols ; Pierre de Reveaulx, idem ; Gilles le Cour- 
tois = 12 sols ; Jehan Bacqueler, idem ; Thibault le 
Beu^ idem; Petit Jehan Gaulthier, idem; Liévard 
Cale = 7 sols, 6 deniers ; Pierre Le Doulx, idem; 
Loyquin de la Marche, idem; Julien Servais, idem ; 
Jehan Wydande, idem ; Aert Stapt, idem ; Toussaint 
Buirot, idem ; Pasques Rousseau, idem ; Gilles Lent, 
idem ; Hans van Milckun, idem ; Willequin de Wautre, 
idem ; Henry Laleman, idem ; Hannin Parent, idem ; 
Piero Payen, idem ; Nicolas Capion, idem ; Lambert 
Baudt, idem ; Laurent Kassquin, idem ; Maximilien de 
Brabant = 4 sols; Petit Jehan Ladvissé, idem; 
Andrieu Lattifiy = 7 sols , 6 deniers. Fruiterie : 
Andrieu de k Salle = 12 sols ; Chariot Pappelart = 
7 sols, 6 deniers ; Gilles de la Salle, idem ; Josse de 



Conflans = 4 sols ; Chariot du Buisson, idem; Philippe 
Jolibois, idem ; Girard de la Salle, idem. Pages. Jehan 
de Vaudrey = 6 sols ; Guillaume Paneson, idem ; 
Andrieu de Buyre, idem ; Jehan Granset, idem; Jehan 
le Façon, idem ; Philippe *Dorley, idem ; Arnoult de 
Templeuve, idem ; Loys de Laiges, idem; Adolphe de 
Coupigny, idem ; Claude Ottinghes, idem ; Claude de 
Wignole, idem ; Fyacre de Bouton , idem. Écurie : 
Gilles le Chanteur =9 sols ; Jennin de Bregilles, idem; 
maître Hans Toostemberghe , idem ; Guillemin de 
Hefflinghes , idem ; Jehan Bellemain = 6 sols ; le 
maître maréchal, idem ; Claiz de Louvain = 5 sols ; 
Jehan Rousée = 4 sols ; Jean Araby, idem ; Pierre 
Cousin , idem ; maître Augustin , idem ; Pierre 
Estaband, idem ; Colin PuyeUe, idem; Philippot de 
Cambray idem ; Jacques Lamboys, idem ; Claude de 
Fontaines, idem ; Christophe le Morre, idem ; Bar- 
thélémy Portugalais , idem ; Jehan Bayart , idem : 
Philippot Lesque , idem ; Henry Bridier , idem ; 
Pierretin Monin, idem : Jehannin de Valenciennes, 
idem ; Jacques de Longchamps , idem ; Hannin 
Bonnier, idem; Jehan le Pape, idem; Hans Brouckman, 
idem ; Piétrequin le Pescheur, idem ; Petit Jehan, 
idem; Dieryck le Liégeois, idem^ Nicolas de la Bruyère, 
idem; Piètre Biscayn,idem ; Piero duReux,idem ; Guil- 
laume Rousselet, idem; La Cach,idem; Besançon ,idem; 
Pierrequin de Le Maii*e, idem; messire Regnault, idem; 
Hacquinot Mareschal, idem; Diego de Hondecoutre, 
idem; le bâtard don Diego, idem; Christophe le Morre, 
idem; Doninghem, idem: Martin, idem ; Petii Jehan, 
idem ; Nicolas le Morre = 5 sols. Fourrière : Philippe 
de Visant = 30 sols ; le seigneur de Brouillas, idem ; 
maître Libéral, idem ; maître Loys de Merlent, idem ; 
Dierryck van Hectwelt , idem ; Jacques de Chanbly = 
24 sols ; Etienne de Chassey , idem ; Andrieu de Dou- 
vrin , idem : Michel de Clerfay, idem ; Colin de Lestre 
= 18 sols; maître Ghisbrecht Herstel = 16 sols; 
Pierrechon Regnault = 14 sols ; Guillaume Normant, 
idem ; François Normant, idem ; Andrieu Spiernele = 
12 sols ; Philibert Poinsot, idem ; Robert Picault, idem; 
Zuwelcolt, idem ; Jehan Marlot, idem ; Jehannin le 
Clerc, idem ; Piètre Asse, idem ; Philippot Lombart, 
idem ; Jehan de Luzy, idem ; Joffroy de Centras, idem; 
Jérôme Juifz, idem ; Manillon, idem ; Hans van Lan- 
gheberghe, idem , Piètre van Haltz, idem ; Jacques 
Nysson, idem ; Girard Splètre = 9 sols : Michel du 
Chatel, idem : Jehan le Sueur, idem ; Denys Lancelot, 
idem; maître Jehan Remetreau, idem; maître Fandion 



102 



ARCHIVES DU NORD. -• SÉRIE B. 



idem ; Ix)ys du Weert, idem ; Jacques Michel, idem ; 
Pierre Jehan = 7 sols, 6 deniers; Guillaume Billecart, 
idem ; Claude Messagier, idem ; Jehannet Normant, 
idem ; Thianquin, idem ; Robinet Lucas, idem ; Gille- 
chon de Warenghien, idem»; Jehan Dorbecque, idem; 
Huchon Mahieu, idem ; messire Jehan Rançon, idem ; 
Jehan Bessemetz , idem ; Gérard Blancpain, idem , 
Jehan de Verdun, idem ; Philippot Hoosbooch, idem ; 
Guillemette Enguerrand =; 6 sols; Ysdron, idem; 
Marguerite Blancpain = 4 sols; Jehan Petit Keus. 
idem ; Jehannin Garnier = 6 sols ; Jehan de Nyspru, 
= 4 sols ; Jehan Cran, idem ; Colin Petit Keux, idem ; 
Maximilien de Binche, idem ; Henry Regnault, idem. 
Rois, Hérauts et Officiers : Toison d'Or = 18 sols ; 
Jehan de Themezyth = 14 sols ; Edouard de Berthoz, 
idem ; Raphaël le Nadre, idem ; le roi de Hainaut = 
12 sols; le roi d'Artois, idem; Remy de Fervacq, idem ; 
Ârnould de Marbais, idem ; Duronghest, idem ; Liévin 
de Latbein, idem ; Jacques de Lathem, idem ; Âlonzô 
de Poza, idem ; Autriche = 9 sols ; Lothier, idem ; 
Salins = 7 sols, 6 deniers ; Louvain, idem ; Malines, 
idem. Joueurs d'instruments : Josse Denys = 12 sols ; 
Pierre Houdin, idem ; Hans Nayele, idem ; Michel du 
Châtel, idem; Jehan van Houtre, idem ; Bernard Brou- 
mard = 9 sols : GuiDaume Turoul, idem ; Mathytz de 
Veldre, idem ; Joachin Trooslaghe = 8 sols ; Jehan le 
Phiffre^ idem ; Alouze le Oystemier (guitariste) = 
12 sols. Trompettes : Piencenot Croix = 12 sols ; 
Cornille de Zélande, idem ; Jehan d'Italie, idem; Jehan 
de Morfalise, idem ; Augustin de Lascarpier , idem ; 
Innocent Galera , idem ; Christophe d'Aire , idem ; 
Christophe d'Autriche, idem; Jehan Angele, idem; 
Pierrequin de Comble, idem ; Jehan Baptiste = 9 sols, 
Jehan Antoine, idem. Maîtres des requêtes et secré- 
taires : maître Jacques de Bussut = 48 sols ; maître 
Antoine de Salives, idem ; maître Antoine deFlamoing 
= 30 sols ; maître Pierre Symaines = 24 sols ; maître 
Gilles van den Dampt=16 sols ; maître Jehan Jambois, 
idem; maître Jérôme le Cock, idem. Capitaines et 
Archers de corps : Loys de Vaudrey = 48 sols ; Jehaa 
Yssancq = 12 sols; Martin Dauvion, idem; Gillet 
Breton, idem; Gilles du Reux, idem; Garssot de 
Boussut, idem ; Pierre de Larye, idem ; Antoine de le 
Pierre, idem ; Le Picard, idem ; Martin d' Arras, idem ; 
Claude du Mont, idem; Elyacin de Lannoy, idem; 
Jehan Grymme, idem ; Jacques Poillebrouch, idem ; 
Massin de Lille, idem ; Jehan Carpentier, idem ; Pier* 
chon Michel, idem ; Jehan de Falon , idem ; Antoine 



Houghespre, idem ; Hannole Clerc, idem ; Guillemin 
Le Gay, idem ; Jehan de Sains , idem ; Pierrot de 
Maestro, idem ; le bâtard d'Aveluy, idem ; le bâtard de 
Sucre, idem ; Baudechon Desprez, idem ; Peraynne, 
idem ; Jacques d'Ath, idem ; Thomas le Vasseur, idem; 
le bâtard de Manneville, idem; Le prévôt, idem ; le 
Grant Thirion, idem ; Thirion le Roy, idem ; Simon 
Langiez , idem ; Jennîn le Mol, idem ; Laurent de 
Wynaud, idem ; Jeunat Clincquerboult, idem; Bidault, 
idem; Le Suisse, idem; Jacques le More, idem; 
Jennet de Famelart, idem ; Andrieu de Liz , idem ; 
Huguenin Euvrart, idem ; Jacques Courdier, idem ; 
Antoine Marye , idem ; Jehan de Schinge , idem , 
Thomas Louette, idem; Gilles de le Bourg, idem; 
Antoine le Clerc, idem; Pierre Chevalier, idem ; Jehan 
Bertin, idem ; Hénon de Moiraulx , idem ; Gilles de 
Wahn, idem ; Jehan de le Courtine, idem ; Mathieu 
Bachelier , idem ; Philippot Bachelier , idem ; Petit 
Flahault, idem ; Martin de Bournay , idem ; Guillaume 
de Rostyne, idem ; Jehan Overtuz, idem ; Michaulx 
Descrotières, idem ; Alj^erne Davele, idem ; Antoine 
Balet, idem; Gilles le Pas, idem ; Simonet du Mantz, 
idem ; liénart Gremeau, idem ; Colin le Grant, idem ; 
Rousseau, idem ; Le Huru, idem ; Joachim le Salart, 
idem ; Antoine Paiges, idem ; Lletervelde, idem; Jehan 
de Lattre, idem; Jehan du Bois, idem; Aubart du 
Marquette, idem ; Jehan de Bersan, idem ; Jehan de 
Brauwe, idem ; Alardin Lapareilleur, idem ; Hannot 
Parent , idem ; Antoine le Bue , idem ; Antoine de 
Coucy, idem ; le bâtard de Souastre, idem; Pierquinle 
Ployart, idem; Rerquin Bouton, idem; Baudechon 
Brauwe, idem ; Jacquot van Arque, idem ; Hugues 
Michel, idem ; Pierchon Cardon, idem ; Jehan Grise ; 
idem ; Antonin d'Auffrappet, idem; ChaNes Pappegay, 
idem; Coustin du Rieux, idem; Arthuz Bourbon, idem; 
Jehan de Verure, idem ; Marlot du Buisson, idem ; 
Pierre Spillet , idem ; bastard Toussains , idem ; 
Antoine du boz Bernard, idem; Thomas Foumel, 
idem ; Mahieu Lescart, idem ; Henry de Wite, idem ; 
Georges l'Artilleur = 7 sols, 6 deniers ; Pierre de 
Seing Four , idem ; messire Jehan Jantez , idem ; 
Osckerke = 24 sols ; Jehan de Brousyon , idem ; 
Antoine Goesman, idem ; Oyseley, idem ; Gilles d'Es- 
clebes, idem; Loys de Beccassel sz 9 sols; Piro 
Cournu = 4 sols; Henry de Wronch = 12 sols; 
Lucembourg = 9 sols ». Total des gages : 401 livres, 
15 sols obole). Dimanche, 29 mars , tout le jour à 
P^ryne; mercredi, l*' avril, idem; samedi, 4 avril, 



CHAMBRE DES COMPTES DE ULLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 103 



idem (Détail de la dépense dudit jour* Paneterie : 6 
douzaines et 3 pains de bouche, 29 douzaines et 5 pains 
bis, beurre frais et moutarde, oublies. Échansonnerie : 
206 lots de vin de garnison. Cuisine : huîtres, cabil- 
lauds, plies, rougets et merlans, plats des chambellans 
et des maîtres d^hôtel, potageries et sel; lait et 
naveaulx^ A tartes du Roi, 6 quartes de fleur, 6 pâtés 
de truites, un pâté d*hu!tres, bois pour la cuisine, 
charbon, verjus et vinaigre, verdure, deux livres de 
poivre entier (en grains), œufs. Fruiterie : 7 livres, 10 
onces de cire de garnison en deux grandes torches et 
deux petites, 4 livres de chandelles et bougies, 32 livres 
de chandelles de suif. Écurie : journée de 36 chevaux, 
avoine iponr surcroîts. Fourrière : bois et fagots.Total : 
453 livres, 10 sols); mardi, 7 avril, tout le jour à 
Péryne ; mai^di, 14 avril, idem ; mardi, 21 avril, idem; 
vendredi, 24 avril, le roi de Gastille, tout le jour en 
mer sous la voile (1) ; lundi, 8 juin, le roi de Gastille, 
tout le jour en sa ville de Orance en Oalice (2) ; mer- 
credi, 10 juin, dîner à Orance^ souper et coucher à 
Larizze en Oalice (3); mercredi, 22 juillet, tout le 
jour à Valladolid ; mardi, 22 septembre, tout le jour à 
Bourghes (4) ; mercredi, 23 septembre, idem ; jeudi, 
24 septembre, idem ; vendredi, 25 septembre 1506, le 
roi de Gastille, tout le jour en sa ville de Bourghes^ et 
< cedit jour, entre unze et douze heures du midi, ter- 
mina de vie par mort » (5). (Détail de la dépense dudit 
jour : Paneterie : 11 livres, 8 sols, 8 deniers obole ; 
Echansonnerie : 231 lots de vin de garnison. Guisine : 
41 livres, 7 sols, 4 deniers. Fruiterie : 71 livres de cire 
de garnison et 52 sols. Écurie : 10 livres, 2 sols, 6 
deniers. Fourrière-: 10 sols. Total de la dépense avec 
les gages : 462 livres, 12 sols, 5 deniers). Samedi, 26 
septembre, « Testât de feu de très noble mémoire le 



(1) Philippe le Beau se réembarqua avec Jeanne de Gastille à 
Penryn près de Falmouth en GomouaiUes, le mercredi 22 avril 
1506, pour débarquer, après une heureuse traversée, à La 
Corogne, le dimanche suivant 26 avril. (Relation du second 
voyage de PhUippe le Beau, p. 431-432). 

(2) Orense. 

(3) AUanz. La relation de Lalaing écrit le nom de cette ville 
Lerys qui n'avait pas pu être identifié par les éditeurs avec une 
localité actueUe. 

(4) Bourges. 

(5) Philippe le Beau fut enlevé par une fièvre pernicieuse au 
bout de sept jours de maladie, à Burgos, le vendredi 25 sep- 
tembre 1506 entre 11 heures et midi , d'après Tétat journalier de 
son hôteL 



Roy don Philippe de Gastille etc, par ordonnance de 
messieurs les exécuteurs de son testament, tenu tout 
le jour en la ville de Bourghes » ; dimanche, 27 sep- 
tembre, idem ; lundi, 28 septembre, idem ; mercredi, 
30 septembre, idem. 

B. 3464. (PortefeuiUe.) — 55 pièces, parchemin. 

tftt#-tfttt. — États journaliers de la dépense de 
rhôtel de Charles, archiduc d'Autriche, et de ses 
sœurs, enfants de Philippe le Beau et de Jeanne de 
Gastille. — Vendredi, 27 décembre 1510, T Archiduc 
et mesdames ses sœurs, tout le jour à Malines ; mer- 
credi, 8 janvier 1511 (n. st.), idem; vendredi, 10 jan- 
vier, idem ; lundi, 3 février, idem ; mardi, 4 février, 
idem ; dimanche, 9 février, idem ; lundi, 10 février, 
idem. — États journaliers de l'hôtel de Tarchiduchesse 
Marguerite d'Autriche, fille de Maximilien et de 
Marie de Bourgogne, gouvernante des Pays-Bas (1), 
— Vendredi, 4 janvier 1510 (2), l'archiduchesse Mar- 
guerite, douairière de Savoie, tout le jour à Bruxelles; 
dimanche, 20 janvier, idem ; « et a souppé raadicte 
dame avec Monseigneur (3), et ont esté faictesles 
nopces de mademoiselle d'Autrement * (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie : 22 douzaines de pains 
de bouche, 30 douzaines de pains bis, oublies, fromage, 
salade. Échansonnerie : 37 lots et demi de vin de 
garnison, 2 tonneaux de cervoise pris à la brasser esse 
du Dragon^ 7 poinçons de vin d'Auxerrois contenant 
840 lots, 2 autres poinçons du môme vin contenant 
225 lots, une atUme de vin clair du Rhin contenant 
60 lots, fournie par Jehannin, hôte du Miroir, frais 
de transport, etc. Guisine : 110 livres de viande de 
bœuf, 60 livres de lard et 12 andouilles, 3 douzaines 
d'oreilles et de pieds de porc, 3 livres de moelle de 
bœuf) 4 agneaux, tripes et pieds de mouton, 8 langues 
de bœuf, 8 queues de vache, 62 chapons gras, 98 per- 
drix, 25 lapins, 3 faisans, 3 paons, 23 sarcelles, 23 
canards, 1 cent d'oranges, 4 cygnes, 3 hérons, 3 bUxr 



(1) L*itinéraire des voyages et déplacements de l'archiduchesse 
Marguerite d'Autriche , douairière de Savoie, gouvernante des 
Pays-Bas, ne figure pas dans la Collection des Voyages des 
Souverains des Pays-Bas, publiée par Gachard. Les Archives 
du Nord ne possèdent, d'ailleurs, qu'une très £Etible partie des 
états journaliers de l'hôtel de cette princesse. 

(2) Les clercs de l'hôtel de l'archiduchesse Marguerite ont 
suivi le style de Rome, l'année commençant à Noël. 

(3) L'archiduc Charles, neveu de Marguerite d'Autriche. 



1(14 



ARCHIVES DU NORD. - SERIE B. 



«ons (sic) , 3 pains, pots ie terre ^ terrasses (terrines), 
vinaigre, herbes, sel et autres potaigeries, verdure, 
9 tartes, 9 flans, 9 cous sucrés (1) et 9 pièces de 
formes (2), 9 grands pâtés, 12 petits, fleur, 22 livres 
de sucre fournies par l'apothicaire du Pélican^ 
2 livres de gingembre, 1 livre de cannelle et 2 livres 
de menues épices, 1 livre de poivre, un quarteron de 
poivre, 6 onces àç^ poudre à gelée, 2 onces de safran, 
une demi-livre de clous de girofle, 8 livres de câpres, 
7 livres de raisins de Corinthe, 6 livres de prunes, 
1 demi-livre de tournesol, 1 livre ousblat, 4 livres 
d'amandes, un demi-quarteron de noix muscades, 6 
aunes d'étamine, 2 douzaines de des, une livre de 
dragées blanches et rouges, olives et limons, plat du 
comte de Montre vel. Fruiterie : 36 livres de cire de 
garnison en 8 petites torches, 3 grandes, 26 flambeaux 
21 livres et demie de chandelles, 7 livres de chandelles 
de suif, 6 lots d'hypocras, fruit, deux marchepains 
(gros pains ou gâteaux d'amandes pilées) et 72 tasses 
de confitures pour le banquet de la chambre < de la 
dame des nopces >. Écurie : journée de 28 chevaux. 
Fourrière : 34 aselaires et 12 boises de bois, 115 fagots, 
9 sacs de charbon. Total de la dépense dudit jour : 
257 livres, 10 sols, 4 deniers obole) ; mercredi, 23 jan- 
vier 1510, l'archiduchesse Marguerite tout le jour à 
Bruxelles ; mercredi, 27 février, idem ; jeudi, 4 avril, 
l'Archiduchesse tout le jour à Gand ; jeudi, 18 avril, 
tout le jour à Bruges; mardi, 23 avril, départ après- 
dîner de Bruges, souper et coucher à (3); 

mardi, 30 avril, tout le jour à Malines ; lundi, 10 juin, 
départ de Louvain, dîner à Sterrebeek, souper et 
coucher à Bruxelles ; mardi, 18 juin, tout le jour à 
Bruxelles ; dimanche, 30 juin, idem ; mercredi, 18 sep- 
tembre, idem; samedi, 28 septembre, idem; mardi, 
1*' octobre, tout le jour à Malines ; mardi, 22 octobre, 
tout le jour à Anvers. (Détail de la dépense dudit jour. 
Paneterie : 7 douzaines de pains de bouche, 25 dou- 
zaines et demie de pains bis, oublies. Echansonnerie : 
95 lots et demi de vin de garnison, un tonneau de 
cervoise, un autre tonneau de cervoise fourni par le 
brasseur du Dragon. Cuisine : 100 livres de viande de 
bœuf, 5 moutons, oreilles, pieds de porc et de mouton, 
12 livres de lard, 4 bécasses, 12 sarcelles et 2 lapins. 



(1) Pâtisseries flamandes appelées kouques ou coquiUes. 

(2) Pâtisseries faites dans des moules de différentes formes. 

(3) Le nom de la localité est en blanc dans le texte. 



44 poulets et 1 faisan, 1 livre d'amandes, 40 livres de 
gingembre, mises en provision, 30 livres de poivre, 
12 livres de cannelle à tailler (brute), 4 livres de mus- 
cades entières, 2 livres de safran d'Angleterre, 4 livres 
de clous de girofle à battre (bruts), 2 livres de doua 
de girofle esliz (piles), 50 livres de riz, 106 livres de 
sucre mis en provision, potaigeries^ verdure, façon 
de 12 petits pfttés et d'un grand, plats du comte de 
Montrevel, chevalier d'honneur de l'Archiduchesse, 
et de monseigneur de Montbarrey, gouverneur de 
Bresse. Fruiterie : 6 livres, 8 onces de cire de garni- 
son en 4 chandelles couvertes^ une grande et trois 
petites torches, 18 livres de chandeUes de suif, fruit, 
2 livres de sucre pour le biscuit. Écurie : journée de 
29 chevaux. Fourrière : 501 quarterons et demi de 
bois, 44 fagots, 1 sac de charbon. Total de la dépense 
dudit jour : 187 livres, 19 sols, 10 deniers obole) ; 
jeudi, 31 octobre, l'Archiduchesse, tout le jour à 
Malines; samedi, 30 novembre, tout lejour à Bru- 
xelles ; mercredi, 4 décembre, idem ; jeudi, 12 décem- 
bre, tout le jour à Malines; vendredi, 27 décembre, 
idem ; samedi, 28 décembre, idem ; dimanche, 29 dé- 
cembre, idem ; mardi, 31 décembre, idem. (Ëtat des 
gages des officiers et serviteurs de l'hôtel de l'Archi- 
duchesse. Chapelle : messire Louis Acquin = 15 sols 
(par jour); messire Antoine de Montcuc = 6 sols; 
messire Pierre de Dalma, idem ; Jean Domion, idem ; 
Jean Florin = 2 sols. Maîtres d'hôtel : Jérôme Vent 
= 24 sols; Louis de Baillant, idem; Allart Beutin, 
idem ; Jean de Hesdin, idem. Panetiers : Philippe de 
Bregilles = 15 sols; Philibert Gingonard, idem; 
Jehan Joly, idem ; Henry de Berseele, idem. Échaur 
sons : Pierre de Luppian = 15 sols ; Jehan Dasnel, 
idem ; Gauvain de Grammont, idem ; Gilbert de Baras, 
idem. Écuyers tranchants : Jehan d'Hallewin = 15 
sols; Jehan d'Haspre, idem; Christophe Karennet, 
idem. Ecuyers d'écurie : Henry de Hamericourt = 18 
sols ; Jehan de Quarebbe = 15 sols. Valets servants : 
Thiébaut Requebault = 9 sols ; Jehan Dubois, idem; 
François Gat, idem ; Jehan Tourneur, idem. Paneterie : 
Albert de Rosalles = 6 sols; Pierquin de Bolme, 
idem; Jehannin Caut = 4 sols; Josquin von der 
Ryve = 2 sols ; Pirot du Jardin = 8 sols. Echanson- 
nerie : Jacques Sellier = 6 sols ; Philippe Grineau, 
idem ; Nicolas von der Vorde = 4 sols ; Etienne Sausar 
= 2 sols. Cuisine : Pierre de Lespine = 15 sols ; 
Nicaise de la Barre = 10 sols ; Antoine von den Arde 
= 6 sols ; Lanquin Voyle = 5 sols ; Chariot Boidart, 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 105 



idem ; Loyset Ponseau = 3 sols ; Piètre = 1 sol, 6 de- 
niers ; Pérot de Bois = 3 sols ; Jehan Damas == 5 sols; 
Jullien Tellier = 5 sols. Fruiterie : Jehannin Estocart 
= 9 sols ; Guillemin Coquillian = 2 sols ; Inglebert 
Brunick, idem. Ecurie : Antoine Obuclat = 5 sols ; 
Pierre d'Escallant = 4 sols ; Garde Martines, idem ; 
Oarcie de Verdigler, idem ; Bernard du Pin, idem ; 
Diéric, idem ; Mougin Porteret, idem ; Jehan Michiel, 
idem ; Philibert Davonchie, idem ; Piérequin de Mons, 
idem ; Jehan Hulecq, idem ; Jehan de Buis, idem ; 
Jehan de Soye = 3 sols ; François Bel. Fourrière : 
maître Loys Barangier = 18 sols; maître Jehan 
de Mamix =• 13 sols ; Diego Florès = 10 sols ; Charles 
Ourssin = 13 sols ; maître Richard Contault = 10 sols; 
maître Jehan Lemaire (1) = 10 sols ; Philippe de Ser^ 
claes = 12 sols ; Jehan Recpierat = 6 solz ; Loys de 
Lalex = 6 sols ; Jehan Johanneau = 12 sols ; Jehan 
Macquart == 6 sols ; Gonsalve de Trappe, idem ; Jannot 
Servoijt = 3 sols ; Tassinot Louchet = 3 sols ; Philippe 
Mouton = 6 sols ; Regnault Michelot, idem , Guillemin 
de Maxin, idem ; Saulnavaige, idem ; Noê Le Loup, 
idem; Maillotin Gure, idem; maître Pierre Sabin, 
idem ; Etienne Lullier = 5 sols ; Etienne Solemme = 
4 sols ; Jehan d'Âlsego -= 3 sols ; Rollet Bouchedor = 
2 sols ; Françoise, lavandière == 4 sols ; Marguerite = 
2 sols ; Jaqueline = 2 sols ; Pasquier Brerel = 3 sols ; 
Jehan Lunet, 2 sols ; Gaulvain Desmiriers = 2 sols ; 
Jehan de Hollande = 1 sol, 6 deniers ; Julien Crolet, 
idem ; Jehan Couvent = 6 deniers. > Total des gages : 
36 livres, 17 sols). 

B. 3465. (Carton.) — 56 pièces, parchemin. 

tftt9. — États journaliers de la dépense de Thôtel 
de l'archiduc Charles d'Autriche, prince d'Espagne et 
de ses sœurs les archiduchesses Éléonore, Isabelle et 
Marie d'Autriche. — Dimanche, 28 mars 1512 (n. st.), 
l'archiduc d'Autriche, prince d'Espagne et mesdames 
Eléonore, Isabelle et Marie, ses sœurs, tout le jour à 
Malines; vendredi, 2 avril, idem; samedi, 3 avril, 
idem. (Etat des gages des officiers et serviteurs de la 
maison de l'Archiduc. « Grande Chapelle : messire 
Antoine de Berghes = 18 sols ; Pierre de la Rue = 
11 sols ; Fransquin de Retys = 10 sols ; sire Clais le 



(1) C*est le littérateur Jean Lemaire des Belges, né à Bavai 
(Nord), et qui fat secrétaire de rarchiduchesse Marguerite. 



Liégeois = 9 sols ; sire Jacques Famer =- 9 sols ; sire 
Jehan Lommel, idem; sire Alard Théodricy, idem; 
sire Henry Sautman , idem ; Guillaume Chevalier , 
idem ; Josse Steelandt, idem : Philippe Paillette, idem; 
Johannès Wilbroot, idem : Gilles Renigotz , idem ; 
Henry de Bredeniers, idem ; sire Gilles du Pont = 8 
sols ; sire Andrieu le Lecteur, idem ; sire Jehan Man- 
ghelaëre, idem ; Gilles du Fromonnier, idem ; Johannès 
du Molinet, idem ; Jehan Loys, idem ; Pierre Duret = 
6 sols ; Adolphe de la Verde Rue = 4 sols ; Jennin 
Mathieu, idem ; Martin de Hambourg, idem ; Pierre 
Alamire = 3 sols ; Bauduwin = 2 sols. Petite Cha- 
pelle : maître Michel de Pavie = 24 sols ; messire 
Pierre Ruys = 18 sols : sire Robert Robins = 8 sols ; 
maître Jacques Tolman = 6 sols ; maître Martin Bout- 
gois, idem ; maître Jean de Helcleux = 5 sols ; sire 
Guillaume de Vandeneff = 3 sols. Chambellans à 36 
sols : le comte de Montrevel ; don Jehan de Cuniga ; 
le seigneur de Hallewin ; le gouverneur de Bresse ; le 
seigneur de Montigny ; le seigneur de Zevemberghe ; 
le seigneur de Montferrand ; Claude Bouton. Cham- 
bellans à 24 sols : le seigneur de Rupt; le seigneur de 
Loverghem ; le jeune Sénéchal ; le seigneur de Mérode 
Yasquez de Goesman ; don Pedre de Ghevara ; Albert 
Perez Osorio ; Diego Lopez de Cuniga ; le seigneur du 
Fresnoy; Vasque d'Acoingne. Maîtres d'hôtel : le 
seigneur de Veyre = 4 livres, 2 sols, 2 deniers ; mes- 
sire Christophe de Barouze = 32 sols ; don Diego de 
Ghevara = 24 sols ; Philippe d'Aufroippé, idem ; Phi- 
lippe Dale, idem; Casimir Hacqueney, idem; le 
seigneur de Thamise, idem ; Gilles d'Aveluy, idem ; 
Pierre de Locquinghem, idem. Panetiers : Jehan de 
Mellenaye = 18 sols ; Claude de Bissy, idem ; Gau- 
vain de Grammont, idem ; Jacques de Chemilly, idem; 
Hervain Perez de Biscaie, idem ; Colinet de la Mote, 
idem ; Alonse Florès, idem ; Georges d.e Lando, idem; 
Antoine de Thouars, idem ; Francisco de Gousman, 
idem ; le seigneur de Sainghien, idem. Echansons : 
Henry de Wedergrate = 18 sols ; Antoine de Ghis- 
telles, idem ; Etienne de Chassey, idem ; Jehan de 
Candie, idem ; Louis de Gavre, seigneur d'Incy, idem; 
Antoine d'Hellefault le jeune, idem; Frédéric de 
Sirrexeldorf , idem ; Joseph de Montmorency, idem ; 
Louis de Montrichart, idem ; Michel de Errère, idem; 
Maneville, idem ; Adolphe van der Aa, idem ; Jacques 
Scoof, idem. Écuyers tranchants : le seigneur de 
Bousbecque = 18 sols ; Jean de Lattre, idem ; Guil- 
laume de Montfort, idem ; Winand, idem ; le seigneur 



SÉRIE B. (Nord.) — ToMB VIH. 



14 



106 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



de Falletans, idem ; Jean Vilt, idem ; le seigneur de 
Vaudrey, idem ; Jean de Vaudrey, idem ; le seigneur 
de la Muyre , idem ; Jacques de Marsilles , idem ; 
Georges de Ferrette, idem; Haro, idem. Écuyers 
d'écurie : Charles de Lannoy = 9 sols ; Andrieu de 
Succre =18 sols ; Louis de Ravel, idem; Philippe de 
Berghes, idem ; Espagne , idem ; messire Rodrigo 
de La Houze, idem ; Arbogast de Audelour, idem ; 
Bourlat , idem ; Simon de Vaudrey , idem ; Marc- 
Antoine de Marlian, idem ; Clerfay, idem ; Witasse 
d'Asne, idem. Valets servants : Philippe de Courte- 
ville = 8 sols ; Fransquin de Moriame, idem ; Antoine 
de Varemies, idem. Enfants d'honneur : HeuUe = 
3 sols ; Armude, idem ; Mangerfruyt, idem ; Travière, 
idem ; Pericquille, idem ; Conrart de Connixberghe, 
idem , Jean Quarré, idem ; Joachim de Rye, idem ; 
maître Adrien de Wilde, leur garde, idem. Pages : 
Somerghem = 3 sols; Hansquin von Hemerschoffe, 
idem ; Balthazar de Presingne, idem ; Sigismond van 
Duren, idem ; Melchior Heidaffye, idem ; Hausquin 
Mongbutte, idem ; Joorys Sanzeller, idem ; Kathelin 
de Conninghem, idem ; Louis de Sars, idem ; Antoine 
de Champagne , idem ; Guillaume de Courteville, 
idem ; Philippe de Berzelle, idem ; Andrieu de Lusen, 
idem. Paneterie : Etienne de Steenbecque = 6 sols ; 
Othenin Berthault, idem ; Antoine Fourman = 4 sols; 
Symonuet de Gournay, idem. Echansonnerie : Denisot 
Baudequin = 6 sols ; François du Mez = 3 sols ; Guil- 
laume de Herlay, idem. Cuisine et saucerie : Adolphe 
Sticquelman — 6 sols ; Vincent de Mons, idem ; Jean 
du Fay, idem ; Jean Le Vasseur = 4 sols ; Etienne 
Colono, idem ; Pierre de Navarre, idem ; Martin de 
Brixi, idem ; Pierre Poien = 2 sols ; Louis du Fay = 
18 deniers. Fruiterie : Duryn Boisot = 6 sols ; Hughet 
Rougerot = 2 sols ; Philippe Jolybois = 18 deniers ; 
Jehan Boubin, idem. Ecurie : Gilles Le Chanteur = 
6 sols ; Hanyn van Axepoule, idem ; Guillemin d'Affe- 
linghes = 4 sols ; Laurent Clerembault = 4 sols ; 
Émondin Deschauffours = 3 sols; Hottin Baiart, 
idem ; Jehan Michiel, idem ; Martin de Monghières, 
idem ; Georges Obeuf, idem ; Antoine Mirande, idem ; 
Jean de Hoghestratte, idem ; Guillaume Colpart, idem; 
maître Augustin, 3 sols; Jean Duhem, idem; Guil- 
laume BruUe, idem ; Pierquin Fontaine, idem ; Jacotin 
Lemaire, idem ; Gheraart Le Cock, idem ; Pierquin 
van der Meye, idem ; Henry Bonnier, idem. Four- 
rière : messire Jean de Courteville = 36 sols ; maître 
Adrien Florency = 24 sols ; messire Louis Marliau = 



24 sols ; messire Paul d'Armerstorf, idem ; Jehan de 
Hesdin = 20 sols ; Francisque de Taxe (Taxis), idem ; 
Pierre Boisot = 18 sols ; Dierick de Heetveld, idem; 
maître Jacques Lefàvre = 16 sols ; maître Ghisbrecht 
Hesselt, idem ; maître Louis de Vacques := 12 sols ; 
Andrieu de Douwerin, idem ; Nicolas de Lestre, idem; 
Philippe Quarré, idem ; Josse Millandt = 9 sols ; Jehan 
Pumonart = 8 sols; Laurent Vital, idem; Paul 
Haneton, idem ; Jehan de la Barre, idem ; Maximilien 
Pingon, idem ; Paul van Steyn, idem ; Audrien Spie- 
rinck, idem ; Pierre van Alst, idem ; Jehan de Fon- 
taines, idem ; Jehan Desprez = 6 sols ; Wachier 
Reffet, idem ; Louis de Weerdt, idem ; Charles Mar- 
chant, idem; Hanse Mue, idem; Philibert Poinsot, 
idem ; Guillemin Ferryn, idem ; Adrien de Winter, 
idem ; Jehan Mahieu, idem ; Mahieu Fiefvey, idem ; 
Inghelbert Pingon = 4 sols; Michelet Brouquart, 
idem ; Henry Darcet , idem ; Jehan Dubois , idem ; 
Jacob Michiel, idem ; Michelet le Tambourin, idem ; 
François de Henbergher, idem; Frédéric Heydorf, 
idem; Georges Habz, idem; Hanse Naghel, idem; 
Joachim Translayer, idem; Hans Keyser Feyffer, 
idem ; Hauekin Briefves = 3 sols ; Petit Jehan Corœ, 
idem ; Claude Messagier, idem ; Maximilien Bucquelin, 
idem ; Andrieu de Weselen, idem ; Jehan Petit Keux, 
idem ; maître Jehan l'Arbalétrier, idem ; Jeannette 
Bricquarde, idem ; Griette de Brébant, idem ; Hans 
Bouckmann = 2 sols ; Guyot Gauthier, idem ; Nicolas 
Gignock, idem; Jacques des Ruelles, idem; Hans 
Roelins = 18 deniers ; Haquin Denis = 12 deniers. 
Grand Conseil ; le doyen de Besançon = 28 sols ; 
maître Jehan Caulier, idem ; maître Jehan Jonglet, 
idem ; maître Philippe Haneton -= 18 sols ; maître 
Pierre de Chiminès (Ximénès) = 16 sols ; Gonzalve de 
Segovia, idem ; maître Richard Conteru = 15 sols ; 
maître Laurent du Blioul, idem ; maître Gilles van der 
Dame, idem ; maître Charles de la Verde Rue, idem ; 
maître Louis Barengier = 12 sols; Alonse Barynone, 
idem ; maître Olivier de Keesele, idem ; Antoine de 
Willeghes = 10 sols; maître Germain Parisot = 
8 sols ; Guillaume Bacheler = 7 sols ; Pierre Dale- 
mont = 7 sols ; messire Jehan de Buscho = 3 sols. 
Capitaines et archers de corps : messire Olivier de 
Famelaert = 24 sols ; Pierre de Brion = 8 sols ; 
Jehan d'Acht, idem; Jaquet de Mons, idem; Antoine 
d'Arm entières , idem; Jehan de Bretonne « idem; 
Colin Bette, idem ; Alard de Lardère, idem ; Leurin 
de Contay, idem ; Paul le Suisse, idem ; Jennin don 



CHAMBRE DES COMPTES DE ULLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 107 



Diégho, idem ; Georges Pieter, idem ; Caset de Bousut 
idem ; Petit Jehan Sifflet, idem ; Jehan MouUiart, idem; 
Jehan Broiart , idem ; Inghelbert Marchant ; idem ; 
Mathieu de Rubempré, idem ; Jehan Stassins, idem ; 
Guillaume de Bonne-Voye, idem ; Robinet de Mailly, 
idem ; Henry de Monceau, idem ; le b&tard de Bour- 
bon, idem ; Antoine Le Buck, idem ; Bertrand Cor- 
nille, idem ; Jehan Braure, idem ; Martin de Longhe- 
viUe, idem ; Henrion Le Roy, idem; Pîerchon Michiel, 
idem ; Jehan Rousseau, idem ; Pierchon Boutry, idem; 
Martin de La Marche, idem; Antoine de Couchy, 
idem ; Antoine Longheespée, idem ; Claude Du Mont, 
idem ; Antoine Le Page, idem ; Antoine de Le Pierre, 
idem ; Antonin Danfroippé, idem ; Gilles de Woha, 
idem ; Jorin Saillart, idem ; Thomas Le Vasseur, idem; 
Thomas Louvette , idem ; Pierchon Cardon, idem ; 
OUiferne d'Aveluy, idem ; Adrien de Le Litz, idem ; 
IsaaCy idem ; Aubert de Marquette, idem ; Couronne, 
idem; Jacques Le Moyre, idem; Massin de Lille, 
idem ; Jehan Bertin, idem ; Jehan de Morienne, idem ; 
Bidan, idem ; le bâtard de Maneville, idem ; Jehan de 
Lassau, idem; Huguenin Everart, idem; Pierre de 
Labye, idem ; Jennin de Mol, idem ; Jehan du Fallon, 
idem ; Gilles duParck, idem ; Guillemin Le Gaj, idem; 
Spiellet, idem ; Leurîn Winant, idem ; Simon Gonner, 
idem ; le bâtard de Succre, idem ; Antoine Marthe, 
idem ; Jacques de Malines, idem : Jehan de Lattre, 
idem ; Michiel de Cock, idem ; Colin de Nuemarkt, 
idem ; Philippot Bacheler, idem ; Pierre de la Bruyère 
idem ; Nicolas d'Aveluy, idem ; Hano le Clerc, idem ; 
Germain, idem ; Jehan de Sclabecque, idem ; Hughes 
Michiel, idem ; Gheerard de le Hooghe, idem ; Petit 
Gheerard, idem ; messire Oudet Boudier = 6 sols >. 
Total des gages dudit jour : 180 livres, 7 sols, 2 de- 
niers) ; mercredi, 14 avril 1512, l'Archiduc tout le 
jour à Malines. c Et fut le jour de la pourchession de 
ladite ville où fut monseigneur disner au Rouge Escut 
pour veoir passer la pourchession, accompaigné de 
Mesdames ses seurs. Madame de Savoye et d'autres 
nobles seigneurs , et furent deffroyés et festoies du 
disner au despens de ladite ville, et au souper en 
court > ; lundi, 19 avril, tout le jour à Malines ; samedi, 
l'*" mai, tout le jour à Bruxelles ; lundi, 17 mai, déjeu- 
ner à Bruxelles, dîner et souper à l'Estaquette^ cou- 
cher en ladite ville de Bruxelles; « et cedit jour 
par ordonnance de Monseigneur le Gouverneur et 
maistres d'ostel y eult crue de trois plats ». (Détail de 
la dépense dudit jour. Paneterie : 7 douzaines de pains 



de bouche, 30 douzaines de pains bis, pain d'achat, 
beurre frais et moutarde. Échansonnerie : 169 lots de 
vin de garnison, 3 tonneaux de cervoise. Cuisine : 4 
brochets à tronçonner, 4 lancerons^ 9 carpes rondes, 
4 carpes de cuisine, 8 brèmes, une vaudoise, un cent 
de goujons, 200 écrevisses, 4 paires de soles, 4 rougets, 
36 plies, botequinSy morues et meyvisches, 600 œufs, 

2 tartes pour Monseigneur, 5 tartes de chambellan, 
19 pâtés de poisson, porée^ persil, herbes et lait, un 
quarteron de pommes de Capendu, 40 livres de 
beurre, 8 lots tant verjus que vinaigre, verdure, bois 
et charbon, plat du gouverneur ; etc. Total de la 
dépense : 228 livres, 13 sols, 11 deniers) ; samedi, 24 
juillet, tout le jour à Bruxelles ; lundi, 2 août, idem ; 
samedi, 21 août, idem. (Détail de la dépense de la 
paneterie : 50 pains de bouche, 10 douzaines et demie 
de pains bis, beurre frais et moutarde ; payé 59 livres, 
8 sols à Martin de Velairt, marchand de linge, pour 
une pièce et demie de satin ouvragé de Venise, conte- 
nant ensemble 72 aunes, dont se feront 13 satins pour 
servir mondit seigneur ; 33 livres, 15 sols au même, 
pour deux pièces de nappes de chambellan, ouvragées 
de damas, contenant ensemble 90 aunes, dont so 
feront 18 nappes, chacune de 5 aunes de long ; 30 
livres au môme, pour une pièce et demie de nappes 
de buffets, aussi ouvragée de damas, contenant 
ensemble 69 aunes dont se feront 17 nappes de 4 aunes 
de long ; 28 livres, 10 sols, 9 deniers au môme, pour 

3 pièces de fines serviettes ouvragées , contenant 
ensemble 136 aunes et demie dont se feront 30 ser- 
viettes ; 29 livres au môme, pour 5 pièces et demie de 
serviettes communes aussi ouvragées de damas, con- 
tenant ensemble 260 aunes dont se feront 128 ser- 
viettes ; 103 sols au môme, pour avoir fait coudre 
lesdites nappes et serviettes, etc.) ; mardi, 7 septembre, 
tout le jour à Maiines ; mardi, 14 septembre, idem ; 
mardi, 5 octobre, idem ; mardi, 12 octobre, tout le 
jour à Bruxelles ; dimanche, 31 octobre, idem ; mer- 
credi, 1" décembre, tout le jour à Malines. — États 
journaliers de la dépense de l'hôtel de l'archiduchesse 
Marguerite, douairière de Savoie, gouvernante des 
Pays-Bas. — Lundi, 9 février 1512, l'Archiduchesse 
tout le jour à Malines ; jeudi, 12 février, idem, « et a 
fait ce jourd'huy madicte dame les nopces d'Obîgny 
(Aubigny) une de ses filles d'honneur >. (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie: 11 douzaines de pains 
de bouche, 36 douzaines de pains bis, oublies. Echan- 
sonnerie : 158 lots de vin de garnison. Cuisine-: 93 



106 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



livres de viaiide de bœuf, 5 moutons et 3 quartiers, 
22 livres de lard, 2 livres de moelle de bœuf, oreilles 
et pieds de porc, tripes et pieds de mouton, 4 langues 
et 4 tétines de vache, 8 livres de sucre, olives et limons, 
une livre de câpres et huile d'olive, 3 livres de prunes 
de Damas et 3 livres de corinthes^ 2 livres de clous 
de girofle, un oison et 2 pigeons, 4 poulets, 26 livres 
de beurre, 500 œufs, potatgeries, sauce verte, façon 
de 7 grands pâtés ronds, 5 tartes, 5 fo7vnes (gâteaux 
faits au moule) et 5 flajolz^ 30 tartelettes, 30 flans, 
24 autres tartelettes, fleur (farine), plat de Monsei- 
gneur le comte de Montrevel, chevalier d'honneur de 
TÂrchiduchesse = 5 livres, idem, de Monseigneur de 
Montheney, gouverneur de Bresse et des finances de 
Madame ; dépense de provision : 23 chapons gras, 
8 chapons de palier, 32 perdrix, 7 lapins et 1 cabri, 
un agneau. Fruiterie : 5 livres, 8 onces de cire de 
garnison on 4 chandelles couvertes et 6 flambeaux, 
fruit, 26 livres de chandelles de suif, 14 tasses de con- 
fitui'es, 2 marchepains^ 3 lots d'hypocras. Écurie : 
journée de 29 chevaux = 65 sols, 3 deniers. Four- 
rière : 1901 quartiers de bois, 119 fagots, 3 cents et 
demi de charbon. Total de la dépense, y compris les 
gages : 98 livres, 14 sols) ; mercredi, 18 février, tout 
lejoui^àMalines; lundi, 31 mai, tout le jour à Bru- 
xelles ; mardi, 15 juin, idem. 



B. 3466. (Carton.) — 92 pièces, parchemin. 

1618. — Etats journaliers delà dépense de Thôtel 
de Tarchiduc Charles, prince de Castille, de Léon, de 
Grenade, etc., comte de Bourgogne et de Flandre, etc. 
— Samedi, 31 janvier 1513, l'Archiduc tout le jour à 
Malines ; vendredi, 4 février, idem ; jeudi, 17 février, 
idem. (On remarque parmi les dépenses : Echanson- 
nerie : acquisition d*un poinçon de vin offert à l'am- 
bassadeur d'Aragon); vendredi, 25 février, tout le jour 
à Malines. — Etats journaliers de la dépense de l'hôtel 
de l'archiduchesse Marguerite, gouvernante des Pays- 
Bas. — Samedi, l*' janvier 1513, l'Archiduchesse, tout 
le jour à Malines ; vendredi, 14 janvier, idem ; lundi, 
31 janvier, idem ; mardi, l'*" février, idem: jeudi, 17 fé- 
vrier, idem ; lundi, 28 février, idem ; mardi, 1*^ mars, 
idem ; samedi, 26 mars, idem; mardi, 5 avril, idem, 
« et a donné à soupper aux ambassadeurs de Savoie.» 
(Détail de la dépense de ce jour. Paneterie : 38 dou- 
zaines de pains, oublies, salade Echansonnerie : 



119 lots et demi de vin de garnison, 2 tonneaux de cer- 
voise. Cuisine : 100 livres de viande de bœuf, 5 mou- 
tons, 3 agneaux, 2 livres de lard maigre, fraises, foies 
et pieds de veau, oreilles de porc, pieds de mouton et 
une tétine de vache, une once de poudre d'Italie (1), 
olives et câpres, oranges, une demi-livre de raisins de 
Corinthe, 16 pluviers, 2 sarcelles, 8 lapins, 30 pigeons, 

I lièvre, 13 petits poulets, 1 cent et demi d'œufs, 
10 livres de beurre , un demi-mouton pour les plats de 
crue^ un fromage de Nivelles, blé pour les poulets et 
oisons de réserve, potageries sauce verte, 6 tartes, 
façon de 4 grands p&tés et de 12 petits, plat du comte 
de Montrevel, chevalier d'honneui* de l'Archiduchesse, 
idem, de monseigneur de Montheney, gouverneur de 
Bresse. Fruiterie : 14 livres, 3 quarterons de chan- 
delles de suif, fruit, une livre de cire de garnison 
dépensée en deux chandelles de table. Ecurie : journée 
de 27 chevaux. Fourrière : 401 quarterons de bois, 
20 fagots, 2 sacs de charbon. Total de la dépense, y 
compris les gages, mais sans les garnisons : 84 livres, 
14 sols, 8 deniers) ; dimanche, 10 avril 1513, l'Archi- 
duchesse tout le jour à Bruxelles ; vendredi, 15 avril, 
idem (total des gages pour ledit jour : 43 livres, 15 sols, 

II deniers) ; mercredi, 27 avril, TArchiduchesse tout 
le jour à Bruxelles ; dimanche, 1^ mai, idem; mer- 
credi, 4 mai (2), idem ; samedii 14 mai, dîner à La 
Yeure et coucher à Bruxelles ; dimanche, 15 mai, tout 
le jour à Bruxelles. (On remarque dans l'office de 
l'Écurie la dépense suivante : 29 livres, 12 sols payés 
par le trésorier pour le louage de 10 chariots attelés 
de 32 chevaux qui ont servi à amener et ramener les 
offices et baghes de Madame dès mercredi jusques au 
jour précédent tant à Groenendael qu'à La Veure); 
mardi, 31 mai, l'Archiduchesse, tout le jour à Bruxelles; 
mercredi, 1^'juin, dîner à Occelle{3), souper et coucher 
à Bruxelles; lundis 20 juin, tout le jour à Bruxelles. 
(Parmi les dépenses de l'Écurie, on remarque : 38 sols 
à Noê Le Loup, fourrier, pour « deux axis (essieux), 
une plane et autres parties du ferrage et ung vreux 
(verrou) pour les chariotz branlans (4) de Madame, 
comprins le louage d'ung homme qui a servy avec 



(1) Probablement semoule venant d'Italie. 

(2) Le scribe a écrit par erreur avril au lieu de mai. En 1513, 
le 4 avril tombait un lundi et le 4 mai un mercredi. 

(3) Neder-Ockerzeel. 

(4) Voitures suspendues. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. t09 



lesdits charyotz quatre fois que Madame a esté à la 
chasse » ; parmi celles de la Fourrière : 10 sols à Man- 
gin Porteret, aide-de-chambre, pour deux grandes 
courroies de cuir blanc pour le lit de camp de Madame). 
— États journaliers de la dépense des archiduchesses 
Éléonore , Isabelle et Marie d*Autriche , sœurs de 
l'archiduc Charles. — Samedi, 3 décembre 1513, 
mesdames Eléonore, Isabelle et Marie d'Autriche, tout 
le jour à Malines. 



B. 3467. (Carton.) — 62 pièces, parchemin. 

t&iâ. — États journaliers de la dépense de Thôtel 
de l'archiduc Charles d'Autriche, prince d'Aragon, 
comte de Bourgogne et de Flandre, etc. — Dimanche, 
1** octobre 1514, l'Archiduc tout le jour à Bruxelles. 
(Montant des gages des officiers pour ledit jour : 
201 livres, 4 sols, 10 deniers). — États journaliers de 
la dépense de l'hôtel de l'archiduchesse Marguerite, 
gouvernante des Pays-Bas. — Mardi, 3 janvier 1514, 
l'Archiduchesse tout le jour à Malines; jeudi, 12 janvier, 
départ après dîner de Malines, souper et coucher à 
Bruxelles; dimanche, 15 janvier, tout le jour à Bru- 
xelles. (On remarque parmi les dépenses de l'Écurie : 
8 sols à Noël Le Loup, payés à 3 autres hommes venus 
de Yilvorde sur les haquenées* des dames « à cause 
qu'elles vindrent sur traîneau >) ; lundi, 30 janvier, 
tout le jour à Hal; mardi, 31 janvier, dîner à Hal, 
souper et coucher à Bruxelles. Dépenses de TÉcurie : 
fournitures par Noël Le Loup, fourrier de l'Écurie, 
de plusieurs parties de son métier livrées par un 
éperonnier de Bruxelles , de plusieurs cordons , 
cordes et courroies de cuir pour le traîneau quand 
Madame fut à Ghiwèke (1), etc.; 5 livres à 
Maillotin, barbier, pour avoir guéri trois pages d'hon- 
neur de Madame ; dépenses de la Fourrière : 3 sols à 
Loys de la Lex, pour une mande et demie de paille 
pour mettre sur la rue audit Haulx{Ea\) quand 
Madame alla à l'éghse) ; mercredi, 1®^ février, l'Archi- 
duchesse, tout le jour à Bruxelles; samedi, 11 février, 
idem ; mardi, 21 février, tout le jour à Malines ; mer- 
credi, 22 février, tout le jour à Bruxelles; lundi, 
13 mars, tout le jour à Malines; mercredi, 22 mars, 
idem. (Dépenses de la Fruiterie ; 28 sols payés pai* le 



(1) Gibecq à 23 kilomètres de Mons (Hainaut). 



trésorier pour le louage de 6 grands cierges à l'occa- 
sion du service de feu Monseigneur l'Aumônier; 
42 sols, deniers pour livres de cire destinées à faire 
des cierges pour les messes et pour les chandelles à 
oflErir audit service) ; jeudi, 23 mars, idem. (Dépenses 
de la Fourrière : 18 sols payés par le trésorier pour le 
luiseau (cercueil) où a été inhumé feu monseigneur 
l'Aumônier) ; samedi , 25 mars , idem ; vendredi, 
31 mars, idem. Récapitulation des dépenses du mois. 
Écurie : 6 livres, 18 sols à Jehan de Soye, valet des 
pages d'honneur de Madame, pour 9 paires de souliers 
pour Q pages, buage de leur chemises « et pour leurs 
confessions et au barbier qui a guéri un desdits pages 
d'une jambe, encre, papier, roulaige de leurs cheveux 
et autres petites parties par luy payées et fournies pour 
l'entretienement desdits paiges » ; Fourrière : 45 sols 
à un valeton qui a gardé les chiens d'Angleterre 
envoyés par Madame à l'Empereur, son père ; 11 livres, 
5 sols à Etienne LuiUier, payées pour 100 aunes de 
canevas pour doubler la tapisserie ci-après nommée ; 
10 livres, 12 sols pour 85 aunes d'autre canevas pour 
fournir à ladite tapisserie ; 7 livres, 10 sols au môme, 
pour avoir garni et doublé six grandes pièces de tapis- 
series, contenant chaque pièce 60 aunes ; 64 sols pour 
avoir garni 16 autres aunes de tapisseries, contenant 
chaque pièce 30 aunes); jeudi, 13 avril, l'Archiduchesse 
tout le jour à Malines; dimanche, 16 avril, jour do 
Pâques, idem. (Détail de la dépense dudit jour. Pane- 
terie : 6 douzaines de pains de bouche, 31 douzaines de 
pains bis, oublies, salade. Échansonnerie : 129 lots de 
vin de garnison, 1 tonneau de cervoise fourni par le 
brasseur de YOliphan à Bruxelles, 1 autre tonneau 
fourni par le brasseur du Fouan à Malines. Cuisine : 
100 livres de viande de bœuf, 5 moutons et 1 demi- 
quartier de mouton, un demi-mouton pour le prêcheur, 
39 livres de lard, fraises, pieds de veau et de mouton, 
langue de bœuf, 9 bécasses, 22 pigeons, 3 cochons, 
7 cabris, 100 poulets de provision, 2 lièvres, 4 chapons, 
12 livres et demie de beurre frais, œufs frais, 301 quar- 
terons d*œufis, 2 lapins et 12 petits poulets, po/a^^e^, 
sauce verte, façon de 12 petits pâtés et d'un grand, 
4 tartes, plats du comte de Montrevel et de Monsei* 
gneur de Montheney. Fruiterie : 20 livres de chandelles; 
fruit. Écurie = néant. Fourrière =r néant. Total de la 
dépense des offices = 54 livres, 3 sols, 7 deniers ; 
idem, des gages : 39 livres, 2 sols, 8 deniers ; total 
général = 93 livres, 6 sols, 3 deniers); samedi, 
29 avril, TArchiduchesse tout le jour à Malines. 



110 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



(Dépenses de la cuisine : 60 sols au trésorier pour huile 
de noix et vinaigre pour le prêcheur durant le Carême; 
25 sols à un homme qui a présenté un chevreuil à 
Madame de la part de Monseigneur de Fontaine); 
lundi, 1*' mai, idem ; jeudi, 11 mai, idem ; dimanche, 
21 mai, idem; mardi, 23 mai, départ après dîner de 
Malines , souper et coucher à Louvain ; dimanche, 
28 mai, tout le jour à Louvain ; lundi, 29 mai, idem ; 
vendredi, 2 juin, tout le jour à Bruxelles ; jeudi, 8 juin, 
idem; vendredi, 23 juin, idem. — Etats journaliers de 
la dépense des archiduchesses Éléonore, Isabelle et 
Marie d'Autriche, sœurs de Tarchiduc Charles. — 
Vendredi, 13 octobre, ces princesses tout le jour à 
Bruxelles ; samedi, 18 novembre, idem. 

B. 3468. (Carton.) — 101 pièces parchemin. 

1615. — États journaliers de la dépense de Thôtel 
de l'archiduc Charles d'Autriche, prince d'Espagne, 
comte de Bourgogne et de Flandre, etc. — Samedi, 
3février 1515(n. st.), l'Archiduc dîner à Bruxelles, 
souper et coucher à Yilvorde. — Etats journaliers de 
la dépense de l'hôtel de l'archiduchesse Marguerite, 
douairière de Savoie, gouvernante des Pays-Bas. — 
Lundi, 28 mai 1515, l'archiduchesse Marguerite tout le 
jour à Berg-op-Zoom ; jeudi, 31 mai, départ après dîner 
de Berg-op-Zoom, souper et coucher à Vyebois {Oxxden' 
bosch)(l); lundi, 18 juin, départ après dîner de Harlem, 
souper et coucher à Ramsbourch, (Dépenses de 
l'Écurie : 4 livres, 10 sols au trésorier pour le louage 
d'un bateau qui a amené les baghes, coSves, tapisseries 
et une partie des offices de l'hôtel de Madame, d'Ams- 
terdam à La Haye) ; mercredi, 20 juin, tout le jour à 
La Haye; vendredi, 3 août 1515, l'archiduchesse Mar- 
guerite, tout le jour à l'abbaye du Parc près de Louvain. 
(Dépenses de la Fourrière : 10 sols payés par le tréso- 
rier à un homme qui a amené un mouton en vie « lequel 
est à Madame, dès Bruxelles en ce dit lieu du Parc » ; 
lundi, 6 août, tout le jour à l'abbaye du Parc auprès de 
Louvain ; mardi, 7 août, tout le jour à Bruxelles ; ven- 
dredi, 31 août, idem ; mercredi, 5 septembre, tout le 
jour à Eughien ; jeudi, 6 septembre, idem, « et le train 
de madicte dame tout le jour audict Bruxelles » ; 



(1) L'archiduchesse Marguerite était accompagnée dans ce 
voyage par Tarchiduc Charles d'Autriche, son neveu. 



dimanche, 9 septembre, tout le jour à Bruxelles; 
samedi, 15 septembre, idem. (Dépenses de l'Échanson- 
nerie : « Messieurs de la ville d'Anghyen ont présenté 
à Madame à sa dernière entrée audit lieu,ung poinsson 
de vin de Rains (1) tenant LXXV lotz, dont madicte 
dame a fait don à Jacques Breul >) ; jeudi, 27 sep- 
tembre, idem ; jeudi, 1®' novembre, tout le jour à 
Bruxelles; vendredi, 2 novembre, idem; mercredi, 
14 novembre, tout le jour à Mons, < et a disné et souppé 
Madame de Ravastain avec madicte dame > ; mardi, 
27 novembre, départ après dîner de Jodoigne, souper 
et coucher à Louvain; jeudi, 29 novembre, tout le jour 
à Bruxelles. (Dépenses de l'Écurie : salaire d'un guide 
pour les chariots allant de Mons à Namur) ; vendredi, 

30 novembre 1515, idem. (Récapitulation des dépenses 
du mois, parmi lesquelles on remarque les suivantes : 
Écurie : 6 sols à Noël Le Loup, payés par lui pour un 
guide qui a conduit la petite litière de Madame, laquelle 
fut envoyée dès devant Namur à l'abbaye de Bouesse 
où l'Archiduchesse dîna ; 4 sols au même, pour une 
verrière pour la litière de Madame. Fourrière : 
40 sols à Jannot de la Chambre, payés par lui pour le 
louage de 3 chevaux qui servirent à transpoiter les 
chariots de Madame, lesquels < demouroient sur les 
champs entre Nyvelles et Sombret (Sombref) au der- 
nier voyaige que maditte dame y a fait > ; 7 livres, 
10 sols à Tassinot Louchier, payés par lui à un sellier 
de Bruxelles, pour deux malles de cuir noir dans les- 
quelles se met le châlit du lit de camp de Madame ; 

31 sols, 6 deniers à Anthonin^ pour la dépense du grand 
lévrier de Madame pendant 21 jours, temps de l'absence 
de TArchiduchesse hors de Bruxelles). — États jour- 
naliers de la dépense de l'hôtel des archiduchesses 
Éléonore, Isabelle et Marie d'Autriche. — Dimanche, 
14 janvier 1515, Mesdames les archiduchesses d'Au- 
triche, tout le jour à Bruxelles; samedi, 20 janvier, 
idem ; mercredi, 28 mars, idem; lundi, 23 avril, idem; 
jeudi , 26 avril , idem ; dimanche , 6 mai , idem. 
(Dépenses de la Fourrière: 3 sols à Colin de Harselles 
pour Tnai et verdure délivrés pour la procession de la 
Sainte-Croix à Cauwenberghe, et pour les chambres 
de mesdites dames) ; lundi, 14 mai, tout le jour à 
Bruxelles ; mardi, 22 mai, idem ; jeudi, 31 mai, idem ; 
dimanche, 3 juin, idem. (Détail de la dépense dudit 
jour. Panoterie : 16 pains de bouche, 14 douzaines de 



(1) Vin de Reims ou de Champagne. 



CHAMBRE DES COMPTES DE ULLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. lU 



pains bis, beurro frais et inoutarde. Échansonnerie : 
43 lots de vin de garnison, 1 kanne et quart de cer- 
voise. Cuisine : 2 pièces de bœuf royales, 30 livres 
d'autre viande de bœuf, 2 moutons, 3 quartiers et 
demi, un demi-veau, 7 livres de graisse do bœuf, 
10 livres de lard à larder, 3 livres de lard à potagier, 
un cabri, un cochon (de lait), un chapon gras et un de 
palier; 38 poussins, 3 paires de pigeons, fraises et 
pieds de veau, tripes et pieds de mouton, 4» tétines de 
vache, sopiles de veau, un demi-cent d'œufe, façon de 
32 petits pâtés, idem, de 7 pâtés ronds, potaigeries, 
groseilles, 8 livres de beurre, 4 lots de verjus et 
vinaigre, verdure, 4 haselloi^es de bois, 2 sacs de char- 
bon, 2 carpes rondes, 1 brème, 2 quarterons de blanc 
rosl^ une demi-morue, pourboire à un veneur de Boiss- 
fort qui a apporté de la venaison a Mesdames , plat de 
monseigneur le prince gouverneur. Fruiterie : 1 livre, 

6 onces de cire de garnison, 2 livres en une moyenne 
torche, fruit, 12 livres de chandelles de suif, ordinaires, 
9 chandelles de a^ue (augmentation). Ecurie : journée 
de 8 chevaux et 4 sura^ois. Fourrière : 4 haselaires et 
demi et 1 quartier de bois, ordinaires, 1 hdselaire et 
demi dudit bois de a^ue^ 1 quarteron de fagots. Total 
de la dépense des offices : 26 livres, 16 sols, 11 deniers 
poitevine : idem, des gages : 35 livres, 14 sols. Total 
général : 62 livres, 10 sols, 1 1 deniers poitevine). — 
Etats journaliers de la dépense particulière de Thôtel 
de l'archiduchesse Éléonore d'Autriche. — Samedi, 

7 juillet, « Madame d'Austriche » (1,) tout le jour à 
Bruxelles. (Détail delà dépense dudit jour. Paneterie: 

34 pains de bouche, 12 douzaines et 8 pains bis, beurre 
frais et moutarde. Échansonnerie : 38 lots de vin de 
garnison, 1 tonneau et quart de cervoise. Cuisine : 
3 brochets à tronçonner, 11 lancerons^ 8 carpes rondes, 
6 carpes de cuisine, 6 brèmes, 11 brochetons, un demi- 
cent et un quarteron de hlanc rost^ 8 anguilles à potor 
gier^ morues, plies, hottequins^ rougets, soles, 2 mu- 
lets, 1 bar de mer, soulleites (petites soles), moules, 
«^oem$(stockôschs), 6 tartes de chambellans,une quarte 
de fleur, poiaigertes, pois et fèves vertes, groseilles, 

35 livres de beurre, 8 lots de verjus et de vinaigre, 
verdure, 4 haselaii^es de bois, 2 sacs de charbon, 
200 œufs, plat de monseigneur le prince gouverneur, 



(1) La mention dans le compte de la cuisine du plat du 
prince gouverneur, indique bien qu'il se rapporte à Thôtel de Tar- 
chiduchesse Éléonore d'Autriche, et non à celui de l'archidu- 
chesse Marguerite, sa tante. 



etc. Total de la dépense des offices : 31 livres, 5 sols, 
i den. ohole poitevine ; idem^ des gages: 30 livres, 
2 sols ; total général : 61 livres, 7 sols, 1 den. obole 
poitev.); lundi, 23 juillet, idem; jeudi. 26 juillet, idem. 
(Dépenses de TÉcurie : 36 sols payés par le maître de 
la chambre aux deniers, pour le louage de six chevaux, 
< lesquelz menèrent et ramenèrent les dames et 
madicte dame à Dilbeecke, le XIX^ de ce dit mois » ; 
72 sols au même, payés pour le louage de 4 chevaux 
du cloître de Vorst, « lesquelz ont mené de ceste viUe 
Tun des chariotz des dames et damoiselles de la Roy ne 
de Dannemarche jusquesà Bréda, où ils ont vacqué, y 
comprins leur retour en ceste dicte ville, par six jours 
entiers »); mercredi, l*' août, Tarchiduchesse Éléonore 
d'Autriche, tout le jour à Tabbaye du Parc-lez-Lou- 
vain ; dimanche, 5 août, dîner à Tabbaye du Parc-lez- 
Louvain, souper à Hever, « où elle fut deffroiée au 
souper », et coucher à ladite abbaye du Parc ; mardi, 
7 août, idem ; mercredi, 8 août, déjeuner et dîner à 
Tabbaye du Parc, et souper et coucher à Bruxelles. 
(Dépenses de l'Ecurie : 10 livres, 16 sols au maître de 
la chambre aux deniers, payés par lui pour les jour- 
nées des 4 chevaux de l'hôpital St-Jean de Bruxelles, 
qui ont servi pendant 9 jours entiers madite dame en 
son voyage à Louvain, pour mener la galiote) ; mardi, 
14 août, tout le jour en la ville de Bruxelles; mardi, 
21 août, idem; jeudi, 30 août, idem; samedi (1), 1**" 
septembre, idem. (État des gages dos dames et officiers 
de la maison de Tarchiduchesse Éléonore : « Madame 
la princesse deChimay=40sols ; le seigneur de Blasvelt 
=: 36 sols; Anne de Beaumont, idem; messire Philippe 
de Hèdebault = 24 sols ; Jean de Martigny, idem ; le 
seigneur de Potelles, idem ; Ferry Gros = 18 sols ; le 
seigneur de Sommain, idem ; Jean Samelin, idem ; 
Louis de Ramelot, idem; Claude Dyske, idem; Nicolas 
Offers, idem ; Lebon Desne = 9 sols ; Nicolas Drous- 
sele = 18 sols ; Didier Boisot, idem ; maître Jean de 
Bornes = 16 sols ; maître Jean Leveau = 12 sols ; 
révêque de Salubrie = 8 sols ; maître Jaconus Colman 
= 8 sols ; Adrien de Wintre, idem ; maître Jacques 
Gaultier = 6 sols ; Jean de la Chappelle, idem ; Alain 
Escharny, idem; Bertrand des Lobbes, idem; François 
Du Metz, idem; Simon Tisnack, idem; Gilles Courtois, 
idem; Thibault Lebœuf, idem; Charles Pipelart, idem; 
Pierre Boosch, idem ; Grand-Jehan le Nain, idem ; 



(1) Le scribe a écrit par erreur jeudi. 



112 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



Sorille, idem; Jérôme Juif, idem; Hubert Lefôvre, 
idem ; Jean de Markinnes, idem ; Jean de Vaulx = 

4 sols : Lambert Baten, idem ; Jean Dancoisne, idem ; 
maître Nicaise Marchant = 3 sols; Jacques de Lîesvelt, 
idem ; Pierre Cornu, idem ; Jacques de Beaucamp, 
idem : Pierre Rachyne , idem ; Laurent Régnier, 
Noël Petitpas, idem ; Noël Bricarde, idem ; Jean de 
Ligny, idem ; Mathelin Gouget, idem ; Jacques Mar- 
chant, idem ; Colin Sems, idem ; Comille van den 
Brouck, idem ; Henry Trilleman, idem ; Jacques Por- 
tebois = 2 sols ; Willequin Dassy, idem ; Willequin 
Spierinck, idem ; Jehan Muet, idem; Martin Booschotz 
= 18 deniers; Guichard de Pontarlier, idem. Archers; 
Georges Rousseau = 7 sols; Joosse Bourgrave = 

5 sols ; Willequin van Zyppe, idem ; Jean le Bateur, 
idem ; Jean Damptine, idem ; Jean Martin, idem ; Jean 
Bloucko, idem; Aert Marchelis, idem; Victor Legrand, 
idem; Rambault Borreman, idem, Jean Blouck-le- 
Jeime, idem. ««Total des gages :30 livres, 4 sols); lundi, 
3 septembre 1515, Tarchiduchesse Eléonore tout le 
jour à Bruxelles. (Détail de la dépense dudit jour, 
Paneterie : 35 pains de bouche, 12 douzaines de pains 
bis, beurre frais et moutarde. Échansonnerie : 41 lots 
et demi de vin de garnison, 1 tonneau et quart de cer- 
voise. Cuisine : 2 pièces et demie de bœuf, royales, 
25 livres d'autre viande de bœuf, 2 moutons et demi, 
un demi-veau, 4 livres et demie de graisse de bœuf, 

6 livres de lard à larder, 3 livres de lard à potagier^ 
un oison, un filet de bœuf, 4 sarcelles, 2 perdrix, un 
chapon gras et un de palier, 32 poussins, 3 paires de 
pigeons, 9 livres de viande de porc, 4 pieds de bœuf, 
pieds et oreilles de porc, un quarteron d'œufs, 3 tartes 
de chambellan, façon de 4 pâtés ronds, potaigeries, 
aigret, 5 livres de beurre, 3 lots et demi de verjus et 
de vinaigre, verdure, 4 hastelaires de bois, 2 sacs de 
charbon , plat du prince gouverneur. Fruiterie : 
13 onces de cire de garnison, 11 livres de chandelles 
de suif. Écurie : journée de 8 chevaux. Fourrière : 

3 hastelaires et demie de bois, un quarteron de fagots. 
Total de la dépense des offices : 23 livres, 2 sols, 

4 deniers obole ; idem, des gages : 30 livres, 4 sols. 
Total général : 53 livres, 6 sols, 4 deniers) ; mardi, 
4 septembre, l'archiduchesse Eléonore, déjeuner à 
Bruxelles, dîner à Gaesbeke, souper et coucher à 
Enghion, « et ce dit jour madicte dame a esté deflfroyée 
au disner par le seigneur dudit Gaesbeke, et son train, 
réservé aucunes demoiselles qui sont demouréez en 
ladicte ville de Bruxelles » ; dimanche, 23 septembre, 



tout le jour à Bruxelles, < et cedit jour le plat de la 
berceresse de madicte dame a esté mis à néant > ; 
samedi, 29 septembre, idem ; dimanche, 14 octobre, 
idem ; mercredi, 24 octobre, idem; jeudi, 8 novembre, 
dîner à Hal, souper et coucher à Nivelles ; vendredi, 
9novembre, dîneràNivelles, souper etcoucherau Reicx: 
samedi, 10 novembre, dîner au Reux^ souper et coucher 
à Mons ; dimanche, 11 novembre, tout le jour à Mons ; 
vendredi, 30 novembre, tout le jour à Bruxelles ; 
dimanche, 2 décembre, idem ; mardi, 18 décembre, 
idem ; lundi, 31 décembre, idem. — États journaliers 
de la dépense de l'hôtel de l'archiduchesse Isabelle 
d'Autriche, reine de Danemark (1). — Lundi, 23 juillet 
1515, la reine de Danemark tout le jour en la ville de 
Lovère. (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 
pains d'achat = 4 livres, 6 deniers; beurre frais, mou- 
tarde, fromage et radis. Échansonnerie : 92 lots de 
vin de garnison, 2 tonneaux de cervoise. Cuisine : 
123 livres de viande de bœuf, 6 livres de graisse de 
bœuf, 24 livres de lard à larder, 4 livres de lard à 
potagier^ 9 moutons, 5 oisons, 1 filet de bœuf, 12 oi- 
seaux de rivière, 50 poussins, 3 paires de pigeons, 
4 tétines de vache, 7 pieds de bœuf, lait, farine pour 
faire plusieurs pâtés de venaison, poires, pommes, 
fèves, pois, bois, verjus et vinaigre, verdure. Frui- 
terie : cerises, chandelles de suif. Écurie: 40 sols payés 
à un homme envoyé par l'amiral à Bruxelles vers 
messeigneurs des finances, « pour recouvrer certains 
deniers ». Fourrière : néant. Total de la dépense : 
57 livres, 17 sols, 10 deniers) ; samedi, 28 juillet, la 
reine de Danemark tout le jour sur la mer, « à voile 
pour tirer sur Denemarcque ; et cedit jour l'on fist la 
despence des vivres de provision mis au bateau » ; 
mercredi, 1** août, idem ; vendredi, 10 août, la Reine, 
tout le jour à Coppenhave (Copenhague), < et cedit 
jour le Roy (de Danemark) deffroya la Roine en toutes 
ses offices». — États journaliers de la dépense particu- 
lière des officiers qui avaient été chargés d'accompa- 
gner l'archiduchesse Isabelle en Danemark, pendant 
leur voyage de retour. — Mercredi, 5 septembre 1515, 
monseigneur l'Amiral (2), le seigneur de Mouscron(3), 

(1) L*archidachesse Isabelle d*Autriche avait épousé le 15 juin 
1514 le roi de Danemark Ghristiern II .Mais ce ne fut que Tannée 
suivante qu^elle partit pour son nouveau royaume. 

(2) Adolphe de Bourgogne, sire de Beveren, amiral de la 
mer. 

(3) Antoine de la Barre, seigneur de Mouscron, maître d'hôtel 
de Charles-Quint. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L*HOTEL DBS DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 113 



< la dame à'Emice, dames, damoiselles, gentilz- 
hommes et officiers tout le jour sur la mer à veille ; et 
oedit jour Ton fist la despense des vivres de provision 
estans au bateau > ; mercredi, 18 septembre, le sei- 
gneur de Mouscron, damoiselles et aucuns gentils* 
hommes, déjeuner à Boucaut, diner kErvelt (Arteveld), 
souper et coucher à Oand. (Détail de la dépense des 
offices. Paneterie = néant. Échansonnerie = néant. 
Cuisine : 82 sols pour le déjeuner, 8 livres, 4 sols pour 
le dîner, 13 livres, 11 sols, 6 deniers pour le souper. 
Fruiterie = néant. Ecurie : 9 livres, 10 sols pour le 
louage des chariots et des chevaux qui ont transporté 
les bagages des demoiselles et gentilshommes. Four- 
rière : 18 sols pour belle chère (pourboire) et vin des 
maisnies (domestiques) à Boucaut et à Ârtevelde. 
Total de la dépense : 33 livres, 15 sols, 6 deniers). 



B. 3469. (Carton.) — 56 pièces, parchemin. 

t&M. — Etats journaliers de la dépense de Thôtel 
de Charles, archiduc d'Autriche, roi de Gastille, comte 
de Flandre et de Bourgogne, etc. (1). — Lundi, 25 août 
1516, Tarchiduc d'Autriche, roi de Gastille etc , tout le 
jour à Bruxelles ; mercredi, 27 août, diner à Bruxelles, 
aller à la chasse, souper et coucher à Bruxelles ; mer- 
credi, 3 septembre, tout le jour à Bruxelles, < et y 
eubt n plats de crue à cause que le Roy donna à souper 
à Madame sa tante et Madame sa seur ». (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie : 112 pains de bouche et 
demi, 31 douzaines et demie de pains bis, tant ordi- 
naires qu'extraordinaires, beurre frais et moutarde. 
Échansonnerie : 169 lots et demi de vin de garnison, 
un tonneau et quart de cervoise, 4 marcepains (gâteaux 
d*amandes), 3 lots d'hypocras. Cuisine : une demi- 
pièce de chair de bœuf royale, 3 moutons et demi, un 
veau et un cochon, 29 livres de viande pour hochepot 
et pâtés, 9 livres de graisse de bœuf, 18 livres de lard 
à larder, 2 livres de lard à potage, 3 langues de bœuf, 
2 livres et demie de moelle de bœuf, 4 pieds de bœuf, 



(1) L'itinéraire de l'archiduc Charles, roi de Gastille (il prit ce 
titre à partir du 14 mars 1516), pour les années 1506 à 1531, a 
été publié par M. Gachard dans le Tome II de la Collection des 
Voyages des Souverains des Pays-Bas et dressé par lui d'après 
les comptes des maîtres de la Chambre aux deniers, conservés 
aux Archives du Nord et analysés dans le tome VII de Tlnven- 
taire, art. B. 334^^350. 

SÉRIE B. (Nord.) — Tome VIII. 



pieds et oreilles de porc, 6 mulettes (estomacs) et A 
pieds de mouton, 1 faisan, 3 paons, 37 butors, 9 chapons 
gras, 46 perdrix, 17 lapins, 60 poussins, 13 paires de 
pigeons, 4 douzaines d*oiselets, 200 œufs, 22 pâtés 
ronds, 4 tartes de Roi, 2 douzaines de petits flans et 
de tarlettes, feuUlez à faire raffiolle (feuilletés à faire 
rissole) et 2 quartes de flewr^ porée^ herbes, lait et 
aigret^ crème douce et lait doux, pommes de coings, 
un demi-cent d'oranges, citrons et prunes, 200 poires 
ou pommes à confire, concombres, 17 livres de beurre 
frais, 5 lots tant verjus que vinaigre, verdures, bois et 
charbon, le plat du grand chambellan, le plat du grand 
maître d*hôtel etc, etc) ; jeudi, 11 septembre, tout le 
jour à Hevre (Heverlé) ; vendredi, 26 septembre, tout 
le jour à Bruxelles ; samedi, 3 octobre, idem ;" mer- 
credi, 22 octobre, dîner à olst (Alost?) (1) 

souper et coucher à Bruxelles ; jeudi, 6 novembre» 
tout le jour à Bruxelles ; vendredi, 14 novembre, 
déjeuner et dîner au bois de Septfontaines, souper et 
coucher au cloître de Groenendael ; samedi, 15 novem- 
bre, dîner à l'assemblée de la chasse, banqueter au 
bois, souper et coucher à Bruxelles ; jeudi, 27 novem- 
bre, tout le jour à Bruxelles; vendredi, 12 décembre, 
idem. — États journaliers de la dépense de Thôtel de 
Tarchiduchesse Marguerite, douairière de Savoie, gou- 
vernante des Pays-Bas. — Mardi, 30 septembre 1516, 
Tarchiduchesse Marguerite» tout le jour à Bruxelles ; 
dimanche, 30 novembre, idem. — États journaliers de 
la dépense de Fhôtel de l'archiduchesse Éléonore 
d'Autriche. — Mercredi , 2 janvier 1516, l'archidu- 
chesse Éléonore, tout le jour à Bruxelles ; lundi, 21 
janvier, idem; samedi, 2 février, idem; lundi, 25 
février, idem ; jeudi, 13 mars, idem ; vendredi, 4 avril, 
idem; mercredi, 30 avril, idem ; vendredi, 16 mai, tout 
le jour à Douai; mardi, 3 juin, tout le jour à Bruxelles; 
jeudi, 26 juin, idem ; mai'di, 30 décembre, tout le jour 
à Bruxelles. 

B. 3470. (Carton.) — 95 pièces, parchemin. 

iftt9. — États journaliers de l'hôtel de l'archiduc 
d'Autriche, Charles, roi de Gastille, comte de Bour- 



(1) Il y a en cet endroit une déchirure dans le manuscrit qui 
ne permet pas de lire complètement le nom de la localité oii a 
dîné Tarchiduc Charles d'Autriche. D'après Gachard, il aurait 
passé toute la journée à BruxeUes. 



15 



114 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



gogne et de Flandre etc. — Samedi, 3 janvier 1517, 
rarchiduc d'Autriche, roi de Castille, etc, tout le jour 
à Bruxelles ; samedi, 31 janvier, dîner à Malines, sou- 
per et coucher à Bruxelles ; mercredi, 4 février, tout 
lejour àBruxeQes; mardi, 24 février, dîner à Bru- 
xelles, souper et coucher à Malines; dimanche, 1* mars, 
toutlejour à Bruxelles ; mercredi, 25 mars, tout le 
jour à Bruxelles, « et donna le Roy b disner au car- 
dinal de Gors >. (Détail de la dépense. Paneterie : 94 
pains de bouche et demi, 24 douzaines et 11 pains bis, 
23 échaudés, beurre frais et moutarde. Échansonnerie: 
126 lots et demi de vin de garnison, un tonneau et 
quart de cervoise. Cuisine : 1 brochet /wcA, 1 brochet 
carreau, 6 brochets à fendre, 4 brochets à tronçonner 
21 lancerons^ 12 brochetons, 5 carpes à fendre, 8 
carpes rondes, 6 bromes, 18 carpes de cuisine, 5 dou- 
zaines de prtcques, un demi-cent de goujons, un demi- 
cent de blanc rôt^ mulets, spierinc^ cabillauds, plies, 
flottes (1) 1 lamproie, 10 livres de chien de mer, 200 
écrevisses, truites, un saumon, 3 aloses, grondelins, 
un turbot, merlans, oistres (huîtres), poisson sec, 
moules et oranges, harengs, 1 quarteron d'œufs, 3 
tartes, façon de 13 pâtés, 3 quartes de fleur^ potage- 
rieSj 42 livres de beurre, épinards,19 lots de verjus et 
de vinaigre, verdure, bois et charbon, plat du grand 
chambellan, plat du grand maître d'hôtel. Fruiterie : 
11 livres, 2 onces de cire de garnison en torches, 
flambeaux, mortiers, cierges et fUletz (2), 21 livres de 
chandelles de suif. Ecurie : journée de 49 chevaux et 
surcrois desdits chevaux. Fourrière : aumônes = 
10 sols, bois des livrées^ fagots, bois brûlé dans les 
chambres, 12 tasses d'épices. Total de la dépense des 
offices : 112 livres, 10 sols, 4 àQm&rs poitevine ; idem^ 
des gages : 222 livres, 12 sols, 2 deniers; total général: 
335 livres, 2 sols, 6 deniers poitevine)) mercredi, 
1*^ avril, tout le jour à Bruxelles ; samedi, 18 avril, 
dîner à Malines, souper et coucher en la ville de Lierre; 
vendredi, 24 avril, tout lejour à Bruxelles ; jeudi, 30 
avril, idem. (Fourrière : 100 sols pour le vin des trom- 
pettes du comte d'Overheinde ; 20 livres à l'hôte du 
Dragon à Malines pour 2 gobelets d'argent pesant 12 
onces et demie, qui ont été perdus à la procession de 
Malines, à la charge du Roi) ; mercredi, 6 mai, tout le 



(1) Nom vulgaire de la raie bouclée dans le Nord. 

(2) Probablement bougies plus fines que les cierges. 



jour à Héverlé ; dimanche, 10 mai, tout lejour à Bru- 
xelles ; lundi, 25 mai, tout lejour à Gand ; samedi, 30 
mai, idem. (Écurie : 8 livres, pour le louage de 3 cha- 
riots attelés ensemble de 9 chevaux, qui ont mené et 
ramené le grand écuyer,le maître d'hôtel de Mouscron 
et le contrôleur Ârtus, depuis ladite ville de Gand à 
Bouchout^ d'où ils s'en allèrent en Zélande, par ordon- 
nance du Roi, pour le fait des navires, et ont attendu 
illec leur retour, où ils ont vaqué 3 jours entiers etc. ; 

6 livres, 11 sols, pour les charriage et batelage desdits 
grands écuyers, maîtres d'hôtel et contrôleur depuis la 
ville de Vlessinghes à Armeyde et pour le retour) ; 
dimanche, 14 juin, tout le jour à Gand. (Ecurie: 33 
livres, 15 sols, pour le louage de trois chariots qui ont 
mené les toiles à la chasse où ils ont vaqué pendant 

7 jours et demi) ; lundi, 22 juin, déjeuner à Gand, dîner 
à Ursel, souper et coucher à Bruges. (Fourrière : 14 
livres, 10 sols pour belle chère, vin des 7naisnies et 
pour vin dépensé illec au dîner et au banquet etc) : 
vendredi, 26 juin, dîner à Bruges, souper et coucher à 
Wynendal ; mercredi, 1*' juillet, tout le jour à Bruges; 
jeudi, 2juiUet, idem; vendredi, 3 juillet, dîner à Bruges 
souper et coucher à L'Ecluse ; mardi, 7 juillet, tout le 
jour à Middelbourg; vendredi, 10 juillet, dîner à Mid- 
delbourg, aller à Arum voir les bateaux, souper et 
coucher à Middelbourg. (Écurie : 14 livres, 7 sols, 
pour le louage de plusieurs chariots qui ont cedit jour 
mené et ramené le Roi, les gentilshommes et officiers, 
de Middelbourg & Arum etc) ; mercredi ; 22 juillet, 
dîner à Middelbourg, aller à Arum voir les bateaux, 
souper et coucher à Middelbourg; dimanche, 26 juillet, 
tout lejour à Middelbourg; vendredi, 31 juillet, tout le 
jour à Westhoven. (Cuisine : 18 sols , pour avoir 
envoyé deux hommes « en la mer après des hérens » ; 
77 sols, pour avoir fait peschier le chien de mer à Gand 
et pour les dépens dudit chien ; 6 livres pour 24 gigots 
de moutons ; 36 sols pour 12 filets de bœuf ; 4 livres, 
7 sols pour 58 livres de lard à larder ; 50 sols pour 
5 butors ; 60 sols pour 20 lapins ; « de toutes lesquelles 
parties de chair cy-dessus ont esté fait des pastez pour 
l'advictaillement des batteaux ». Fourrière : 20 livres, 
15 sols, pour avoir fait amener les toiles de chasse de 
Ertevelde à Bouchant et les faire embarquer à Arum ; 
9 livres, 5 sols à Henry Carotte, pour plusieurs parties 
amenées de Malines à Middelbourg, servant dans les 
offices du Roi pour le voyage d'Espagne) ; dimanche, 
2 août, dîner à Westhoven, souper et coucher à Mid- 
delbourg ; lundi, 31 août, tout le jour à Westhoven. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DBS DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 115 



(Fourrière : 10 sols, pour réfection (réparation) d'uQ 
coffre et pour faire mener les coffres des joyaux au 
crosne (1) ; 68 sols à un maronnier qui a mené les 
joyaux du Roi atout une kewoe (barque) de Middel- 
bourg au bateau de monseigneur Tamiral) ; mardi, 
1* septembre, tout le jour à Westhoven (2) ; mercredi, 

30 septembre, tout le jour en la ville de Saint-Vincent; 
jeudi. 1" octobre, idem ; samedi, 3 octobre, idem ; 
mardi, 13 octobre, dîner à Cabasson, souper et coucher 
àCabueringa [Caburinga] ; samedi, 24 octobre, tout le 
jour à Aguilar de Campos [Ohillart] ; mardi, 1®' dé- 
cembre, tout le jour à Yalladolid. — États journaliers 
de rhôtel de Tarchiduchesse Marguerite d'Autriche, 
gouvernante des Pays-Bas. — Jeudi, 21 mai, 1515 (3), 
Madame Tarchiduchesse Marguerite, comtesse de 
Bourgogne, douairière de Savoie, tout le jour à La 
Haye. — États journaliers de la dépense de Thôtel de 
Tarchiduchesse Éléonore d'Autriche. — Vendredi, 16 
janvier 1517, Tarchiduchesse Éléonore, tout le jour à 
Bruxelles ; jeudi, 29 janvier, idem ; dimanche, 1" 
février, idem ; jeudi, 26 février, dîner à Malines , sou- 
per et coucher à Bruxelles ; dimanche, l*"" mars, tout 
le jour à Bruxelles ; mardi, 17 février, idem ; mardi, 

31 mars; idem ; dimanche, 5 avril, idem ; vendredi, 24 
avril, idem ; mercredi, 12 août, tout le jour à Middel- 
bourg ; lundi, 24 août, dîner à Middelbourg, souper et 
coucher à Westhoven; mardi, 25 août, tout le jour à 
Westhoven ; mardi, 1* septembre, idem ; dimanche, 
6 septembre, tout le jour à Middebourg; mardi, 8 sep- 
tembre, tout le jour à la voile ; mercredi, 9 septembre, 
idem ; lundi, 28 septembre, dîner à Willeams^ souper 
et coucher à Colombres. (Détail de la dépense. Pane- 
terie : pain d'achat = 20 sols, moutarde. Échanson- 
nerie : vin d'achat = 59 sols. Cuisine : 8 moutons, 
viande de bœuf, 4 chapons, 30 gelines, 3 oisons, lard, 
cordes pour trousser les mules de la cuisine, potagerie 
vinaigre, verdure, bois. Fruiterie : 12 onces de cire de 
garnison en flambeaux, mortiers et falots, fruit, 2 livres 
de chandelles de suif. Écurie : néant. Fourrière : belle 



(1) Granen, krane, nom flamand de la grue servant à charger 
et à décharger les bateaux. 

(2) Le roi de CastiUe , s'embarqua avec Tarchiduchesse 
Éléonore, sa sœur, devant Flessingue le 7 septembre. Le 8, à 
quatre heures du matin, il mit à la voile. Le 19, vers le soir , il 
descendit au port de Tazones (Stasoins) et prit gîte à Villavi- 
ciosa. (Note de Gachard). 

(3) Il y a là une erreur du scribe qui a écrit 1515 au lieu de 
1517. Le 21 mai tombait un lundi et non un jeudi en 1515. 



chère, vin des momies et dèfroy d'hôtel au logis de 
Madame, bois pour la chambre, louage de 3 lits. 
Total de la dépense des offices : 32 livres, 15 sols, 
3 deniers ; idem ; des gages : 64 livres, 14 sols. Total 
général : 97 livres, 9 sols, 3 deniers) ; mardi, 29 sep- 
tembre, dîner à Colombres, souper et coucher à 
St Vincent (Fourrière : 11 livres, 16 sols, 6 deniers à 
Guillaume Spirinck, pour avoir fait embarquer les 
coffres de la chambre de l'archiduchesse à Flessingue 
sur le navire et avoir fait charger et décharger lesdits 
coffres plusieurs fois à chaque gîte depuis ladite viUe 
de Fîcente jusqu'à Str Vincent); mardi, l*' décembre, 
l'archiduchesse Éléonore, tout le jour à Valladolid ; 
samedi, 12 décembre, idem ; mercredi, 23 décembre, 
idem. 



B. 3471. (Carton.) — 50 pièces, parchemin. 

1518. — États journaliers de la dépense de l'hôtel 
de l'archiduc d'Autriche, Charles, roi de Castille, 
comte de Bourgogne et de Flandre, etc. — Lundi, 
1*' mars 1518 (n. st.) l'Archiduc, roi de Castille, tout le 
jour à Valladolid. (Fourrière : 16 livres à un peintre 
de ladite ville, « pour avoir fait dix grands blasons à 
dix grandes chandelles et icelles chandelles garnies 
d'or et d'azur, tant pour le Roy, l'infant don Fer- 
nande (1) et madame Lyenor, comme pour aucuns 
ambassadeurs, card inaulx ; et pour avoir aussi estoffé, 
gamy d'or et d'azur vingt autres moindres chandelles 
pour plusieurs grants maistres , princes , ducz et 
contes ; le tout servant le jour de la Chandelleur der- 
rain passé ») ; vendredi, 26 mars, dîner à l'abbaye de 
Valbuena, souper et coucher à St-Martin ; samedi, 29 
mai, tout le jour à Saragosse ; dimanche, 30 mai, idem; 
mercredi, 16 juin, idem ; mardi, 13 juillet, idem, € et 
donna icelluy Roy à souper à Madame Éliénor, sa 
seur, et la Royne Germaine, femme du feu Roy d'Ar- 
ragon, et fust ordonné faire x platz de crue ». (Détail 
de la dépense. Paneterie : 165 pains de bouche, 40 
douzaines de pains bis, salade, fromage, crème et lait, 
beurre frais. Échansonnerie : 13 cautres de vin de 
St-Martin, 65 contres de vin blanc, 10 cautres de gros 



(1) L'archiduc Ferdinand d'Autriche, infant d'Espagne, frère 
de Gharlen-Quint et son successeur sur le trône impérial. 



116 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



vin, bois et eau à brasser lacervoise. Cuisine : H mou- 
tons, 2 veaux, 10 livres de graisse et soupite, tête, 
pieds et corée de veau , un quartier de bœuf , 
8 cabris, 9 cochons, 40 lapins, 1 chevreuil, 4 jambons, 
6 perdrix, 46 gelines, 124 poussins, 28 chapons, 16 
oiseaux de rivière, 5 douzaines de pigeons, 24 coulons 
manssars (pigeons de ferme), 6 paons, 7 langues» 
cailles et oiselets, pieds de moutons et mulettes , pieds 
de veaux et de cabris, pieds de bœuf, 170 livres de 
lard, 800 œufs, 127 livres de beurre, toiles à faire 
nappions (serviettes), façon d'un pâté rond, facondes 
petits pâtés, façon de 52 pâtés tant de chapons, pous- 
sins, lapins que de prunes et de coings, 16 tartes de 
Roi, 4 douzaines de tartelettes, 8 flaons et 4 flagots, 
4 douzaines de flanus, 3 douzaines de consiccre, 23 
quartes de fleur ^ potagerie^ lait, épinards, pommes, 
poires, coings, grenades prunes et limons, mûres et 
citrons, oigret et saille (oseille), verjus et vinaigre, 
verdure, bois, plat du grand chambellan, plat du som- 
melier du corps. Fruiterie : 50 livres, 4 onces de cire 
de ganiison en torches, flambeaux, mortiers, cierges 
et fiUetz , chandelles de suif, fruit. Écurie : néant. 
Fourrière : aumônes = 10 sols ; bois des livrées, mais 
et verdure, drogueries et apothicairnes délivrées pour 
le banquet du Roi. Total de la dépense des offices : 
309 livres, 15 sols, 6 deniers ; idem, des gages : 424 
livres, 2 sols, 4 deniers ; total général : 834 livres, 

17 sols, 10 deniers ; mercredi, l*' septembre , tout le 
jour à Saragosse ; jeudi, 9 septembre, idem ; vendredi, 
1*' octobre, idem ; samedi, 2 octobre, idem ; mercredi, 
6 octobre, tout le jour à La Muela {Moelle) ; dimanche, 
10 octobre, idem ; mardi, 12 octobre, tout le jour à 
Saragosse; dimanche, 31 octobre, idem; jeudi, 23 
décembre, idem; vendredi, 24 décembre, idem. — 
États journaliers de la dépense de l'archiduchesse 
Marguerite d'Autriche, douairière de Savoie, gouver- 
nante des Pays-Bas. — Mercredi, 1*' décembre 1518, 
l'archiduchesse Marguerite, tout le jour à Bruxelles.— 
États journaliers de la dépense de l'hôtel de l'archi- 
duchesse Éléonore, reine de Portugal. — Mercredi, 
3 février 1518, l'archiduchesse Éléonore, tout le jour 
à Valladolid; lundi, 22 février, idem; mercredi, 3 mars, 
idem ; lundi, 15 mars, idem ; lundi, 12 avril, tout le 
jour à Aranda de Duero {Herrande) ; samedi, 24 avril, 
dîner à Almazan, souper et coucher à Monteagudo 
[Monta^ut] ; dimanche, 6join, tout le jour à Saragosse; 
jeudi, 24 juin, idem; samedi. 3 juillet, idem; dimanche, 

18 juillet, l'archiduchesse Éléonore , reine de Por- 



tugal (1), tout le jour à Saragosse ; vendredi, 23 juillet» 
idem. (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 
4 livres, 6 sols pour pains d'achat, moutarde et salade. 
Échansonnerie : 15 livres pour vin d'achat. Cuisine : 
merluches, thonine, barbeaux, anguilles, pâté d'estur- 
geon, 1200 œufs, esturgeon à la daube, huile d'olive, 
30 livres de beurre, 8 tartes de chambellan, 4 quartes 
de fleur, potagerie^ caourdes (courges, potirons), 
oigret^ lait, prunes, poires et pommes, vinaigre, ver- 
dure, plat du chevalier d'honneur, livrées de poisson, 
bois et charbon. Finjiterie : 18 livres, 6 onces de cire 
d'emprunt, dépensées en torches, flambeaux, mortiers 
et fUlès , fruit , chandelles de suif. Écurie : néant, 
Fourrière : livrées de bois. Dépense des offices, 48 livr. 
1 sol, 10 deniers ; gages: 62 livres, 1 sol; total : 146 
livres, 2 sols, 10 deniers) ; samedi, 31 juillet, tout le 
jour à Saragosse ; dimanche, 1"* août, idem ; samedi, 
28 août, idem ; mardi, 31 août, idem ; jeudi , 2 sep- 
tenibre, idem ; samedi, 11 septembre, idem. 



B. 3472. (Carton.) — 83 pièces, parchemin. 

fftin. — États journaliers de la dépense de l'hôtel 
de l'archiduc Charles d'Autriche, roi de Gastille, etc. 
— Samedi, 1* janvier 1519, le roi de Gastille, tout le 
jour à Saragosse. (Détail de la dépense dudit jour. 
Paneterie : 105 pains do bouche, 32 douzaines de pains 
bis , beurre fhais , chardons (2). Échansonnerie : 
23 livres, 12 sols, 10 deniers pour vin d'achat. Cui- 
sine : besonges (3), 4 saumons, poisson frit, merluches, 
anguilles, lisses (4), lobbes (5), rodebailles (6-, 
850 œufs, 56 livres de besrre, 5 gelinea, oa mouton, 
3 tartes, 12 pâtés, 8 quartes de fleur, potageries, lait. 



(1) L'archiduchesse Éléonore était fiancée depuis plusieurs 
années à Enimanuel-le-Fortuné, roi de Portugal. D'après Henné 
(His. du règne de Charles-Quint en Belgique^ Tome /i, p. 251- 
253), le mariage n'aurait été célébré que le 7 mars 1519. C'est 
peut-être la date de la consommation du mariage qui avait dû 
être célébré par procureur auparavant, puisque cette princesse 
prend dès le mois de juiUet 1518, le titre de reine de Portugal. 

(2) Gardons d'Espagne. 

(3) Besugo , nom espagnol du poisson appelé rousse en 
français. 

(4) Liza, en français chabot. 

(5) Lobo, loup, poisson du genre persègre. 

(6) Rodaballo, turbot. 



CHAMBRE DES COMPTES DE ULLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE 117 



épinards et cabuz, grenances (1), poires, oranges, 
cran (2), pommes, viiiaigre, verdure, etc.); jeudi, 
13 janyier, tout le jour à Saragosse, « et soupa à la 
maison de la ville et fut ordonné faire ii platz de crue » 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 145 pains 
de bouche, 46 douzaines de pains bis, beurre frais, 
chardons (cardons). Échansonnerie : 26 livres, 
19 sols, 3 deniers pour le vin d'achat. Cuisine : 28 per^ 
dnx, 13 chapons, 12 lapins, un cerf, 13 pigeons, 
un canard, 10 lièvres, 44 gelines, 9 cabris, imUettes 
et pieds de mouton, 100 livres de lard, 28 livres de 
beurre, 150 œufs, 9 moutons, 7 livres de graisse, façon 
de 10 pâtés ronds et de petits pâtés, tartes, poiageries^ 
lait, càbuz et naveavUœ^ pommes, oranges et citrons, 
câpres, coings, vinaigre, verdure, bois et charbon, 

etc Écurie : « le maistrea payé pour demi 

hamèghe (harnais) de cenade (3) pour les chevaulx de 
Feez, y sols, i denier », etc.] ; lundi, 24 janvier, dîner 
à Saragosse, souper et coucher à Alfajarin (Lanfa- 
gerin) ; lundi, 31 janvier, dîner à Laderi, souper et 
coucher à Bellpuig (BeUepuys) ; mercredi, 2 février, 
jour de Notre-Dame de La Chandeleur, tout le jour à 
Cervera [Ceroère] ; vendredi, 11 février, tout le jour 
à Molins de Rey ; jeudi, 17 février, tout le jour à Bar- 
celone ; samedi, 12 mars, idem ; dimanche, 22 mars, 
idem ; vendredi^ 1" avril, idem ; mercredi, 27 avril, 
dîner au cloître de Saint-Jérôme, souper et coucher à 
Barcelone ; samedi, 30 avril, tout le jour à Barcelone. 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 88 pains 
de bouche , 31 douzaines et 8 pains bis, moutarde, sel, 
pots de terre, oublies délivrées pendant le mois, une 
paire de grands couteaux pour servir à Técuyer tran- 
chant à la table du Roi, un fromage de Permisan 
(Parmesan) pour le Roi. Échansonnerie : 19 livres, 
3 sols, 8 deniers pour vin d*achat, transport de deux 
hrassins de cervoise depuis la brasserie jusqu'en cet 
office, broches (brocs) et faïUcheis (faussets), bois et 
eau pour brasser la cervoise, 30 aunes de toile pour 
faire des serviettes (essiu)i7^s) afin de nettoyer la vais- 
selle de cet office, réparations aux cuves des brasseurs. 
Cuisine: merluches, bonitole8{i),bogas{b) etmosars^ 



(1) Grenades. 

(2) Raifort. 

(3) Cendal, soie. 

(4) Bonito, bonite, poisson de mer. 

(5) Boga, boge, idem. 



dentoles(i)j moelles^ remolos etcanessiuios, corhaiUo 
et un hordo, pagelleSy 2 corbinos^ doradas et maque- 
reaux, sardines, truites, vin des compagnons qui ont 
oflFert un sanglier au Roi, 850 œufs. 56 livres de beurre, 
une geline, 2 poussins, 3 tartes, 7 quarts de farine, 
potageries, épinards et lait, fèves et pois, cerises, 
pommes et grenades, pêches et oranges, pots et telles 
de terre, sel, louches, étamines, balais, mannes et 
cabas, 50 douzaines d'oBufs frais pour le Roi les jours 
de poisson pendant ce mois, vinaigre, verdure, éta- 
mine, repassage des couteaux, blanchissage des 
nappes, réparation d^s ustensiles de la cuisine, sucre, 
gingembre, cannelle, clous de girofle, safran, amandes 
et autres épices, bois et charbon, plat du grand cham- 
bellan = 18 livres, idem, du sommelier de corps = 
40 sols, etc.). — états journaliers de la dépense de 
rhôtel de Tarchiduchesse Marguerite d'Autriche, gou- 
vernante des Pays-Bas. — Lundi, 31 janvier 1519, 
Tarchiduchesse Marguerite, tout le jour à Matines. 
(Dans les dépenses de la Fourrière on remarque : 
77 sols, 6 deniers à la femme ayant en charge les 
civettes de Madame, à raison de 2 sols, 6 deniers par 
jour, pour le mois de janvier ; 7 sols, pour 2 soufflets 
servant à la librairie et au cabinet de TÂrchiduchesse et 
pour la réparation d'un coffre de la chambre); mercredi, 
2 février, tout le jour à Matines. (Dépenses de la Frai* 
terie : 48 sols pour 2 cierges de cire blanche, Tun pour 
Madame et l'autre pour Monseigneur Tlnfant (2); 
50 sols, pour la dorure de fin or de ces deux cierges 
avec 2 blasons aux armes de Madame et de Tlnfant) ; 
mardi, 8 mars, tout le jour à Matines, « et a donné 
ce jourd'huy madicte dame à soupper à l'évesque de 
Lyège, à Févesque d'Utrecht, à monseigneur de Nassau, 
au prince de Cymay(Chimay), à monseigneur de Raves* 
tain et à plusieurs grandes dames ». (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie : 11 douzaines et demie 
de pains de bouche, 31 douzaines de pains bis, oublies, 
firomage. Échansonnerie : 235 lots et demi de vin de 
garnison. Cuisine : 76 livres de viande de bœuf, 5 mou- 
tons, 38 livres de lard, 2 livres de moelle de bœuf et 
2 livres de graisse, foies et souppis de veau, 3 cabris 
et demi, trois jambons de Mayeuce, tripes, pieds et 



(1) Dentuda, denté, idem. 

(2) L'infant Ferdinand, frère de Gharle»-Quint et neveu de 
rarchidnchesse Marguerite. 



118 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



langues de bœuf, 12 pieds de veau et 24 pieds de mou- 
ton, 3 langues salées et 3 tétines de vaches, pieds et 
oreilles de porc, 2 cochons et 5 oisons, 21 chapons do 
haute graisse, 26 perdrix, 42 sarcelles, 44 pluviers, 
10 lapins, 26 bécasses, 44 poussins, 18 pigeons, 7 ca- 
nards, 2 lièvres, 3 paons, 3 cygnes, 2 faisans, un héron 
et un butor, 48 livres de beurre, 450 œufs, 12 poussins 
pour les malades, 1 livre de cannelle = 48 sols, une 
livre de menues épices = 29 sols, une livre de gin- 
gembre et une livre de poivre = 22 sols; 6 deniers, 
une once de poivre et une once de gcdingal = 9 sols, 
une once de noix muscades et 2 onces de clous de 
girolle = 14 sols: une once de safran = 7 sols, tour- 
nesol et coriandre = 6 sols, 9 livres, 2 onces de sucre 
= 41 sols, 6 deniers, 7 livres d'amandes = 14 sols ; le 
tout ensemble = 9 livres, 11 sols ; encore 4 onces de 
clous de girofle, 2 onces de cannelle et 2 onces de gin- 
gembre, une once do noix muscades, 4 livres de 
coriandre, 4 livres de prunes, 2 livres de châtaignes, 
grenades, eau rose, .18 livres, 12 onces de sucre, huile 
d'olive, 3 aunes d'étamine,une once de gingembre pelé; 
le tout ensemble = 6 livres, 16 sols, 4 deniers ; pota- 
geries, verdure, façon de 13 grands pâtés, 7 tartes, 
18 petits flans et 3 brydes à veaulx, fleur^ plat do 
Monseigneur de MontboiUon, premier maître d'hôtel 
de Madame. Fruiterie : 37 livres de garnison en 
16 flambeaux, 6 grandes torches et 12 petites, 30 livres 
de chandelles, fruit, 4 livres de châtaignes, 3 lots 
d'hypocras blanc et rouge. Ecurie : journée de 24 che- 
vaux. Fourrière : 1602 quartiers et demi de bois, 
100 fagots, 6 sacs de charbon. Total de la dépense des 
offices = 112 livres, 16 sols, 2 deniers ; idem, des 
gages = 48 livres, 6 sols, 6 deniers. Total général : 
157 livres, 2 sols, 8 deniers) ; samedi, 19 mars, l'Ar- 
chiduchesse tout le jour à Maliues ; dimanche, 3 avril, 
idem ; dimanche, 10 avril, idem ; jeudi, 21 avril, tout 
le jour à Malines, « comprins en ce présent escroe la 
despense de la Senne (Cène) faicte ce jourd'huy par 
Madame >. (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie: 
8 douzaines de pains de bouche, 27 douzaines de pains 
bis, échaudés, oublies, huile d'olive. Échansonnerie : 
94 lots de vin de garnison. Cuisine : un grand brochet, 
6 lancerons^ 28 carpes, 12 brèmes, blanc poisson et 
gondelins, une lamproie, 13 brochets, 26 carpes, 
13 brèmes et blanc poisson pour la Cène, un saumon 
pris au minck, aloses, 6 morues, 200 harengs blancs 
et saurs, 4 carpes pour Thennequin, Annequin van 
den Ryne^ Piervequin de Vécwine et Jacquin des 



filles^ malades, 4 livres de riz, 4 gheltes d'huile d'olive, 
10 livres de" sucre, 8 livres d'amandes, potagerie, ver- 
dure, 2 tartes, 26 pâtés de poisson, etc.); lundi, 
25 avril, tout le jour à Malines ; jeudi, 28 avril, idem ; 
dimanche, 1^ mai, idem; dimanche, 8 mai, idem; lundi, 
30 mai, tout le jour à Bruxelles; mercredi» l^juin, 
idem ; vendredi, 24 juin, départ après souper de Bru- 
xelles, coucher à Hal ; lundi, 27 juin, l'Archiduchesse 
tout le jour à Enghien, « où elle a esté defiroyée par 
monseigneur de Ravestain, et la pluspart de son train 
demeuré à Bruxelles » ; mardi, 28 juin, départ après- 
dîner d'Enghien, souper et coucher à Hal, « et a esté 
deffroyée audit Anghien par monseigneur de Raves- 
tain ; sondit train audit Bruxelles >; mercredi, 29juin, 
départ après dîner de Hal, souper et coucher à Bru- 
xelles ; jeudi, 30 juin, tout le jour à Bruxelles. (Parmi 
les dépenses de la Cuisine, on remarque : 1 sol, 6 de- 
niers au saucier, pour avoir fait mener et ramener un 
coffi*e de vaisselle d'argent depuis la Cour à l'hôtel de 
Monseigneur de Berghes dernièrement quand Madame 
y soupa); jeudi, 1^ septembre, tout le jour à Bruxelles. 
(État des gages des officiers et serviteurs de l'hôtel de 
l'archiduchesse Marguerite audit jour. « Chapelle : mes- 
sire Antoine de Montent = 12 sols ; messire Pierre de 
Dalma = 8 sols; messire Jean Florin = 6 sols; messire 
François Lappa •= 5 sols ; messire Comelis Goois 
= 2 sols ; Jean Damion = 6 sols ; maître Henry Bra • 
denier = 1 sol: Fleurequin Nepotis =: 4 sols; Joannès, 
clerc de la chapelle = 2 sols. — Maîtres d'hôtel : le 
seigneur de Montboillon, premier maître d'hôtel = 
30 sols. Autres maîtres d'hôtel : Marc Beutin = 
24 sols ; Jean de Hesdin, idem ; Philippe de Bregilles, 
idem ; Jean de Thomère, idem ; Hugues de BuUeux, 
idem. — Panetiers : Jean de Mercré = 15 sols ; Jean 
de Mastaing, idem; Jean Du Bois, idem. — Échansons: 
Henry de Buselle = 15 sols; François d'Oignies, idem; 
Jean Dasnel, idem ; Gilbert de Yaras, idem ; Philippe 
de Faulcen, idem; Pierre de Verchiu, idem. — 
Ecuyers tranchants : Jean de Hallewin = 15 sols ; 
Charles d'Ostempne, idem ; Pierre de Marnix, idem ; 
François Gat, idem. — Écuyers d'écurie : Henri de 
Hamericourt = 18 sols; Antoine du Fresnoy = 
15 sols : Christophe Canivet, idem ; Jean de Ghelines 
= 15 sols; Henri de CorteviUe, idem; Frédéric, baron 
de Meleun, idem. — Valets servants : Thiébaut de 
Requebault = 9 sols ; Jean de Jasse, idem ; Edmond 
Bras, idem ; Pierre Chenu, idem ; Jean Bonnot, idem ; 
Antoine Bourgeois, idem. — Conseil : messire Claude 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 119 



de Boisset = 21 sols; maître Jean de Marnix = 
15 sols ; maître Guillaume des Barres = 10 sols. — 
Valets de chambre : Jean Joanneau = 12 sols ; Jean 
Maignart = 6 sols; Pierre Lucas, idem; Tassinot 
Louchier, idem; Jacques Breul = 3 sols; Etienne 
Ysabeaul = 1 sol. — Huissiers de chambre : Etienne 
Luillier = 6 sols ; Philippe Moton, idem ; Julien Tel- 
lier, idem ; Thennequin le chantre, idem. — Huissiers 
de salle : maître Pierre Sabbin = 6 sols ; Jean Regne- 
tat, idem ; Inglebert Brumeli, idem ; Bernard Du Pin, 
idem. — Paiieterie : Pierrequin de Bolive = 6 sols ; 
Jennin Caut = 4 sols ; Josquin van den Ryne = 2 sols. 
— Échansonnerie : Jacques Sellier = 6 sols ; Philippe 
Guineau, idem ; Nicolas van den Vorden = 4 sols ; 
Etienne Saussart = 3 sols ; Barthélémy Mostelle = 

1 sol. — Cuisine : Michel des Camps = 9 sols; Nicaise 
de La Barre = 10 sols ; Lancquin Voyle = 6 sols ; 
Chariot Boydart = 5 sols ; Loyset Ponceau = 5 sols ; 
Gilles de May = 2 sols; Comelis Zot, 1 sol, 6 deniers; 
Jean de Brabant, idem; Barthélémy Marselin = 4 sols. 
Saucerie : Jean Damas = 6 sols ; Jean Richateau =- 

2 sols ; Esne Guillemin = 1 sol ; Annequin van den 
Ryne = 1 sol. — Fruiterie: Jennin Estocart =9 sols; 
aux aides de cet office = 7 sols. — Ecurie : Philibert 
d'Avanche == 5 sols ; Hans Betscholt = 4 sols; Antoine 
van den Aerde = 4 sols ; François Hugon, idem ; Jean 
des Marez, idem; Nicolas de Namur, idem ; Nicolas de 
Mons , idem ; NoUet , idem ; Jean de Hullegise , 
idem ; Pierrequin de Mons , idem ; Jean HuUecq , 
idem ; l'aide du chériot branlant , idem ; l'aide 
de la litière =: 3 sols ; Ghisbrecht de Vallère 
== 4 sols ; Jacques Peset = 3 sols ; Guillemin 
Coquillan, idem. Fourrière : Diego Florès = 15 sols ; 
Philippe de Serclaes , idem ; Charles Ourssin 
= 13 sols; maître Richard Contault = 10 sols; 
Louis de la Lex = 6 sols; Pérot du Pois, idem; 
Etienne de Solempne, idem ; C orrai Meyt (1) = 

5 sols ; RoUet Bouche d'Or = 3 sols ; Pasquier Breul, 
idem ; Françoise de Sansia = 4 sols ; Leysque van den 
Vorden, idem ; Hanin Lienon = 2 sols ; Pierre Mar- 
chant = 2 sols ; la veuve Jean Lunet, idem ; la con- 
cierge de Malines, idem ; Eustache Chappiret = 1 sol, 

6 deniers ; Jacques Chevrier = 1 sol, 6 deniers ; The- 
venot, idem ; Martin Brassart = 1 sol ; maître Pierre 



(1) Conrad Meyt, tailleur d'images, auteur des sculptures des 
mausolées et des retables de Têglise de Brou. 



Nyeulant, idem ; maître Martin des Ableaux, idem ; 
maître Bernard le peintre (1), idem ». Total des gages : 
46 livres, 19 sols, 6 deniers) ; mercredi, 14 sep- 
tembre 1519, r Archiduchesse tout le jour à Bruxelles; 
samedi, 24 septembre, idem ; dimanche, 2 octobre, 
idem ; mardi, 5 octobre, idem. (Parmi les dépenses de 
la Fourrière, on remarque cellede 11 livres de cire de 
garnison pour 2 grands cierges, 2 grandes torches et 
la fraincte de 4 grands cierges, pour le service fait 
ledit jour pour feu de bonne mémoire le prince d'Es- 
pagne, < que Dieu absoille, jadis mary de Madame (2)»); 
dimanche, 16 octobre, tout le jour à Bruxelles et < a 
Madicte dame donné cejourd*huy à soupper à mon- 
seigneur de Liège et pluiseurs chevaliers de l'Ordre >; 
jeudi, 27 octobre, idem : vendredi, 25 novembre, tout 
le jour à Malines. (Parmi les dépenses de TÉchanson- 
nerie, on remarque celle de 185 lots et demi de vin de 
garnison, « comprins ung poinsson comptenant cxv lotz 
dont Madame a fait don à maistre Loys (3), masson, 
demeurant à Bruxelles, et maistre des œuvres de Brou 
en Bresse»; mercredi, 30 novembre, tout le jour à 
Malines , < et a deffroyé au souper Monseigneur, 
Madame de Heusden et autres seigneurs et dames ». 
(Dans cet état sont résumées toutes les dépenses du 
mois, parmi lesquelles on remarque les suivantes : 
Echansonnerie : 8 sols, à Jean van Oultre, orfèvre à 
Malines, pour la réfection de deux couvercles de deux 
flacons d'argent qui étaient rompus ; 15 sols au même, 
€ pour le resoudage de trois piedz à trois grandes 
tasses d'argent, comprins brunissage d'icelles et les 
avoir marquées chascune aux armes de Madicte dame»; 
7 sols au même , « pour le brunissage d'ung petit 
potequin d'argent et de deux petites tasses, comprins 
marequaige d'icelles » ; 7 sols, 9 deniers pour 2 essais 
qu'il a fait faire à la monnaie de l'argent qui lui a été 
livré dont il a fait vaisselle de cuisine et de cave pour 
Madame. Fourrière : 9 livres à Etienne Luillier, < pour 
un grant treilly de bois ouvré de menuiserie et tout 
garni de fils d'archau par troillettes, servante l'entour 
du lit de camp de Madame, y comprins le ferraige 
d'icelui » ; 23 sols au môme, pour le louage d'un cha- 
riot qui a amené de Bruxelles à Malines un coffre de 



(1) Le peintre Bernard van Orley. 

(2) L'infant Jean d'Aragon, premier mari de Tarchiduchesse 
Marguerite. 

(3) Louis van Boghem, architecte de l'église de Brou. 



120 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



chapelle , un coffre plein « d'aucuns ouvrages de 
Madame, tableaux de peintures et autres choses >) ; 
jeudi, i^ décembre, l'Archiduchesse tout le jour à 
Malines ; vendredi, 16 décembre, idem ; samedi, 
31 décembre, idem. 



B. 3473. (Carton.) — 128 pièces, parchemin. 

tftSO-tfttf -i5M. États journaliers dé la dépense 
de rhôtel de l'Empereur Charles-Quint, roi de Cas- 
tille, comte de Flandre etc. — 1520 (Néant). — Samedi, 
1*' juin 1521, l'Empereur tout le jour à Mayence. 
(États des gages des offlciers et serviteurs de la maison 
de l'Empereur. € Grande Chapelle : messire Antoine de 
Bergues = 30 sols ; Philippe Paillette = 12 sols ; sire 
Hugues de Couleurs, idem; sire Pasquier Pastoris, 
idem ; Johannès de Mau, idem ; Franskin de Cambray, 
idem ; sire Nicole Champion, idem ; sire Henry Saut- 
man, idem ; sire Henry Bredeniers, idem ; sire Daniel 
Arentz, idem ; Antoine de Dames, idem ; Johannès de 
LiUers, idem ; sire AUart Theodricy , idem ; Johannès 
Willebroot, le père, idem ; Johannès Willebroot le 
fils, idem ; messire Chrétien de Louvain, idem ; maître 
Jacques Champion, idem ; Gilles de Formanoir, idem ; 
messire Victor Clita, idem ; messire Tristan de Menin, 
idem ; maître Henry Bredeniers, idem; msdtre Damien 
de Florbèke, idem ; maître Mahieu Bayomer, idem ; 
messire Robert Lestendu, idem; maître Jehan de 
Braye = 9 sols ; Jenin Mathieu = 8 sols ; Franskin du 
Breuck, idem ; Jean Bauduwin = 6 sols ; Henry Ser- 
inette = 4 sols. Petite Chapelle : messire Robert 
Robins = 40 sols ; révoque de Palance (Palenzia) = 
30 sols ; sire Guillaume de Vandenesse = 18 sols ; 
maître Jean Prévôt = 9 sols; messire Cornille 
Degrave = 9 sols ; messire Antoine Dupont = 9 sols ; 
messire Oudart Bersaques , idem ; Jenin Morel = 
8 sols ; Rogier van den Berghe = 8 sols. Chambellans 
à 48 sols : le comte de Hoghestraete ; le seigneur de 
Noorkennes (Noircarmes) ; don Jean de Cuninga ; le 
seigneur de Verneuil ; le seigneur de Vaulx , don Ber- 
trand de Robbes; le seigneiu* de Beaurains; le seigneur 
de Formasson ; le comte d'Egmond ; Lénard de Ber- 
ghes ; le comte de Montfort- Wolf ; Joseph de Montmo- 
rency ; François Gonzalve de Médine ; Vasque 
d'Ancoingne; le comte de Gambre ; le seigneur de 
Ravestain ; messire Raphaël de Medicis ; le seigneur 
de La Chaux; le comte de Varras; le seigneur de Soye; 



le bâtard de Wavrin; Ferrère de Launca; le gouverneur 
de Bresse. Maîtres d'hôtel : Messire Ferry de Croy = 
119 sols, 7 deniers ; Antoine de la Barre = 48 sols ; 
Guillaume de RoUe, idem ; don Alver Ozorio, Jean de 
Mettenéy, idem ; Georges Hacqueneye, idem. Pane- 
tiers : Pierre de Veyn = 24 sols ; François de Saint- 
Pol, idem ; le seigneur de Beaugen, dit Ptiy, idem ; 
Joris WoUmershaussen, idem ; Bartholomé de Com- 
piègne, idem ; Guyot de Vaudrey, idem ; Claude de 
la Baume, idem; le seigneur de Houffalize, idem ; 
Francisque de Vergas, idem ; le commandador Jean 
Sappata, idem ; Robert de La Loye, idem; Francisque 
de Gosman, idem ; Loupes (Lopez) de la Garde, idem ; 
le seigneur d'Eryman , idem ; Claude de Gorrevood, 
idem ; Claude de Cilly, idem ; Vertschamps, idem ; 
don Bertrand de la Coma, idem. Échansons, à 24 sols : 
le seigneur de Conières ; Ermude ; Martin Dayalle ; 
Antoine Delattre ; Nicolas de Manneville ; Marchon ; 
Rodrigo Nino; Martano; AUonso Navarre; Fernand 
Medeano ; le jeune Loquinghem ; Philippe de Ëersele; 
Gonsalve de Cona ; Sigismond de Dure ; le seigneur de 
Bevre ; Gracian de Rosinbos. Écuyers tranchants à 
24 sols: Wynant; Jean Faletans; Jean de Playne; 
Gilles van Appenanlt; Loys Dyve; Diewecke ; Cornille 
d'Espagne; Francisque de Volante; le soigneur de 
Boussus ; Utsengher ; le seigneur de Verton ; Guil- 
laume Carondelet ; Gauvain de Grantmont. Écuyers 
d'écurie, à 24 sols : messire Charles de Lannoy ; 
Francisque de Sapata ; Watembourg ; Daniel de Mar- 
liau ; Jean de Monsicque ; Hanines ; Grabriel Dispa ; 
Kathelin de Quirogen ; Monohieuo Davilla ; Henry de 
Vedergrath; Verdonghe; le bâtard de Nassau ; Nicolas 
de la Thour; Legisanio; Jean Antoine deMarlian; 
César Ferramousque ; Aimé de Ballaix; Silvestrin; 
Banduwin Bomlut ; le seigneur de Watervliet ; Mont- 
falconnet. Valets suivants, à 12 sols : Heulle ; Pier- 
ricquintz ; Jehan de Lacken ; Grantmetz ; Jean van 
Merle ; Gauthier de Gand ; Tappia ; François de 
Vellèghes ; don Inigo de la Cana. Coustilliers, à 12 
sols : Jooris sans Zeller : Melchior Heydorffe ; Jehan 
de Chef fard on ; Philippe de la Dispe ; Somerghem ; 
Jehan de Blaham ; Joris Niels ; Jehan de Courcelles ; 
Albert Capple; Bonnalo; Champaigne; Vauldrey; 
Rottale ; Balthazar Présinghe ; Jehan de Viry. Pages, 
à 6 sols : Mingoval ; Andelot ; Rye ; Donnans ; Belle- 
guyc ; François de Monbel ; Régnier ; Ernuide ; don 
Jehan ; don Diego ; Olivier ; Gaspard de Hacquino ; 
Alarcon ; Jehan Siegnorie ; don Christophe de la Cana; 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 121 



Lusinghe ; Âdelais ; Christophe d'Erstostein ; Brede- 
bach ; don Pedro de Mendoga ; Jacqaes d*lncize ; 
Guillaume de Haiie ; Jacques Bardin = 4 sols. Pane- 
terie : Jehan Hannart =12 sols; Jehan Machon, idem: 
Grasse Fleuremans = 10 sols ; Henry Zulmans, idem ; 
Jehan Michault = 9 sols ; OuiUaume Legrain == 7 sols, 

6 deniers ; Gérard Du SauUoir, idem. Échansonnerie : 
Guillaume van den Steene = 12 sols ; Louis Cocquillet 
= 7 sols, 6 deniers : Simonnet Yillain, idem ; Philippot 
Voicture = 4 sols ; Berlhelt Stoope, idem. Cuisine et 
Saucerie : Jehan Remires = 14 sols; maître Claês 
Boer, idem ; Jennin Brouwart = 12 sols; Josse Weert, 
idem; Chariot de l'Abeye, idem ; le cuisinier du Grand 
Chambellan = 9 sols ; le cuisinier du Grand Maître, 
idem; Julien Servais = 7 sols, 6 deniers; Jennin de 
Rollie , idem ; Guyot Cols, idem ; PetitnJehan Lefort, 
idem ; Herman Roys, idem; Michault Trellecatz,id8m; 
Pierre de Navare, idem ; Josine, idem ; Louis du Fay, 
idem ; Colin Guignart, idem ; Nicolas Parckes, idem ; 
Jehan de le Pierre, = 4 sols ; Guichard Gérard, idem; 
Guillaume van Halle, idem. Fruiterie : Marck d'Ococke 
= 12 sols ; Jehan Bobin = 8 sols ; Jehan Guigneau = 

7 sols, 6 deniers ; Luc de Wale = 4 sols ; Artquictz = 
4 sols ; Morolet, idem. Écurie : Jehan de Morbalize = 
12 sols ; Pierquin de Gand, idem; Macchabeus Nacroix 
idem; Etienne Dubois, idem; Innocent, idem; Sépulcre, 
idem; Antoine de Scerperie, idem ; Pierre de Septimo, 
idem : Jacques Philippe de Castille, idem ; Dominique 
Bancks, idem ; Hannibal, idem ; maître Vincent, idem; 
Roland Masure = 9 sols ; Jennin du Monceau, idem ; 
Mahiou des Quatre-Yents, idem ; Haynken Huguens 
= 8 sols; Georges Alamès, idem ; Regnault Bourgeois 
= 7 sols, 6 deniers ; François Breyer = 6 sols ; Cor- 
neille Bommart, idem ; maître Augustin, idem ; mes- 
sire Nicole Rousseau, idem ; Gaspard van Lathem, 
idem ; Jennin Bonnier = 4 sols ; Le Bacre, idem ; 
Jehan de Ribaflesche, idem ; Lopez Gommés, idem ; 
Sanche d'Âgriam, idem ; Simon Boidin, idem; Colin de 
la Bruyère, idem; Jehan Michiel, idem ; Martin de 
Mongier, idem; Georges Obeuf , idem; Martin de 
Rippe, idem ; Caso de Beauvains, idem; Salemancque, 
idem; Jehan de Hoghestraeton , idem ; Caso Paulier, 
idem ; Ramiers , idem ; Jehan Âmessaghe , idem ; 
Sanche, idem ; Vassale, idem ; PetitnJehan Conboutte, 
idem; Philibert Bonnot, idem; Bernard Marche, idem. 
— Fourrière : Claude de Bissy = 36 sols ; messire 
Paule d' Armesdorf = 30 sols ; maître Libéral Carm- 
sin, idem ; maître Baptiste Baldiron , idem ; Louis 

SÉRIE B. (Nord.) — Tome VIII. 



de Weert, idem ; Gérard Paroiche , idem ; Henry 
Stercke = 24 sols ; Jehan de Wignacourt, idem ; le 
seigneur de Vaudrey, idem ; Jacques de la TrouUière, 
idem ; Baptiste de Taxis = 20 sols ; messire Marcisque 
Verinnès, idem ; Pierre Boisot, le jeune = 16 sols ; 
Jehan Stercke , idem ; Andrieu Spierinck, idem ; 
GuiUemin Fenin, idem ; Jehan van Rooden = 14 sols 
Vincent Boedins, idem ; Pierre de CortewîUe, idem ; 
Noël Baron = 12 sols ; Louis de Limbourg, idem ; 
Wauchier Reffect, idem ; Jehan Canotz, idem ; Jehan 
Carlier, idem ; Le Borgne, idem ; Huguenin Moreau, 
idem ; Jehan Dagon, idem ; Pierre de Radde, idem ; 
Diego de Hougart, idem ; le docteur Ponthus, idem ; 
Jehan Comot, idem; Jehan Reffect, idem; maître 
Lénart Ruts, idem ;' maître Pierre Mangin, idem; 
Diego de Camsar, idem ; Gracian de Martines, idem ; 
maître Jehan van den Moezen, idem; Andrieu de 
Wezolles , idem ; Charles , idem ; BrouUy , idem ; 
maître Jehan van den Perre, idem; Hans Brouckmann, 
idem ; Gillechon de Warenghien, idem ; Michel Rope, 
idem ; Heniy Perchons, idem ; Marck Herins, idem ; 
Colin des Molins, idem ; Duytsbout, idem ; Allonse 
Florès, idem ; Antoine de Mirande, idem ; Jehan de 
Courcelles = 9 sols ; Pierre Selinckette, idem ; Ama- 
dor de Valence, idem ; Artlangèle, idem , Toussaint 
Le Sueur, idem; Antoine Warin, idem; Jehan de 
Gand, idem ; Jehan Dubois, idem ; François de Ken- 
berghe = 8 sols ; Frédéric Heydorff , idem ; Pierre 
Valduys, idem ; Gaspard, idem ; Joris Hafz, idem ; 
Joachin Tromsiagher, idem ; son âls, idem ; Nicolas 
Bajonner = 7 sols, 6 deniers; Amoult Prévost, 
idem ; Roelkin Varlet, idem; Simonnet Fomeau, idem; 
Philippe de la Blaire, idem ; Henry de Ridder, idem ; 
Colin Petitkeux, idem ; Laurens Vandulinde, idem ; 
Hugues Heymans, idem ; Baudechon Druon, idem ; 
Gilles de Trugel, idem ; Le Songeur, idem ; Guille- 
mette Enghéran = 6 sols ; Griette de Brabant, idem; 
Marie van der Hague, idem ; Johan de Bretonne -- 
4 sols ; Pierquin Parent, idem ; Colin Carlier, idem ; 
Marie Hosiel , idem ; Jehan Mongin » idem. Grand 
Conseil : Tévêque de Palerme = 48 sols ; maître Josse 
Laurens, idem ; maître Louis de Vaca, idem; le prévôt 
de Cassel, idem ; messire Claude de Chassey, idem ; 
maître Jean Hannart = 30 sols ; Barthélémy de Gati- 
naire = 28 sols ; maître Jehan de Grutère = 24 sols ; 
maître Henry de Lespinée, idem ; maître Maximilien 
Transilvano, idem ; maître Jehan Lalemand , idem ; 
Nicolas Desmaretz = 12 sols ; Adolphe Dalman, idem ; 

16 



122 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



messire Bernard Gryna = 6 sols. Capitaine et archers 
de corps : le seigneur de Hawart = 48 sols ; Adrien 
Loy = 12 sols; Pierchon Cardon, idem; Hugues 
Michiel, idem; Gillot Gardon, idem; Georges Letou- 
rier, idem ; Colin [de] Dennemarcke, idem ; Charles 
de Retis, idem ; Jenuet de Resne, idem; le Carrenas, 
idem ; le bâtard de Méricourt, idem ; Jehan de Pail- 
lette , idem ; Claude de Ly mon , idem ; Claude Le 
Viguier, idem ; le bâtard de Manneville = 12 sols ; 
Moulot des Angelz, idem ; Simon des Angelz, idem ; 
le bâtard de Vagnye, idem ; Jehan le Viguier, idem ; 
Jacques Branle, idem; Petit Jehan Sablot, idem ; Pier- 
quin Gazet, idem ; Louis de la Perrière, idem ; Jacob 
de Thoraze, idem; Engherrand Lefèvre, idem ; Piètre 
de Lyesvelt, idem ; Lambert de Grigeau, idem ; Maxi* 
milien de Leuze , idem ; Pierrekin Durieu , idem ; 
Colinet Boulengier, idem ; Pierkin de la Thour, idem ; 
Antoine Le Bouck, idem; Henry Danvers, idem ; Lyon 
Lestuveur, idem ; Armentiers, idem ; Jehan Pasquier, 
idem ; Robin Hanbory, idem ; Gérard Duprés, idem ; 
Colin Dutilleur, idem ; le bâtard de Wargny, idem ; 
le grand Antoine, idem ; Diego de Hewrée , idem ; 
Allartson , idem ; Antoine Vertbonnet ; Christophe, 
Lemaire, idem ; Claude Dansque, idem ; Jacquet Doul- 
ceau, idem ; Jean Blanquart, idem ; Jean Barbanze, 
idem ; Jacques Bonmarché, idem ; Gillotin de Croix, 
idem ; Hanvert Serrot, idem ; Pierre Lemain, idem ; 
le bâtard de Longchamps, idem; Nicolas Roussel, idem; 
Bauduwin de Wingen, idem; Francisque de Ganitaire, 
idem ; Jérôme de Navarre, idem; Guillaume de Laitre, 
idem ; Lambert Back, idem ; Valerin Monceau, idem; 
Colin Forneau, idem ; Louis Obin, idem ; Jehan Le 
Borgne, idem ; Ambroise Vullecardt, idem ; Guillaume 
Coffipy» idem; Godefroy de Crohin, idem; Etienne 
Dumont, idem ; le bâtard d'Ëmericourt, le jeune, idem; 
Mando de Savoye, idem ; Jehan Du Mont, idem; Jehan 
Gobart; Jacques d'Obenseur, idem; Jehan Carlier, 
idem; Mayor Artault, idem; Regnault de Villame, 
idem; Martin Duva, idem; Jehan de Revelle, idem ; 
Robin du Jardin , idem ; Antoine du Ploix, idem ; 
Heniy de Montramer, idem ; Grant Jehan Moreau , 
idem ; Jehan de Beauffort, idem ; Antoine de Nielles, 
idem ; Hubert Cuignet, idem ; François Duhem, idem ; 
Alain de Longueval, idem ; Albert Dasne, idem; Ran- 
geuly, idem ; Jacques de Cincqcens , idem ; le Pom- 
mier, idem ; Quentin de la Clatière, idem ; Jehan de 
Balaix, idem ; Rogier de la VeiTière, idem ; messire 
Nicole de Cuin = 9 sols ; Jehan Alexandre, artilleur 



= 8 sols». Total des gages du 1*' juin : 369 livres, 18 
sols, 1 denier). Samedi, 6 juillet 1521, TEmpereur tout 
le jour à Bruxelles ; lundi, 8 juillet, idem ; mercredi , 
10 juillet, tout le jour à Malines; jeudi, H juillet, dîner 
à Malines, souper et coucher à Anvers ; samedi, 13 
juillet, tout le jour à Anvers ; jeudi, 18 juillet, tout le 
jour à Gand ; dimanche, 4 août, idem ; jeudi, 8 août, 
tout le jour à Bruges; samedi, 31 août, tout le jour à 
Bruxelles. (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 
171 pains de bouche, 25 douzaines de pains bis, beurre 
frais et moutarde, sel, achat de 2 coffres de bois blanc 
pour y ranger le linge de provision acheté ledit jour, 
22 aunes de canevas à faire des sacs pour y mettre le 
pain, frais faits pour rembarquement des dits coffres à 
.Anvers, pots et telles de terre, oublies dépensées dans 
le courant du mois (26 livres, 10 sols), linge acheté à 
Courtray, savoir : nappes et serviettes pour l'Empe- 
reur, nappes et serviettes pour les chambellans et 
autres linges communs (1000 livres, 7 sols), ourlage 
et marquage dudit linge. Échansonnerie : 118 lots 
de vin du Rhin, un demi-tonneau de cervoise, buage 
des nappes et serviettes dudit office, frais de voyage 
du cuvelie^" de cet office à Bruxelles, Malines Anvers, 
Gand et Courtray où il est allé chercher des vins pour 
TEmpereur, brocs et faussets, étamines, achat de 14 
barils à mettre le vin de l'Empereur sur le bateau lors- 
qu'il fit son voyage en Espagne, 24 autres barils faits 
à Braine-le-Comte et envoyés en Espagne. Cuisine : 
poisson sec et harengs, 27 morues et une truite, 116 
boUekms et plies, moules, crabes, soles, spie^nnckSy 
cabillauds et rougets, 4 pintes de grondelins^ 12 
brèmes et un barbeau, 6 vaudoises, 3 carpes à fendre, 
39 carpes de cuisine, un brochet, à fendre, 36 lance- 
rons, 83 livres de beurre, 360 œufs, 200 écrevisses, 
6 tartes, façon de 10 pâtés, potageHes, lait et épinards, 
pois, aigret (oseille) et crème, naveaulxy pommes et 
poires, fromage et C7'au, pots et /e/Zes de terre, sel, 
2 cuvelles, sacs à mettre le sel, mandes, louches de 
bois et ramons^ vinaigre, verjus acheté en provision 
pour l'Empereur, étamine, bois et charbon. Fruiterie : 
118 livres, 10 onces de cire de garnison, dépensées en 
torches, filets, flambeaux et mortiers, chandelles de 
suif, fruit, verges et lumignons, huage des napperons 
de cet office, bois et charbon, réparation d'un coffre, 
achat d'un coffre « servant en cest office au lieu de 
celluy que on a délivré au roy de Dennemarcke, par 
ordonnance des maîtres d'hôtel. Ecurie : dépens de 
84 chevaux durant le mois d'août (1176 livres, 10 sols. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. i23 



6 deniers). Fourrière : Aumône = 10 sols, bois des 
livrées ; 19655 livres, 19 sols, payés « pour pluiseurs 
despens faiz par le cardinal d'Angleterre, pluiseurs 
grans maistres et autres seigneurs d'Angleterre en 
grant nombre et leurs gens en la ville de Bruges, par 
Tespace de xui jours entiers en ce présent mois d'aoust, 
tant pour pain, vin, chair, poisson et tous autres vivres 
comme pour la despence et deffroyement de leurs che- 
vaulx en nombre de xi^, que l'Empereur a ordonné 
estre deffroyez durant lesditsxm jours, dont les parties 
ont bien et au long esté veues et visitées par ledit sei- 
gneur empereur, en après par messeigneurs de ses 
finances et conséquamment par messeigneurs les 
maistres d'ostel au bureau des comptes ». Total de la 
dépense des offices: 22194 livres, 17 sols, 7 deniers ; 
idem, des gages : 467 livres, 19 sols, 11 deniers ; total 
général : 22652 livres, 17 sols, 6 deniers ); dimanche, 
8 septembre, l'Empereur dîner à Groenendael, souper 
et coucher à Bruxelles ; lundi, 16 septembre, tout le 
jour à Bruxelles ; lundi, 30 septembre, lout le jour à 
Binche ; dimanche, 20 octobre, dîner à Yalenciennes, 
souper et coucher à Ath; lundi, 21 octobre, tout 
le jour à Ath. Mardi, 7 janvier 1522, l'Empereur 
tout le jour à Gand ; mardi , 14 janvier, idem ; 
jeudi, 16 janvier, dînera Tenremonde, souper et cou- 
cher à Bruxelles ; jeudi, 23 janvier, tout le jour à Bru- 
xelles ; samedi, l"" février, idem. Parmi les dépenses 
de la Fourrière, on remarque r 6 livres, 15 sols à 
Andrieu de Wezelle, «pour pluiseurs tasses d'espisses 
et succades par luy délivrez cedit jour pour le banquet 
de l'Empereur >) ; jeudi, 27 février, l'Empereur tout le 
jour à Bruxelles ; vendredi, 14 mars, idem ; jeudi, 20 
mars, idem ; dimanche, 30 mars, idem ; mercredi, 
2 avril, idem; lundi, 14 avril, idem; mercredi, 30 avril, 
idem ; mardi, 13 mai, dîner à Écloo, souper et coucher 
à Bruges ; lundi, 19 mai, déjeuner à Bruges, dîner à 
l'assemblée, souper et coucher à Winendale; mardi, 
20 mai, dîner à Winendale, souper et coucher à Bruges, 
jeudi, 22 mai, tout le jour à Bruges ; vendredi, 23 mai, 
diner à Bruges; souper et coucher k Nieuport; dimanche 
1* juin, dîner à Sittengboume (Sittenborne), souper et 
couchera Rochester; mardi,10 juin, dînera Richmond, 
souper et coucher à Hamptoncourt ; samedi, 21 juin, 
déjeuner à Windsor, dîner à la Cour du Roi dans la 
forêt, souper et coucher à Famham (Fernem) ; diman- 
che, 22 juin, tout le jour à Famham ; mardi, 24 juin, 
our de St-Jean-Baptiste, dîner à Alesford (Halsfbrt), 
souper et coucher à Winchester; mercredi, 25 juin, 



tout le jour à Winchester. — États journaliers de la 
dépense de l'hôtel de l'archiduc Ferdinand d'Autriche, 
frère de l'Empereur, etc. — Mardi, 21 février 1520, 
l'archiduc don Fernand, tout le jour à Malines. — États 
journaliers de la dépense de l'hôtel de l'archiduchesse 
Marguerite d'Autriche, gouvernante des Pays-Bas, etc. 
— Vendredi, 13 juillet 1520, l'Archiduchesse tout le 
jour à Calais, « et illec a esté deffroyée par le roy 
d'Angleterre ; cedit jour est venue souper et coucher à 
Gravelingnes une grant partie du train de madicte dame 
etc » ; samedi, 14 juillet, départ après dîner de Calais, 
souper et coucher à Gravelines ; mardi, 17 juillet, tout 
le jour à StOmer ; mercredi, 18 juillet, départ après 
dîner de St-Omer, souper et coucher à Cassel. (Parmi 
les dépenses de la Fourrière, on remarque : 15 livres 
payées au trésorier de l'abbaye de St-Bertin à St-Omer 
où Madame a été logée, < pour don que ma dicte dame 
en a fait aux officiers de ladicte abbaye » ; mardi, 31 
juillet, l'Archiduchesse tout le jour à Gand, < comptez 
en ce présent escroe toutes parties extraordinaires 
accoustumées d' estre comptées à la An de chascun 
mois ». (Parmi ces dépenses on remarque : Échanson- 
nerie : 12 sois pour une aiguière d'argent qui était 
brisée, compris la soudure. Fourrière: 46 sols, 6 
deniers à la femme ayant la charge de l'entretien de 
la civette de Madame , « pour la despense d'icelle 
cyvette et son salaire pendant cedit mois » ; 14 livres, 
15 sols à Etienne Luillier, valet de chambre, payés par 
lui pour plusieurs parties pendant ledit mois, « tant à 
cause de chargaige , deschargaige et portaige des 
cofires des joyaulx et riches tapisseries de Madame 
etc ») ; mercredi, 1*' août 1520, l'Archiduchesse tout le 
jour à Gand ; dimanche, 26 août, tout le jour à Bru- 
xelles ; vendredi, 31 août, idem. (Parmi les dépenses 
du mois, on remarque. Écurie : 4 sols, à Holstrate 
Forrier, pour une verrière servant en la litière de 
Madame. Fourrière : 5 livres, 17 sols à Etienne Luil- 
lier, pour trois coffres de bois blanc, bien bandés, 
fermant chacun à serrure, servant à mettre la tapis- 
serie de cuii% à façon d'Espagne, de Madame ; 75 sols, 
payés au charretiers qui ont conduit pendant le voyage 
de Calais, les coffires renfermant les joyaux de Madame 
en don qu'elle leur a fait ; 20 livres au trésorier pour 
5 coffres couverts de cuir, bandés de fer, et chacun à 
2 serrures, servant, 3, pour mettre la vaisselle de 
rÉchansonnerie et 2 autres pour renfermer la tapis- 
series de velours et damas jBt autres riches tapisseries); 
vendredi, 14 septembre, l'Archiduchesse tout le jour à 



124 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



Bruxelles; vendredi, 21 septembre, tout le jour à 
MaliDes ; samedi, 22 septembre, idem ; vendredi, 28 
septembre, tout le jour à Anvers; vendredi, 30 novem- 
bre, tout le jour à Bruxelles: samedi, l^** décembre, 
idem ; samedi, 15 décembre, idem ; jeudi, 27 décembre, 
tout le jour à Malines ; vendredi , 11 janvier 1521, tout 
le jour à Malines ; jeudi, 24 janvier, idem ; dimanche, 
27 janvier, idem ; jeudi, 14 février , idem ; vendredi, 
1^ mars, idem ; mardi, 26 mars, idem. (Parmi les 
dépenses de la Fruiterie, on remarque celle de la cire 
de garnison comprenant 8 grandes torches, 2 petites 
et 2 chandelles, « pour le service de Madame Marie (1), 
que Dieu absoille ») ; dimanche , 31 mars , jour de 
Pasques charnels 1521, TÂrchiduchesse, tout le jour à 
Malines. (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 
8 douzaines de pains de bouche, 27 douzaines et demie 
de pains bis, oublies, sel. Ëchansonnerie : 105 lots de 
vin degarnisoD, 27 tonneaux de cervoise fournis par 
brasseur de Y Oliphant à Bruxelles, dans le cours dudit 
mois de mars , 38 tonneaux de cervoise fournis par le 
brasseur de la ville de Malines dans le même temps. 
Cuisine : 95 livres de viande de bœuf , 4 moutons et 

1 demi-quartier, un agneau pascal, un autre agneau et 
un cabri, 2 livres de graisse de bœuf,' 12 livres de lard 
à larder, 2 livres de lard à polager, un plat de sopitesy 
un demi-mouton pour deux jours donné au prescheur^ 
un demi-mouton pour Christophe Breux et Etienne de la 
Cave, malades, un quartier de mouton pour trois jours à 
Maulcourt, tripes grasses, 12 pieds de moutou et lan- 
gues de bœuf, un chapon gras, 3 oisons, 35 poulets, 
8 sarcelles, 8 paires de pigeons, un levrarl, 2 lapins, 
300 et 1 demi-quarteron d*œufs, 8 livres de beurre, 4 
poulets pour le prêcheur, 8 poulets pour Guyerche, 
Constance Horchstrate et Etienne de la Chambre, à 
JAdlineSypolageries, verdure, 4 tartes ordinaires, façon 
d un grand pâté et de 12 petits, plat de Monseigneur de 
Monboillon , premier maître d'hôtel de Madame. 
Fruiterie : 12 livres, 12 onces de vin de garnison en 

2 grandes torches et 9 petites, 18 livres de chandelles, 
fruits. Écurie ; journées de 28 chevaux et 17 surcrcds. 
Fourrière : 1402 quarterons de bois, 100 fagots, un sac 
et demi de charbon, un sac pour l'oratoire. Total de la 
dépense des offices: 110 livres, 14 sols ; idem, des 



gages : 46 livres, 15 sols, 6 deniers ; total général : 
157 livres, 9 sols, 6 deniers) ; lundi, 1*' avril, TArchi- 
duchesse tout le jour à Malines ; lundi, 20 mai, idem ; 
vendredi, 31 mai, idem ; lundi, 3 juin, idem; vendredi, 

28 juin, tout le jour à Bruxelles ; jeudi, 4 juillet, idem; 
vendredi, 19 juillet, tout le jour à Gand; mercredi, 31 
juillet, idem ; samedi, 2 novembre, tout le jour à Bru- 
xelles ; mercredi, 6 novembre, idem; lundi, 18 novem- 
bre, tout le jour à Audenarde ; mardi, 26 novembre, 
idem; samedi, 30 novembre, idem; dimanche, 23 
février 1522, l'Archiduchesse tout le jour à Bruxelles ; 
dimanche, 16 mars, idem ; vendredi, 21 mars, idem ; 
vendredi, 9 mai, tout le jour à Gand; vendredi, 16 mai, 
tout le jour à Bruges ; mercredi, 28 mai, idem ; jeudi, 

29 mai, idem ; mardi, 24 juin, tout le jour à Ath. 



(1) La duchesse Marie de Bourgogne, mère de Tarchiduchesse 
Marguerite, décédée à Bruges, !• 27 mars 1482. (Voir la note de 
la page 71). 



B. 3474. (Carton.) — 77 pièces, parchemin. 

t&98. — États journaliers de la dépense de Thôtel 
de Tempereur Charles-Quint. — Lundi, 6 juillet 1523, 
TEmpereur tout le jour à Valladolid. (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie: 31 douzaines et demie 
de pains de houche, moutarde et salade. Échanson- 
nerie : vin d'achat = 15 livres, 3 sols. Cuisine : 
7 cabris, 7 chapons, 5 lapins, 1 lièvre, 54 pigeons, 
12 oiselets, 36 cailles, 23 gelines, 36 poussins, 17 livres 
de beurre, 77 livres de lard, 36 pieds de mouton, une 
tripe de bœuf, 3 pieds de bœuf, un demi-bœuf, 8 mou- 
tons, 7 livres de graisse, un veau, moelle de bœuf et 
filets, 12 feuillez, façon de 10 fèiiès^ polageries^ lait 
etporée, aigrel et poires, laitues et fromages, mûres, 
vinaigre, verdure, bois et charbon. Fruiterie : 46 
livres, 12 onces de cire de garnison en torches, mor- 
tiers, flambeaux et filets^ chandelles de suif, fruits. 
Écurie : journées de 65 chevaux de l'écurie de l'Em- 
pereur, compris eau, huile, salvade et paille longue. 
Fourrière : aumônes = 10 sols ; bois des livrées. 
Total de la dépense des offices : 158 livres, 18 sols, 
6 deniers ; idem, des gages : 368 livres, 9 sols, 11 de- 
niers ; total général : 527 livres, 8 sols, 5 deniers) ; 
samedi, 22 août, tout le jour à Valladolid ; jeudi, 27 
août, déjeuner à Torqueinada, dîner, souper et cou- 
cher à Santa Maria del Campo ; jeudi, 3 septembre, 
tout le jour à Burgos ; samedi, 5 septembre, idem ; 
dimanche , 27 septembre , tout le jour à Logroûo 
(Lagroingné) ; mercredi, 7 octobre, idem ; vendredi, 
9 octobre, dîner à Logrono, souper et coucher à Arcos 



CHAMBRE DES COMPTES DE ULLB : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 125 



(at4X Arcqij^es) ', samedi, 11 octobre, diner à Ârcos, 
souper et coucher à Estella (Steillé) ; dimanche, 11 
octobre, tout le jour à Estella; lundi, 12 octobre, 
dîner à Ponte de la Rena, souper et coucher à Pam- 
pelune ; mardi, 13 octobre, tout le jour à Pampelune; 
jeudi, 22 octobre, idem. (Détail de la dépense dudit 
jour. Paneterie : 29 douzaines de pains de bouche^ 
moutarde. Èchansonnerie : vin d'achat : 27 livres, 
11 sols, 6 deniers. Cuisine : un veau, 14 perdrix, 16 
lapins, 1 lièvre, 3 cochons, 38 gelines, 9 douzaines 
d'oiselets, 27 cotUons mansars (pigeons de ferme), 58 
livres de lard, 150 œufs, 12 saucisses, une tête de 
veau, une fraise et 4 pieds de veau, 24 pieds de mou- 
ton, une tripe de bœuf, tripes de porc, une côleleite, 
un demi-bœuf, 8 demi-moutons, 7 livres de graisse, 
8 quartes de fleur, façon de 15 pâtés, poiageries^ lait 
et choux, porée et forment, cren et racines, pommes 
et poires, oranges et limons, vinaigre, verdure, bois 
et charbon. Fruiterie : 46 livres, 12 onces de cire de 
garnison en torches, flambeaux, mortiers, filets et 
cierges, fruit. Ecurie : journées des 79 chevaux de 
récurie de TEmpereur. Fourrière : aumônes = 10 sols 
bois. Total de la dépense des offices : 91 livres, 10 
sols, 4 deniers ; idem, des gages : 487 livres, 7 sols, 
11 deniers ; total général : 658 livres, 18 sols, 3 de- 
niers) ; samedi, 31 octobre, l'Empereur tout le jour à 
Pampelune. (Parmi les dépenses de la Fourrière, on 
remarque : 8 sols, 9 deniers à Louis de Weert, garde 
des joyaux, pour une lampe qui a brûlé la nuit pendant 
un an entier); vendredi, 11 décembre, tout le jour à 
Pampelune. (Écurie : 289 livres, 15 sols, 6 deniers, 
pour le louage des charrettes qui ont mené les tentes 
et autres munitions de guerre de Burgos à Pampelune); 
mercredi, 16 décembre, tout le jour à Pampelune ; 
mardi, 29 décembre, idem. — États journaliers de la 
dépense de Farchiduchesse Marguerite d'Autriche, 
gouvernante des Pays-Bas. — Jeudi, 1** janvier 1523, 
l'Archiduchesse tout le jour à Gand ; mercredi, 7 jan- 
vier, dîner à Gand, souper et coucher à Tem'emonde ; 
mardi, 20 janvier, tout le jour à Malines; lundi, 27 
avril, idem. (Détail de la dépense dudit jour : 8 dou- 
zaines et demie de pains de bouche, 31 douzaines de 
pains bis, oublies, fromage et beurre. Echansonnerie : 
95 livres de viande de bœuf, 3 moutons et 3 quartiers 
et demi de mouton, un demi-veau et un cabri, 2 Uvres 
do graisse de bœuf et 2 livres de lard maigre, 4 os à 
moelle et 2 foies de veau, 12 livres de lard à larder, 
3 quartiers de mouton pour les malades, tripes, 51 



poules, 1 oison et 1 chapon, 10 paires de pigeons, 4 
lapins, 12 petits poulets pour les maitres d'hôtel, 4 
poulets pour Bulleux et le page aussi malades, 4 livres 
de beurre et 3 quarterons d'œufs, potageries, ver- 
dure, façon de 2 grands pâtés, plat de monseigneur de 
Rosimboz, premier maître d'hôtel de Madame (5 livres). 
Fruiterie : 1 livre de bougies, 17 livres de chandelles, 
fruit, une boîte de poudre. Écurie : journées de 27 
chevaux et 23 surcrois. Fourrière : 4 cents et 2 quar- 
tiers de bois ; 46 fagots, 2 sacs de charbon. Total de 
la dépense des offices : 39 livres, 19 sols, 6 deniers ; 
idem, des gages : 44 livres, 6 sols, 6 deniers ; total 
général : 84 livres, 6 sols); mardi, 12 mai, l'Archi- 
duchesse, tout le jour à Malines: samedi, 30 mai, 
idem : lundi, 1^ juin, idem ; dimanche, 7 juin, idem. 
(Cuisine : un demi-mouton pour monseigneur le 
prince de Danemark) ; jeudi, 18 juin, l'Archiduchesse 
tout le jour à Malines, < et soupa le prince de Danne- 
marque (1) avec elle ». (Détail de la dépense dudit 
jour. Paneterie : 8 douzaines de pains de bouche, 26 
douzaines de pains bis, oublies, fromage, radis et 
salade. Echansonnerie : 85 lots et demi de vin. Cui- 
sine : 89 livres de viande de bœuf, 3 moutons et 2 
quartiers de mouton, 14 livres de lard, graisse de 
bœuf et lard maigre, 2 foies de veau, 1 cabri, 2 livres 
de graisse de porc pour les pâtés d'Espagne, un demi- 
veau, 1 quartier de moulon pour Jacques le somme- 
lier et maître Pierre, malades, tripes et tétine de 
vache, une langue de bœuf, 47 poulets, 2 poulets de 
crue, 2 chapons dont l'un pour blanc-manger, 11 paires 
de pigeons, 1 oison et 1 héron, 6 sarcelles et 10 petits 
poulets, 1 lièvre et 8 cailles, 2 douzaines d'étoumeaux, 
5 livres de beurre, un demi-cent d'œufs, 3 poulets 
pour Symonet et Barbe, malades, une livre de fleur 
(farine) de riz, une once de clous de girofle, une once 
de noix muscades, une livi*e de raisins de Corinthe, 
eau de rose, pote^ene, verdure, 3 grands pâtés et 
5 pâtés d'Espagne, 4 tartes et demie, fleur (farine de 
froment), plat du maître d'hôtel. Fruiterie : 14 livres, 
2 quarterons de chandelles de suif, fruits. Écurie : 
jouraées de 22 chevaux et 19 surcrots. Fourrière : 
5 cents et 1 quarteron de bois, 38 fagots, 2 sacs de 
charbon, verdure. Total de la dépense des offices : 41 



(1) Jean, fils de Christian II, roi de Danemark et d'Isabelle 
d'Autriche, par conséquent petit-neveu de Tarchiduchesse Mar- 
guerite. Ce prince, qui eut pour précepteur le fameux Cornélius 
Agrippa, mourut, en 1532, à Tâge de 14 ans. 



126 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



livres, 13 sols, 6 deniers ; idem, des gages : 43 livres, 
9 sols, 6 deniers ; total général : 85 livres, 3 sols) ; 
dimanche, 21 juin, tout le jour à Malines ; mardi, 
1*' juillet, tout le jour à Hoestraeten; vendredi, 3 
juillet, dîner à Hoestraeten, coucher à Molle ; samedi, 

4 juillet, dîner à Molle, coucher à Malines ; dimanche, 

5 juillet, tout le jour à Malines; vendredi, 17 juillet, 
dîner à Malines, souper et coucher à Bruxelles; 
samedi, 18 juillet, tout le jour à Bruxelles ; dimanche, 
26 juillet, idem; lundi, 27 juillet, tout le jour à Bru- 
xelles : jeudi, 30 juillet, idem ; samedi, 1®*" août, idem. 
(État des gages des officiers et serviteurs de la maison 
de l'archiduchesse Marguerite. < Chapelle : Monsei- 
gneur l'abbé de St-Vincent = 12 sols ; maître François 
Lappa = 8 sols ; maître Cornelis Goyssen = 2 sols ; 
Jehan Damien = 6 sols ; Claude Jaillon = 3 sols. Pre- 
mier maître d'hôtel : monseigneur de Rosimboz = 30 
sols. Autres maîtres d*hôtel : Alard Bentinck = 24 
sols ; Jehan de Hesdin, idem ; Hugues de BuUeux, 
idem ; Philippe de Souastre, idem. Panetiers : le sei- 
gneur d'Aigrement = 15 sols ; Charles de Raucourt, 
idem ; Jehan Joly, idem ; Louis de Marc, idem ; 
Edmond Breux, idem ; Gisbrecq de Mercre, idem. 
Échansons : le seigneur de Berselle = 15 sols ; Jehan 
de Rosimboz, idem ; Cortewille, idem. Ecuyers tran- 
chants : Jehan de Halewin =15 sols ; Philippe de 
Faulène, idem ; Pierre de Marnix, idem ; Jehan Bon- 
not, idem ; le seigneur de Champvans, idem. Ecuyers 
d'écurie : PhiHppe de Bregilles = 18 sols ; Antoine de 
Fresnoy =15 sols ; Armand de Gorrevod, idem ; 
Ysambert de Bouchain, idem. Valets servants : Guil- 
laume de Clermont = 9 sols; Antoine Bourgeois, 
idem ; Laurent Beucin, idem. Conseil : maître Nicolas 
Perrenot = 24 sols ; maître Jehan de Marnix = 15 
sols ; maître Guillaume de Barres = 10 sols ; maître 
Claude Witel = 6 sols. Valets de chambre : Jehan 
Maignard = 6 sols ; Pierre Lucas, idem ; Etienne 
LuUier, idem ; Jehan Le Roy, tailleur, idem : Jacques 
Breul = 3 sols; Martin Brassard, idem; Etienne 
Ysabeau = 1 sol. Huissiers de chambre : Teunequin 
Lechantre = 6 sols ; Jehan Loys, idem ; Pierre 
Damant, idem ; Etienne Druhet, idem ; Adrien Boët, 
dit Prince, idem. Huissiers de salle : maître Pierre 
Sabbin = 6 sols ; Ingelbert Brune, idem ; Antoine 
Manus, idem ; Nicolas van den Vorden, idem. Pane- 
terie : Pierre de Bolme = 6 sols ; Jehan Cant = 4 sols; 
Joosquin van den Rym = 3 sols. Echansonnerie : 
Jacques Sellier = 6 sols ; Philippe Grineau, idem ; 



Etienne Saulsard = 3 sols ; Simonet Parenti, idem. 
Cuisine : Claude Mycard = 9 sols ; Nicaise de la 
Barre = 10 sols ; Lanquin Voyle = 6 sols ; Chariot 
Boydard = 5 sols ; Loyset Ponceau, idem ; Antoine 
Gobelet = 4 sols ; Gilles Demay = 2 sols ; Cornelis 
Zot = 2 sols, 6 deniers ; Hanselot Darby = 1 sol, 
6 deniers ; Barthélémy Marselin = 4 sols. Saucerie : 
Jehan Damas = 6 sols ; Engolesme (Angoulême) = 
3 sols ; Hannequin van den Rym = 1 sol, 6 deniers ; 
Aimé Guillemin, idem. Fruiterie: Jehan Estocart = 

9 sols ; Adrien Évraôt = 3 sols ; Jehan François = 
3 sols ; Maximilien = 1 sol, 6 deniers. Ecurie : Phi- 
libert Davathier = 5 sols ; Hans Bestoc = 4 sols ; 
Bénigne Deschmon = 4 sols ; François Huynon, idem; 
Jehan Desmarez, idem ; Nicolas de Namur, idem ; 
NoUet, idem ; Jehan Hulleglise, idem ; Pierrequin de 
Mons, idem ; l'aide du chariot branlant, idem ; Berthol 
Ledoulx, idem ; Nicolas de Mons, idem ; Jehan Hul- 
lecq, idem; Guillemin Caquillau = 3 sols; Jacques 
Peset, idem ; l'aide de litière, idem. Fourrière : Phi- 
lippe de Serclaës = 15 sols ; Richard Contault = 14 
sols ; Charles Ourssin = 13 sols ; Pierre du Poix = 
6 sols ; Etienne de Solempne, idem ; Conrad Meyt = 
5 sols ; Françoise de Sansia = 4 sols ; Lesquin van den 
Vorde = 4 sols ; Roullet Bouchedor = 3 sols ; Hanin 
Kerron, idem ; Pasquier Breul, idem ; Pierre Eschamy 
= 2 sols ; Picot Tabourin, idem ; la veuve Jehan Linet, 
idem ; le concierge de Malines, idem ; Etienne Loys = 
1 sol, 6 deniers ; Etienne Chappiret, idem ; maître 
Pierre Nymlant = 1 sol ; maître Martin de Ableaux, 
idem ; maître Bernard le peintre, idem. >) Jeudi, 27 
août 1523, l'Archiduchesse tout le jour à Bruxelles ; 
jeudi, 2 septembre, idem ; vendredi, 11 septembre, 
idem; jeudi, 1" octobre, tout le jour à Malines ; lundi, 
5 octobre, idem ; lundi, 16 novembre, idem ; jeudi, 19 
novembre, idem : mardi, 1®' décembre, idem ; mardi, 
15 décembre, idem. (Fruiterie : cire dépensée, 2 
cierges de 2 livres pièce et 2 grandes torches pour le 
service de Madame de Ravestein, pesant ensemble 

10 livres). 

B. 3475. (Carton.) — 64 pièces, parchemin. 

i6tâ-t6t6. — États journaliers de la dépense de 
l'hôtel de l'empereur Charles-Quint. — Mardi, 26 jan- 
vier 1524, l'Empereur tout le jour en la ville de Vito- 
ria ; samedi, 13 février, idem ; lundi, 15 février, idem; 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE ; COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 127 



mercredi, 13 avril, tout le jour à Burgos ; jeudi, 14 
avril, dîner au cloître St-Christophe, souper et cou- 
cher à Burgos ; mercredi, 1" juin, tout le jour à Bur- 
gos. Jeudi, 1"' juin 1525, l'Empereur tout le jour à 
Tolède ; jeudi, 27 juin, idem. (Détail de la dépense 
dudit jour. Paneterie : 23 douzaines et demie de pains 
de bouche, moutarde. Échansonnerie : 13 livres, 14 
sols, 10 deniers de vin d'achat. Cuisine : 4 chapons, 
un cabri, 2 oisons, 23 pigeons, 9 perdrigons (per- 
dreaux), 16 gelines, 24 poussins, 52 livres de lard, 
100 œufs, vin des veneurs qui ont apporté par trois 
diverses fois la venaison, 30 pieds de mouton, une 
tripe de bœuf, une mulette^ 4 pieds de bœuf, un demi- 
bœuf, 6 demi-moutons, 8 livres de graisse, 8 quartes 
de farine, façon de 11 pâtés, potageries, calebasses et 
aigretj prunes, raisins et pommes, poires, vinaigre et 
verdure, bois et charbon. Fruiterie : 52 livres, 1 once 
de cire de garnison en torches, flambeaux, mortiers, 
cierges et fUeis^ chandelles de suif, fruit. Ecurie : 
néant. Fourrière : aumônes = 10 sols ; bois des livrées. 
Total de la dépense des offices : 114 livres, 17 sols, 
5 deniers ; idem, des gages : 450 livres, 19 sols, 11 de- 
niers. Total général : 565 livres, 17 sols, 4 deniers) ; 
vendredi, 11 août, l'Empereur tout le jour à Tolède ; 
vendredi, 18 août, idem ; samedi, 2 septembre, dîner 
à Val de Morillo (Vcd de Mornlle), souper et coucher 
àGuadarrama (Guwaderama)', diraanche,3 septembre, 
dîner à Fontfrya, souper et coucher au Bois (de 
Ségovie) [al Bosquè) ; vendredi, 22 septembre, tout le 
jour à Tolède ; vendredi, 29 septembre, idem ; jeudi, 
5 octobre, idem; mardi, 17 octobre, idem ; mardi, 31 
octobre, idem ; jeudi, 2 novembre, idem ; lundi, 27 
novembre, idem ; vendredi, 1*' décembre , idem ; 
samedi, 9 décembre, idem ; mercredi, 20 décembre, 
dîner à Bacelatghe, souper et coucher à Aranjuez 
(Reynswez) ; samedi, 30 décembre , tout le jour à 
Tolède. — Etats journaliers de la dépense de Thôtel de 
Tarchiduchesse Marguerite, gouvernante des Pays- 
Bas. Jeudi, 31 mars 1524, l'archiduchesse Marguerite 
tout le jour à Malines ; samedi, 2 avril, idem ; vendredi, 
15 avril, idem ; mardi, 26 avril, tout le jour à Anvers, 
«cy-comprins la despense faicte ceditjour pour les 
nopces de la demoiselle de Halle win, fille d'honneur 
de ma dicte dame, avec le seigneur de Beaufort >. 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 12 dou- 
zaines de pains de bouche, 33 douzaines et demie de 
pains bis, oublies, fromage, salade et crème. Échan- 
sonnerie : 151 lots de vin. Cuisine : 110 livres de viande 



de bœuf, 5 moutons et demi, 1 veau et 2 cabris, 8 livres 
de graisse de bœuf, 4 hvres de lard hpotagier, 34 livres 
de lard à larder, 2 livres de moelle de bœuf, os à 
moelle, 2 plats de soppites de veau, 3 foies et rognons 
de mouton, 1 demi-cabri, 1 quartier de veau, 1 quar- 
tier de mouton, un demi-mouton pour l'hôte de Madame, 
un demi-quartier de mouton pour Etienne de la Gave, 
malade, tripes, 3 langues, pieds de mouton et de veau, 
131 poulets, compris 6 pour monseigneur do Rosimboz, 
3 cochons et 1 oison, 11 chapons, 1 autre chapon, 6 
pigeons et 2 lapins pour monseigneur de Rosimboz, 
42 paires de pigeons, 36 cailles 2 lièvres, 1 vulpe, 
étourneaux et 1 lapin, 1 chapon pour le blanc-manger, 
19 livres de beurre, 200 œufs, 1 pinte d'olives, 25 
limons, 2 livres de câpres, 1 livre d'amandes, 1 once 
de safran, eau rose, 2 aunes et demie d'étamine, 
potaigenes, verdure, 11 petits pâtés, 4 pâtés de poulets, 

2 de cailles, 5 grandes tartes, 3 tartes de baudt'êe (1), 

3 tartes d'Angleterre, 12 tartelettes, 18 petits flans, 
3 autres tartes pour monseigneur de Rosimbos, plat 
de ce seigneur. Fruiterie : 7 livres de cire de garnison 
en 8 flambeaux, 30 livres de chandelles de suif, 200 
pommes, confitures, machepains, pirroles (2) et autres 
liquides pour le banquet, 2 lots d'hypocras, 2 livres 
d'anis confits. Écurie : journée de 26 chevaux et 20 
surcroîs. Fourrière : 601 quarterons de bois, 42 
fagots, 1 sac et demi de charbon, verdure. Total de la 
dépense des offices : 92 livres, 15 sols, 4 deniers ; 
idem, des gages : 45 livres, 5 sols, 6 deniers ; total 
général : 138 livres, 10 deniers obole); mercredi, 
27 avril, idem. (Cuisine : 56 poulets, compris 6 pour 
la daine des noces^ 15 paires de pigeons, compris 
pour la dame des noces) ; dimanche, l*' mai, idem ; 
mardi, 25 octobre, tout le jour à Malines ; samedi, 29 
octobre, idem. (Paneterie ; 22 sols payés par le tréso- 
rier à un homme qui a présenté à Madame des char- 
dons d'Espagne, de la part de Diego Mâche. Cuisine : 
22 sols payés par le même à un homme qui a présenté 
à Madame une hure de sanglier de la part de monsei- 
gneur de Berghes); dimanche, 30 octobre, idem. 
(Cuisine : 22 sols payés par le trésorier à un homme qui 
a présenté à Madame un quartier de gros veau de la 
part de l'Audiencier) ; jeudi, 10 novembre, idem; 
dimanche, 13 novembre, idem ; samedi. 20 novembre. 



(1) Tartes de provision, gâteaux secs. 
(2; Pistaches. 



128 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



tout le jour à Bruxelles ; mercredi, 30 novembre, fête 
de la St- André, idem, « Madame donna à disner à 
Monseigneur le cardinal de Liège (1) et aux chevaliers 
de Tordre de la Toison d'Or >. (Détail de la dépense 
dudit jour. Paneterie : 13 douzaines de pains de bouche, 
38 douzaines de pains bis, oublies, fromage, salade. 
Echansonnerie : 182 lots et demi de vin de garnison, 
41 tonneaux de cervoise fournis dans le cours du mois 
par le brasseur de Malines, 16 tonneaux fournis par 
le brasseur de Bruxelles dans le même espace de 
temps, 8 autres tonneaux de cervoise de moindre 
qualité,aussi dépensés dans le cours du mois. Cuisine : 
114 livres de viande de bœuf, 5 moutons et 1 veau, 
36 livres de lard à larder, 6 livres de graisse de bœuf, 
6 livres de lard maigre, 2 foies de veau et os à moelle, 
1 jambon de Mayence et 2 livres de graisse de porc, 
tripes grasses, pieds de mouton, côtelettes, pieds et 
oreilles de porc, autres tripes et 2 langues, pieds de 
veau et de mouton pour la gelée, 11 langues de mou- 
ton salées et autres pieds aussi de mouton, 49 poulets 
et 10 canards, 7 chapons et 2 oisons, 1 hètarde (2) et 
1 faisan, 2 paons, 2 cygnes et 2 hérons, 24 pluviers, 
26 sarcelles, 8 bécasses et 12 lapins, 20 perdrix, 6 
bécasses de mer et 1 lièvre, 1 chapon pour monsei- 
gneur le trésorier malade, 1 autre chapon pour le 
blanc-manger, 16 livres de beurre et 200 œufs, 2 
livres de riz, 7 livres et demie de sucre, 1 livre de 
menues épices, 1 livre de gingembre, 1 livre de poivre, 
une demi-livre de cannelle, 2 livres d*amandes, eau 
rose^ 2 livres de petites câpres, 2 livres de fleur de 
riz, 2 onces de cannelle entière, 6 livres et demie de 
sucre fin, potageries, verdure, feçon de 2 pâtés de 
perdrix, de 2 . pâtés à la ciboule, de 2 de langues de 
bœuf, de 2 de pluviers, de 9 pâtés d'Espagne, de 1 de 
chapon, de 11 tartes, plat de monseigneur do Rosim- 
bos, maître d'hôtel de Madame. Fruiterie : 37 livres 
et demie de cire de garnison en 4 chandelles de cha- 
pelle, 4 autres chandelles pour les chevaliers de 
l'Ordre, 2 cierges pour la St-Éloi, 7 grandes torches et 
14 petites. 29 livres de chandelles de suif, fruit, 2 lots 
d'hypocras, 1 boîte de poudre. Ecurie : journée de 
21 chevaux et 18 surcrols. Fourrière : néant). Total 
de la dépense des offices : 150 livres, 15 sols, 9 deniers; 



idem, des gages : 47 livres, 10 sols, 6 deniers ; total 
général : 198 livres, 6 sols, 3 deniers); ledit mercredi, 
30 novembre, a été dressé le compte de toutes les 
dépenses du mois, parmi lesquelles on remarque à 
l'article de la Fourrière : 6 sols à Hanin Kerron, aide 
de la tapisserie de Madame, < pour estre venu dèz 
ledit Malines, Madame estant dernièrement illec^ en 
ceste ville de Bruxelles, quérir par le commandement 
de Monseigneur d'Hoestrate, certaine tapisserie pour 
le Roy de Dennemarcke, où il a vacqué deux jours > ; 
vendredi, 23 décembre, tout le jour à Bruxelles; 
samedi, 31 décembre, idem ; dimanche, 30 avril 1525, 
l'archiduchesse Marguerite tout le jour à Malines; 
jeudi, l*'juinl525, tout le jour à Bruxelles ; dimanche 
17 décembre, idem , mercredi, 20 décembre, idem ; 
dimanche, 24 décembre, tout le jour à Malines. 



(1) Érard de la Marck, cardinal et légat du St-Siége dans les 
Pay&-BaB. 

(2) Outarde. 



B. 3476. (Carton.) — 80 pièces, parchemin, 1 cahier oblong, 

96 feuillets, papier. 

«&ie-t&t7. — États journaliers de la dépense de 
rhôtel de l'empereur Charles-Quint. — Vendredi, 
5 janvier 1526, l'Empereur tout le jour à Tolède ; 
mardi, 18 janvier, idem ; mardi, i^O janvier, idem ; 
lundi, 5 février, idem; samedi, 10 février, idem; 
samedi, 24 février, tout le jour à Oropesa ; mardi, 
27 février, dîner à Valparayso (Valparèso) , souper et 
coucher à Âlmaraz; samedi, 17 mars, tout le jour à 
Séville. (État de la dépense dudit jour. Paneterie : 
26 douzaines de pains de bouche, moutarde et salade. 
Echansonnerie : 18 livres, 9 sols pour le vin d'achat. 
Cuisine : 66 livres d'aloses, une lamproie vive, 17 aloses 
fraîches, 13 truites vives, 15 livres de corbeltnes (1), 
grenatz (2), petits poissons, soles fraîches, un panier 
de tous poissons, 125 livres de merluches, 27 livres 
de beurre, 600 œufs, 30 œufs frais, 7 tartes, façon de 
4 pâtés, potageries^ lait, fèves et pommes, oranges, 
vinaigre et verdure, bois et charbon, etc.) ; dimanche, 
18 mars, tout lejour à Séville. (Cuisine : 4 chapons, 
1 cabri, 10 poussins, 4 gelines, 20 cailles, 68 lan- 
quades (3), 10 rougets, 4 paniers d'huîtres, 14 livres 
d'esturgeon, 300 moules, 123 livres de merluches, 



(1) Corbina, poisson d'eau douce. 

(2) Crevettes. 

(3) Lancurdia^ petite truite pesant moins de 4 onces. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 129 



40 livres de beurre, 54 livres de lard, 1000 œufs, 
aloses, 1 mouton, 8 quartes de fleur, 14 pâtés, pota- 
certes, épinards et lait» poireaux, eau rose et oranges, 
vinaigre et verdure, bois et charbon, etc.); lundi, 
19 mars, idem ; mardi, 24 avril, idem ; jeudi, 31 mai, 
tout le jour en la ville de Santa-Fe. (Récapitulation 
des dépenses du mois. Fourrière : 75 sols à maître 
Jacques van Battele, peintre, pour avoir peint les 
bâtons du ciel du St-Sacrement ; 10 livres, 16 sols & 
Petit Jehan de Bretonne, < pour avoir esté, par ordon- 
nance des maistres d'ost^l avec le Roy de France de 
Madrid à Fontarabie, depuis le xni* jour de février 
derrain passé jusques à la fin de ce présent mois ; 
15 livres au même pour xv^ crochets mis en œuvre à 
tendre la tappisserie dudit Roy de France »); dimanche, 
3 février 1527, l'Empereur tout le jour à Valladolid; 
mardi, 5 février, idem ; vendredi, 8 février, dîner à 
Cigales, souper et coucher à Valladolid ;• jeudi, 14 fé- 
vrier, dîner à Valladolid, souper et couchera Cigales; 
samedi, 28 février, tout le jour à Valladolid; jeudi, 
11 avril, idem ; vendredi, 12 avril, idem. (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie : 18 sols, 4 deniers pour 
pain d'achat et échaudés, moutarde et salade. Échan- 
sonnerie : 14 livres, 19 sols, 9 deniers pour vin d'achat. 
Cuisine : 5 chapons, 2 cabris, 3 perdrix, 10 lapins, 
2 gelines et 6 poussins, tourmes (1), 17 livres de lard, 
6 aloses, 10 truites, 3 pâtés de barbeaux, 180 livres de 
merluches, 50 livres de barbeaux, 30 œufs frais, tripes 
et pieds de mouton, 5 tartes, façon de 13 pâtés, pota- 
geries, grenances, lait et pommes, épinards, laitues et 
oranges, vinaigre, bois et charbon, etc.) ; dimanche, 
14 avril, idem ; jeudi absolut (saint), 18 avril, tout le 
jour au cloître de TAbrojo {de la Brosa); mercredi, 
l** mai, tout le jour à Valladolid; vendredi, 31 mai, 
idem; vendredi, 21 juin, idem; lundi, 24 juin, idem. 
— États journaliers de la dépense de rarchiduchesse 
Marguerite d'Autriche, gouvernante des Pays-Bas. — 
Samedi, 30 juin 1526, l'Archiduchesse, tout le jour k 
Bruges; mardi, 31 juillet, tout le jour à Malines; 
samedi, 1" septembre, tout le jour à Berg-op-Zoom ; 
dimanche, 14 octobre, tout le jour à Hochstraeten ; 
samedi, l*' décembre, tout le jour à Bruxelles ; ven- 
dredi, 4 janvier 1527, l'Archiduchesse tout le jour à 
Malines; samedi, 26 janvier, idem; lundi, 28 janvier, 
idem. {Cuisine : 4 livres, 10 sols payés par le trésorier 



(1) Turma, en espagnol, truffe. 

SÉRIE B. (Nord.) — Tome VIIL 



pour le vin de deux compagnons qui ont apporté à 
Madame deux hures de sangliers de par Monseigneur 
St-Humbert et monseigneur le marquis d'Aërschot) ; 
mercredi, 30 janvier, TArchiduchesse tout le jour à 
Malines ; vendredi, l"' février, idem ; dimanche, 3 fé- 
vrier, idem; samedi, 16 février, idem; jeudi, 28 février, 

idem. (Fourrière : somme de (1) payée par le 

trésorier < pour la despence faicte par le train qui a 
conduict dèz ceste ville de Malines à Lille mademoi- 
selle de Rosimboz, fille d'honneui* de Madame, que 
icelle dame a alliée par mariaige avec le seigneur de 

Vaulx et fait (2) [audict] Lille en la maison à 

son père à ses despens, etc.); vendredi, l*' mars, 
idem; mardi, 23 juillet, l'Archiduchesse, tout le jour à 
Gand ; vendredi, 26 juillet, idem; jeudi, 29 juillet, tout 
lejour à Bruges; jeudi, 5 septembre, idem; samedi, 
21 septembre, tout le jour à Malines. (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie : 11 douzaines de pains 
débouche, 26 douzaines de pains bis, oublies, beurre 
frais, 6 fromages de Nivelles. Echansonnerie : 96 lots 
de vin de garnison. Cuisine : 1^ pour le plat de Madame: 
1 grand brochet, 5 lancerons, une grande carpe et une 
ronde, 4 carpes de cuisine, petites vaudoises et 1 demi- 
cent d'écrevisses, une grande brème, perches, petits 
brochetons et crabes, 1 pinte de grondelins et 1 de 
goujons, 1 lancer on pour le souper, 1 grande morue, 
5 pièces i'ellevot, stocfix et soles sèches, 1 mandelette 
(petit panier) de soles, melevères et spirins, 24 livres 
de beurre et 200 œufs, potageHes, verdure, 2 tartes et 
fleur (farine), 1 lanceron pour Pâquette (3) malade ; 
2^ pour les étcUSt c'est-à-dire, le personnel des offices : 
7 carpes, 18 brochetons et roches, 2 morues et 9 pièces 
d'ellebotf stocfix, 12 soles, harengs et moules, 1 carpe 
et petits brochetons pour le souper des petites 
dames (4), 21 livres de beurre et 103 quai'teronsd'œufs, 
potaigeries, 2 tartes et farine, plat du comte d'Hochs- 
traeten, chevalier d'honneur de Madame , etc.) ; 
dimanche, 22 septembre, tout le jour à Malines ; mer- 
credi, 2 octobre, idem ; lundi, 14 octobre, idem ; mer- 
credi, 23 octobre, idem; samedi, 2 novembre, idem; 
dimanche, 10 novembre, idem. — Etats journaliers de 



(1) Déchirure dans le texte. 

(2) Idem. 

(3) Nom de la naine de TArchiduchesse. 

(4) Probablement les princesses Christine et Dorothée de 
Danemarck, nièces de rArchiduchesse* 



17 



130 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRffi B. 



la dépense ordinaire et extraordinaire de monseigneur 
le prince de Danemarck et de mesdames ses sœurs, 
commençant le 1^ août 1526, en la maison de monsei- 
gneur le maître d'hôtel de Souastre à Malines. — 
Mercredi, 1^*^ août, messeigneurs les enfants tout le 
jour à Malines. Paneterie : 9 douzaines de pains bis, 

I douzaine de pains de bouche, pain de tranchoirs (1), 
un quarteron et demi d'oubliés , une livre de beurre 
frais, 6 livres de chandelles, fruit et fromage. Echan- 
sonnerie : 11 lots de vin de garnison. Cuisine : 28 livres 
de viande de bœuf, 3 quartiers de mouton et 1 quartier 
de veau, un demi*cabri, un oison, 8 poules, 8 pigeons 
d'ordinaire^ un chapon bouilli, 2 os à moelle, 2 livres 
de lard à potage, 2 livres de graisse, 3 livres de beurre 
de cuisine, œufs frais, oiselets, un lapin, une couple 
de perdrix, radis, herbes et polageries^ sel, verjus et 
vinaigre, farine pour la pâtisserie, moutarde. Four- 
rière : 2 cents de bois et un demi-quarteron de fagots, 
un sac de charbon. Total de la dépense dudit jour : 

8 livres, 18 sols, 1 denier ; jeudi, 2 août, idem ; ven- 
dredi, 10 août, idem ; mercredi, 29 août, idem ; ven- 
dredi, 31 août, idem. (Récapitulation de la dépense du 
mois d'août, sans y comprendre le vin, la cervoise, les 
épices, ni l'entretien du cheval du prince : 254 livres, 

II sols, 9 deniers. Parties extraordinaires : 30 sols, 
« pour ung bonnet pour monseigneur le prince de 
Danemarck » ; 9 sols, pour 12 aunes de loiban noir 
étroit afin de lâcher les «cottes simples de Mesdames»; 

9 sols, pour 3 aunes de ruban noir afin de faire des 
ceintures à Mesdames ; 26 sols, pour une paire de 
chausses pour Carouble, page de mondit seigneur ; 
5 solsi pour une paire de souliers au même; 6 sols, pour 
une paire de souliers à Litz, autre page du prince ; 
7 livres, 13 sols, pour 25 aunes et demie de toile pour 
faire 12 chemises de nuit au prince et aux princesses ; 
30 sols, pour la fagon desdites chemises ; 23 sols, 9 de- 
niers, pour 2 aunes un quartier et demi de fine toilette 
pour blanchir les collets des princesses; 14 sols, pour 
blanc filet j gros et déhé délivré aux femmes de chambre 
pour coudre et faire ce qu'il est besoin pour le prince 
et les princesses ; 4 sols, pour une aune de toile pour 
faire chaussons pour mesdits seigneurs ; 4 sols, pour 
épingles; 3 sols, pour 2 aunes de soie noire pour le 
prince; 40 sols, pour 3 pièces d'écarlateà mettre devant 
l'estomac desdits prince et princesses ; 20 sqIs, pour 



(1) Tranches de pain. 



2 pièces de fin rodet pour Mesdames ; 8 sols donnés eu 
aumône par le commandement desdits prince et prin- 
cesses. Total des parties extraordinaires : 18 livres, 
9 sols, 9 deniers ; total de la dépense ordinaire et 
exti*aordinaire pendant ledit mois : 464 livres , 17 sols, 
4 deniers de 40 gros). 



B. 3477. (Carton.) — 80 pièces, parchemin. 

1598-1 &)M. — Etats journaliers de la dépense de 
l'hôtel de l'empereur Charles-Quint. — Mardi, ôjuiUet 
1529, l'Empereur tout le jour en sa cit4 de Barcelone. 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 10 livres 
pour pain d'achat, moutarde et salade. Échansonnerie: 
19 livres, 16 sols pour vin d'achat. Cuisine : un demi- 
veau, 4 cabris, 7 chapons, 3 oisons, b perdrigons^ 
4 connins^ 15 pigeons, un coiUon et une tourterelle, 
2 lièvres, 7 lapins, moelle de bœuf, lOgelines, lôpous- 
sins, 45 livres de lard, 50 œufs, 36 pieds de mouton, 
tripes de bœuf, 8 pieds de bœuf, 3 tétines de vache, 
une tête de veau, fraises et pieds de veau, 1 quartier 
de bœuf, 10 moutons, 10 livres de graisse, façon de 
12 pâtés, une tarte, 10 quarts de fleu^^", potagerieSj 
choux et laitues, calebasses, aigrety lait, eau rose, 
fromages, poires, oranges et limons, vinaigre, bois et 
charbon, etc. Dépense des offices : 177 livres, 9 sols, 
8 deniers ; idem, des gages : 525 livres, 10 sols, 11 de- 
niers ; total général : 703 livres, 7 deniers) ; mercredi, 
14 juillet, tout le jour à Barcelone; lundi, 26 juillet, 
idem ; dimanche, 1*' août, l'Empereur tout le jour en 
sa galère ; lundi, 2 août, tout le jour aux Iles d'Hjères 
(de Dorais) ; mardi, 3 août, tout le jour en sa galère ; 
mercredi, 4 août, diner à Monaco {Monego)^ souper et 
coucher en sa galère ; jeudi, 5 août, tout le jour en sa 
galère ; vendredi, 6 août, idem au cloître de Notre- 
Dame de Piété, souper et coucher en sa galère; 
dimanche» 8 août, tout le jour à Savone ; lundi, 9 août, 
idem ; mardi, 10 août, idem ; jeudi, 13 août, diner en 
sa galère, faire son entrée, souper et coucher en sa 
ville de Gênes ; vendredi, 13 août, tout le jour en sa 
ville de Gênes. (Détail de la dépense dudit jour. Pane- 
terie : Néant. Échansonnerie : Néant. Cuisine : sar- 
dines, langoustes et écrevisses, thonine, 3 bonites^ 
bogheSt almèges (1), linguades, salmonetteSy doradas^ 



(1) Alméja^ moule. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 131 



400 œufs, coqs de mery 28 livres de beurre, palonites, 
rougets, un panier de tous poissons, 8 tartes, façon de 
14 pâtés, potageries, naveauUx, porée^ caUabas, 
pommes , poires , fromage, oranges, aigret^ etc.) ; 
vendredi, 20 août, tout le jour à Gênes; lundi, 23 août, 
idem ; dimanche, 29 août, idem ; vendredi, 22 octobre, 
FEmpereur tout le jour à Plaisance. (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie : 9 Uvres, 13 sols pour 
le pain d'achat, moutarde et salade. Écbansonnerie : 
30 livres, 8 sols pour vin d'achat. Cuisine : une grande 
carpe vive, 92 livres de carpes et de brochets, bar- 
beaux et autres poissons, truites, salmoneuses, 
perches et carpionSy écrevisses et grenaiz, 23 livres 
et demie de beurre^ 22 livres d'huile, raynnes (1), 
400 œu£s, 7 quartes, la façon de 7 pâtés, 24 quartes de 
/î«wr, potageries^ pois et lait, porée, naveaulx, coings, 
cran^ épinards, oranges, vinaigre et verdure, bois et 
charbon, etc. Dépense des offices : 233 livres, 9 sols, 

10 deniers ; idem, des gages : 531 livres, 12 sols, 

11 deniers ; total : 755 livres, 2 sols, 9 deniers); lundi, 
25 octobre, l'Empereur dîner à Plaisance, souper et 
coucher à FlorensviUa. (Détail de la dépense dudit 
jour. Paneterie : 9 livres, 15 sols, 4 deniers pour pain 
d'achat, moutarde et salade. Echansonnerie : 17 livres 
de vin d'achat. Cuisine : un demi-bœuf, 8 moutons, 
10 chapons, 24 cailles, 6 gelines, 24 poussins, 10 plu- 
viers, 5 perdrix, 10 livres de graisse, 25 œufs, un 
demi-veau, 24 livres de lard, 3 tartes, potageries^ 
naveaulœ , laitues , oranges , pommes , fromages, 
vinaigre, bois et charbon, etc.) ; samedi, 30 octobre, 
toutlejour à Parme; dimanche, 31 octobre, dîner à 
Parme, souper et coucher à Reggio [Reja^ ; lundi, 
1*' novembre, dîner à Reggio, souper et coucher à 
Modène; jeudi, 4 novembre, dîner à Castelfranco, 
souper et coucher aux Chartreux-lez-Bologne; ven- 
di*edi, 5 novembre, dîner aux Chartreux, faire son 
entrée, souper et coucher à Bologne ; samedi, 6 no^ 
vembre, tout le jour à Bologne; vendredi, 12 novembre, 
idem. (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 
9 livres, 17 sols, 2 deniers de pain d'achat, moutarde 
et salade. Echansonnerie : 7 livres, 10 sols de vin 
d'achat. Cuisine : anguilles, 84 livres de cai'pes et 
brochets, botiekins^ huile d'olive, 12 carpions^ crabes 
et écrevisses, grenatz, ansoënes, 24 livres et demie 
de beurre, 495 œufis, vin d'un homme qui a présenté 



(1) Grenouilles. 



du poisson, 7 tartes, façon de 8 pâtés, 24 quartes de 
fleur, potageries, pois, naveaulx, cran^ lait, pommes, 
poires, coings, oranges, fromage, vinaigre et verdure, 
bois et charbon, etc.) ; mardi, 16 novembre, tout le 
jour à Bologne; samedi, 11 décembre, idem; mercredi, 
22 décembre, idem; lundi, 27 décembre, idem. — États 
journaliers de la dépense de l'hôtel de l'archiduchesse 
Marguerite d'Autriche, gouvernante des Pays-Bas. — 
Lundi, 3 février 1528, style de Rome, l'Archiduchesse 
tout le jour à Bruxelles ; dimanche, 1^ mars, tout le 
jour à Malines; vendredi, 6 mars, idem ; mercredi, 
25 mars, idem ; lundi , 25 mai , idem. (Détail de la 
dépense dudit jour : 10 douzaines de pains de bouche, 
28 douzaines de pains bis, oublies, crème. Echanson- 
nerie : 119 lots et demi de vin. Cuisine : 1" plat de 
Madame : 36 livres de viande de bœuf, 1 mouton et 
demi, un quartier et demi de veau, 8 livres de lard à 
larder, lard à potagier, graisse de bœuf, 2 foies, 
1 cabri, pieds de bœuf, une tétine de vache, pieds et 
oreilles de porc, tripes, fraises et pieds de veau, tmU- 
lettes, pieds de mouton et soppites^ 19 poulets, 1 cochon, 

1 chapon et 7 paires de pigeons, 6 lapins, un oison et 

2 petits poulets, 4 livres de beurre et un quarteron 
d'œufs, 1 livre de riz, potageries, verdure, 1 grand 
pâté et 8 petits ; 2° pour les états : 57 livres de bœuf, 
2 mouton et 1 demi-veau, 5 livres de lard, 1 livre de 
graisse et 2 foies, tripes et fraises, 29 poulets, 2 livres 
de beurre et 1 quarteron d'œufs, 1 demi-livre de 
menues épices, une demi-livre de gingembre, une 
demi-livre de poivre et une livre de riz, potaigeries^ 
plat de monseigneur de Rosimboz, premier maître 
d'hôtel. Fruiterie : 1 livre de bougies, 19 livres de 
chandelles, fruit, fraises, 1 boîte de poudre. Écurie : 
journées de 20 chevaux et 16 surcrdU, Fourrière : 
603 quarterons de bois, 40 fagots, 1 sac de charbon, 
verdure. Dépense des offices : 41 livres, 9 sols, 3 de- 
niers; gages : 57 livres, 4 sols; total : 98 livres, 
13 sols, 9 deniers) ; jeudi, 9 juillet, l'Archiduchesse, 
tout le jour à Malines ; dimanche, 23 juillet, idem ; 
mercredi, 26 juillet, idem ; jeudi, 2 novembre, idem; 
vendredi, 11 décembre, idem. (Paneterie : 4 livres à 
un anglais qui a fait présent à l'Archiduchesse de cer- 
tains fromages); mardi, 29 décembre, idem. Samedi, 
2 janvier 1529, tout le jour à Malines ; dimanche, 
24 janvier, idem ; dimanche, 31 janvier, idem. (Frui - 
terie : 4 livj'es à 2 soeurettes de Malines pour leur 
peine d'avoir gardé mademoiselle d'Hallewin pendant 
sa dernière maladie. Fourrière : 153 livres au trésorier 



132 



ARCHIVES DU NORD. - SERIE B. 



€ pour xn marcz de jectz d'argent, au prix de xii livres, 
XV sols pour marc, comprins la faQOD^, que, à Tordon- 
nance de Madame, il a fait faire pour ceulx qui s*ei) 
suyvent, assavoir : pour madicte dame = deux marcz; 
monseigneur le conte d'Oochstrate, chevalier d'hon- 
neur un marc; monseigneur de Rosimboz, premier 
maistre d*hostel, un marc; aux maistres d*hostelz 
Allart Beutinck, Hugues de BuUeux, Philippe de 
Souastre, Philippe, baron de Lalaing, chascun, un 
marc; au trésorier général, aux contrôleur, clerc 
d'office et à messire Guillaume des Barres, secrétaire, 
chacun, un marc ; reviennent ensemble au nombre de 
xumarcz^ etc. >; 64 sols au môme « pour mi^jetz 
de cuyvre accoustumés d'estre comptés, assavoir : pour 
le contreroUeur, clerc d'office, clerc dudit trésorier et 
celluy dudit clerc d'office » ; 6 livres au même pour la 
façon des coins dont ont estéfaictz lesditsjects »); 
lundi, 10 mai, l'Archiduchesse tout le jour à Bruxelles. 
(Cuisine : 25 sols payés à un frère de Grœnendael, qui 
a apporté à Madame « ung lard enfumé dont on fait 
don » ; lundi, 31 mai, tout le jour à Bruxelles. 



B. 3478. (Carton.) — 80 pièces, parchemin. 

, tftsa-t58t-t5St-i688. — États journaliers de la 
dépense de l'hôtel de l'empereur Charles - Quint. 
— Dimanche, 18 avril 1530, jour de Pasques charnels^ 
l'Empereur tout le jour à Mantoue (Mantua). (Détail 
de la dépense de la journée. Paneterie : pain d'achat 
= 9 livres, 13 sols, 4 deniers, moutarde, nattes, 
salade. Échansonnerie : néant. Cuisine : 4 chapons, 
10 livres de graisse, 8 gelines, 18 poussins, 2 oisons et 

1 lièvre, 1 connin, 12 cailles, 29 livres de lard, 1 veau, 

2 faisans, 7 moutons et 1 quartier de bœuf, 2 tartes, 
façon de 14 pâtés, potageries, choux, porée, lait, 
fëvesi groseilles, fromage, eau rose et oranges, bois et 
charbon. Fruiterie : 69 livres de cire d'emprunt, em- 
ployées en torches, flambeaux, cierges ; chandelles de 
suif; fruit. Écurie : néant. Fourrière : aumône = 10 
sols ; bois des livrées. Total de la dépense des offices : 
115 livres, 2 sols, 8 deniers ; idem, des gages : 526 
livres, 10 sols, 11 deniers ; total général : 631 livres, 
13 sols, 7 deniers ; jeudi, 21 avril, l'Empereur dîner, 
souper et coucher à Dolce {Do%Uce). 1531 (Néant). — 
15^. — Jeudi, 10 octobre , l'Empereur tout le jour à 
Leoben (Leuben). (Détail de la dépense dudit jour. 
Panaterie : pain d'achat = 7 livres, 7 sols, 8 deniers ; 



moutarde, fromage et salade. Échansonnerie : 83 
livres de bœuf, 3 moutons et 3 quartiers de mouton , 
2 cabris, 23 demi-livres de lard, 4 livres de graisse, 
4 chapons, 12 golines, un cochon et 4 livres de beurre, 
façon de 10 pâtés, potageries^ oignons, pois, lait, 
naveaulx, cabuz, pommes, coings et cran (raifort), 
vinaigre, bois et charbon ; livrées = 28 sols ; les trois 
plats du chambellan et des maîtres d'hôtel = 45 livres, 
8 sols. Fruiterie : 40 livres, 2 onces de cire de garnison 
employées en torches, flambeaux, mortiers etciei^es ; 
chandelles de suif ; 4 livres de crue, fniit. Écurie : 
néant. Fourrière : aumônes = 10 sols; bois des 
livrées : 8 livres, 2 sols. Total dé la dépense des 
offices : 93 livres, 13 sols ; idem, des gages : 544 livres, 
8 sols, 11 deniers. Total général : 638 livres, 1 sol, 11 
deniers); samedi, 12 octobre, TEmpereur dîner à 
Leoben, souper et coucher à Khuntvelt (1) ; mercredi, 
23 octobre, dîner à Terfuyse (2), souper et coucher à 
Ponieva (3) ; lundi, 28 octobre, Am&rk Spinenberghe^ 
souper et coucher à Porchy (4). — États journaliers 
de la dépense de Thôtel de Tarchiduchesse Marguerite 
d'Autriche, gouvernante des Pays-Bas. — Samedi, 

23 avril 1530, TArchiduchesse tout le jour à Malines ; 
lundi, 25 avril, idem ; dimanche, 1^ mai, idem. (État 
des gages. « Chapelle : messire Antoine de Montent 
= 12 sols ; messire Pierre de Dalma = 8 sols ; messire 
Jehan Florin , idem ; messire François Lappa, idem ; 
messire Antoine Stain = 2 sols ; Jehan Domeon = 
6 sols ; Martin Picard = 3 sols. Premier maître d'hôtel 
— 30 sols. Autres maîtres d'hôtel : Allard Beutinck = 

24 sols; Hugues de BuUeux, idem; Philippe de 
Souastre^ idem ; Philippe de Lalaing, idem. Panetiers : 
Loys de Marcke = 15 sols ; Georges de Comheuse, 
idem ; Thomas de Caestres, idem ; Joos du Liaghe , 
idem ; Philippe d'Archies, idem ; le seigneur de Rou- 
baix, idem; Laurens Beutinck, idem ; le seigneur de 
Montfort, idem ; le seigneur de La Folyé, idem ; Jehan 
van den Nesse, idem ; François de Mol, idem ; Meliis 



(1) Le Journal des Voyages de Gharles-Quint par Jean de 
Vandenesse, publié par Gachard dans le tome II de la Collection 
des Voyages des Souverains des Pays-Bas^ appelle cette localité 
Grin€levers, que Téditeur n'a pas identifié avec un nom actuel. 

(2) Strabise dans le Journal de Vandenesse; aujourd'hui 
Straffritt d'après Gachard. 

(3) Haultena dans le Journal de Vandenesse. Non identifié par 
Gachard. 

(4) Porcia, d'après Gachard. 



CHAMBRE DES COMPTES DE ULLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 133 



Urteninghe, idem ; Ânthoine de Dortans, idem. Ëcban- 
sons : le seigneur de Buselle = 15 sols ; le seigneur 
d'Escornetz, idem ; Pierre de Chenu, idem ; Amand de 
Gorrevood , idem ; Charles de Rauscourt , idem ; 
Jehan de Souastre, idem ; François de Saint Joyre , 
idem ; Jehan de Lannoy , idem ; le seigneur de Grutuse, 
idem. Ecuyers tranchants : Jehan d'Hallewin = 15 
sols ; Pierre de Marnix, idem ; le seigneur de Champ- 
vans, idem ; Jehan Bonnot, idem ; le comte d'Utingbes, 
idem ; Jehan de Roubaix, idem ; Écuyers d'écurie : 
Philippe de Bregilles = 18 sols ; Anthoine du Fresnoy 
= 15 sols ; Guysbrecht de Mure, idem ; Philippe de 
Tserclaes, idem. Valets servants : Jacques de Bregilles 
= 9 sols ; Florys van der Aa, idem ; Hubert de Vau- 
travers, idem ; Christophe de Toulongeon , idem ; 
Anthoine de Noirtour, idem ; Ferry Carondelet, idem. 
Conseil : messire Claude de Boisset = 24 sols ; messire 
Jehan de Faletans, idem ; messire Jehan de Marnix = 
15 sols ; maistre Guillaume des Barres = 10 sols ; 
maistre Lyenard Herdinck, idem; maistre Claude 
Vaitel =6sols ; maistre Rombault Loets, idem. Valets 
de Chambre : Jehan Maignard = 6 sols; Estienne 
LuUier, idem ; Estienne Drouhet, idem ; Estienne de 
Solempne, idem; Vauchier Ressfert, idem; Pierre 
Mathieu = 5 sols ; Martin Brassard = 3 sols ; Symon 
Regnard (1]^ idem ; Estienne Ysabeau, idem. Huissiers 
de chambre : Thennekin François = 6 sols ; Adrien 
Bœstsclaire, idem ; Inglebert Brimick, idem ; Nicolas 
de Mons = 6 sols. Huissiers de salle : maistre Pierre 
Sabbin = 6 sols ; Anthoine Marins, idem ; Nicolas van 
den Voorde, idem. Paneterie : Pierre de Bolyne : 
6 sois ; Jehan Cant = 4 sols ; Joosquin van den Ryne 
= 2 sols ; Emer Vichot == 1 sol. Échansonnerie : 
Jacques Scellier = 6 sols ; Philippe Grineau, idem ; 
Noël Doien = 3 sols ; Girart Chaulssard, idem. Cui- 
sine : Claude Micard = 9 sols ; Njcaise de la Barre = 
10 sols ; Lanquin Boyle = 6 sols ; Jacques de Cham- 
paigne, idem; Anthoine Gobelet = 5 sols; Comelys 
Zot = 4 sols ; Hanselot de Rye = 1 sol, 6 deniers ; 
Bartholomey Musolin = 4 sols. Saulcerie : Aymé 
Guillemin = 6 sols ; Jehan Richeteau = 3 sols ; Han- 
nekin van den Rine = 1 sol, 6 deniers ; Anthoine de 
Mons^ idem. Fruiterie : Jehan Estoccart = 9 sols ; 



(1) C^est le diplomate Simon Renard, originaire de Vesoul en 
Franche^Comté ; plus tard ambassadeur de Charles-Quint en 
Angleterre, il négocia le mariage du prince d*Espagne , Philippe 
avec Marie Tudor. 



Adrien Enneraet = 3 sols ; Jehan François, idem ; 
Maximilien Sacré = 1 sol, 6 deniers. Escuierie : Phi- 
libert d'Avanche = 5 sols ; Hans Betscholt = 4 sols ; 
Bénigne Deschevon = 4 sols ; François Hugon = 
4 sols ; Jehan de HuUeglise, idem ; Jehan Desmarez, 
idem ; Pierre Kenon, idem ; Guillaume de Mons, idem ; 
Nolet Le Vault, idem ; Pierrequin de Mons, idem ; 
Barthol Le Doulx, idem ; Jehan EuUecq, idem ; Taide 
du chériot branlant, idem ; l'aide de la litière, idem ; 
Jacques Peset,idem; Guillemin Bocquillon, idem. Four- 
rière : maistre Richart Contault = 11 sols ; Charles 
Ourssin = 13 sols; Herre Damant, idem ; Loys de la 
Lex, 6 sols ; Perot du Poix, idem ; Symon de Parenty 
= 6 sols ; François de Saucia = 4 sols ; Michiel 
Mariaige = 3 sols ; Rolet Bouchedor, idem ; Jacques 
Kenon, idem ; Jehan de Lalex, idem ; Pasquier du 
Breul, idem; la veuve Jehan Lunet, idem; la con- 
cierge de Malines = 2 sols ; Remond Fabry = 4 sols ; 
Estienne Loys = 1 sol, 6 deniers ; Eustasse Chappiret, 
idem ; maistre Pierre Nyeulandt = 1 sol ; maistre 
Martin des Abbeaux, idem ; maistre Pierre de Glaso , 
idem. » Total des gages : 57 livres, 11 sols). Dimanche 
1" janvier 1531 (n. st.), « le corps de feue bonne et 
immortelle mémoire madame, madame Tarchiduchesse 
d'Austrice, ducesseetcontessedeBourguoigue, douai- 
gière de Savoye, régente et gouvernante, etc., à qui 
Dieu lace paix, tout le jour en la chapelle de sa maison 
à Malines (1) :► ; samedi, 7 janvier, idem. (Dépenses des 
escroes de Thôtel. Paneterie : 11 douzaines de pains 
de bouche ; 25 douzaines et demie de pains bis ; oublies, 
fromage. Cuisine : 106 livres de bœuf, 3 moutons et 
demi, 1 veau, 1 agneau, 14 livres de lard à larder, 
lard k potager, graisse de bœuf , os à moelle, 6 livres 
de bœuf et 20 livres cTochepot, 8 livres de côtelettes, 
4 foies de veau et 6 livres de chair maigre, 1 quartier 
de mouton, fraises et pieds, langue, pieds de bœuf, 
tétines, pieds et oreilles de porc, mulettes, saucisses et 
pieds de bœuf pour les dames, 26 poulets, 17 chapons 
de paliers, 1 oison, 4 chapons, 1 lièvre, 16 sarcelles, 
6 conninSy 4 bécasses, 4 perdrix, 6 pluviers, 4 canards, 
3 poulets, un demi-mouton, 4 poulets, 4 sarcelles, 
2 connins et 2 poulets pour le second plat ; 1 mouton 
pour récuyer Mècre, Constance, Philibert et Antoine 



(1) L*archiduchesse Marguerite moamt à Malines le dO (et non 
le 27 comme l'indique F Art de vérifier les Dates) novembre 1530. 
Son corps fut transporté et inhumé Tannée suivante ^à Tégiise de 
Brou qu'elle avait &it bâtir. 



y 



y 



134' 



ARCHIVES DU NORD. — SERIE B. 



rhuissier, malades, pour 2 jours ; 2 chapons de palier 
pour Mademoiselle de Montfort et Estienne, malades ; 
6 livres et demie de beurre, 1 cent d'œufs ; 6 perdrix 
mises en pâtés ; potageries ; verdure ; 3 grands pâtés ; 
plat de Mgr. de Rosimboz, premier maître d'hôtel de 
feu r Archiduchesse (6 livres). Fruiterie : 1 livre de 
bougies, 38 livres de chandelles ; fruit. Ecurie : Jour- 
née de 23 chevaux et 17 surcroîs. Fourrière : 2200 de 
bois, 138 fagots ; 1 sac et demi de charbon. Total de la 
dépense des offices : 60 livres, 7 sols, 2 deniers) ; mer- 
credi, 11 janvier, « le corps de madicte dame tout le 
jour en la chapelle de sa maison à Malines » ; jeudi , 
12 janvier, < le corps de madicte feue dame a esté ce 
jourd'huy porté dez la chappelle de sa maison à 
réglise de Sainct-Pierre à Malines ». (Parmi les 
dépenses des offices, on remarque : Cuisine : 1 chapon 
et 1 quartier de mouton pour le prévôt de Cauwen- 
berghe; 1 quartier de mouton pour les brodeurs; 
1 quartier de mouton, 1 chapon et 2 poulets pour 
les archers du guet et les 6 religieux qui gardèrent le 
corps ; 1 chapon pour les femmes de chambre, etc.) ; 
samedi, 14 janvier, « le corps de madicte dame tout ce 
jour en l'église de Sainct Pierre à Malines ». (Cuisine : 

1 demi-mouton, 2 chapons et 8 livres de bœuf pour les 
hérauts ; 1 demi-mouton , 2 connins , 4 poulets et 

2 canards pour ceux qui gardèrent le corps à St-Pierre); 
mercredi, 18 janvier, « ce jourd'huy Ton a mené le 
corps de madicte feue dame, avant le disner, de Ter- 
remonde à Gand, accompaigné de monseigneur le 
prince de Dennemarche , chief de deul, de messei- 
gneurs le conte de Buren et autres seigneiu-s ». (Cui- 
sine : 16 livres à Mgr. le comte de Buren qui lui ont été 
accordées par les exécuteurs testamentaires de T Archi- 
duchesse € pour tenir plat, à cause qu'il vient accom- 
paigner à Bruges le corps de madicte feue dame » ; 
jeudi, 19 janvier, « ce jourd'uy l'on a mené le corps de 
madicte feue dame avant le disner de Gand à Escloe , 
accompagné de monseigneur le prince de Denne- 
marcke, chief du deul, de messeigneurs le conte de 
Buren et autres seigneurs ». (Ecurie : 25 sols au tré- 
sorier « pour une guide dez Gand en ce lieu d'Escloe, 
à cause des mauvais chemins et eaues » ; jeudi , 
26 janvier, « aujourd'uy après le disner s'est party de 
Terremonde monseigneur le prince de Dennemarke , 
chief du deul de madicte dame et avec la compagnie 
est venu soupper et coucher à Malines ». (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie : 12 douzaines et demie 
de pains de bouche, 37 douzaines de pains bis, oublies, 



fromage. Échansonnerie : 207 lots de vin et 2 ton- 
neaux de cervoise dépensés à Tenremonde. Cuisine : 
106 livres de bœuf, 9 moutons, 3 quartiers de mouton 
et 2 agneaux , 22 livres de lard à larder, lard à pota- 
ger, graisse de bœuf, os à moelle et 30 livres d'ochepotf 
6 livres de côtelettes et 8 livres de porc, 2 langues , 
pieds de bœuf, muletteSy saucisses et tripes de porc , 
14 poulets, 12 poules et 15 connins^ 2 oisons, 11 cha- 
pons dont 4 de haute graisse, 12 canards, 15 sarcelles 
et 12 pluviers, 9 perdrix, 1 lièvre et 1 faisan ; 1 quar- 
tier de mouton, 1 chapon, 1 paon et 2 connins four 
monseigneur de Rosimboz ; 1 paon, 1 chapon, 1 per- 
drix et 1 connin pour le prince, 7 livres de bœuf et 

3 quarterons d'œufs, potaigeries, verdure , 10 grands 
pâtés, etc. En ce présent escrœ est contenu toute la 
dépense faicte par les dames, filles d'honneur, femmes, 
filles de chambre que autres femmes de feue Madame, 
lesquelles sont demeurées en ceste ville de Malines , 
assavoir depuis le XVIP de ce présent mois à ce 
jourd'uy, pendant lequel temps tout le train de madicte 
feue dame a séjourné a avoir mené le corps d'icelle 
dame dez ceste dicte ville au lieu de Bruges où il est 
inhumé ». Total de la dépense de ce dit écrou : 340 
livres, 4 sols obole). — Etats journaliers de la dépense 
de l'archiduchesse Marie, reine douairière de Hongrie 
et de Bohême, gouvernante des Pays Bas (1). Samedi, 

4 mai 1532, l'archiduchesse Marie d'Autriche , départ 
le matin de Sotenghien^ dîner à la Hamette ayant 
laissé à Audenarde mesdames les princesses de Dane- 
mark avec la plus grosse partie de son train ; dimanche, 

5 mai, départ après-dîner de la Hamette, souper et cou- 
cher & Audenarde où l'Archiduchesse a trouvé les 
princesses de Danemarck avec la plus grande partie 
de son train. (Détail de la dépense dudit jour. Pane- 
terie : 15 douzaines de pains de bouche , 32 douzaines 
de pains bis, oublies, salade. Échansonnerie : 69 lots 
et demi de vin. Cuisine : 102 livres de bœuf, 4 mou- 
tons et demi, 1 veau et demi, 1 cabri, 4 livres de 
graisse, 12 livres de lard à larder, 4 os à moelle, 36 



(1) L'archiduchesse Marie d'Autriche , reine douairière de 
Hongrie, accepta le 29 janvier 1531, après beaucoup d'hésitation, 
la proposition que lui avait faite le 3 janvier précédent, l'Empe- 
reur, son frère, de remplacer leur tante l'circhiduchesse Mar- 
guerite, dans le Gouvernement des Pays-Bas. Elle arriva à 
Louvain, où Charles-Quint s'était rendu à sa rencontre, le 
16 mars 1531. Voir, pour l'itinéraire détaillé et complet des 
voyages de cette princesse, le Tome VII de Vlnventaire-Som" 
maire du Nord, p, 292-350, 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 1^ 



pieds de mouton, 46 poulets, 18 pigeons, 2 chapons, 
1 héron, 1 oison, 6 lapins, 4 poulets pour les malades, 
8 livres de beurre et 1 demi-cent d'œufs, 1 livre de 
gmgembre et 1 livre de poivre, potageries, verdure , 

1 pâté de veau et de poulets , 1 tarte , 4 pâtés pour les 
dames, 12 petites tartelettes, 1 pâté de héron et 1 de 
cailles. Fruiterie : 3 chandelles de cire de 7 onces 
pièces, 4 autres de 4 onces et 3 mortiers , 10 livres de 
chandelles de suif. Écurie : dépense des chevaux de la 
Reine à la Hamette = 5 livres, 8 sols ; louage de 

3 chariots qui ont servi pendant 5 jours à mener les 
bagues de la Reine d*Audenarde à Sotenghien et à La 
Hamette. Fourrière : néant. Total de la dépense des 
offices : 49 livres, 12 sols, 6 deniers ; idem, des gages : 
63 livres, 19 sols ; total général : 113 livres, 11 sols , 
6 deniers); jeudi, 9 mai, l'archiduchesse Marie de 
Hongrie, tout le jour à Audenarde ; mercredi , 15 mai, 
tout le jour à Bruges ; samedi, 18 mai, idem. (Détail 
delà dépense dudit jour. Paneterie : 15 douzaines de 
pains de bouche, 22 douzaines de pains bis, oublies , 
beurre frais, salade et radis. Échansonnerie : 74 lots 
et demi de vin. Cuisine : 2 grands brochets et 51 lan- 
cerons , 2 grosses carpes , 2 brèmes , 1 barbeau , 
32 carpes de cuisine, un demi-cent de roches, 1 lance- 
ron pour une damoiselle malade, 4 lancerons et 

2 carpes rondes pour le concierge de Thôtel de la 
Reine à Bruges, 10 morues et 10 paires de grandes 
soles, 18 ègleflns et 20 plies, 2 rougets, 4 paires de 
soles, écrevisses, grenades et 1 cent de crabes, 
moules, 50 livres débourre et 300œufi3, 2 livres de 
raisins de Corinthe et 2 livres de câpres, potageries, 
verdure, 6 tartes et 1 raton, 12 tartelettes. Fruiterie : 

4 chandelles de 8 onces pièce , 4 autres de 4 onces , 

3 mortiers, 13 grandes torches et 12 petites pesant 
ensemble 51 livres, 4 onces de cire ; 8 livres de chan- 
delles de suif; fruit. Écurie : Néant. Fourrière : 
Néant. Total de la dépense des offices : 39 livres, 
19 sols, 4 deniers ; idem, des gages : 64 livres, 17 sols ; 
total général : 104 livres, 16 sols, 3 deniers) ; dimanche, 
19 mai 1532, tout le jour à Bruges ; dimanche, 23 juin, 
tout le jour k Gand; samedi, 29 juin, idem ; samedi, 
11 janvier 1533, Tarchiduchesse Marie, tout le jour à 
Bruxelles; lundi, 27 janvier, départ le matin de 
Bruxelles ; dîner à L#a Veure, souper et coucher à 
Bruxelles; mardi, 27 mai, tout le jour à Bruxelles; 
jeudi, 5 juin, départ le matin de Bruxelles, dîner et 
souper à Grœnendaêle, « et sont demeurées les prin- 
cesses de Dannemarcque avec une partie de son trayn 



audict Bruxelles »; samedi, 7 juin, idem; vendredi, 
20 juin, idem. (Cuisine : 2 grands brochets, 48 lance- 
rons , 2 grosses carpes et 22 carpes de cuisine, 
2 grosses brèmes et 9 perches, 4 lancerons pour les 
malades , 150 écrevisses , 2 pots de grondelins , 
26 livres d'esturgeon à 5 sols la livre, 23 livres d'es- 
turgeon de la tête, 1 quarteron de harengs, 12 ombres, 
2 tripes d'esturgeon, 10 morues, 500 œufis, 61 livres de 
beurre, etc.); vendredi, 4 juillet, ideiti; samedi, 
12 juillet, départ de Grœnendaêle, souper et coucher à 
Çruxelles; dimanche, 13 juillet, tout lejour à Bru- 
xelles ; mardi, 22 juillet, idem ; mardi, 6 août, tout le 
jour à Winendael, et « sont demeurées les princesses 
de Dennemarcque avec une partie de son trayn tout 
ledit jour à Bruges >; le dimanche, 31 août, l'archi- 
duchesse Marie, tout lejour à Gand. (Paneterie : 8 sols 
au sommelier, pour la façon de. 4 petits sacs à mettre 
en iceux de la lavande et autres bonnes choses afin 
d'entretenir en bonne odeur le linge de table de la 
Reine, etc. Écurie : 20 livres au fourrier de l'écurie, 
pour avoir fait richement peindre- et armorier des 
armes de la Reine, un chariot branlant, etc. Fourrière: 
22 sols au fourrier Michel Mariage, pour le salaire de 
plusieurs compagnons de Saint-Joris-Cappelle qui ont 
dressé un eschaffault pour la Royne aux champs où 
elle a été à la chasse du sanglier un jour de ce mois ; 
16 sols à Pierre Maillotin, souffleur d'orgues pour avoir 
fait porter et rapporter les orgues et épinettes de la 
Reine en plusieurs lieux où elle a été durant ce mois) ; 
lundi, 1®' septembre 1533, départ après dîner de Gand, 
souper et coucher à Ecloo, « et sont demeurées les 
princesses de Dennemarcque avec une partie de son 
train audit Gand » ; dimanche, 24 septembre, tout le 
jour à Gand ; samedi, 27 septembre, l'archiduchesse 
Marie, tout lejour à Lille. (Échansonnerie : 2 poinçons 
de vin de Beaune, contenant trois hames présentés à 
la Reine par ceux de la ville de Lille, et mis en garni- 
son) ; vendredi, 23 octobre, tout le jour à Bruxelles ; 
samedi, 25 octobre, idem; mardi, 11 novembre, idem ; 
samedi, 15 novembre, idem ; samedi, 29 novembre, 
idem; mercredi, 31 décembre, idem. (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie : 20 douzaines de pain de 
bouche, 45 douzaines de pains bis, oublies, salades 
radis, beurre frais et moutarde. Échansonnerie : 124 
lots de vin ; 16 tonneaux de forte cervoise, fournis par 
le brasseur de Bruxelles et dépensés en l'hôtel ; 76 ton- 
neaux de moindre cervoise. Cuisine : 110 livres de 
bœuf, 5 moutons, 1 veau et demi, 12 livres de lard à 



136 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



larder, 6 à potager^ 4 livres de graisse, os à moelle, 
langue de bœuf, 24 saucisses, 10 livres de côtelettes, 
8 livres de porc pour rôti, foies, pieds et fraises de veau, 

1 agneau et muletles de mouton, 43 poulets et 2 cha- 
pons de haute graisse, 7 chapons gras et 7 de paliers, 
16 sarcelles, 16 pluviers, 10 perdrix, 8 bécasses, 6 con- 
ninSy 1 lièvre, 1 faisan, 1 paon, 2 cignes et 2 canards, 
12 poulets pour les malades, 20 livres de beurre, 400 
œiifs, 3 livres de sucre, 2 onces de gingembre et 

2 onces de noix muscades pour les princesses, potage- 
ries, verdure, façon de 12 petits pâtés, 4 de connins e\ 

2 de chapons, 4 grandes tartes et 12 petites. Fruiterie : 

8 chandelles de 8 onces pièce, 11 autres de 4 onces, 
4 mortiers, 2 livres de bougies, 4 cierges pour la cha- 
pelle, 12 grandes torches et 20 petites, pesant ensemble 
64 livres, 12 onces de cire ; 20 livres et demie de chan- 
delles de suif ; fruit. Écurie : journées des 54 chevaux 
de la Reine, compris 90 surcrois = 10 livres, 7 sols. 
Fourrière : 53 aselées et demie de bois, 150 fagots, 

3 sacs de charbon, achat de 16 vis de bois de chêne , 
employées durant ce mois en la chambre de la Reine. 
Total de la dépense des offices : 170 livres, 19 sols, 

9 deniers ; idem, des gages : 100 livres, 9 sols ; total 
général : 271 livres, 8 ^pls, 9 deniers). 

B. 3479. (Carton.) — 31 pièces, parchemin. 

1584. — Étatsjoumaliers de la dépense de l'hôtel 
de l'empereur Charles-Quint. — Samedi, 31 octobre 
1534, l'Empereur tout le jour à Madrid. — États jour- 
naliers de l'hôtel de l'archiduchesse Marie d'Autriche, 
reine douairière de Hongrie, gouvernante des Pays- 
Bas. — Mardi, 6 janvier 1534, l'archiduchesse Marie 
tout le jour à Bruxelles ; dimanche, 25 janvier, idem ; 
dimanche, l®*" février, idem; lundi, 9 février, idem; 
lundi, 29 juin, tout le jour à Malines, « et est demeurée 
la princesse de Dennemarke avec une partie du trayn 
de ladite Roy ne tout ledit jour à Bruxelles ; mardi, 
30 juin, idem. (Cuisine : 41 sols, 6 deniers au pâtissier 
pour façon d'un pâté d'un mouton, 3 de poulets, 1 de 
connins^ 2 de pigeons, 3 grandes tartes et 20 petites, 
3 pâtés pour les dames) ; mercredi, 1** juillet, idem ; 
jeudi, 23 juillet, l'archiduchesse Marie tout le jour à 
Bruxelles ; jeudi, 30 juillet, idem ; samedi, 1" août, 
idem. (Etat des gages: «Chapelle: messire Mathias 
Pehem = 15 sols ; messire Isambert Le Riche ^= 6 
sols ; messire Jehan Godissambois = 9 sols ; messire 
Jehan de La Court, idem ; messire Joachim Richaffort, 



idem ; messire Cornille Brûlant, idem ; Jehan de 
Lewerde, idem ; Jehan Brant; idem ; Jacques Bucquet, 
idem ; Gilles Veulleken, idem ; maistre Jehan Gossins, 
maistre des enfans de cueur = 14 sols ; les six enfans 
de cœur = 24 sols ; Clais Loys = 6 sols ; Symon = 
7 sols ; Janin Geron = 1 sol. — Maistres d'hostel : 
Leopoldem van Screfstorff = 24 sols ; Hugues de 
BuUeux, idem ; Henry de Hamericourt, idem. Gentilz- 
hommes : le seigneur de EberstorfiF = 18 sols ; le 
seigneur Erasme de Litzius, idem ; le seigneur Wolf 
de Puechem, idem ; le seigneur de Polham, idem ; 
Melchior Bakin, idem ; Georges de Landenberg, idem ; 
Thomas Malesio, idem ; Philippe de Bailleul, idem ; 
Claude de Bailleul, idem ; Jacques de Croy, seigneur 
de Bermerain, idem ; Frederick, bâtard de Melung, 
idem; le seigneur de Fresnes, idem ; le seigneur de Beau- 
repaire, idem ; le seigneur de Blaessel, idem ; Noirtour, 
idem ; le seigneur de Souastre, idem; Loys de Marke, 
idem; Anthoine deVarennes, idem; Adolffvander Aa, 
idem ; monseigneur de Scardan, idem ; Georges Du Bois 
idem; Jacques de Marnix, idem; monseigneur de la 
Thieloye, idem. Ecuyers d'écurie : Guillaume de Blois 
= 18 sols ; Nicolas, bâtard de Rœulx, 15 sols. Valets 
servants : Antoine de Lannoy = 9 sols ; Florys van 
der Aa, idem ; Chasteaul, idem. Secrétaires : maistre 
Rombault Lœts = 15 sols ; Hans Creterre, idem ; 
Nicolas Olade, idem. Maistre de la Chambre aux 
deniers : Hans van Gemd = 10 sols. Médecins : le 
docteur Jacob van Aichoven = 20 sols ; messire Ber- 
nard de Valleperghe = 18 sols. Contrôleur et clerc 
d'offices : Pierre Damant = 12 sols. Valets de chambre: 
Philippot Le Fèvre = 6 sols ; Hannekin Oyelz, idem ; 
Anthoine Steufi = 3 sols; Jacques de Remaulx, idem. 
Huissiers de chambre : Simon Zofiar = 6 sols ; Girard 
Bruxelles, idem ; Martin de Maloue, idem ; François 
Haussart, idem. Huissiers de salle : François de Mont- 
didier := 6 sols ; Pierre de Lamore, idem ; Jean 
Baillet, idem. Paneterie : Jehannin Loys = 6 sols ; 
Joasquin van der Ryve = 3 sols ; Symon Wynneau, 
idem. Échansonnerie : François Cambier = 6 sols ; 
Clément Thurimer = 3 sols ; Girard Chaussard, 
idem ; Henry de La Haye = 1 sol, 6 deniers ; Loys 
Simary = 1 sol. Cuisine : Georges Racherfinder = 
10 sols ; Jacques de Champaigne, idem ; Jaspart 
Hanon, idem ; Michiel Hongrois, idem ; Uénard Knap, 
idem ; Philippe Du Metz, idem ; Hanselot de Rye = 
1 sol, 6 deniers ; François de Begny, idem ; Pierre 
Herbelot = 2 sols ; Mathieu Bahuet, idem. Saucerie : 



CHAMBRE DES COMPTES DE ULLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 137 



Cornille de Bréda = 6 sols ; Loys Chaussard = 3 sols ; 
Jehan Sergent = 1 sol, 6 deniers ; Christophle de 
Sélézia = 1 sol, 6 deniers. Fruiterie : Hans Sediel 
= 6 sols ; Jehan François = 3 sols ; Georges de Hous- 
berghe = 1 sol, 6 deniers. Apothicairie : François 
Lichtembergher = 6 sols ; Jehan de Thillemont = 
3 sols. Écurie : Jehan Haussart = 3 sols ; Thomas 
Swechs = 3 sols , Jordain Tavernier, idem ; Pasquo 
Skep, idem ; Thiébault Rose, idem ; Nicolas Hazem, 
idem ; Claude de Chaufermy, idem ; Georges Penca- 
lère = 4 sols ; Isambart Le Duc, idem ; Jehan Hobin, 
idem ; Rayne van Haynbecke, idem ; Boubert Gotheran, 
idem ; Liévin Hofnaghel, idem ; Guillaume de Mons, 
idem ; Symon Wydelinder, idem ; Pierre Hedeler, 
idem ; Gilles Cocquebecque, idem ; Loys Rincken, 
idem ; l'aide de la litière = 3 sols ; Kylien Anghèle, 
idem. Maréchal des logis : le seigneur de Cormaillon : 
10 livres, 3 sols. Fourrière : Bartholomey Keyff = 
6 sols ; Michiel Mariaige, idem ; Bartholomey Caspot, 
idem ; le clerc du secrétaire Hans Creterre = 4 sols ; 
le clerc du secrétaire Nycolas Oladès, idem ; Gaspaert 
Keuraert = 12 sols : Adam Hayette = 6 sols ; Martine 
van der Dam, idem ; Jehan Duquesne = 3 sols ; Pierre 
Maillotin,idem; Symon Regnard,idem; Emard Vichot, 
idem ; Pierre Le Roy, idem ; Estienno Loys, idem ; 
Boubert Rasse = 2 sols ; Rémond Fabry = 3 sols ; 
Jehan de Pape = 2 sols ; Paul Tholosse = 1 sol, 6 
deniers; Stentz Framoyre, idem; la concierge de 
Malines = 2 sols ; maistre Bernard Dorlée (1) = 1 sol; 
maistre Marc de Glasère = 2 sols ; Jehan Traboulet 
= 1 sol ; maistre Liévin Algoët = 4 sols ; Henry van 
Vinst = 3 sols. Capitaines des Archiers : le seigneur 
Dyne, capitaine = 24 sols ; Jaques de Chastel, lieute- 
nant = 9 sols. Archiers : Henry de Hocqueron = 
9 sols; le bâtard de Hamericourt, idem; Michiel van 
Volxem, idem ; Arnoul, idem ; Mando Dangier, idem ; 
Guillaume Le Beuf, idem ; Sébastien Legrant, idem ; 
Philippe de Strate, idem ; Philippe de Herduyc, dit 
Sedenick, idem ; Jehan Le Roy, idem ; Thiébault de 
Branges, idem; Aimable Rippet, idem; Daniel van 
Yenthouts, idem ; Jehan Oultremans, idem ; Janin Du 
Crocq, idem ; ,Jehan Verrit, idem ; Jehan de Herre, 
idem ; Jehan de Semittre, idem ; Lardenois, idem ; 
Thilmon de La Haye, idem ; Hendrick Skornye, idem; 
Christophe Bue, idem ». Somme des gages dudit jour : 



(1) Le peintre Bernard van Orley. 

SÉRIE B. (Nord.) — Tome VIIL 



70 livres) ; lundi, 3 août 1534, l'archiduchesse Marie 
d'Autriche, tout le jour à Bruxelles ; jeudi, 6 août, 
tout le jour à Gand ; lundi, 17 août 1534, départ après 
dîner de Gand, souper et coucher à fiatetof (Baudeloo); 
une partie du train et la princesse de Danemark tout 
lejouràGand; mardi, 18 août, l'Archiduchesse tout 
le jour à Baulot ; la princesse do Danemark et une 
partie du train toutle jour à Gand; mardi, 1*^' septembre, 
l'Archiduchesse tout le jour à Gand ; vendredi 18 sep- 
tembre, départ le matin de Fumes, dîner, souper et 
coucher à Bergues ; mardi, 22 septembre, tout le jour 
à St-Omer ; dimanche, 27 septembre, tout le jour à 
Aire, < et a esté Sa Majesté festoyée assavoir, au 
disner, par son maistre d'hostel BuUeux et, au soupper, 
par le capitaine de ses archiers, le seigneur Dyne > ; 
jeudi, 1** octobre, tout le jour à Hesdin ; la princesse 
de Danemark et une partie du train tout le jour à 
Béthune ; dimanche, 18 octobre, l'Archiduchesse tout 
le jour à Arras;«la princesse de Dennemarke avec 
une partie du trahin de ladite Royne, partie après 
disné dudit Arras et est venue souper et coucher à 
Douhay > ; vendredi, 23 octobre, l'Archiduchesse 
départ le matin de Valenciennes, dîner k Vicogne, 
souper et coucher à Valenciennes ; la princesse de 
Danemark et une partie du train tout le jour à Valen- 
ciennes; vendredi, 13 novembre, l'Archiduchesse 
tout le jour à Binche ; jeudi, 3 décembre, l'Archidu- 
chesse tout le jour à Mons ; la princesse de Danemark 
avec une partie du train tout le jour à Binche ; ven- 
dredi, 4 décembre, l'Archiduchesse tout le jour à 
Mons ; la princesse de Danemark, avec une partie du 
train, départ après dîner de Binche, souper et coucher 
à Nivelles ; dimanche, 6 décembre, l'Archiduchesse 
tout le jour à Septfontaines; la princesse de Danemark 
et une partie du train, tout le jour à Bruxelles ; mardi, 
22 décembre, TArchiduchesse tout le jour à Bruxelles. 
(Cuisine : 110 livres de viande de bœuf, 5 moutons, 

1 veau et demi, 12 livres de lard à larder, 6 à potager 
et 31ivres de graisse, os à moelle, tripes, pieds et langues 
de bœufs, pieds de mouton et moelle debœuf, 50 poulets 
et 14 perdrix, 6 chapons gras et 2 de hauUe graisse, 

2 cochons, 4 connins et 2 canards, 12 sarcelles, 4 plu- 
viers, sopites de veau, 2 poulets, 1 paon et 1 cygne, 
10 poulets pour les malades, 4 poulets livrés en la 
cjiambre de la Reine, 14 livres dB beurre et 200 œu&, 
1 quartier de mouton et 2 poulets pour la comtesse de 
Plagay, malade ; un demi-cent de limons, 2 livres de 
petites câpres et 1 livre de riz, potagernes, verdure. 



18 



I 



138 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



façon de 2 pâtés de pieds de mouton et de 2 de chaponS) 
4 grandes tartes et 20 petites, 5 pâtés pour les dames. 
Total de la dépense de la cuisine : 39 livres, 5 sols, 
3 deniers). 

B. 3480. (Carton.) — 70 pièces, parchemin. 

t&89 (1). — Comptes de la dépense de Thôtel de 
TArchiduchesse Marie d'Autriche, reine douairière de 
Hongrie, gouvernante des Pays-Bas. — Jeudi, 11 jan- 
vier 1537 (style de Rome), rArchiduchesse tout le jour 
à Bruxelles ; lundi, 15 janvier, idem; mardi, 30 jan- 
vier, idem ; jeudi 1*' février, idem ; vendredi, 23 
février, idem. (Détail de la dépense dudit jour. Pane- 
terie : 22 douzaines de pains de bouche et 44 douzaines 
de pains bis ; échaudés, salades, huile d'olive. Échan- 
sonnerie : 96 lots et demi de vin, 2 ghelies de vin de 
Beaune fournies à la table de la Reine par le concierge 
de la cour à Bruxelles. Cuisine : un grand brochet et 
32 lancerons, 2 grandes carpes et 24 de cuisine, 2 
grandes brèmes, 1 barbeau, perches, 1 grande lam- 
proie, 1 l-anceron et 1 carpe pour monseigneur le 
maître d'hôtel de Souastre, 10 lancerons pour les 
malades, 2 pots de grondelins et 2 cents de raynes 
(grenouilles), 1 cent d'écrevisses, 12 truites, stockfischs, 
moules, 1 cent de harengs, 20 plies, poissons pris au 
minck, 70 livres de beurre, 1 livre de gingembre, 
1 livre de poivre, 6 livres d'amandes, 6 livres de 
prunes, 8 livres et demie de sucre, potageries^ verdure, 
8 grandes tartes, 12 petites, 2 ratons. Total de la 
dépense de la cuisine : 51 livres, 9 sols, 6 deniers) ; 
samedi, 24 février, l'Archiduchesse tout le jour à 
Bruxelles ; samedi, 3 mars, idem ; vendredi, 16 mars, 
idem ; vendredi 23 mars, idem ; dimanche, 1®' avril, 
idem ; mardi, 24 avril, idem ; jeudi, 26 avril, départ 
après dîner de Bruxelles, souper et coucher à Grœnen- 
dael ayant laissé une partie de son train à Bruxelles ; 
vendredi, 27 avril, tout le jour à Grœnendael et une 
partie du train à Bruxelles ; mardi, 8 mai, tout le jour 
à Bruxelles ; dimanche, 13 mai, idem ; mardi, 15 mai, 
tout le ÎOMT k Hebres (Héverlé) ; dimanche, 20 mai, 
tout le jour à Bruxelles ; mardi, 5 juin, départ après 



(1) Les états journaliers de Thôtel de Tempereur Gharles- 
Quint et de TArchidachesse Marie d* Autriche, des années 1535 
et 1536, manquent à la coUection des Archives du Nord qui ne 
possèdent pour Tannée 1537 que ceux de Thôtel de FArchidu- 
chesse. 



dîner de Courtrai, souper et coucher à Lille ; mardi, 
19 juin, tout le jour à Lille. (Détail de la dépense dudit 
jour. Paneterie : 22 douzaines de pains de bouche, 
46 douzaines de pains bis, oublies, salade et radis, 
crôme et beurre frais. Echaosonnerie : 83 lots de vin. 
Cuisine : 100 livres de bœuf, 4 moutons, 1 veau et 
demi, 12 livres de lard à larder, 6 à potager^ 4 livres 
de graisse, 1 cabri, 6 os à moelle, tripes, pieds et 
langues de bœuf, 4 douzaines de pieds de mouton, 46 
poulets et 2 chapons, 1 oison, 4 lapins et 2 faisans, 
7 cailles et étourneaux, 2 quartiers de mouton, 4 pou- 
lets pour Lucrèce, demoiselle d'honneur de l'Archi- 
duchesse, 16 livres de beurre, potageries, 1 demi-cent 
d'œufs, verdure, façon d'un pâté de veau et de 2 de 
poulets, 4 pâtés pour les dames, 4 grandes tartes et 
24 petites. Fruiterie : 3 chandelles de 8 onces, 1 de 
4 onces, 3 mortiers et 1 demi-livre de bougies, soit 
en tout = 3 livres, 8 onces de cire ; 10 livres de chan- 
delles de suif ; fruits. Écurie = néant. Fourrière = 
néant. Total de la dépense des offices = 40 livres, 11 
sols ; idem, des gages = 45 livres, 9 sols ; total géné- 
ral = 86 livres) ; mercredi, 20 juin, 1* Archiduchesse 
tout lejour à Lille ; mardi, 3 juillet, départ de Lille, 
dîner et souper à Ypres, coucher à Lenghemarc où le 
lendemain l'Archiduchesse fut à la chasse ; lundi, 
9 juillet, dîner à Ypres, souper et coucher à Lenghe- 
marc ; mardi, 10 juillet, départ après dîner de Len 
ghemarc, souper et coucher à Ypres ; vendredi, 13 
juillet, tout lejour à Ypres ; samedi, 21 juillet, tout le 
jour à Saincthoine ; dimanche, 5 août, tout le jour à 
Bruges ; vendredi, 24 août, tout lejour à Winendal : 
vendredi, 31 août, tout lejour à Bruges ; vendredi, 21 
septembre, tout le jour à Bruxelles ; dimanche, 30 
septembre, idem ; vendredi, 22 octobre, tout le jour à 
Namur ; mardi, 30 octobre, tout le jour à Huy, « où 
elle (l'Archiduchesse) y a esté deffroiée avec son train 
par monseigneur le cardinal de Liège » (1) ; mercredi, 
31 octobre, départ le matin d'Huy, dîner surlebateau^ 
souper et coucher à Liège où elle a été défrayée avec 
son train par le Cardinal ; samedi, 3 novembre, tout 
lejour à Liège aux frais du Cardinal; dimanche, 4 
novembre, idem ; lundi, 5 novembre, départ de Liège, 
dîner, souper et coucheràFallais; mardi,13 novembre, 
toutlejour à Bruxelles; jeudi, 15 novembre, tout le 
jour à Sep tf ont aines et une partie du train à Bruxelles ; 



(1) Le cardinal Érard de La Marck. 




CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 139 



dimanche, 18 novembre, tout le jour à Bruxelles ; 
mardi, 27 novembre, idem; jeudi, 13 décembre, idem ; 
dimanche, 30 décembre, idem. 

B« 3481. (Carton.) — 15 pièces, parchemin* 

tl^S8-l&S9 (1). — états journaliers de Thôtel de 
Tarchiduchesse Marie d'Autriche, reine douairière de 
Hongrie, gouvernante des Pays-Bas. — Mercredi, 14 
août 1538, TArchiduchesse tout le jour à Bruxelles ; 
mercredi, 30 octobre, départ le matin de Beaumont, 
dîner au four des voirres (2), à la chasse, souper et 
coucher à Beaumont. (Détail de la dépense dudit jour. 
Paneterie': 10 douzaines de pains de bouche, 28 
douzaines et demie de pains bis, oublies. Échanson- 
nerie : 68 lots et demi de vin. Cuisine : 122 livres de 
viande de bœuf, 6 moutons, 1 veau et demi, 18 livres 
de lard à larder, 6 à potager, 6 livres de graisse, 4 os 
à moelle, tripes, pieds et langues de bœuf, foies de 
veau et pieds de mouton, 50 poulets, 4 chapons gras 
et 4 de haute graisse, 2 oisons, 8 perdrix, 2 connins, 
2 bécasses de bois et 2 douzaines d*alouettes, 1 paon et 
1 douzaine d'oiselets^ 16 livres de beurre, 1 demi-cent 
d'œufs, potageries^ verdure, façon de 2 pâtés de veau, 
6 de poulets et 2 de chapon, 3 grandes tartes et 24 
petites. Fruiterie : 5 chandelles de 8 onces pièce, 2 
mortiers et 1 livre de bougies, soit en tout 4 livres de 
cire, 18 livres de chandelles de suif ; fruit. Ecurie = 
néant. Fourrière = néant. Total de la dépense des 
offices : 44 livres, 17 sols, 3 deniers ; idem, des gages, 
58 livres, 6 sols; total général : 103 livres, 3 sols, 3 
deniers). 1539. — Samedi, 22 mars 1530 (style dé 
Rome), l'Archiduchesse partir le matin de la Veuro, 
dîner à Bruxelles, souper et coucher à Braine-rAlleud, 
ayant laissé une partie de son train à Bruxelles ; 
dimanche, 23 mars, départ après-dîner de Braine- 
TAUeud, souper et coucher à Genape, ayant laissé une 
partie de son train à Bruxelles ; vendredi, 25 avril, 
tout le jour à Bruxelles. (Détail de la dépense dudit 
jour. Paneterie : 10 douzaines de pains de bouche, 23 
douzaines de pains bis, oublies, salade et beurre frais, 
sel mis en provision pour la Reine. Echansonnerie : 



(1) Les états journaliers de Thôtel de Fempereur Charles-Quint 
manquent à la collection des Archives du Nord pour les années 
1538 et 1539. 

(2) La verrerie de la forêt de Beaumont. 



67 lots et demi de vin. Cuisine : 2 grands brochets et 
28 lancerons, 2 grandes carpes et 20 de cuisine, 2 
bromes, 3 anguilles et 1 barbeau, 3 lancerons pour 
les malades, 2 pots de grondelins, 12 petites truites, 
1 cent d'écrevisses, un demi-cent d'aillons (1), stock- 
fischs, lymichons (2) pour la chambre de la Reine, 
8 morues et 25 merlis^ 20 livres de saumon, 18 livres 
d'esturgeon, 24 plies, 6 paires de soles, 40 livres de 
beurre, 300 et 1 quarteron d'œufs, 2 livres de beurre 
et 1 quarteron d*œufs pour la chambre de la Reine, 
1 livre de beurre et 1 douzaine d'œufs pour une dame 
malade, potageries, verdure, 1 raton, 5 grandes tartes 
et 20 petites, etc.) ; mercredi, 30 avril, départ le matin 
de la Veure, dîner à Tabbaye à'Orghemy souper et 
coucher à Bruxelles ; jeudi, 5 juin, tout le jour à 
Bruxelles ; dimanche, 8 juin, départ après souper de 
Bruxelles et coucher à Septfontaines, ayant laissé une 
partie du train à Bruxelles ; jeudi, 10 juillet, départ le 
matin de Berfleyt (Bervliet) où T Archiduchesse a été 
défrayée par le marquis de Berghes ainsi que son train, 
dîner à Sprondelle^ souper et coucher à Bréda; 
samedi, 2 août, tout le jour à Utrecht; dimanche, 24 
août, départ après dîner de La Haye, souper et cou- 
cher h CheUinghe (Schwiningen), ayant laissé une 
partie de son train à La Haye ; lundi, 1^' septembre, 
départ le matin de Roterdam, dîner, souper et coucher 
à Dordrecht ; mercredi, 1" octobre, départ le matin de 
Malines, dîner, souper et coucher à La Veure, ayant 
laissé une partie de son train à Malines ; vendredi, 
5 décembre, tout le jour à Bruxelles. 



B. 3482. (Carton.) — 28 pièces, parchemin. 

t&40 (3). — États journaliers de la dépense de 
rhôtel de Tarchiduchesse Marie d'Autriche, reine 
douairière de Hongrie, gouvernante des Pays-Bas. — * 
Samedi, 13 mars 1540 (style de Rome), l'Archiduchesse 
tout le jouràGand ; lundi, 15 mai*s, départ après dîner 
de Gand, souper et coucher à Dainge (Deynze), ayant 
laissé une partie de son train à Gand ; mardi 16 mars, 



(1) Harengs. 

(2) Limaçons, escargots. C'est la première mention que donnent 
de ce comestible les états journaliers. 

(3) Les états journaliers de Thôtel de Tempereur Charles-Quint, 
pour Tannée 1540, manquent à la collection des Archives du Nord* 



140 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



départ après dîner de Deynze, souper et coucher à 
Gand ; lundi, 22 mars, tout le jour à Gand; mercredi, 
24 mars, départ le matin de Gand, diner, souper et 
coucher à Deynze ; vendredi, 26 mars, tout le jour à 
Deynze; lundi, 29 mars, départ après-dîner de Deynze, 
souper à Dromme^ coucher à Gand; mercredi, 31 
mars, tout le jour à Gand ; lundi, 10 mai, idem ; ven- 
dredi, 2 juillet, départ le matin de Wynendale, dîner, 
souper et coucher à Bruges ; dimanche, 4 juillet, tout 
le jour à Bruges ; mardi, 6 juillet, départ après souper 
de Bruges et coucher à Wynendale, ayant laissé une 
partie de son train à Bruges ; jeudi, 8 juillet, tout le 
jour à Bruges ; samedi, 10 juillet, départ le matin de 
Bruges, dîner à Wynendale, souper et coucher à 
Bruges ; samedi, 17 juillet, tout le jour à Baulo (Bau- 
deloo) ; dimanche, 18 juillet, départ après souper de 
Baulo^ coucher à Veures) mardi, 20 juillet, départ le 
matin de Zantfliet, dîner et souper à Verflyt et cou- 
cher à Berghes (Berg-op-Zoom) ; vendredi, 23 juillet, 
départ le matin de Dordrecht, dîner, souper et coucher 
à Rotterdam ; mardi, 27 juillet, tout le jour à La Haye; 
mercredi, 28 juillet, idem; samedi, 31 juillet, idem; 
dimanche , 5 septembre , tout le jour h Bruxelles. 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 15 douzai- 
nes de pains de bouche, 22 douzaines de pains bis, 
oublies, salade, radis et beurre frais. Échansonnerie : 
87 lots de vin. Cuisine : 86 livres de bœuf, 3 moutons, 
1 veau et demi, 12 livres de lard à larder, 4 livres à 
potager, 4 livres de graisse, 4 os à moelle, 1 livre de 
moelle de bœuf,. 1 agneau, tripes, pieds et langue de 
bœuf, soppites et foies de veau, toyes (toilettes) de 
mouton, pieds et oreilles de porc, 1 filet de bœuf, pieds 
de mouton, 34 poulets, 2 chapons gras, 12 pigeons, 

8 perdrix, 3 canards, 1 paon, 3 douzaines d'oiselets, 
6 connins et 1 cochon (de lait), 2 levrauts, 3 livres de 
viande de bœuf, 1 chapon gras et2 perdrix pour Lucrèce, 
22 poulets pour les malades, 12 livres de beurre un 
demi-cent d'œufs, potageries, verdure, façon d'un 
pâté de mouton, 1 de poulets et 2 de perdrix, 2 pâtés 
pour les dames, 2 grandes tartes et 20 petites. Fruiterie: 
4 chandelles de 8 onces, 2 mortiers de 8 onces, une 
demi-livre de bougies, soit en tout 3 livres de cire ; 

9 livres de chandelles de suif ; fruit. Écurie : Journées 
de 38 chevaux et 52 surcroîts = 7 livres, 19 sols. 
Fourrières = néant. Total de la dépense des offices : 
49 livres, 16 sols, 8 deniers ; idem, des gages = 57 
livres, 2 sols ; total général : 106 livres, 18 sols, 8 de- 
niers). 



B. 3483. (Carton.) — 53 pièces, parchemin. 

f 641-f 54t (1). — États journaliers de la dépense 
de l'hôtel de Tarchiduchesse Marie d'Autriche, reine 
douairière de Hongrie, gouvernante des Pay-Bas. — 
Vendredi, 7 janvier 1541 (style de Rome), l'archidu- 
chesse tout le jour à Luxembourg. (Détail de la dépense 
dudit jour. Paneterie : 14 douzaines de pains de bouche, 
34 douzaines de pains bis, salade, beurre frais. Échan- 
sonnerie : 104 lots de vin. Cuisine : 2 grands brochets, 
36 lancerons, 2 grandes carpes, 46 carpes de cuisine, 
2 grandes brèmes, 12 hottins (2), petits barbeaux, un 
quarteron de harengs et un demi-cent de sorets, 
5 douzaines de hothins sèches, 7 stockfischs, 46 livres 
de beurre, 1 cent d'œufs, 1 livre de beurre pour les 
chiens, potaigeries, verdure, façon de 12 gâlelets, 2 
grandes tartes, 20 petites et 3 tartes pour les dames. 
Fruiterie : 11 chandelles de 8 onces pièces, 1 mortier 
et 1 livre de bougies, fti tout : 6 livres, 12 onces de 
cire ; 18 livres de chandoines (chandelles de suif) ; 
fruit. Écurie = néant. Fourrière = néant. Total de la 
dépense des offices : 44 livres, 1 sol ; idem, des gages : 
51 livres, 2 sols ; total général : 95 livres, 3 sols) ; 
samedi, 15 janvier, tout le jour à Binche; lundi, 24 
janvier, idem. (Détail de la dépense dudit jour. Pane- 
terie : 15 douzaines de pains de bouche, 35 douzaines 
et demie de pains bis, salades et beurre frais. Échan- 
sonnerie : 59 lots de vin ; 50 sols aux avalleurs (rou- 
leurs) de vin de la dite ville de Binche pour avoir 
déchargé et mis en cave pour la cour 34 haumes de 
vin du Rhin et 10 poinçons de vin de Beaune ; 35 sols 
aux avalleurs de vin de la ville de Bruxelles qui ont 
tiré hors de cave audit Bruxelles 35 haumes de vin 
sur chariot pour les mener en cour. Cuisine : 86 livres 
de bœuf, 3 moutons et 1 veau, 1 cabri, 12 livres de 
lard à larder, 4 livres à potager^ 4 livres de graisse, 
4 os à moelle, 2 tétines de vaches, 5 fraises et 20 pieds 
de veau, 4 douzaines de mulettes (3) de mouton, 24 
poulets, 2 chapons de haute graisse, 1 chapon gras, 2 



(1) Les états journaliers de Thôtel de rempereur Charles-Qnint 
pour les années 1541 et 1542, manquent à la collection des Archives 
du Nord. 

(2) En flamand houting^ nom d'un poisson commun dans les 
rivières au mois de novembre; lottes. 

(3) Scrotum du mouton. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 141 



perdrix et 2 canards, 8 sarcelles, 4 pluviers, 1 cochon 
(de lait), 1 lièvre et 4 connins^ 2 poulets pour un malade, 
12 livres de beurre, 1 demi-cent d*œufs, potaigeries, 
verdure, façon d'un pâté de veau et d'un autre de pou- 
lets, 2 grandes tartes, 12 petites, 1 pâté pour Lucrèce 
et 5 pâtés de venaison. Fruiterie : 6 chandelles de 8 
onces, 4 de 4 onces, 1 mortier et 1 livre de bougies, 
soit en tout 5 livres, 4 onces de cire; 18 livres de 
chandelles de suif ; fruit. Écurie : Journée do 45 che- 
vaux et 93 surcroîts. Fourrière : néant. Total de la 
dépense des oflîces : 52 livres, 8 sols, 9 deniers ; 
idem, des gages : 51 livres, 2 sols ; total général : 
103 livres, 19 sols, 9 deniers); jeudi, 3 février, 
l'Archiduchesse tout le jour à Binche ; dimanche , 
27 février, idem ; samedi , 5 mars , idem ; mardi , 

8 mars, départ après dîner de Binche, souper et 
coucher à Beaumont, ayant laissé une grande partie 
de son train à Binche ; mercredi, 23 mars, tout le jour 
à Binche ; vendredi, 1** avril, idem ; mercredi, 6 avril, 
idem. (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 

9 douzaines de pains de bouche, 15 douzaines de pains 
bis, échaudés, salade. Echansonnerie : 44 lots de vin. 
Cuisine : 20 lancerons^ 2 grandes carpes et 18 de cui- 
sine, 2 bromes, 4 carpes rondes au lieu d'anguilles, 
1 lanceron pour le tapissier malade, 1 pot de gronde- 
lins, 1 cent de harengs et 1 demi-cent de sorets, 14 
livres de saumon, 6 morues, 15 plies, 1 cent d'hm- 
tres, 46 livres de beurre, potageries^ verdure, façon 
d'un pâté de carpe, 4 grandes tartes, 20 petites, 12 
gâtelets. Fruiterie : 3 chandelles de 8 onces pièce, 

1 mortier, 1 livre de bougies, soit en tout 3 livres, 4 
onces de cire ; 14 livres, 3 quarterons de chandelles de 
suif. Ecurie : Journée de 43 chevaux et 75 surcroîts. 
Fourrière : 75 faisceaux de bois, 50 fagots, 2 sacs et 
demi de charbon. Total de la dépense des offices : 
46 livres, 6 sols, 8 deniers ; idem des gages : 63 livres, 
7 sols, 6 deniers ; total général : 109 livres, 14 sols, 

2 deniers). Jeudi, 7 avril, l'Archiduchesse tout le jour 
à Binche, < et est allée souper et coucher à St-Denis, 
ayant laissé une partie de son train audit Binche » ; 
mardi, 12 avril, tout le jour à Binche ; samedi, 16 avril, 
idem ; jeudi, 21 avril, départ le matin de Beaumont, 
dîner, souper et coucher à Chimay, et une partie de 
son train à Bruxelles : samedi, 23 avril, départ le 
matin d'Avesnes, dîner à Landrecies, souper et cou- 
cher au Quesnoy, ayant laissé une partie de son train 
à Bruxelles ; lundi, 25 avril; dîner à Bavai, souper et 
coucher à Mons et une partie de son train à Bruxelles ; 



mardi, 26 avril, départ le matin de Mons, dîner à La 
Folie, souper et coucher à Septfontaines, et une partie 
de son train à Bruxelles ; mercredi, 11 mai, tout le 
jour à La Veure, et une partie de son train à Bruxelles; 
jeudi, 12 mai, départ le matin de La Veure, dîner au 
Rouge-Cloître, souper au Bois et coucher à Bruxelles ; 
mercredi, 18 mai, tout le jour à Bruxelles ; lundi, 23 
mai, idem ; mercredi, l**" juin, idem. (Détail de la dé- 
pense dudit jour. Paneterie : il douzaines de pains de 
bouche, 22 douzaines de pains bis, salade, crème, 
quatre fromages de Nivelles. Echansonnerie : 51 lots 
et demi de vin. Cuisine : 86 livres de viande de bœuf, 
3 moutons et un veau, un cabri, 12 livres de lard à 
larder, 4 livres à potager, 4 livres de graisse, 4 os à 
moelle, sopites de veau, 4 foies, 4 toyes et 20 pieds de 
bœuf, 3 douzaines de pieds de moutons, 2 tétines, 24 
poulets, 1 chapon, 12 pigeons, 1 héron, 1 oison, 4 la- 
pins, 1 lièvre, 10 livres de beurre, 1 demi-cent d'œiifs, 
potage^Hes^ verdure, 1 pâté de veau, 1 de poulets, 2 
grandes tartes, 20 petites, 3 pâtés de venaison. Frui- 
terie : 2 chandelles de 8 onces pièce, 1 mortier, soit 
en tout 1 livre 4 onces de cire ; 7 livres, 3 quarterons 
de chandelles de suif; fruit. Ecurie : Journée de 50 
chevaux et 65 surcroîts. Fourrière : 12 hazelaires et 6 
boises de bois, 26 fagots, 3 sacs de charbon. Total de 
la dépense des offices : 45 livres, 4 sols ; idem des 
gages : 63 livres, 5 sols, 6 deniers ; total général : 108 
livres, 9 sols, 6 deniers) ; mercredi, 29 juin, l'Archidu- 
chesse tout le jour à Bruxelles; samedi, 9 juillet, 
idem ; mardi, 26 juillet, départ le matin de Bruxelles, 
dîner à Septfontaines, souper et coucher à Bruxelles ; 
jeudi, 28 juillet, tout le jour à Héver et une partie de 
son train à Bruxelles ; lundi, 8 août, tout le jour à 
Bruxelles; lundi, 29 août, idem; mercredi, 31 août, 
départ le matin d'Enghien, dîner à Ghislenghien, sou- 
per et coucher à Ath ; samedi, 10 septembre, départ le 
matin de l'abbaye du Mont St-Eloi, dîner à St-Lazare, 
souper et coucher à Lens ; une partie de son train parti 
après dîner d'Arras, est venue souper et coucher audit 
Lens ; mercredi, 14 septembre, tout le jour à Aire ; 
mercredi, 26 octobre, tout le jour à Bruges; dimanche, 
30 octobre, idem. (Détail de la dépense dudit jour. 
Paneterie : 9 douzaines de pains de bouche, 22 douzai- 
nes de pains bis, salades et radis, beurre frais. Echan- 
sonnerie : 48 lots et demi de vin. Cuisine : 86 livres de 
viande de bœuf, 3 moulons et 1 veau, 12 livres de lard 
à larder, 4 livres à potager, 4 livres de graisse, 4 os à 
moelle, tripes, 10 pieds de bœuf, 3 douzaines de pieds 



142 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



de mouton, 2 langues et sapites, 24 poulets, 1 oison et 
2 chapons, 4 connins, 4 bécasses et 6 perdrix, 8 sar- 
celles, 5 petits poulets, 4 douzaines à' oiselets^ 12 livres 
de beurre, 1 demi-cent d'œufs, 4 livres de bœuf et un 
demi-mouton pour la Reine, 2 chapons et 2 connins^ 
2 bécasses, 2 poulets et 2 perdrix, 2 sarcelles et 24 
oiselets^ 12 hécassélles (bécassines) et 3 livres de lard, 
2 livres de riz estampé (pilé), potageries, verdure, 12 
petits pâtés, 3 pâtés pour les dames, 1 pâté de poulets, 
20 petites tartes, etc.) ; mardi, 15 novembre, F Archi- 
duchesse tout le jour à Bruges; vendredi, 2 décembre, 
tout le jour à Gand ; lundi, 19 décembre, tout le jour à " 
Binche. — 1542. — Lundi, 2 octobre 1542, TArchidu- 
chesse tout le jour à Louvaîn. (Détail de la dépense 
dudit jour : 10 douzaines de pains de bouche, 25 dou- 
zaines de pains bis, salades et radis, beurre frais. 
Échansonnerie : 43 lots et demi de vin. Cuisine : 90 
livres de viande de bœuf, 4 moutons et un demi- veau, 
12 livres de lard gras, 6 livres de lard maigre, 4 livres 
de graisse et 4 os à moelle, tripes, langues, pieds de 
bœuf et de mouton, 26 poulets, 12 pigeons, 1 chapon, 
1 oison, 4 connins, 1 lièvre, 4 douzaines d'oiselets, 
1 bécasse, 5 perdrix, 12 livres de beurre, un demi- 
cent d'œufs , 6 poulets et 1 quartier de mouton 
pour rhôte du logis de la Reine, potageries, verdure, 
1 pâté de mouton, 1 de poulet, 2 grandes tartes, 20 
petites. Fruiterie : 8 chandelles de 8 onces pièce, 
1 mortier, une demi-livre de bougies, soit en tout : 
4 livres, 12 onces de cire ; 12 livres de chandelles de 
suif ; fruit. Écurie = néant. Fourrière — néant. Total 
de la dépense dos offices : 31 livres, 8 sols, 3 deniers; 
idem, des gages : 66 livres, 4 sols, 6 deniers ; total 
général : 97 livres, 12 sols, 9 deniers). 



B. 3484. (Carton.) — 53 pièces, parchemin. 

1648 (1). — États journaliers de la dépense de Thô- 
tel de l'Archiduchesse Marie d'Autriche, reine douai- 
rière de Hongrie, gouvernante des Pays-Bas. — Lundi, 
1*' janvier 1543 (style de Rome), T Archiduchesse tout 
le jour à Gand. (État des gages des officiers de la 
maison de l'Archiduchesse. « Chapelle : messire Ma- 



(1) Les états journaliers de Thôtel de Femperear Gharles-Quint 
manquent à la collection des Archives du Nord pour Tannée 
1543. 



thias Pehem = 15 sols ; messire Jehan Sicille = 6 sols ; 
Benedictus, maistre des enflFans de cuer = 14 sols ; 
les six enffans de cueur = 24 sols ; messire Cornille 
Brullant = 9 sols ; messire Andrieu de Namur, idem ; 
messire Joachim Richauffort, idem ; Gilles VeuUeke, 
idem ; Jehan Vrymans, idem ; messire Jehan Godisam- 
bois, idem ; Pierre Jacop, idem ; Adrien Alard, idem ; 
Guillaume Du Molin, idem ; Jehan Brant, idem ; Fré- 
dric Larchier, idem ; Jehan Beauvins = 6 sols ; Clays 
Loys, idem ; Jehan Geron = 1 sol ; Luc de Hombourg 
= 1 sol ; Frédric Ans = 3 sols ; maistre Rombault 
Du Molin = 6 sols. Graut Escuier : le seigneur de 
Corbaron = 24 sols. Maistres d'hostelz : le seigneur 
de la Thieulloie = 23 sols ; le seigneur de Orthon, 
idem ; le seigneur de Noirthour, idem. Gentilz hommes: 
Philippe de Bailleul = 18 sols ; le seigneur de Ghuet, 
idem ; Adolf van der Aa, idem : le bâtard de Ligne, 
idem ; Robrecht Aller, idem ; monseigneur de Briny, 
idem ; François Burselede, idem. Varletz servans : 
Philippe Duchaisne = 9 sols. Trésorier : messire 
WolflF Haller = 24 sols. Secrétaires : maistres Rom- 
bault Lœtz = 15 sols ; Nicolas Oladem, idem ; Urbain 
Scarembergher, idem. Maistre de la Chambre aux 
deniers : Hans van Ghem = 10 sois. Médecins : le 
docteur Bernardin de Valleperge = 24 sols ; le 
docteur Jacop van Aichoven = 20 sols. Contrôleur 
et greffier du bureau : Pierre Damant = 12 sols. Var- 
letz de Chambre : maistre Rogier Pathie = 14 sols ; 
Mannequin Oyels = 6 sols ; Franchois de Montdidier 
= 6sols; Anlhoine Steuff, idem. Huissiers de chambre: 
Franchois Haussart = 6 sols ; Diéric Buille = 3 sols 
Huissiers de salle : Pierre de la Marre = 6 sols 
Henry van der Dam, idem ; Thibault Rozé, idem. 
Paneterie : Jehan Loys = 6 sols ; Jehan de Vend ville 
= 3 sols ; Regnault de Sainte = 1 sol, 6 deniers. 
Eschançonnerie : François Cambier = 6 sols ; Gérard 
Chaussard = 3 sols ; Loys Savary, idem ; le cuvellier 
= 2 sols. Cuisine : Guy du Chaslran = 10 sols ; 
Jacques de La Champaigne, idem ; Jaspart Barbasan 
= 6 sols ; Philippe du Metz, idem : Jaspart Freelle, 
idem ; Anthoine Gobelet dit Raghet, idem ; Mathieu 
Lambin = 3 sols ; Mathieu Bahuet = 2 sols ; Jehan 
Coquillon = 1 sol, 6 deniers ; Jehan Marchant, idem ; 
Colin Guenon = 2 sols. Saulcerie : Cornille de Bréda 
= 6 sols ; Nicolas Hasin = 3 sols ; Thomas Le Roy 
= 1 sol, 6 deniers ; Gasperlin, idem. Fruicterie : Marc 
de Breda = 6 sols ; Jehan Franchois = 3 sols; George 
de Hausberghe = 1 sol, 6 deniers. Appoticaire : Fran- 



r 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 143 



chois Luchtembergher = 6 sols. Escuierie : le jeune 
seigneur de Noirthour = 18 sols ; George Pentaller 
= 6 sols ; Jehan Hassart = 3 sols ; Jehan Baillet, 
idem ; Colin Dricx = 2 sols ; Jehan Dupret, idem ; 
Jehan De le Roye, idem ; Isambart Le Duc = 4 sols ; 
Jehan Hobbin, idem ; Ray ne van Haynbeke, idem ; 
Jehan Merros, idem ; Simon Canteneau, idem ; Berthele 
Mitembergher, idem ; Piètre van Enghien = 3 sols ; 
Paul Maste, idem; Pierquin deMons, idem ; Guillaume 
de Mons, idem ; Jacques Béghin, idem : Simon Wede- 
lender = 4 sols ; Pioter Edeler idem ; Kilien Angèle 
= 3 sols ; Merlen Sellier = 4 sols ; Philippe Reliai = 
3 sols ; Anthoine Berverres = 5 sols ; Bernard de 
Aubbois = 2 sols. Marissal des logis : le seigneur de 
Cormaillon = 18 sols. Fourrière : Berlholomy KeyflF 
= 6 sols ; Michiel Mariage, idem ; Barthélémy Gaspot, 
idem ; maistre Pierre Bertran = 8 sols ; Catherine 
van der Dam = 5 sols ; Jehanne Wette = 4 sols ; 
Simon Regnart = 3 sols ; Anathoile Vichot, idem ; 
Jehan Duquesne, idem ; le clerc du secrétaire Oladem 
= 4 sols ; le clerc du secrétaire Scarembergher, 
idem ; PieiTO Le Roy = 3 sols ; le boulengier = 2 
sols ; Rémond Fabry, idem ; Paul Thoulouze = 1 sol, 
ôdeniers; Jehan Ganthin, idem: le concierge de Ma- 
lines = 2 sols ; Estienne Loys, idem ; Claude de Chau- 
fermy, idem ; Gilles de Wille = 6 sols ; Katherine 
Suwaërts, lingère = 5 sols ; Pierre Mahieu = 9 sols ; 
Estienne Ysabeau = 6 sols ; Olivier Duaiche = 1 sol, 
6 deniers ; Jehan Traboulet= 1 sol ; Guillaume Scroets, 
peintre (1) = 6 sols ; maistre Pierre Coucke = 1 sol ; 
Anthoine de Zélande =2 sols. Cappitaine des archiers. 
Le seigneur d'Yve = 24 sols ; Chastian, lieutenant 
dudit cappitaine = 12 sols. Archiers : Thibault de 
Branges=9 sols ; Tabary , idem; Orpheus le père, idem ; 
Orpheus le flls, idem ; Orpheus le jeusne, idem ; 
Amable Rippet, idem ; Michiel van Wolphem, idem ; 
Jehannin Veiyit, idem; Arnoul de Zomberghe, idem ; 
Suysse, idem; Henry de Hocqueron, idem; Jehan Oul- 
tremans, idem ; Lardanois^ idem ; Christophe Bur, 
idem ; Sébastien Le Grant, idem ; Jehan de Herre, 
idem ; Jaspar de La Flye, idem ; Pierre Pousset, idem ; 
Josse van Houssem idem ». Total des gages : 57 livres 
6 sols, 6 deniers) ; mardi, 2 janvier, l'Archiduchesse 



(1) Guillaumâ Scrots, nommé peintre de rarchiduchesse Marie 
en 1537. D^anciens documents citent les portraits de Timpératrice 
éHsabetli, de Tempereur Gharles-Quint et de Fimpératrice Isa- 
belle de Portugal, exécutés par lui (Siret). 



tout le jour à Gand ; mercredi, 24 janvier, idem ; ven-* 
dredi, 2 février, tout le jour à Bruxelles ; lundi, 5 
février, départ de Grœnendael, dîuer, souper et coucher 
à Bruxelles ; jeudi, 8 février, tout le jour à Bruxelles ; 
lundi, 26 février, tout le jour à Septfontaines et une 
partie de son train à Bruxelles ; mardi, 27 février, 
départ le matin de Septfontaines, dîner à Berseele, sou- 
per et coucher à Bruxelles ; lundi, 12 mars, tout le 
jour à Grœnendael, et une partie de son train à 
Bruxelles ; samedi, 24 mars, tout le jour à Bruxelles ; 
mardi 27 mars, idem ; vendredi 13 avril, idem ; 
dimanche, 29 avril, idem : lundi, 30 avril, idem ; 
samedi, 19 mai, idem ; samedi, 2 juin, idem ; jeudi, 
21 juin, idem ; lundi, 6 août, départ le matin de Sept- 
fontaines, dîner à Grœnendael, souper et coucher à 
Bruxelles ; mercredi, 12 septembre, départ le matin 
de Weert, dîner à Ijummerre^ coucher à Ghelle^ et 
une partie de son train demeurée à Louvain ; lundi, 17 
septembre, départ le matin d'Anvers, dîner à Malines, 
souper et coucher à Louvain, et une partie de son train 
demeurée à Bruxelles ; mardi, 18 septembre, départ le 
matin de Louvain, dîner, souper et coucber à Diest, et 
une partie de son train à Bruxelles ; mercredi, 19 sep- 
tembre, tout le jour à Diest, et une partie de son train 
à Bruxelles ; jeudi, 20 septembre, tout le jour à Diest, 
« le train de la Royne s'est party le matin de Bruxelles, 
et est venu disner, sopper et coucher à Louvain » ; 
vendredi, 21 septembre, tout le jour à Diest, et une 
partie de son train à Louvain ; dimanche, 23 septembre, 
idem ; mardi, 9 octobre, tout le jour àBinche ; samedi, 
13 octobre, départ après dîner de Binche, souper et 
coucher à Mons ; dimanche, 14 octobre, tout le jour à 
Mons ; mardi, 30 octobre, idem ; mardi, 20 novembre, 
départ le matin de Valenciennes, dînera Boussu, sou-' 
per et coucher à Mons ; samedi, 1" décembre, tout le 
jour à Bruxelles ; samedi, 15 décembre, idem ; lundi, 
31 décembre, idem. 



B. 3485. (Carton.) — 51 pièoes, parchemin. 

1644 (1). — Etats journaliers de la dépense de 
rhôtel de Tarchiduchesse Marie d'Autriche, reine 



(1) Les états journaliers de Thôtel de Fempereur Cbarles- 
Quint, pour Tannée 1544, manquent à la collection des Archives 
du Nord. 



144 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



douairière de Hongrie, gouvernante des Pays-Bas. — 
Samedi, 5 janvier 1544, l'Archiduchesse tout le jour à 
Bruxelles ; mardi, 29 janvier, idem ; dimanche, 2 mars, 
tout le jour à Gand ; mardi, 16 avril, tout le jour à 
Bruxelles ; mercredi, 30 avril, idem ; lundi, 2 juin, 
idem ; dimanche, 8 juin, départ après souper de 
Bruxelles, coucher à Septfontaines, ayant laissé une 
partie de son train à Bruxelles ; lundi, 9 juin, départ 
après dîner de Septfontaines, souper et coucher à 
Bruxelles; mercredi, 11 juin, tout le jour à Bruxelles ; 
mardi, 17 juin, départ après dîner de Bruxelles, sou- 
per et coucher a Septfontaines, ayant laissé une partie 
de son train à Bruxelles ; dimanche, 22 juin, tout le 
jour à Bruxelles ; mercredi, 25 juin, départ le matin 
de Bruxelles, dîner à Grœnendael, souper et couchera 
Bruxelles. (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 
12 douzaines de pains de bouche, 28 douzaines de 
pains bis, salades, radis et concombres, beurre frais, 
1 fromage du Cloître. Echansonnerie : 46 lots de vin ; 
1 tonneau de corvoise dépensé à Grœnendael, Cuisine : 
90 livres de viande de bœuf, 4 moutons, 1 veau, 12 
livres de lard gras, 6 livres de lard maigre, 4 Uvres de 
graisse et 4 osa moelle, 1 agneau, filet et soppites de 
veau, fraises, pieds, mulettes et tétines de vache, 28 
poulets et 1 chapon, 12 pigeons, 4 douzaines d'oiselets, 
un oison, 12 livres de beurre, 1 demi cent d'œufs^ 4 
poulets pour les malades, potageries, verdure, un pâté 
de poulets, 20 petites iRvies, 6 feulles de pâte (feuil- 
letés). Fruiterie : 4 chandelles de 8 onces pièce, un 
mortier, une demi-livre de bougies, 8 livres de chan- 
delles de suif; fruit ; premières poires de muscadelle. 
Écurie : journée de 40 chevaux et 45 surcroîts. Four- 
rière : 10 hazelaires et demi de bois, 30 fagots, 2 sacs 
de charbons, bois, fagots et charbons dépensés à Grœ- 
nendael. Total de la dépense des offices : 49 livres, 11 
sols, 7 deniers ; idem, des gages : 68 livres, 9 sols, 
6 deniers ; total général : 118 livres, 1 sol. 1 denier) ; 
jeudi, 26 juin, tout le jour à Bruxelles ; samedi, 5 
juillet, idem ; mardi, 8 juillet, départ après souper de 
Bruxelles et coucher à Septfontaines, ayant laissé une 
partie de son train à Bruxelles; samedi, 12 juillet, 
tout le jour à Bruxelles ; vendredi, 25 juillet, départ 
après dîner de Grœnendael, souper et coucher à 
Bruxelles; samedi, 26 juillet, tout le jour à Bruxelles.'; 
dimanche, 27 juillet, idem; jeudi, 31 juillet, idem; 
vandredi, l*"" août, idem ; dimanche, 10 août, tout le 
jour à Anvers ; jeudi, 14 août, idem ; dimanche, 31 
août, tout le jour à Bruxelles; lundi, l*' septembre, 



idem ; mercredi, 3 septembre, départ le matin de 
Bruxelles, dîner à Grœnendael, souper et coucher à 
Bruxelles ; jeudi, 4 septembre, tout le jour à Bruxelles; 
vendredi, 5 septembre, idem, < et a donné à disner à 
Madame la princesse d'Oranges ». (Détail de la dépense 
dudit jour. Paneterie': 11 douzaines de pains de bouche, 
25 douzaines et demie de pains bis, salades, beurre 
frais. Echansonnerie : 54 lots et demi de vin. Cuisine : 
38 lanceroyis^ 3 grandes carpes, 22 carpes de cuisine, 
* 2 grandes brèmes, 4 vaudoises, un barbeau, une carpe 
ronde, 1 lanceron pour un malade, poisson pris au 
minck,7 morues, poisson sec, un demi-cent de harengis, 
2 pintes de grondelins, 40 livres de beurre et 1 demi- 
cent d'œufs, potageries^ verdure, un raton, 2 tartes, 
20 petites tartes, 12 rasoulles, 4 tartes pour les dames, 
2 pâtés de brochets, 4 fèulles de pastel etc.) ; lundi, 
8 septembre, tout le jour à Bruxelles; jeudi, 4 dé- 
cembre, tout le jour à Gand; vendredi, 29 décembre, 
idem. 



B. 3486. (Carton.) — 52 pièces, parchemin. 

1646-16411 (1). — États journaliers de la dépense 
de rhôtel de l'archiduchesse Marie d'Autriche , reine 
douairière de Hongrie, gouvernante des Pays-Bas. — 
Mercredi, 21 janvier 1545, l'Archiduchesse tout le joui* 
à Bruxelles ; dimanche, 25 janvier, départ après dîner 
de La Veure, souper et coucher è Bruxelles ; ven- 
dredi, 30 janvier, tout le jour à Bruxelles. (Détail de 
la dépense dudit jour. Paneterie : 11 douzaines de 
pains de bouche, 24 douzaines de pains bis , salades , 
beurre frais. Echansonnerie : 50 lots et demi de vin. 
Cuisine : 32 lancerons^ 2 grandes carpes, 28 carpes de 
cuisine, 2 bromes et 2 anguilles, 8 perches et 5 vau- 
doises, 1 grand barbeau, 12 lamproies, 3 lancerons 
pour les malades, 2 pintes de grondelin^^ 8 truites, 
1 cent de raines (grenouiUes), 1 cent et demi de 
harengs et 1 demi-cent de sorets, stockfischs et soles, 
18 livres de saumon, 1 cent et demi d'huîtres , poisson 
pris au minck, 50 livres de beurre, 200 et 1 quarteron 
d'œufs, 2 livres de gingembre, 1 livre de poivre, 
1 livre de cannelle, une demi-livre de safran , potaige- 
ries^ verdure, 12 petits gâtelets , une grande tarte et 



(1) Les états journaliers de Thôtel de Tempereur Gharles-Qoint 
manquent à la collection des Archives du Nord, pour les années 
1545 et 1546. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 145 



20 petites, 4 tartes pour les dames, etc.) ; dimanche, 
V mars, tout le jour à Bruxelles ; vendredi , 6 mars, 
départ le matin de Bruxelles, dîner au Rouge- 
Cloître, souper et coucher audit Bruxelles ; samedi^ 
14 mars, tout le jour à Bruxelles ; mardi, 17 mars , 
départ après dîner de Braine T Alleud, souper et coucher 
à Bruxelles; mercredi, 18 mars, tout le jour à 
Bruxelles ; mardi, 14 avril, tout le jour à Malines et 
une partie de son train à Bruxelles ; vendredi, 17 avril, 
départ le matin de Bruxelles, dîner, souper et coucher 
à Malines; mardi, 21 avril, tout le jour à Anvers; 
samedi, 25 avril, tout le jour à Anvers , « et a donné à 
sopper à Monseigneur le duc d'Orléans > (1). (Détail 
de la dépense dudit jour. Paneterie : 12 douzaines de 
paius de bouche, 29 douzaines de pains bis , salades , 
beurre frais, oublies, 1 fromage de Nivelles. Échan- 
sonnerie : 68 lots et demi de vin. Cuisine : 2 grands 
brochets ; 22 lancerons^ 2 bromes et 2 grandes an- 
guilles, 2 grandes carpes, 28 carpes de cuisine, 2 
grands barbeaux, 8 vaudoises et 1 lamproie, 2 lance- 
rons^ 1 carpe et 1 vaudoise, pour le concierge, 2 pintes 
de grondelins^ 2 truites et 1 cent d'écrevisses , 
8 morues, 18 merluches, spirinck et gemarU 1 demi- 
cent de crabes de mer, un quartier d'esturgeon, 
poisson pris au minck , un grand brochet pour faire 
gelée, 50 livres de beurre, 3 cents et demi d'œufe, 
poiageries^ verdure, 12 gdielets et une tarte, 20 petites 
tartes, 5 tartes pour les dames , 6 feulles de pastel^ 
etc.) ; lundi, 27 avril , l'Archiduchesse tout le jour à 
Anvers; mardi, 19 mai, départ le matin de Vendeloo^ 
dîner à Wachtendonck, souper et coucher à Vendeloo ; 
mardi, 26 mai, départ le matin de Nimègue, dîner, 
souper et coucher à Arnheim. (Écurie : 38 livres, 
12 sols au penntnckmaistre, pour € le louai ge de 
XVII chariotz, attelez de LXXI chevaulx , qui ont ce 
jourd'hui ammené dois Nimeghen en ce lieu de 
Amhem, une partie des couffres , bagues, chambre et 
offices de la Royne ; comprins les sallaires des ser- 
geans dudit Nimeghen qui assistèrent ledit courrier au 
recouvrement desdits chériotz et de ceulx qui ont servy 
de tenir aux chériots branlans ; avoir fait passer oultre 



(1) Charles, duc d^Orléans, 3" fils de François l^' et de Claude 
de France, mort le 8 septembre 1545. Ce prince était venu au 
mois d'avril précédent dans les Pays-Bas pour remercier TEm- 
perear de lai avoir, en exécution d^nne des clauses du traité de 
Grespy, accordé la main de Tin&nte Marie. Mais le jeune 
prince mourut avant la célébration do mariage. 

SÉRIE B. (Nord.) — Tome VIII. 



l'eau devant ceste dite ville lesdits couffres et bagues , 
les chevaux de ladite Royne et tout son train ; et le 
louaige de deux batteaux qui ont passé la personne de 
Sa Majesté, ses chevaliers d'honneur, grant escuier, 
maistres d'hostel, filles d'honneur, gentilz hommes et 
aultrement, etc. ») ; lundi, l*' jour de juin, TArchidu- 
chesse tout le jour à Arnheim, « et a donné à disner à 
messeigneurs les évêques d'Utrecht et de Tournay, 
aux contes de Berghen et de Bremchorst, au marischal 
de Geldres, et pluisieurs aultres seigneurs, dames et 
damoiselles dudit Geldres. > (Détail de la dépense 
dudit jour. Paneterie : 18 douzaines de pains de bouche, 
57 douzaines de pains bis, salades, beurre frais, 1 fro- 
mage de Hollande, 1 livre de sucre de provision. 
Échansonnerie : 192 lots de vin. Cuisine : 7 moutons 
et 1 veau , 3 excellents veaux de lait, 7 agneaux, 
68 livres de lard gras, 24 livres de lard maigre, 
24 livres de graisse, 11 jambons de Mayence et 11 
langues de bœuf, têtes, fraises et pieds de veau, 
soppiles et 12 os à moelle, coillons^ pieds et langues de 
mouton , pieds et foies de veau , foies et graisse de 
porc, 80 poulets et 10 chapons, 10 chapons de haute 
graisse, 5 cochons (de lait), 10 oisons, 6 gelines et 
6 sarcelles , 26 lapins et 37 pigeons , 4 grands coqs 
d'Inde, 13 canards et 42 petits poulets, 30 livres de 
beurre, 3(X) œufs, 1 poulet et un demi quartier de 
mouton pour une dame malade, 2 poulets et 1 quartier 
de mouton pour le concierge, 1 cent d'oranges, 2 livres 
de câpres, un lot d'olives, 4 livres de fleur de riz, 
potagerieSy verdure, 16 pâtés de veau et 2 de poulets, 
36 grandes tartes, 12 flans de crème, 72 petites tartes, 
12 plats de petits crestelins (craquelins), 12 pâtés de 
venaison et 20 rafoulz de blanc-manger, etc.) ; jeudi, 
4 juin, tout le jour à Arnheim ; lundi, 15 juin, tout le 
jour à Deventer ; jeudi , 2 juillet , tout le jour à 
Leenwart ; vendredi , 3 juillet , départ le matin de 
Leenwarty dîner à Mariegarde, souper et coucher à 
Franick ; samedi, 4 juillet, départ le matin de Fror 
nicky dîner à Barlinghe , souper et coucher audit 
Franick; dimanche, 5 juillet, dîner, souper et coucher 
à Leenwart ; mardi, 7 juillet, tout le jour à Leenwart ; 
vendredi, 10 juillet, départ après dîner de Staveren, 
souper et coucher à Wollenhoc ; mardi, 28 juillet , 
départ le matin de Bois-le-Duc , dîner à Beken, souper 
et coucher à TumhouU; jeudi, 30 juillet, départie 
matin de Lierre, dîner à Malines, souper et coucher à 
Bruxelles ; samedi, 15 août, tout le jour à Grœnendael, 
et une partie de son train à Bruxelles ; dimanche, 



19 



i 






146 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



13 septembre, tout le jour à Bruxelles ; mardi 29 sep- 
tembre, idem ; jeudi, 15 octobre, départ après dîner 
de Bruxelles, souper et coucher à La Veure « ayant 
délaissé une partie de son train à Bruxelles ». (Ecurie : 
301 livres, 7 sols, 1 denier au fourrier de Técurie 
€ (ju'il a payés pour la despence d'aulcuns chevaulx et 
mulletz de la Royne qui sont esté mis hors de Tescuirie 
pour cause de la multitude des chevaulx de l'Empe- 
reur, es hostelleries du Cigne et de TAnneau d'or de 
ceste ville de Bruxelles, le XXIP jour d'aoust dernier 
passé et y sont esté jusques aujourd'huy inclus » ) ; 
lundi, 26 octobre, l'Archiduchesse départ après dîner 
d'Ecloo, souper et coucher à Gand ; mercredi , 28 oc- 
tobre, tout le jour à Gand ; lundi, 2 novembre, départ 
après dîner de Gand , souper et coucher à Écloo, mer- 
credi, 4 novembre, tout le jour à Bruges; lundi, 
9 novembre, idem ; mardi, 17 novembre, départ après 
dîner d'Écloo , souper et coucher à Baudeloo , et une 
partie de son train à Bêvres (Bevren) ; mardi, 23 no- 
vembre, tout le jour à Anvers. — 1546. — Samedi , 
13 novembre 1546, l'Archiduchesse départ le matin de 
Grœnendael, dîner aux champs, souper et coucher à 
Bruxelles. (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 
9 douzaines de pains de bouche, 28 douzaines et demie 
de pains bis, salades et radis, beurre frais. Échanson- 
nerie : 48 lots de«vin , 1 tonneau et demi de cervoise , 
dépensé à Groenendael. Cuisine : 2 grands brochets , 
2 carpes, 28 carpes de cuisine, 22 lancerons, 2 grandes 
brèmes, 2 barbeaux, perches et vaudoises , 4 lance- 
rons pour les malades, une carpe ronde, 1 lanceron et 
2 pintes de grondelins pour la comtesse de Naguerol , 
une pinte de grondelins^ stockiSschs et soles, 5 livres 
d'esturgeon, 8 morues, poisson pris au minck , 60 
livres de beurre , 300 et un demi-quarteron d'œufs , 
7 livres, potageries^ verdure, un raton, une grande 
tarte, 20 petites, 2 pâtés de truites, 4 tartes pour les 
dames, etc.). 



B. 3487. (Carton.) — 37 pièces, parchemin. 

1647 (1). — États journaliers de la dépense de 
l'hôtel de l'archiduchesse Marie d'Autriche, gouver- 
nante des Pays-Bas. — Samedi, 1** janvier 1547 (st. de 



(1) Les états journaliers de la dépense de Thôtel de Tempereur 
Charles-Quint manquent à la collection des Archives du Nord, 
pour Tannée 1547. 



Rome), l'Archiduchesse tout le jour à Binche ; mardi, 
1*' mars, tout le jour à Arras ; vendredi, 4 mars, tout 
le jour à Béthune ; dimanche 6 mars , départ après 
dîner d'Aire, souper et couchera St-Omer; lundis 
14 mars, tout le jour à Bruges ; dimanche, 20 mars , 
idem ; vendredi, 8 avril, tout le jour à Neuf-Cloître et 
une partie de son train à Bruges ; vendredi , 15 avril , 
départ le matin de Winendale , dîner, souper et cou- 
cher à Bruges ; samedi, 16 avril, tout le jour à Bruges ; 
mercredi, 20 avril, départ après souper de Bruges , 
coucher à Winendale; lundi, 25 avril, tout le jour à 
Gand ; jeudi, 29 mai, tout le jour à Turnhout ; lundi , 
13 juin, tout le jour à Septfontaines ; samedi, 18 juin, 
départ le matin de Bruxelles, dîner à VEstacquette 
où elle a défrayé les seigneurs étant avec elle , souper 
et coucher à Bruxelles ; mercredi , 22 juin, départ le 
matin de Grœnendael , dîner aux champs, souper et 
coucher à Nivelles, et une partie de son train partit le 
matin de Bruxelles, vint dîner à Nivelles, souper et 
coucher à Binche; mercredi, 29 juin, tout le jour à 
Binche , jeudi , 14 juillet , tout le jour à Binche : 
dimanche, 31 juillet, idem ; mardi , 2 août , départ le 
matin de Bonne-Espérance, souper et coucher à 
Binche ; mardi , 23 août, départ le matin de Septfon- 
taines , dîner aux champs , souper et coucher à 
Bruxelles; mardi, 13 septembre, tout le jour à 
Amheim ; mardi, 27 septembre, tout le jour à Bru- 
xelles; jeudi, 29 septembre, départ le matin de la 
Veure, dîner, souper et coucher à Grœnendael et une 
partie de son train à Bruxelles ; vendredi, 30 sep- 
tembre, départ le matin de Grœnendael, dîner à 
Bruxelles, souper et coucher à Grœnendael ; vendredi, 
21 octobre, départ le matin de Beaumont, dîner à 
Folle- Emprinse^ souper et coucher à Marienbourg ; 
dimanche, 13 novembre, départ après dîner de 
Nieustadt, souper et coucher à Spire ; jeudi, 24 no- 
vembre, tout lejour à Augsbourg; vendredi, 25 no- 
vembre, tout le jour à Augsbourg. (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie : 42 douzaines de pains 
de bouche , beurre frais , 14 livres de fromage de 
Hollande. Echansonnerie : 120 lots de vin. Cuisine : 
48 livres de brochets , 47 livres et demie de carpes » 
21 livres de vaudoises, 14 livres de barbeaux, 5 livres 
de raies, 3 livres d'écrevisses, 2 pintes de grondelins, 
11 stockfischs et 100 plies, 200 de harengs, 72 livres 
de beurre, 400 et un quarteron d'œufs, 8 steuhes salés 
(morues salées), potageries, verdure, 4 grandes tartes, 
2 ratons, 20 petites tartes, 2 pâtés de truites, 3 tartes 









r 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE: COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 147 



pour les dames, etc.) ; mardi, 27 décembre, l'Archidu- 
chesse tout le jour à Augsbourg, « et a domié à disner 
aux révérendissimes archiévesques de Mayence (1) et 
de Couloingne (2), contesse Palatine (3) et ducesse de 
Lorraine (4), ses niepces ». (Détail de la dépense dudit 
jour. Paneterie : 43 douzaines de pains de bouche. 
Échansonnerie : 176 lots devin. Cuisine : 116 livres de 
bœuf, 5 moutons, un veau et 2 agneaux; 36 livres de 
lard gras, 6 livres de lard maigre, 16 livres de graisse ; 
2 livres de moelle de bœuf; 12 livres de côtelettes et 
24 saucisses ; 24 boudins et 4 grandes andouilles ; 
4 livres de viande et 6 livres de graisse de porc, toies 
et foies de veau ; tripes, langues, pieds de bœuf et de 
mouton ; 40 poulets et 4 chapons ; 4 chapons de haute 
graisse : 2 faisans et 2 paons ; 1 héron et 4 poules de 
bois (gelinottes) ; 4 perdrix et 4 bécasses ; 10 pluviers 
et 4 canards ; 4 cochons, 5 pigeons et 2 lièvres ; 4 dou- 
zaines de grives et 8 douzaines d'oiselets ; 20 livres de 
beurre et 200 œufs ; poiage^'ies, verdure ; 12 petits 
pâtés, 2 pâtés de chapon et 2 pâtés de grives, 6 feulles 
de poste ^ 3 pâtés pour les dames , 4 grandes tartes et 
24 petites. Fruiterie : 8 chandelles de 8 onces, 18 de 

4 onces, 1 mortier et une livre de bougies, soit 9 livres, 

8 onces de cire ; 20 livres de chandelles de suif ; fruit. 
Écurie = néant. Fourrière : bois, fagots et charbon = 
13 livres. Total de la dépense des offices = 97 livres, 

9 sols , 6 deniers ; idem , des gages = 71 livres , 
19 sols, 6 deniers ; total général = 169 livres, 9 sols) ; 
mercredi, 28 décembre, tout le jour à Augsbourg ; 
jeudi, 29 décembre, idem. (Détail de la dépense. Pane- 
terie : 44 douzaines de pains de bouche ; 88 livres de 
fromage dit crunskus. Echansonnerie : 178 lots et 
demi de vin. Cuisine : 104 livres de viande de bœuf, 

5 moutons, 1 veau et 2 agneaux ; 20 livres de lard 
gras, 6 livres de lard maigre, 6 livres de graisse ; 
saucisses, côtelettes de porc, tripes, pieds de bœuf; 
40 poulets, 2 chapons ; 3 douzaines de grives, 1 cochon 



{{) Sébastien de Heasenstam, élu archevêque de Mayence le 
20 octobre 1545, mort le 18 mars 1555. 

(2) Adolphe de Schauenbourg, élu archevêque de Cologne le 
24 janvier 1547, mort le 20 septembre 1556. 

(3) Dorothée, fille de Christiern II, roi de Danemark et d'Isa- 
belle d'Autriche. 

(4) Christine, sœur delà précédente, veuve de Marie-François 
Sforça, duc de Milan, remariée à François I*', duc de Lorraine. 
Ces deax princesses étaient effectivement les nièces de Tarchi- 
dacbesse Marie, reine douairière de Hongrie. 



de lait, 7 douzaines d'oiselets^ 12 livres de beurre et 

1 demi-cent d*œufs ; 4 livres de gingembre, 5 livres de 
poivre, 2 livres de cannelle, 2 livres de clous de girofle, 
une demi-livre de saJfran, 1 livre de noix muscades, 

2 livres de petites câpres, 1 quarteron de limons, 
8 livres de sucre, 8 livres de saucissons de Bologne ; 
potageries, verdure ; 12 petits pâtés, 6 grandes tartes, 
24 petites, 7 feulles de poste ^ 3 pâtés pour les dames, 
etc.). 



B. 3488. (Carton.) — 55 pièces, parchemin. 

t&48 (1). — États journaliers de la dépense de 
rhôtel de rarchiduchesso Marie d'Autriche, reine 
douairière de Hongrie, gouvernante des Pays-Bas. — 
Mardi, 31 janvier 1548 (style de Rome), TArchiduchesse 
tout le jour à Augsbourg (Cuisine : 21 sols « au saulciôr 
qu'il a paie à deux femmes qui ont aidé à laver lavais- 
selle d'argent es festins que Sa Majesté a faits ce mois 
en ce lieu >) ; jeudi, l*' mars, idem, < et a donné à 
sopper à la comtesse Palatine, ducesse et princesse de 
Bavière ». (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 
42 douzaines de pains de bouche, salade. Echanson- 
nerie : 179 lots de vin; un heyme de Malvesie^ mis en 
provision pour la bouche de la Reine. Cuisine : 31 livres 
de brochets, 78 livres de carpes, 24 livres de vaudoises 
et de roces (roches), 6 livres de truites, 4 livres d'écre- 
visses et 3 livres de rtnckes (2), stockfischs et soles 
sèches, 12 livres de saumon, 1 cent de harengs et un 
demi-cent de sorets^ 66 livres de beurre, 1 livre de 
gingembre et 1 livre de poivre, 1 livre d'amandes et 
2 livres de dattes, 9 livres de sucre, 2 livres de raisins 
et 2 livres de figues, 2 livres de prunes, 2 livres de riz, 
1 quarteron d'oranges, potageries, verdure, 3 grandes 
tartes et 44 petites. Fruiterie : 8 chandelles de 8 onces, 
15 de 4 onces, 3 mortiers de 12 onces et 1 livre de 
bougies, en tout 9 livres de cire ; 20 livres de chan- 
delles de suif. Fourrière : bois, fagots et charbon. 
Total de la dépense des offices : 111 livres, 13 sols, 5 
deniers ; idem, des gages : 65 livres, 19 sols, 6 deniers ; 
total général: 177 livres, 12 sols, 11 deniers); ven- 
dredi, 2 mars 1548, l'Archiduchesse tout le jour à 



(1) Les états journaliers de la dépense de Thôtel de Tempereur 
Charles-Quint, pour l'année 1548, manquent à la collection des 
Archives du Nord, 

(2) Raies. 



148 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



Augsbourg ; dimanche, 25 mars, tout le jour à Nancy, 
« et a esté defifroiée avec tout son train par Madame la 
douagière de Lorraine, sa nièpce > ; vendredi, 30 mars, 
tout le jour à Pont-à-Mousson aux frais de la duchesse 
de Lorraine; dimanche, 1^ avril, jour de Pasques 
charnels^ idem ; lundi, 9 avril, départ le matin de 
Wavre, dîner aux champs, souper et coucher à 
Bruxelles; jeudi, 12 avril, départ après dîner de 
Bruxelles, souper et coucher à Septfontaines ; mer- 
credi, 18- avril, tout lejour à Bruxelles; dimanche, 
20 mai, tout lejour à Binche ; vendredi, 25 mai, tout 
lejour à Mons, et une partie de son train à Bruxelles ; 
dimancke, 1*' juillet, tout le jour à Binche; jeudi, 5 
juillet, départ après dîner de Mariemont, souper et 
coucher à Binche, et une partie de son train toujours à 
Bruxelles ; vendredi, 6 juillet, souper et coucher à 
Nivelles et une partie de son train à Bruxelles ; samedi, 
7 juillet, départ le matin de Nivelles, dîner, souper et 
coucher à Bruxelles; dimanche, 8 juillet, tout le jour 
à Bruxelles ; vendredi, 27 juillet, départ après dîner 
de Bruxelles, souper et coucher à Septfontaines; 
mardi, 1*' août, tout le jour à Bruxelles ; dimanche, 
5 août, départ après dîner de Bruxelles, souper et 
coucher à Septfontaines, ayant laissé une partie de son 
train à Bruxelles; samedi, 18 août, tout le jour à 
Malines ; lundi, 20 août, idem ; lundi, 27 août, départ 
après dîner de Turnhout, souper et coucher à Anvers ; 
dimanche, 2 septembre, tout lejour à Anvers ; mardi, 
18 septembre, tout lejour à La Veure et une partie de 
son train à Bruxelles ; vendredi, 28 septembre, départ 
le matin de Septfontaines, dîner à Waterloo, souper et 
coucher è Bruxelles ; dimanche, 30 septembre, tout le 
jour à Bruxelles (Écurie : 34 livres, 11 sols au pen- 
ninckmaistre pour la dépense faite par aucuns chevaux 
et mulets de la Reine « es logis du Cerf et de Saint 
Andrieu en ceste ville de Bruxelles, qui, pour cause de 
la multitude des chevaulx de l'Empereur, sont esté mis 
hors Tescuirie ») ; lundi, 1*^ octobre, tout le jour à 
Bruxelles; mercredi, 31 octobre, tout le jour à 
Bruxelles. (Fruiterie : 4 livres à Marie de Bréda, pour 
10 lots d'huile de navette, dépensés pendant le mois 
d'octobre « es lampes d'argent qui se pendent à l'heure 
de sopper desueur la table delà Royne, à vi sols le lot, 
comprins x onces d'huylle d'aspic pour ester la puan- 
teur de ladicte navette, à 2 sols l'once >); jeudi, 
1" novembre, tout Je jour à Bruxelles ; mardi, 20 no- 
vembre, départ le matin de Binche, dîner à Maubeuge, 
souper et coucher à Avesnes, et une partie de son train 



à Bruxelles, (Détail de la dépense dudit jour. Paneterie: 
7 douzaines de pains de bouche, 27 douzaines de pains 
bis ; beurre frais. Échansonnerie : 63 lots et demi de 
vin de garnison, 44 livres au brasseur de Carnière 
pour 22 poinçons de forte cervoise dépensés en l'hôtel 
de la Reine à Binche depuis le 7 de ce mois qu'elle y 
arriva jusqu'à aujourd'hui qu'elle en est partie ; 26 sols 
au tonnelier pour un tonneau de cervoise dépensé au- 
jourd'hui au dîner à Maubeuge ; 40 sols au même pour 
10 lots de vin rouge pris audit lieu. Cuisine : 108 livres 
de viande de bœuf, 1 mouton pour la Reine, 3 autres 
moutons et demi et 3 quartiers de veau ; 18 livres de 
lard gras, 5 livres de lard maigre, 6 livres de graisse ; 
12 saucisses et 4 livres de côtelettes ; tripes, langues, 
pieds de bœuf et de mouton ; 30 poulets et 2 chapons ; 
4 perdrix et 4 bécasses ; 6 pluviers, 8 sarcelles et 6 
douzaines à' oiselets, 18 livres de beurre et 3 quarterons 
d'œufs ; 6 poulets pour les malades ; 1 chapon, 1 per- 
drix et côtelettes de mouton pour les dames malades ; 
une demi-livre de gingembre et 1 demi-livre de poivre; 
1 once de safran et 1 livre de riz; potageries, verdure; 
4 pâtés de veau et de poulet, 2 grandes tartes, 22 pe- 
tites, un âan et 6 pâtés pour les dames. Fruiterie : 8 
chandelles de 8 onces, 1 mortier et une demi livre de 
bougies ; en tout = 5 livres, 4 onces de cire ; 16 livres 
de chandelles de suif; fruit. Écurie : 26 livres, 14 sols 
pQur la dépense des chevaux et mulets mis hors de 
l'écurie à Binche pendant que Sa Majesté y était. Four- 
rière : 28 sacs de charbon, 12 hazelaires et demi de 
bois ; 40 fagots, 1 sac et demi de charbon. Total de la 
dépense des offices : 134 livres, 5 sols, 3 deniers; idem, 
des gages = 73 livres, 9 sols ; total général = 207 li- 
vres, 14 sols, 3 deniers) ; lundi, 26 novembre, départ 
après dîner de Cambrai, souper et coucher à Noyelles 
(Cuisine : 3 livres de bœuf, un chapon de haute graisse, 
1 quartier de veau, 2 os à moelle et 1 faisan pour la 
Reine de France (1) ) ; mardi, 27 novembre, départ 
après dîner de Noyelles, . souper et coucher à Valen- 
ciennes. (Fourrière : 17 livres, 16 sols au fourrier 
Michel Mariage, pour bois et charbon dépensés aujour- 
d'hui à Valenciennes, < et auparavant la venue de la 
Royne pour arrer (aérer) les chambres de Sa Majesté 
et celles de la Royne de France >) ; mercredi, 28 no- 
vembre, l'Archiduchesse Marie, tout lejour à Valen- 



(1) Éléonore, archiduchesse d*Autriche, veuve d*Emmaxiuel, 
roi de Portugal, et épouse en secondes noces de François I**". 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 149 



ciennes et une partie de son train à Bruxelles ; samedi, 
1" décembre, tout le jour à Mons. (État des gages. 
< Chapelle : messire Mathias Pehem = 15 sols ; mes- 
sire Phelippe Majoris = 20 sols ; messire Jehan Sicil 
= 6 sols ; Benedictus, maître des enfants de chœur == 
14 sols ; les 6 enfants de chœur == 24 sols ; messire 
Andriou de Namur = 9 sols ; messire Gornille Brul- 
land, idem; messire Gilles VeuUeke, idem; messire 
Jehan Songueûet, idem ; Pierre Jacob, idem ; Adrien 
Allard, idem; Guillaume Dumoulin, idem; Jacques 
Peler, idem ; Roulland de Quinaing, idem ; Frédéric 
Larchier, idem; Jehan Ricquaert, idem; Jehan Caulery, 
idem ; Pierre Ramart, idem ; Claeis Loys = 6 sols ; 
Frédéric Hans, idem; maître Rombault Dumoulin, 
idem ; Jehan Gerry = 1 sol ; Josse Moulins, idem. 
Grant Escuyer : le seigneur de Gorbaron = 24 sols. 
Maistres d'hostel : le seigneur de La Thieulloie = 24 
solz ; le seigneur d'Orton, idem ; le seigneur de Noir- 
thour, idem; messire Wolff Haller, idem. Gentilz- 
hommes : le seigneur de CormaUlon == 18 sols ; le 
baron de Lucques, idem ; Jaques de Ghasteau, idem ; 
Robert Haller, idem; le seigneur d'Isque, idem; 
George de Gorhmize, idem; le jeusne Trésignies, 
idem; François Unsleydem, idem; le seigneur de 
Tholouze, idem ; Jehan de Lieminghe, idem ; le sei- 
gneur de Mélissant, idem ; le seigneur de Saint-Mar- 
tin, idem; le plus jeusne Trésignies, idem ; le seigneur 
de lingnière, idem ; le seigneur de Trelon, idem ; le 
jeusne Orton, idem ; Jehan de Wittenhoerst, idem ; le 
seigneur de Pitthem, idem ; le baron D'Asne, idem ; 
Daniel de Marck, idem ; Pierre de Grunberghe; idem ; 
Amoul d'Argenteau, idem. Valets servans : Jacques 
Tulle = 9 sols ; Loys de Somaing, idem. Secrétaires : 
maître Rombault Loets= 15 sols; Urbain Scaremberger 
= 15 sols. Maître de la Ghambre aux deniers : Hans 
van Gyn = 10 sols. Médecin : le docteur Bernardin 
de Walperghes =r24 sols. Gontrôleur et greffier du 
bureau : Pierre Damant = 12sols.Valetz de chambre: 
maistre Rogier Pathy = 14 sols ; Diéric de Buille = 
6 sols ; Anthoine de Senest, idem ; François de Mont- 
didier, idem. Huissiers de salle : Henry van den Dam 
= 6 sols ; Jehan de La Porte, idem ; Thiébault Roze 
= 3 sois. Paneterie : Jehan de Vendville = 6 sols ; 
Regnault de Saincte = 3 sols ; Bernard de Albois, 
idem. Eschansonnerie : Gornille de Bréda = 6 sols ; 
Georges de Hondsberghe = 3 sols ; le cuvellier = 2 
sols. Guisme : Aimable Rippet = 10 sols ; Jehan Gil- 
bert = 10 sols; Jaspar Frehelle = 6 sols; Jehan 



Frehelle, idem; François Préseau, idem; maistre 
Mathieu Bahuet = 2 sols ; Jehan Coquillant = 1 sol, 6 
deniers ; Marchant, idem ; Golin Quenoy = 2 sols. 
Saulcerie : Loys Savari = 6 sols ; Thomas Le Roy = 

1 sol, 6 deniers ; Gasperlin = 1 sol, 6 deniers. Fruic- 
terie : Marc de Bréda = 6 sols ; Jehan François = 3 
sols ; Augustin de MaroUe = 1 sol, 6 deniers. Appoti- 
caire : François Lichtemberger = 6 sols. Escuirie : le 
seigneur de Bernisart = 18 sols ; George Pascoldre 
= 6 spls ; Jehan Haussai*t, idem ; Philippe Behal = 3 
sols ; Jehan de Ryt = 4 sols ; Jacques Cools == 4 sols ; 
Kilien Angle, Jehan Dupret = 2 sols ; Guillaume Del 
Rue, idem; Anthoine de Mons, idem; Phillebert Allard, 
idem ; Hansken Sacre, idem ; Simon Ganteveau = 4 
sols ; Estienne Gatalan, idem ; Jacques Béghin, idem ; 
François Steyne, idem ; Quintin van Enghen, idem ; 
Godefroy Blondeau, idem ; Butel Mittemberger, idem ; 
Jehan Merres, idem ; Raynne van Hambeke, idem ; 
Paul Masile, idem ; Pierre van Enghen, idem ; Pier- 
quin de Mons, idem ; Nicolas Triest, idem ; Grégoire 
Le Hongrois, idem ; Andrieu Le Turc, idem. Marischal 
des Logis : Phelippe du Ghaisne = 18 sols. Fourrière : 
Bortholomy Keffel = 6 sols ; Michiel Mariage, idem ; 
maistre Rerre Bertram = 8 sols ; Sentine Lebeggue 
= 4 sols ; Gatherine van den Dam = 5 sols ; Simon 
Regnart = 3 sols ; Anatoille Vichot, idem ; Jehan Du- 
quesne = 6 sols ; Nicolas Lecourt = 3 sols ; Olivier 
Duaiche = 1 sol, 6 deniers ; le clerc du secrétaire 
Scaremberger = 4 sols ; le clerc du pennyncmaistre 
= 4 sols ; Pierre Le Roy = 3 sols. Le boullangier = 

2 sols ; Paule Tholouze = 1 sol, 6 deniers ; Jehan 
Gaultier, idem ; la concierge de Malines = 2 sols ; 
Estienne Loys = 2 sols ; Glaude de Ghaufiremy = 2 
sols ; Estienne Ysabiau = 6 sols ; Gilles de Ville, 
idem ; Jehan Sardin, idem ; Gateline Zwarts, lingère 
= 5 sols ; Pierre Mahieu = 9 sols ; maistre Michiel van 
Goxyen(l) = 4 sols; Émon Salomon, idem; Bona- 
venture Meuroux, idem ; Anthoine de Zeelande = 1 
sol ; Jehan TrabouUet, idem ; maistre Pierre Boucke, 
idem ; Dieudonné Doiglebert, idem ; Mangis le Sengler, 
idem; Henry de Pannemake, idem; Guillaume de 
Pannemake, idem ; François Gobbe, idem. Gapitaine 
des Archiers : le seigneur du Quesnoy = 24 sols ; le 

(1) C'est le fameux peintre Michel Goxde oa van Goxcyen, dit 
le Raphaël flamand. Le Dictionnaire de Siret indique seulement 
qu'il a été peintre du roi Philippe II. Diaprés cette mention, il 
Taurait été aussi de la reine Marie de Hongrie. 



150 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



baron de Bloix, son lieutenant = 18 sols. Archiers : 
Thiébault de Branges = 9 sols ; Orpheus, idem ; Jehan 
de Lachy, idem ; Jehan Oultremans, idem ; Gbris- 
tophle Le Bue, idem ; Pierre Pancette, idem; Josse 
van Houssem, idem; Snysser, idem ; Jordain Taver- 
nier, idem ; Jehan Bauwins, idem ; Megem, idem ; 
Anthoine Bemerres, idem ; Georges Walck, idem ; 
Cornille Bouckost, idem; Nicolas Maron, idem ; Hans 
Schoof, idem ; Hans Wezel, idem ; Jehan Placquet, 
idem ; Vincent Brunel, idem ; Thomas Rémond, idem ; 
Jehan de Brabençon, idem. Total des gages : 73 livres, 
9 sols) ; mercredi, 12 décembre 1548, l'Archiduchesse 
tout le jour à Bruxelles; dimanche, 23 décembre, 
départ après dîner de Bruxelles, souper et coucher à 
Grœnendael, lundi, 24 décembre, tout le jour à Grœ- 
nendael et une partie de son train à Bruxelles ; mardi, 
25 décembre, départ après dîner de Grœnendael, 
souper et coucher à Bruxelles ; lundi, 31 décembre, 
tout le jour à Bruxelles. 



B. 3489. (Carton.) — 57 pièces, parchemin. 

1549 (1). — États journaliers de la dépense de 
rhôtel de Farchiduchesse Marie d'Autriche, reine 
douairière de Hongrie, gouvernante des Pays-Bas. — 
Vendredi, 4 janvier 1549 (st. de Rome), l'Archidu- 
chesse tout le jour à Bruxelles ; mardi, 29 janvier, 
idem ; jeudi, 7 février, idem ; dimanche, 3 mars, tout 
le jour à Binche, et une partie de son train à Bruxelles ; 
mardi, 5mars, joui*des Quaresmaulx, départ le matin de 
Mariemont, dîner à Braine-l'AUeud, souper et coucher 
à Bruxelles ; mercredi, 6 mars, tout le jour à Bruxelles; 
mardi, 19 mars, tout le jour à La Veure et une partie 
de son train à Bruxelles ; samedi, 23 mars, tout le jour 
à Bruxelles ; vendredi, 29 mars, idem. (Cuisine : 1 
grand brochet et 22 lancerons^ 2 grandes carpes et 
24 carpes de cuisine, 2 grands barbeaux et 2 brèmes, 
une grande lamproie, 10 perches et 16 vaudoises, 
4 lancerons pour les malades, 4 pintes de grondelins, 
12 truites et 1 cent d'écrevisses, stockfischs, soles, 
sorets et moules, une grande écrevisse et un crabe, 
poisson pris au minck, 60 livres de beurre, potogr^Wes, 
verdure, 6 grandes tartes, 20 gâtelets, 2 pâtés de 



(1) Les états joumab'ers de Thôtel de Temperear Gharles- 
Quint, pour Tannée 1549, manquent à la collection des Archives 
du Nord 



lamproies et 20 petites tartes, 4 tartes pour les dames 
etc.) ; mercredi, 17 avril, tout le jour à Grœnendael, 
et une partie de son train à Bruxelles ; lundi, 22 avril, 
départ après-dîner de Grœnendael, souper et coucher 
à Bruxelles; mercredi, 3 juillet, tout le jour à 
Bruxelles ; dimanche, 7 juillet, départ après-dîner de 
Bruxelles, coucher à La Veure ; jeudi, 11 juillet, tout 
le jour à Bruxelles; dimanche, 14 juillet, départ le 
matin de Tenremonde, dîner à Overmeire^ souper et 
coucher à Gand, ayant laissé une partie de son train à 
Bruxelles ; jeudi, 25 juillet, tout le jour à Bruges, et 
une partie de son train à Binche ; mercredi, 31 juillet, 
tout le jour à Lille, et une partie de son train à Binche ; 
samedi, 3 août, idem ; dimanche, 4 août, idem. (Détail 
de la dépense dudit jour : Paneterie : 8 douzaines de 
pains de bouche, 24 douzaines de pains bis, salades, 
radis, concombres, oublies et gaufrettes, moutarde, 
40 livres de parmesan. Echansonnerie : 45 lots de 
vin. Cuisine ; 82 livres de viande de bœuf, un mouton 
rèaU 2 autres moutons, 1 demi-veau, 1 cabri, 15 livres 
de lard gras, 4 livres de lard maigre, tripes, langues, 
pieds de bœuf et de mouton, 28 poulets, un chapon, 
1 oison, 1 poule d'Inde, 12 pigeons, 2 connins et 12 
lapins, 8 perdrix, 12 livres de beurre et 3 quarterons 
d'œufs, 5 livres de viande de bœuf, un demi-mouton, 
5 livres de lard, un chapon, 2 pigeons, 2 connins et 
4 poulets pour la table de la Reine le jour précédent ; 
potageries, verdure, 4 grandes tartes et 20 petites, 
3 pâtés pour les dames, 4 feuUes de poste et 1 pâté de 
perdrix etc.) ; samedi, 10 août, l'Archiduchesse tout 
le jour à Binche ; vendredi, 16 août, départ après 
souper de Binche, coucher à Mariemont; dimanche, 1* 
septembre, départ après dîner de Mons, souper et 
coucher à Mariemont ; jeudi, 5 septembre, tout le jour 
à Bruxelles ; dimanche, 8 septembre, tout le jour à 
Malines ; jeudi, 12 septembre, tout le jour à Anvers. 
€ Cejourd'uy, sont esté faictes et célébrées les nopces 
de mademoiselle de Bréderode, fllle d'honneur de 
ladicte Royne avec le seigneur de Chantonnay ; où se 
sont trouvez la Majesté de l'Empereur, la Royne de 
France, le prince d'Espaigne et de Piémond, les ducz 
d'Olst (1) et de Brunswyck, les seigneurs de Mansvelt, 
Bréderode, Bossu et autres seigneurs de pardeça que 
sont esté deffroiez aux despens de ladicte Royne >. 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 15 dou- 



(1) Holstein. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 151 



zaines de pains de bouche, 46 douzaines de pains bis, 
salades, radis et concombres, oublies. Échansonnerie : 
122 lots de vin. Cuisine : 140 livres de viande de bœuf, 
2 moutons rèaulx^ 7 autres moutons et 1 agneau, trois 
cabris, 2 veaux de lait gras, 115 livres de lard gras, 
10 livres de lard maigre, 17 livres de graisse, 20 livres 
de côtelettes, tripes, langues, pieds de bœuf et de 
mouton, 6 jambons de Mayence, 3 livres de moelle de 
bœuf, 86 pouletset 42 pigeons, 3 chapons, 6 cochons, 
10 chapons de haute graisse, 6 grands coqs d'Inde, 
6 grands paons, 6 grands faisans, 3 jeunes poules 
dinde, 3 jeunes paons, 3 jeunes faisans, 9 hérons, 4 
gelines, 6 canards et 18 cailles, 24 connins et 24 sar- 
celles, 24 perdrix, 6 douzaines et demie d'oiselets, 22 
petits poulets, 38 livres de beurre et 300 œufs, 48 livres 
et 1 quarteron de sucre, 6 livres de dattes, 3 livres de 
huysblas^ 4 livres de fleur de riz, 1 demi-lot d*eau de 
rose, 6 livres de prunes, 6 lots de vin pour faire de la 
gelée, 1 lot d'olives, 8 livres de câpres, 1 demi-cent 
de limons, 4 livres de raisins de Corinthe, 2 livres 
d'orge mondé, 6 livres d'amandes ; potageries et ver- 
dure ; 4 tartes et 1 flan, 5 pâtés pour les dames, 10 
pâtés de poulets et 10 langues de bœuf, 6 pâtés de cha- 
pons, 36 grandes tartes, 4 flans. Fruiterie : 42 chan- 
delles de 8 onces pièce, 1 mortier, 1 livre de bougies, 
en tout 26 livres, 12 onces de cire ; 22 livres de 
chandelles de suif. Écurie = néant. Fourrière : 2000 
hùises de bois ; 3 quarterons de fagots ; 7 sacs de 
charbon. Total de la dépense des offices : 270 livres, 
16 sols ; idem, des gages : 73 livres, 3 sols. Total 
général : 343 livres, 19 sols); vendredi, 13 septembre, 
toutlejour à Anvers, «et à cause du lendemain des 
nopces de mademoiselle de Bréderode avec le seigneur 
de Chantonnay, elle a donné à disner à l'Empereur, à 
la Ro)me de France, aux princes d'Espaingne et de 
Piémond, aux ducz d'Holst et de Brunswyck et aux 
seigneurs de Bréderode, Bèvres, Bossu, Mansvelt et 
autres de pardeça >. (Détail de la dépense dudit jour. 
Paneterie : 14 douzaines de pains de bouche, 44 dou- 
zaines de pains bis, salades, radis et concombres, 
beurre frais, oublies et gaufrettes, 6 nattes pour les 
deux jours, 3 douzaines de fromages de Nivelles. 
Échansonnerie : 120 lots de vin. Cuisine : 6 grands 
brochets et 26 lancerons, 4 grandes carpes, 28 carpes 
de ctiisine, 3 barbeaux et 8 grandes anguilles, 38 lam- 
proies, 5 brèmes, 4 vaudoises, perches et poissons 
pour frire, 8 pintes de grondelins, 1 miUier d'écre- 
visses, 28 truites et 4 ombres, 12 morues, 12 plies, 



100 bottequins, 3 lots de gernats (crevettes), 200 
crabes, 20 paires de soles, 450 huîtres, poisson pris 
au minck, 177 livres de bourre, 800 œufs, potageries^ 
verdure, 8 pâtés de carpes, 4 de soles, 4 de chien de 
mer, 6 flans, 36 grandes tartes, 6 feulles de poste, 6 
pâtés de coings etc.) ; mercredi, 18 septembre, tout le 
jour à Anvers ; jeudi, 19 septembre, départ après- 
dîner d'Anvers, souper et coucher à Berghes (Berg- 
op-Zoom) ; vendredi, 20 septembre, départ le matin 
de BergheSy dîner à Brecht, souper et coucher à Tur- 
nhoult ; dimanche, 22 septembre, départ après dîner 
de Turnhoult, souper et coucher à Bois-le-Duc, < et 
disna une partie de son train à Beken > ; mardi, 24 
septembre, départ le matin de Bois-le-Duc, dîner à 
Huesdam, souper et coucher à Oorckem ; mercredi, 
25 septembre, départ après dîner de Go7^ckem, souper 
et coucher à Dordrecht ; samedi, 28 septembre, tout le 
le jour à La Haye. (Cuisine : 13 livres, 8 sols, « pour 
tout le poisson tant d'eau doulce que de mer acheté à 
La Haye, comprins aucuns platz de viande que Sa 
Majesté avait fait accoustrer en une hostellerie, ne 
trouvant riens prest audit lieu de La Haye, pour ce 
qu'elle avoit conclud de sopper à Delft où les apprestes 
se feirent >) ; dimanche, 29 septembre, départ après 
dîner de La Haye, souper et coucher à Leyden ; 
dimanche, 3 novembre, tout le jour à Bruxelles ; 
dimanche, 10 novembre,' idem ; lundi, 16 décembre, 
idem ; dimanche, 22 décembre, idem ; lundi, 23 
décembre, départ après dîner de Bruxelles, souper et 
coucher à Mariemont, ayant laissé une partie de son 
train à Bruxelles ; mercredi 25 décembre, départ 
après dîner de Mariemont, souper et coucher à 
Binche. 



B. 3490. (Carton.) » 45 pièces, parchemin. 

t&&o (1). — États journaliers de la dépense de l'hôtel 
de l'archiduchesse Marie d'Autriche, reine douairière 
de Hongrie, gouvernante des Pays-Bas. — Dimanche, 
5 janvierl550, l'Archiduchesse tout le jour à Bruxelles ; 
mercredi, 15 janvier, idem ; vendredi, 7 février, idem; 
mardi, 17 février, idem ; lundi, ;24 février, idem ; mer- 
credi, 26 février, idem ; lundi, 31 mars, tout le jour à 



(1) Les étals journaliers de la dépense de Thôtel de Femperear 
Gharle&-Qaint manquent à la collection des Archives du Nord 
pour l'année 1550» 



152 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



Bruxelles (Dépenses extraordinaires du mois. Four- 
rière : 48 livres au fourrier Michiel Mariage, pour le 
louage de 31 lits garnis qui ont servi en Thôtel de la 
Reine à Bruxelles pendant le mois de mars, d*autres 
lits qui ont servi à La Veure une nuit que Sa Majesté 
y û été ; pots de terre, cruches, telleSy terrasses, 
pissepots et ramons ; 72 sols au fourrier Bertholomé 
Kefiel, « pour avoir faict refoctionner et mestre . à 
poinct une grande croisée dorrée appartenant à La 
Royne estant en la grande gallerie de ceste ville de 
Bruxelles ; 9 livres, 5 sols è Jean Du Quesne, tapissier, 
pour un millier de crochets de tapisserie dé'provision, 
pour le logis de la dite tapisserie qui a été placée hors 
de cour etc.) ; mardi, l**" avril 1550, l'Archiduchesse 
tout le jour à Bruxelles; dimanche, 27 avril, idem; 
mardi, 6 mai, idem ; vendredi, 30 mai, idem ; dimanche, 
l*''juin, idem; lundi, 2 juin, départ après dîner de 
Bruxelles, souper et coucher à Malines ; mercredi, 
4 juin, départ le matin de Lierre, dîner à Vosselaere, 
souper et coucher à Turnhoult ; « et est ce mesme 
jour arrivé devers elle audit Turnhoult, monseigneur 
le prince d'Espaingne accompaingné du duc d'Alva, 
du marquis de Pescaire, des contes d'Egmond et de 
Cifuentès et autres de sa court, lesquelz y ont esté 
deffroiez aux despens, de ladicte dame Royne ». (Détail 
de la dépense duditjour: 15 douzaines de pains de 
bouche, 22 douzaines de pains bis, salades et beurre 
frais, oublies et gaufrettes, 7 gheltes d'huile d'olive de 
provision, 8 gheltes de vinaigre aussi de provision. 
Échansonnerie : 126 lots et demi de vin, 1 tonneau de 
cervoise dépensé à Lierre, 1 autre tonneau dépensé 
aujourd'hui au dîner à Vosselaere. Cuisine : 90 livres 
do viande de bœuf, le mouton récU, 4 autres moutons 
et demi, 1 veau et un quartier de veau, 2 cabris gras, 
la moitié d'un agneau, 30 livres de lard gras, 6 livres 
de lard maigre, 4 livres de graisse et 4 os à moelle, 
mvUettes, langues de bœuf, pieds et fraises de veau, 
44 poulets, 1 chapon, 1 oison, 24 pigeons, 12 lapins, 
6 petits poulets, 2 poules d'Inde, 28 livres de beurre, 
2 poulets et 2 pigeons pour la Comtesse, 2 livres de 
huisblaSf 1 livre de feuilles entières, 2 livres d'orge, 
1 livre de tournesol, 22 livres de sucre, 200 limons, 
une demi-livre de gingembre entier, une demi-livre de 
noix muscades, une demi-livre de cannelle, 6 étamines, 
1 grenade ; potage7^ies, verdure ; 12 petits pâtés et 3 
de poulets, 3 âans, 3 grandes tartes et 20 petites ; 
4 feulles depaste^ 7 pâtés de venaison. Fruiterie : 22 
chandelles de 8 onces pièce, 12 de 4 onces, un mortier. 



une demi-livre de bougies et 6 cierges pour. le Saint- 
Sacrement, soit en tout 20 livres 12 onces de cire ; 
20 livres de chandelles de suif ; fruit. Écurie ; 15 livres 
au fourrier de l'écurie pour la dépense des chevaux 
et mulets de la Reine à Lière, « comprins leur disnée 
ce jourd'uy à Vosselare » ; 331 livres, 8 sols, pour le 
louage de 45 chariots attelés de 180 chevaux qui ont 
amené de Bruxelles à Turnhoult les cofiFres, bagues, 
chambre et offices de l'hôtel de la Reine, compris le 
salaire des sergents, tant de Bruxelles comme de 
Malines et d'Anvers qui ont assisté le fourrier à la 
réquisition desdits chariots ; la journée de 37 chevaux 
et 44 surcrols. Fourrière : bois, fagots et charbon 
dépensés tant à Uère qu'à Vosselaere. Total de la 
dépense des offices : 453 livres, 3 sols, 9 deniers, 
idem, des gages : 67 livres, 17 sols ; total général = 
521 livres, 9 deniers) ; jeudi, 12 juin 1550, l'Archidu- 
chesse tout le jour à Turnhoult; dimanche, 29 juin, 
idem ; mercredi, 16 juillet, tout le jour à Clàves, «et 
a esté deffroyée avecq son train par monseigneur le 
duc de Glèves estant tousjours une partyede son train 
à Turnhoult »; samedi, 19 juillet, départie matin de 
Clèves, « et vint disnerà Huine, auquel lieu elle a def- 
froié monseigneur le duc de Clèves qui l'avoit accom- 
paignée, souper et coucher à Grave, estant tousjours 
une partie de son train à Turnhoult > (Détail de la 
dépense duditjour. Paneterie : 12 douzaines de pains 
de bouche, 30 douzaines de pains bis, salades et 
concombres, beurre frais, fromage pour les estais^ 
oublies et gaufrettes. Echansonnerie 68 lots et demi 
de vin. Cuisine : 2 grandes carpes, 2 grandes brèmes, 
42 carpes de cuisine, « aultres carpes et berbeaulx, 
qui sont esté serviz au lieu de lancerons, pour ce que 
l'on n'en sçavoit recouvrer », 4 grandes anguilles, 
20 perches, 8 morues, un demi-saumon, 78 livres de 
beurre, 400 et 1 quarteron d'œufs, 3 livres de gin- 
gembre battu, 3 livres de poivre battu et 9 livres de 
sucre ; potageries^ verdure ; 20 gâtelets^ 20 petites 
tartes, 6 grandes tartes, 6 pâtés de barbeaux, 6 feuilles 
de pâte etc.) ; mardi, 22 juillet l'Archiduchesse tout le 
jour à Turnhoult ; mercredi, 6 août, tout le jour à 
Mariemont ; mardi, 14 octobre, tout le jour à Bruxelles; 
mercredi, 15 octobre, départ le matin de Bruxelles, 
dîner à la chasse, souper et coucher à Bruxelles ; 
vendredi, 17 octobre, tout le jour à Binche ; dimanche, 
19 octobre tout le jour à Bruxelles, vendredi, 31 
octobre, idem ; jeudi, 13 novembre, tout le jour 
à Binche; samedi, 15 octobre, idem; vendredi. 



.•1" 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE: COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 153 



12 novembre, idem ; vendredi, 19 décembre, idem, 
et une partie du train de rArchiduchesse partit après 
diner de Binche et vint souper et coucher à Fleurus ; 
vendredi, 26 décembre, l'Archiduchesse partit le 
matin de Lysere^ vint dîner à Leeifvu>erswylder^ souper 
et coucher au Cloître de Spaenhaim (Spanheim) ; 
mercredi, 31 décembre, départ le matin d'Everspach^ 
dîner à Qheyselingen^ souper et coucher à Ulm , et 
une partie du train de FArchiduchesse partit après 
dîner de Kayserlautem et vint souper et coucher à 
Nieustat. (Dépenses extraordinaires pendant le mois 
de décembre. Fruiterie : 19 sols au fruitier Marc de 
Bréda, < pour les logis de l'office de ladjcte fruiclerie, 
laqueUe a esté logée hors de court à Namur, Marche 
en Famine, Bastoingne, Ar]on,Seyrick, Waldrefangen, 
Sarbrouck,.Tzwaybrouck, Kayserslautern etNîeustat 
où sa Majesté et une partie de son train ont esté cedit 
mois » ; 20 sols au même, pour Tachât d'un coffre de 
bois blanc pour mettre « le grand torchier d'argent > ; 
25 sols au même, pour « pacquetaige, couton (coton), 
cordes et canevas pour pacqueter certains citrons, 
orenges et ung fromaige que Sa Majesté a envoies à la 
Royne de France, sa seur, estant à Bruxelles ». Four- 
rière : 32 sols, 6 deniers à Jehan Du Quesne, tapissier, 
pour avoir fait < réfectionner et mectre à point IIII 
grandes malles de drap gris estans en ladicte tapis- 
serie » ; 12 sols au même, pour 4 ceintures de cuir 
servant auxdites malles ; 10 sols au même, pour avoir 
fait mettre à point 2 sacquelets de cuir à mettre les 
crochets de tapisserie; 36 sols au même, pour sa 
dépense de bouche de 6 jours employés par lui en un 
voyage de Binche à Bruxelles pour apprêter et 
paqueter les tapisseries et autres choses que l'on a 
envoyées à Augsboui^ ; 27 sols au même, pour les 
logis de la dite tapisserie etc. ; 8 livres, 6 sols au 
penninckmaistre, payés par lui pour l'achat de 14 
muids de charbon de faïUx (hêtre), pour la provision 
de Sa Majesté à Binche etc.). 



B. 3491. (Carton.) — 86 pièces, parchemin. 

ifti^l (1). — États journaliers de la dépense de 
l'hôtel de Tarchiduchesse Marie d'Autriche, reine 



(1) Les états joumaliers de la dépense de l*hôtel de l'empereur 
Charles-Quint, pour Tannée 1551, manquent à la collection des 
Archives du Norà. 

S4rie B. (Nord.) — Tomb VIII. 



douairière de Hongrie, gouvernante des Pays-Bas. — 
Jeudi, l*' janvier 1551, départ le matin d'Ulm, dîner à 
Gemtzperch, souper et coucher à Augsbourg où T Ar- 
chiduchesse a été défrayée par l'Empereur ; ledit jour, 
le train de l'Archiduchesse partit après dîner de 
Nyeustat et vint souper et coucher à Spire ; samedi, 
3 janvier, l'Archiduchesse tout le jour à Augsbourg 
avec son petit train, < ayant Sa Majesté deffroié Ma- 
dame de La Chaulx et aultres dames qui sont journe- 
lement esté auprès de sa personne pour ly faire service 
jusques à Parrivement des aultres dames d'honneur de 
Sa Majesté, lesquelles estoient demeurées avec le 
résidu de son train ; ledit jour le train de Sa Majesté 
parti l après disner de Spire et vint souper et coucher 
à Brett > ; dimanche, 11 janvier, l'Archiduchesse tout 
le jour à Augsbourg ; < Sa Majesté a donné à disner au 
Roy des Romains, son frère (1), au roy de Bohême (2), 
à messeigneurs les archiducz d'Austrice Ferdinand et 
Charles, ses nepveux, enfifans dudict seigneur Roy (3) >. 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 41 douzai- 
nes de pains de bouche, 2 douzaines de pains bis pour 
les assiettes, salades, oublies et gaufrettes. Échanson- 
nerie : 58 lots de vin. Cuisine : 113 livres de bœuf, le 
mouton réal, 3 autres moutons et 1 veau et demi, 34 
livres de lard gras, 8 livres de lard maigre, 6 os à 
moelle, 1 livre et demie de moelle de bœuf, soppites 
et une tripe de bœuf, 10 pieds de bœuf et 3 douzaines 
de pieds de mouton ; 4 langues de bœuf et 1 jambon de 
Mayence ; 4 langues de bœuf enfunquiées (fumées), 
24 saucisses et 4 foies de veau, 4 frétureê (fraises), 18 
pieds de veau pour gelée, 6 livres d'oing de porc, un 
agneau et demi, 9 gelines, 13 chapons de palier, 2 cha- 
pons gras et 2 de haute graisse, 1 lièvre et 1 oison, 1 
paon, 1 coq d'Inde, 1 coq de bruyre (bruyère), 1 faisan, 
6 perdrix, 8 pluviers et 10 sarcelles, 36 grives, 4 pou- 
lets, 1 cent d'œufs, 143 livres de beurre mises en pro- 
vision ; 1 demi-mouton, 4 livres de bœuf, 1 chapon, 2 
poulets, 2 sarcelles, 2 perdrix, 6 grives et 6 livres de 
lard dépensés à la table de la Reine le jour précédent ; 
pois et fleur, herbes et racines, verdure ; 12 petits 



(1) Ferdinand, archidac d'Autriche, élu roi des Romains le 
5 janvier 1^1. 

(2) Maximilien, fils du précédent, déjà désigné roi de Bohême 
en 155i, quoiqu'il n'ait été couronné que le 20 septembre 1562. 

(3) Ferdinand, comte de Tyrol, et Charles, archiduc de Gratz, 
tous deux fils de Ferdinand !«', roi des Romains et de Bohême 
et plus tard empereur. 



20 



154 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



pâtés et 2 de poulets, 4 grandes tartes et 20 petites, 
4 pâtés pour les dames et 1 pour la Comtesse, 2 pour 
les maîtres d'hôtel. Fruiterie : 8 chandelles de cire 
blanche de 8 onces pièce ; 1 mortier, 4 chandelles de 
8 onces pièce et 1 demi-livre de bougies de cire jaune ; 
17 livres de chandelles de suif; fruit. Ecurie = néant 
Fourrière = néant. Total de la dépense des offices = 
87 livres, 11 sols, 9 deniers; idem, des gages =71 livres, 
12 sols ; total général : 150 livres, 3 sols, 9 deniers) ; 
limdi, 12 janvier 1551 , l'Archiduchesse Marie de Hon- 
grie tout le jour à Augsbourg ; jeudi, 16 janvier, idem, 
€ ayant donné à disner au roi de Bohême, son nepveu > ; 
vendredi, 23 janvier, idem ; dimanche, l*' février, 
idem ; mardi, 10 février, idem, « et a donné à soupper 
au Roy des Romains, son frère, et à messeigneurs le 
prince d'Espaigne (1), roy de Bohême, archiduc d'Aus- 
trice Ferdinand, et au princedePiedmont»(2). (Détail de 
la dépense dudit jour. Paneterie : 12 douzaines de 
pains de bouche, 37 douzaines de pains bis ; salades ; 
oublies. Échansonnerie : 134 lots de vin. Cuisine ; 
100 livres de bœuf; le mouton réal, 2 moutons et 2 
veaux, 2 cabris, 3 agneaux, 8 livres de lard maigre, 
4 os à moelle, 2 livres de moelle et 17 livres de graisse, 
40 livres de porc pour rôtir ; 83 livres de lard gras ; 
3 têtes et 3 foies de veau ; 4 fritures et soupites de 
veau ; une tripe et demie et 10 pieds de bœuf, 3 douzai- 
nes de pieds de mouton et2 langues de bœuf fr*aiches, 18 
boudins, 7 toies de mouton et 24 saucisses, 2 jambons 
de Mayence, 2 grandes andouilles, 3 chapons de haute 
graisse, 2 gelines pour blanc manger, 19 chapons de 
palier, 13 gelines, 1 cochon, 42 grives, 12 perdrix, 8 
sarcelles et 6 canards, 3 lièvres et 24 pigeons, 7 dou- 
zaines d'oiselets, 6 poulets, 2 hérons, 2 grands coqs 
d'Inde, 2 grands paons, 1 faisan, 1 poule de bois, 18 
livres de beurre frais, 44 livres de beurre de cuvelle, 

3 cents et demi d'œufs, 8 poulets pour les malades, 

4 livres de bœuf et 1 quartier de mouton pour le 
concierge ; 17 livres et 1 quarteron de sucre, 1 livre de 
gingembre, 2 livres de prunes de Hongrie, 1 demi-livre 
de safran, 4 livres d'amandes, 2 mains de papier, eau 
de rose, fleur^ 1 demi-cent de pommes et 1 demi-cent 
de poires ; verdure ; 1 pâté de veau et 5 pour les états. 



(1) Philippe, fils de TEhupereur, prince et plus tard roi d*Es- 
pagne. 

(2) Emmanuel Philibert, dit Tête de Fer, duc de Savoie en 
1563. 



6 pâtés de poulets, 2 pâtés ouv7^agés, 2 pâtés de grives, 

1 pâté pour la Comtesse ; 11 grandes tartes et 1 1 flans; 
une tarte feuilletée; 2 tourtes feuilletées, 6 autres 
tartes de 3 sortes ; 2 tartes et 1 raton pour la Comtesse; 

2 plats de ramelles et 12 biscuits ; 4 feuilles de pâte, 
etc.); samedi, 21 février, l'Archiduchesse tout le jour 
à Augsbourg ; dimanche, 1^ mars, idem ; mercredi, 
11 mars, idem. (Détail de la dépense dudit jour. Pane- 
terie : 12 douzaines de pains de bouche, 21 douzaines 
de pains bis, échaudés, salade et houblon, oublies. 
Echansonnerie : 43 lots de vin. Cuisine : 1 livre et 

3 quarterons de truites ; 48 livres de carpes ; 32 livres de 
brochets ; 10 livres et demie de brèmes, 10 livres de 
poissons à frire, 3 livres d'écrevisses, 1 moche de cabots, 
6 stockfischs, 4 douzaines de stockfischs, 1 demi-cent 
de harengs, 1 quarteron de sorets, 12 livres de saumon 
salé, 12 livres d'anguilles, 136 livres de beurre de 
cuvelle, mises en provision, 12 œufs frais ; pois, fleur, 
3 Uvres de riz, 2 livres de figues, 2 livres de raisins ; 
1 tonneau de vinaigre de vin mis en provision, verdure, 
un raton, 1 grande tarte et 20 petites ; une tarte pour 
la Comtesse, 5 grandes tartes pour les états, 8 pâtés 
de carpes, etc.) ; mercredi, 25 mars, idem, < et a donné 
à disner à messeigneurs les ducz de Bavière (1) et de 
Wirtemberge » (2). (Détail de la dépense dudit jour : 
Paneterie : 12 douzaines de pains de bouche, 24 dou- 
zaines et demie.de pains bis, échaudés, salades, oublies. 
Echansonnerie : 53 lots et demi de vin. Cuisine : 48 
livres de carpes, 36 livres de brochets, 14 livres de 
bromes, 10 livres de poissons à rôtir, 8 livres de bar- 
beaux, 4 livres de lampes, 6 livres d'écrevisses, 5 livres 
de truites, 1 moche de cabots, 1 moche de grondeUns^ 
1 quarteron de saimslins, 9 livres et demie de brochets 
pour mettre en gelée, 5 livres de truites pour faire la 
gelée, 6 stockfischs, 4 douzaines de plies, 2 cents de 
harengs, 1 quarteron de sorets, 18 livres de beurre 
frais, 12 œufs frais, 1 cent de petits lamprions^ 2 livres 
de poivre, une demi-livre de poivre entier, 18 livres et 
demie de sucre, pois, fleur^ 3 livres de riz, 2 livres de 
figues, 2 livres de raisins, 3 livres d'amandes, 5 livres 
de câpres,l quarteron d'oranges,l quarteron de citrons, 
crème et lait, moutarde, verdure ; 12 gâlelets^ 1 pâté 
de lamprions^ 6 pâtés de brochets, 3 grandes tartes et 



(1) Albert III, dit le Magnanime, qui épousa Anne d'Autriche, 
fille de Tempereur Ferdinand I*'. 

(2) Christophe, dit le Pacifique. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 155 



20 petites, biscuit, 2 pâtés de truites, 5 grandes tartes 
pour les états, 1 tourte feuilletée, etc.); mardi, 31 
mars 1551, l'Archiduchesse partit le matin de Prouch 
et vint dîner, souper et coucher à Munichen < où elle 
a esté deffroiée par monseigneur le duc de Bavière, 
estant tousjours la plus part de son train en Âugs- 
bourg » ; mercredi, l"jour d'avril, tout le jour à 
Munich où elle a été défrayée par le duc de Bavière, 
ayant laissé la plus grande partie de son train à Augs- 
bourg. (État des gages des officiers et serviteurs de 
l'hôtel. Chapelle : c messire Philippe Majoris = 20 
sols ; messire Jehan Sicil = 6 sols ; messire Cornille 
Brûlant = 9 sols ; messire Guillaume Lamens, idem ; 
Benedictus, maître des enfants de chœur = 14 sols ; 
les six enfants de chœur = 24 sols ; messire Adrien de 
Namur= 9 sols; messire Jehan Songuenet, idem; 
messire Gilles Bulleke, idem ; messire Pierre Jacobi, 
idem; Adrien AUard, idem; Guillaume Dumoulin, 
idem ; Jehannin Leclercq, idem ; Jacques Peler, idem ; 
Rouland de Quinaing, idem ; Gilles du Terne, idem ; 
Claes Loys = 6 sols ; Frédric Hans, idem ; Bastion 
Dumoulin, idem ; Jehan van der Maerle = 3 sols ; 
Josse Moulins, 1 sol ; maître Rombault Dumoulin = 6 
sols. Grant escuyer: le seigneur de Glaigon. Maistres 
d'hôtel : le seigneur de La Thieuloye = 24 sols ; mes- 
sire WolfiF Haller, idem ; le seigneur de Hellefault, 
idem; le seigneur de Nieuweme, idem. Gentilz- 
hommes : Adolffvan der Aa = 18 sols; Jacques du 
Chasteau, idem ; Robert Haller, idem ; le seigneur 
D'Isque, idem ; le seigneur de Trésignies, idem ; Fran- 
chois Busleyden, idem ; le seigneur de Melissant, idem; 
le plus jeusne Trésignies, idem ; le seigneur d'Or ton, 
idem; Amoult d'Argenteau, idem; le seigneur de 
Rassenghieny idem ; Anthoine Kempe, idem. Yaletz 
servans : Jacques Trello = 9 sols; lejeusnePapenhain, 
idem ; Loys de Somain, idem ; Robert de Valdegrave, 
idem.. Secrétaires : maître Rombault Loets = 15 sols : 
Urbain Scaremberger, idem. Maistres de la Chambre 
aux deniers : HaEs van Ghyn = 10 sols. Médecins : le 
docteur Daniel van Vlierden =i 24 sols ; maistre Gilles 
Le Duc = 1 sol. Controlleur et greffier du bureau : 
maistre Rogier Pathie = 14 sols. Commis du clercq 
d'offices : Gilles Desmet = 8 sols. Gentilhomme de la 
Chambre : George de Cornhuuse = 18 sols. Valets de 
Chambre : Rester = 12 sols ; Dierick de Buille = 6 
sols ; Anthoine de Senef, idem ; Pierre Moralis, idem ; 
Brodeur de Chambre : Gilles de Ville = 6 sols. Huis- 
siers de Chambre : Franchois Haussart = 6 sols ; 



Frédric Larchier = 9 sols. Aides de Chambre : Colin 
Lelièvre = 3 sols ; Bernard Opperman = 3 sols. Huis- 
siers de Salle : Henry van den Dam = 6 sols ; Jehan 
Delaporte, idem ; Thiébault Roye = 3 sols. Paneterie : 
Jehan de Vendville = 6 sols ; Regnault de Saincte = 
3 sols ; Bernard de Allois, idem. Eschançonnerie : 
George de Hondsberghe = 6 sols ; Jehannin Nerha = 

3 sols ; Le Cuvelier = 2 sols ; Bauduin des Moulins = 
1 sol, 6 deniers. Cuisine : Simon Creton = 10 sols ; 
Jan Gilbert, idem ; Jaspar Frehelle = 6 sols ; Fran- 
chois Préseau, idem ; Lucas Frehelle = 3 sols ; Jaspar 
Wesmilder, idem ; Mathieu Bahuet = 2 sols ; Jehan 
Cocquillon = 1 sol, 6 deniers ; Jehan Marchant, idem; 
Colin Guenon = 2 sols. Saulcerie : Loys Savary = 
6 sols ; Thomas Leroy = 3 sols ; Gérard Casens = 

1 sol, 6 denierls ; Gasperlin, idem. Fruiterie : Marc de 
Bréda = 6 sols ; Jehan Franchois = 3 sols ; Augustin 
MaroUe = 1 sol, 6 deniers. Appoticaire : Franchois 
Lichtemberger = 1 sol, 6 deniers. Escuirie : le sei- 
gneur de Bernisart == 18 sols ; Jehan de Liéminge, 
idem ; Franchois Recourt = 5 sols ; Guillaume Van 
den Berghe, idem; Philippe de Bregille, idem; 
Anthoine de Lickercke, idem ; Loys Miseris, idem ; 
Franchois d'Oingnies, idem ; Gilles de Brus, idem ; 
Jacques de Heulle, idem ; Jehan de Limbach, idem ; 
Pierre de Werne, idem ; Sonastre, idem ; George Pas- 
caldère = 6 sols ; Jehan Haussart, idem ; Jehan de Ryt 
= 8 sols ; Jacques Cornu = 9 sols; Jacques Cools = 

4 sols ; Kilien Angle = 3 sols ; Anthoine de Mons = 

2 sols ; Jacques Calier, idem ; Phillebert Allard, idem 
Hansken Sacre, idem ; Simon Conteveau = 4 sols 
Estienne Catalan, idem ; Gilles de Cocquebeke, idem 
Quintin van Enghien, idem ; Franchois Steyne, idem 
Godefiroy Blondeau, idem ; Butel Mittemberger, idem 
Jehan Menés, idem; Rajnine van Hambeke, idem 
Pierre van Enghien, idem ; Pierquin de Mons, idem 
Paul Masche, idem ; Nicolas Triest, idem ; Grégoire 
le Hongrois, idem; Andrieu Le Turc, idem; Mathieu 
du Preut = 1 sol, 6 deniers ; Jacques Suick, idem. 
Maréchal des logis : Philippe Du Chaisne = 18 sols. 
Fourrière : Michiel Mariage = 6 sols ; Simon Renard 
= 3 sols ; AnathoiUe Vichot, idem ; Sentève Le Bègue 
=: 4 sols ; Catherine van den Dam = 5 sols ; Jehan 
Du Quesne = 6 sols ; Olivier Duhaiche = 3 sols ; 
Thomas • Bouche = 3 sols; le clercq du secrétaire 
Scarembergher = 4 sols ; le clercq du pennincmaistre 
= 4 sols ; Pierre Le Roy = 3 sols ; Nicolas Lecoustre 
= 2 sols ; Paul Tholouze = 1 sol, 6 deniers } Jehan 



156 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



Gaultier, idem; Estienne Loys = 2 sols; Estienne 
Ysabiau = 6 sols ; Pierre Mahieu = 9 sols ; maistre 
Michiel van Coxjen = 4 sols : Guy on Salomon = 4 
sols ; Bonaventnre Menroux, idem ; Anthoine de Zeel- 
lande =1 sol ; Jehan Traboulet, idem ; Dieudonnè 
Doiglebert, idem ; Mangis le Senglier = 1 sol ; Guil • 
laume de Pannemaeckere, idem; Francbois Cobbe, 
idem; maistre Jacques Dubreucq, idem; Guillaume 
Delrue = 2 sols; Grégoire Piccard = 6 sols. Capitaine 
des archiers : le seigneur du Quesnoy = 84 sols ; le 
baron Bloix, son lieutenant = 18 sols. Archiers : 
Jehan Oultremans = 9 sols ; Christoffle Le Bue, idem; 
Pierre Panutte, idem; Josse van Houssem, idem; 
Thomas Blam, idem; Jordain Tavemier, idem ; Jehan 
de Meghen, idem; Anthoine Bernerres, idem; George 
Walck , idem ; Comille Boucklost , idem ; Nicolas 
Maron, idem ; Hans Schoof, idem ; Hans Wezel, idem; 
Jehan Placquet, idem ; Vincent Brunel, idem ; Thomas 
Rémond, idem; Phillibert Maillet, idem; Jacques 
Le Roy, idem ; Jehan du Prêt, idem ; Loys Colombet, 
idem. Total du montant des gages : 69 livres, 4 sols) ; 
dimanche, 5 avril 1551, rArchiduchesse tout le jour à 
Augsbourg; mardi, 7 avril, dîner à Stw?nerAat65en, 
souper et coucher à Geyntsberch ; vendredi, 17 avril, 
tout le jour à Luxembourg ; samedi, 18 avril, idem ; 
mardi, 21 avril, départ le matin dTvoix avec son petit 
train, dîner à Woisy^ souper et coucher à Vir&id ; 
samedi, 25 avril, tout le jour à Mariemont ; lundi, 

27 avril, idem ; (1) 30? avril, tout le jour à 

(Fourrière : 75 sols à Simon Renard, aide de la Four- 
rière, pour bois, fagots et charbon dépensés à Nivelles; 
41 sols au môme pour bois, fagots et charbon dépensés 
aujourd'hui au dîner à Halsemberghe ; 322 livres, 11 
sols à Frans van der Zest, livreur de bois, pour bois 
dépensé en la ville de Bruxelles par lesdites dames et 
train demeurés par deçà, etc.); vendredi, 1**^ mai, 
l'Archiduchesse tout le jour à Bruxelles ; vendredi, 
8 mai, départ après dîner de Bruxelles, souper et cou- 
cher à Grœnendael; dimanche, 10 mai, tout le jour à 
Bruxelles et a été défrayée au dîner par « ceulx dudict 
Bruxelles > ; jeudi, 28 mai, départ après dîner de 
Bruxelles, souper et coucher à Septfontaines ; lundi, 
l"juin, toutlejour à Bruxelles; vendredi, 12 juin, 



(1) Cet état journalier a été lacéré et sa date est incertaine, 
quoiqu^il paraisse se rapporter aux derniers jours du mois d'avril 
1551, d'après les indications données par les dépenses de la 
Fourrière* 



idem ; lundi, 15 juin, départ le matin de Septfontaines, 
dîner à Grœnendael, souper et coucher à Bruxelles ; 
samedi, 4 juillet, départ après dîner de Septfontaines, 
souper et coucher k Bruxelles ; dimanche, 5 juillet, 
départ après souper de Bruxelles, coucher à Grœnen- 
dael ; lundi, 6 juillet, départ après dîner de Grœnen- 
dael, souper et coucher à Bruxelles ; mardi, 21 juillet, 
départ le matin de Grœnendael, souper et coucher à 
Bruxelles; vendredi, 31 juillet, tout le jour à Bruxelles; 
dimanche, 2 août, idem ; lundi, 10 août, départ après 
dîner de Bruxelles, souper et coucher à Grœnendael ; 
mercredi, 12 août, tout le jour à Bruxelles ; lundi, 24 
août, départ après dîner de Bruxelles, souper et cou- 
cher à Septfontaines ; lundi, 31 août, départ le matm 
de Bruxelles, dîner, souper à Mariemont, ayant laissé 
la plupart de son train à Bruxelles ; jeudi, 3 septembre, 
départ le matin de Braine, dîner au Bois, souper et 
coucher à Bruxelles ; samedi, 5 septembre, tout le jour 
à Bruxelles ; vendredi, 2 octobre, idem ; jeudi, 29 oc- 
tobre, idem. (Cuisine : 2 livres de gingembre, 2 livres 
de poivre, 1 livre de cannelle, 1 pain de sucre de 
Valence pour la Reine de France, 1 livre de iieur de 
riz, 1 demi-pinte d'eau de rose^ 6 livres de longues 
amandes); mardi, 1^ décembre, tout le jour à 
Bruxelles. 



B. 3492. (Carton.) — 45 pièces, parchemin. 

tftftt-t6ft4 (1). — États journaliers de la dépense 
de rhôtel de TArchiduchesse Marie d'Autriche , reine 
douaiiîère de Hongrie, gouvernante des Pays-Bas : 
Dimanche, 3 janvier 1552 (style de Rome), l'Archidu- 
chesse tout le jour à Bruges ; mercredi, 20 janvier, 
départ après dîner d'Écloo, souper et coucher à Gand ; 
mardi , 26 janvier, tout le jour à Gand ; samedi , 
30 janvier, départ après dîner de Gand, souper et cou- 
cher à Alost ; lundi, 1" février 1552, tout le jour à 
Bruxelles; vendredi, 25 mars, idem; mercredi, 
30 mars , idem ; vendredi , 1" avril , idem ; jeudi , 
14 avril, idem, < où elle a faict la Cène à cause du 
jeudi blanc » ; samedi, 16 avril, départ après dîner de 
Bruxelles, souper et coucher à Grœnendael ; jeudi , 
21 avril, tout le jour à Bruxelles ; vendredi , 29 avril , 



(1) Les états journaliers deThôtel de Tempereur Gharles-Qoint 
manquent à la collection des Archives du Nord pour les années 
1562, 1563 et 1554. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 157 



idem ; vendredi, 3 juin, tout le jour à Namur ; « et a 
donné à souper à messeigneurs de Lalaing, Bréderode, 
Bossu, Aremberghe et Praêt. » (Détail de la dépense 
dudit jour. Paneterie : 6 douzaines de pains de bouche ; 
21 douzaines de pains bis; beurre frais, oublies, 
salades. Échansonnerie : 41 lots de vin [de garnison] 
savoir : Frens (vin de France) 2 lots, Bemdne (vin de 
Beaune) 1 lot, vin blanc 38 lots. Cuisine : 24 lancerons^ 
24 carpes de cuisine , 2 grandes carpes , 2 bromes , 
2 anguilles, 2 barbeaux, 12 demi-brômes , 12 roches, 
12 perches, 6 lampes (1), 25 goujons, 2 pintes de gron- 
deltns^ 6 morues, 25 bottequins, 20 livres et demie 
d*esturgeon, un turbot, 2 paires de grandes soles, 2 
paires de moyennes soles, stockfischs, 60 livres de 
beurre, 200 et trois quarterons d'œufs, 10 truites, 4 
truites mises en pâté, 200 écrevisses, 2 livres de gin- 
gembre, 1 demi-livre de feuilles, 1 demi-livre de 
poivre, 1 livre de noix muscades, pois et fèves, pois 
vieux, lait, moutarde, crôme, 3 lots et demi de vinaigre, 
fleur, pots de terre, herbes, verdure, 1 raton, 1 pâté 
de grandelins et 1 de soles, 1 flan et une tarte, 2 tartes 
pour les dames, 12 tartelettes, 3 pâtés d'esturgeon et 
2 de truites, 1 tarte pour la Comtesse, etc.) ; samedi, 
4 juin, rÀrchiduchesse tout le jour à Namur; mardi, 
7juin, départ après dîner de Mariemont, souper et 
coucher à Fontaine TEvêque ; samedi, 11 juin, départ 
le matin de Fontaine TÉvôque, dîner à La Feuillée^ 
souper à Mariemont et coucher à Binche ; dimanche, 
12 juin, tout le jour à Binche ; mercredi, 15 juin, départ 
le matin de Binche, diner à Maubeuge, « où elle a 
donné à disner aux capitaines généraulx de Tarmée 
de l'Empereur, par deçà, et retournée souper et cou- 
cher à Binche ». (Détail de la dépense dudit jour. 
Paneterie : 6 douzaines de pains de bouche, 25 dou- 
zaines de pains bis, oublies, crème. Échansonnerie : 
72 lots de vin, dont 2 de vin de France, 14 de vin de 
Beaune et 76 de vin blanc ; 1 tonneau de cervoise pris 
à Maubeuge. Cuisine : 80 livres de bœuf, le mouton 
récU (mouton rôti tout entier pour la table de TArchi- 
duchesse), 3 autres moutons, 1 veau et demi, 1 agneau 
1 cabri, 12 livres de lard gras, 4 livres de lard maigre 
4 livres de graisse et 4 os à moelle ; 1 foie et soi^ 
piles de veau, une tripe, pieds de mouton, 2 langues 
de bœuf, fraises et pieds de veau, 3 têtes de veau, 42 
poulets, 2 chapons, 1 chapon à rôtir, 1 cochon, 1 oison. 



(1) Gycloptère lump, poisson appelé aussi lièvre de mer. 



16 livres de beurre, 3 quarterons d'œufis, pots de terre, 

1 pinte d'huile, 1 demi quarteron de limons, herbes, 

2 lots de vinaigre, papier, verdure, 4 pâtés de veau, 
16 grandes tartes, 1 pâté de poulets, 12 tartelettes, 
etc.); vendredi, 17 juin, départ après-dîner de Marie- 
mont, souper et coucher à Binche ; lundi, 27 juin, tout 
le jour à Avesnes et une partie de son train à Binche; 
jeudi, 30 juin, départ le matin d*Avesnes, dîner à Mau- 
beuge, souper et coucher à Binche; samedi, 2 juillet, 
tout le jour à Binche ; samedi, 16 juillet, tout le jour à 
Mons ; vendredi, 22 juillet, départ le matin de Mons, 
dîner à Binche, souper et coucher à Mariemont; 
dimanche, 24 juillet, départ le matin de Septfontaines, 
dîner, souper et coucher à Bruxelles, « ouquel lieu, 
partant le xxvm* de may passé, elle avoit laissé une 
partie de son train » ; lundi, l*' août, tout le jour à 
Bruxelles ; jeudi, 25 août 1552, tout le jour à Tongres. 
— 1553. Néant. —1554. —Vendredi, 12 octobre 1554 
tout le jour à Bruxelles. 



B. 3493. (Carton.) — 01 pièces, parchemin. 

> 

t6&5 (1). — États journaliers de la dépense de 
l'hôtel de l'Archiduchesse Marie d'Autriche, reine 
douairière de Hongrie, gouvernante des Pays-Bas. — 
Mercredi, 16 janvier 1555 (st. de Rome), l'Archidu- 
chesse tout le jour à Bruxelles ; mardi, 29 janvier, 
idem ; samedi, 16 février, tout le jour à Anvers ; 
samedi, 2 mars, idem ; dimanche, 3 mars, départ 
d'Anvers après dîner, souper et coucher à Malines et 
une partie de son train h Malines ; mardi, 19 mars, 
tout le jour à Anvers ; samedi, 23 mars, tout le jour à 
Anvers ; lundi, 1" avril, idem ; mardi, 23 avril, tout le 
jour à Turnhout ; dimanche, 28 avril, tout le jour à 
Anvers ; vendredi, 10 mai, idem ; dimanche, 26 mai, 
départ après dîner de Malines, souper et coucher à 
Bruxelles ; vendredi, 31 mai, idem ; dimanche, 2 juin, 
tout le jour à Grœnendael; mercredi, 5 juin, tout le 
jour à Bruxelles; mercredi, 19 juin, tout le jour à 
Bruxelles , départ d'illec , coucher à Grœnendael ; 
samedi, 22 juin, toutle jour à Bruxelles ; jeudi, 27 juin, 
tout le jour à Grœnendael ; lundi, 8 juillet, idem ; 
jeudi, 11 juillet, tout le jour à Bruxelles ; samedi, 27 



(1 j Les états journaliers de Fhôtel de Temperear Charles-Quint 
manquent à la collection des Archives du Nord pour Tannée 1565. 



166 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



juillet, idem ; mercredi, 28 août, idem ; dimanche, 8 
septembre, idem ; jeudi, 19 septembre, < a deffiroyé au 
disné le Roy d'Angleterre (1), la royne de France, la 
ducesse de Lorraine (2), avec la suite des grans mais- 
très à La Veure, souper et coucher à Bruxelles ». 
(Détail de la dépense dudit jour. Paneterie : 42 dou- 
zaines de pains de bouche, 113 douzaines et demie de 
pains bis, oublies, salades et radis, 1 livre de sucre fin. 
Échansonnerie : 306 lots et demi de vin, dont < Frens 
Lxxi, Perwyn xu, Rinckauwer xrai, Frens de deux 
feuilles xv lotz demy , Victor clxv lotz > ; 4 tonnes de 
cervoise dépensées à La Veure. Cuisine : 542 livres 
de viande de bœuf, 2 moutons réaulx ^ U moutons, 2 
veaux gras, 4 agneaux, 277 livres de lard, 24 livres 
de lard maigre, 39 livres de graisse, 8 douzaines de 
saucisses, 8 livres de moelle de bœuf, 20 os à moelle, 
soupiteSy 14 jambons de Mayence, 13 gigots de mouton 
saléa, 18 langues de bœuf, 114 poulets, 62 pigeons, 
6 cochons, 10 oisons, 6 poulets à blanc manger, 29 
connins^ 24 petits poulets, 4 lièvres, 7 levreaux, 11 
chapons de Bruges, 8 coqs d'Inde, 13 faisans, 8 hérons 
9 paons, 3 jeunes poules dinde, 24 bécassines, 8 ca- 
nards, 36 cailles, 69 perdrix, 69 livres de beurre, 550 
œufs ; 6 poulets pour les malades ; 2 livres de bœuf, 
2 poulets et 1 perdrix pourl'écuyer; 2 poulets, 1 demi- 
quartier de mouton et 3 livres de bœuf ; 3 lots d'olives, 
8 livres de câpres, 12 livres d'amandes longues, 3 
livres de kuysblat (3), S pintes d'eau de rose, 3 livres 
de gingembre, 3 livres de poivre, 3 livres de clous de 
girofle, 1 livre de cannelle, 1 demi-livre de safiran, 
4 pains de sucre de Valence, 4 livres de raisins de 
Corinthe, 1 livre de tournesol, 7 livres de fleur de riz, 
25 lots de vinaigre de vin, 1 livre de noix muscades, 
1 demi-livre de poivre, 1 demi-livre de feuilles, 1 dem,i- 
livre de cannelle, 1 livre de gingembre, 1 demi-cent 
de limons, 1 pinte de verjus ; 10 lots de lait, 4 dou- 
zaines de louches de bois, ramons, iille, moutarde, 
pots de terre, 10 mains de papier, herbes ; verdure ; 
20 triegnes (4), 12 pâtés de perdrix feuilletés, 12 pâtés 



(1) Philippe, phnoe d'Espagne, plos tard Philippe II, prenait 
alors le titre de roi d'Angleterre comme mari de Marie Tndor 
qu'il avait épousée le 19 juillet 1554. 

(2) Christine de Danemark, épouse de François I"% duc de 
Lorraine. 

(3) En flamand huisblad, colle de poisson, gélatine. 

(4) Probablement pâtisseries dans lesqueUes il entrait de la 
compote de fruits. 



de mouton, 10 tourtes feuilletées, 6 douzaines de 
raffïoles (rissoles) de moelle de bœuf, 5 pS^tés pour les 
dames et la Comtesse, 9 pâtés à la mode d'Angleterre, 
28 pâtés de poulets d'Inde, paons, faisans, conntns et 
hérons, 6 feuilles de pâtes^ IÇ flans, 84 tartes de 
diverses sortes, biscuit d'Espagne, 18 pâtés de venai- 
son froids et chauds . Fruiterie : 3 chandelles de 
cire blanche pesant 8 onces chacune ; 3 chandelles de 
8 onces pièces et 1 mortier de cire jaune ; 26 livres de 
chandelles de suif ; fruit. Écurie : journée de 51 che- 
vaux et 47 surcrois ; 19 livres, 5 sols au fourrier pour 
les dépens des chevaux et mulets de Sa Majesté à La 
Veure, et leur fourrage pendant une nuit et une repue ; 
38 livres au penninckmaistre pour le louage de 20 
chariots attelés de 47 chevaux qui ont mené une 
partie du train de Sa Majesté et bagues des offlces 
audit lieu, et pour les guides et autres parties. Four- 
rière : 9 azelaires, 14 boises de bois, 28 fagots, 1 sac 
et demi de charbon, etc. Total de la dépense des 
offices : 527 livres, 19 sols, 11 deniers ; idem, des 
gages : 77 livres. Total général : 604 livres, 19 sols) ; 
diman)che, 22 décembre, rArchiduchesse tout le jour à 
Bruxelles ; mardi, 1* octobre, idem ; vendredi, 18 oc- 
tobre, rArchiduchesse tout le jour à Bruxelles ; où elle 
a donné à dîner au duc de Clèves (1). (Détail de la 
dépense dudit jour. Paneterie : 10 douzaines de pains 
de bouche ; 40 douzaines et demie de pains bis ; 5 
livres de beurre frais; 15 livres de fromage de 
Hollande , oublies, salades et radis. Échansonnerie : 
102 lots et demi de vin, dont ^ Frens XX, Coussy III, 
Rinckauwer XXVI, Ay XXVI et demy, Frens de deux 
feuilles XXVII lotz». Cuisine : 45 lancerons, 6 grandes 
carpes et 8 carpes rondes, 2 brèmes, 6 grandes 
anguilles, 4 grands barbeaux, 8 perches, 8 roches , 
3 pintes de grondelins, 300 raynes, 24 lamprions, 
11 carpes de cuisine pour les dames et 5 lancerons, 
10 truites d'achat, une grande carpe pour le soir, 14 
carpes de cuisine, 15 lancerons, 1 brome, 4 perches, 
6 lamprionSy 2 lance>^ons pour les malades, 1 pinte de 
grondelins, 1 lanceron, 2 carpes, 2 perches, 5 morues, 
3 cabillauds, 28 bottequins, 10 églefins, 8 paires de 
grandes soles, 1 turbot, 25 livres de truites saulmon- 
neuse, 40 merlans, 2 rougets, 2 cents Aespirinck, 
1 cent d*huîtres, 3 seaux de moule, 2 cents de crabes 



(1) Ouillaume, dit le Riche, duc de Gueldre, de Clèves, de 
Berg, de Juliers, comte de La Marck et de Ravensberg. 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 159 



de mer, 1 lot et demi de grenade^ stockfischs et 
«^fe/fe« [petites soles), 1.100 œufs, 4 livres d'amandes, 
2 livres de riz, 49 lots et demi de vinaigre de vin, 
2 livres de fleur de riz, 2 onces de gailigan, 1 livre de 
gingembre, 1 livre de poivre, 1 livre de doux, 1 livre 
de cannelle, 20 livres de sucre de Canarie, 19 livres 
et 1 demi quartier de sucre de Valence, 1 demi-livre 
de noix muscade, 1 demi-pinte d*eau de rose, 1 demi- 
livre de tournesol, 6 livres de petites câpres, 4 livres 
d'autres câpres, 2 onces de graine de Paradis, 75 
limons salés, % pommes de grenade ^ 5 oranges, 1 livre 
de gingembre, 25 poires de coing ; pois et lait, fleur ^ 
2 lots de crème, moutarde, ramons et tille^ louches 
de boiSy pots de terre, herbes ; 4 ratons, gâtelets feuil- 
letés, 2 jentercaulcQj 2 pâtés de truites, 2 pâtés de 
soles, 2 pâtés de carpes et de lamprions, 2 pâtés de 
coings, 8 grandes tartes, 2 flans, 5 tartes pour les 
dames et pour la Comtesse, biscuit et rosquilleyf etiies 
tartes, etc.) ; samedi, 19 octobre 1555, l'Archiduchesse 
tout le jour à Bruxelles ; jeudi, 24 octobre, idem. 



B. 3494. (Carton.) — 62 pièces, parchemin. 

ILHL^ •ièele. — Fragments d'états journaliers se 
rapportant à la dépense des hôtels de l'archiduc Phi- 
hppe-le-Beau , de l'empereur Charles -Quint , des 
archiduchesses Éléonore, Marguerite et Marie d'Au- 
triche. (Ces fragments sont lacérés et en si mauvais 
état qu'il a été impossible de déterminer leurs dates et 
de les classer chronologiquement.) 



iNVENTAmES SPECIAUX DBS BIJOUX BT JOYAUX, PEIN- 
TURBS, SCULPTURES, TAPISSERIES, MEUBLES, ARMBS 
BT OBJETS DIVERS DE l'hÔTEL DBS DUCS ET DES 
DUCHESSES DE BOURGOGNE ET DE LEURS SUCCES- 
SEURS DANS LA SOUVERAINETÉ ET LE GOUVERNEMENT 

DES Pays-Bas. 

Bijou» et joyaux, 
B. 34S6. (Liasse.) — 16 pièces, papier. 

i99S-i48ift. — Fragment d'un inventaire de 
cahces (?), ornements d'église, reliques, livres, etc , de 
la chapelle du duc de Bourgogne : « item, n tavelés cou- 
vers djB keuvre et dorés, en l'un est li annondation, 



en l'autre l'image de Saint Pol, y faut grant plenté 
d'argent en sadite couvreture; item, m crois aians 

m bastons de bos couvers d'argent, dans (1) crois 

j a u petites croisettes du fust de le vraie crois 

et sont toutes in d'argent et y faut plusieurs pièces ; 
item, un boistes d'ivore dont en le plus grande est 

contenu d'une des xi"* vierges ; item , le 

coutel sainte Elizabet ; item, un benoistier d'argent et 
l'esperge de bos argentée ; item, xxxi phillatière pen- 
dans à une verghe de fer estamée dont il 7 a à dire à 
pluseurs reliques ; item, i emmail d'argent doré u est 
li ymages saint Martin ; item, i aultre emmail d'argent 
doré et emmailliet où sont li m Roy ; item, un vaissel 
d'argent à une cappe dorée et m piliers d'argent tenans 
à ledicte cappe et m ymages avoec i angle liquele 
soustient le saint sacrement, donné en garde le pénul- 
tième jour de may l'an mil ccc nn" et xix ; item, 

n candelers d'argent qui doivent ; item, n can- 

delers des piantres (2) Sensuivent li calisce 

estans en le trésorie, etc., etc. (Sans date, postérieur 
à 1399). — < Dédaradon de l'argent et or compté et 
nombre en la présence de madame de Guistelle par 
Michiel Bernard, Jaques Bernard, son âlz, et Jehan 
Barat, changeurs demourans à Toumay ; idem, de la 
vieille monnaie ; idem des vases d'or et d'argent : 
€ item, ung gobelet couvert doré et au dessus du cou- 
vescle a ung pelicant, pesant = nn"' \sf ; item, ung 
autre gobelet doré à couvescle taillié à fleurs tout 
autour, et audessus du couvescle a ung bouton 
esmaillié, pesant = 11" f v" ; item, ung autre gobelet 
doré a couvascle esmaillié ou fona d'une fleur de bour- 
rache, pesant = n"*, m^, vn* et demi ; item, ung autre 
gobelet doré taillié de rainsseaux et sur le couvescle 
a ung pelicant blanc, pesant = T, y^ ; item, ung autre 
gobelet doré à couvesde ou fons duquel a ung ymage 
de saint Liénard, pesant = i*", if xn* et demi ; item, 
une esguière dorée, loyée de sicles, pesant = im"' m® 
et demie ; item, une autre esguière dorée toute plaine 
a ung brochon et a au dessus du couvesde une fleur 
esmaillée d*azur, pesant = n" v® xv* ; item, une autre 
esguière dorée, ouvrée à rayes de soleil, pesant = n'' 



(1) Les parties déchirées dans ce fragment d'inventaire sont 
remplacées par des points. 

(2) Métal désigné en latin sous Tappellation de pestrum ou 
pentrum (voir Ducange à ces mots) et qui paraît ayoir été une 
espèce d'étaÎQ. 



160 



ARCHIVES DU NORD. — SÉRIE B. 



xvn* et demi ; item, une petite coupette dorée à cou- 
vescle ou fons de laquelle a ung ymage de Saint 
George, pesant = i"* n" xV* ; item, ung drageoir doré, 
haché, armoyé des armes de monseigneur le viconte 
de Meaulx, pesant = v*, vi* et demie ; item, deux pots 
d*argent dorez à frèzes blanches sur les couvescles, 
pesans = xi"*, v®, v* ; item, deux autres potz d'argent 
dorez et, sur les couvescles, esmailliez à fleur de bour- 
rache, pesans = xv", f ; item, deux autres potz d'ar- 
gent dorez, esmailliez sur les couvescles de chappeaux 
de violettes de mars, pesans = xvi", ni* et demie ; 
item, deux aptres potz d'argent dorez, armojés au 
dessus des couvescles pesans = ix"*, n* et demie ; 
item, deux bacins dorez à laver main.'', pesans = xi™, 
m®, xv" ; item, cinq hanaps a pié dorez et esmailliez ou 
fons à chappelles de marguerites, pesans = vu", vn'' ; 
item, six autres hanaps dorez à bas pié, sans esmail, 
pesans = viii"*, v*' ; item, in autres hanaps dorez ou 
fons desquelz a ung chappelet d'espines et une encolie, 
pesans = vu", ni*^, xv*. Autre vaisselle vérée et blanche. 
Premièrement, deux potz d'argent vérez esmailliez sur 
le couvescle d'un ymage de saint Marc de Venise, 
pesans = ix", uif, v*; item, une esguiôre avec vi gobelés 
dont l'un est couvert, veres et martelez, pesans = xn^ 
vn® et demie » (fragment d'un inventaire d'argenterie 
vendue, sans date, fin du XIY® siècle). — « Mémoire 
au trésorier de Monseigneur (le duc de Bourgogne) de 
ce qu'il faudra à Madame de Nevers pour Tenfautdont 
elle est à présent ensainte, duquel le benoît filz de Dieu 
lui envoie bonne délivrance. Premièrement : une petite 
paielle d'argent, une graut cuilier, un pot d'argent à 
mettre lait à couvescle, un petit bassin d'argent, un 
enbenoitier, une petite cuillier d'or à mangier papin et 
une petite cuillier d'argent; item, une grant paielle 
d'arain à baingnier l'enfant, u coquemars, ii batd'asne 
et deux bassins creux dont l'un soit plus grant que 
l'autre ; item, u paveillons blans, m sarges verdes à 
mettre sur les lis des femmes qui serviront l'enfant, 
m petitz couvertoirs de gris rouge, dont l'un soit 
meilleur et plus grant que les autres pour la dame, et 
sera de mile dos de gris, et chascun des autres deux de 
xuf dos, et un couvertoir de dos de conins pour la 
femme de chambre ; item, vi paires de di*aps de lin 
pour lis, de ii toilles et demie, et ii paires de u toiles 
pour la femme de chambre ; item, pour fere u petiz 
couvertoirs pour le bers de l'enfant, vn^ ventres de 
menu vair, et pour fere n autres couvertoirs pour ledit 
enfant, vi^ dos de beau gris ; item, faut avoir pour les 



ini couvertoirs dessusdiz xn aunes de drap vert, à 
l'aune de Paris, qui soient toutes prestes et retraittes, 
et les autres couvertoirs pour les femmes soient aussi 
de drap vert ; item, nn escuelles d'argent pour porter 
le papin à l'enfant et pour mettre la fleur (farine) 
dedens, pour estre plus nettement et à couvert ; item, 
un saint (ceinture) de verde soie, vert, et y ait m croix 
d'or, pour saindi*e l'enfant ou bers qui soit large de 
m doies ; item, u cofires pour mettre les couvertoirs et 
le linge dudit enfant ; item, faut avoir des chandelles 
de bougie blanches pour la gesine de madicte dame de 
Nevers, et pour l'enfant en y ait de grandes et de 
petites, et pourra savoir ledit Trésorier combien il en 
y faut, de quelle grosseur et quelles, devers Guillemin 
Pespicier qui toujours en a fait avoir à Madame en ses 
gesines ; item, faut avoir m cotes à relever de drap 
gris fourrées de dos de conins, l'une pour la femme de 
chambre, l'autre pour la berc^resse, et l'autre pour la 
norrice ; item, une hoppelande de brun gris, fourrée 
de rouges gris pour la dame. > (Sans date ; fin du 
XIV^ siècle (1). — État des joyaux que feu Guillaume 
Sanguin avait donnés en garde en son nom seul, 
parmi lesquels les héritiers de feu Michiel de Lalier 
ont les portions suivantes : « Primo, ung hanap et une 
aiguière d'or, esmailliez, garnis de pierrerie, pesant 
environ xu mai^s, esquelz ledit feu sire Michiel avolt 
la moitié ; item, ung fermail d'or où il a ung balay 
pesant xlvii kar. et n'est pas net^ auquel ledit feu sire 
Michiel avoit le quart ; item, vi grosses perles rondes 
pesans environ xn kar. la pièce, esquelles ledit feu 
Michiel avoit le quart ; item, ung poitrail pesant envi- 
ron xv!*" d'or garni de piererie ouquel ledict feu 
Michiel avoit la moitié ; item, deux rubis hors ouvre 
du pris d'environ m^ escus, esquelx ledict feu Michiel 
avoit le tiers; item, ung gros balay cabochon, pesant 
Lxxvn kar. ; item, un autre plus gros balay perse en 
façon de cuve, pesant vi" v kar. ; item, un balay perse 
pesant lhii kar. ; item, n grosses perles en façon de 
poires, pesans environ xu kar. la pièce = esquelx 
balais et perles ledit sire Michiel avoit le tiers ; item. 



(1) Jean, comte de Nevers et plus tard duc de Bourgogne, 
épousa Marguerite de Bavière le 9 avril 1386 et en eat on fils 
qui lui succéda et sept filles . Gomme cet état des objets néces- 
saires aux couches de la comtesse de Nevers indique qu'il ne 
s'agit pas de la naissance de son premier enfant, rien n'empêche 
d*admettre qu'il se rapporte aux préparatifs qui ont précédé celle 
du futur duc Philippe le Bon, né à Dgon le 30 juin 1306» 



CHAMBRE DES COMPTES DE LILLE : COMPTES DE L'HOTEL DES DUCS ET DES DUCHESSES DE BOURGOGNE. 161 



9 perles enfilées pesans l'une pour l'autre environ vi kar. 
la pièce» esquelles ledict sire Michiel avoit la moitié ; 
item, une grosse perle pesant xxviii kar. qui est mise 
en un grant fermail gamy d*un gi*08 dyamant escuQon, 
en laquelle perle ledit sire Michiel avoit la moitié ; 
item, II grosses perles longues, pesans environ 
xvm kar. la pièce, qui sont mises en un fermail gamy 
d'un gros balay et i gros dyamant y esquelles perles 
ledit deffunt avoit la moitié ; item, x dyamans en 
pointe en annaulx esmailliez, prisans x salus pièce, 
esquelx ledit deffunct avoit la moitié ; item, u grans 
saflrs hors ouvre, prisans nn"^ escus, esquelx ledit 
deffunct avoit la moitié ; item, xxx rubis dont l'un est 
en annel, l'autre en chaton, esquelx icelui deffunct avoit 
moitié; item, i balay hors ouvre, pesant environ y kar. 
en quoy il avoit moitié ; item, vi grans rubis et vi*' xv 
petis rubis, tous hors euvre, en tous lesquelx ledit 
deffunct avoit moitié. » (Sans date ; vers 1423-1424 (1). 
— Comptes des deniers des boites que le Roi a pris à 
Amiens et à St-Quentin appartenant à Monseigneur : 
€ Le Roy nostre seigneur doit à monseigneur de Bour- 
gogne pour cause d'une boiste d*or ouvré à la monnoie 
d'Amiens par Jehan Yuaniin, maistre particulier 
d'icelle, depuis le xi* jour de fermer mil ini* xxxiin 
que la première délivrance fut faite jusques au xvif 
de novembre mil mi® xxxv, etc. > (1435). — « Ce sont 
joyaulx et vasselle qui sont à Monseigneur de Bour- 
gongne pour savoir où ilz sont : le hanap d'or à cou- 
vercle où mondit seigneur est servi cothidiennement à 
table, pesant après qu'il a esté refait = i"*, ii9, x* ob. ; 
I autre hanap d'or qui a esté refait d'un fruitelet des 
nouveaulx qui avoit esté bien pau cassé devant mondit 
seigneur ; i hanap d'or couvert pesant = u", vi®, xv 
esterlins ; i autre hanap d'or pesant = ii"", vi**, xif ; 
i esguière d'or pesant = n", f , ix* ; i autre esguière 
d'or, pesant = n", i®, im* ob. ; vi plaz d'argent blanc, 
pesans = xxi" ; xu escuelles d'argent blanc, pesant 
xxmt'" ; i salière couverte goder onnée d'argent doré, 
pesant = ii"*, vi®, vi* ob. ; i navette et l'essay où l'en 
met la licorne, d'argent doré goderonné, pesant =iii", 
if, XV* ; le balay de Vermond (?) et y est i gros et riche 
ruby que on dit peser de n à m® karas ; le bien gros 
fermail garni de ni très gros balaiz, i gros et riche 
saphir ou milieu et ix grosses perles autour ; item, ung 



(1) Conférer B. 3372 où se trouve on mandement de Guillaume 
Sanguin, relatif à ces joyaux. 

SéRiB B. (Nord.) — Tome VIII. 



bon colier tortillé (?) que l'en dit estre dessoubz monsei- 
gneur de Bourbon, garni des y gros balais dont le gros 
devant est en façon de lozengues ; i très riche bra- 
chelet d'or garni et avironné de très bons rubis; 
I grant coquille d'argent, de la chapelle, pesant 
= ini"* ; i calice ; ii chandeliers ; i cloichette ; i boiste ; 
I messel ; i robe vermeille faicte en l'an cccc xxini, et 
y employé = iii", xn est. d'or et y marcs, y* d'argent 
blanc ; i heuke de drap bleu = m marcs doré, vi marcs, 
vif, XII* blanc ; i heuke noire = ii marcs, in®, vu* d'ar- 
gent doré et m marcs, y® d'argent ; m gros balaiz du 
premier floron de la couronne ; u les meilleurs balaiz 
du premier floron de la couronne ; vi autres balaiz du 
premier floron de la couronne ; le second floron de la 
couronne ; le m*^ grant floron de la couronne ; le quart 
grant floron de ladite couronne et le premier petit 
floron de ladite couronne ; le second petit floron ; le 
tiers petit floron ; le quart petit floron ; le bon balay de 
Venise, pesant im^ xmi karas et xm grosses perles et 
xxxii autres; m gros balays cabochauls, pesans 
mP xxvi karas et demi ; le balay vivant (?) ; i gros balay 
et II saphirs ; i balay perchié pesant l karas et demy ; 
i autre balay quaré en table pesant xxxvi karas; 
I dyamant pointu en ung clou d'or, pesant = xxxi karas 
et demi ; xi perles, chascune ouvrée d'or, pesans 
= Lxxvin karas; vi grosses perles dont les n ont 
branches d'or, pesans = Lxxm karas ; i coupe d'or, 
couverte, faicte à fleur de liz eslevées, pesant y marcs ; 
I gobelet d'or, couvert, garny de Lvn perles, xxxyi ba- 
laiz et xvin saphirs, pesant = yn marcs et demi ; 
i grant fermail d'or, garni de m grans balaiz, ym grosses 
perles et i grant saphir ou milieu ; m tasses d'or pesans 
vni marcs, v**; i esguière d'or, gamy de balaiz, saphirs, 
perles, pesant m marcs, \^ ; i balay appelé le balay de 
Véronne pesant ii® vin karas ; i brachelet d'or, garni 
de m balaiz, m saphirs, xxnii grosses perles, i fermail 
d'or à I cerf blanc, gisant, garni de n balais, u saphirs, 
I ruby et xxiiii perles ; i fermail d'or, garni de ni ba- 
laiz, m perles et i saphir ou milieu ; i fermail d'or où il 
y a I gros ruby pesant xxxv karas ; u gros dyamans 
escussons et x grosses perles ; i esguière d'or garnie 
de pierrerie ; i collier d'or à xni balaiz, gros offirs (?) 
(saphirs) et plusieurs perles ; le bon premier fleuron de 
la couronne d'or du Roy ; i escharpe d'or qui fu à la 
Roynne, pesant x marcs d'or, garni de mv*^ grosses 
perles fines, pesant chascune de m à mi karas ; le bon 
ruby de Loys Gardemughe de Venise ; m autres petis 
rubis de y^ frans pièce; i chappel d'or, pesant 



21 



162 



ARCHIVES DU NORD. - SÉRIE B. 



VII marcs, garni de bien fines pierres, c'est assavoir, ou 
front devant, ung fermail d'or garni de vn grosses 
perles de x karas la pièce, de i djamant à pointe ou 
milieu , pesant v karas et I gros fin ballay carré dea- 
soubs ; item, à l'environ ledit chappel à xx ou xxim 
autres fermailles, chascun garny d'un balay ou milieu 
et en iceulx avoit n° lxvili grosses perles de lui ou v 
karas la pièce, et vault bien ledit chappel d'or 
= v™ frans ; m potz d'argent dorez, armoiez aux armes 
de Malines ('?), pesans xi marcs et demi ; xu grans tasses 
d'argent dorez, esmailliez ou fons d'ancolies, pesans 
= xxxvin marcs ; ii potz dorez armoriez aux armes de 
Monseigneur, pesans = xvra marcs, m®; ii flacons d'ar- 
gent en la façon d'osier (?) et au dessus i lyon, pesans 
XXXVI marcs et demi ; vi tranchoirs d'argent dorez, 
pesans viii marcs, vn® ; xn petites platelettes de frui- 
terie, armoriez aux armes de monseigneur, pesans 
xn marcs, yf; ii xii«*°®« d'escuelles d'argent doré, 
armoriez aux armes de mondit seigneur, pesans 
:=XLixmarcs; xnmoiens plats d'argent, dorez,armoriez, 
comme dessus, pesans = XLvm marcs, nu®; vi grans 
plas d'argent, dorez, armoriez ausdites armes, pesans 
LX marcs, vi" ; i nef d'argent dorée à ii singes aux deux 
bouts, pesans = li marcs, v® ; n grans flacons d'argent 
dorez faiz en manière de soleil, pesans = lx marcs, 
VI®; Il grans justes d'argent, dorez, pesans =:xlv marcs; 
xvni grans plas d'argent blanc, armoriez aux armes 
de mondit seigneur, pesans = ci marcs, vi® ; u xn»^°®® 
d'escuelles d'argent blanc, pesans = xLvm marcs, i® ; 
I collier d'or, esmaillié de blanc, garni de xxui perles à 
Tentour et pendant, en n estoffes, vi perles, et à l'entour 
dudit collier xn balaiz et ii autres balaiz pendans l'un 
devant, l'autre derrier, pesans = n marcs, m®, x®; i fer- 
mail d'or garni de nn bons rubis, de nu grosses perles 
et de I gros dyamant à poincte ou milieu ; i gobelet d'or, 
pesant de vu à viu marcs ; i collier d'or à xn arbres, 
garny chascun arbre de xu perles et xu bons balaiz et 
xu rabos, chascun rabot garni d'un dyamant neuf (?), 
assis en ung annel et